Flux RSS

The World Online

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 44 – Défaillances


Au cours des trois jours qui suivirent, le classement des 10 premiers villages chinois de grade 3 fut rempli. Un nouveau tour de la compétition débuta officiellement.

L’alliance de Chun Shenjun et Xiongba créa une tempête qui se préparait encore. Pas plus tard qu’hier après-midi, les tyrans de Handan s’étaient officiellement divisés en deux factions. Le premier était composé de Di Chen, Zhan Lang, Feng Qiuhuang, et Sha Pojun, formant une nouvelle Alliance de Handan, qui fut rapidement surnommée les 4 Handan Xia. Le prestige de Di Chen subit un coup dur, et Ouyang Shuo, qui n’avait rien fait, fut blâmé et détesté par Di Chen.

Chun Shenjun réussit à faire venir Feng Qingyang, en plus de s’allier avec Xiongba et le Magicien Errant. Ensemble, ils avaient formé l’Alliance Chunqiu. Chun Shenjun occupa avec succès la place de leader de leur alliance, avec Xiongba et le Magicien Errant qui se disputaient aussi les premiers rangs du jeu. C’était le meilleur pour eux.

Quant à Feng Qingyang entrant dans l’Alliance, Ouyang Shuo ne fut pas surpris. En tant que descendants d’une famille d’arts martiaux, Feng Qingyang avait le moins d’intérêts en commun avec les cinq autres tyrans de Handan, donc se détacher de ceux-ci était relativement facile.

Mais Sha Pojun restant dans l’ancienne alliance le surprit. En tant que représentant des forces du monde souterrain, Sha Pojun ne s’entendait naturellement pas bien avec les autres tyrans qui étaient des familles politiques et des clans anciens. La seule raison qui pouvait expliquer sa décision de se tenir aux côtés de Di Chen était probablement parce que lui et Chun Shenjun avaient mené une rivalité féroce qui ne pouvait être réglée.

Xiongba était vraiment sage, réussissant à trancher les Six Tyrans, et entraînant Di Chen et Chun Shenjun dans une confrontation. D’un seul coup, il avait brisé leur alliance. Tout ce qu’il avait fait avant, c’était juste pour le spectacle.

Ce qui était encore plus alarmant, c’est que Ouyang Shuo savait que dans sa vie passée, le Magicien Errant et Xiongba étaient des alliés. Cette fois, Xiongba introduisant le Magicien Errant dans l’Alliance Chunqiu pourrait être vraiment intrigant. On aurait dit que Xiongba avait gardé Chun Shenjun secret, vraiment un vieux renard.

Avec ces mesures, la domination de la Chine par les six tyrans de Handan avait soudainement évolué vers l’Alliance Handan et l’Alliance Chunqiu. En secret, le village de Shanhai et le village de Consonance étaient aussi en alliance et pouvaient être considérés comme le 3ème pôle du défi de l’hégémonie.

Même si Ouyang Shuo avait été l’instigateur de tout cela avec son effet papillon, il n’avait pas pensé que le changement viendrait si vite ou si fort. Il ne pouvait que dire que l’ambition était une chose merveilleuse. Avec seulement un petit geste, on pourrait vraiment remuer le sol.

Alors même que la situation changeait à l’extérieur, Ouyang Shuo restait discret, obsédé par les affaires territoriales au quotidien. La rancune de Di Chen ne le dérangeait pas du tout. Le fait de ne pas vouloir provoquer d’ennuis ne voulait pas dire qu’il avait peur des ennuis. Avec la scission des Six Tyrans de Handan, il n’y avait plus une seule superpuissance en Chine. Par hasard, Ouyang Shuo était devenu le plus grand gagnant du drame en cours.

Hier, la vague d’immigrants était enfin revenue à la normale. Pendant cinq jours consécutifs, le village de Shanhai avait accueilli 255 réfugiés, ce qui lui épargna 12 jours de travail de constitution de sa population pour la prochaine grande amélioration au niveau de canton.

Étant donné qu’une grande partie des migrants provenaient des territoires d’autres joueurs, le nombre de migrants qualifiés était particulièrement élevé. Non seulement il obtint des charpentiers, des maçons, des mineurs, etc. de base, mais aussi un constructeur de navires intermédiaire et un ancien fonctionnaire.

Le constructeur de navires intermédiaire s’appelait He Miao, un jeune homme de 23 ans que Ouyang Shuo envoya rapidement au chantier naval intermédiaire comme adjoint de Zheng Dahai. Son chantier naval pouvait actuellement créer non seulement des bateaux de pêche pouvant accueillir 10 personnes, mais aussi de petits navires de guerre. Malheureusement, le village de Shanhai n’avait ni matelot ni marin, donc, pour l’instant, il n’avait pas besoin de navires de guerre.

L’ancien fonctionnaire s’appelait Su Ze. Ouyang Shuo voulait à l’origine l’envoyer à la Division des Réserves Matérielles, en tant que Secrétaire. Pourtant, M. Su le surprit en disant qu’il avait traversé les hauts et les bas de la vie politique et qu’il n’avait pas l’intention d’être à nouveau un fonctionnaire. N’ayant pas le choix, Ouyang Shuo respecta sa décision et fit en sorte qu’il travaille au collège Lianzhou pour le remplacer en tant que professeur. Il était heureux d’accepter le travail d’éducation des gens.

Nom : Su Ze (Or)

Identité : Village de Shanhai Professeur au collège Lianzhou

Occupation : Agent civil (Juren)

Loyauté : 75

Commandement : 25

Force : 15

Intelligence : 55

Politique : 65

Caractéristiques : Enseignant (Améliore la qualité des résidents du territoire de 10%)

Évaluation : Un poète, avec une parfaite connaissance de la poésie classique et de la littérature. Retraité après s’être fatigué des aléas de la vie politique.

Avec l’ajout de M. Su et la construction du collège Lianzhou, l’indice culturel de Shanhai monta jusqu’à 30 points, satisfaisant ainsi l’une des exigences minimales pour devenir une ville.

En fait, avec Fan Zhongyan, il aurait pu pousser directement l’indice culturel de Shanhai à 30 à l’époque. Malheureusement, Fan Zhongyan avait des tâches administratives et son poste de directeur du collège Lianzhou était à temps partiel. Sa capacité à mettre en valeur la culture du territoire fut donc grandement réduite. Mais dès que M. Su entra au collège en tant que professeur, sa capacité à améliorer la culture locale fut appliquée avec beaucoup d’efficacité.

Or, sur les 4 indices, seul l’indice économique n’avait pas encore atteint la norme requise. Avec la montée progressive de ses efforts de privatisation, Ouyang Shuo pensait que l’indice économique atteindrait bientôt 30 points. Cela arriverait tôt ou tard.

 

A 10 heures du matin, Ouyang Shuo était dans son bureau et Fan Zhongyan, Zhao Dewang et Zhao Youfang étaient tous là, prêts à discuter des achats et des ventes des matériaux.

En tant que secrétaire adjoint de la Division des Réserves Matérielles, Zhao Youfang intervint en premier.  » Pendant les 3 premiers mois, la nourriture, les vêtements et autres matériels ne peuvent être achetés que par l’intermédiaire du Marché de base. Le secrétaire est d’avis que ces matières premières devraient être achetées et vendues par la Division des réserves jusqu’à ce que le territoire soit autosuffisant, ce qui devrait permettre l’ouverture complète du marché. « .

Ouyang Shuo acquiesça.  » Dans ce cas, non seulement nous devons construire une boulangerie, une boucherie et une boutique de vêtements, mais nous avons aussi besoin d’entrepôts pour stocker les marchandises. De plus, nous avons besoin de formation pour que le personnel puisse gérer ces ateliers une fois qu’ils seront en place.  »

 » Les 3 magasins seront gérés directement par la Division des Réserves Matérielles. Nous sommes prêts à recruter le personnel pour eux parmi les villageois, » répondit Zhao Youfang.

 » Vous devez faire attention aux arrangements pour le personnel. Je ne veux pas que le personnel de l’atelier entre en conflit avec ceux qui travaillent au Département. Cela commencera à soulever des questions sur des vols potentiels.  »

Une fois privatisée, il serait facile pour l’avidité de prendre racine. Ouyang Shuo devait marcher sur une corde raide. Surtout dans la Division des Réserves Matérielles, quand les profits étaient élevés, c’était facile d’avoir de la corruption.

Zhao Youfang acquiesça vigoureusement de la tête au commandement.

 » De plus, les autres matériaux ne devraient pas être autosuffisants pour le moment, sauf peut-être le poisson. Sur ce point, comment la Division souhaite-t-elle procéder ? Achat et revente complets ?  » Ouyang Shuo n’était pas très satisfait de cette idée, la considérant trop rigide.

En entendant les paroles de Ouyang Shuo, Youfang fut troublé, pensant que Ouyang Shuo n’était pas satisfait de leur travail. Il ne savait pas comment répondre.

Heureusement, Fan Zhongyan parla de sa solution au problème, souriant et prenant le relais.  » A ce stade, la quantité de poisson vendue localement est faible, elle est principalement destinée à l’exportation. À mon avis, nous n’avons même pas besoin de construire de marché aux poissons. Il suffit simplement d’installer deux ou trois étals dans la boucherie pour les poissons, et de permettre aux pêcheurs de les louer. Cela facilitera la vente du poisson et la perception de la taxe par la Division financière. »

Ouyang Shuo sourit, détendant l’atmosphère. Il se tourna vers Zhao Dewang et lui demanda : « Le prix des propriétés, la division de la construction a-t-elle trouvé ce qu’elles devraient être ? »

 » Hier après-midi, la Division de la construction et la Division financière ont discuté des niveaux de salaire et ont élaboré une formule de tarification pour les différents types de propriétés. Nous voulions que le seigneur approuve avant de le sortir. »

En entendant Zhao Dewang soulever la question des salaires, Ouyang Shuo sourit inconsciemment. Pour l’instant, en ce qui concerne l’orientation des prix et la fixation des niveaux de prix, le Département de l’administration n’avait pas beaucoup parlé et la Division financière l’avait transmis.

Lorsque Fan Zhongyan avait envoyé les premiers projets de propositions à la Division financière, Cui Yingyu les avait catégoriquement rejetés. Le niveau des salaires était trop élevé et le niveau des prix beaucoup trop bas. Fan Zhongyan avait été assez en colère pour s’étouffer du rejet.

Les deux étaient à des extrémités opposées. L’un s’inquiétait toujours des gens, tout était pour leur bien, tandis que l’autre surveillait le trésor comme un faucon, né pour dépenser l’argent sagement.

Ne trouvant aucun compromis, ils durent déranger Ouyang Shuo. Ouyang Shuo s’était fermement rangé du côté de Yingyu, rejetant les premières ébauches du département Administration.

Certaines des choses que Fan Zhongyang voulait mettre en œuvre dans ses propositions étaient tout simplement scandaleuses. S’il avait suivi le plan de mise en œuvre, Ouyang Shuo n’aurait pas tardé à se mettre à manger et à boire de l’air. Il ne pouvait s’empêcher de se dire que les inquiétudes du grand érudit au sujet de son territoire devaient être limitées. Il traitait les gens comme des trésors et les règles comme de la boue.

C’était la première fois que Ouyang Shuo montrait son tempérament, annulant le droit de fixation du coût de la vie et des salaires du Département Administration et leur demandant de discuter avec la Division Financière avant de calmer la situation.

Grâce à ce test, Fan Zhongyan lui-même réalisa également que Ouyang Shuo n’était pas du genre à accepter tout ce qui lui était présenté aveuglément, comme un bon garçon. Peu importe le talent, si on perdait sa raison on ne pourrait pas accomplir quelque chose. Le village de Shanhai, en fin de compte, était le territoire exclusif de Ouyang Shuo, et non un pays idéalisé. L’idéalisme pur ne fonctionnerait tout simplement pas.

En voyant l’expression réfléchie de Ouyang Shuo, Fan Zhongyan était clairement embarrassé.

Ouyang Shuo savait qu’il avait perdu son sang-froid et sourit en s’excusant. En tout cas, il respectait toujours les quelques secrétaires. Tant qu’ils travaillaient ensemble et qu’ils parvenaient à s’entendre sur leurs résultats financiers, ils pourraient recommencer à travailler en harmonie et les choses se dérouleraient plus sereinement.

Ouyang Shuo se tourna vers Zhao Dewang. « C’est une bonne idée, très rationnelle. Annoncer les prix de l’immobilier plus tôt réduirait les méfiances des villageois, et rassurerait tout le monde. »

Zhao Dewang sourit agréablement et honnêtement et ne dit rien, d’accord avec ses paroles. De l’autre côté, Zhao Youfang semblait préoccupé, ne s’étant pas encore remis des critiques antérieures de Ouyang Shuo.

Une fois la réunion terminée, Ouyang Shuo tapota l’épaule de Zhao Youfang pour lui montrer quelques encouragements. Il ne pouvait pas se permettre de négliger son peuple. Bien que cette fois-ci les choses n’aient pas reçu son approbation, cela pouvait être considéré comme une occasion d’apprentissage.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad