Flux RSS

The World Online

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 39 – Transfert


Ouyang Shuo se dirigea vers Cui Yingyu. Il sortit le jeton de changement de classe du service civil de son sac de rangement et dit : « Yingyu, j’ai une bonne chose pour toi ».

Yingyu vit le jeton, et ouvrit sa bouche de surprise, la rendant très belle. Ce qui était étrange, c’est que son visage montrait un regard heureux, et qu’elle devenait immédiatement un peu mélancolique.

Voyant ces changements inexplicables, Ouyang Shuo fut complètement perplexe et demanda : « Est-ce que la petite sœur n’est pas heureuse de pouvoir être reclassée dans le service civil ?

L’expression de Yingyu était un peu compliquée quand elle dit doucement :  » Il est naturel de vouloir être transféré, et je suis naturellement heureuse. Mais soudainement, j’ai pensé à la disparition de mon job d’origine après le transfert, et c’est le seul lien entre Yingyu et sa famille. Alors, je suis un peu triste et peu enclin…. »

Ah, une scène touchante, Yingyu avait le mal du pays. Oui, la plupart du temps, Ouyang Shuo ignorait ce point. Il avait presque oublié que cette petite sœur apparemment forte avait vécu une expérience aussi misérable à l’origine. Dans ce monde, en plus du village de Shanhai, elle a une autre maison, la Maison Cui à Dali. Là-bas, elle avait encore une famille vivante.

Ouyang Shuo toucha doucement sa tête, et chuchota, « Fille stupide, ne pense pas trop à cela. Grand frère t’assure qu’une fois que le territoire aura la force de traverser le désert jusqu’à Dali, je t’aiderai à retrouver ta famille. D’ici là, tu es avec nous, et nous serons ta famille. »

Yingyu, chassant ses émotions, sourit fortement et dit : « Grand frère doit tenir ses promesses, hee Hee ! Cependant, quand je partirai, je ne pense pas que grand frère puisse le supporter et que je lui manquerai, hee hee ! ».

Yingyu était une fille forte et sensible, ne laissant jamais les gens autour d’elle s’inquiéter ou se sentir mal pour elle. Peut-être seulement devant son grand frère Ouyang Shuo révélerait-elle parfois son côté féminin faible et passionné.

« Pourquoi ? Ne me dis pas si tu t’en vas, tu n’es plus ma sœur ? Eh bien, c’est dans le futur. Ne supposons pas maintenant. Vite maintenant, utilises le jeton de transfert et laisse-moi jeter un coup d’oeil à ton nouveau job ! »

En entendant cet ordre, Yingyu ouvra directement les branches de changement de classe du jeton. Il eut un bourdonnement, le jeton se transforma en une lumière blanche qui disparut dans ses sourcils.

Shuo utilisa rapidement la technique d’évaluation pour voir ses statistiques.

 

Nom : Cui Yingyu (grade or)

Identité : Secrétaire financier du village de Shanhai et directeur de la Banque des quatre mers.

Occupation : Agent civil

Loyauté : 90 points

Commandement : 25

Force : 10

Intelligence : 50

Politique : 58

 

Expertise : Planification minutieuse (augmente les bénéfices commerciaux territoriaux de 1%), cœur sincère (augmente les recettes fiscales territoriales de 5%).

Évaluation : Une femme de la famille Cui, tempérament doux, commerçante, pas hautaine. résistante et forte, un cœur doux, intelligente et studieuse, une jade polie et talentueuse.

Ouyang Shuo fut vraiment surpris. Il n’avait aucune idée du moment où Yingyu avait été promu au rang de talent or. Non seulement cela, mais la nouvelle compétence  » cœur sincère  » convenait parfaitement au secrétaire financier. C’était ce qui allait consolider sa position en tant que  » déesse de la richesse  » du village de Shanhai.

Après le changement de classe, même son évaluation du personnage s’était beaucoup améliorée. Auparavant, il ne s’agissait que d’une seule phrase, et maintenant il décrit même sa beauté de jade, ce qui lui laissait entrevoir l’ombre de son potentiel pour une nouvelle promotion.

Ouyang Shuo sourit. « Félicitations à la petite sœur ! »

Yingyu sourit joyeusement. « Oh, mais merci à toi aussi, grand frère pour le jeton de changement de classe ! »

« Pas besoin d’être poli avec moi. Plus ta capacité est forte, plus je serai à l’aise « , se moqua Ouyang Shuo.

Yingyu lui donna un sourire légèrement aigre, faisant semblant d’être en colère. « Eh bien, le grand frère a vraiment le potentiel d’un homme d’affaires ! Penser tout le temps à comment nous exploiter ! »

« Alors, grand frère va arrêter de t’embêter et te laisser retourner travailler, alors ! » Ouyang Shuo mit fin sans gêne à la conversation.

Yingyu sourit à contrecœur, le fixa du regard, puis retourna à son travail.

Le niveau des hommes qualifiés était le même que celui des talents spéciaux. Ouyang Shuo ne recevrait aucune notification. Voyant Yingyu être promu à un talent d’or, il ne s’inquiétait pas d’autres choses pour le moment. Utilisant directement la compétence d’évaluation, en se rendant au bureau de Gu Xiuwen et Zhao Dexian pour les examiner.

 

Nom : Gu Xiuwen (rang argent)

Identité : Village de Shanhai, directeur adjoint de l’administration et secrétaire à l’enregistrement des ménages.

Occupation : Agent Civil

Loyauté : 85 points

Commandement : 25

Force : 15

Intelligence : 45

Politique : 55

Expertise : Connaissances bureaucratiques (améliore l’efficacité administrative territoriale de 5%)

Évaluation : un pauvre jeune érudit, doué pour la poésie et la littérature, et un modeste gentleman de caractère.

 

Bien sûr, Giu Xiuwen avait été promu au niveau argent. Parce qu’on lui avait donné un domaine d’expertise lorsqu’il était au niveau fer noir, on ne lui avait pas donné un nouveau domaine d’expertise cette fois-ci.

De même, Zhao Dexian avait été promu du grade bronze à celui de fer noir. Malheureusement, il n’était pas comme Gu Xiuwen qui avait acquis une spécialité très tôt.

 

Nom : Zhao Dexian (rang fer noir)

Identité : Village de Shanhai Secrétaire de la Division de la Valorisation des terres.

Occupation : Agent civil

Loyauté : 85 points

Commandement : 20

Force : 20

Intelligence : 30

Politique : 38

Évaluation : Ancien chef du village de Zhao Jiagou, bien élevé, compétent dans la gouvernance villageoise, adepte de la gestion de l’eau agricole.

 

Après avoir vu leurs statistiques, Ouyang Shuo prit Fan Zhongyan pour bavarder rapidement. Après avoir donné des instructions au secrétaire de la division construction et des réserves matérielles, il devait également informer Fan Zhongyan de cette affaire. En tant que premier officier responsable, il devait lui montrer le respect qu’il méritait.

Il aurait pu facilement contourner Fan Zhongyan, et se rendre directement à la division construction, et personne n’aurait dit quoi que ce soit. Cependant, s’il traitait directement avec la division construction et non avec leur supérieur, il détruirait la hiérarchie qu’il était en train de mettre en place. Ce serait un coup porté à Fan Zhongyan avec le temps, ce que Ouyang Shuo ne voulait pas voir.

Après avoir quitté les bureaux administratifs, Ouyang Shuo retourna dans son propre bureau. Cette fois, il ne lut pas comme d’habitude, mais sortit un stylo et du papier et commença à écrire.

Considérant les capacités de Yingyu, elle avait de l’expérience politique mais ne comprenait pas la fiscalité. Ouyang Shuo, bien sûr, n’allait pas jeter son secrétaire financier sous le bus. Au début, il était prêt à l’aider jusqu’à ce qu’elle soit sur une terre plus ferme. Une fois qu’elle aurait été sur la bonne voie en tant que secrétaire aux finances, il lâcherait prise peu à peu.

Par conséquent, en utilisant son temps libre de l’après-midi, il prépara sa propre conception du système fiscal, combinant les systèmes fiscaux et de taxation avancés du monde réel avec les anciennes méthodes dynastiques de ce dernier, faisant pour elle un guide de travail réaliste et tourné vers l’avenir de la division financière.

Dans ce guide de travail, il définissait les rôles de la finance et de la fiscalité, la manière de mener à bien les travaux fiscaux et ce à quoi il fallait faire attention, et donnait une explication claire sur la manière d’établir un système fiscal solide autour de ces questions fondamentales.

Il écrivit dans le guide de travail que la finance était une sorte de comportement économique avec le territoire comme corps, et c’était les revenus et les dépenses des collecteurs territoriaux qui répondaient à la demande publique sur le territoire afin d’atteindre l’objectif d’optimiser l’allocation des ressources et de promouvoir la stabilité et le développement économique.

Les revenus financiers comprenaient les impôts, les revenus exclusifs du gouvernement et d’autres formes de revenus. Pour améliorer leurs revenus, la façon la plus fondamentale de le faire était de développer l’économie. Les facteurs fondamentaux qui affectaient le plus les recettes fiscales se situaient au niveau du développement économique. Par conséquent, ce n’est qu’en développant vigoureusement l’économie et en encourageant le développement de l’artisanat et du commerce que l’économie continuera à croître régulièrement et que les recettes fiscales augmenteront.

Ouyang Shuo croyait qu’avec ce guide et l’ingéniosité de Yingyu, tant qu’il lui indiquait le chemin, elle pouvait assumer le poste de secrétaire aux finances et se lancer avec lui. Bien sûr, il y aurait des obstacles le long de la route, c’était inévitable.

Après avoir écrit le guide de travail, Ouyang Shuo se déconnecta du jeu. Yingyu avait de l’expérience dans la gestion de la Banque des Quatre Mers. Les Cui étaient une famille de commerçants de Dali, ils avaient leurs propres banques. Yingyu avait beaucoup appris dans cet environnement, et il ne s’en inquiétait pas.

++++++++++++++++

Dans la réalité, c’était encore le week-end. Sun Xiaoyue et Bing’er ne voulaient pas rester à la maison aujourd’hui, alors les deux jeunes femmes s’étaient levées tôt pour s’habiller et sortir. Après le petit-déjeuner, elles sortirent Ouyang Shuo pour faire du shopping. C’était comme lui dire qu’il pouvait s’amuser et se détendre, mais en vérité, elles n’avaient seulement besoin que de quelqu’un pour porter leurs sacs.

Le centre commercial était entièrement équipé, il y avait des endroits pour manger et boire et tout faire. Le shopping était un talent naturel pour les femmes, et même le petit Bing’er, sous l’influence de la grande sœur Xiaoyue, devenait de plus en plus enthousiaste.

Et ainsi, une petite fille en robe bleu sortit de la loge, tourna sur place, et avec une paire de grands yeux magnifiques qui regardaient Ouyang Shuo de très près, dit doucement, « Frère, est-ce que la jupe de Bing’er est belle ?

Xioayue portait déjà sa septième jupe. Ouyang Shuo essayait de maintenir un visage calme et intéressé, mais en fait, son sourire était plutôt raide et il loua, « Beau, c’est très beau. Tu dois porter cette jupe. C’est comme une petite déesse bleue venue dans le monde des mortels. »

Bing’er était si gai, que ses yeux louchaient à cause de son bonheur, elle sauta dans la loge pour emballer ses nouveaux vêtements.

A ce moment-là, Xiaoyue sortit de la loge suivante en portant une robe en soie fine à manches courtes. Cela lui donnait un look frais et élégant qui était assez époustouflant.

Ce look sur Xiaoyue était vraiment incroyable. Ouyang Shuo ne pouvait s’empêcher de dire : « Trop beau ».

En se regardant dans le miroir, Xiaoyue fut choquée, rougissant chaudement. Ouyang Shuo se sentait soudainement mal à l’aise et regardait ailleurs à cause de l’embarras.

En sortant du magasin de vêtements, Ouyang Shuo avait cinq ou six sacs dans les mains, il avait perdu le compte. Pour exprimer ses excuses, il avait dépensé plus de 4 000 crédits pour de beaux vêtements pour les deux.

À ce moment-là, deux filles les aperçurent et arrivèrent en chargeant après avoir crié d’excitation. « Wow, Xiaoyue, on ne s’attendait pas à te voir ici, quelle coïncidence ! »

Xiaoyue était également très heureuse, mais changea complètement de visage et commença à faire semblant de se plaindre. « Eh bien, vous n’aurez qu’à accuser vos deux petits amis plutôt que votre meilleure amie. Vous êtes parties toutes les deux et maintenant je n’ai plus personne d’autre qui m’accompagnera pendant les courses. »

Ces deux filles étaient les colocataires originales de Xiaoyue. Xiaoyue ne s’attendait pas du tout à les rencontrer au centre commercial. Maintenant qu’elles étaient là, les trois jeunes femmes commencèrent à bavarder sans interruption.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad