Flux RSS

Panlong

Traduit par la team : L'Empire des Novels
<> A- A A+
Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 8 Chapitre 214 – Actes violents

Traduit et édité par Kayorko et Zareik
Édité par MissX


    La sculpture était l’une de celles que Linley avait finies depuis peu. À son niveau actuel, la sculpture sur pierre n’avait plus de secrets. La jeune femme aux cheveux argentés examina avec attention la sculpture sous tous les angles.

– Magnifique. Il n’y a qu’un mot : magnifique.

Après avoir inspecté la sculpture avec une grande attention pendant un moment, elle tourna la tête pour regarder Linley.

– Grand frère Ley, j’ai le sentiment que ta sculpture est de meilleure qualité que même celles de mon maître, mais je ne sais pas exactement comment le décrire.

Malgré l’adorable jeune fille qui le regardait, Linley ne ressentit que de l’irritation.

– Miss Danlan, j’ai besoin de m’entraîner, dit Linley avec tact.

La fille aux cheveux argentés acquiesça.

– Bien, je m’en vais de suite. Aussitôt qu’elle dit ces mots, Linley laissa échapper un soupir de soulagement. Mais la jeune fille enchaîna immédiatement, – Cependant, Grand frère Ley, lorsque tu auras fini ton entraînement, tu devrais m’apprendre à sculpter la pierre.

Le visage de Linley se durcit.

– La sculpture sur pierre est l’une des formes artistiques supérieures. Comment pourrais-je aussi facilement transmettre ses secrets à d’autres ?

En effet, la plupart des maîtres sculpteurs n’auraient pas accepté facilement des disciples.

– Oh. La jeune fille baissa la tête de dépit avant de commencer à marcher vers le mur le plus proche. Et alors, d’un simple bond, elle sauta de l’autre côté.

– Elle est finalement partie. Linley laissa échapper un long soupir.

Mais alors, la tête de la jeune fille aux cheveux argentés réapparut d’au-dessus du mur.

– Grand frère Ley, bonne session d’entraînement à toi. Lorsque tu auras fini, je viendrai te trouver. Après avoir parlé, elle disparut de nouveau.

Lyndin retourna dans sa propre chambre. Après s’être assise dans une chaise, son visage reprit sa froideur habituelle et ses yeux redevinrent aussi glacés et sans pitié qu’avant. Si Linley la voyait à ce moment, il n’aurait pas cru que quelqu’un soit capable de jouer aussi bien.

– Ce Linley soupçonne tout le monde et ne laissera personne s’approcher facilement de lui. C’est assez problématique.

En tant qu’Ange Descendue, Lyndin ne souhaitait pas en réalité qu’elle et les cinq autres Anges ne meurent aux côtés de Linley.

Cependant, en tant qu’Ange, elle ne pouvait se permettre de désobéir aux ordres.

Un pas à la fois.

Si elle pouvait tuer facilement d’une certaine manière Linley, ne serait-il pas mieux que de sacrifier sa propre vie ?

– Au vu de l’attention que porte Linley à Jenne et Keane, cela ne fait aucun sens qu’il soit aussi suspicieux à mon encontre. Lyndin avait préparé son plan après avoir appris comment Linley avait traité Jenne et Keane.

Si elle parvenait à arriver à une distance suffisamment proche de Linley, elle pourrait alors l’attaquer par surprise alors qu’il serait toujours dans sa forme humaine. Elle aurait alors environ 90% de chance de le tuer instantanément si elle pouvait mettre en place ce type de situation.

– Peut-être que c’est parce qu’il a senti mon pouvoir. Lyndin secoua la tête. Ce Linley n’a aucune curiosité. J’ai mentionné mon « maître » plusieurs fois, mais il ne m’a toujours pas demandé qui il était.

Lyndin avait en fait préparé toute une chaîne de mensonges pour tromper Linley.

Bien qu’elle paraisse très jeune, en réalité, son âge réel était très probablement encore plus grand que celui de Doehring Cowart. Seulement, les dix mille années qu’elle avait passées dans le Royaume Divin du Souverain Radiant n’avaient pas eu un impact aussi grand que les quelques dizaines d’années qu’elle avait passées sur ce continent.

.

– Au vu de sa personnalité et de son attitude, cette jeune fille aux cheveux argentés semble être une petite princesse déraisonnable. Linley fronça les sourcils. Mais son pouvoir…

Au fond de lui, Linley était constamment sur le qui-vive à l’encontre des forces de l’Église de Lumière.

D’après lui, les forces de l’église auraient déjà dû le trouver. Et maintenant, une jeune guerrière du septième rang apparaissait de nulle part ? Même si elle semblait joyeuse et mignonne, Linley ne lui ferait pas facilement confiance.

Avant qu’il ne fasse confiance à qui que ce soit, il se devait de prendre leur force en considération.

Si elle avait été une faible petite fille qui n’avait même pas la force de tuer un poulet, son attitude aurait probablement été toute autre. Après tout, même si une telle fille recevait une arme, elle serait incapable de blesser qui que ce soit. Mais cette jeune fille était différente.

Si elle m’attaquait soudainement de très près, cela lui serait tout à fait possible de me blesser lourdement ou de me tuer.

– Se pourrait-il que l’assassin que l’Église de Lumière ait envoyé cette fois soit cette jeune fille ? Mais en repensant aux yeux innocents et purs de la fillette, Linley trouvait difficile d’y croire.

Cette même nuit.

La jeune fille revint de nouveau, mais cette fois, elle arriva en poussant un chariot d’hôtel rempli de nourriture.

– Grand frère Ley, j’ai pris la place du serviteur qui devait t’apporter ton dîner. La voix claire de Lyndin résonna. Son visage était fendu d’un grand sourire et, en la voyant arriver, Linley sentit un mal de crâne pointer.

– Toi encore ?

– Quel est le problème ? Lyndin fit une moue avant de secouer la tête. Grand frère Ley, je t’ai apporté ton dîner donc tu devras m’enseigner la sculpture sur pierre, d’accord ?

– Non. Linley refusa.

– Ingrat. Lyndin renifla. Quand je cuisinais pour mon professeur, mon professeur faisait tout ce que je lui demandais. Tu es un ingrat.

– Ton professeur est ton professeur. Je ne le suis pas. Linley ne pouvait tout simplement pas accepter.

Cette étrangère était au moins du septième rang et peut-être même plus. Linley n’allait pas lui permettre de s’approcher de lui sachant qu’apprendre à sculpter à quelqu’un lui demanderait forcément d’être en contact physique à un moment ou un autre.

C’était, après tout, le moment où il s’attendait le plus à ce que l’église agisse contre lui.

– Rappelle-toi. À l’avenir, ne m’apporte plus ma nourriture, dit froidement Linley.

Le visage de Lyndin changea et elle regarda Linley avec colère.

– Espèce de bâtard. Tu ne sais même pas reconnaître quand quelqu’un est gentil avec toi. Je le dirai définitivement à mon maître. Il viendra et te tuera.

– Me tuera ? Linley regarda l’expression de colère affichée sur le visage de la jeune fille.

– Bien sûr. Mon maître est après tout très puissant, dit la jeune fille avec arrogance.

– Qui est donc ce soi-disant puissant maître qui est le tien ? demanda Linley.

La jeune fille répondit avec arrogance,

– Le nom de mon maître est Haydson [Hei’de’sen].

– L’Épée Sainte Monolithique, Haydson ? Linley était surpris.

Dans l’Empire O’Brien entier, si le Dieu de la Guerre était considéré comme l’expert numéro un, alors l’expert numéro deux était, sans le moindre doute, Haydson, l’Épée Sainte Monolithique. Ce dernier avait été au sommet du niveau Saint depuis maintenant très longtemps et n’avait encore jamais perdu un seul duel contre d’autres experts du même niveau que lui.

Il était sans aucun défaut, que ce soit en termes d’attaque ou de défense.

En plus de cela, il était renommé comme vivant en reclus et étant une personne très froide. Il n’y avait virtuellement rien qui pouvait le gêner dans son développement. Un expert de niveau Saint, sans défauts, qui se tenait au-dessus des autres et dont la perfection lui avait fait recevoir un surnom : « l’Épée Sainte Monolithique ». [le mastodonte de l’épée sainte ? ^^]

– Donc tu sais de quoi tu devrais avoir peur maintenant ? La jeune fille rit avec arrogance. Mais ne t’inquiète pas. Tant que tu m’enseignes la sculpture sur pierre, je ne dirai rien à mon maître.

– Pas étonnant. Linley regarda la jeune fille. À quel rang te trouves-tu actuellement ?

– Déjà le huitième, dit la jeune fille avec fierté. Qu’en penses-tu ? L’empire entier ne possède quasiment pas d’experts du huitième rang qui sont plus jeunes que moi.

Linley regarda la jeune fille aux cheveux argentés.

– Miss Danlan, tu peux retourner voir ton maître et lui annoncer que je ne souhaite pas t’apprendre la sculpture sur pierre. Je veux voir s’il va venir et me tuer.

La jeune fille fut momentanément prise au dépourvu puis son attitude s’adoucit. En suppliant, elle dit,

– Grand frère Ley, je t’en supplie, apprends-moi juste un petit peu, d’accord ? Tout en parlant, elle s’approcha de Linley.

Ce dernier fit immédiatement trois pas en arrière, battant en retraire dans le hall principal.

– Miss Danlan, j’ai besoin de me reposer maintenant. Vous devriez rentrer. Linley ferma la porte de son manoir.

– Hrmph. La jeune fille laissa échapper un reniflement avant de partir.

Les deux jours suivants, la jeune fille essaya toutes sortes de choses ; elle acheta de beaux vêtements qu’elle apporta en cadeau à Linley ou prétendit d’être toute triste et le regardait juste avec des yeux de chien battu. C’était comme si elle ne pouvait absolument pas accepter le fait que Linley ne lui apprendrait pas la sculpture sur pierre.

Le quatrième jour.

Ce matin-là, Lyndin vint de nouveau dans la cour de Linley, comme elle l’avait fait ces trois derniers jours.

– Grand frère Ley, je m’en vais maintenant, dit Lyndin d’une voix quelque peu rauque.

Linley regarda la jeune fille avec une certaine surprise. Ces trois derniers jours, Linley avait été tourmenté par la fille au point de ressentir un mal de crâne à chaque fois qu’il la voyait. Qui plus est, il était toujours incertain de qui elle était réellement.

Quelqu’un appartenant à l’Église de Lumière ?

Ou la disciple de l’Épée Saint Monolithique ?

Mais plus il interagissait avec elle, plus il avait le sentiment que cette jeune fille était réellement la personne joueuse et hyperactive qu’elle prétendait être. Il ne croyait plus réellement qu’elle appartenait à l’église.

– Si elle est un assassin de l’Église de Lumière, alors je suis vraiment admiratif face à sa capacité à jouer un rôle, se dit secrètement Linley.

Lyndin jeta un coup d’œil impuissant à Linley.

– Grand frère Ley, j’ai toujours vénéré mon maître et mon maître aime aussi la sculpture. Je voulais vraiment lui sculpter quelque chose de joli, mais tu ne sembles pas vouloir m’apprendre.

– C’est inutile si tu n’as pas ni le temps, ni le talent. Linley secoua la tête.

Les yeux de Lyndin s’illuminèrent. Elle dit rapidement.

– J’ai du temps et du talent.

– Es-tu une mage de la terre ? demanda soudainement Linley.

– Non. Lyndin secoua la tête et répondit par une autre question. Qu’est-ce que cela a à voir avec le fait d’être une mage de la terre ?

Linley fit une moue.

– Si tu n’es pas une mage de la terre, cela veut dire que tu n’as pas le temps nécessaire pour apprendre la sculpture sur pierre de ma part. Linley disait la vérité. La technique du Ciseau Droit demandait au sculpteur d’être un mage de la terre.

– Tu viens juste d’inventer ça. Lyndin fit un pas en avant en pointant Linley du doigt. Je n’ai jamais entendu quiconque dire que la sculpture demandait d’être un mage de la terre.

– Il y a beaucoup de chose que tu ne sais pas, rit calmement Linley.

À cet instant, Lyndin se trouvait approximativement à deux mètres de Linley. Celle-ci calculait intérieurement,

– Deux mètres. Dans sa forme humaine, je suis plus puissante que lui. Je devrais avoir une chance de le tuer.

Originellement, Lyndin avait planifié de n’agir que dans le cas où les deux seraient quasiment en contact physique.

Mais Linley ne lui avait jamais laissé cet espoir.

– Grand frère Ley, je sais que tu mens. Grand frère Ley, je veux juste te demander une dernière fois. Es-tu prêt à m’enseigner la sculpture sur pierre ? Lyndin regardait Linley avec des yeux pleins d’espoir.

Linley secoua la tête pour une énième fois.

– Oh. Lyndin baissa la tête en réponse à son refus.

Mais juste à ce moment, Lyndin chargea soudainement vers Linley, bougeant aussi rapidement que la lumière tandis qu’une dague apparaissait dans sa main droite.

Deux mètres. Ils étaient trop proches.

Mais alors, une étrange lumière violette illumina la cour.

Lyndin ne comprit pas réellement ce qu’il se passait tandis qu’elle sentait une épée violette envahir l’espace entre eux avant de s’enrouler autour de sa dague et de son bras.

– Hrmph.

Lyndin lâcha immédiatement sa dague avant de frapper de sa main gauche directement vers Linley.

*Boum !*

Leurs deux mains se rencontrèrent et Lyndin continua de charger précipitamment en avant. Mais Linley bougeait d’une manière étrangement gracieuse en arrière et en un clin d’œil, il atteint le coin du mur.

– Groaaar.

Haeru et Bébé se tenaient maintenant tous deux aux côtés de Linley, mais avant même qu’ils n’aient pu passer à l’attaque, Lyndin avait immédiatement battu en retraite.

– Tu veux me tuer ? Linley regardait froidement Lyndin.

Lyndin leva la tête et dit avec colère.

– Ley, écoute. Moi Danlan, n’ai jamais supplié qui que ce soit de toute ma vie comme je viens juste de le faire. Même quand je suis avec mon maître, je n’ai jamais agi comme cela. Trois jours entiers ! J’ai essayé tout ce que j’ai pu pour que tu m’apprennes, mais tu as refusé de le faire. Alors où est le problème si je veux te tuer maintenant ? Où est le mal ?

– Quelle logique tordue. Linley regarda Lyndin.

Celle-ci se tenait à la porte de son manoir et le regardait avec colère.

– Si tu as la capacité, venge-toi. Mes frères apprentis arriveront bientôt. Si tu oses m’attaquer, je leur dirai et tu riras moins alors !

À cet instant, le désir de meurtre de Linley avait été réveillé.

Qu’elle soit réellement l’apprentie de l’Épée Saint Monolithique ou non, elle avait définitivement essayé de le tuer quelques instants plus tôt.

Mais Linley ressentait une impression de danger.

Il ne pouvait pas l’expliquer, mais ce sentiment le prévenait… de ne pas poursuivre Danlan. S’il le faisait, cela deviendrait dangereux.

– Hrmph, tu n’as pas le courage de te venger, c’est ça ? Alors je m’en vais. Lyndin poussa avec arrogance la porte de son manoir avant de sortir. Linley ne la poursuivit pas.

Il ne fit qu’ordonner mentalement à Bébé,

– Bébé, emprunte les tunnels souterrains et regarde ce qu’il y a dehors.

À cet instant, à l’extérieur des portes du manoir de Linley.

Les cinq autres experts du neuvième rang étaient tous à l’extérieur des portes. Ils s’étaient mis en position depuis longtemps, prêts à s’aligner avec Lyndin dans une Formation de Combat des Anges à n’importe quel moment.

Lorsque celle-ci était sortie de la cour, elle avait utilisé ses yeux pour leur envoyer un signal.

Les cinq se mirent alors à suivre Lyndin, partant rapidement.

– Hrmph. En sortant de l’hôtel, Lyndin se sentait très mécontente. Si au moins il m’avait pourchassé, les six d’entre nous l’aurions tué en un clin d’œil. Mais il est resté caché dans son manoir avec ses deux créatures magiques. Même si nous avions foncé à l’intérieur, au vu de sa vitesse, il aurait pu définitivement s’enfuir.

Lyndin savait très bien que de tuer Linley à l’intérieur de la capitale ne serait pas une décision très sage. Après tout, McKenzie vivait non loin. À son niveau, il pouvait voler jusqu’ici en un battement de cil.

– Seigneur, qu’allons-nous faire ? Les cinq autres regardaient Lyndin.

– Exécuter la prochaine stratégie, dit froidement Lyndin. Quant à tuer Linley dans une attaque suicide, c’est notre dernière option que nous n’utiliserons que si nous n’avons plus d’autres choix. Les cinq acquiescèrent.

Même les Anges n’étaient pas prêts à abandonner leur vie si facilement.

– Hrm ? Lyndin vit soudainement un homme et une femme escortés par quelques gardes. Lyndin avait déjà vu des photos de Jenne et Keane par le passé. Je n’ai même pas eu besoin de les chercher, ils viennent se livrer à moi directement ? Les lèvres de Lyndin s’incurvèrent en un sourire froid.

<>
Traduit par la team : L'Empire des Novels