Flux RSS

The World Online

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 43 – Alliance


Quand Ouyang Shuo reçut le message de Zi Luolan, il fut un peu secoué.

L’alliance proposée par Di Chen et Chun Shenjun, il pouvait les ignorer, mais celle du village de Consonance, il s’y intéressait un peu. Les Quatre Fleurs du Studio Consonance proviennent de milieux non spécialisés. Leur crédibilité dans l’industrie était également reconnue, et beaucoup plus conforme aux conditions de son alliance.

Ouyang Shuo envoya immédiatement le message qu’il était prêt à accepter les termes d’une alliance.

A 10 heures du matin, Fan Zhongyan et Zhao Dexian arrivèrent ensemble dans son bureau. Après s’être assis, Zhao Dexian fut le premier à parler.  » Seigneur, nous sommes ici pour parler de la situation des terres agricoles.  »

 » Quel est le plan pour les terres agricoles ?  »

 » Selon la répartition de la population, le nombre actuel d’agriculteurs est d’environ 180 personnes, et les terres agricoles existantes sont de deux mille mu. Par conséquent, la Division de la valorisation est d’avis que la répartition des agriculteurs est de dix mu de terres agricoles par personne. Les deux cents mu supplémentaires seront distribués comme propriété publique, qui seront vendus à une date ultérieure ou pour récompenser les gens,  » lui dit Zhao Dexian.

Ouyang Shuo fronça les sourcils, regarda Fan Zhongyan et demanda :  » Que pense le Département de l’Administration ?  »

En regardant l’attitude de son seigneur, il semblait moins que satisfait du plan de distribution. Mais Fan Zhongyan avait déjà passé en revue ce programme avec Zhao Dexian et l’avait accepté.

Par conséquent, l’érudit ne pouvait que mordre la poussière et dire :  » Le département de l’administration n’a aucune objection à ce programme d’allocation.  »

Ouyang Shuo soupira.  » Il semble que votre stratégie de développement et votre compréhension du territoire ne sont pas assez approfondies. Vous pensez toujours que l’agriculture est au cœur de nos actifs, et vous voulez la protéger au lieu de la laisser dans la privatisation. Quel est le but de la privatisation ? Il ne s’agit pas de diviser les champs agricoles, mais d’inspirer l’artisanat et le commerce du territoire.

 » Le territoire n’a pas besoin de terres publiques et les ministres n’ont pas le droit de récompenser avec des terres pour service méritoire. Par conséquent, les dispositions de votre plan sont strictement interdites, afin de freiner cette pensée conservatrice sur la terre. Toutes les terres agricoles devraient être attribuées aux agriculteurs. La transformation de ces pensées doit être faite par vous, et seulement si vos pensées sont changées, vous pouvez guider les villageois pour qu’ils changent aussi de mentalité.  »

Fan Zhongyan et Zhao Dexian penchèrent la tête devant lui, honteux.

 » Concernant l’attribution des terres agricoles, je suis globalement d’accord avec le plan. Cependant, augmenter le nombre d’agriculteurs à 200. Chaque agriculteur se verra attribuer 10 mu de terres agricoles, de cette façon, une famille ordinaire de trois personnes aura 20 mu de terres agricoles, ce qui est beaucoup plus raisonnable. Utilisez-le comme norme pour la distribution des terres agricoles. Utilisez la superficie des terres agricoles pour déterminer le nombre d’agriculteurs, comme les paludiers.  »

Zhao Dexian hocha la tête, montrant qu’il comprenait. Puis il demanda :  » Seigneur, il y a un besoin de faire un rapport sur un autre sujet. Au cours des deux derniers jours, en discutant avec les agriculteurs, nous avons constaté qu’il y avait un problème. Avant la maturation des pommes de terre, les agriculteurs n’auront aucune source de revenu, et c’est maintenant le temps d’arrêt des cultures. S’appuyant sur les seuls revenus de la protection sociale de base du territoire, ils craignent que ce ne soit pas suffisant pour survivre. »

 » Voyez, une pensée plus inhérente au travail. S’agit-il uniquement d’agriculteurs ? Le territoire s’agrandit, il y a une demande de travailleurs de la construction partout ! En contre-saison, les fermiers peuvent aller sur les chantiers pour aider les ouvriers et gagner de l’argent pour leurs familles !  »

Zhao Dexian comprit soudainement et enterra son visage dans ses mains.  » Ce que le seigneur a dit est vrai, il semble que notre façon de penser doit changer, sinon nous ne pourrons pas suivre le développement et les améliorations du territoire, je suis désolé !. »

Ouyang Shuo était heureux qu’ils aient finalement compris.  » Cette privatisation n’est pas seulement là pour briser la dépendance envers le Seigneur pour tout. Nous voulons valoriser la magie du marché, reconnaître l’esprit pionnier de chacun. Pour y parvenir, vous devez avoir une bonne compréhension. »

Fan Zhongyang, montrant toujours sa honte, déclarait solennellement :  » En tant que directeur du département administratif, j’ai honte de dire que j’ai encore une compréhension plus médiocre des intentions du seigneur. Au départ, je voulais faire mon rapport au seigneur sur le programme de privatisation, mais après les instructions du seigneur, je trouve qu’une grande partie du contenu du programme est trop conservateur, et je dois réajuster certaines choses. Pardonnez-moi, mon seigneur, et accordez-moi deux jours de plus.  »

Ouyang Shuo sourit et dit :  » Ne vous blâmez pas. Face à de nouvelles choses, les choses seront évidemment différentes de ce qu’elles sont d’habitude. J’ai confiance en votre capacité.  »

Fan Zhongyan hocha la tête, et avec Zhao Dexian, se leva et quitta le bureau.

 

A 14 heures, Ouyang Shuo se rendit à la caserne. Il avait terminé la rédaction du Code de conduite militaire et voulait le remettre au Général Shi, en plus de voir la situation de l’entraînement des recrues.

En quittant la caserne, Ouyang Shuo pensa aux nouvelles qu’il avait reçues du Général Shi. Après deux jours de reconnaissance, l’équipe de cavalerie avait enfin trouvé un camp de pilleurs. Il était situé dans le nord-ouest du territoire, un campement intermédiaire sur la rive de la rivière de l’Amitié.

Les camps de pilleurs intermédiaires comptaient généralement 300 personnes. Par rapport au camp de base, le niveau des combattants avait nettement augmenté. Il y avait des pilleurs ordinaires de niveau 20, des pilleurs d’élite de niveau 25 et au moins des chefs de niveau 30, dont le Boss.

Conformément au plan du Général Shi, ils attendraient que l’escadron de cavalerie soit complètement formé avant de se lancer, détruisant le camp d’un seul coup. Après tout, les choses étaient différentes maintenant. Ils avaient la cavalerie maintenant, ce n’était pas comme la dernière fois quand les milices étaient les seules troupes qu’ils pouvaient utiliser.

Les soldats de la cavalerie n’étaient pas seulement blindés, mais ils étaient aussi habiles avec des arcs et ils avaient fait l’expérience de la guerre. Leur efficacité au combat était plus grande que celle des bandits d’élite. Les vétérans les plus expérimentés du Siège des Bêtes avaient été promus au quatrième rang, comment les pilleurs pourraient-ils se comparer à ces derniers ? Qu’il s’agisse d’une attaque ou d’une campagne, ils avaient l’avantage. C’était l’écart entre un militaire de carrière et ceux qui vivent dans la nature.

Ouyang Shuo était d’accord avec le Général Shi. Il ne voulait pas perdre son avantage stratégique.  Il ne voulait pas non plus pousser les pilleurs dans une impasse. Il indiqua au général Shi que, si les conditions le permettaient, il pourrait tenter de recruter les pilleurs de la zone. Avec un peu de contrôle, les pilleurs qui se rendraient pourraient être recrutés dans l’armée. Tant qu’ils étaient liés par une discipline militaire stricte, ils deviendraient des soldats qualifiés.

De retour au manoir, il reçut une demande d’alliance de la part de Bai Hua. Il sortit le Manuel du Seigneur de son sac de rangement et ouvrit la colonne du territoire. Il trouva le village de Consonance, son seigneur était Bai Hua. Après confirmation, une demande d’alliance apparut automatiquement. Il cliqua pour confirmer, et un contrat apparut.

Ouyang Shuo le lit attentivement du début à la fin, un total de quatre termes majeurs.

Tout d’abord, si quelqu’un voulait annuler le pacte, il devait donner un préavis de trois jours. La résiliation n’exigeait pas l’approbation de l’autre partie et pouvait se faire unilatéralement.

Deuxièmement, ils pourraient négocier par le biais de la Plate-forme du Marché Avancé pour le commerce interrégional. Afin d’encourager le libre-échange entre alliés, le système réduirait la taxe de 10%.

Troisièmement, lorsque le territoire deviendra un canton, on pourra transférer des personnes d’un allié à l’autre en utilisant la Formation de téléportation. Si une partie avait des problèmes, l’autre partie pourrait les soutenir en envoyant des personnes en utilisant la Formation, le coût serait de 1 pièce d’or par personne.

Quatrièmement, après l’ouverture des cartes des champs de bataille, les alliés peuvent choisir le même camp. Dans le processus, on pourrait faire équipe et accomplir des quêtes de guerre.

Après avoir lu le contrat, Ouyang Shuo sortit le sceau officiel du Seigneur de son sac de rangement et toucha le contrat avec. A ce moment-là, le village de Consonance et le village de Shanhai formèrent officiellement une alliance.

 

Au même moment, dans le Studio de jeu Consonance, les quatre fleurs étaient ensemble, fixant l’écran. Quand elles virent que le contrat avait été signé, elles se mirent à sauter d’enthousiasme.

 » Ma sœur, ce Qiyue Wuyi n’est pas si difficile à gérer. Il a accepté si facilement une alliance.  » dit Zi Luolan en premier.

« Oui, oui, il semble que le charme de la grande sœur soit vraiment différent, bah, d’un coup, tu as gagné le seigneur numéro 1 au monde si facilement, hehehe ! « . Tsing Yi la contra promptement.

 » On dirait que la grande sœur aura un autre admirateur sous sa jupe~  » plaisanta aussi Hong Ying, la Troisième Soeur.

Devant ses trois sœurs qui plaisantaient, Bai Hua ne bougeait pas, tirant ses longs cheveux en arrière et en disant légèrement :  » Qiyue Wuyi a réussit a avoir toutes ses réalisations, comment pourrait-il etre superficiel. D’après son courriel, il a rejeté les alliances de Shenjun et Di Chen. On dirait qu’il l’a fait pour une raison.  »

Tsing Yi hocha la tête.  » Je dis qu’il avait probablement quelques raisons de le faire. Sûrement, il n’est pas comme ce que disent les rumeurs, le successeur d’une famille secrète, mais il n’est qu’un joueur civil tout comme nous. Alors, il a refusé une grosse force comme Chun Shenjun, et a choisi à la place notre Studio de jeu Consonance. En plus, son ambition est aussi grande que celle de Chun Shenjun, mais ce n’est pas un abruti comme lui.  »

Hong Ying chuchota :  » Tu veux dire que Qiyue Wuyi veut dévorer notre village de consonance puisqu’il est plus fort que nous ? « .

 » Je ne sais pas comment ça va se passer à la fin. Mais au moins, si nous comparons nos forces maintenant, c’est le cas.  »

Zi Luolan fit un sourire taquin, toucha la boudeuse Hong Ying, et dit :  » Ne pense pas à de si mauvaises choses. Il a déjà poliment refusé Chun Shenjun et Di Chen, plutôt qu’un rejet direct. Cela nous dit qu’il n’est pas une personne trop dominante, et notre alliance est plus ou moins dans la perspective d’une coopération mutuellement bénéfique.  »

Bien que Tsing Yi était intelligente, Zi Luolan était définitivement meilleure pour appréhender la nature humaine. Par conséquent, elle accepta son jugement, en acquiesçant d’un signe de tête pour reconnaître ce qu’elle disait.

Bai Hua sourit, contente.  » Je pense que vos deux analyses sont très raisonnables. Que Qiyue Wuyi soit ou non le descendant d’une famille secrète, ou quel genre d’ambition il a, il n’a actuellement qu’une identité connue. C’est un allié de notre village de Consonance. Cette alliance avec Shanhai restera confidentielle entre nous quatre. Si on en parle trop, ça va attirer trop d’intérêt et attirer beaucoup d’ennuis. »

Les trois autres hochèrent la tête, comprenant ce point.

Ouyang Shuo ne savait pas que ses motifs avaient été devinés par l’autre partie, à ce moment-là, il ne faisait que faire une lecture dans son bureau.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad