Flux RSS

The Divine Elements

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 108 – Arrivée


‘Il y a des gens qui le cherchent.’
  
 ‘Lui? Pourquoi?’, s‘enquit Calron en se dirigeant vers Laris avec une méfiance évidente dans les yeux.
  
  
  
 Vêtu d’une armure qui ressemblait beaucoup à celle des gardes de la ville qu’il avait vus auparavant, Calron savait que cette femme à la peau bleue avait un lien avec les responsables de la ville.   
  
  
‘,Oiseau, elle est aussi mon élève.’
  
Tarnila s’exprima, alors qu’elle rassurait et caressa l’aile de Calron.
  
Dernièrement, Calron était devenu si familier avec l’humeur du raton laveur, qu’il pouvait sentir que Tarnila était absolument sérieuse en ce moment.   
  
  
 Jetant un dernier regard noir à Laris, il se laissa lentement tomber sur le sol afin de pouvoir se rapprocher de la hauteur des yeux avec les bêtes.
  
  
  
 «Explique Laris. Qui cherche cet enfant et que veulent-ils?’ , demanda Tarnila d’un ton calme.
  
  
  
 ‘Nous ne savons pas. Récemment, nous avons découvert un groupe de variantes de lions et ils semblaient chercher un autre lion dans la ville.   
  
 Les descriptions qu’ils ont données semblaient correspondre exactement au jeune amie que nous avons ici, alors j’ai pensé que je devrais venir et vous informer, car Maître a pris ce jeune lion sous son aile.’ ( mais non c’est calron qui à des ailes t’es aveugle ou quoi ) , expliqua Laris, tandis que l’armure sur son corps a légèrement tremblé avec ses gestes de la main.
  

‘Hmm, pourraient-ils être ses compagnons ou ennemis cherchant à lui nuire?’

Le raton laveur se chuchota alors qu’elle se grattait le menton avec sa griffe.
  
«Sur la base de notre surveillance, ce groupe de lions n’a jamais posé de problème en ville et a généralement passé la majeure partie de son temps à chercher la bête. Je les ai personnellement évaluées, et elles ne semblent pas être du genre à kidnapper des bêtes ou à nuire aux plus jeunes.’’, déclara Laris sur un ton sans émotion.
  
Après avoir brièvement examiné cette question, Tarnila appela soudainement le lointain Rebran.
  
 ‘Rebran, saurais-tu s’il y a un groupe de lions qui pourrait te chercher?’
  
  
  
 “Hein? Oh, ça doit être Borgis! Est-il ici!?’
  
Rebran cria de joie, alors qu’il se précipitait rapidement vers le raton laveur.   
  
  
 Avi suivit paresseusement derrière lui, toujours le vendre plein.
  
  
‘Je vais essayer d’obtenir quelques faits de lui, et en attendant, vous devriez parler.’, déclara Tarnila et laissa Calron et Laris enssemble.   
  
  
 En partant, le raton laveur jeta un regard significatif à Laris, à quoi la guerrière répondit en soupirant.
  
«Alors, Calron, quel âge as-tu?’ ( a ok direct bientôt le mariage non XD )
  
Laris commença poliment la conversation une fois que son maître était parti.
  
‘Pourquoi?’ ( oua allez hop on passe de 20° à -20° , bon sang calron et la politesse alors XD ), répondit brusquement Calron.
  
  
Hé, petit, tu ne penses pas que tu es un peu dur avec elle? Après tout, tu dois toujours traiter une femme avec respect!’
 

Ezkael s’interposa soudainement dans l’esprit de Calron.
  
  
  
Maître, avez-vous oublié ce qui s’est passé dans l’arène? C’était clairement une installation du roi dragon et elle travaille vraiment pour lui. Et si elle est ici juste pour rassembler des informations sur moi et les lui envoyer?’ , répliqua Calron à son professeur, alors qu’il continuait à regarder Laris.
  
  
  
   
  
 ‘C’est vrai, mais au moins, essayez de ne pas l’agresser verbalement…’, dit Ezkael.
  
‘Est-ce parce que je travaille pour le roi de la ville?’ , murmura doucement Laris alors qu’elle s’asseyait sur le sol et retirait plusieurs plaques d’armure de son corps.
  
Calron n’a pas répondu.
  
  
Ne montrant aucun signe d’offensive pour le comportement de Calron, Laris poursuivit.
  
  
 «Tu sais, Weir et moi avons grandi ensemble. À l’époque, il n’était qu’un gamin dégueulasse qui aimait fuir tous ses problèmes. Haha, il me tuerait s’il découvrait que je le disais à qui que ce soit!’
  
La femme à la peau bleue éclata de rire en se couchant complètement sur le dos et levant les yeux au ciel.
  
Légèrement curieux de savoir de quoi la bête parlait et pourquoi elle avait même pris la peine de lui dire cela, Calron inclina subtilement la tête.
  
  
  
 «Il n’est pas vraiment si méchant, Calron. Son enfance était pour le moins troublante et il a toujours eu du mal à laisser les gens l’approcher. Il n’a jamais voulu t’exploiter ni utiliser cet étrange pouvoir… il voulait simplement te demander ton aide pour la défense de la ville. Cependant, il ne savait simplement pas comment t’approcher, et donc la situation difficile dans laquelle nous nous trouvons en ce moment. Dès le début, notre objectif était de protéger cette ville, et c’est la racine de toutes nos actions.  Haha, ta technique prouve-t-elle que je dis la vérité?’
  
Laris laissa échapper un petit sourire alors qu’elle inclinait la tête en arrière et jetait un coup d’œil sur le visage étonné de Calron.
  
  
Pendant qu’elle parlait, Calron avait décidé d’utiliser discrètement la technique nouvellement apprise pour glaner les vraies pensées de Laris pendant qu’elle parlait. Cependant, même sans élément éclair, elle était toujours capable de détecter sa détection.

Pas besoin d’être surpris, c’est juste quelque chose que tous les pratiquants du stade Saint savent faire. Le pouvoir de l’âme, si tu avais utilise cette technique contre un expert de la scène Vajra, tu aurais réussi, mais si tu n’entre pas dans le stade Saints et que tu ne dissimule pas ta recherche mentale avec le pouvoir de ton âme, cela ne fonctionnera pas contre quelqu’un comme moi. ‘

Un expert de la scène Saint !? 

Un choc d’alarme retentit dans le cerveau de Calron. Pendant tout ce temps, il ne savait même pas que cette bête féminine facile à vivre était aussi puissante. 

«Je ne sais pas comment te convaincre avec mes mots, mais apprend ceci. Si jamais tu veut quitter la ville ou suivre ton propre chemin, je ne t’arrêterai pas et Weir non plus. Tu ne le sais probablement pas, mais notre ville est en fait l’une des plus faibles de la Montagne. Les forces armées de notre ville sont pathétiques et, sans la puissance supérieure des nobles sous Weir, nous aurions depuis longtemps été envahis par une autre ville. Nous n’avons même pas d’argent pour engager un mercenaire de rang Or… Je ne vous dis pas cela pour obtenir de la sympathie. Ce sont nos circonstances actuelles et c’est le fardeau que Weir a sur ses épaules. ‘

Laris parla calmement, tout en regardant les nuages ​​au-dessus. 

‘Est-ce que tu le penses vraiment?’ 

Calron parla finalement après un long moment. 

Te laisser sortir de la ville? Oui, je le pense vraiment. ‘, déclara solennellement Laris. 

‘Alors, qui sont ces mercenaires classés?’ demanda curieusement Calron, alors qu’il marchait vers Laris. 

Ravi que l’oiseau lui soit enfin ouvert, Laris se redressa rapidement et commença à parler des forces spéciales et des mercenaires qui existaient dans les montagnes. 

……………………… 

Laris, c’est Xardoth… il est là! ‘

Soudainement, une puissante commande mentale éclata dans son esprit alors que le son de la voix de Weir résonnait dans sa conscience. Elle arrêta brusquement la discussion qu’elle avait avec Calron au sujet du célèbre mercenaire qui avait jadis lancé un défi à l’empereur-bête, Laris se leva frénétiquement et commença rapidement à ré-orner son armure. 

«Que s’est-il passé?» 

Lui demanda Calron avec inquiétude, détectant que la voisine Tarnila se précipitait rapidement vers eux avec une expression inquiète. 

‘Notre ville est entré en guerre.’ , répondit Laris d’une voix lourde tout en maintenant le regard de Calron. 

…………………… .. 

Combien y en a-t-il?‘ ,marmonna de rage alors qu’il baissait les yeux vers la multitude lointaine de bêtes marchant vers leur ville. 

Debout sur le balcon du palais, les deux amis observèrent le chaos sur le point de se dérouler dans leur ville

Environ cent mille…” 

Jarken répondit calmement, mais des traces d’incertitude étaient visibles dans ses yeux. 

Est-il devenu fou? Il oserait risquer tant de vies pour une bataille contre moi? »

Weir fut ému, alors que ses pensées sur la manière dont il allait défendre la ville lui revenaient à l’esprit. 

Il semble y avoir quelque chose de plus profond en jeu ici. Xardoth est téméraire, mais il n’est pas idiot. Je vais appeler les nobles. ‘, déclara Jarken en se tournant pour faire face à la figure draconique à côté de lui. 

«Inutile, je les convoquerai.» 

Weir s’animait de fureur, alors que les écailles d’argent de son corps commençaient à s’élargir et à se déformer. 

La vraie forme du roi dragon était sur le point de réapparaître.

<>
Traduit par la team : SikGirl