Flux RSS

The Divine Elements

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 17 – Force explosive


*ploc*

La canne à pêche commença à couler vers le fond du lac tandis que les mains d’Élias continuaient à trembler.

“Hein ? Comment as-tu… »

Élias luttait pour parler à cause de l’immense choc qu’il ressentait, mais comment ne pouvait-il pas voir à travers la véritable culture de Calron avec la légendaire Perception Divine ?

La Perception Divine était une technique de classe de Dieu qui était au sommet quand il s’agissait de détecter les changements dans l’essence. Aucune sorte d’illusion ne pouvait espérer tromper celui qui pratiquait cette technique, et il n’était pas étonnant qu’Élias ait vu à travers le masquage de sa cultivation par Calron.

Le cœur de Calron commença à battre frénétiquement contre sa poitrine.

Il n’aurait pas pu le savoir, n’est-ce pas ? Maître a dit que même un expert céleste ne pouvait pas voir à travers ma cultivation.

Calron pensait intérieurement à la panique.

Comment Calron pouvait-il savoir que la technique pratiquée par son Maître appartenait à celle de la classe de Dieu ?

“Gamin, comment as-tu soudainement accédé au troisième rang ? Cela ne fait qu’un jour depuis que je t’ai vu, et tu n’étais qu’au premier rang ! En quelques heures, tu as réellement avancé de deux rangs entiers ?

Peu importe comment on le regardais, il était simplement impossible d’avancer aussi vite en quelques heures. Comment les autres pratiquants se sentiraient-ils s’ils le découvraient ? Ils ont dû cultiver pendant des années pour atteindre le même rang qu’un garçon qui était juste dans sa huitième année !

Après que son maître ait prononcé ces mots, Calron savait sans aucun doute que son secret était révélé. Il se sentait un peu anxieux de révéler la technique Oiseau de Tonnerre, car cela soulèverait des questions sur qui le lui a enseigné, mais en même temps, Élias avait toujours été gentil avec lui, et lui avait même sauvé la vie !

Élias était le seul à part la Voix avec qui Calron se sentait proche. De plus, son nouveau Maître partageait la même solitude que lui, car ils avaient tous deux perdu leur famille et étaient orphelins dans ce monde.

Ils partageaient la même douleur de la perte et c’est ce lien qui leur a procuré leur amitié improbable le premier jour où ils se sont rencontrés, car ils étaient inconsciemment capables de ressentir le passé tourmenté de l’autre.

“Ça va, Calron. Vous n’avez rien à dire. Je savais déjà que tu étais un garçon inhabituel depuis le moment où je t’ai rencontré, et tout le monde a des secrets qu’ils ne veulent pas révéler aux autres.’’

À la fin de la dernière phrase, l’humeur d’Élias devint brusquement un peu sombre alors qu’un soupçon de douleur lui apparut soudainement dans les yeux avant qu’il ne le supprime instantanément. Élias se tourna pour donner un sourire rassurant au garçon en détresse dans l’espoir de calmer l’anxiété de Calron.

La cultivation de Calron l’avait profondément choqué, mais en regardant l’expression troublée sur le visage de l’enfant, Élias décida de laisser tomber l’affaire. Calron était un bon garçon, et c’était tout ce qui comptait pour lui. De plus, le garçon était maintenant le premier héritier de l’héritage de sa famille, et depuis qu’il avait choisi Calron, Élias avait la plus grande confiance en lui.

“Maître, je …’’

Calron hésitait à marmonner des mots, car il ne savait pas comment s’adresser à son Maître.

“Gamin, j’ai dit de laisser cette histoire de côté. Commençons notre leçon maintenant. Regarde au loin dans le lac et dis-moi ce que tu vois.’’

Voyant le regard sévère sur le visage de son Maître, Calron laissa tomber le problème et observa le lac en face de lui.

“C’est très calme et paisible. C’est vraiment beau, Maître. « 

Calron dit avec émerveillement, comme il se délectait de la présence paisible et apaisante du lac.

“Regarde attentivement et réponds-moi à nouveau. Observe les créatures dans le ciel et dans l’eau. « 

Élias répondit calmement en disant à son nouvel élève de faire plus attention.

Calron essaya de découvrir quelque chose qui ne marchait pas, mais il ne pouvait rien voir de remarquable à part les oiseaux qui volaient dans le ciel ou les poissons nageant dans l’eau. Il y avait différentes espèces et tailles de poissons et d’animaux, mais rien ne semblait inhabituel aux yeux de Calron.

“Je ne vois rien d’extraordinaire, Maître.’’

Calron répondit en secouant la tête.

“Nature, Calron. Vous voyez la nature, mais vous ne remarquez que sa beauté et ne voyez pas la cruauté cachée en elle ! Regardez le poisson ; ils nagent maintenant pour échapper à un plus gros poisson derrière eux. Les grands animaux chassent les plus petits. Les forts mangent les faibles. C’est une règle ininterrompue de ce monde ! « 

Élias a déclaré doucement alors qu’il continuait à regarder le paysage devant lui.

“Il n’y a rien de juste dans ce monde, Calron, et seul le pouvoir que tu possèdes décidera de ton sort et de celui de ceux qui t’entourent. Souviens-toi de ces mots, gamin.’’

Calron se concentra sur son esprit, sachant qu’Élias avait raison. Calron lui-même était la preuve vivante de la brutalité de la nature, après avoir subi la perte de toute sa famille et avoir été constamment opprimé par des cultivateurs plus forts comme le Seigneur de la ville. Même maintenant, la seule raison pour laquelle Calron restait en vie était que la ville du Seigneur de Vernia pouvait l’exploiter.

“Votre disciple va graver ceci dans son cœur, Maître.”

Voyant le regard résolu sur le visage du garçon, Élias ne douta pas des mots de Calron une seconde.

“Commençons ton entraînement maintenant. Lève-toi, et commence à tirer l’énergie de la source de l’héritage, mais n’oublie pas de commencer lentement afin de réduire la pression sur ton corps. Ferme les yeux et écoute juste ma voix. Rien n’existe dans ce monde en dehors de toi et de ma voix. Commence !’’

Calron se leva immédiatement et commença les mêmes mouvements qu’il avait appris auparavant. Calron tirait lentement l’énergie de la source, il sentait ses muscles exploser de puissance ! Cependant, Calron cessa de tirer l’énergie de la source une fois qu’il commença à ressentir un peu de pression.

Il se souvint de la première fois qu’il avait puisé dans la source, et la douleur qu’il avait ressentie en tirant trop d’énergie de la source était simplement angoissante.

“Bien, tu apprendras à contrôler ta consommation. Maintenant, continuez ces mouvements tout en ajoutant plus de puissance à tes poings, et commence à faire circuler l’énergie de la source dans tes vaisseaux sanguins !

Dit strictement Élias quand il vit que Calron contrôlait constamment l’énergie de la source dans son corps.

Calron se sentait fort. Très fort. Il ne savait pas si c’était à cause de la récente percée qu’il avait faite, ou de l’énergie de la source qui circulait dans ses veines, mais il sentait une quantité illimitée de pouvoir surgir en lui !

“Maintenant, entre dans le lac et continue ces mouvements sous l’eau. L’eau est assez peu profonde au bord, donc tu devras être capable de respirer. Tu sentiras une certaine résistance car l’eau va ralentir tes mouvements, mais persévéra contre le courant.’’

Élias guida calmement son étudiant.

Calron entra lentement dans le lac et reprit son entraînement. C’était nettement plus difficile, car ses mouvements étaient ralentis, mais Calron continuait à pousser ses bras à travers la résistance tandis que des gouttes de sueur se formaient sur son front.

“Puise plus d’énergie de la source et continue les mouvements.”

La voix douce d’Élias retentit derrière Calron.

Suivant la direction de son Maître, Calron a commencé à tirer lentement plus d’énergie de la source de l’héritage. Son corps a soudainement commencé à chauffer rapidement, mais il ne sentait toujours pas qu’il était en danger.

C’était parce que son corps était devenu immensément plus dur après sa percée au troisième rang, et était maintenant capable de supporter plus de pression qu’avant.

“Pas assez ! Puise plus. Ton corps peut le supporter maintenant, et sans aucune pression supplémentaire, comment vas-tu devenir plus fort ? Pousse les limites de ton corps, Calron !’’

Cria Élias en essayant d’amener son élève à dépasser ses limites naturelles.

Sans hésitation, Calron a brusquement commencé à tirer des quantités colossales d’énergie de la source ! Son corps était rempli d’une énergie violente, comme on pouvait voir des vagues de chaleur émanant de Calron. La température de son corps était extrêmement élevée en ce moment, alors que de la vapeur commençait à sortir de sa peau.

L’eau autour de lui commença à grésiller et à bouillir, mais Calron ne ressentait toujours aucun malaise dû aux changements qui se produisaient dans son corps. C’était comme si la peau de Calron était complètement immunisée contre la chaleur intense qui l’entourait.

“C’est la véritable puissance de la première étape des arts du sang. Maintenant, coup de poing !’’

Avec ses muscles tendus, Calron passa à une position offensive à mi-mouvement et frappa soudainement son poing avec toute l’énergie de la source concentrée sur ses jointures.

L’eau devant Calron éclata immédiatement lorsqu’elle entra en contact avec son poing.

BOOOOM!

Une forte explosion résonna dans tout le lac tandis que l’eau du lac bouillonnait violemment partout. L’eau tremblait légèrement, car l’eau entourant Calron s’évaporer instantanément en vapeur. Plus loin au bord du lac, des poissons morts ont commencé à flotter lentement au-dessus de l’eau avec leurs entrailles cuites sous le lac bouillant.

Au bord de la terre maintenant sèche, un garçon à la peau rouge brûlante se tenait alors qu’il haletait lourdement. Il n’y avait aucune trace d’humidité autour de lui et des nuages ​​de vapeur continuaient à s’élever de sa peau.

Même sous cette chaleur extrême, la peau du petit garçon ne se boursouflait pas ou ne se fissurait pas. Tous les muscles du corps du garçon se contractèrent avec ferveur comme s’il était incapable de contenir cette énergie violente en lui.

Luttant pour calmer son cœur, le garçon regarda, choqué, son poing !

……………

Pendant ce temps, un vieil homme aveugle regardait le lac avec ses yeux gris et froids, et soudain, un léger sourire s’échappa du coin de ses lèvres.

<>
Traduit par la team : SikGirl