Flux RSS

The World Online

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 37 – Collège Lianzhou


Fan Zhongyan et Cui Yingyu suivirent Ouyang Shuo jusqu’à son bureau. Ouyang Shuo leur demanda : « Qu’est-ce qui manque le plus à notre territoire ? »

Zhongyan réfléchit un moment, « Je pense que nous avons besoin de talents politiques plus que tout. Pour que chaque département fonctionne efficacement, il faut qu’il y ait de nombreux responsables et aussi un directeur nommé ».

Ouyang Shuo hocha la tête en signe d’approbation et fit signe à Yingyu d’écouter ses idées.

Après avoir réfléchi pendant un certain temps, Yingyu dit : « Je suis d’accord avec M. Xi Wen. En plus des travailleurs de base du gouvernement, je pense que nous manquons encore de comptables et de professionnels de ce genre. A vrai dire, même moi, secrétaire de la nouvelle division financière, je ne suis qu’une profane. »

« Vous avez tous les marqués un point. Dans l’ensemble, notre bureaucratie est très faible, comme un vieil arbre dénudé avec seulement des branches et pas de feuilles. Au niveau du village, les affaires sont simples et chaque responsable peut tenir les divisions tout seul.  Mais une fois que nous atteindrons le niveau de ville, le manque de talents nous laissera à bout de forces.

« La formation des talents est un processus à long terme et ne peut se faire du jour au lendemain. Il est donc indispensable d’entamer un processus de développement des talents pour le territoire à partir de maintenant. J’ai ouvert les cours d’alphabétisation des adultes à l’école privée juste pour cette raison. »

Ouyang Shuo savait profondément que les six tyrans de Handan n’auraient pas beaucoup de problèmes de talents. Ils étaient comme les grandes familles des Trois Royaumes, qui possédaient une riche réserve de talents. Qu’il s’agisse d’un membre de la famille ou d’un membre d’un groupe subordonné. Ils pourraient rapidement bâtir une bureaucratie efficace à condition qu’ils nomment les joueurs qui leur sont fidèles aux bons postes.

Les joueurs solo voulant rivaliser avec eux étaient quasiment inexistants. Même une personne réincarnée comme Ouyang Shuo devra procéder étape par étape pour avoir une petite chance de gagner.

Fan Zhongyan hocha la tête,  » Le Seigneur a raison. Pour cultiver les talents, nous devons gérer le système d’éducation de base et mettre en place le système d’examen impérial. Ce dernier est trop tôt et nous devrions d’abord donner la priorité à l’éducation de base. Nous sommes loin d’être en mesure de répondre à nos besoins avec une seule école privée qui n’offre que l’éducation de base ».

« Oui. Mon idée est de créer un collège polyvalent sur le territoire. Le collège mettra en place des classes de base, des classes intermédiaires et des classes avancées. La classe de base sera comme les classes d’alphabétisation des adultes, principalement axées sur la lecture et l’alphabétisation. La classe intermédiaire développera principalement des talents gouvernementaux de base et des professionnels de base comme ceux que vous avez mentionnés. Et la classe avancée sera là pour enseigner aux gens comment devenir directeurs de département. »

Fan Zhongyan applaudit, « Merveilleux ! Conformément à l’idée du Seigneur, nous pourrons rapidement cultiver les talents et mettre en place un nouvel échelon pour la formation des talents. Je suis tout à fait d’accord avec vous ! ”

Yingyu était perplexe et dit :  » L’idée de grand frère est excellente. Cependant, où allons-nous trouver le corps professoral ? Le territoire n’a qu’un seul grand érudit, Maître Fan ? »

Ouyang Shuo sourit mystérieusement. « Si loin, mais si proche. »

Yingyu regarda incrédules, « Grand frère, tu ne parles pas de nous trois, n’est-ce pas ? »

« Pourquoi pas ? Vous pouvez enseigner un cours accéléré sur les mathématiques, Xi Wen pourrait enseigner un cours sur la politique, et je pourrais enseigner un cours sur les lois et les questions juridiques « , dit Ouyang Shuo.

Yingyu soupira sous un grand stress. Fan Zhongyan était serein parce qu’il avait été directeur d’un institut. Il était familier avec l’enseignement.

« J’ai déjà pensé au nom de l’Institut Lianzhou. Bien qu’il ne fasse que commencer, j’espère qu’à l’avenir, l’Institut Lianzhou pourra devenir le berceau de nos officiers civils. Xi Wen sera notre premier directeur. »

Fan Zhongyan se leva et salua. « Le Seigneur a parlé, je ne peux pas refuser ça. Mais je n’ai qu’une seule requête. J’espère que le Seigneur peut agir en tant que directeur honoraire pour montrer de l’orthodoxie. »

Ouyang Shuo sourit, « Je vous le promets. Les travaux préparatoires pour le collège seront sous la responsabilité du département administratif avec l’aide du département financier. ».

Les trois discutèrent plus en détail, puis se dispersèrent.

 

Ouyang Shuo était prêt à aller au marché. Cette fois, il voulait acheter toutes sortes de plans de construction avec suffisamment de fonds et voulait aussi voir quelles choses intéressantes pourraient être disponibles.

Il a d’abord dépensé 10 pièces d’or pour acheter les plans de l’atelier de poterie, la seule chose qui manquait dans l’infrastructure du village de grade 3. Ensuite, il était prêt à acheter un plan de construction d’une caserne intermédiaire et un plan de construction d’un chantier naval intermédiaire.

Les prix des bâtiments qui nécessitaient des plans pour leur amélioration décuplerait à chaque niveau. En conséquence, un plan de construction d’une caserne intermédiaire valait 20 pièces d’or, et un plan de construction d’un chantier naval intermédiaire valait 50 pièces d’or.

Le dernier était le plan du collège. Un collège ou un institut appartient à l’infrastructure de la ville de grade 3 et valait 1000 pièces d’or. Il ne pouvait naturellement pas se le permettre, alors il acheta le plan d’une école, qui appartient à la ville de grade 1 à la place, en utilisant 20 pièces d’or.

Après une série de  » shopping « , il avait dépensé 210 pièces d’or pour les plans de construction. Il ne lui restait plus que 490 pièces d’or. A part 200 pièces d’or réservées à la Banque des quatre mers et certaines pour les frais de changement de classe de la milice et les frais de changement de classe de la cavalerie, il n’y avait pas beaucoup de fonds disponibles.

Ouyang Shuo soupira. Quand il venait au marché, c’était comme s’il n’aurait jamais assez d’argent. Heureusement, en plus de dix jours, le premier lot de sel provenant du bassin de sel pourrait être vendu. À ce moment-là, il obtiendrait quatre à cinq cents autres pièces d’or en retour.

Comme le nombre d’ouvriers demandés dans le bassin de sel était important, il fallait qu’il y ait un ouvrier pour 2 mu. Par conséquent, à ce stade, Ouyang Shuo n’avait aucun plan pour la phase trois du bassin de sel afin d’étendre l’échelle et ne serait maintenue qu’à 500 mu.

Ouyang Shuo ouvrit la colonne de technique de fabrication de biens, à la recherche du <Manuel de technique de fabrication du cheval-bœuf en bois>, dont le prix était fixé à 20 pièces d’or. Le cheval-bœuf en bois1 n’était qu’une version améliorée de la brouette et n’était pas aussi magique que le livre <Three Kingdoms> décrivait.

Bien qu’il n’ait pas eu ce genre d’effet exagéré, le cheval-bœuf en bois était encore un moyen de transport pratique pour le transport. Tout comme Yingyu l’avait mentionnée précédemment, comme la demande de bois et d’autres ressources augmenterait, le transport deviendrait un problème majeur. Le transport de centaines et même de milliers d’unités de bois, de pierre et de minerai de fer des points de collecte jusqu’au village était très coûteux en main-d’œuvre.

Le transport de tout le matériel serait beaucoup plus facile avec un cheval-bœuf . Sans compter que déplacer tout le sel des champs du port au marché allait être un gros projet.

Ouyang Shuo dépensa 20 pièces d’or et acheta le <manuel technique de fabrication du cheval-bœuf en bois coulissant>. Il jeta ensuite un coup d’oeil aux propriétés du cheval-boeuf en bois.

Nom : Cheval-Bœuf en bois

Matériel nécessaire : 20 unités de bois.

Capacité : 200 Kg

Durabilité : Des dizaines de miles par jour pour les particuliers, 30 miles pour les groupes.

Évaluation : Un véhicule de transport d’artisanat détaillé, capable de surmonter divers terrains et d’économiser la main d’œuvre.

 

Finalement, Ouyang Shuo se tourna vers la colonne  » autres éléments  » de la plate-forme de négociation d’éléments spéciaux. Après avoir parcouru la liste pendant des dizaines de minutes, il avait les yeux sur un certain article, c’était un jeton, avec une utilisation très simple.

[Jeton de changement de classe] (agent civil) : Après avoir utilisé ce jeton, l’utilisateur peut changer de classe directement en un agent public.

Dans le village de Shanhai, des personnes comme Yingyu et Zhao Youfang, qui étaient déjà désignés comme agents publics, occupaient encore leur job d’origine. Ils n’ont pas encore changé de classe en agent public officiel. Bien qu’elle n’ait pas eu d’incidence sur les tâches qu’ils devaient accomplir, elle affectait leur efficacité administrative.

Ouyang Shuo ne se gêna pas de dépenser 20 pièces d’or pour acheter le jeton de changement de classe. Ce jeton était destiné à Cui Yingyu. Sa carrière actuelle en tant que commerçante, qui ne correspondait pas au poste de secrétaire financier. Même si c’était un peu cher, faire de Yingyu un agent civil par anticipation en valait la peine.

En regardant les autres articles spéciaux, Shuo toucha son sac et soupira. Il ramassa les marchandises qu’il avait achetées dans l’autre formation de transport, les mit dans son sac de stockage et quitta le marché de base.

 

En marchant sur la route, il pouvait entendre les villageois bavarder de temps en temps en petits groupes.

« Hé, ma tante, tu en as entendu parler ? Notre village est prêt pour la privatisation ! »

« Qu’est-ce que la privatisation ? »

« La privatisation n’est pas quelque chose. C’est une grande chose. M. Gu a dit que nous vivrons tous seuls, plutôt qu’en groupes ! »

« Oh, comment pouvons-nous faire ça ? Le Seigneur ne veut pas de nous ? Il y a quatre personnes dans ma famille. Nous n’avons rien d’autre que de vieux vêtements. Si nous devions vivre sur notre propre compte, sur quoi pouvons-nous compter ? »

« Tatie, tu comprends mal la miséricorde de notre seigneur, il ne nous quittera pas. J’ai entendu dire qu’après la privatisation, le seigneur nous donnerait de la nourriture et de la viande, et un nouvel ensemble de vêtements pour tout le monde ! »

« Oh, c’est merveilleux. Au moins, nous n’aurons pas faim. »

« Les avantages sont bien plus que de ne pas avoir faim. M. Gu a dit qu’après la privatisation, le Seigneur commencerait à nous payer des salaires. Tant que nous travaillons dur et économisons de l’argent, nous pouvons acheter notre propre maison pour y vivre. Le Seigneur donnera aux fermiers quelques terres aussi longtemps que vous remettrez quelques grains au moment de la moisson. En y réfléchissant, je pense que nous pouvons vivre mieux si nous sommes plus diligents. »

 » Béni soit Mazu, c’est en effet une grande chose. Où as-tu obtenu cette information ? Je dois le voir par moi-même. »

« C’est juste sur la place devant la maison du seigneur. M. Gu y a posté un avis circulaire ! »

« Oh, alors j’irai là-bas pour jeter un coup d’oeil avec mon mari. »

« Dépêchez-vous. Je dois rentrer chez moi et parler à mon autre moitié. J’ai entendu dire que même les magasins seront vendus cette fois ! Je veux parler à ma famille pour voir si on peut emprunter de l’argent pour acheter une forge ! »

« Bonne chance ! »

En écoutant les propos des villageois, Ouyang Shuo riait de plaisir. Le département administratif avait rapidement affiché l’avis, permettant aux gens d’être informés à l’avance.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad