Flux RSS

The Divine Elements

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 71 – Révélation


Une sensation chaleureuse et confortable s’est répandue dans tout son corps. 

Contrôlant sa respiration, Calron commença à envelopper sa conscience autour du symbole blanc sur son front. 

Une petite trace de peur se cache encore dans le cœur de Calron, mais il savait que s’il continuait à éviter cette technique mystérieuse, il ne pourrait jamais surmonter aucun autre obstacle dans le futur. 

L’obscurité dans ses yeux a été lentement remplacée par un gris surnaturel. 

‘C’est ça …’ , murmura doucement Calron alors qu’il ouvrait peu à peu les yeux sur un monde de blanc et de gris. 

Sa vision était légèrement désorientée, mais bientôt son esprit commença à s’adapter au nouveau spectre de couleurs. C’était troublant pour Calron d’avoir subitement toutes les couleurs de sa perception se condenser en deux couleurs différentes. 

‘Est-ce que c’est comme ça que le Maître voyait le monde autour de lui?’ , marmonna Calron à lui-même alors qu’il explorait son environnement avec sa nouvelle vision périphérique. 

Aucune créature vivante ne pouvait se cacher de sa vu, car Calron pouvait clairement voir la lueur brillante de leur essence. Il pouvait tout voir, même le plus petit insecte qui rampait sous la terre jusqu’aux lointains oiseaux qui volaient au-dessus du ciel. (ouais bon au-dessus … on va dire que c’est une image)

Rien ne pouvait échapper à ses yeux gris brillants. 

Calron réalisa que s’il focalisait sa vue sur un seul point à des kilomètres de son emplacement actuel, l’image de l’objet s’élargirait juste à sa vue et lui permettrait de voir clairement les caractéristiques de l’objet comme s’il se trouvait à quelques pas à partir de cela. 

‘Professeur, pouvez-vous voir cela?’ envoya Calron avec enthousiasme dans ses pensées à la voix. 

‘Reste concentré, gamin. La partie difficile est maintenant d’isoler l’essence de foudre de ta vision. Il est préférable d’être prudent jusqu’à ce que nous sachions exactement de quoi est capable cette Perception Divine. ‘

Les mots de la Voix ont immédiatement fait sortir Calron de son excitation. 

Son professeur avait raison. Cette technique qu’Élias lui avait laissée était dangereusement mystérieuse, et il valait mieux rester vigilant, surtout après les incidents précédents que Calron avait rencontrés en utilisant cette capacité. 

Je ne doit blesser personne …’ , pria silencieusement Calron en activant la technique qui était imprimée sur lui à travers le symbole blanc. 

Il sentit son noyau élémentaire frémir légèrement, et en quelques secondes, sa vision commença à se transformer à nouveau. Seulement cette fois, mêlée entre les nuances de blanc et de gris, des éclairs se faufilaient dans ses yeux. 

Calron eu l’envie soudaine de tirer ces éclairs vers lui, et presque imperceptiblement, il sentit sa main se lever vers la bête la plus proche à quelques mètres devant lui. 

‘CALRON!’ , cria la voix.

‘C’est trop dangereux, gamin. Arrête d’utiliser cette technique et nous trouverons une autre façon de localiser un orage. ‘, encouragea fortement la voix à son élève. 

‘N-Non, je peux le contrôler!’ , grinça farouchement Calron les mots comme il s’est battu avec véhémence contre la technique qui veut prendre le contrôle du flot de foudre de la malheureuse bête.

Des gouttes de sueur dégoulinèrent de son front et tombèrent sur le sol, les yeux gris de Calron brûlaient avec une ténacité violente alors qu’il tentait de retirer sa main.

Calron se souvint du moment où il était rentré à l’École du Sanglier Rouge et que son Maître avait déclaré qu’il n’était pas encore prêt pour cette technique, et il semblait que jusqu’à ce que Calron comprenne quelles étaient les conditions pour utiliser cette technique, il ne le laisserait jamais le contrôler librement.   

‘Je n’ai pas … le temps … pour ça!’

‘Pourriez-vous me montrer comment l’utiliser, s’il vous plaît ?’ Dans une tentative désespérée de lutte, Calron envoya sa demande au symbole blanc. ( je pense que c’est comme lorsqu’il a passé un palier de l’héritage et qu’il a vu comment réaliser la technique)

Il ne savait pas si cela fonctionnerait, ou quelles seraient les conséquences, mais il sentait que le symbole blanc était sensible et essayait activement d’influencer son corps.

Soudainement, la bête la plus proche de Calron s’arrêta net et commença à trembler de façon incontrôlable.

Merde!’jura Calron à haute voix quand il a vu que son appel à l’aide avait échoué et maintenant une créature innocente allait payer pour son erreur.

……………………

 ‘Nature, Calron. Tu vois la nature, mais tu ne remarque que sa beauté et ne vois pas la cruauté cachée en elle. Regarde le poisson; ils nagent maintenant pour échapper à un plus gros poisson derrière eux. Les plus gros animaux chassent les plus petits. Les forts mangent les faibles. C’est une règle ininterrompue de ce monde. ‘ dit doucement Élias, tout en continuant à regarder le paysage devant lui.

‘Il n’y a rien de juste dans ce monde, Calron, et seul le pouvoir que tu manies décidera de ton destin et de celui de ceux qui t’entourent. Souviens-toi de ces mots, gamin.’
……………………….

‘Maître …’

Les souvenirs de sa première leçon avec Maître surgirent soudainement dans l’esprit de Calron.

Son Maître lui avait enseigné que la nature avait ses propres lois, et aussi injuste que cela puisse être, il ne pouvait combattre contre elle.

Pendant tout ce temps, Calron avait eu peur de la puissance de ce symbole blanc mystérieux.

Peur de la facilité de tuer quelqu’un avec.

 Peur de la façon dont ça le changerait.

‘Il n’y a pas de justice ou de vertu sur notre chemin, nous tuons ce qui doit être tué, et nous continuerons encore et encore. Nous ne sommes ni les héros ni les méchants. Nous créons simplement notre propre chemin dans ce monde cruel. ‘

De nombreux souvenirs des enseignements de son Maître passèrent dans son esprit, alors que Calron réalisait ce qu’il lui manqué tout ce temps.

Lentement, sa main commença de nouveau à se lever et à pointer vers la bête tremblante.

‘Calron …’ avertit d’urgence la voix.

‘Tout va bien, Maître. Croyez-moi.’, murmura Calron alors qu’un petit sourire commençait à se graver sur son visage.

Laissant tomber ses soucis et son anxiété, Calron envoya calmement sa conscience dans la bête à travers les éclairs qui couraient à l’intérieur.

‘Tout va bien … Je ne te ferai pas de mal … Je suis un ami.’ murmura doucement Calron alors qu’il envoyait ses bons souvenirs des bébés bêtes dans la créature effrayée qui était actuellement sous son contrôle.

Peu à peu, la bête tremblante cessa de frissonner et se détendit sous les pensées apaisantes de Calron.

‘Tu peux partir maintenant.’, ordonna Calron , alors qu’il retira patiemment sa conscience de la bête.

Dans le passé, chaque fois que Calron avait utilisé cette technique, des traces de peur et d’anxiété étaient transmises à la bête ciblée et brouillaient leurs esprits en raison de la terreur amplifiée provenant de ses émotions.   

C’est ce qui causèrent leurs morts .

Maintenant, il est temps de trouver l’orage.’, dit Calron en tournant son regard vers le ciel.

 Voyant les minces vrilles d’essence d’or et de blanc qui flottaient au-dessus, Calron concentra sa vue sur eux et isola l’or du reste.   

Scrutant les nuages ​​à proximité, Calron s’enfonça ( la conscience ) plus profondément dans eux en suivant la trace de l’essence dorée.

En quelques secondes, il put voir un long train de faibles restes d’essence et en déduisit que l’orage devait déjà avoir traversé ce point.

‘Je te trouverai… ‘, murmura silencieusement Calron alors qu’il concentrait intensément la capacité sur les pistes de l’essence.   

L’instant d’après, la vision de Calron explosa soudainement et couru immédiatement devant extrêmement vite, jusqu’à ce que sa vue a finalement atterri sur un nouvel emplacement lointain.

Des nuages ​​gris foncé s’étiraient à l’infini dans le ciel tandis que des éclairs massifs s’écrasaient dans le sol à chaque seconde. Pendant ce temps, la pluie se déversait dans une frénésie vicieuse, entrelacée par la cascade d’éclairs qui l’entourait.   

Le son du tonnerre gronda dans l’esprit de Calron jusqu’à qu’il est épuise sa force et de perdre la vision.

Je sais où c’est.’, dit Calron à son Maître avec un sourire satisfait, alors que sa vision revenait à la normale et qu’il était de nouveau dans les environs de la petite forêt. 

‘Bon travail, Calron. On dirait qu’il est temps pour notre prochain voyage. ‘, répliqua la Voix en regardant sombrement les montagnes lointaines.

<>
Traduit par la team : SikGirl