Flux RSS

The Divine Elements

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 110 – Les deux forces


«Ancien, qu’est-ce qui ne va pas avec lui? 

Il semble que ce soit un cas rare de méridien estropié. Je suis désolé, Xardoth, mais votre fils ne sera jamais capable de cultiver un élément ni de s’éveiller pour le restant de ses jours. ‘

Une voix grave et ancienne, s’exprima sur un ton sévère. 

‘N’y a-t-il vraiment aucun traitement?’ , demanda Xardoth, alors qu’il essayait de contrôler le tremblement de sa voix. 

«Il y a peut-être quelques pilules sur le continent humain qui pourraient éventuellement le guérir, mais même dans ce cas, nous ne pouvons jamais être sûrs. En outre, les alchimistes humains ne vendront jamais leurs marchandises à des bêtes comme nous… ”, soupira l‘Ancien et quitta la pièce, laissant le père et le fils endormi seuls. 

«Je ne laisserai jamais personne te faire du mal, Ran…» , marmonna Xardoth, agrippant la patte douce et velue de son fils unique. 

………………

«Dit-moi la vérité, Ran? Montre vite à maman! ”

Denela se précipita vers son fils, revenant rapidement à sa forme humanoïde et saisissant les petites épaules de Rebran. 

Les yeux de lion de huit ans s’illuminèrent de bonheur, il leva lentement la patte et invoqua une boule de lumière brillante. 

En regardant la boule d’essence qui flotte au-dessus de la paume de son fils, Denela se mit à pleurer avec des larmes de joie sur le visage et embrassa la forme minuscule de Rebran contre elle. 

Il était évident de l’essence que son fils s’était éveillé à l’un des éléments les plus rares de tout le continent: l’élément de lumière. 

Cependant, avant que la mère en délire ne puisse se réjouir de ce sentiment d’espoir, son fils se mit à crier de douleur et s’effondra sur le sol. La boule de lumière se dissipa en un instant tandis que le corps de Rebran se contractait de manière incontrôlable sur le sol. 

XARDOTH!” , cria Denela de panique alors qu’elle tombait rapidement au sol et vérifiait le pouls de son fils. 

………………… .. 

Cela n’a aucun sens! Si ses méridiens sont estropiés, comment s’est-il éveillé à un élément!?’’ , hurla le roi avec fureur. 

‘Chut, Xar, il commence à se réveiller…’ 

Une voix de femme résonna près de l’oreille de Rebran. 

Ma Man…” 

Rebran a la respiration sifflante, les paupières battantes. 

Ran! Comment vas-tu mon chérie? Est-ce que ça fait toujours mal?’, demanda Denela en caressant légèrement la joue de son fils. 

Qui a t-il?’ , expira le petit lion, regardant dans les yeux de sa mère et y voyant les traces d’inquiétude. 

Tout va bien, Ran. Ne t’inquiète pas, maman ne laissera rien t’arriver. ‘ murmura Denela avec un sourire, mais même le petit lion avec sa vision floue pouvait voir les larmes couler sur son visage. 

………………… .. 

* * Shua * * Shua * 

Le son de vagues puissantes se brisant les unes contre les autres résonnait dans les oreilles de Rebran. 

Cela ressemblait aux vagues de l’océan. 

Ouvre les yeux, Rebran, et vois ce qui est devant toi.’

Une voix familière résonna derrière le lion. 

Ouvrant lentement les yeux sur un monde écarlate empli de sang, Rebran resta bouche bée devant la simple pression des vagues. 

«C’est la source d’énergie de notre héritage, et c’est également là que tu tirera ta force.» 

La voix de Calron s’étendit à proximité de la source. 

En regardant autour de lui, le jeune lion ne put déceler aucune trace de lui, alors il devina que Calron avait une sorte de lien mental avec cet endroit. 

«C’est le début, prépare-toi…» , déclara la voix ( de calron ), alors qu’elle se calmait progressivement vers la fin. 

Hein? Qu’est-ce qui commence? ‘

Rebran réfléchit tout en continuant de regarder les vagues pourpres cramoisies. 

Soudain, son cœur se mit à battre rapidement contre sa poitrine. Rebran n’avait aucun contrôle sur lui et était complètement confus quant à ce qui se passait dans son corps. 

* * swoosh * 

Un petit pont s’est levé doucement de l’océan de sang et s’est attaché à la source. Un instant plus tard, des vrilles d’essence blanche brillante s’enroulèrent autour du pont, l’éclairant d’une lueur céleste. 

Rebran ressentit un besoin inexplicable d’aller vers lui. C’était en quelque sorte connecté à son âme et il pouvait le sentir l’appeler.

«Je vais expliquer tout cela plus tard, Rebran, mais nous n’avons tout simplement pas assez de temps. Allons-y! », cria mentalement Calron en tirant avec force le lion hors de la source de l’héritage pour le ramener dans le monde réel. 

‘Haaah, haah, qu’est-ce que c’était?’ 

Rebran haleta d’étonnement lorsqu’il se réveilla de son sommeil et vit un Calron nerveux le regarder dans les yeux. 

Voyant que la jeune bête allait bien, Calron poussa un rapide soupir et commença à retourner rapidement à la forme dans l’oiseau d’or. 

‘Pas le temps d’expliquer. Monte sur mon dos, nous devons trouver ton père! ‘

En vérité, Calron avait été inquiet tout au long de l’héritage de Rebran, car il ne savait pas comment l’héritage affecterait une bête, et s’il pouvait ou non transmettre l’héritage. 

Même à l’heure actuelle, Calron ne comprenait pas comment il l’avait fait. Si c’était simplement pour enduire le sang du visage d’une personne, alors son sang avait été versé sur d’autres, mais ne leur avait pas permis d’hériter du legs. Peut-être que le premier héritier devait avoir la volonté de le transmettre? 

Repoussant toutes ces pensées, Calron exhorta Rebran à se dépêcher pour qu’ils puissent retourner en ville. 

‘Hé, peux-tu au moins me dire comment s’appelle cette chose?’, demanda Rebran, alors qu’il se dirigeait vers le dos écailleux de Calron. 

Ça s’appelle… l’héritage du sang.’ , murmura Calron avec un puissant battement d’ailes et se précipita vers la ville. 

Il ne pouvait que prier pour que rien ne vienne de sa décision aujourd’hui. Avec ces pensées pressantes surgissant dans son esprit, il oublia même de vérifier si le jeune lion était enfin guéri de sa maladie. 

………………… 

WEIR! ESPECE DE BÂTARD! APPORTER MON FILS !!! ” ( oua et la politesse non mais XD personne lui a appris à dire bonjour a celui là ou quoi )

Un gigantesque griffon se dirigea vers les portes de la ville, tandis que son souffle étouffant résonnait dans toute la région. 

Alors que de puissants vents soufflaient sur son corps comme une série de mini-ouragans, le Griffon déploya ses énormes ailes alors qu’il cherchait furieusement son ennemi. 

«Je ne sais pas de quoi tu parle, Xardoth, mais c’est idiot. Tu as autant à perdre que moi si tu continu à poursuivre cette guerre idiote. »

Une voix calme et tranquille grondant au-dessus de l’air, tel un colossal dragon d’argent qui descendait des nuages ​​au-dessus. 

Ses écailles brillaient d’un éclat métallique et une mystérieuse brume d’argent s’échappait de sa bouche et de ses narines. La vue du dragon frappant était suffisante pour faire germer une graine de peur dans le cœur des troupes de Xardoth. Les Dragons étaient une espèce insaisissable qui ne s’était jamais aventurée dans les montagnes, et on disait que leur tribu était l’une des plus puissantes parmi les bêtes. En voyant l’aura sauvage qui entourait le roi dragon, aucune des troupes de part et d’autre de la guerre ne doutait de sa déclaration. 

Cependant, à ce moment, le roi Griffon n’était pas moins impressionnant avec une aura brutale et meurtrière qui l’entourait et une escouade d’élite composée de griffons blindés planant derrière. 

Petit à petit, quelques personnages ont franchi les portes de la ville. Certains se sont envolés pour rejoindre le dragon d’argent, tandis que les autres ont continué à marcher calmement vers le front de l’armée. 

Les Nobles étaient enfin sortis. 

NE JOUE PAS A L’IMBECILE AVEC MOI, WEIR! Je vais te frapper devant tes citoyens et cogner chacun de tes membres jusqu’à ce que tu me dises la vérité! ”

Xardoth ne montra aucun signe de calme, et sa fureur continua de grandir comme une fournaise ardente. 

‘Tu ne sais vraiment pas quand t’arrêter, Xardoth …’ , murmura Weir avec un froid glacial dans la voix, alors que des traînées d’air glacial surgissaient de la gueule du dragon. 

Il semblait que le roi dragons avait finalement perdu patience. 

CHARGEZ!” 

Avec un ordre dominateur, Weir ordonna aux nobles de tirer le premier sang de la guerre. 

Plusieurs rugissements bestiaux ont retenti dans le pays, alors que certaines des bêtes les plus puissantes du royaume étaient prêtes à tuer et à se battre. 

En quelques secondes, tout le territoire situé à l’extérieur de la ville était devenu un champ de bataille sanglant, des animaux des deux côtés participant au carnage. 

Les deux rois se regardèrent dans les yeux alors qu’ils restaient immobiles dans le ciel. 

C’était une bataille se déroulant dans le royaume de l’âme.

<>
Traduit par la team : SikGirl