Flux RSS

The World Online

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 28 – Le siège des bêtes ①


Au moment où Ouyang Shuo sortait de l’atelier de tailleur, il entendit une explosion de sons provenant du système.

« Annonce mondiale : Au cours du premier mois de l’année, de nouvelles personnes sont entrées dans le désert, surmontant tous les obstacles avec des armes et des efforts, labourant le sol et établissant leurs fondations.

« Les bêtes du désert ont subi un grand massacre, et ont été poussées dans une frénésie. Dans trois jours, le 1er jour du 2ème mois, sous la direction des plus grands de leur espèce, les animaux attaqueront les territoires des joueurs seigneurs ! Ils rembourseront leur massacre dans le sang, et laveront leur haine dans la guerre ! Les seigneurs doivent se préparer à la guerre, aiguisez vos épées et préparez-vous à la bataille pour défendre votre honneur et votre dignité ! »

« Annonce mondiale : Le siège des bêtes, une quête de défense globale obligatoire, a commencé. Si les bêtes attaquent avec succès le village du territoire, le village sera immédiatement détruit ! Si vous défendez avec succès votre territoire contre l’attaque des bêtes, vous recevrez des bonus.

« Les trois premiers du classement régional, du classement national et du classement mondial recevront de grosses récompenses, et vous pouvez vous qualifier dans plus d’une catégorie ! Durant cette quête, les joueurs non seigneurs ne peuvent pas rester sur le territoire d’un seigneur. »

« Annonce mondiale : Les 10 principales récompenses régionales sont les suivantes : Première place, 100 points de mérite. Chaque rang inférieur recevra 10 points de mérite en moins. »

« Annonce mondiale : Les 10 premiers prix du classement national sont les suivants : Première place, 1000 points de mérite, 100 pièces d’or. Chaque rang successif, 100 points de mérite en moins, 10 pièces d’or en moins. »

« Annonce mondiale : Les dix premières places dans le classement mondial sont les suivantes : Première place 3000 points, 600 pièces d’or. Chaque rang successif, 200 points de mérite en moins, 50 pièces d’or en moins. »

« De plus, la première place recevra un bâtiment secret au hasard, la deuxième place un objet spécial au hasard, la troisième place un jeton de soldat de base… »

Il y avait un énorme tumulte mondial lors de l’annonce du système. Les faibles craignaient que leurs territoires soient complètement détruits. Les puissants et les joueurs professionnels sûrs d’eux furent tous tentés par les récompenses du système, leur sang bouillonnait d’excitation. Ils se préparaient tous à concourir pour le titre de leader mondial !

Connaissant les nouvelles à l’avance, Ouyang Shuo se sentait tout de même excité par la perspective d’une récompense aussi abondante. Son objectif était de s’assurer qu’il se classerait parmi les dix premiers au classement mondial et de s’efforcer d’entrer dans les trois premiers. Pour atteindre ce but, il devait avoir une arme secrète.

Cet après-midi-là, Ouyang Shuo se dirigea vers la caserne. Dans les casernes, les soldats qui n’étaient pas en patrouille ou en mission pratiquaient le tir à l’arc. En le voyant entrer, ils cessèrent leur entraînement et firent la queue pour le rencontrer.

Voyant les soldats poursuivre leur entraînement, Ouyang Shuo dit au Général Shi : « Général, je vois que vous travaillez toujours aussi dur !

Le Général Shi sourit fièrement. « En tant que général, ce genre de vie militaire est exactement ce que j’aime ! »

« Quels sont les niveaux de ces soldats maintenant ? » Ouyang Shuo demanda directement.

Le Général Shi dit fièrement :  » Au terme de cette période d’entraînement, tous les soldats ont été promus au grade 2. De plus, les quatre sergents ont été promus au grade 3. »

« Très bien ! La formation est à la hauteur de nos attentes. Et les pièges pour la défense du territoire ? »

« Le territoire est vaste, et le plan est d’avoir quatre couches de pièges disposés pour la défense. Après deux jours, nous avons terminé deux couches de pièges. A ce rythme, le reste du projet sera terminé dans les deux prochains jours. » Le Général Shi n’était pas vague, mais direct et ambitieux. Chaque couche de pièges à fosse devait être composée d’au moins mille pièges !

Ouyang Shuo hocha la tête et lui demanda : « Avez-vous entendu parler de l’huile alchimique, Général Shi ? ».

« L’huile noire magique qui peut s’enflammer directement ? Oui, j’en suis bien conscient « , sourit le Général Shi gêné. « Mon seigneur s’interroge sur cette arme, mais pourquoi ? »

« Si nous pouvions acheter beaucoup d’huile alchimique, cela aiderait-il le plan de défense général ? »

« Les bêtes sauvages ne sont pas différentes de nous et ont peur du feu. S’il y a de l’huile alchimique, nous pourrions aménager un réseau de feu devant les portes du village, et je suis persuadé que nous pourrions détruire d’un seul coup une vague de bêtes. ».

« Excellent, ce sont les propos du général, je suis libre de tout souci. Amenez des soldats, je vais au marché de base pour me procurer l’huile alchimique ! » Ouyang Shuo dit avec joie.

Le Général Shi prit immédiatement deux escadrons d’hommes, vingt soldats, et avec Ouyang Shuo ils allèrent directement au marché de base.

Ouyang Shuo pénétra dans la cabane en bois, et ouvrit la plate-forme de commerce, à la recherche d’huile alchimique. L’huile était vendue en unités de barils, chaque baril contenait 50 litres de pétrole, et son prix était fixé à une pièce d’argent.

En chemin, le Général Shi avait estimé que pour compléter un réseau de feu, il faudrait environ 40 000 litres de pétrole, soit 800 barils. Afin d’être infaillible, Ouyang Shuo grinça ses dents et dépensa 10 pièces d’or, achetant directement 1000 barils.

En outre, afin d’améliorer la capacité d’alerte rapide du territoire, Ouyang Shuo dépensa 10 autres pièces d’or et acheta les plans de construction de la tour avant-poste. Ces tours étaient faites de pierre et étaient difficiles à détruire. En même temps, le sommet de la tour tenait une balise de feu, ce qui permettait d’envoyer des avertissements précoces. Chaque station pouvait accueillir deux sentinelles.

Avant-poste de pierre : Installation militaire de base, avec de fortes capacités défensives et d’alerte rapide.

Exigences : 20 bois, 200 pierres.

Temps de construction : 1 jour.

Les barils apparurent dans la cabane en bois. Souriant férocement, le Général Shi ordonna aux soldats d’apporter les barils à la caserne. C’étaient des marchandises dangereuses, et il ne voulait pas s’en inquiéter si elles étaient entreposées ailleurs.

Ouyang Shuo donna également ses plans de tour d’avant-poste qu’il venait d’acheter au Général Shi, qui se retourna et les remit à Zhao Dewang et à la division de la construction. Quant à savoir où les tours seraient érigées et qui y serait affecté, cela fut naturellement laissé au Général Shi. Selon ses plans, il était préférable de construire trois avant-postes ou plus pour assurer un délai d’alerte suffisant.

Après être sorti du marché, Ouyang Shuo était enfin à l’aise. Face à l’arrivée de la vague de bêtes, tout ce qu’il pouvait faire était déjà fait. Tout le territoire était couvert et prêt pour le combat.

La clé de la victoire ou de la défaite dans une guerre n’était rien de plus que le champ de bataille. Il n’était pas exagéré de dire qu’il s’était préparé à ce combat depuis le tout premier jour où il avait atteint un village de grade 2. Les autres seigneurs n’auraient que trois jours de préparation.

Il avait aussi un avantage géographique. Quatre ceintures de pièges, complétées par des tours d’avant-poste d’alerte rapide, couplées à un réseau d’huile combustible se préparant… il avait vraiment un avantage extrême sur le terrain.

Son dernier avantage majeur était les gens, et son avantage ici était encore plus grand. Il avait de vrais soldats, et se dirigeait vers la fondation d’une armée territoriale et sortait de l’ère de la milice, devançant ainsi la marche normale des choses. Si l’on ajoute à cela le fait que le Général Shi était l’un des dix meilleurs officiers, il n’y avait tout simplement aucune faiblesse.

Enfin, il disposait d’un solide soutien logistique. Des flèches adéquates, un inventaire colossal de javelots, suffisamment de provisions pour durer jusqu’à la bataille.

De retour dans son manoir, Ouyang Shuo se détendit en lisant pendant une heure avant de se déconnecter.


Dans le monde de la brique et du ciment, c’était encore l’hiver. Les feuilles dans les jardins devenaient lentement jaunes, tombant sur les routes une à une. Ouyang Shuo courait sur la route de gravier, profitant de l’air frais du matin, physiquement et mentalement rafraîchi.

En arrivant à la maison, Xiaoyue et Bing’er se levèrent pour le petit déjeuner. Les grandes et petites beautés, regardant le petit déjeuner dans ses mains, souriaient et s’asseyaient tranquillement.

Certains disent que l’habitude est une chose redoutable. Avant que Ouyang Shuo et Bing’er ne viennent vivre avec elle, Xiaoyue ne prenait son petit-déjeuner que de façon irrégulière.

En un mois seulement, elle s’était habituée à avoir du lait de soja chaud et des bâtonnets de pâte frits. Elle s’habituait aussi à revenir dans l’après-midi et à trouver un bon dîner qui l’attendait. Et elle avait même l’habitude d’envoyer Bing’er au lit avec un conte de fées. Inconsciemment, qu’il s’agisse de manger, de la vie ou du travail, beaucoup de changements se sont opérés dans sa vie.

Xiaoyue n’était pas consciente de tout cela, peut-être que c’était juste le destin entre les gens. C’était un événement merveilleux, que de laisser Ouyang Shuo et Bing’er entrer dans sa vie comme un nouveau frère et une nouvelle soeur. Maintenant, vivre avec eux était naturel et harmonieux, comme une famille sous un même toit.

Comme d’habitude, Ouyang Shuo se rendit à l’école avec Bing’er et ouvrit son cerveau à la maison. Le forum d’aujourd’hui fut particulièrement animé. Inutile de dire que la racine de tout ça, c’était l’annonce d’hier soir.

Le titre principal était un questionnaire d’enquête. Le thème de l’enquête était de deviner qui seraient les dix meilleurs à finir dans la Chine. De plus, deviner qui, parmi les Seigneurs de Chine, se classerait parmi les dix premiers au classement mondial.

Il n’y avait aucun doute que les six tyrans de Handan étaient toujours les plus grands favoris. Tout le monde s’intéressait à savoir qui, en plus des six tyrans, pouvait occuper une place dans le top dix en Chine.

Parmi les candidats, Ouyang Shuo était présent parce qu’il avait été le sixième à être promu au rang de village de grade 2. En plus de lui, il y avait le Village King de Xiongba, le village Fallen Leaf de Wufu, le Village Stone de Wufu et le Village Consonance de Bai Hua.

Lui et les trois autres, à l’exception de Bai Hua, étaient les dix meilleurs joueurs à faire des villages de grade 2 en Chine. Bai Hua pouvait être incluse dans la liste des candidats simplement à cause de son identité. Elle a longtemps occupé le Temple de la renommée du jeu de sport électronique chinois, au premier rang des joueurs mystère. Comment ne pas lui prêter attention ?

Il y avait des discussions intenses et des prédictions sur qui, en Chine, pourrait atteindre la liste des dix premiers au monde. Il n’y avait aucun doute que Di Chen des six tyrans de Handan était le candidat le plus populaire. Quant aux autres, personne n’était sûr. Après tout, le monde était trop grand, avec plein de tigres accroupis et de dragons cachés.

Un grand nombre de personnes avaient prédit avec audace qu’en raison de la population chinoise, au moins deux personnes figureraient sur la liste mondiale.

Ouyang Shuo regarda les joueurs participant à la spéculation, ne postant rien. D’après ce dont il se souvenait, dans sa vie passée, le seul joueur chinois à figurer sur la liste était Di Chen, troisième au monde.

Les autres n’étaient naturellement pas sur la liste. Les neuf autres places avaient fut occupées par les États-Unis, le Canada, la Russie, la Corée, le Japon, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la France et l’Inde. Aucun pays n’avait occupé deux places, de sorte que la férocité de la compétition était visible.

Cette fois, avec Ouyang Shuo comme variable la plus importante, il ne savait pas quel serait le résultat final.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad