Flux RSS

The World Online

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 19 – Commencement


Ouyang Shuo retourna au manoir du Seigneur, attacha Blackfang avant d’entrer dans le bureau. Juste au moment où il s’asseyait, Gu Xiuwen, son commis et responsable de l’enregistrement des ménages, arriva avec deux grands hommes.

L’un des hommes avait une trentaine d’années et n’était pas armé. Il avait un visage uniformément espacé, large et ouvert sous ses sourcils épais, une paire d’yeux fins et profonds qui scintillaient en le regardant. Il avait un physique extrêmement développé, en particulier les épaules et les bras.

L’autre homme avait une vingtaine d’années, armé d’une lance et d’un couteau à la taille. Son visage était exceptionnellement attrayant, avec des traits faciaux ressemblant à ceux d’un sculpteur, définitivement l’homme d’une dame.

Giu Xiuwen demanda à Ouyang Shuo comment il se portait et présenta les deux hommes. « Sire, ces deux héros sont deux talents spéciaux arrivés récemment dans le village. Ce sont deux frères. Cet homme est Lin Yue, excellent au combat sans armes, un instructeur d’arts martiaux avancés. Son frère est un général de base appelé Lin Yi. »

Les Lins en profitèrent pour avancer, les mains jointes, s’inclinant légèrement. « Lin Yue (Lin Yi) rend hommage au Seigneur ! »

Un gourou martial avancé et un général de base ? Ouyang Shuo s’y intéressait vraiment et fut heureux d’y répondre.  » Bienvenue, bienvenue ! Aujourd’hui, nous accueillons deux hommes très talentueux, c’est la fortune du village de Shanhai ! » Il leur fit signe de s’asseoir avant de poursuivre. « Puisque vous avez tous les deux une si grande compétence, serez-vous prêts à vous battre pour notre armée ? »

En entendant cela, le plus jeune homme, Lin Yi, révéla une expression enthousiaste, évidemment tout à fait disposée à le faire. Mais le frère aîné était silencieux, ne montrant pas ses pensées. Voyant que le frère aîné ne montrait rien, Ouyang Shuo réprima ses émotions. De toute évidence, ce n’était pas un homme facile à convaincre, et Ouyang Shuo acquiesça d’un signe de tête.

Lin Yue hésita un moment, puis parla lentement. « Votre Seigneurie, je ne vous mentirai pas. J’ai la capacité d’enseigner le combat au poing et quelques jeux de jambes, mais je ne suis pas fait pour être militaire. J’ai subi une blessure grave dans le passé, et ses effets me hantent encore, je crains de ne pas être à la hauteur de vos attentes. Mon frère, bien que têtu, est aussi habile dans les arts martiaux. Si le seigneur le veut, il peut entrer dans votre armée, et une discipline stricte lui fera du bien. Il vous servira bien pour nous deux. »

Ouyang Shuo hocha la tête légèrement. Ce Lin Yue était un homme honnête jusqu’au bout, il n’était pas seulement un simple instructeur. Pour le moment, Ouyang Shuo ne voulait pas fouiller plus profondément dans son histoire. « Maître Lin a un problème de santé, ce ne serait pas bien de vous forcer. Le village a un médecin avancé, je lui demanderai de faire un diagnostic et un traitement pour vous. De plus, le village est sur le point d’établir un dojo d’arts martiaux. Quand vous aurez le temps, je demanderai à Maître Lin de rencontrer les villageois et d’organiser des cours pour leur enseigner les arts martiaux. Cela les aidera à être en meilleure forme physique et permettra à tout le monde d’apprendre un peu d’autodéfense. Avec la faune environnante, un peu de protection pourrait faire beaucoup plus de bien ! J’espère que Maître Lin ne refusera pas ma demande ! »

Pour un but aussi noble, Lin Yue ne pouvait naturellement pas décliner. De plus, l’établissement d’un dojo correspondait exactement à ses désirs. « Je remercie le Seigneur pour sa considération, je n’oserais pas vous décevoir ! » Il répondit rapidement.

Ouyang Shuo rit, puis dit : « Quant au jeune frère Lin, je pense que tu seras un excellent soutien pour le chef de la milice ! Je pense qu’avec tes capacités, tu répondras à ma confiance ! »

Maître Lin s’inclina de nouveau. « Merci, Seigneur ! Nous ne vous décevrons pas ! »

Ouyang Shuo en profita pour vérifier les statistiques des deux frères.

Nom : Lin Yue (argent)

Identité : Le villageois de Shanhai

Occupation : Instructeur d’arts martiaux avancés

Loyauté : 75 points

Caractéristique :  Maîtrise du combat au poing (améliore les arts martiaux du territoire de 10%)

Évaluation : Origine mystérieuse, autrefois un combattant célèbre. En raison de lésions persistantes, il fut forcé de partir.


Nom : Lin Yi (fer noir)

Identité : Milice du village de Shanhai Troisième sergent

Occupation : Général de base

Loyauté : 75 points

Commandement : 30

Force : 40

Intelligence : 20

Politique : 15

Capacité : Lancier de la famille Lin (un total de douze types)

Équipement : Lance en fer fin, couteau de ceinture

Évaluation : A étudié l’art de la guerre, pratique la technique de lance. Cependant, il a un tempérament indiscipliné et non conventionnel.

Les frères étaient certainement un peu différents les uns des autres. Le maître Lin a été évalué par le système comme un maître du style poing, ce qui aidait à améliorer la capacité de combat au poing de l’ensemble du territoire. Une telle capacité était tout simplement d’une grande aide pour tout le village.

Ouyang Shuo supposa que s’il pouvait guérir les blessures de Maître Lin, il deviendrait au moins un Maître Instructeur d’Arts Martiaux. Pour cela, il ne pouvait que placer ses espoirs sur le Dr. Song et prier, mais il n’avait pas de grands espoirs car il ne pensait pas qu’un médecin avancé serait capable de résoudre le problème.

Lin Yi n’était pas si simple non plus. Bien qu’il ne s’agissait que d’un personnage fer noir, il était venu avec sa propre technique et son propre équipement. Il avait un grand potentiel et des possibilités de croissance. En le plaçant dans l’armée sous le commandement du Général Shi et avec un peu de chance dans le futur, il deviendrait un atout majeur.

Au cours de ces derniers jours, Ouyang Shuo avait lentement remarqué que le système semblait avoir révisé ses règles pour générer les immigrants. Premièrement, plus le village était proche, notamment d’une montée en grade ou du début de sa construction, plus le système était susceptible de faire appel à des talents spéciaux. Si le village avait atteint le nombre de talents spéciaux requis pour la mise à niveau, le système enverrait simplement plus d’agriculteurs et il y aurait rarement des talents spéciaux.

Une autre chose qu’il avait remarqué, c’est qu’à mesure que les caractéristiques du village augmentaient, il pouvait aussi attirer des talents de plus haut niveau de temps en temps. Il faut savoir qu’un village de grade 1 se focalise sur les talents élémentaires de base et que le village de Shanhai avait déjà trois talents avancés de haut niveau.

Si les autres seigneurs le savaient, ils mourraient d’envie. Pour beaucoup de seigneurs, un talent intermédiaire n’était pas quelque chose qu’ils possèdaient déjà, les talents avancés étaient des trésors de luxe.

Leur entrevue de bienvenue se termina, Ouyang Shuo dit à Gu Xiuwen de trouver un logement confortable pour Maître Lin. Il emmènerait le plus jeune Lin à la caserne. En tant que Général de base, Lin Yi n’avait pas besoin de changer de classe.

La différence fondamentale entre un soldat et un officier était le nombre de soldats qu’ils pouvaient commander. Selon le système militaire, un soldat ne peut être promu au grade de lieutenant, à la tête d’un peloton de 50 soldats.

Avec 10 pelotons, 500 soldats, une unité est formée, dirigée par un major, ce qui nécessite au moins un général de base.

Cinq unités forment un régiment, soit un total de 2500 soldats, dirigé par un colonel, ce qui nécessite au moins un général intermédiaire.

Cinq régiments forment une division, avec 1000 autres personnes sous la direction du grand général, pour un total de 13 500 personnes, ce qui nécessite un général avancé.

4 divisions forment une légion, avec 10 000 personnes sous le commandement général, soit un total de 55 000 personnes. C’était une grande armée, et seuls des généraux spéciaux pouvaient les commander. Si on réunit un certain nombre de légions dans un corps de légion, alors seul un seigneur ou un maréchal nommé par le seigneur pourrait faire le travail.

Par conséquent, plus tard, la demande de généraux dans n’importe quel territoire serait très élevée. Il était irréaliste d’espérer que vos généraux seraient de grande qualité, si vous n’aviez pas les forces pour les attirer… à moins qu’il y ait une puissante attraction territoriale comme le village de Shanhai, un village de niveau or.

La plupart des généraux étaient des soldats ayant changé de classe. La Chambre de changement de classe des casernes intermédiaires pourrait transformer la milice de niveau 10 en soldats de rang 1. Les soldats avaient 9 grades à gravir. Les grades 1 à 3 étaient des soldats normaux, 4 à 6 étaient des vétérans et 7 à 9 étaient des soldats d’élite.

Les soldats ordinaires devaient avancer jusqu’au grade 9 élites, avant de pouvoir passer par une chambre de changement de classe de la caserne avancée avant de devenir des généraux de base.

C’est pour cette raison que Ouyang Shuo accordait tant d’attention à Lin Yi. Quand ils arrivèrent tous les deux à la caserne, le Général Shi venait de rentrer. Après que Lin Yi se soit présenté à son nouveau commandant et ait parlé de son histoire, Ouyang Shuo était prêt à partir.

Le général Shi l’arrêta soudainement, en disant sérieusement : « Seigneur, j’ai quelque chose à signaler ! ».

Ouyang Shuo s’arrêta, un peu perplexe, et demanda : « Oh, que s’est-il passé ?

« L’un des éclaireurs vient de me faire un rapport. Ils viennent juste de rentrer de patrouille, et quand ils faisaient des patrouilles dans le territoire, ils ont accidentellement découvert un camp de raiders ! »

Ouyang Shuo fut momentanément surpris par ce développement. Raider et bandit, les deux fléaux du désert. « La patrouille les a-t-elle alertés ? » Il demanda instamment.

Le Général Shi secoua la tête en disant : « Ils n’ont pas été alertés. La patrouille était dirigée par San Gouzi, et ils ont été très intelligents. Ils ont vu le camp de loin, et se sont organisés pour surveiller la force à distance, et ont envoyé une personne pour qu’elle revienne ici et fasse son rapport ! ».

« Excellent, ils ont bien fait, et nous devons être prudents ! Avec notre force actuelle, sans connaître la force de l’ennemi, nous devons conserver notre calme et faire preuve de retenue. Général, découvrez deux choses, la taille de l’ennemi et sa force générale. Si nécessaire, y aller personnellement. L’autre chose que vous devez faire est de profiter de l’occasion pour choisir des troupes pour la milice le plus rapidement possible. La sélection des troupes sera notre principale priorité dans la préparation de ce combat. Je vais contacter les responsables du village pour m’assurer que tout cela est fait », dit Ouyang Shuo avec une grande prudence.

Le général Shi était très excité, disant haut et fort : « Soyez assurés que la patrouille retournera ce soir à leur camp. J’aimerais voir quelle est la capacité de ces raiders. »

Comme le Général Shi allait agir personnellement, Ouyang Shuo était à l’aise. La découverte de ce campement temporaire pourrait en fait être une bonne chose pour le territoire. Il pourrait entraîner l’équipe de la milice. Tuer les bandits les aidera à monter en niveau plus vite que tuer des monstres. Après les avoir détruits, il y avait de fortes chances d’obtenir les plans de construction dont il avait grand besoin !


Le lendemain, Ouyang Shuo se connecta et appela rapidement le Général Shi dans son bureau, désireux de s’enquérir des résultats de l’enquête de la veille.

La capacité du Général Shi était élevée, et la nuit dernière, il s’était faufilé directement dans le camp de l’ennemi, effectuant une mission de reconnaissance détaillée. « Monseigneur, voici le rapport sommaire. L’ensemble du camp compte une centaine de personnes. La population combattante est d’environ 60 personnes, les autres sont des femmes et des enfants. »

« La force de combat est divisée en 3 catégories. 1er sont les bandits ordinaires, mal équipés, et pas à cheval, leur force est à peu près égale à celle de notre milice.

« La 2ème catégorie est celle des bandits d’élite, bien équipés, avec des arcs, des lances et des chevaux. En regardant leurs écuries, j’estime qu’il y a une vingtaine de ces élites.

« La 3ème catégorie est leur leader. Il y a un commandant avec un lieutenant, la force de leur chef est à peu près égale à celle de Lin Yi d’hier ».

Le visage de Ouyang Shuo devint grave et dit :  » La force de ce groupe de bandits a dépassé mes attentes. Même les bandits ordinaires sont aussi forts que notre milice. Dans un combat frontal, je crains que nous ne subissions de grandes pertes. Les bandits d’élite avec des arcs et des flèches sont, pour nous, une plus grande menace. Il semble que cette fois, nous devrons être intelligents, et non pas simplement les prendre d’assaut. »

Le général Shi dit avec une certaine désapprobation, comme s’il admettait avoir été lâche : « C’est la fin de mon rapport, mais je ne suis pas d’accord. Ces bandits ne sont rien à mes yeux. Si je me rendais dans leur camp, je pourrais probablement tuer plus de la moitié d’entre eux… »

Ouyang Shuo lui sourit ironiquement en retour. « Mon brave général, je le sais. Cependant, comme le dit le proverbe, les fourmis peuvent aussi tuer l’éléphant. C’est beaucoup trop risqué d’y aller seul. Si vous échouez, ça coûterait trop cher. Bien que vous ayez le courage, l’équipe de milice, avec son équipement rudimentaire, ne peut pas vous aider dans un tel combat ».

Le général Shi sourit. « Alors, pour le Seigneur, comment devrions-nous faire ça ? »

Ouyang Shuo dit tranquillement et avec confiance :  » A ce stade, le plus important est d’accumuler l’entraînement de l’équipe de la milice et de les mettre en forme. Nous garderons le statu quo et accumulerons tranquillement des forces, attendrons le bon moment et frapperons ! Bien sûr, nous devons maintenir notre surveillance et en informer les autres. Prenons des dispositions pour le personnel au cas où les bandits bougeraient. De plus, nous devons faire fonctionner les défenses du village, afin d’éviter tout accident ! »

« Oui ! » La réunion terminée, le Général Shi partit rapidement pour organiser la défense du village.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad