Flux RSS

The Divine Elements

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 120 – Les anciens gardiens


«Vite! Échappe-toi! ”

Un cri désespéré retentit d’une pièce remplie de magma, alors qu’un géant de trois mètres poussait ses deux mains vers l’avant, créant un champ d’énergie de couleur bleu devant lui. 

Le géant avait une peau semblable à celle d’une pierre de saphir, avec ses veines sanglantes visibles à travers son corps semi-translucide. On ignorait si c’était ainsi que son corps était habituellement ou s’il était dû au stress causé par l’attaque ennemie. 

Avec les larmes et la cendre noire couvrant son visage, un homme à la tête de hibou regarda l’arrière du géant de trois mètres qui le protégeait actuellement du monstre qui avait envahi leur sanctuaire. 

“Maître! Je ne peux pas laisser- “

Le hibou bégayait avec un tremblement dans la voix, mais le géant répliqua avec colère. 

“Balis, les Gardiens ont été trahis. L’un de nous doit vivre afin que l’empereur bête le sache, et ce quelqu’un c’est toi. J’ai déjà utilisé ma source de vie pour empêcher le magma d’entrer dans cette pièce et activer le réseau de téléportation. ‘

De grands symboles d’argent circulaires commencèrent à se former sur le sol où Balis se tenait et il savait que le réseau de téléportation serait fini dans quelques instants. 

“Je…” 

“Ne dis rien maintenant, Balis. Promets-moi juste que tu vas trouver le bâtard qui a fait ça et le faire payer. Après avoir transmis le message à l’empereur, termine ta formation de gardien à la ville humaine de Selior.’

Le géant interrompit Balis avant qu’il ne puisse rien dire. 

* * shua * 

C’est à ce moment que le réseau de téléportation a été complété et qu’un bref éclair de lumière a illuminé la salle en ruine. 

Tournant lentement la tête pour faire face à son disciple, le géant murmura doucement. 

‘‘N’oubliez jamais le véritable but des anciens gardiens, Balis, le monde aura besoin de nous pour les guider dans l’avenir. TU DOIT VIVRE! ”

Avec un rugissement assourdissant à la fin, le géant envoya toute son essence restante. 

‘Ce disciple n’oubliera jamais… Maître.’ 

Balis s’étouffa en larmes, l’image de son Maître disparut de ses yeux et le palais d’un royaume dans les montagnes désolées apparut devant lui. 

“AARRRGGGHHH!” 

Le jeune homme à tête de hibou hurla dans les cieux, son rugissement empli de désespoir et d’agonie à la perte de son maître. 

Le Maître… qui était aussi son père. 

……………………………………. 

“Un ancien gardien? Qu’est-ce que c’est?’ , s’enquit curieusement Calron tout en étirant ses muscles et en testant les effets de la pilule. 

L’ancien fixa le sol d’un air morose, ruminant ses pensées avant de pencher la tête pour regarder le garçon humain à côté de lui. 

“Nous avons été ceux qui ont gardé l’équilibre de ce monde. Il y a longtemps, nous avions même notre propre royaume que les Dieux eux-mêmes avaient construit et bénissaient la nouvelle génération de Gardiens avec leurs capacités. »

L’ancien parla doucement, levant la tête pour regarder le ciel au-dessus. 

‘Dieux… tu les as vus?’ 

La voix de Calron avait un soupçon d’excitation. Depuis son enfance, sa mère parlait toujours des dieux et des pouvoirs divins qu’ils avaient à leur portée. Avec un geste de leurs doigts, ils pourraient créer de nouveaux mondes et, avec une légère claque, détruire le monde même qu’ils ont créé. 

Les dieux étaient des êtres mystiques et des humains comme Calron ne pouvaient qu’espérer être les témoins de leur apparition. Cependant, Calron était sceptique en même temps, se demandant si ce que l’homme à tête de chouette avait dit était vrai ou non. 

«Dieux, hein? Ils sont puissants, mais égoïstes en même temps. Auparavant, ils visitaient notre monde tous les ans, mais tout cela a changé le jour où notre ordre a été trahi. ‘

Les yeux de l’Aîné brillèrent de froideur quand il se souvint de cette trahison. 

‘À quand remonte la dernière fois qu’un Dieu est apparu dans notre monde?’ Se demanda Calron. 

‘La dernière fois qu’ils sont venus… c’était il y a plus de sept cents ans…’  déclara l‘aîné avec une pause. 

Comment pourrait-il oublier ce jour? C’était le jour où son propre père était décédé. 

‘Assez de ces questions, mon enfant. Maintenant, laisse-moi te poser une question personnelle.’ , dit l‘ancien, réalisant que le garçon devant lui n’arrêterait pas de poser des questions si l’occasion se présentait. 

‘Tch, je ne veux pas.’ , répliqua Calron en levant les bras au-dessus de sa tête et en s’allongeant dans l’herbe. 

‘Ce morveux… ‘, pensa l‘Ancien avec amusement. 

‘Sais–tu ce qu’est cet arc?’

Voyant qu’il devrait appâter ce garçon humain, l’aîné posa une question. 

“Bien sûr, comment ne pourrais-je pas? C’est mon arc.’’ , répondit Calron d’une voix sans émotion, mais l’Aîné put détecter que le garçon mentait. S’il savait vraiment en quoi consistait cet arc, il ne l’aurait jamais sorti lors d’un combat. 

‘Maudis ce vieil enseignant stupide! Il est parti sans me dire ce qu’était cet arc!’ Calron cracha une série de malédictions dans son esprit. ‘

‘Haha, je suppose que je n’ai pas besoin de te le dire.’ , répondit timidement l‘ancien en levant un sourcil à Calron. 

‘Zut, ce vieux joue avec moi. ‘, pensa Calron, réalisant que son bluff avait été démasqué. 

‘Je suppose que c’est encore trop tôt… Enfant, quoi que tu fasses, mais n’utilise jamais cet arc à l’avenir avant le moment prévu.» 

Le sérieux revint dans la voix de l’aîné. 

‘Hein? Moment prévu? De quoi parle ce hibou?’

Calron réfléchit, mais avant qu’il puisse le dire à voix haute, l’aîné continua. 

‘Occupe-toi rapidement de ton affaire, puis viens avec moi à la ville de Selior.’

‘Ville de Selior? Et pourquoi devrais-je venir avec vous?’, demanda calmement Calron, mais il n’avait aucune intention de partir avec l’aîné. Il devait trouver la femme aux cheveux rouges et obtenir des informations sur l’endroit où se trouvaient les membres de la Maison Raizel. 

‘La ville de Selior est le lieu de résidence de l’empereur humain et le lieu que tu recherche.’, déclara l’aîné en se redressant lentement. 

‘Comment savez-vous ce que je cherche?’ 

Calron se redressa brusquement dans une position assise, regardant intensément l’homme à tête de hibou. ‘

‘ Tu le saura le moment voulu . ”

Les yeux de l’aîné brillèrent de joie. 

‘Comment puis-je vous faire confiance?’ , demanda Calron encore une fois. 

‘’Soupir… tant de questions dans ta petite tête. Crois-moi ou non, c’est à toi de décider. Je te laisse le choix.’, répondit l’Aîné, alors que deux ailes géantes se déployaient de son dos. 

«Une dernière question… étais-tu là le jour de la trahison?» 

Calron avait déjà décidé de tenter sa chance avec l’aîné, mais il y avait quelque chose qui le poussait derrière la tête après avoir entendu l’histoire de l’homme de hibou. 

‘Rends-toi chez Tarnila quand tu sera prêt à partir.’ dit l’Aîné alors qu’il battait des ailes et sautait en direction du ciel. 

Calron regarda le dos solitaire de l’homme. 

«Oui… j’y étais.» 

Une douce voix lui parvint à l’oreille, et Calron savait que ce n’était autre que l’aîné. 

‘Oh, mon Dieu…’ n murmura Calron, réalisant que l’aîné avait plus de sept cents ans. 

Est-ce que sa vraie culture était seulement au stade saint ?

<>
Traduit par la team : SikGirl