Flux RSS

The Divine Elements

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 0 – Prologue


« Je suis désolé, Elaine. »

Dit tristement la vieille sage-femme en regardant la femme pâle allongée sur le tapis sale. Des taches de sang noir étaient rassemblées autour de cette femme pâle, et elle semblait être prête à rendre son dernier souffle.

Tenant doucement le bébé mort-né dans ses mains ensanglantées, la vieille sage-femme déposa lentement l’enfant dans les bras de sa mère. Pendant ce temps, un petit garçon nerveux s’agenouilla à côté de la femme mourante tout en serrant fermement une de ses mains.

C’était comme si le garçon avait peur qu’il perdre la chaleur de sa main pour toujours.

Le jeune garçon avait les cheveux de la couleur de minuit, et les yeux tout aussi noirs. Avec des larmes coulant sur ses joues, il frotta son visage enfantin dans une tentative de paraître courageux, mais sa façade s’effondra immédiatement lorsqu’il vit sa mère se débattre pour respirer.

« Mère… »

Le garçon s’est étouffé sur ses mots, faisant sa voix croasser.

Des mèches d’essence bleu clair se sont lentement rassemblées autour des mains de la vieille sage-femme alors qu’elle essayait désespérément de guérir la femme mourante avec son élément. Après quelques secondes, le sang semblait cesser de couler de la femme pâle, mais il était clair que rien n’empêchait l’issue inévitable qui se produirait bientôt.

« Calron, viens rencontrer ta petite sœur. »

La femme pâle murmura doucement en inclinant légèrement la tête pour regarder son fils pleurnichard de huit ans à côté d’elle.

Elle tendit sa main tremblante, la femme grattait chaleureusement les joues mouillées de son fils avec sa paume. Elle sentit son âme s’effondrer, de savoir

qu’elle allait bientôt laisser son fils, orphelin dans ce monde cruel.

Le garçon cessa de pleurer à l’instant où il sentit le contact de sa mère sur son visage.

C’était la femme qui l’a amené dans ce monde et celui qui lui a montré les véritables profondeurs de l’amour et de la compassion. Remarquant le bébé immobile recouvert de sang dans l’étreinte de sa mère, le garçon sentit que son cœur était lentement écrasé par l’agonie.

Volé de la chance de prendre un seul souffle dans ce mot, sa sœur ne saura jamais qui était son frère, ou ne ressentirait pas ce que c’était que d’être en vie.

Soudainement, la mère du garçon a commencé à tousser de façon incontrôlable alors qu’elle luttait pour respirer.

« Mère! »

Le garçon aux cheveux noirs cria frénétiquement de panique.

«C’est bon, Cal … maman va bien … elle a juste besoin de se reposer un peu.

La femme dit doucement, essayant de rassurer son fils. Avec sa main frémissante, elle tendit la main pour essuyer les larmes des joues de son fils. «Cal, après que maman soit partie, quitte cet endroit … ces gens vont bientôt venir ici pour te tourmenter … comme ils l’ont fait à ton père… »

Le garçon hocha lentement la tête en réponse au souhait de sa mère , mais une détermination farouche commença à se répandre sur son visage quand il pensa aux gens dont parlait sa mère.

Après la mort de son père il y a quelques mois, le garçon avait déjà éprouvé la sensation de la perte d’un parent à un âge tendre et la douleur dans son petit cœur ne pouvait pas supporter la douleur d’une autre perte si tôt.

Comment pourrait-il simplement quitter cet endroit? Ces gens ont non seulement causé la mort de ses parents mais ont également refusé à sa petite sœur de ressentir la chaleur de sa famille.

Le destin était cruel.

Le destin était sans valeur.

Seule la force était éternelle.

Le garçon aux cheveux noirs serrait fermement ses petits poings ensemble, sa propre peau fut percé par ses ongles , sa petite main contenait un peu de son sang.

Alors que les petites gouttes de liquide cramoisi tombaient sur le sol, une graine de vengeance commença à prendre racine dans le cœur du garçon.

« Garde le médaillon en sécurité, Cal … c’était l’héritage de la famille de ton père … »

La voix douce de sa mère secoua brusquement le garçon de ses pensées déchaînées.

Le garçon aux cheveux noirs agrippa fermement le médaillon en forme d’oiseau qui pendait sur son cou, et hocha lentement la tête vers sa mère en essuyant ses larmes sur son épaule.

La femme pâle étreignit le petit bébé contre sa poitrine, puis releva légèrement la tête du tapis pour embrasser tendrement son fils sur le front.

Ses yeux regardèrent avec amour , la femme tapota doucement la tête de son fils pour la dernière fois. En fermant lentement les yeux, la mère du garçon a rendu son dernier souffle de vie.

Le temps semblait s’arrêter.

Un silence régna dans la pièce.

Puis un cri déchirant d’un jeune enfant a fait écho dans toute la région, il venait de briser le silence du monde.

<>
Traduit par la team : SikGirl