Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 98 – Les grands talents mûrissent tard


Avec les Dragons des Ténèbres portant les conteneurs remplis de démons, d’armes, de munitions et de potions, nous avions quitté Avalon.

Dans le cas d’une guerre qui était plus traitée comme un jeu, les entrées des donjons participants étaient liées par le Créateur. Pour cette raison, un Seigneur-Démon n’avait pas à s’inquiéter de la façon d’amener ses démons vers l’autre donjon. Cependant, pour les guerres qui n’étaient pas selon ce principe, il fallait déplacer les démons et les armes nécessaires.

Le nombre de façons de transporter une grande quantité de force de combat était limité.

La première méthode étant le transfert.

Au niveau de la vitesse et de potentiel pour les embuscades, c’était incontestablement efficace.

Cependant, il y avait des problèmes avec cette méthode.

Le transfert ne pouvait être utilisé librement hors de son donjon à moins que l’un des cercles se trouvait dans son propre donjon et que si des cercles étaient déjà posés aux deux extrémités.

De plus, même un démon de rang B ne pouvait, au maximum, transférer que trois démons en un trajet et uniquement dix fois par jour. Un démon de Rang S pourrait faire mieux, mais vu les circonstances je ne pouvais pas me permettre d’en créer un en ce moment.

Le deuxième mode de voyage était par le biais du Stockage du Seigneur-Démon.

Celle-ci était limitée à dix démons dans le stockage à la fois, permettant de transporter des démons.

Cela signifiait que le Seigneur-Démon devait s’exposer aux dangers du champ de bataille, mais en retour, en utilisant conjointement le transfert, l’efficacité augmentait considérablement.

Cela étant dit, seuls les démons pourraient être placés dans le Stockage. Cela signifiait que les golems, les armes et autres choses du genre ne pourraient être transportées.

La dernière méthode de transport était simplement que les démons y aillent directement.

Bien sûr, il y avait plein de problèmes, la vitesse de déplacement des démons était trop différente, certains allaient trop vite alors que d’autres n’allaient pas assez vite.

C’était aussi trop visible. Si une grande quantité de démons marchaient sur une route terrestre, cela alarmerait sûrement les humains et causerait alors trop de problèmes que l’on préférerait éviter.

Considérant tout cela, j’avais décidé que le meilleur moyen pour moi était la dernière méthode. Les problèmes de vitesse et de quantité à déplacer, ainsi que la discrétion était mineure.

« Père, nos ennemis cette fois-ci sont-ils forts ? » (Kuina)

Kuina qui était dans le même conteneur que moi m’avait demandé cela en secouant sa queue de renard.

Par ailleurs, dans ce conteneur il y avait aussi Rozelitte et Fel.

« Oui, ils le sont. Cela va être le combat le plus dur que nous ayons jamais eu. » (Procell)

Après tout, ces Seigneurs-Démons avaient déjà vécu plusieurs années et avaient accumulé tellement de choses au cours de ces années.

Les combattre directement était complètement inutile.

Ce n’était qu’après avoir pleinement utilisé mes avantages que j’avais une lueur d’espoir en moi.

Quant à ces avantages, il y avait :

Les armes créée par Création et améliorée par Rorono.

Être le seul Seigneur-Démon pouvant créer naturellement des démons de Rang S.

L’ange Rozelitte qui pouvait renforcer tous mes démons et également créer et faire fonctionner un réseau de communication.

Chacun des Chevaliers D’Avalon qui étaient plus puissants qu’un démon de rang A moyen.

La manière dont j’utiliserais ces avantages déterminerait le résultat de cette bataille. Heureusement, nous étions du côté des attaquants et pouvions donc choisir les armes et les méthodes que nous allions utiliser.

« D’accord. Alors, Kuina travaillera plus dur que d’habitude. Si Kuina est la fille de Père qui est le meilleur Seigneur-Démon, alors Kuina est le plus fort démon de tous les temps. Et à cause de cela, Kuina ne perdra face à personne. » (Kuina)

Après l’avoir entendu dire ça ainsi, j’avais fait un signe à Kuina. En réponse, elle s’était rapprochée, s’était assise sur mes genoux et s’était appuyée sur moi. Et ainsi je lui avais caressé la tête.

J’avais rejoint cette guerre de mon propre choix et c’était d’autant plus une raison pour laquelle je ne voulais perdre aucun de ces enfants. Je ne le permettrais pas.

Malgré le fait d’avoir planifié autant que possible pour empêcher la mort de mes démons, j’étais inhabituellement tendu. Dans un effort pour me calmer, j’avais serré Kuina en brossant sa queue pelucheuse.

Et pourtant, tout en faisant cela, j’avais toujours le cerveau troublé par plein d’idées.

*

Quelques heures plus tard, nous étions presque au donjon de March. En utilisant des jumelles hautes performances, j’avais inspecté les environs depuis le ciel.

« Comme je le pensais, il est encerclé. » (Procell)

Son donjon était un château tout à fait classique. Mais encore plus pertinent pour le moment, il était entouré de démons. Plusieurs centaines.

Ce faisant, ils pouvaient empêcher les renforts ennemis d’arriver.

Quel ennui ! Le simple fait d’aller dans le donjon de March était déjà compliqué.

Son donjon n’était pas encerclé qu’au sol, mais aussi dans le ciel.

Alors que nous approchions du donjon, des dragons et de gigantesques démons-oiseaux tournoyaient dans le ciel.

Les humains ne pouvaient pas nous atteindre dans le ciel, mais on ne pouvait en dire autant pour les Seigneurs-Démons et leurs démons. Ce n’était pas parce que nous volions que nous étions en sécurité.

« Aura, c’est comme nous l’avions prévu. Prête ? » (Procell)

Aura n’était pas dans le même conteneur que moi. Normalement, ma voix ne pourrait l’atteindre, mais puisque c’était elle, grâce au vent, elle pourrait m’entendre.

<Oui, Maître. Tous les membres du corps de tireur d’élite sont à leur position. Nous attendons vos ordres.>

Aura m’avait envoyé sa réponse par le vent. Elle semblait plus excitée que d’habitude. Joyeuse même.

« Je t’autorise à tirer comme bon te semble. Prends ton précieux corps des tireurs d’élite et travaille avec les Dragons des Ténèbres pour prendre le contrôle du ciel. Laisse les Hautes Elfes se concentrer sur les démons au sol en se concentrant sur ceux ayant une grande Puissance Magique. » (Procell)

<Laissez-nous faire. Nous allons leur apprendre à qui appartient le ciel !>

Et ainsi, le bruit des coups de feu avait commencé.

Même si les Dragons des Ténèbres étaient supérieurs parmi les démons de rang B, le fait de porter une lourde charge avait fait diminuer leur capacité de combat. Donc, pour compenser cela, il y avait le corps des tireurs d’élite.

Le corps de tireurs d’élite était composé d’elfes, y compris Aura. Chaque membre n’était pas dans les conteneurs, mais derrière les Dragons des Ténèbres. Chacune portait son propre fusil qui pouvait même percer des chars.

Avec les yeux des elfes et le vent de leur côté, même les démons volants ennemis avaient été rapidement tués.

Ce n’était pas tout. Comme elles avaient beaucoup progressé, elles pouvaient maintenant utiliser la magie de vent de manière agressive.

Par exemple, en groupe, elles pouvaient contrôler la météo. Pour les démons volants ennemis, c’était la pire chose possible. Pour cette raison, les mouvements des dragons ennemis et les gigantesques oiseaux étaient ralentis.

Comme prévu d’Aura, elle est très habile avec ses compétences.

« Rozelitte contacte Wight. Dis-lui de renforcer les Dragons des Ténèbres. Dis-lui également ça. Dès que nous avons le contrôle du ciel, qu’il commence rapidement l’éradication des démons au sol. » (Procell)

« Certainement, Procell-sama. » (Rozelitte)

La raison pour laquelle j’avais placé Rozelitte dans le même conteneur que moi était qu’elle pourrait transmettre mes ordres à tout le monde par télépathie. Sa compétence était vraiment incroyable.

Tant qu’elle était là, ma voix pouvait atteindre n’importe lequel de mes démons.

Quelques instants plus tard, les Dragons des Ténèbres étaient couverts d’une aura noire.

C’était l’effet de la capacité spéciale de Wight, le Souverain de la mort, qui fournissait un renforcement aux unités mortes-vivantes.

Parce qu’elle consommait continuellement de la Puissance Magique en étant active, j’avais choisi de ne l’utiliser que maintenant.

Et ainsi, avec la vitesse des Dragons des Ténèbres qui avait augmenté, les elfes tireuses d’élite étaient mieux positionnés. Quant à la force de défense aérienne ennemie qui était déjà dans un mauvais état à cause de la météo, elle était tout simplement dans une position encore pire.

Avec les Dragons des Ténèbres s’occupant des ennemis en face avec leur souffle et les elfes qui tiraient sur les ennemis à l’arrière avec leur fusil antimatériel, l’ennemi — qui ne pouvait attaquer que de face — n’avait aucune chance dans ce combat aérien.

Quelques minutes plus tard, les elfes et les dragons avaient réussi à anéantir facilement les démons ennemis et ainsi prendre le contrôle du ciel.

Le ciel était maintenant calme et dépourvu d’ennemis. Les Dragons des Ténèbres se retournèrent et se mirent dans la meilleure position possible. Quand ils furent prêts, ils commencèrent à laisser tomber de grande quantité de bombes au napalm en provenance des conteneurs.

En activant leur compétence Miasme, les Dragons, qui étaient déjà des démons rang B supérieur en termes d’attaque, augmentèrent encore leur capacité offensive.

De plus, Wight avait également activé sa compétence Loi de la mort alors que Rozelitte avait activé Halo de lumière angélique. Avec ces trois techniques de renforcement travaillant en même temps, tout le sol était transformé en cendres par les flammes qui étaient teintes en noir par le miasme.

C’était l’enfer sombre rendu réel.

Seuls les démons avec une extrême résistance au feu pourraient survivre à un tel enfer, mais cela n’avait pas d’importance puisque les tireurs d’élite exécutaient les survivants.

Les malédictions lancées par d’innombrables démons brûlants et mourants pouvaient être entendues depuis le sol. Ils essayaient comme ils le pouvaient de nous attaquer alors que nous étions si haut qu’aucune n’attaque ne pouvait nous atteindre. Pendant longtemps, nous avions pu les entendre nous maudire.

« Ils étaient destinés à être leur défense, mais pour nous, ils sont juste de la nourriture. » (Procell)

À ce stade, nous avions réussi à détruire l’encerclement ennemi. Cependant, il ne fallait pas encore célébrer notre victoire.

Nous avions consommé une quantité considérable de bombes au napalm lors de notre précédente bataille et même si les démons morts-vivants travaillaient à plein temps dans l’usine pour en créer, ils ne pouvaient pas en créer plus que cela. Et maintenant, avec cette attaque, notre stock était presque vide.

Nous avions deux raisons pour lesquelles nous avions choisi d’utiliser les puissantes bombes au napalm au lieu de les préserver.

La première était que le fait d’éliminer les démons près de l’entrée du donjon de March était absolument nécessaire pour que nous puissions rentrer dans le donjon. Choisir de charger directement dans l’entrée n’était pas sage, car nous aurions pu facilement être encerclés par les ennemis. D’un autre côté, anéantir les démons avec du napalm au lieu de charger, cela signifiait que les démons de March et les miens pourraient entourer les ennemis qui étaient déjà entrés dans son donjon.

L’autre raison étant d’améliorer mes démons de Rang S. Nous avions prédit que l’extérieur du donjon de March serait encerclé et j’avais donc prévu de bombarder ces ennemis. Puisque nous savions que cela allait arriver, nous avons fait des groupes avec les dragons et des démons de Rang S. En d’autres termes, les centaines de démons tués nourrissaient mes démons de Rang S.

J’avais ensuite regardé vers Kuina.

Son visage était rouge et elle s’enlaçait elle-même.

Quelque chose était bizarre. Alors qu’il était tout à fait normal que Kuina soit enivrée par l’extase ressentie, quelque chose n’allait pas.

Ses yeux étaient somnolents, sa queue tremblait et sa respiration était lourde.

« Père, Kuina, le corps de Kuina est si chaud. » (Kuina)

Et puis, ses yeux rouges et profonds brillèrent de manière obscène.

Après ça, Kuina avait grandi. Au début, elle semblait avoir 12 ans, mais maintenant elle paraissait avoir 14 ou 15 ans. Sa queue était devenue encore plus moelleuse et la fourrure était devenue plus douce.

« Père, Kuina l’est enfin. Kuina est une véritable Renarde Céleste. » (Kuina)

Tout en s’appuyant sur moi et respirant lourdement, elle leva les yeux vers moi.

« Je vois, je vois. » (Procell)

Devenir une vraie Renarde Céleste signifiait qu’elle avait finalement atteint le niveau 70 qui était le niveau standard pour les démons de Rang S de niveau fixe.

Par nature, les Renards Célestes étaient un type de démon tardif, mais puissant.

Parce que j’avais fait Kuina avec un niveau pouvant augmenter, elle était incapable d’utiliser ses capacités au mieux. Ses statistiques étaient atténuées et une partie de ses capacités étaient scellées.

Elle avait toujours été forte, mais en tant que Rang S, elle avait la puissance minimale pour un démon de Rang S.

Comme atout, elle avait la Transformation pour avoir temporairement son plein pouvoir. Cependant, maintenant, elle devrait l’avoir de base. Ce n’était pas une augmentation de pouvoir, mais l’élimination d’un effet négatif.

J’avais décidé de regarder son statut, mais en le voyant, mon visage fut contracté.

Donc, c’est le vrai pouvoir d’une Renarde Céleste, le pouvoir jusqu’à maintenant de Kuina n’était qu’une fraction de son pouvoir final.

« Puis-je compter sur Kuina puisque tu es devenue si forte ? » (Procell)

« Ouaip, Père. Kuina a beaucoup grandi. Elle est devenue bien plus forte, alors sois rassuré. Je ne perdrai contre personne. Et aussi, maintenant que j’ai grandi, je suis devenue capable de faire de nouvelles choses. » (Kuina)

C’était une heureuse erreur de calcul.

Utilisons ce pouvoir au maximum.

Quand le feu né du napalm s’était éteint, les Dragons des Ténèbres avaient atterri afin de sécuriser une position, écrasant quelques survivants après cela.

Les conteneurs s’étaient ensuite ouvert et avaient laissé sortir mes démons et golems.

Tout comme il leur avait été préalablement ordonné, ils n’oublièrent pas de prendre les munitions avec eux.

Le démon corbeau avait également procédé à la mise en place d’un cercle de transfert ici. Au cas où.

Moi aussi j’étais sorti du conteneur et avais marché devant mes adorables démons. Une fois arrivé là, je m’étais retourné et avais regardé chacun d’eux puis leur avais parlé.

« Celui qui prendra le commandement de la défense de ce lieu sera Naine forgeronne. Kohaku le Byakko sera son conseiller. Défendez cette entrée de votre mieux afin que la force d’assaut qui entre dans le donjon ne soit pas attaquée par-derrière. Cela ne doit pas arriver. Vous êtes leur ligne de vie. » (Procell)

La force de défense inclura la moitié des Dragons des Ténèbres et des Hautes Elfes pour protéger le ciel. Pour protéger au sol, il y aura cinq Chevaliers d’Avalon normaux, beaucoup de golems de mithril équipés de mitrailleuses lourdes améliorées, et ceux les contrôlant, deux Naines forgeronnes.

Wight que je considérais comme mon atout ne faisait pas partie de la défense. À cause de ça, celui qui devait prendre le commandement était le démon suivant. En d’autres termes, son adjudant très habile, la Naine forgeronne. En outre, Kohaku était là pour l’aider ainsi que pour servir de soutien lorsque les choses deviendraient trop dangereuses.

« Pour la force d’assaut, à partir de maintenant, nous irons dans les lignes ennemies. J’ai juste un ordre pour vous : déchaînez-vous. Vous êtes tous mes démons et faites partie de l’armée la plus puissante qui soit. Il n’y a aucun moyen que vous perdiez face à ces vieillards moisis. Maintenant, allons-y. Suivez-moi ! » (Procell)

« Youpis~ ! Compris ! » (Kuina)

« Maître, montrons-leur le pouvoir de la nouvelle arme. » (Rorono)

« J’ai encore beaucoup de munitions. Les stocks de potions sont également corrects. » (Aura)

Mes démons m’avaient tous répondu puis m’avaient suivi.

La première étape de notre stratégie était couronnée de succès.

Maintenant, avec cette vigueur, écrasons-les tous.

Et ainsi, nous avions avancé vers le donjon de March.

À partir de maintenant, il s’agissait de la véritable guerre.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace