Flux RSS

The Divine Elements

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 5 – Tuer


Hmph, puisque tu m’as appelé Professeur, je suppose que je peux t’instruire un peu. Mais juste après cela, tu devras aller manger quelque chose. Je peux entendre ton estomac grogner et cela perturbe ma paix. Maintenant, entre à nouveau dans la position méditative !

La Voix s’exprima dans l’esprit de Calron.

Calron a remarqué que même si son Professeur était parfois arrogant et paresseux, il arrivait que son comportement se transforme complètement en une attitude qui exigeait le respect et l’admiration des autres.

Il ne savait pas quelle était la véritable identité de son Professeur, mais Calron devina qu’il avait été un cultivateur très puissant, car seuls les pratiquants au sommet de leur existence avaient cette attitude naturellement arrogante.

Calron se précipita vers le tapis et ferma rapidement les yeux alors qu’il était assis dans la posture méditative.

D’abord, laisse-moi te dire comment fonctionne la cultivation. Les gestes de la main sont très importants, car une légère déviation de leur position peut complètement modifier le processus de culture. Celui que je t’ai enseigné auparavant était une technique de cultivation au cinquième rang appelée la technique Oiseau de tonnerre, alors que la technique de cet aîné était seulement au troisième rang.

En attendant que Calron absorbe toutes les nouvelles informations, la voix continua. Cependant, plus le niveau de la technique est élevé, plus il est difficile de la comprendre.

La technique Oiseau de tonnerre a été créée par moi, et je doute qu’il y ait d’autres élémentalistes qui cultivent cette technique.

Calron écouta curieusement tout le temps, et il fut abasourdi quand son Professeur mentionna le rang de la technique du Oiseau de Tonnerre.

De toute évidence, il connaissait l’importance des techniques de culture dans son monde, car elle déterminait à quelle vitesse la culture de la personne augmenterait, surtout dans les premiers rangs. Son père avait cultivé une technique de cultivation de premier ordre.

Ma technique comporte trois étapes. La première est le geste de la main que tu as déjà utilisée, et la prochaine étape est la technique de respiration. Cependant, ton corps n’est pas encore prêt à supporter la violence de cette étape. Attends d’avoir atteint au moins le deuxième rang du stade Spirituel avant d’essayer.

Calron écouta attentivement ce que son Professeur disait et nota mentalement le nom de cette technique.

La technique Oiseau de tonnerre.

Calron a juste réalisé que son Professeur avait seulement expliqué les deux premières étapes et il se demandait quelle était la dernière étape, et comme il était sur le point de demander, son estomac grondait bruyamment.

*grondement*

Gamin, la dernière étape n’est pas quelque chose dont tu dois t’inquiéter maintenant. Va chercher de la nourriture, car je ne supporte pas d’entendre les grognements de ton estomac.

Carlon marmonna d’embarras au grognement de son estomac et se retourna pour chercher sa nouvelle robe grise. Après l’avoir trouvé soigneusement plié au pied de son lit, il l’enfila rapidement, il quitta sa cabane.

Fermant la porte derrière lui, Calron se dirigea vers le hall de rassemblement qu’il avait vu lorsqu’il entra pour la première fois dans le bâtiment de la Fondation.

Cependant, juste au moment où il arrivait dans le couloir adjacent, il vit un groupe de trois disciples bavarder avec désinvolture.

Les filles étaient à peu près de l’âge de Calron, alors que deux d’entre elles étaient un peu plus grandes que lui et la dernière à peu près de sa taille. À première vue, ils semblaient tous très mignones, mais pour Calron, la nourriture était d’une importance plus grande que la beauté de ces filles à ce moment-là.

Bien que tous les disciples portaient des robes grises, la plupart d’entre eux avaient en fait plusieurs dessins et motifs gravés sur eux, car ils étaient habitués à des vêtements plus cocqués à la maison.

De la robe des filles, il était clair de voir qu’elles étaient de jeunes filles de familles riches, car leurs robes étaient gravées de fils d’or et d’argent. Quel genre de famille de roturier pourrait s’offrir des coutures d’or ou d’argent pour les vêtements de leurs enfants ?

Ignorant les filles, Calron continua à avancer.

Cependant, au moment où il était sur le point de passer à côté d’eux, une des filles le regarda droit dans les yeux.

Ses yeux bleus perçants le déchirèrent et Calron ne put s’empêcher d’être surpris par la beauté de la fille.

Elle était à couper le souffle !

Avec son visage pâle et ses yeux bleus comme la glace, ses cheveux de minuit, il était clair qu’à l’avenir, lorsqu’elle grandirait elle deviendrait une beauté digne des Immortels.

Bien que les autres filles étaient également des beautés, debout à côté de cette fille céleste, leurs regards ne semblaient que moyens.

Calron ne pouvait que la regarder d’un air stupéfait, car il était complètement captivé par cette allure surnaturelle.

Les autres filles s’arrêtèrent soudain de parler quand elles réalisèrent que leur ami regardait quelque chose, et elles tournèrent la tête jusqu’à ce qu’elles voient un garçon de leur âge avec des cheveux noirs et des yeux noirs.

Ses robes grises indiquaient qu’il était aussi un disciple comme eux, et il semblait n’y avoir rien de spécial au sujet du garçon. Avec un visage rond et potelé et une carrure mince, il ressemblait à n’importe quel autre enfant maigre de huit ans.

“Qui est tu, gamin ?”

Une voix claire et douce résonna de la belle fille que Calron regardait.

Cette morveuse, elle pense avoir quel âge pour me parler comme ça ?

Bien que ses regards ensorcelants aient captivé Calron un moment, il n’était pas encore à l’âge où les pensées des jolies filles pouvaient influencer son esprit. Alors, quand la fille lui avait rudement parlé, il décida qu’il n’aimait pas cette fille gâtée, et toutes les pensées d’admiration précédentes furent instantanément écrasées.

Il continua de marcher vers la salle de réunion sans lui répondre. Cependant, cela ne faisait qu’exciter la jeune fille alors qu’elle lui criait dessus.

“Comment oses-tu m’ignorer ? Ne sait pas qui je suis, présente des excuses pour ta grossièreté à cet instant et je penserai à te pardonner.’’

La fille grossière hurla de sa voix aiguë.

La voix douce d’avant avait disparu comme le vent, et elle a été remplacée par la voix d’une harpie aiguë. Le sentiment glacial que Calron avait eu d’elle était complètement faux. Cette morveuse avait un tempérament brûlant !

Se faire crier dessus par une fille de son âge, Calron ne pouvait tout simplement pas maintenir son calme et après avoir traité le comportement condescendant de Warrick tôt ce matin, il n’avait franchement plus de tolérance à ce stade.

Malgré avoir brièvement oublié la colère et le chagrin de la mort de sa famille après avoir rencontré la Voix, ces émotions brûlantes étaient toujours là, guettant d’être à nouveau enflammées.

Calron arrêta brusquement de marcher et se retourna lentement pour faire face aux filles. Ses yeux d’un noir profond portèrent soudainement dans ceux de la fille gâtée, et elle ferma immédiatement la bouche en voyant l’expression convulsée sur le visage du garçon.

Avant la mort de sa famille, Calron était l’un des garçons les plus timides du village, car il avait du mal à se faire des amis et était généralement le seul à jouer sans amis.

Cependant, ce garçon timide était mort au moment où il a ramassé une pelle pour creuser des tombes pour enterrer sa famille dans le sol.

Une trace à peine visible d’Éclair Azur apparut soudainement dans ses yeux.

 

Le temps du monde semblait s’arrêter brusquement, attendant le commandement suivant de ce garçon.

Le garçon a simplement dit un seul mot.

“Tuer.”

<>
Traduit par la team : SikGirl