Flux RSS

The World Online

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 1 – Red?marrage


Son esprit se répétait encore les événements du passé, se rejouant encore et encore comme un film…..

Le ciel était rouge sang, le champ de bataille déchiré et jonché de bras cassés et d’armure. Les chevaux criaient, presque comme des humains, et le vent soufflait, remplissant l’air de l’odeur maladivement odorante du sang versé. Personne ne bougeait, ils s’étaient installés dans une confrontation tendue. Les frères de vie et de mort qui se sont battus épaule contre épaule il y a quelques instants étaient maintenant opposés dans cette bataille. À ce moment-là, même l’air semblait avoir gelé.

Non loin du centre du combat se trouvait le corps d’un grand et hideux homme, tout taché de sang provenant d’un affrontement colossal. C’était Song Heitar, leader de la Maison du Vent Noir, un expert de rang Roi, dix-neuvième sur la liste des yamen les plus recherchés. Sous son cadavre, la lueur pourpre d’un puissant trésor brillait autour de lui, attendant d’être réclamé.

« Pourquoi ? » Parla un jeune homme beau, grand et droit, vêtu d’une armure solide et d’un équipement puissant, tenant sa célèbre Hallebarde Dragon des Nuages.

Il était gravement blessé, à moitié à genoux sur le sol, sa sanglante hallebarde le maintenait droit pendant qu’il s’y appuyait. Du sang coulait de sa poitrine, s’infiltrant dans son armure. Si l’on regardait attentivement, la blessure provenait en fait d’une petite lame à une main enfoncée dans sa poitrine à partir de son dos, la poignée cassée par un coup de hallebarde.

En face de lui se tenait un homme d’âge moyen, avec une barbe sombre, des sourcils épais et de grands yeux. L’homme portait une cotte de mailles en mithryle et tenait une lance en or, prête à se battre à tout moment. Sur le côté gauche de sa taille se trouvait un fourreau vide et froid et semblait crier la cruauté de la réalité de la situation.

« Pour vivre…. une vie meilleure. » La voix rauque de l’homme âgé répondit. Sa voix était ferme, comme si c’était moins pour répondre à la question que pour se convaincre de ses propres actions. Après avoir dit ces mots, il se tut, regardant calmement le jeune homme mourant devant lui.

« Ha, c’est pour ça ? » Le visage du jeune homme était plein de ridicule, pointant l’armure sous le cadavre. « Juste pour un équipement de niveau Platine, hahahaha, vraiment ridicule. » Sa voix devint froide et aiguë.

« Je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’il ait une telle magie, capable d’embrouiller l’esprit des gens comme ça. Celui qui avait toujours surveillé mon dos, mon respecté frère, m’a trahi et m’a poignardé pour cela. Tu étais quelqu’un qui était respecté de tous et tu as renoncé à ta dignité. »

Il était très faible, mais ses yeux noirs étaient encore clairs et nets. Mais à présent, il y avait en eux un sentiment persistant d’auto-condamnation qui n’avait jamais existé auparavant.

« Grand frère, quoi qu’il arrive, à la fin, ce n’est qu’un jeu. Un jour, nous devrons partir d’ici et retourner dans le monde réel. Je ne m’attendais pas…. à la fin de notre fraternité, cinq ans d’amitié, vaut bien moins qu’une simple chute d’un précieux équipement dans le jeu. ».

« Désolé, 3ème frère. » Sa voix était encore calme et insensible.

« Hahahaha ! « Désolé ». Haha ! C’est tellement ridicule. Grand frère, c’est la dernière fois que je t’appelle comme ça. La cupidité est un péché ; je ne te blâme pas pour cela. » Le jeune homme devint anormalement calme, son visage sans aucune trace d’émotion. Ses yeux étaient aussi brillants que la mer, illimités et insondables.

Ceux qui le regardaient reconnaissaient ce visage, qui lui donna son surnom, la Shura à deux visages. Quand il était froid, il était terrifiant pour ses ennemis ; quand il était chaleureux, pour ses amis, il était frais comme une brise printanière.

« Mais la prochaine fois que nous nous rencontrerons, je te tuerai », dit-il froidement à l’homme âgé.

Il saisit l’épée qui l’empalait, le sang coulant de sa main. Le visage aussi calme que l’eau, sans ondulations, il ignora la douleur en tirant. Avec une déchirure de sa chair, l’épée fut arrachée de son corps. Du sang se répandit de son cœur, une fleur ensanglantée ornant le champ de bataille silencieux pendant un instant.

Et l’écran se figea.

***********************

Un ciel ensanglanté, une explosion de sang qui monte vers le ciel, si petit, si têtu. Comme si c’était quelqu’un d’autre, Ouyang Shuo regarda silencieusement en tombant par terre et ne se releva pas, saignant et mourant finalement.

Ce n’était pas la première fois qu’Ouyang Shuo s’était réincarné, mais c’était certainement la période la plus douloureuse. La réincarnation signifiait repartir de zéro. Contrairement à d’autres jeux, dans celui-ci, vous perdez tout quand vous mourez. Votre niveau de personnage repart de zéro, et vous perdez votre équipement. C’était la peine de mort la plus cruelle.

« Je ne serai pas vaincu par cette trahison. je récupérerai tout ce que j’ai perdu. » En pensant à sa sœur, qui attendait son retour de la ville, Ouyang Shuo mit de côté toutes les distractions, scellant ce vœu dans son cœur et ouvrant lentement ses lourdes paupières.

Au-dessus de lui se trouvait un plafond immaculé de blanc, les murs de la pièce étaient métalliques et lisses, vides, sans rien dessus. En plus du lit sur lequel il était, il n’y avait pas d’autres meubles dans la pièce, c’était simple à l’extrême. Sur le mur opposé à lui, il y avait une affiche de jeu, et c’était tout.

« C’est… où ? » demanda Ouyang Shuo à haute voix, confus. Ce n’était certainement pas la salle de réincarnation. Les renaissances ont toujours eu lieu dans la salle de réincarnation. La renaissance dans la salle avait toujours été accompagnée de cris de fantômes, entourée d’appels de démons au moment où l’on se dirigeait vers la lumière d’une nouvelle vie.

Avait-il été renvoyé dans le monde réel ? Ce n’était pas logique, s’il s’était déconnecté et était revenu à la réalité, il aurait dû être allongé dans la cabine de jeu, plutôt que sur un lit comme maintenant.

Ses yeux se focalisèrent sur l’affiche du jeu sans réfléchir, il était difficile de regarder quoi que ce soit d’autre, et il fut instantanément stupéfait. L’affiche était trop familière, comment pouvait-il ne pas la reconnaître ? C’était l’affiche d’annonce du jeu d’il y a cinq ans.

Le premier jeu dans l’histoire à mettre en valeur l’aventure personnelle, le développement de territoires et de guerres grandioses de l’histoire de l’Internet, Earth Online, sortira en version bêta officielle le 1er janvier 2190, alors restez à l’écoute !

En voyant cette propagande accrocheuse, Ouyang Shuo fut stupéfait, remonter le temps des années en arrière avec une soudaineté stupéfiante. Il y a cinq ans, c’était sa maison. Des souvenirs dormants inondèrent son cerveau, l’arrachant au monde du jeu et le ramenant sur Terre.

En 2170, des fluctuations anormales ont été détectées dans le noyau terrestre. Après trois mois de tests et d’observations, les calculs des scientifiques du monde entier sont arrivés à une conclusion terrifiante : Dans une trentaine d’années, le noyau allait exploser. Le magma en fusion jaillirait du manteau et brûlerait toute vie sur Terre. La Terre allait être comme le Soleil, un monde de feu.

Lorsque le rapport fut envoyé au gouvernement fédéral, il s’ensuivit une panique désespérée. Bien que les voyages dans l’espace se soient bien développés au cours des deux derniers siècles, de sorte que l’humanité ait pu entreprendre une exploration stellaire à longue distance et des croisements de vortex, l’humanité ne trouva pas d’autre planète comme la Terre. La seule base extra planétaire se trouvait sur Mars et ne pouvait contenir qu’une population limitée tout en ayant besoin encore du support de la planète mère.

Si la Terre devait être détruite, l’humanité n’avait toujours pas d’endroit où vivre. Après la confirmation de cette catastrophe, le gouvernement se tourna d’abord vers l’idée de transformer Mars et de la rendre plus habitable. Et puis, un miracle est arrivé.

Les derniers rapports des explorateurs interstellaires avaient découvert un nouveau monde viable dans la galaxie. Le gouvernement ne prit pas le temps de célébrer et planifia un grand plan de migration interplanétaire en moins de trois mois.

La nouvelle planète s’appelait ‘Espoir’, car c’était le dernier espoir de l’humanité. Afin d’éviter une panique généralisée, les plans de migration furent gardés strictement confidentiels.

L’ensemble du plan a été divisé en plusieurs parties indépendantes, avec différents organismes et départements responsables. On pourrait dire qu’à l’exception du président fédéral, aucune autre personne sur Terre ne connaissait le plan complet.

Earth Online était une partie importante du plan, fonctionnant comme une distraction et un nouvel espoir dans lequel les gens pourraient s’immerger. Naturellement, le jeu mettait des couches de voiles mystérieux lors de sa création. La planification et la conception du jeu, sa capacité à s’adapter et à évoluer pour accueillir un nombre incalculable de joueurs, et ses prétentions d’intrigue dépassant de loin le renouvellement fatiguant des séries télévisées – personne n’a pu obtenir suffisamment de détails pour les satisfaire.

La maquette du jeu a été construite en utilisant le monde entier comme modèle, avec une surface dix fois plus grande. L’équipe de conception du jeu n’était responsable que de l’architecture du codage et de la conception du mode de jeu, les scènes de jeu spécifiques et les PNJ étaient basées sur des données historiques.

La véritable équipe de conception se composerait des archives historiques nationales, avec tout le contenu vidéo, le matériel textuel et les artefacts culturels scannés vers l’hôte principal du jeu, « Gaia », l’intelligence artificielle qui superviserait le jeu. Même les concepteurs et les programmeurs ne connaissaient pas le jeu en dehors de leurs tâches et paramètres de conception spécifiques.

Quinze ans plus tard, en 2185, les premiers tests secrets de Earth Online commencèrent, tous les participants devant signer des accords de confidentialité stricts. Naturellement, il y avait beaucoup de concurrence pour ces places de test, dont certaines ont même donné lieu à un bain de sang, mais tout cela fut discrètement étouffé.

Afin d’assurer l’équité du jeu, Gaia a généré une nouvelle terre, et la carte affichée ne faisait pas partie du contenu officiel du jeu. A travers la bêta fermée, Gaia a pu observer les comportements de jeu des joueurs et les réponses des PNJ. En utilisant la quantité massive de données d’observation de première main, Gaia continua d’analyser et de résumer, ajustant et perfectionnant constamment les paramètres du jeu.

La participation s’est faite par lots, chaque session s’étalant sur six mois. Chaque fois, les testeurs étaient différents et le contenu du jeu n’était pas le même. Après quatre ans et un total de huit bêta fermés, Gaia ferma complètement le jeu pendant une année complète consacrée aux calculs et aux calculs de déduction, le 1er janvier 2190 étant prévu pour la bêta publique officielle. Personne dans l’industrie du MMORPG, même les initiés qui ont travaillé sur le jeu, n’étaient sûrs de ce qui allait se passer.

Le 20 décembre 2189, le site officiel de Earth Online fut lancé. Il a été divisé en trois sections standard : base de données, centre commercial et forum. La base de données ne contenait que les informations de base sur l’architecture du jeu, et aucune information détaillée sur le jeu.

Dans le centre commercial, la seule marchandise en vente était la cabine de jeu, au prix de cent mille crédits. Le prix élevé découragea beaucoup de joueurs ordinaires. Couplé avec le manque d’information sur le jeu, même avec la diffusion d’affiches et l’affichage de quelques graphismes, la publicité pour le jeu n’a pas eu un grand impact, se contentant de recueillir quelques notes qui pourraient être un peu inhabituelles.

En tant que personne réincarnée, Ouyang Shuo savait que le marketing anormal était le résultat d’un compromis entre plusieurs parties impliquées et le président fédéral. Le but était très simple, et c’était de ralentir l’inscription au début du jeu par les joueurs ordinaires, de sorte que leurs joueurs aient un accès en avance et puissent jouer contre les joueurs arrivant plus tard.

Bien sûr, pour obtenir un tel avantage, il fallait payer un lourd tribut. Ce prix était suffisamment élevé pour que même les groupes les plus radicaux ne puissent rien dire, quelques années plus tard quand la vérité fut annoncée.

Un coup sur la porte interrompit cette rivière de souvenirs dans la tête d’Ouyang Shuo. « Frère, gros fainéant, lève-toi ! Bing’er a faim ! »

Ouyang Shuo prit le téléphone portable sur son lit et regarda l’heure. 28 décembre 2189. C’était trois jours avant l’ouverture du jeu ! Quels moments merveilleux, tout était comme une nouvelle vie…..

Tout dans le passé est un rêve, qu’il meure avec le vent, pensa Ouyang Shuo. Après la renaissance, sa connaissance du jeu et la familiarité des joueurs et de toutes leurs forces, couplée à son propre talent, Ouyang Shuo croyait qu’aussi longtemps qu’il ferait des efforts, il serait capable de créer un nouveau monde dans le jeu, un abri pour sa sœur et lui-même.

Dans ce monde, il ne laisserait jamais sa sœur seule. Non seulement cela, il laisserait Bing’er devenir une princesse dans le jeu, une vraie princesse.

« Bing’er, je me réveille pour te préparer le petit-déjeuner ! » Même Ouyang Shuo lui-même ne remarqua pas qu’il se détendit et devenait si heureux.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad