Flux RSS

Monster no Goshujin-sama

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 29 – Voyage vers le nord ②


Dans tous les cas, si j’étais capable de donner correctement des ordres à Asarina, qui était cachée dans le bras gauche de mon faible corps, alors ce ne serait pas un problème. L’ombre au tableau était le degré de difficulté que je devais surmonter pour ça.

« Ce que Lily-dono me propose de faire, c’est “d’enseigner à Monseigneur le renforcement du corps en utilisant la magie.” Mais…, » commença Gerbera.

« … »

Gerbera fronça les sourcils en pleine confusion.

« Dans un tel cas, même si c’est Lily-dono qui le lui enseigne, alors cela ira. Ce genre de compétences n’est pas seulement maîtrisé par moi, » Gerbera déclara ça. Ce qu’elle disait était tout à fait raisonnable.

Avec cette logique, n’importe qui pourrait enseigner cette technique.

« Bien sûr, ce n’est pas comme si je détesterais enseigner ça à Monseigneur, » continua Gerbera. « Mais, d’abord, n’est-il pas convenu que Lily-dono enseigne ça à Monseigneur ? Est-ce d’accord ? N’allez-vous pas regretter la chance de l’enseigner à Monseigneur, et n’auriez-vous pas des regrets après ça ? »

« C’est un peu déplaisant, mais…, » Lily, en entendant Gerbera exprimer son inquiétude à propos de quelque chose d’autre que moi, bien qu’elle avait eu un sourire amer, n’éprouvait pas de mauvais sentiments envers sa petite sœur.

Les filles semblaient s’amuser quand elles m’apprenaient les fondamentaux de la magie. Quand j’avais réalisé cela, j’avais ressenti un léger embarras.

Même si elle allait abandonner ces moments agréables, il semblerait que Lily avait déjà considéré que Gerbera devrait être celle qui m’enseignera la magie liée au renforcement corporel.

Cette raison avait été énumérée directement à Lily.

« Je crois qu’il est fort probable que l’enseignement de Gerbera soit le plus efficace, » déclara Lily.

« Que voulez-vous dire par là ? » demanda Gerbera.

« Le pouvoir magique présent dans le corps de Maître est presque entièrement sur la même longueur d’onde que ton pouvoir magique. Je crois donc que de te laisser l’essayer maintenant est le meilleur raccourci, » expliqua Lily.

Ma puissance magique avait augmenté en raison du fait que Gerbera faisait maintenant partie de ma famille. Cela était dû au fait qu’une partie de la magie de Gerbera m’avait été transférée à travers le lien.

Avec la naissance d’Asarina, une partie de ce pouvoir magique était constamment drainée par elle, mais ce n’était qu’une petite partie.

Au début, la quantité de pouvoir magique que j’avais l’habitude d’avoir était tout simplement une quantité minuscule par rapport à maintenant. Mais la quantité actuelle de pouvoir magique que j’avais maintenant pouvait être considérée comme étant à peu près celle de Gerbera.

Donc, le fait d’avoir le propriétaire original de ce pouvoir magique qui enseignait la façon de l’utiliser était préférable et c’était le point de vue de Lily.

« Je vois. C’est donc ce genre de chose. Mais avec cela, il y a une chose de plus que je souhaite savoir, » Gerbera qui avait compris les paroles de Lily avait annoncé une autre question. « Puisque Lily-dono a enseigné à Monseigneur la magie des attributs dès le début, comment allons-nous faire ? Allons nous le faire en même temps ou est-ce que Monseigneur arrêtera cela et commencera à apprendre la magie du renforcement corporel ? »

« En ce qui concerne ce domaine, je vais laisser ce choix au Maître, » déclara Lily. « Je voulais juste demander si le plan pour être capable de résister au contrecoup des attaques d’Asarina était bon ou pas. »

Après l’échange de mots, elles m’avaient toutes deux regardée.

« Qu’allez-vous faire, Maître ? » Lily qui était la représentante avait demandé.

« Hmm…, » pendant un moment, je m’étais mis à plonger profondément dans mes pensées.

Les magies des attributs

Le Renforcement du corps,

Ou peut-être les deux.

J’avais analysé et pesé les paroles de Lily et Gerbera et j’avais décidé après ça de la prochaine ligne de conduite.

Il n’avait pas fallu longtemps pour prendre une décision.

« Je pense que je vais apprendre le renforcement du corps de la part de Gerbera, » j’avais adopté le plan de Lily. « Asarina est maintenant logée dans ma main gauche. Si je devais apprendre la magie des attributs, je serais certainement en mesure de fournir de la magie de soutien et éventuellement de faire des interceptions. Mais peu importe. L’insécurité sur la défense reste encore présente… À ce propos, si j’étais capable de renforcer mes capacités physiques, mon endurance contre les attaques des adversaires s’améliorerait plus ou moins. Si je veux garder mes distances et attaquer de loin, je dois me reposer sur Asarina. »

Je ne devais pas comprendre mal la situation. Ce qui était nécessaire pour moi, ce n’étaient pas seulement des choses qui étaient utiles au combat.

Mon travail consistait simplement à survivre. Pour survivre, il était essentiel que je n’entraîne pas ma famille dans un grand danger.

En raison du fait que j’étais tombé dans le piège des renards et que j’y avais presque laissé la vie, je le savais que c’était une chose extrêmement importante à faire.

« Lily a également fait remarquer que, comparé à la magie des attributs, le Renforcement corporel montrera les résultats plus rapidement, » continuai-je. « De plus, les attaques d’Asarina augmenteront proportionnellement avec ma force. Mémoriser la magie des attributs plus tard n’est pas un problème. »

Après mon propre monologue, j’avais déplacé mon regard vers Lily avec un regard plein d’excuses.

« Cependant, cela semble être quelque chose de désagréable pour toi, Lily, qui m’a enseigné la magie des attributs jusqu’à maintenant... »

« Non. Je suis celle qui a suggéré cela. De mon côté, tout est bon si cela va vous aider, » déclara Lily.

Sans paraître déprimée, elle afficha un visage souriant et enjoué.

Je lui avais répondu avec un léger sourire et cette fois, je m’étais tourné vers Gerbera. « Et Gerbera, je suis désolé de prendre de ton temps. »

« De même pour moi, ça ne me dérange pas du tout. Quant à moi, le fait d’enseigner la magie à Monseigneur me rend vraiment heureuse, » déclara Gerbera.

En affichant clairement qu’elle était heureuse, le visage blanc translucide de Gerbera avait été teint d’un rouge cramoisi.

Alors même qu’elle affichait un comportement franchement puéril, l’expression de Gerbera était devenue vraiment mignonne.

Ce n’était certainement pas une mauvaise chose de voir ça.

« Merci beaucoup, » dis-je.

Tout en me sentant exaltée après avoir dit des mots de gratitude à Gerbera, j’avais mis de la pression sur mes genoux avec mes mains, en préparation pour me tenir debout.

« Donc, puisque notre conversation est réglée, à partir de maintenant…, » commençai-je.

« Euh… Majima-senpai. »

Je voulais rapidement commencer les leçons, mais mes mots avaient été interrompus.

Cette voix venait d’une fille, qui jusqu’à maintenant, n’avait fait qu’écouter notre conversion sans jamais rien dire. « Je suis désolée, mais puis-je avoir un peu de votre temps ? »

Elle était assise directement en face de moi au niveau du feu de camp.

Derrière cette lueur orange scintillante produite par la flamme brûlante, il y avait la silhouette de Kato qui me regardait fixement.

***

J’étais redevable envers cette fille, Kato Mana qui était d’un an ma junior.

Ce jour-là, j’avais été kidnappée par l’Arachne Blanche, et elle m’avait sauvé. Mais rendre cette faveur avec quelque chose d’égale valeur serait impossible. Voilà comment je pouvais décrire la dette que j’avais envers elle.

J’avais senti mon corps se raidir en l’entendant parler. Je m’étais alors mis à parler. « … Qu’est-ce qui ne va pas, Kato-san ? »

En y réfléchissant, cela fait longtemps que Kato n’avait pas directement conversé avec moi.

La dernière fois que je lui avais parlé, c’était quand nous donnions des noms à Asarina et Ayame. Cependant, à ce moment-là, il y avait eu un sujet principal à discuter et tout le monde y avait contribué de manière égale. Je n’avais pas du tout discuté de divers sujets avec elle.

Ainsi, cela faisait longtemps que je n’avais pas correctement conversé avec elle.

Cependant, je ne l’avais réalisé que maintenant. D’une façon ou d’une autre, depuis que j’avais été inconscient, il semblerait que j’avais évité d’entrer en contact avec elle.

« Je suis désolée. Bien que vous commenciez votre formation très bientôt, veuillez rester ici un moment, » demanda Kato.

« Ça ne me dérange pas vraiment, mais…, » commençai-je.

« Merci beaucoup, car j’ai des choses que je souhaite vous dire, » annonça Kato.

Avant de continuer, Kato avait laissé glisser la couverture légèrement sale dont elle était toujours vêtue et s’était assise droite à côté de Rose.

On dirait que c’était une conversation sérieuse.

« En fait, j’ai une demande à vous faire, Majima-senpai, » déclara Kato.

Le contenu de son souhait qu’elle m’avait confessé était quelque chose que je n’avais pas prévu.

« Si Lily est disposée à le faire, puis-je avoir la chance d’apprendre la magie avec elle ? » demanda Kato.

« … La magie ? » demandai-je.

« Tout à fait, » répondit-elle. « Même si c’est moi, si je prends le temps de l’apprendre, je serai peut-être capable d’apprendre la magie. »

Si je devais dire si c’était possible ou non, je croyais que c’était possible.

Si on se basait sur la théorie de la colonie, « Même si nous n’avions pas de capacité spéciale, alors nous pouvons quand même apprendre la magie. » Pour le dire franchement, même moi, je n’avais pris conscience de mon pouvoir que bien plus tard. Par conséquent, les « personnes qui sont incapables de découvrir leur propre capacité » seront certainement capables de le faire. De plus, Kato était aussi l’une des personnes qui avaient été transférées, donc les conditions étaient remplies selon moi.

Il y avait une possibilité que cela fonctionne.

Cependant, j’étais incapable de donner une réponse agréable immédiatement,

« N’êtes-vous pas d’accord avec ça ? » demanda Kato.

« ... »

Actuellement, elle était incapable de découvrir sa propre capacité. En d’autres termes, Kato était purement comme une personne normale (avec le sens implicite de « on ne peut pas y faire grand-chose ») qui pouvait mémoriser la magie. Pour simplement être capable de l’utiliser pour l’autodéfense pendant la bataille contre les monstres, je croyais qu’il était difficile de pratiquer suffisamment.

Tout comme le moi du passé, même si elle avait pris le temps d’apprendre venant la magie des filles, il n’y avait aucun sens à ça.

Si nous devions considérer la situation où Kato apprenait la magie, puisque l’autre était un humain, une attaque-surprise était la seule option disponible.

... Par exemple, des attaques-surprises depuis l’arrière.

Il ne pouvait être utilisé qu’à ce niveau-là. Alors que je pensais à ce genre de chose, je m’étais cogné la tête.

Envers ma bienfaitrice qui avait fait de son mieux pour me sauver et avait même risqué sa vie pour moi, j’avais des doutes vis-à-vis d’elle.

Mais c’était un fait que même si Kato avait maîtrisé la magie, il n’y a pas d’autre application pour ça.

Et plus que cela, le doute que je lui portais ne peut être facilement balayé.

En premier lieu, « lui permettre d’apprendre la magie » signifie « lui fournir une arme ».

Si c’était possible, je voulais ne pas avoir besoin de m’inquiéter de la relation entre moi et elle.

« ... »

En conséquence, parce que j’étais resté silencieux jusqu’à présent, mon intention de rejeter sa demande lui avait été transmise.

Alors qu’elle me regardait, Kato avait à nouveau ouvert doucement la bouche. « La magie curative. »

« Hein !? » m’exclamai-je.

« Je voudrais apprendre la magie curative, » déclara Kato.

C’était une déclaration qui avait balayé tous mes doutes.

« Est-ce impossible ? » demanda-t-elle.

« C’est…, » commençai-je.

Si ce qu’elle allait apprendre était la magie curative, alors elle ne serait pas équipée d’une arme.

En moi, j’étais conscient que mon niveau de vigilance avait d’un coup chuté.

... Si c’était le cas, il ne devrait pas y avoir de problème à lui donner l’opportunité d’apprendre la magie.

Au moins, il était probable qu’il y avait de la place pour le considérer.

J’étais à mi-chemin de vouloir changer mes pensées. Mais j’avais été incapable de poursuivre mes pensées.

« Pour cette conversation, s’il vous plaît, pourriez-vous attendre un peu ? » demanda Gerbera.

« Gerbera ? » demandai-je.

Ses sourcils tombèrent comme si elle était désolée.

Cette paire d’yeux rouges regarda Kato à travers les flammes vacillantes du feu de camp.

« Je suis désolée, mais, s’il vous plaît, considérez ma demande d’avoir Lily-dono à mes côtés pour aider à enseigner la magie au Maître, » déclara Gerbera.

« Aide ? Dans quel sens ? » demanda Kato.

Gerbera qui n’aimait pas Kato, avait légèrement durci son expression et répondit en recevant le regard de Kato, qui attendait une réponse.

« Je suis un monstre, » répondit Gerbera. « Je ne comprends pas le mode de vie d’un humain. Je n’ai pas confiance quant à savoir si j’étais capable d’enseigner au Maître la magie. Sur ce point, si je devais emprunter la force de Lily-dono qui, tout en étant un monstre, a des souvenirs d’être humain, je me sentirais plus confiante. »

« Je vois. Au moins au début, juste pour m’en assurer, je suppose que c’est mieux que je t’aide, » déclara Lily. Elle semblait d’accord avec l’opinion de Gerbera.

« Vous ne pouvez pas nous enseigner tous les deux en même temps ? » demanda Kato.

Face à la question de Kato, Lily hocha négativement la tête. « Je crois que ce serait difficile. Si Kato-san commençait à utiliser la magie, vous devez commencer par saisir la sensation de magie. »

Personne n’était capable de s’en occuper si elle était incapable de la voir ou de la saisir.

Pour pouvoir utiliser la magie, il fallait d’abord que la personne puisse ressentir la puissance magique.

« Cela prendra du temps. Et progresser au même rythme que Maître n’est pas quelque chose que vous pouvez faire, » déclara Lily.

Au commentaire de Lily, Kato fronça les sourcils en montrant qu’elle avait des doutes.

« S’il s’agit du fait d’incapable de percevoir la magie qui rend tout cela inutile, je peux comprendre. Mais Majima-senpai n’est-il pas dans le même cas ? » demanda Kato.

« Je suis désolée, mais en ce qui concerne ce cas, le Maître est spécial, » répondit Lily.

« Spécial, dites-vous ? » demanda Kato.

« Tout à fait, » répondit Lily. « Vous pouvez dire que c’est un cas exceptionnel. »

Face aux paroles exagérées de Lily, Kato avait affiché un visage un peu honteux.

« En parlant de..., êtes-vous maintenant capable de percevoir la magie ? » demanda Kato.

« C’est certainement le cas. Par rapport à vous, Kato-san, j’ai un avantage, mais ce n’est pas au point d’être exceptionnel, » déclarai-je.

Si vous aviez une certaine quantité de pouvoir magique, n’importe qui pourrait voir la magie.

Lily, n’utilise pas des mots tels que « spécial » ou « exception » si c’est dans cette mesure.

Ce que Lily voulait dire, c’était que mes circonstances étaient uniques. Et c’était seulement qui pouvait le faire à travers l’entrelacement inattendu du destin.

« Il y a quelques jours, le Maître n’a-t-il pas failli mourir à cause du manque de pouvoir magique ? » demanda Lily. « Grâce à Gerbera qui lui a donné du pouvoir magique, le Maître a pu rester en vie. À ce moment-là, la capacité de percevoir le pouvoir magique a été conférée de façon inattendue au Maître. »

En écoutant les paroles de Lily, je m’étais naturellement souvenu de ce qui s’était passé à ce moment-là dans mon esprit.

Je parlais du sentiment lorsque mon corps avait été rempli par du pouvoir magique à travers les fils d’araignée alors que malgré moi, j’étais sur le point de tomber inconscient. Mais je pouvais quand même me rappeler facilement jusqu’à maintenant.

Le sentiment de corps se remplissait..., et si je devais le dire, c’était une sensation qui était plutôt agréable.

En premier lieu, c’était précisément parce que j’avais été drainé à sec en mana que j’avais ressenti ce sentiment agréable d’être réapprovisionné. Il s’agissait d’une expérience qui ne pouvait pas être facilement reproduite. C’était une période où j’avais partagé ma douleur avec une autre personne.

« Pour commencer, transférer le pouvoir magique n’est pas quelque chose qui peut être fait par n’importe qui, » déclara Lily. « Même si nous l’avons fait une fois, nous ne savons pas s’il réussira ou non la prochaine fois. Le Maître était également dans une situation inattendue où il était à la porte de la mort en raison de l’épuisement de son pouvoir magique. Par conséquent, vous pouvez dire que c’est un cas extrêmement exceptionnel. »

« Certainement... Alors il est peu probable que je puisse obtenir le même résultat de la même manière, » déclara Kato.

Si elle utilisait le même raccourci que moi, Kato me rattraperait.

Cependant, il s’agissait d’une expérience qui m’avait été accordée. Cette fille était incapable de m’imiter.

« Je suis différente de Majima-senpai, » déclara Kato. « Je suppose que c’est un fait que je dois faire les choses d’une manière normale. »

« Oui, ce genre de chose, » répondit Lily. « Si vous êtes incapable de percevoir le pouvoir magique, il n’y a rien que vous puissiez faire... Tout d’abord, vous pouvez commencer par toucher les personnes quand elles manipulent la magie afin de saisir le flux de la magie. Cependant, ce que le Maître va apprendre maintenant, c’est le renforcement du corps. Par conséquent, en réalité, il va se déplacer pendant la formation. »

« S’il le fait, il devient de plus en plus difficile pour moi d’être en contact avec lui, » résuma Kato.

« En premier lieu, enseigner aux personnes ayant différents niveaux d’expertise n’est guère efficace, n’est-ce pas ? » demanda Lily. « Car il ne s’agit pas de bachotage à l’école ou d’une participation à des cours. »

« C’est également vrai, » déclara Kato.

Comme prévu, les choses que nous faisions maintenant n’avaient pas de marge d’erreur.

« Comme c’est regrettable, » déclara Kato.

Kato comprenait aussi notre situation actuelle et la raison pour laquelle nous nous déplacions continuellement jusqu’à maintenant. La fille avait rapidement retiré sa demande.

« Est-ce vraiment d’accord pour vous ? » demanda Lily.

« Si c’est au point de troubler Majima-senpai et les autres, alors oui. Pour commencer, ce n’est pas comme si j’avais besoin d’apprendre la magie, » déclara Kato.

Face à la question de Lily, elle avait répondu sans regret.

Elle avait une expression rafraîchissante sur son visage. « Je suis désolée d’avoir demandé quelque chose de gênant. »

Kato s’inclina rapidement.

« … »

Alors que je regardais sa tête, je sentais un sentiment amer au milieu de mon cœur.

Est-ce vraiment correct ainsi ?

J’ai une dette envers Kato-san. J’ai une obligation envers elle. Je suis redevable envers elle.

Si c’était une petite demande, je n’avais pas besoin d’hésiter à le lui accorder.

Bien que je pensais à de telles choses, j’étais incapable de le dire avec ma bouche.

« Bon sang, » Lily qui regardait derrière ses épaules murmura et se leva avec force.

« Mu… » En même temps, Gerbera, à côté de moi, avait étiré ses jambes.

Ayame, qui dormait sur son ventre, se déplaça et avec un rugissement *Gurururu*, elle regarda les profondeurs de la forêt derrière moi.

Rose avait déjà dégainé ses haches, finissant ainsi ses préparatifs pour la bataille.

Puis Kato et moi avions fait de même en remarquant le désastre imminent.

Alors que je me tournais dans la direction que mes amies regardaient, j’avais vu, à travers les profondeurs sombres de la forêt qui se présentaient dans mon champ de vision, les silhouettes de plusieurs humanoïdes venir à notre rencontre.

 

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace