Flux RSS

Panlong

Traduit par la team : L'Empire des Novels
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 8 Chapitre 212 – Le rassemblement à Basil

Traduit et édité par Kayorko et Zareik
Édité par MissX
Vérifié par Wilden


    À la nuit tombée, Linley prit son dîner à la table principale du château du gouverneur.

– Keane, Jenne. Venez dehors un moment. Après avoir fini de manger, Linley les appela avant de sortir de la pièce pour aller dans le jardin silencieux.

Keane et Jenne échangèrent un regard avant de suivre Linley.

Les jardins étaient plongés dans l’obscurité de la nuit et étaient paisibles et calmes. Après un regard à Jenne et Keane, Linley sourit.

– J’ai quelque chose dont je dois vous parler.

Keane et Jenne regardèrent Linley, surpris.

– L’Église de Lumière et moi-même partageons une profonde haine l’un envers l’autre. Nous ne nous reposerons pas avant que l’un de nous deux ne soit détruit.

Les mots de Linley stupéfièrent Keane et Jenne. Ils savaient déjà que Linley n’était pas une personne ordinaire, mais ils ne s’attendaient absolument pas à ce qu’il soit si diamétralement opposé à l’Église de Lumière.

Ils savaient de plus que l’Église de Lumière était, sans l’ombre d’un doute, une énorme entité.

Après avoir baissé la voix, Linley ajouta,

– Il y a cinq ans, lorsque j’ai combattu l’église, cela les a alertés de ma présence dans l’Empire O’Brien. Ils ont aussi appris à ce moment la présence de Haeru à mes côtés. Je pense que, juste avec cela, ils devraient maintenant savoir que je vous avais accompagnés jusqu’à la ville préfectorale de Cerre.

De nombreuses personnes avaient été témoins du mystérieux expert, accompagné de sa panthère noire, qui avait protégé Keane et Jenne lors de leur trajet jusqu’à Cerre et jusqu’à ce que Keane assume sa position de gouverneur.

Ce n’était pas un secret. Il aurait été étrange que l’Église ne l’ait pas découvert depuis le temps.

– Je suspecte l’Église de Lumière d’avoir caché plusieurs de leurs forces cachées au sein de votre ville, dit calmement Linley.

À partir du moment où il avait décidé de retourner dans la ville de Cerre, Linley avait commencé à faire ses plans.

Le combattant Stehle avait échangé des coups avec lui par le passé. Après ce combat, l’église avait définitivement réalisé à quel point il était dangereux pour eux. S’ils n’avaient pas envoyé à la réception du rapport de Stehle des personnes pour le tuer au plus vite, l’église ne pouvait être considérée que comme une bande d’inconscients.

– Dans ce cas, que devrions-nous faire ? Keane et Jenne étaient tous les deux abasourdis.

– Jenne, premièrement, laisse-moi te demander cela. Souhaites-tu toujours me suivre ? Linley fixa Jenne.

Jenne acquiesça sans l’ombre d’une hésitation.

Linley hocha légèrement la tête.

– J’ai peur que l’église ait même quelques espions à l’intérieur de vos murs. Je voulais donc vous le dire directement à l’abri des oreilles indiscrètes… je compte quitter la ville de Cerre dès ce soir.

– Quoi ? Jenne regarda Linley avec surprise. Grand frère Ley, tu comptes partir tout seul ?

– Ne t’inquiète pas. Je ne ferai que partir légèrement avant toi. Je me dirigerai vers la capitale provinciale de Basil en premier. Je prendrai une résidence dans l’hôtel Nile [Nai’er]. Lorsque le temps sera venu, tu pourras me trouver là-bas. Linley était confiant dans sa capacité à s’occuper des hommes que l’église pourrait lui envoyer.

Il ne pouvait cependant pas prendre Jenne et Keane avec lui en même temps.

S’il les prenait avec lui, cela reviendrait au même que de les blesser directement.

– L’hôtel Nile à l’est de la ville. C’est un hôtel connu. Je sais où il se trouve. Keane acquiesça. Durant ces cinq dernières années, il s’était rendu plusieurs fois à la capitale provinciale.

Linley avait planifié tout ça dès son départ.

À cet instant, qu’il tue ou non les forces de l’Église de Lumière n’était pas ce qui était important. Tuer ces personnes ne ferait, après tout, pas grande différence dans le nombre des forces de l’église.

S’il les rencontrait, il les tuerait. Mais s’il ne les voyait pas alors tant pis.

– Je m’en vais maintenant. Linley eut un léger sourire.

– Tout de suite ? Jenne et Keane avaient de nouveau été pris par surprise.

– Tout de suite. Ainsi, les hommes de l’église n’auront aucune idée de mon départ. Linley eut un petit rire avant de se transformer en une silhouette floue bondissant à travers les airs et disparaissant dans le fond du jardin.

Au même instant, la Panthère des Ténèbres, Haeru, ainsi que Bébé s’élancèrent aussi à grande vitesse.

Trois silhouettes noires passèrent au-dessus des murs de vingt mètres de haut de la ville. Bien que les murs soient utiles contre les combattants ordinaires, pour des experts au niveau de Linley, ils n’étaient rien de plus qu’une porte un peu haute.

Assis sur le dos de Haeru, Linley laissait le vent lui caresser le visage.

– J’ai découvert que j’aime bien voyager de nuit. Le vent frais qui lui caressait le visage le rafraîchissait doucement.

La lumière de la lune semblait couvrir le monde d’une légère lumière blanchâtre, donnant une apparence de rêve aux paysages qu’il traversait à grande vitesse.

Cette même nuit, il y avait d’autres personnes qui chevauchaient à grande vitesse des chevaux. C’était les personnes qui se dépêchaient d’aller prévenir Lyndin de l’arrivée de Linley. Il y avait cependant plus de cent kilomètres entre Cerre et l’endroit où Lyndin résidait, ce qui leur prit du temps.

Linley était arrivé seulement à la nuit tombée à Cerre. Le superviseur de la ville avait, lui, reçu la nouvelle vers 6 heures du soir. Le temps qu’il envoie quelqu’un, il était déjà 7h.

À cet instant, le messager était encore en route. Vers 9h, le messager arriva finalement dans la ville où Lyndin et sa troupe résidaient. La ville était éclairée par un petit feu. Le pauvre homme qui avait été transi par le vent froid de novembre durant tout le trajet, ressentit finalement une pointe de chaleur.

– Seigneur Lyndin. Le messager arriva devant la résidence de Lyndin. En la voyant sur le seuil de sa porte, il sauta immédiatement de sa monture. – Seigneur Lyndin, quelque chose d’important est arrivé. Nous avons découvert que Linley est arrivé dans la ville préfectorale de Cerre.

Les yeux de Lyndin, qui avaient été froids jusque-là, s’illuminèrent soudainement.

– Linley ? Lyndin fut ravie en même temps que surprise.

Elle avait attendu cinq années complètes, au point de devenir folle. Et ce soir, ce rapport arrivait de nulle part.

– Syke [Sai’ke], Syke ! Tous, sortez ! La voix froide de Lyndin résonna plusieurs fois et les cinq autres Anges accoururent immédiatement.

Ces six Anges avaient des corps humains et leur pouvoir était donc limité à celui d’un guerrier du neuvième rang.

Mais leur essence était quand même celle d’Anges.

Ils obéissaient définitivement aux ordres. Pour la gloire de leur Seigneur, ils étaient prêts à sacrifier leurs vies n’importe quand.

En entendant la nouvelle du retour de Linley à Cerre, les cinq autres Anges devinrent aussi excités. Leur mission était, après tout, de tuer Linley. Ils allaient bientôt pouvoir rentrer.

– Allons-y immédiatement, ordonna Lyndin.

– Bien. Les cinq autres n’hésitèrent pas non plus.

Lyndin et les autres ne s’embêtèrent pas avec le messager. Ils partirent immédiatement en courant, dans la direction de la ville préfectorale de Cerre. En tant que combattants du neuvième rang, leur vitesse était bien évidemment plus rapide que celle d’un cheval.

Le matin suivant.

À l’intérieur d’un ordinaire manoir de la ville de Cerre. La nuit précédente, Lyndin et ses hommes étaient arrivés dans cette résidence et avaient dormi dedans.

– Quoi ? Linley a disparu ? Lyndin fixa froidement l’homme en robes blanches qui se trouvait devant elle.

L’homme dit immédiatement,

– Seigneur Lyndin, les personnes que nous avons à l’intérieur du manoir du gouverneur n’en savent pas plus. Ils n’ont découvert que ce matin que Linley et ses deux créatures magiques avaient disparu. Il est très probable qu’ils aient quitté la ville.

*Bam !*

Lyndin frappa avec colère le bureau en pierre qui se trouvait devant elle, le réduisant en petits morceaux. Les cinq autres Anges sentirent leur colère monter aussi.

Ils avaient déjà passé cinq années ici. Ils venaient juste de recevoir la nouvelle de l’arrivée de Linley, mais il avait de nouveau disparu en un clin d’œil.

L’homme en robes blanches était quelque peu nerveux maintenant. Il savait que les personnes qui lui faisaient face, étaient extrêmement puissantes. Même le superviseur de la province administrative du Nord-Ouest se devait de leur obéir.

L’homme ne savait cependant pas que les six étaient des Anges.

Ce n’est qu’au moment de leur mort, lorsque Lyndin et ses compagnons choisiraient de tout donner, que leur vrai pouvoir d’Anges serait réellement dévoilé.

– Cherche. Pose des questions. Et trouve où Linley est parti. Aussi… active toutes nos ressources disponibles de la province. Nous devons le trouver. Il doit être quelque part non loin, dit Lyndin d’une voix froide et mortelle.

– Bien, acquiesça immédiatement l’homme.

Ils n’avaient pas été capables de trouver Linley en cinq ans. Lyndin avait même commencé à s’inquiéter de savoir si Linley n’avait pas tout simplement quitté l’Empire O’Brien. Ils n’avaient, après tout, trouvé aucune trace de lui et n’avaient donc aucune certitude qu’il était encore là.

Mais au moins, maintenant, ils étaient sûrs que Linley se trouvait dans la province administrative.

Juste au moment où Lyndin commençait à se sentir furieuse de leur impuissance, après trois matinées infructueuses, ils reçurent un mot de la province de Basil.

– « Linley est apparu dans la capitale provinciale de Basil ».

Aussitôt que la nouvelle fut lue, les collègues de Lyndin devinrent excités.

– Seigneur, devrions-nous y aller maintenant ? Les cinq regardaient Lyndin avec expectation. Lyndin était leur capitaine. Et en réalité, même parmi les Anges Descendus, Lyndin pouvait être considérée comme une personne assez connue.

Les Anges qui descendaient dans des corps ne pouvant supporter que le neuvième rang, étaient presque tous des Anges à Deux-Ailes. Seuls trois d’entre eux étaient des Chérubins, des Anges à Quatre-Ailes, et Lyndin était l’une de ces trois.

– Ce McKenzie habite là-bas.

Lyndin fronça les sourcils.

– McKenzie a atteint le niveau Saint depuis presque soixante ans. D’après nos rapports, son pouvoir est considéré comme étant au milieu du niveau Saint. S’il venait à interférer, les choses pourraient devenir compliquées.

– Seigneur, si nous donnions tout, tuer McKenzie ne devrait pas être trop dur. Un autre Ange, celui du nom de Syke, parla.

– En effet. Si nous donnions tout, nous pourrions laisser nos corps s’effondrer et utiliser tout notre pouvoir. Nous cinq sommes des Anges à Deux-Ailes, tandis que vous, Seigneur, êtes un Chérubin. Bien que ce ne serait que pendant une période de temps très courte, cela devrait être suffisant pour tuer ce Linley.

En entendant les mots de ses subordonnés, Lyndin hésita.

En effet. Si les Anges ignoraient leur effondrement physique, ils pouvaient en effet utiliser tout leur pouvoir pendant un court instant. Mais il était très probable qu’après seulement deux ou trois attaques, leurs corps se transforment en cendres.

Lorsqu’un Chérubin et cinq Anges à Deux-Ailes utilisaient la Formation de Combat des Anges et permettaient à leur corps de s’effondrer afin d’utiliser tout leur pouvoir, même un combattant au milieu du niveau Saint pouvait trouver la mort de leurs mains.

– Ne nous pressons pas, dit calmement Lyndin. Calmez-vous tous. Tout donner est une mesure de dernier ressort. Linley n’est, après tout, pas si impressionnant avant de se transformer. Nous pouvons plutôt trouver un moment où Linley est dans sa forme humaine et le tuer directement.

– Seigneur, vous comptez… les cinq regardèrent Lyndin.

– Ce Linley ne connaît aucun de nous six. Une pointe de sourire cruelle était visible sur le visage de Lyndin.

Ce même jour, le groupe de Lyndin, ainsi que l’homme en robes blanches qui les guidait, prirent des chevaux pour rejoindre la ville de Basil.

– Seigneur, le convoi militaire qui est devant, appartient au gouverneur de la ville de Cerre, reporta l’homme à voix basse à Lyndin et ses hommes, dès qu’il le vit.

– Oh ? Est-ce Jenne et Keane ? Lyndin jeta un coup d’œil à la caravane qui était au loin.

La relation de ces deux-là avec Linley était quelque chose qu’avait étudiée Lyndin.

– Tes subordonnés sont-ils mélangés avec eux ? Lyndin baissa la voix.

– Oui, Seigneur. L’homme hocha la tête.

En souriant, Lyndin dit,

– C’est parfait. Pour l’instant, ne leur prêtons pas attention.

Le groupe de Lyndin voyageait clairement à une vitesse largement supérieure au groupe de Keane et Jenne. En un clin d’œil, ils les dépassèrent.

L’équipe de Lyndin et la caravane de Jenne se dirigeaient toutes les deux vers Basil. Quant à Linley, cela faisait déjà quelques jours qu’il s’était installé dans l’hôtel à l’est de la ville.

Il avait loué un petit manoir qui se trouvait juste à droite de l’hôtel.

– Je suis arrivé dans la ville de manière visible. Il est très probable que les agents de l’église m’aient reconnu. Je me demande qui l’Église de Lumière enverra cette fois ?

Linley n’était pas du tout inquiet. Il était même en réalité plutôt impatient.

– Je n’ai encore rencontré personne qui pouvait se battre directement contre moi depuis que je me suis amélioré ou qui pouvait me forcer à utiliser les Ondes Centuples des « Profondes Vérités de la Terre ».

<>
Traduit par la team : L'Empire des Novels