Flux RSS

Monster no Goshujin-sama

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 7 – Rencontre avec un loup


J’avais demandé à Lily de créer de l’eau à l’aide de sa magie afin de permettre à Kato de se laver. Mais avant qu’elle ne commence à se laver, j’avais quitté la cabane. Et, afin de l’aider, j’avais demandé à Rose de rester avec elle.

Je me disais que Kato serait plus détendue en se lavant avec l’aide de Rose, puisque le corps de Rose était totalement différent de celui d’un être humain. Au départ, Kato avait rejeté ma proposition, mais après avoir un peu insisté, elle avait finalement cédé. Vu que je suis un homme, je ne savais pas trop si la forcer ainsi était une bonne chose à faire.

Une partie de la raison pour laquelle je voulais que Rose l’aide était que je voulais qu’elle surveille Kato, mais bien sûr, je ne l’avais pas mentionnée.

« Maître, allons-nous vraiment prendre avec nous cette fille ? » Me demanda Lily.

« C’est tout à fait inattendu ! » Lui répondis-je.

Lily m’avait demandé ça avec un petit sourire après que nous fûmes tous deux sortis de la cabane. Pour ma part, j’avais fait un sourire un peu désabusé.

« Ne ris pas, pff. » Dis-je.

« Pardon ! » Me répondit-elle.

Lily se mit à bouder un peu, faisant serrer ses lèvres pulpeuses. Elle avait l’air vraiment enfantine en agissant ainsi.

« N’es-tu pas d’accord avec ma décision ? » Lui demandai-je.

« Je ne m’opposerais jamais à une décision de mon Maître. » Répondit Lily.

« Mais tu n’as pas répondu à ma question. » Rajoutai-je.

Lily suivra donc ma décision, bien qu’il soit difficile de dire si elle était convaincue ou non que cela soit la bonne décision.

Elle me demandait maintenant alors que nous étions seulement nous deux probablement parce qu’elle ne pouvait pas supporter ça.

Bien sûr, si ma décision n’était pas acceptable, les choses deviendraient désagréables. Ou alors, c’était peut-être qu’elle était malheureuse parce que je m’étais ainsi mis dans une situation ayant un plus grand risque.

« Je ne dis pas que tu dois la protéger séparément, » lui dis-je. « Pense d’abord à ton bien-être, puis à ma sécurité, et en troisième place, à celle de Kato. Comme ça, la priorité n’est-elle pas simple ? Il est difficile de se tromper avec ce genre de chose. »

« Mais Maître, » répondit-elle, choquée. « Vous avez fait une erreur dans les priorités entre la première place et deuxième place. »

« Quoi qu’il en soit, je n’ai pas le pouvoir de changer son désir. » Dis-je.

J’avais alors décidé que nous nous étions assez détournés de nos conversations et qu’il fallait plutôt y retourner maintenant.

« Il est peu probable qu’elle soit une menace directe pour nous, plus probablement un petit désagrément. » Dis-je. « Je pense que nous pouvons nous en accommoder pour le moment. »

« Mais d’un autre côté, cela ne deviendra-t-il pas un problème si je suis vu par Kato ? » Me demanda-t-elle. « Car actuellement, je lui cache ma réelle identité. »

« Ça ne me dérange pas si elle le découvre. Ce n’est pas si important. C’est une simple précaution du départ. » Dis-je.

« Maître, la discussion est partie sur une tangente. Je ne vous permettrai pas de me tromper. » (Lily)

Mais, au lieu que Lily me semble insatisfaite, elle affichait un visage anxieux.

« Cette enfant est-elle vraiment importante ? » (Lily)

« Ce n’est pas le cas. » Dis-je en lui caressant la tête, passant mes doigts dans ses cheveux blonds et soyeux.

« Je veux la protéger, » continuai-je. « Peut-être parce que je veux conserver ce “quelque chose”. Du moins, c’est ce que je pense. »

« Qu’est-ce que c’est ? » Me demanda-t-elle.

« Hier, j’ai sauvé Kato. » Lui répondis-je. « Après l’avoir sauvée, je ne peux pas l’abandonner parce qu’elle devient un léger fardeau pour nous. C’est au même niveau qu’après avoir ramassé un chat et l’avoir ramené à la maison, puis décider finalement de le rejeter dehors. Je dois assumer mes responsabilités. »

c’est ce que je pense en ce moment.

C’est difficile à croire, et qui sait si c’est vraiment juste de faire ça.

Mon raisonnement était que je ne voulais plus perdre mon sens de l’éthique et de la morale. Car après tout, j’avais déjà assassiné trois personnes.

Maintenant, pourquoi était-ce comme ça ?

Même après y avoir longuement réfléchi, je ne connaissais toujours pas mon propre cœur.

Donc, il n’y avait pas d’autre moyen que de l’appeler « quelque chose. » C’était la seule solution.

« Le Maître est... » (Lily)

Je me réfléchissais dans les yeux de Lily alors qu’elle se penchait sur moi, réfléchissant à quoi dire. Elle se mit à rire un peu, car elle ne pouvait pas trouver de réponse adéquate.

« Le Maître est donc sérieux. » (Lily)

« Ce que je viens de dire n’a peut-être pas de sens. » Dis-je.

« Il n’en a pas. » (Lily)

Cette conversation me faisait avoir un sentiment de nostalgie.

« En ce qui concerne mon maître, ce n’est pas le cas. » Lily inclina sa tête afin de la poser contre mon épaule. « Alors oui. Si c’est pour mon Maître, alors je protégerai aussi cette fille. »

« Je vois. » Je caressai sa tête avec mon autre bras. « Merci beaucoup. »

Comme c’est curieux.

Même si nous étions dans une zone dangereuse, même si les choses étaient trépidantes, le sentiment que je ressentais en ce moment n’était que le bonheur.

C’était probablement que je pensais que je ne voulais pas perdre ce « quelque chose », car un moment tel que celui-là pourrait être perdu...

Voilà ce que je pensais en ce moment.

Puis, soudainement, je me rendis compte de quelque chose.

Si j’ai raison, alors, ce que je veux vraiment protéger, et qui est vraiment important pour moi, c’est ces moments de joie irremplaçable.

***

Après avoir attendu que Kato finisse de se laver le corps, nous avions abandonné la cabane.

« Avez-vous oublié quelque chose ? Assurez-vous d’apporter tout ce que vous pouvez, car nous ne reviendrons pas ici. » Dis-je.

« … D’accord, » me répondit Lily.

Puis, Lily qui me tenait toujours le bras inclina la tête vers le haut, avant de me poser une question. « Hein !? Maître, abandonnez-vous la cabane ? »

Kato lança un regard sur Lily. Mais elle ne dit rien du tout. Elle ne posa aucune question.

Lily avait l’air d’être tout comme moi, un étudiant qui avait été téléportée vers ce monde depuis le Japon, et donc, le fait qu’elle m’appelait « Maître » devrait susciter des soupçons. Pourtant, Kato ne le mentionna même pas, alors je me demandais bien ce qu’elle pensait en ce moment.

Je ne savais pas ce qu’elle pensait, alors je devrais probablement lui demander, même s’il était très probable qu’en réaction, elle me poserait des questions. En outre, il n’y avait aucune garantie qu’elle répondra honnêtement à mes interrogations. Comme je le disais avant, c’était très gênant.

Je faisais parfaitement confiance en Lily. Je faisais aussi confiance en Rose, car d’une certaine manière, nous avions tous une connexion à travers mon pouvoir. Et surtout, j’avais dès le départ confiance en elles. Donc en pensant à ça, la présence de Kato à mes côtés était stressante. Et ainsi, le fait d’avoir invité un humain à voyager avec nous nous créait des problèmes. Mais pour le moment, je supposai qu’il n’y avait pas d’autre choix que de supporter ça.

« Maître. » (Lily)

« Ha, et bien. C’est correct. » Dis-je.

Éliminant mes pensées inutiles, je m’étais alors tourné vers Lily avant de dire. « Quelque chose de semblable à une barrière était présent afin de la protéger, empêchant les monstres de venir proches de la cabane. Cependant, maintenant, elle a disparu. Il n’est donc pas nécessaire de rester dans un endroit qui se distingue tellement du reste de l’environnement. »

Je devais être vigilant, non seulement face aux nombreux monstres, mais aussi aux humaines qui étaient aussi mes ennemies. Et en analysant les lieux, je m’étais rendu compte que la cabane se voyait depuis trop loin.

Et aussi, en considérant le fait que je devais escorter Kato, il m’était nécessaire d’obtenir un contact avec d’autres humains. Car après tout, je devais m’assurer de leurs intentions afin d’être sûr de la sécurité de Kato une fois avec eux. Il fallait que je garde tout cela à l’esprit lors de mes décisions.

Mais il était vrai que le meilleur scénario serait de trouver un groupe d’humains où elle pourrait être en parfaite sécurité, et de leur laisser Kato, et cela sans même avoir besoin d’avoir le moindre contact avec eux. Mais je doutais déjà que cela puisse si bien se dérouler.

« Et bien, allons-y dans ce cas. » (Takahiro)

« D’accord. » (Lily)

« ... OK. » (Kato)

Alors que nous quittions la cabane, Lily semblait avoir le moral haut alors qu’en contraste, Kato semblait dépressive.

Rose avait automatiquement pris la tête du groupe alors que Lily s’occupait de la position d’arrière-garde. Et au centre de cette formation se trouvait Kato et moi qui étions escortés à travers la forêt.

« Kato-san, marcher dans la forêt peut être difficile. Alors, dites-le-moi quand vous serez fatiguée. » Dis-je.

« Je le sais déjà. Je suis correct pour le moment, cependant… je suis désolée. » Me répondit Kato.

« Maître, êtes-vous fatigué ? » Me demanda Lily.

« Ho, non. Je vais très bien. » Lui répondis-je.

Comme prévu de Lily, elle avait relâché mon bras. Et après qu’elle ait fait ça, je me sentais très réticent à la laisser faire, car sa chaleur disparaissait de mon bras. Ceci faisait que je me sentais très mal… mais je m’étais rendu compte que c’était une attitude égoïste que j’avais là.

Après avoir parcouru dans la forêt un trajet de plusieurs heures nous prime une pause. Nous n’avions rencontré aucun monstre, alors nous nous étions aperçus qu’il se passait quelque chose d’anormal.

« … ça sent la pourriture ? » avais-je murmuré, ayant pincé mon nez avec ma main. Quelque chose de proche émettait une forte odeur de pourriture.

« Maître, que devons-nous faire ? » Me demanda Lily.

« Et bien. » Dis-je. Après tout, j’étais le chef du groupe. Je devais prendre une décision, même si j’étais un chef pathétique qui n’était même pas capable de se protéger. Je ne pouvais pas compter sur Lily et Rose pour toujours.

Nous devrions trouver ce qui émettait cette odeur, mais je devais avant ça réfléchir à comment nous allions devoir réagir face à ça. Car aller vers cette chose pourrait s’avérer très dangereux. Cependant, il n’y avait pas vraiment de lieux sûrs dans cette forêt.

Cette anomalie semblait être facile à comprendre, mais nous devions procéder avec attention. Même les choses insignifiantes pouvaient se révéler être dangereuses.

« Allons-y ! » Dis-je après y avoir réfléchi pendant quelques secondes. « Kato-san, allez-vous bien ? »

« … Oui. » Me répondit-elle.

Je m’étais ensuite dirigé vers la source de l’odeur fétide. L’odeur de la forêt était fade en comparaison de cette odeur putride. Après quelques instants, nous arrivâmes dans une zone où se trouvaient les corps en pièces de probablement au moins cinq étudiants.

La raison pour laquelle j’utilisais un mot aussi ambigu que « probablement » était parce que seuls les membres dispersés un peu partout étaient visibles.

« C’est… une vision vraiment terrible ! » Dis-je.

Les morceaux de leurs corps jonchaient la zone, et certains de ces morceaux de viande semblaient avoir été partiellement mangés.

À cette distance relativement faible de la zone des corps, j’avais essayé de déterminer si la menace était encore présente. Et après avoir estimé qu’elle était probablement partie depuis un moment, nous étions allés sur le site du carnage.

« D’après ce qu’on voit là, est-ce que c’est possible que cela soit une grande bête qui fut le responsable ? » Demandai-je à Lily.

Mais Lily semblait déjà avoir deviné la cause, mais je ne savais toujours pas.

« Ou est-ce qu’ils ont été attaqués par un monstre ? » continuai-je.

« C’est plus probable que ce soit un monstre. » Me répondit-elle.

« Je vois. Examinons plus attentivement la scène afin d’obtenir plus d’informations. » Dis-je.

Pour cela, j’avais commencé à marcher vers l’un des cadavres, mais je m’étais brusquement arrêté. Contrairement à celui de Miho Mizushima, ces cadavres étaient là depuis un bon moment. Ils étaient déjà en partie décomposés et de nombreuses mouches bourdonnaient autour des cadavres.

Je ne me sentais pas du tout à ma place ici, même si j’étais une personne qui avait déjà commis un meurtre. Mais, car cela devait être fait. Mais ici, des personnes étaient mortes, et donc qu’il y eût une menace claire dans la zone, nous devions connaître le plus rapidement possible.

Ce massacre avait été vraisemblablement perpétré par un monstre, mais il était aussi possible qu’un humain ayant une capacité de triche ait fait cela. Je regretterais vraiment de mourir parce que nous n’avions pas enquêté sur cette scène alors que nous en avions parfaitement l’occasion.

« Et bien, il est temps d’enquêter… Hmm, qu’est-ce qu’il y a, Rose ? » Demandai-je.

Alors que je me préparais à avancer avec précaution, Rose m’avait bloqué en levant son bras devant moi. Puis, Rose s’avança seule.

« Serait-il possible que tu veuilles le faire toi-même ? » Demandai-je.

Elle m’avait alors confirmé ça à l’aide du lien qui nous unissait.

« Hé... » Dis-je.

Rose avait commencé à avancer avant même de recevoir mon consentement. Elle était allée examiner le premier cadavre.

Elle resta bien sûr silencieuse… car après tout, elle était incapable de parler. Elle examina avec soins les corps des étudiants morts. Grâce à mon lien, j’avais reçu de sa part un sentiment qui m’indiquait qu’elle se sentait obligée de le faire à ma place.

« Hé ! Rose, ne devrais-tu pas patrouiller alors que moi, je vais vérifier ces choses ? Je ferais un rapport au Maître après ça. » Lily avait proposé cela, mais Rose avait tenu sa main pour montrer qu’elle n’était pas d’accord avec sa proposition.

Après ça, Rose s’était rapidement déplacée entre chaque corps, vérifiant par la même occasion les effets personnels. Quant à nous, nous avions décidé d’observer les alentours. Mais alors que nous faisons ça, j’avais pour ma part concentré toute mon attention sur l’un des cadavres. Après un petit moment de réflexion, il était maintenant évident qu’il avait subi une blessure fatale, le tuant sur le coup. Il y avait donc quelque chose d’assez dangereux dans le coin pour infliger une telle blessure.

« Maître ! » M’appela Lily, m’avertissant brusquement.

Bien que son avertissement m’ait mis sur mes gardes, comme toute mon attention était placée sur le corps, je fus lent à réagir.

« Quoi… !? » Dis-je.

Alors que je regardais dans les environs, je vis quelque chose sortir d’un coup de l’un des buissons se trouvant à proximité.

« Yaaaa! » (Lily)

Au même moment où je la remarquai, Lily se précipita vers elle. Cette chose se jeta littéralement sur moi. Lily n’avait même pas le temps nécessaire pour lancer l’un de ses sorts.

Je n’avais pas utilisé la lance, car je doutais qu’elle fût capable d’arrêter une telle charge.

« Grrrrraooooo ! »

« Kya!? » (Lily)

Bien que faible, la contre-attaque de Lily avait détourné avec succès la charge de l’assaillant, même si elle avait été renversée du même coup.

Les crocs de la bête étaient positionnés afin de m’attaquer, et ils se trouvaient à environ 50 centimètres de mon visage.

La créature récupéra son équilibre, se préparant de nouveau à attaquer. Quant à moi, je m’étais rapidement redressé et je préparais à recevoir une attaque avec mon bouclier.

Quelque chose avait sauté sur moi. Au moment où je reconnus un loup gris, la bête se préparait à nouveau à sauter sur moi. Je lui faisais face avec mon bouclier, préparant mon corps à recevoir le choc.

Puis — *Collision*...

« Grrrr, Gwoaar!? » (loup)

Après le choc, j’avais momentanément perdu l’équilibre. Après que je fus tombé sur le sol, je roulai de manière à toujours avoir le bouclier entre le loup et moi. Pendant ce temps, le grognement du loup était clairement audible devant moi, alors qu’il poussait sur mon bouclier.

« Woah ! »

Soudainement, la pression du loup disparut, et je pus me remettre rapidement dans une position défensive. Le loup s’était un peu éloigné de moi. Au même moment, Rose était venue à moi, et avait poussé plus loin le loup qui me menaçait.

« Rose, tu me sauves la vie. » Dis-je.

Rose n’avait plus entre ses mains sa hache. Apparemment, elle avait dû la lancer sur le loup afin de me sauver. Elle m’avait vraiment sauvé la vie, mais maintenant, elle n’avait plus que son bouclier.

« Grrrrr… »

Le loup gris se remit à grogner.

Ce type de loup devait être un « Croc de Feu » dont j’avais entendu parler alors que je vivais dans la colonie. Il avait exactement les mêmes caractéristiques que l’on m’avait décrites.

« Fais attention ! Rose, attention au feu ! » Criai-je.

Au moment où je criais ça, le loup ouvrit sa bouche comme s’il se préparait à mordre.

« GrAoOOoo ! »

Puis un jet de flamme se précipita dans ma direction.

Rose se plaça directement devant moi sans la moindre hésitation, bloquant les flammes avec son bouclier.

―Les flammes continuaient de venir sur nous, menaçant de submerger la défense de Rose, puis cela s’arrêta pendant une fraction de seconde.

Puis les flammes revinrent à nouveau.―

« Quoi… Haaaa — !? » Criai-je.

―Alors que j’étais sur le point de me faire avaler par les flammes, je fus saisi et envoyé sur le côté.

« Maître, allez-vous bien ? » Me demanda Lily.

« Lily !? » Dis-je.

Afin de m’aider, elle modifierait son corps si c’était nécessaire.

Plus tôt, après l’attaque-surprise initiale, elle s’était relevée et immédiatement après ça, elle m’avait sauvé de l’attaque de flamme.

« Désolé Lily. Tu m’as sauvé. » Dis-je.

« Je suis contente que vous ne soyez pas blessé. » Me répondit-elle.

Lily avait commencé à courir, saisissant ma main tout en tenant déjà celle de Kato qui se trouvait derrière elle.

« Rose, tiens-le en respect pendant quelques secondes. » Déclara Lily en tant qu’instruction.

Rose s’arrêta là où elle était, puis bloqua de nouveau le jet de flamme que le loup projetait. Sa position était très difficile à tenir, et elle était résolue à ne pas permettre au Croc de Feu de nous poursuivre.

Même si Rose était en bois, elle ne prenait pas feu, probablement en raison de la magie innée qui la protège de la plupart des flammes. Après avoir reculé un peu, Rose commença diverses manœuvres évasives.

Les flammes du Croc de Feu suivaient les mouvements de Rose, mais elle était assez compétente lors de son esquive pour tout éviter. Ses capacités défensives étaient plus élevées que ce que je m’attendais pour une marionnette magique. Les flammes avaient un peu brûlé Rose, mais après avoir vu ses mouvements, il était évident qu’elle encaissait peu de dégâts.

Je laissai échapper un soupir de soulagement.

« Maître, ce monstre, est-ce que c’est correct de le vaincre ? » Me demanda Lily.

Lily était à côté de moi, dessinant un cercle magique sur sa paume.

« Permission accordée ! Ce monstre ne peut pas faire partie de notre famille. » Dis-je.

« Compris. » Me répondit-elle.

Le cercle magique se trouvant sur la paume de Lily devint bleu. D’après ce que je savais, les cercles magiques étaient nécessaires afin de créer de la magie. La couleur du cercle déterminait l’élément. Et le symbole déterminait la forme et la taille déterminait la puissance.

Il était difficile de le décrire en termes humains, mais après un mois d’observation de combat magique, il y avait une certaine classification qui s’était créée. Pour une magie de combat, un cercle d’environ trente centimètres de diamètre aurait le pouvoir d’une petite arme de poing... et ainsi de suite.

La magie de Lily fut créée en quelques secondes.

Il s’agissait d’un sort de magie d’eau, avec la puissance d’une grosse arme de poing, et la forme d’une épée.

Lorsqu’il fut relâché, le sort fit apparaître une épée d’eau d’environ 3 pieds de long qui vola comme un faucon en train d’attaquer.

« Graoooo ! »

Bien que l’épée semble se déplacer à la vitesse de l’éclair, le Croc de Feu arrêta de cracher son jet de flamme et esquiva l’attaque. Cependant, cette action était exactement ce que Lily s’attendait.

« Gyaa!? »

Rose lança son bouclier sur le loup, frappant avec violence son museau. … Dans tous les cas, Rose savait très bien viser. Alors que cette idée insouciante traversait mon esprit, Rose se précipita sur le loup qui était déséquilibré et dans les airs.

Il est impossible pour le loup de retrouver l’équilibre en étant dans les airs, donc Rose accéléra à pleine vitesse. La charge éclair de Rose écrasa le loup sur le sol, le bloquant totalement. C’était comme s’il avait été poinçonné contre le sol.

Dans la colonie, on savait que les Crocs de Feu étaient beaucoup plus fort que les Marionnettes Magiques. Cependant, Rose semblait plus forte, ayant réussi à le saisir et à le plaquer au sol sans avoir eu besoin d’armes.

Je poussai un autre soupir de soulagement.

À la base, le réel danger des Crocs de Feu était qu’ils voyageaient souvent en meute. Mais dans des circonstances comme celle-là, il semblerait que Rose puisse gagner.

Lily utilisa de la magie de vent afin de faire suffoquer le Croc de Feu.

« … C’est fini. » Dis-je.

Jusqu’à la fin, j’étais angoissé et inquiet. Et mon cœur était rempli de préoccupation.

« C’était un peu effrayant. Heu... Kato-san, allez-vous bien ? » Demandai-je.

« … Oui. » Me répondit Kato. Elle hocha la tête et s’inclina.

Son expression faciale était un peu raide, même si la mienne était probablement similaire.

« J’ai été inutile… Je suis vraiment désolée de tout ça. » Me dit-elle.

« Non, moi aussi je suis dans le même cas de figure. » Lui répondis-je.

Je lui avais répondu avec un regard amer.

La Marionnette Magique précédente que nous avions combattue, nous l’avions combattue ainsi, et bien sûr, il était possible d’attaquer de cette manière. Cela devait être pris en considération à l’avenir pour minimiser les dangers. Nous avions survécu grâce à la chance.

Et aussi, en raison de la diligence de Rose et Lily.

Mais dans tous les cas, nous avons eu la chance d’avoir pu chasser le Croc de Feu. Lily avait ainsi pu obtenir le sens de l’odorat du Croc de Feu à l’aide de sa capacité de mimétisme.

Malheureusement, il n’y avait eu aucune information à obtenir sur les cadavres des étudiants. Mais, cela ne comptait pas autant, car dès le départ, je ne m’attendais à rien avoir. Peut-être que c’était parce qu’avant ça, ils avaient été trop endommagés par le Croc de Feu.

Après cela, nous n’avions rencontré aucun autre monstre alors que nous avancions dans la forêt en direction de la grotte.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace