Flux RSS

The World Online

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 29 – Le siège des bêtes ②


Gaia 1ère année 2ème mois 1er jour. Nuageux, un jour pour les bénédictions, les migrations, et faire des affaires. Une sortie est déconseillée.

A l’aube, trois cavaliers quittèrent la caserne et se dirigèrent directement vers les tours avant-postes à l’extérieur du village. La division de la construction avait construit trois avant-postes dans les zones périphériques, chacun d’eux à deux kilomètres de distance.

En raison des effectifs limités, un seul soldat était affecté à chaque station. Leur travail était le même : observer le mouvement des bêtes et produire de la fumée pour avertir le village lorsqu’ils les verraient.

En même temps, les première, troisième et cinquième escouades de la cavalerie, sous le commandement de Lin Yi, se dirigèrent vers la zone du site minier à la limite sud du territoire, à seulement 300 mètres de l’extrémité ouest de la forêt.

A cause du terrain de Shanhai, les bêtes ne pouvaient pas venir du sud, car le pied de la montagne était là-bas. De même, l’est, où se trouvaient une grande rivière et le canyon, aurait si peu d’animaux qu’il ne valait pas la peine d’y réfléchir.

Par conséquent, la meute principale apparaîtrait du côté ouest des bois et descendrait du nord hors de la nature sauvage, le long de la rivière de l’Amitié. Parmi les deux, le côté ouest de la forêt était le point central de leur défense. Beaucoup de bêtes vivaient à l’intérieur de ces bois, et c’était le principal lieu d’entraînement de la milice.

En ce lieu, Ouyang Shuo commandait la deuxième escouade de cavalerie à la porte nord de Shanhai. Le Général Shi commandait la quatrième escouade de la porte ouest. Quant à la porte est, Ouyang Shuo l’avait confiée au frère aîné de Lin Yi. Maître Lin menait plus de 20 étudiants passionnés d’arts martiaux de son dojo pour garder cette porte.

Afin de renforcer la porte ouest, la division de la construction avait construit des tours des deux côtés de la porte. Leur derniers atouts, le réseau de feu, fut placé devant la porte ouest sur le terrain découvert.

Le réseau de feu était de 100 mètres carrés. A ses côtés se trouvaient des tranchées de 2 mètres, creusées à quelques mètres de profondeur. Ces tranchées étaient remplies d’huile alchimique et d’eau, puis recouvertes de bois, et le bois recouvert de foin. Depuis le haut, on ne pouvait pas voir le réseau.

Le reste de l’huile fut placé dans l’espace ouvert devant la porte nord. Parce que la porte nord devrait être un peu plus passive, il n’y avait qu’un seul fossé de 200 mètres de long, la même combinaison avec de l’huile sur l’eau, recouvert de bois, qui était recouvert de foin.

Les villageois et les arbalétriers restants reçurent l’ordre de ne pas quitter le village. À l’extérieur du village, le ferry, les champs d’exploitation forestière et minière, les carrières, les chantiers navals, les quais et les champs de sel avaient tous cessé d’être exploités. La vague de bêtes qui arrivait allait attaquer Shanhai directement, forcée de détruire tous les villages dans le désert. Ils ne se soucieraient pas des industries à l’extérieur du village.

Agissant en accord avec la proposition de Gu Xiuwen pour la stratégie de défense, Ouyang Shuo avait formé deux énormes équipes de miliciens réservistes. Tous les membres des équipes réserviste avaient été entraînés par les soldats afin de pouvoir lancer habilement des javelots.

Les réservistes de la milice A, soit 120 personnes au total, étaient commandés par le secrétaire de la division de la valorisation, Zhao Dexian, avec comme lieutenant temporaire le gestionnaire de la carrière, Zheng Shanpao. Ils étaient stationnés à la porte ouest, et responsables de la défense éventuelle de l’ouest.

L’équipe B, soit 100 personnes au total, avait comme capitaine le secrétaire adjoint de la division de la construction, Zhao Dewang, et comme lieutenant le responsable des mines, Yuan Shaoping. Ils étaient stationnés à la porte nord et étaient responsables des combats au nord.

Le reste de la population, en plus des personnes âgées, des femmes et des enfants, se trouvaient tous dans le département logistique en temps de guerre. Il y avait près de deux cents personnes, et Cui Yingyu, secrétaire de la division des réserves matérielles, en était le directeur par intérim.

Le département logistique fut divisé en quatre groupes. Le premier était le groupe de secours médical, dirigé par le Dr. Song, avec ses quatre apprentis et vingt femmes pour l’aider, responsable du traitement des blessés.

Le deuxième était le groupe de transport du matériel, soixante personnes dirigées par Zhao Youfang, responsable du transport, du réapprovisionnement et de la récupération des flèches et des javelots.

Le troisième était le groupe de collecte, dirigé par le tailleur avancé Mu Qingsi, responsable de la collecte des corps des bêtes et des fourrures.

Le dernier groupe était le groupe de cuisine, vingt personnes dirigées par Gu Sanniang, cuisinière senior, responsable de l’approvisionnement en nourriture et en eau potable de tous.

Ainsi, les ressources humaines de Shanhai étaient déployées à leur limite. L’idée qui animait Ouyang Shuo était que cette guerre serait menée et gagnée avec une organisation et une logistique adéquates.

L’établissement d’une organisation et d’un système de leadership solide et efficace, couplé à un système logistique scientifique et rationnel, serait la clé pour gagner cette bataille.

 

Il était 7h30 du matin, et tous les villageois de Shanhai prirent leur petit déjeuner et, sous la direction de leurs capitaines, se rendirent à leurs postes respectifs.

Ouyang Shuo se tenait sur le côté gauche de la porte nord, à côté de la tour. Près de lui se trouvait la deuxième équipe de l’équipe de la cavalerie, dirigée par San Gouzi.

« Sire, quand commence la vague de bêtes ? » demanda San Gouzi, un peu nerveux.

« Bientôt, pas plus d’une demi-heure avant qu’ils apparaissent à la limite du territoire. »

 

A 8 heures du matin, une annonce du système éclata, pile à l’heure !

« Annonce mondiale : La Quête Obligatoire de Défense du Territoire Mondial – Siège des Bêtes, s’est officiellement ouverte ! Les classements régionaux, nationaux et mondiaux s’ouvrent en même temps ! « Meilleurs vœux de victoire aux Seigneurs ! »

« Annonce mondiale : La Quête Obligatoire de Défense du Territoire Mondial – Siège des Bêtes, s’est officiellement ouverte ! Classements régionaux, nationaux et mondiaux….. »

« Annonce mondiale : La Quête Obligatoire de Défense du Territoire Mondial – Siège des Bêtes….. »

 

En moins d’une minute après la triple annonce, de la fumée s’élevait du lointain sommet d’une tour de garde.

A la limite du territoire où Ouyang Shuo ne pouvait pas voir, des milliers de chiens sauvages, sous la coupe du roi des chiens sauvages, se précipitaient hors des bois, se dirigeant vers le village de Shanhai pour tuer tout le monde.

Les chiens sauvages n’étaient que des bêtes de niveau 3, mais ils étaient aussi les plus nombreux parmi les bêtes sauvages. Les chiens d’élite étaient de niveau 5, tandis que le roi des chiens sauvages était un Boss de niveau 8.

Le groupe agressif de chiens sauvages venait d’entrer sur le territoire du village de Shanhai, et se heurta de plein fouet au premier cercle de défense. D’innombrables pièges furent piétinés par les chiens sauvages. Chaque fosse mesurait trois mètres de long, un mètre de large et trois mètres de profondeur, et le fond était rempli de piquets de bois tranchants. Dans leur formation serrée et dense, les chiens sauvages reçurent leur dose amère des cercles de défense puisque chaque piège revendiquait quatre ou cinq.

Depuis la lisière du village jusqu’au village, c’était un chemin ensanglanté et plein de larmes pour les chiens. A chaque pas, un autre piège semblait s’ouvrir pour réclamer un tribut de chair et de sang.

Le temps qu’ils puissent voir les portes du village de Shanhai, les quelque deux mille chiens sauvages avaient été réduits à moins de la moitié. Heureusement, les chiens ne pensaient pas à s’échapper, montrant combien leur ressentiment à l’égard du village et de son seigneur était profond.

A quatre cents mètres du village, les chiens sauvages survivants se divisèrent en deux meutes, se dirigeant vers les portes nord et ouest. Ouyang Shuo ne s’y attendait pas ! La force principale, sous le roi des chiens sauvages, se dirigea directement vers la porte ouest. Les quelque trois cents autres, sous la direction de chiens sauvages élites, se dirigèrent vers la porte nord.

Derrière la clôture de la porte nord, les membres de léquipe de la milice 2 se dressèrent sous la direction de Zhao Dewang, attendant lordre d`attaquer. Au pied de chaque villageois se trouvaient des javelots coincés dans le sol, prêts à être lancés.

Ouyang Shuo se tenait sur la tour, regardant l’énorme meute de chiens sauvages s’approcher. Quand ils arrivèrent à 150 mètres, il n’hésita pas à commencer à tirer à l’arc, frappant directement un chien sauvage élite. Son coup était le coup de départ. L’équipe de la cavalerie se mit en rang des deux côtés des tours avec des arcs étirés visant les chiens élites et tira également.

Après une série de tirs, le nombre de chiens élites restants était presque nul. Après avoir tiré sa première flèche, Ouyang Shuo baissa son arc, fixant les chiens et calculant leur portée.

Alors que la meute n’était qu’à soixante mètres, il agita aussitôt son drapeau. Zhao Dewang, regardant de près Ouyang Shuo et le voyant agiter le drapeau, se retourna aussitôt et cria :  » lancez-les !

L’équipe réserviste lança instantanément les javelots qui attendaient dans leurs mains au-dessus de la clôture. Immédiatement ils prirent un deuxième javelot planté dans le sol à côté d’eux, et n’hésitèrent pas à lancer une autre salve. Avec des salves répétées, les chiens, à une soixantaine de mètres à peine, subirent trois attaques de javelot, et furent presque anéantis.

Avec cela, la deuxième équipe de cavalerie, dirigée par San Gouzi, surgit par la porte nord et poursuivit les chiens en les massacrant. En moins de dix minutes, toute la meute de chiens sauvages du Nord fut anéantie.

 

A ce moment-là, Ouyang Shuo pouvait entendre les sons de l’annonce du système se déclenchant dans ses oreilles.

« Annonce régionale : La région de Liuzhou le village de Xiaogang n’a pas résisté à l’attaque des bêtes, son nom est expurgé ! »

……………

« Annonce régionale : La région de Lianzhou le village de Rich n’a pas résisté à l’attaque des bêtes, son nom est expurgé ! »

……………

« Annonce régionale : La zone de Guilin Village de Green Water n’a pas résisté à l’attaque des bêtes, son nom est expurgé ! »

……………

Ce n’était que la première vague des attaquants. De nombreux villages n’avaient pas réussi à résister et furent détruits par les meutes, leurs territoires supprimés. Après la résurrection de ces joueurs, ils ne pouvaient choisir de se réincarner qu’en mode aventurier pour continuer à jouer, la possibilité d’être un seigneur leur était retirée.

N’ayant pas le temps de ressentir le sort des malchanceux, Ouyang Shuo ordonna au service logistique de se précipiter à l’extérieur et de ramasser le plus de javelots possible pour qu’ils puissent être lancés à nouveau. Après cela, il se précipita seul du côté ouest pour voir la situation là-bas.

Le temps qu’il parvienne à la porte ouest, les combats étaient presque terminés. Bien que près de 700 chiens aient attaqué, ils furent rapidement éliminés, principalement par la cavalerie qui attendait en embuscade dans le champ minier.

Ils avaient attendu de recevoir un signal de la sentinelle de la tour, indiquant quand la meute de chiens s’était regroupée autour de la porte ouest. Aussitôt, une trentaine de cavalerie dirigée par Lin Yi frappa la meute par derrière, tuant et piétinant les chiens tout en les encerclant. Combiné avec le barrage de l’intérieur, les chiens furent bientôt éliminés.

Le roi des chiens sauvages fut personnellement décapité par le Général Shi et laissa tomber un livret. Shou le prit pour le regarder, et découvrit qu’il s’agissait d’un <manuel techniques d’élevage des vers à soie. C’était une bonne chose, mais malheureusement, à l’heure actuelle, il n’avait ni feuilles de mûrier ni vers à soie, si bien qu’il serait difficile à utiliser à court terme.

Après cette vague d’attaques, le niveau de Ouyang Shuo bondit jusqu’à 22. Et chaque niveau après le niveau 20 devenait de plus en plus difficile à atteindre.

En voyant la porte ouest intacte, le cœur d’Ouyang Shuo se détendit. Il se dirigea vers la porte est, découvrant que seulement trente chiens sauvages y avaient attaqué. Sans aucune pression, l’attaque fut facilement résolue.

Son inspection terminée, Ouyang Shuo ne tarda pas et retourna rapidement à la porte nord. Il s’attendait à ce que la deuxième vague de bêtes commence bientôt !

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad