Flux RSS

The Divine Elements

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 113 – La maison oubliée


“Père…” , murmura Rebran , se sentant envahi par une rage infini. 

Colère…. enflammer! 

Fureur…. brûler! 

Rage…. consommer! 

Des vrilles d’énergie cramoisie ont commencé à se fusionner autour du lion blanc, s’infiltrant peu à peu dans ses yeux et transformant les pupilles en un rouge profond. C’était la première fois que Rebran ressentait le pouvoir de l’héritage du sang et commençait à corrompre l’esprit de faible volonté du jeune lion. 

“GAAAAHHH!” 

Laissant échapper un rugissement sauvage, Rebran chargea le dragon d’argent massif qui faisait plus de dix fois sa taille. Des flots de liquide rouge pénétraient dans ses ailes à l’origine translucides, et d’épaisses veines de sang apparaissaient sur tout son corps. 

Il avait perdu toute trace de rationalité. 

Sentant une énergie violemment fluctuante s’approcher de lui, Weir jeta un coup d’œil derrière lui et remarqua une silhouette minuscule se précipitant sur lui. 

«Stupide chat». 

Ignorant le roi Griffon blessé, Weir leva sa gueule et lança une boule de gaz gelé en direction de Rebran. 

Une longue traînée de brouillard gris a suivi la balle enfumée, qui a gelé l’air qui l’entourait. 

* sha-sha * 

Un son explosif résonna dans les airs lorsque le gaz gelé entra en collision avec la figure de Rebran. 

‘GRAAAH!’ 

Le jeune lion semblait incapable de former des mots, laissant échapper son cri d’agonie. Cependant, en regardant de plus près, on pouvait s’apercevoir que chaque fois que le gaz gelé touchait la peau de Rebran, il s’évaporait simplement en grésillant. 

Ce n’était pas surprenant, car le corps de la jeune bête brûlait son propre sang pour attiser sa colère et utiliser le pouvoir de l’héritage du sang. Des veines à l’intérieur du corps de Rebran s’éclatèrent et même les fibres musculaires de ses membres commencèrent à se ronger. Contrairement à Calron, Rebran n’avait pas la même force mentale que lui et l’héritage du sang détruisait l’esprit et le corps du jeune héritier. 

Si cela continuait plus longtemps, il n’était pas certain que Rebran vivrait pour voir le lendemain. 

‘Assez! Reviens à toi, Rebran! ‘ Une voix familière beugla dans l’esprit du jeune lion, le soulevant du plus profond de sa conscience. 

‘Cal… Ron ?’, murmura Rebran d’une voix rauque, les souvenirs lui revenit lentement. 

Il avait soif pour une raison quelconque. 

‘J’ai retiré avec force toute l’énergie de ton corps. N’essaye pas d’activer l’héritage jusqu’à ce que je te le dise. C’est en partie ma faute, car je n’ai pas expliqué clairement ce que cet héritage impliquait, mais après le nettoyage de ce gâchis, nous parlerons.’ , expliqua Caron d’un ton pressé, et Rebran eut l’impression que quelque chose semblait occuper l’esprit de son protégé. 

‘M-mais, mon père!’ , protesta Rebran, ne voulant pas laisser son père à son destin. 

‘Ne vous inquiétez pas, quelqu’un vient arrêter cette folie.’

Caron n’expliqua plus rien et se retira de l’esprit de Rebran. 

Juste à ce moment, une voix puissante tonna au milieu du champ de bataille. 

‘Deux rois combattant comme des chiens devant leur peuple… dégoûtants.’ 

‘Premier Aîné!’ 

Les nobles sur le sol ont tous crié au moment où ils ont vu le personnage faisant autorité entrer dans la champ de bataille d’en haut. 

………………… ..

 ‘Bon Dieu, ce gamin, il se tue presque au moment même où je le quitte.’ , grogna Calron après avoir stoppé le flux d’énergie de la source vers Rebran.
  
‘Pour être juste, tu ne l’as jamais averti à quel point cet héritage était dangereux.’
  
Ezkael intervint alors qu’il se matérialisait à côté de son élève.
  
Après des mois passés à ne pas sortir au grand jour, Calron pouvait enfin détecter quelques changements frappants dans l’apparence de son professeur.
  
Son corps n’était plus obscur et enfumé, et on pouvait voir les traces de la forme réelle de son Maître à travers la brume sombre.   
  
 Si l’ancien Ezkael ressemblait davantage à un fantôme, sa forme actuelle ressemblait davantage à un corps semi-solide d’homme.
  
‘Maître… votre…’
  
  
Calron resta bouche bée devant l’apparition de son professeur.
  
  
  
 ‘Je vais expliquer plus tard. Au fait, tu pense qu’elle ira bien?’
Ezkael effleura l’étonnement de Calron avec sa forme actuelle et contempla à la place la hutte derrière eux.
 ‘Je ne sais pas … mais j’espère. Montre-toi!’
  
Calron s’arrêta brusquement au milieu de sa phrase et cria vers sa droite, tandis que des éclairs brillaient autour de ses doigts.
  
  
  
 “Hahaha, impressionnant! Seulement au stade Vajra, et pourtant vous avez pu localiser ma présence.  Je me demandais qui était cette personne talentueuse qui avait réussi à complètement bouleverser mes projets. »
  
Une voix douce et soyeuse résonna au loin, alors qu’une femme rousse gracieuse se dirigeait sensuellement vers Calron.
  
Ornée d’une robe également rouge vif, les traits de la femme la placeraient facilement comme l’une des plus belles femmes que Calron ait jamais vues.   
  
Cependant, plus elle s’approchait de lui, plus il senté le danger qu’elle inspiré .
  
COURIR.
  
Il avait la même peur que lorsqu’il avait huit ans et les trois assassins essayaient de le tuer.   
  
À l’époque, il était impuissant et le même sentiment se manifesta à ce moment-là, tandis que la femme aux cheveux roux continuait de se rapprocher.
  
‘Un si beau jeune homme… et un humain en plus! Je me demande comment tu es entré si profondément dans les montagnes désolées sans que personne ne t’es découvert. Je te pardonnerai d’avoir interrompu mes plans si tu me dit ton secret. ‘
  
La femme rit avec séduction, ses yeux émeraude fixant Calron et lui glaçant le cœur.
  
Ses plans ont été simplement différés pour le moment en raison de l’intervention soudaine de l’un des aînés, mais Calron ne les avait pas vraiment affectés.   
  
La femme aux cheveux roux était simplement curieuse de savoir comment un humain pourrait réussir à entrer dans une ville de bête dans les montagnes désolées.
  
‘Des plans? Quand ai-je ruiné ses plans?’ , pensa frénétiquement Calron alors qu’il tentait désespérément de s’éloigner de son emplacement.   
  
Même sa connexion mentale avec Ezkael semblait être brisée.
  
  
Il essaya de crier pour alerter le vieux raton-laveur à l’intérieur, mais découvrit avec horreur qu’aucun son ne sortit de sa gorge.
  
‘Personne ne nous dérangera … Reste tranquille et laisse ton esprit être conquis par moi …’, murmura la femme rousse à l’oreille de Calron par derrière, tout en lui frottant doucement la poitrine avec ses mains.
  
Peu à peu, une de ses mains se dirigea lentement vers son cou et commença à se glisser près de ses oreilles.
  
  
NON!
  
Caron avait un étrange sentiment qui lui disait que cette créature était dangereuse, son existence pourrait même être en danger.
  
*CRÉPITEMENT*
  
  
UGRHHH!’
  
Un cri émergea de la bouche de la femme aux cheveux roux. Elle lâcha immédiatement Calron et regarda avec effroi sa main brûlée.
  
  
  
 “Impossible… ça ne peut pas être! Tu ne peut pas être l’un d’entre eux! ‘
  
La voix de la femme devint stridente quand elle tourna son regard vers le centre de la poitrine de Calron.
  
  
  
 Des éclairs Azur traversèrent violemment le corps de Calron, alors que le symbole du médaillon de son père brillait devant sa poitrine.   
  
L’oiseau dans le médaillon semblait presque bouger, attirant plus profondément les courants d’azur.
  
* SCREEEEEEEE *
  
  
Un cri strident déchirant résonna dans les environs, un cri beaucoup plus puissant et dominateur que Calron ne pourrait jamais gérer.
  
  
Calron resta stupéfait, mais il pouvait toujours voir l’expression de terreur sur le visage de la femme.
  
«Maison Raizel…»
  
  
 La femme gratta, fixant avec surprise les éclairs Azur autour de Calron.   
  
  
 Ses lèvres tremblèrent légèrement et ses pieds commencèrent à s’éloigner inconsciemment de lui.
  
  
  
 ‘Attend! Comment connait–tu ce nom? NE PART PAS !’ , rugit Calron dans son esprit, frustré que sa voix soit toujours sous le contrôle de la femme.   
  
  
 Cette femme aux cheveux roux était clairement au courant de l’Éclair Azur et, d’après ses paroles, il semblait y avoir plus de membres de la Maison de Raizel!
  
Comment Calron pourrait-il rester calme après cette information?
  
La femme aux cheveux roux, les yeux paniqués, murmura quelques mots et disparut instantanément sous les yeux de Calron.
  
“NOOOOOOON !!!”
  
Les mots finirent par sortir de sa bouche, mais il était trop tard à ce moment-là.
  
  
Son esprit était en ruine.
  
  
‘En fait, il se peut qu’il me reste de la famille dans ce monde… une famille!’
  
Le médaillon en forme d’oiseau a progressivement disparu de sa poitrine, avec les derniers vestiges de la foudre azur.
  
Ses yeux ont commencé à se fermer, juste au moment où il a vu une lueur de fourrure grise et l’image floue d’un raton-laveur le soulevant du sol. 

Noir totale. 

======= FIN DU LIVRE 2 ======

<>
Traduit par la team : SikGirl