Flux RSS

The World Online

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 35 – Privatisation ①


Après avoir vu les statistiques du village, Ouyang Shuo dit à Gu Xiuwen de convoquer les principaux responsables dans la salle de réunion pour discuter de quelque chose. Les responsables qui devaient assister à la réunion, en plus des secrétaires et de leurs adjoints, devaient également inclure les cinq sergents de la cavalerie et tous les talents avancés du territoire.

Après son départ, Ouyang Shuo se rendit au bureau administratif. Beaucoup de ses idées auraient besoin d’être traitées par le département administratif. Par conséquent, avant le début de la réunion, lui et Fan Zhongyan avaient besoin de parler de certaines choses.

Les deux ont parlé de la réforme militaire, de la privatisation et d’autres questions importantes, et ils discutèrent sincèrement et efficacement. Ouyang Shuo admirait l’expérience de M. Xi Wen dans le management des affaires gouvernementales. Bon nombre de détails décisionnels de ses instructions présentaient des problèmes, qui furent signalés et immédiatement modifiés et améliorés.

 

Une demi-heure plus tard, dans la nouvelle salle de réunion, Ouyang Shuo était assis au milieu des gens rassemblés et commença la première réunion depuis le passage au village de grade 3.

« Après la requalification du territoire, d’autres défis nous attendent. Pour assurer le développement sûr et ordonné du territoire, notre tâche principale sera d’étendre l’armée. Dans les batailles défensives d’hier, l’équipe de la cavalerie a joué le plus grand rôle. J’ai donc décidé d’étendre la cavalerie à une centaine d’hommes. Shi Wanshui agira en tant que capitaine de l’escadron de la cavalerie, avec le 1er peloton de cavalerie sous son commandement. De plus, le sergent Lin Yi, 3e escouade, s’est distingué dans les batailles d’hier et sera promu au grade de lieutenant, à la tête du 2e peloton de cavalerie ! ».

Lin Yi se prosterna de son siège, « La confiance de mon seigneur ne sera pas brisée ! »

Shuo hocha la tête en réponse.  » Le 1er peloton de cavalerie doit être composé principalement de soldats de l’équipe de la cavalerie actuelle. Le 2e peloton devra procéder à de nouvelles admissions. L’admission des nouvelles recrues sera faite par le Général Shi et Lin Yi. Ma suggestion est de choisir parmi la milice actuelle qui s’est bien comportée pendant la guerre de défense.

« En conséquence, le nouveau système militaire sera réorganisé. L’ancien sergent Zhao Si Hu de la 4e escouade sera transféré au 2e peloton de la 1ère escouade. L’ancien sergent San Gouzi de la 2e escouade verra ses fonctions suspendues, j’ai d’autres projets pour lui. Le sergent Li Mingliang de la 5e escouade sera transféré à la 2e escouade du 1er peloton. »

Ouyang Shuo dit au Général Shi, « La cavalerie aura besoin de sept sergents supplémentaires. Après que le Général Shi et le Capitaine Lin Yi les aient inspectés et nommés, emmenez-les-moi. Lin Yi devrait aussi avoir le droit de recommander les gens pour son 2e peloton. »

Le Général Shi hocha la tête, indiquant qu’il comprenait ce que Shuo voulait dire.

 

 

« Compte tenu de l’expansion de notre territoire, l’environnement extérieur devient de plus en plus complexe. Pour ne pas être pris par surprise, je pense qu’il est nécessaire de mettre en place une division du renseignement militaire, dont le secrétaire sera l’ancien sergent San Gouzi de la 2e escouade ».

San Gouzi, qui avait été inquiet depuis qu’il avait perdu ses fonctions précédentes, soupira de soulagement lorsqu’il entendit ses nouvelles fonctions. « Je ne décevrai pas la foi du Seigneur en moi ! » cria-t-il.

« La nouvelle division se verra attribuer vingt personnes, formées par d’anciens membres de la 2e escouade de la cavalerie et de nouvelles recrues supplémentaires. La nouvelle division fonctionnera de manière indépendante. Il fonctionnera de façon autonome et sera dirigé par l’équipe de la cavalerie et moi-même. Il y aura des ajustements pour les militaires. Y a-t-il des questions ? »

Le général Shi se leva et dit franchement : « Mon Seigneur, j’ai quelque chose à dire. Agrandir l’armée, je suis naturellement d’accord. Le problème est que, comme le Seigneur vient de le dire, le nombre de soldats atteindra plus de 120 soldats. Maintenant, les baraquements ne peuvent pas en contenir autant, et il ne reste que 53 places pour le changement de job des soldats de base, nous ne pouvons pas répondre à la demande de tous les nouveaux soldats ».

« Afin d’atténuer ces problèmes, je vais transformer la caserne en caserne intermédiaire « , répondit rapidement Shuo.

« Excellent, alors je n’ai plus de soucis ! » dit Shi Wanshui, clairement satisfait.

Dans le domaine militaire, à part le Général Shi, personne n’avait rien d’autre à dire.

 

 » Le sujet de la réforme militaire est clos. La prochaine chose à discuter est le sujet central de cette réunion. Profitant de la mise à niveau du territoire, je suis prêt à mettre en œuvre la privatisation dans le territoire. Sur cette question, j’aimerais inviter M. Xi Wen à vous présenter. »

Au sujet de la privatisation, Ouyang Shuo avait eu une excellente conversation avec Fan Zhongyan. Cette fois, il s’était délibérément arrangé pour que Zhongyan présente la situation, le poussant à jouer un rôle central afin que les habitants du territoire puissent lentement accepter son leadership.

Zhongyan avait clairement lu les intentions de Shuo et prit acte. Se levant soigneusement, il se prosterna pour saluer Ouyang Shuo, et dit lentement : « Mes chers compagnons, je vous présenterai l’essentiel du contenu de la privatisation du territoire. Après la grande défense d’hier, des matériaux adéquats et des capitaux abondants sont devenus disponibles, satisfaisant les besoins initiaux pour commencer la privatisation.

« Par conséquent, afin d’améliorer l’efficacité de la production et d’améliorer l’économie pour répondre aux attentes des villageois, notre Seigneur a décidé d’entamer officiellement le processus de privatisation du territoire. Fondamentalement, nous voulons mettre fin aux jours où tout était distribué équitablement, le principe de base est ‘Vous récoltez ce que vous semez' ».

« Concrètement, le territoire ne sera plus responsable de l’approvisionnement alimentaire des villageois, et par conséquent, pour le travail effectué par les villageois, nous allons maintenant payer un salaire raisonnable. En même temps, les boutiques, les fermes, les résidences et les bateaux de pêche seront disponibles à l’achat. Cependant, les ressources stratégiques telles que les champs d’exploitation forestière, les carrières, les mines et les bassins de sel seront toujours directement contrôlées par le Seigneur.

« Afin de protéger les moyens de subsistance de base des villageois et d’aider à passer d’un gouvernement féodal à l’autosuffisance, et aussi de récompenser les villageois pour leur dur labeur jusqu’à présent, le Seigneur a organisé un programme d’aide sociale de base pour les citoyens. Il y aura un bon pour 100 unités de grain, 20 unités de viande, une peau d’animal, un ensemble de vêtements ordinaires en lin et un bon pour 20 pièces d’argent.

« L’ensemble du processus de privatisation sera réalisé par la création d’une banque officielle, qui fournira des prêts à faible taux d’intérêt et sera ouverte à tous les villageois qui remplissent les conditions requises. Les règles spécifiques de la banque seront établies par le directeur de la banque après sa mise en place formelle ».

Quand Fan Zhongyan finit, ses paroles firent sensation. Il y avait beaucoup de chuchotements, discutant chaleureusement de la générosité du Seigneur.

 

Le capitaine de la cavalerie nouvellement nommé Lin Yi sourit à son grand frère, Maître Lin Yue, en disant : « Grand frère, cette fois tu peux acheter ton propre dojo et posséder ta propre entreprise, ah ?

Lin Yue fronça les sourcils en disant : « Ne dis pas de bêtises, je n’ai pas autant d’argent. »

« Grand frère, tu t’inquiètes trop. Le Seigneur y a réfléchi, en pensant à la situation de chacun. Tu n’as pas entendu ce que M. Xi Wen a dit ? Le Seigneur a dit qu’il créait une banque pour fournir des prêts à faible taux d’intérêt. »

Lin Yue se montra très méfiante, répondant avec hésitation, « Mais nous ne connaissons pas les conditions d’accès aux prêts, j’ai peur de ne pas répondre aux exigences…. ».

« Grand frère, tu es vraiment sceptique. Réfléchis-y. Tu es un instructeur d’arts martiaux avancé. Si tu ne peux pas obtenir le prêt, personne sur l’ensemble du territoire ne sera en mesure de satisfaire aux exigences du prêt. Tout le monde se fâchera, et la privatisation sera inutile. » Lin Yi jeta plusieurs fois un regard sur Shuo, apparemment plus compréhensif des intentions de Ouyang Shuo que son frère.

Lin Yue hocha lentement la tête en signe d’accord silencieux.

 

Après que tout le monde se soit calmé, Ouyang Shuo dit :  » Tout à l’heure, M. Xi Wen a présenté le contenu de la privatisation « , dit Shuo², attendant un moment avant de continuer. « Pour atteindre l’objectif de privatisation de l’économie, nous devons accomplir au moins six choses. »

« Tout d’abord, nous devons établir une banque.

Deuxièmement, nous devons déterminer pour les résidents le prix et le loyer des petites maisons, des magasins et d’autres actifs.

Troisièmement, nous devrons construire une série de boulangeries, de boucheries, de magasins de vêtements et d’autres magasins pour que les villageois puissent facilement acheter les produits de première nécessité.

Quatrièmement, développer les niveaux de salaires et les niveaux de prix afin de leur payer leurs salaires.

Cinquièmement, quelqu’un devra être responsable de la distribution de l’aide sociale de base.

Enfin, nous devons établir le système fiscal. »

« Pour ces six choses, nous devons en discuter une par une. D’abord, discutons du nom de la banque, est-ce que quelqu’un a une idée ? »

« Simplement l’appeler la banque Shanhai ? » dit Zhao Dexian provisoirement.

« Trop décontracté, pas un bon nom ! »

« Hé, je pense que la Banque Wan Tong est un meilleur nom, elle a de l’élan ! » Ce fut l’opinion de Zheng Shanpao.

« Voler le nom de quelqu’un d’autre, c’est encore pire ! »

« Nous sommes dans le bassin de Lianzhou, appelons-le la banque de Lianzhou ? » demanda Giu Xiuwen avec confiance.

« C’est étroit et mauvais ! »

Ouyang Shuo secoua la tête, les noms n’étaient pas satisfaisants.

A ce moment-là, Cui Yingyu ouvrit sa petite bouche et dit : « Je pense qu’on peut l’appeler la Banque des Quatre Mers, de la même origine que le Village 1Shanhai, et qu’il apporte aussi le sens de rassembler les Or des quatre mers. »

Les yeux de Shuo luisèrent. Quatre mers, quatre trésors, c’est simple et discret, avec des ambitions cachées. Il était très satisfait, il sourit et dit : « C’est très bien, quelqu’un d’autre ? ».

« Très bien, très bien ! » Cette fois, l’opinion de chacun était assez cohérente.

Alors, Shuo dit directement, « D’accord, elle sera nommée ainsi, elle s’appellera la Banque des Quatre Mers. Pour la première phase de financement de la banque, je suis prêt à injecter 200 pièces d’or. Quant au directeur de la banque, Cui Yingyu y servira. »

Des yeux avertis pouvaient voir clairement l’importance de la Banque des Quatre Mers. Ce n’était pas seulement le noyau de la privatisation ; à l’avenir, il jouerait le rôle de trésorerie territoriale. Ainsi, la position clé ne pouvait être qu’une personne en qui Ouyang Shuo plaçait une confiance extrême. Par conséquent, tout le monde était silencieux. Le simple fait de regarder Cui Yingyu traduisait une profonde compréhension de la signification de la nomination. Ils ne pouvaient qu’espérer gagner le même niveau de confiance.

Yingyu comprit naturellement, et pour la confiance de Ouyang Shuo, elle était très reconnaissante. Elle était également très heureuse d’occuper le poste de directrice de la Banque des quatre mers. Cependant, elle était maintenant secrétaire de la division des réserves matérielles et était consciente d’une certaine jalousie à son égard. Si elle prenait également le poste de directrice de la Banque des quatre mers, cela créerait sans aucun doute plus de ressentiment.

« Grand frère, je crains que mon énergie soit limitée, il y a beaucoup de travail à faire « , lui répondit-elle avec grâce, lui donnant la possibilité de refuser.

Ouyang Shuo était préparé à ce refus. « Tu n’as pas à t’inquiéter pour ça. J’ai pris des dispositions. Tu es relevée de ton poste de secrétaire de la division des réserves matérielles, et le secrétaire adjoint Zhao Youfang prendra temporairement ta place. En même temps, Du Xiaolan est promu assistant du secrétaire de la division des réserves matérielles pour aider Zhao Youfang à gérer les affaires là-bas ».

Zhao Youfang manquait encore quelque peu de qualifications ou d’aptitudes pour le poste, alors Ouyang Shuo ne le nomma pas directement au poste de secrétaire. Quant à Du Xiaolan, elle était l’une des apprenties de Yingyu, et avait été officiellement nommée. Shuo avait fait d’elle un talent réserviste et avait maintenant l’occasion de la promouvoir avec audace à un poste important grâce à son expérience.

Un tel arrangement du personnel était quelque chose que personne ne pouvait comprendre. Après tout, peu importe la façon dont on le considérait, la division des réserves matérielles était encore plus importante que la Banque des quatre mers.

 

Village de Shanhai 山海村 et Banque des Quatre Mers 四海钱庄 : Le hai de Shanhai porte la signification de mer en mandarin.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad