Flux RSS

My Pet Is a Holy Maiden

Traduit par la team : Twin Cards Scantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 14 – Désires cachés


'Alors, qu'est-ce que le beau-fils a fait aujourd'hui ?' demanda Giuseppe à son assistant Baldeo qui lui avait apporté une tasse de thé.

'Il semblerait qu'il ait travaillé en tant qu'assistant du temple aujourd'hui. Il a terminé son travail à la 5ème cloche et est sorti en ville avec Lady Calcedonia... Excusez ma grossièreté, Votre Sainteté, mais... Qui est cet homme ?'

'Hmm ? Vous vous intéressez au beau-fils ?'

'Bien sûr que je m'y intéresse. Moi aussi j'ai été avec Calsey depuis que votre Sainteté l'a adopté et je l'ai vu grandir. Elle est comme une soeur pour moi. Donc, si ma petite soeur devient tout à coup si intime avec un homme, c'est normal que je m'intéresse à lui.'

Voyant que cette question préoccupait autant son assistant, Giuseppe sourit.

'Cela me fait plaisir que vous vous en préoccupiez autant, mais maintenant que le beau-fils est à ses côtés, plus personne ne pourra arrêter Calsey. Maintenant qu'elle a pris une décision, peu importe le genre d'obstacle qui s'opposera à elle, elle le surmontera... Non, elle le détruira.Tout comme elle l'a fait dans le passé. Vous devez être conscient de cela, n'est-ce pas ?'

'Bien sûr... C'est l'une de ses qualités.'dit-il en pensant au caractère de Calcedonia.

'Mais maintenant que vous en parlez, cela me rend encore plus curieux sur l'identité de ce garçon.'

'Ho ho ho. Désole, mais je ne peux vraiment pas vous en dire plus à ce sujet. Tout ce que je peux dire c'est qu'il vient d'un pays lointain. Et que si Calcedonia a travaillé avec autant d'acharnement jusqu'à maintenant c'était pour pouvoir le retrouver.'

'Mais... si c'est le cas, alors qu'en est-il de 'lui' ?'

'...Morga hein...'

Giuseppe fronça les sourcils en repensant au visage du jeune homme qui nourrissait secrètement des sentiments pour Calcedonia.

***

Après avoir fini ses achats dans la ville avec Calcedonia, Tatsumi était revenu dans sa chambre et s'était effondré sur le lit.

Normalement, les prêtres juniors dormaient dans un dortoir spécial. Mais puisque Tatsumi allait rapidement emménager avec Calcedonia dans leur nouvelle maison, Giuseppe l'avait autorisé à utiliser la chambre d'hôte dont ils avaient parlé le premier jour.

Bien sûr, dans ce monde il n'y avait pas de matelas à ressorts. Il n'y avait que des nappes soigneusement remplies d'herbes sèchées et traitées que Tatsumi utilisait comme un futon.

Il y en avait aussi rempli de plumes, mais c'était des produits luxueux utilisés uniquement par les nobles.

Chaque fois que Tatsumi se jetait dans son lit, il était enveloppé par l'odeur des herbes sèches dont certaines avaient pour effet de réduire la fatigue et lui permettaient de dormir profondément.

Alors que Tatsumi était étendu sur le lit les bras et les jambes écartés comme une étoile, il pensa au lit et à la guitare qui avaient été transportés avec lui.

Ces deux choses étaient actuellement sous la garde de Giuseppe, mais il pourrait bientôt les retrouver une fois la maison prête. Même s'il adorait le lit qu'il avait avant, Tatsumi aimait aussi beaucoup les lits herbeux de ce monde. Alors, il ne savait pas lequel choisir.

Aujourd'hui avait été son premier jour en tant qu'assistant du temple .Il passa son temps allongé sur le lit  à penser à cette étrange sensation de fatigue qui l'avait frappé plus tôt. Il commençait à s'endormir lorsqu'il pensa :

...Oups. Je devrais au moins prendre un bain avant de m'endormir...

Après avoir forcé son corps à demi endormi à se lever, il quitta la pièce.

***

Dans un coin du temple de Savaiv, il y avait un bain énorme utilisé par les prêtres qui vivaient sur place.

Tous les prêtres dont le rang était inférieur à 'Souverain Pontife' ou 'Grand Prêtre'  pouvaient l'utiliser car il s'agissait d'un bain public. Bien sûr, il y avait des sections différentes pour les hommes et les femmes. Les prêtres au rang les plus élevé eux, bien que peu nombreux, avaient un bain privé dans leur salon privé.

À ce propos, en partant du plus haut, les rangs des prêtres suivaient cet ordre : Pontife Suprême, Grand Prêtre, Haut Prêtre, Prêtre acolye, Prêtre Principal et Prêtre Junior.

Il n'y avait qu'un seul Pontife Suprême par doctrine et les Grands Prêtres servaient généralement de chef aux différentes autres branches. En ce qui concernait les différents petits temples ou lieux de culte dans les villes, ils étaient pour la plupart dirigés par des Hauts Prêtres.

En ce qui concernait les bains, ceux qui avaient une affinité avec l'attribut   se chargeaient de chauffer l'eau. Bien sûr, Calcedonia devait aussi le faire de temps en temps.

Après avoir enlevé ses vêtements dans les vestiaires, Tatsumi entra dans le bain uniquement vêtu d'une serviette... ou plutôt de quelque chose qui ressemblait à une serviette.

Comme les prêtres étaient des personnes qui servaient Dieu, ils étaient tenus de se garder propres et nettes. C'est pourquoi, à la fin de la journée, après avoir terminé leurs tâches, tous les prêtres venaient habituellement dans le bain pour enlever la fatigue et la sueur dont ils étaient couverts.

Tatsumi s'était soigneusement installé dans le bain parmi les autres prêtres.

Même si c'est un autre monde, les bains d'ici aussi sont agréables. pensa Tatsumi lorsque quelqu'un appela soudainement son nom.

'Hein ? Tatsumi ? Tu es aussi venu ?'

Tatsumi se retourna et vit le prêtre junior Verse qu'il avait rencontré plus tôt à la cuisine. Il était complètement nu. Après lui avoir adressé un sourire amical, il entra dans le bain et se posa à côté de Tatsumi.

'Toi aussi tu es là ?'

'Ouais. Après une grosse journée de travail, la meilleure façon de se reposer c'est le bain.'

Tatsumi regarda autour de lui et  remarqua que tout le monde affichait une expression de bonheur.

'Wah ! Donc les gens de ce pays aussi aiment les bains.'

'Ah ? Ils aiment aussi prendre des bains dans ta ville natale ?'

'Ouais. Nous prenons des bains tous les jours. Il y en a même qui prennent des bains l'après-midi.'

'Wah, ici c'est un luxe. C'est embêtant de devoir faire bouillir l'eau, alors dans ce pays, habituellement on ne prend de bain qu'à une période déterminée de la journée.'

Comme venait de le rappeler Verse, contrairement au Japon où de grandes quantités d'eau chaude pouvaient être préparées rapidement, dans ce pays il fallait prendre le temps de le faire. C'est pourquoi il y avait une période spécifique pour prendre son bain.

Tout le monde arrivait donc à peu près en même temps au bain qui était vite bondé.

'Ça veut dire qu'avant de devenir prêtre, tu ne pouvais pas prendre de bain tous les jours ?'

'Ouais. Je viens d'un petit village tu sais. Il n'y avait pas de bain public comme celui-ci. La seule manière de se baigner c'était  d'aller à la rivière. C'est pour ça qu'avoir la possibilité de prendre des bains comme celui-ci tous les jours faisait partie de mes rêves.'

Pendant que Verse se lavait dans l'eau chaude, il sourit en pensant que son rêve s'était finalement réalisé.

'Ça me fait penser... Tatsumi, depuis quand es-tu au temple ? C'était la première fois que je te voyais.'

'Cela fait seulement 2 jours que je suis arrivé ici.'

'C'est vrai ? C'est bien ce que je pensais. Alors, à partir de maintenant on va travailler ensemble, d'accord ?'

'Ah...  À propos de ça...'

Tatsumi dit à Verse qu'il avait prévu de déménager rapidement dans une maison isolée.

'Ah bon. Tu viens juste d'arriver et tu déménages déjà dans une maison ? Tu as un nom de famille, n'est-ce pas ? Est-ce que tu viens d'une famille de nobles ?'

Tatsumi comprit alors que dans ce monde, les bourgeois n'avaient pas de nom de famille.

'Dans mon monde, tout le monde a un nom de famille. Je ne suis pas vraiment un noble, ni particulièrement riche.'

Après avoir éclaboussé son visage plusieurs fois avec de l'eau chaude, Tatsumi commença aussi à se laver le corps.

'Au fait, Tatsumi. Tu dis que tu vas vivre dans ta propre maison maintenant, mais... tu  ne vas pas y vivre tout seul, non ?'

Tatsumi qui se relaxait dans le bain jusqu'à maintenant se raidit en une fraction de seconde. En voyant sa réaction, Verse fit un grand sourire.

'Hoho ! Tu ne seras pas tout seul, n'est-ce pas ? Alors ? Qui est-ce ? Quelqu'un de notre temple ?'

'N-Non... Euh...'

Tatsumi commença à se demander si c'était une bonne idée de mentionner le nom de Calcedonia dans cet endroit.

Étant donné la réaction de Bogart plus tôt dans la journée, Tatsumi pouvait sans hésitation deviner que Verse aurait la même réaction. Et d'ailleurs, il y avait beaucoup trop de gens autour d'eux.

Si tout le monde apprenait que la personne avec qui il allait habiter était Calcedonia, ils ne seraient pas qu'un peu choqués. Tatsumi avait déjà compris à quel point le statut de Calcedonia était important.

Alors que Tatsumi était en train de réfléchir à une excuse pour pouvoir sortir du bain, Verse le regarda avec un regard qui disait : 'Ouais, j'ai compris. Tu ne dois pas le dire à voix haute.'

'Alors, quand tu te seras installé dans ta nouvelle maison, tu m'inviteras. Comme ça tu me présenteras ta femme, d'accord ? Au fait, tu veux que je t'aide pour le déménagement ?'

'D-D'accord. Je compte sur toi alors.'

Maintenant que le problème était résolu, Tatsumi se relâcha dans l'eau chaude.

***

Après ça, il continua à parler avec Verse pendant un bon moment. Quand tous deux eurent fini de se laver le corps, ils sortirent ensemble du bain.

Ils s'essuyèrent et s'habillèrent. Juste au moment où ils étaient sur le point de traverser le couloir, ils tombèrent subitement sur une personne.

'Oh, maître ! Mon maître est-il aussi venu prendre un bain ?'

Calcedonia se tenait devant eux et s'essuyait les cheveux avec une serviette.

Ses joues avaient rosi avec la vapeur de l'eau chaude et ses cheveux mouillés la rendaient encore plus charmante que d'ordinaire.

En voyant Calcedonia comme ça, les battements du coeur de Tatsumi s'intensifièrent d'un coup.

'O-Oui. Chiiko aussi ?' répondit Tatsumi en se demandant si Calcedonia avait remarqué les battements de son coeur.

'Oui. M-Maître... Si vous êtes d'accord, pourrais-je venir dans votre chambre, plus tard dans la soirée ? N-Nous allons... Nous allons vivre ensemble à partir de maintenant donc, nous devons parler de certaines choses ensemble et... Ah oui ! J'apporterai les sucreries et le thé que j'ai préparé. Ou bien, mon maître préfère-t-il le vin au thé ?

'Ah, d-d'accord. N-Non, je veux dire, c'est bien le thé.'

'D'accord. Alors, à plus tard.'

Calcedonia était tellement heureuse d'avoir eu l'accord de Tatsumi qu'elle fit un sourire éclatant puis se retourna.

La regardant avec un large sourire, Tatsumi se prépara à retourner dans sa chambre lorsqu'il croisa le regard de Verse, pétrifié, les yeux grands ouverts.

'M-Mais... H-Hé... Tasumi... Cette personne à l'instant... C'était la 'Jeune Sainte'... Calcedonia... N-N'est-ce pas ?

'Ou-Oui. Eh bien...'

'A l'instant... Ta conversation avec Lady Caldeonia... C'est avec elle que tu vas vivre... Impossible...'

Comment allait-il faire cette fois ? Même un imbécile aurait compris ce qui venait de se passer.

En le réalisant, Tatsumi poussa un profond soupir comme s'il avait abandonné.

***

Il ne put s'empêcher de regarder l'homme de dos avec un regard furieux. Si possible, il voulait aller frapper cet homme et étrangler son coup jusqu'à ce qu'il arrête de respirer. Mais comme il y avait beaucoup de gens autour de lui, il ne le pouvait.

Il ne voulait pas les espionner, mais il avait accidentellement fini par écouter leur conversation et il ne pouvait tout simplement pas ignorer ce qu'il venait d'entendre.

Cet homme qui parlait avec un prêtre junior allait bientôt déménager dans une maison.

Il savait très bien ce que ça impliquait lorsqu'un prêtre quittait le temple pour s'installer dans une maison. Et lorsque cet homme allait déménager, la personne avec qui il allait vivre...

Cet homme que le Souverain Pontife de la Doctrine de Savaiv, sa Sainteté le Seigneur Giuseppe Chrysoprase, avait fait venir d'un pays étranger et qu'il appelait 'beau-fils' sans aucune hésitation.

En d'autres termes, Giuseppe, qui était le grand-père de Calcedonia Chrysoprase et en même temps son père adoptif avait accepté que cet homme devienne le fiancé de Calcedonia.

Il avait respecté et admiré Giuseppe du plus profond de son coeur parce qu'il était le Souverain Pontife de la Doctrine de Savaiv. Pour lui, même sa fille adoptive, qu'on appelait la 'Jeune Sainte', était aussi une personne pour qui il avait un grand respect.

Mais encore plus que tout ça, il était secrètement amoureux de cette jeune fille appelée Calcedonia. C'était impossible pour lui de laisser un garçon ordinaire l'éloigner d'elle.

Il serra la mâchoire.

Comment diable pourrais-je rester ici sans rien dire et le laisser emporter Calcedonia loin de moi.

L'homme se mit à sourire de plus en plus sombrement à mesure que le feu qui brulait dans son coeur s'intensifiait.

<>
Traduit par la team : Twin Cards Scantrad