Flux RSS

The World Online

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 9 – Cui Yingyu


Quand Ouyang Shuo se connecta, le temps du jeu affichait 8 heures du matin. De l’extérieur de la porte vint un bruit de ronronnement, mélangé à des vagues d’applaudissements.

Ouvrant la porte, Ouyang Shuo vit que le Général Shi exposait sa technique de lance tandis que Zhao Dexian et les autres regardaient, fascinés par son habileté, et applaudissant de temps en temps.

Voyant que Ouyang Shuo était sorti, ils s’exclamèrent tous : « Seigneur ! ».

Ouyang Shuo répondit rapidement : « Pas besoin de cérémonie. Comme le dit l’adage, le moment le plus important de la journée est le matin ! Aujourd’hui, nous avons beaucoup de choses à faire. Pour ce qui est des détails, je les planifierai après mon retour au village pour faire entrer les nouveaux villageois. Si vous êtes libre, vous pouvez venir avec moi. »

 » Seigneur, s’il vous plaît, donnez-nous des ordres ! »

Tout le monde revint à l’entrée du village. Bien sûr, un autre groupe de personnes s’y était réuni. Ils étaient comme les autres, minces et vêtus de haillons. La différence était qu’il s’agissait d’un groupe de quinze personnes, avec un mélange d’hommes et de femmes, âgés et jeunes. Ils transportaient aussi plus d’effets personnels, certains avec des sacs, plus comme une migration familiale que le premier lot.

Ils étaient dirigés par un homme d’une cinquantaine d’années du nom de Lao Zheng, il était très solide et d’apparence robuste. Tout le monde se présenta brièvement après avoir réalisé qui était Ouyang Shuo, et ne resta pas hors du village trop longtemps. Ouyang Shuo prit personnellement les bagages du vieil homme et prit l’initiative de ramener le groupe.

Zhao Dexian, alarmé de voir Ouyang Shuo porter les bagages, intervint rapidement pour aider avec les bagages des autres, et suivit le groupe. Le respect des personnes âgées étant l’une des vertus traditionnelles de la Chine, Ouyang Shuo espérait qu’à travers un exemple pratique, il donnerait un bon exemple aux autres.

De retour au Manoir du Seigneur, un feu de camp fut rapidement allumé. Cette fois, parmi les quinze, il y avait une paire de couples d’âge moyen. Dans l’un d’eux, le mari était forgeron junior, tandis que la femme était cuisinière !

Après le petit déjeuner, Ouyang Shuo commença à comprendre en détail la situation de chacun. Quinze personnes, cinq talents spéciaux, les dix autres étaient des fermiers ordinaires.

L’homme plus âgé d’une cinquantaine d’années, surnommé Song, était médecin-chef et fut le premier talent de haut niveau du village. Le jeune enfant Er Wazi était un berger, âgé de onze ans seulement, très maigre et sous-alimenté, et aussi orphelin.

Li Tiezhu était un forgeron, costaud, avec des yeux brillants et perçants, ressemblant un peu à un naïf. Sa femme s’appelait Lee, un chef junior et une jeune mère.

La plus spéciale était une autre femme. Cette femme avait 28 ans et était très belle. Elle s’appelait Cui Yingyu. D’abord commerçante, elle avait été formée pour aider son père dans l’entreprise familiale.

Il y a deux semaines, la caravane de la famille rencontra des voleurs. Sous la protection de leur escorte, elle réussit à s’échapper. Elle s’était retrouvée perdue dans le désert et, après de nombreuses épreuves, elle avait failli mourir de faim. Le docteur Song l’avait sauvée, et finalement, après avoir suivi leur groupe, ils arrivèrent au village de Shanhai.

Après avoir compris la situation générale de ces immigrants, Ouyang Shuo rassembla tout le monde dans la cour. Près d’une trentaine de personnes, une foule de taille décente.

En voyant le nombre croissant, Ouyang Shuo déclara fièrement : « Aujourd’hui, il y a quinze nouveaux frères et sœurs qui ont rejoint la grande famille du village de Shanhai. Le village est encore en construction, et il est difficile de dire que nous nous en sortons bien….mais nous sommes ici et nous essaierons !

« Nous avons trois choses à accomplir aujourd’hui. Tout d’abord, nous devons terminer la réparation des clôtures. Deuxièmement, nous devons construire une petite cour résidentielle pour abriter tout le monde. Enfin, j’espère que tout le monde travaillera dur ensemble et obéira aux ordres, afin que nous puissions accomplir tout cela et construire vos maisons avant la tombée de la nuit ! ».

La foule excitée répondit ensemble : « Je suivrai les ordres du Seigneur ! »

 » Dans ce cas, je déclare les dispositions spécifiques du personnel. »

Zhao Dexian s’inclina immédiatement en répondant :  » Seigneur « .

« Je vous nomme officiellement chef d’équipe de construction, coordonne tous les projets de construction dans le village. »

« Merci, Seigneur, pour la promotion. » A la fin, Zhao Dexian retourna à sa position initiale.

 » Info système : Zhao Dexian a été promu par son seigneur, sa loyauté a augmenté de 5 points ! »

« Zhao Youfang ! »

 » Seigneur. » Zhao Youfang sortit rapidement.

« Vous êtes nommé chef par intérim du site d’exploitation forestière de base et êtes responsable de l’approvisionnement en bois de notre territoire. »

« Merci, Seigneur, pour la promotion. » Il retourna à sa place initiale également.

 » Info système : Zhao Youfang a été promu par son seigneur, sa loyauté a augmenté de 5 points ! »

En plus des deux hommes, Ouyang Shuo nomma Song Dafu comme responsable de la collecte des herbes, Miss Choi pour la logistique, Miss Lee était responsable de la nourriture et Er Wazi devait s’occuper de lui-même. Ces quatre personnes ne faisaient pas partie des travailleurs manuels, le reste était temporairement inclus dans l’équipe de construction.

Song Dafu se présenta. « Merci, Seigneur », dit-il.

Ouyang Shuo agita la main pour accepter ces mots, puis dit : « Nous commençons le travail ! Docteur, Mlle Cui, et Er Wazi, avec moi. »

A la fin, Ouyang Shuo arrêta Zhao Dexian et lui donna les dessins des cours résidentielles et de la salle à manger, avec des indications claires sur l’endroit où il voulait que ces bâtiments soient construits. Les halls résidentiels se trouveraient dans la zone ouest, le long de la ligne nord/sud. La salle à manger serait construite dans le sud-ouest, près du Manoir du Seigneur.

Après que ses instructions aient été données, les autres membres du groupe de Zhao Dexian se mirent au travail. Zhao Youfang et son équipe attendirent une minute pour lui parler.  » Seigneur, j’ai peur que le travail qui peut être fait par mon équipe soit limité, nous avons des gens plus âgés dans mon équipe ! »

Ouyang Shuo sourit et lui tapota l’épaule en disant : « Oui, j’ai déjà acheté 500 unités de bois pour couvrir les besoins du moment. Ce que vous devez faire, c’est explorer la forêt et voir ce qui est disponible pour nous, calculer la quantité totale de bois qui peut être récolté. En outre, vous devez faire attention et voir s’il y a des arbres précieux, et les marquer pour plus tard. Youfang, ton travail est important ! »

Zhao Youfang réalisa brusquement ce qu’il devait faire, et dit respectueusement : « Merci pour votre instruction, Seigneur ! On va faire ça vite ! »

« Eh bien, au travail ! » En envoyant Zhao Youfang et son équipe, Ouyang Shuo se tourna vers Song Dafu et les deux autres. « Docteur Song, le village n’a aucun moyen pour le moment d’installer un hôpital. Pour l’instant, vous resterez dans le Manoir du Seigneur. Quand notre territoire passera à un village de niveau 2, nous pourrons vous construire une clinique. » Le médecin était considéré comme un homme important par Shuo, d’où son traitement.

Le Dr Song avait la peau pâle, les os délicats et une expression indifférente. « Comme le Seigneur a pris des dispositions, je n’ai rien à demander, sauf une chose. Mlle Cui est une femme douce, et j’espère que le Seigneur pourra s’occuper d’elle. »

Ouyang Shuo répondit rapidement : « C’est tout à fait naturel ».

« Donc, je pense que Mlle Cui pourrait agir comme gouvernante, car j’espère que le Seigneur a l’intention ? » Ils se tournèrent vers Mlle Cui.

Voyant Mlle Cui sympathique, Song Dafu parla rapidement, « C’est excellent. Avec ce genre de traitement, s’il n’y a pas d’objections, personne ne se plaindra. » Il se tourna vers Mlle Cui, « Mlle Cui, avant que d’autres ne se précipitent pour réclamer le travail, avez-vous des objections ? »

Mlle Cui était la fille d’un commerçant, mais aussi d’une dame. Son apparence était naturellement élégante, avec un tempérament doux, et d’une certaine façon, elle réussit à être élégante même avec son apparence de voyageuse. Ses souffrances et ses épreuves n’avaient pas altéré sa beauté.

Elle s’avança lentement devant le Dr. Song, s’inclinant devant lui et en lui disant affectueusement :  » Je remercie le senior d’avoir pris soin de cette petite miss « . Il avait pris soin d’elle tout ce temps, et naturellement, elle lui était reconnaissante de s’occuper d’elle.

Le Dr Song la releva rapidement en disant : « Très bien ! Puisque tu as dit cela, viens saluer ton frère ! »

Cui Yingyu se leva et se tourna vers Shuo, s’inclinant à nouveau. « La petite sœur Yingyu salue son grand frère. Merci, grand frère, de prendre soin de la petite sœur ! »

Ouyang Shuo répondit rapidement : « Ce n’est vraiment rien. C’est ma fortune d’accueillir Mlle Yingyu. Mon prénom est Ouyang, tu peux m’appeler comme ça si tu veux. »

« Le grand frère Ouyang peut m’appeler Yingyu, comme on m’appelle dans cette famille, hee hee. » Après avoir établi la relation frère et sœur appropriée, Cui Yingyu n’était plus très prudente, retrouvant une partie de son comportement naturel.

 » Info système : Félicitations au joueur Qiyue Wiyu et au PNJ Cui Yingyu pour avoir établi une relation frère et sœur, débloquant le système de frères et sœurs de Dieu, la récompense est de 200 points de réputation » !

Ouyang Shuo jeta un coup d’œil aux statistiques de Cui Yingyu.

 

Nom : Cui Yingyu (grade argent)

Identité : villageoise du village de Shanhai, sœur jurée du seigneur.

Occupation : Commerçante

Loyauté : 85 points

Caractéristiques : Planification minutieuse (Augmente les profits commerciaux dans la région de 1%)

Évaluation : Originaire de la Chambre de Commerce Cui, famille de marchands, tempérament doux, femme d’affaires.

Elle était en fait un talent argent, une agréable surprise. Elle était en effet un allié précieux, avec une loyauté de 85, il pouvait tout de suite faire confiance à ce nouveau talent rare.

Sans hésitation, Ouyang Shuo prit le sac de ressources de sa taille et le plaça dans ses mains, en disant sérieusement : « Yingyu, nous sommes une famille maintenant, et ton frère te confie ce matériel. Je vais devoir te déranger avec notre gestion du matériel. »

Yinyu prit solennellement le sac de ressources, en demandant comment l’utiliser. Elle dit alors :  » Merci, frère Ouyang, Yingyu sera à la hauteur de la confiance du grand frère !

Après avoir arrangé les affaires du Dr Song et de Yingyu, Ouyang Shuo se tourna vers le petit garçon qui se cachait sur le côté. Il jouait avec le louveteau noir comme un petit berger lorsque Ouyang Shuo cria haut et fort : « Er Wazi, viens !

Hier, Ouyang Shuo avait laissé Youfang faire une cage en bois. Le fond était couvert de foin, une tanière pour le petit. Er Wazi était encore un enfant, bien sûr, et en voyant le mignon petit louveteau, il décida de jouer avec lui, en se faufilant pour taquiner le louveteau.

En entendant l’appel de Ouyang Shuo, Er Wazi se raidit. Se pavanant devant le Seigneur et étant négligent, il avait naturellement peur d’être puni.

 » Seigneur ! » cria-t-il, retournant rapidement vers Shuo.

Ouyang Shuo le plaça sur le côté, lui tapotant la tête. Il dit :  » Ne crains rien. Dis-moi, qu’est-ce que tu faisais avant ? »

Er Wazi, la tête baissée, répondit doucement : « J’avais l’habitude d’aider avec le bétail.

« C’était avant, maintenant. Pour l’instant, tu me suivras en tant que serviteur temporaire. Quand le temps le permettra, Sœur Cui t’apprendra à lire. Tu me comprends ? Je n’ai pas de bétail à te faire gérer. »

Entendant que non seulement il n’allait pas être puni, mais qu’il avait l’occasion d’apprendre à lire, Er Wazi hocha la tête avec excitation, en disant haut et fort, « Je comprends ! Il pensait intérieurement que son ancien propriétaire et ce nouveau seigneur n’étaient certainement pas les mêmes.

Ouyang Shuo dit : « Eh bien, travaille dur, à l’avenir tu seras un talent utile pour le territoire. En plus, j’ai un travail important pour toi. » Avec ses doigts, il les enfonça dans la cage du chiot pour le taquiner. « En te regardant le taquiner, je lui ai donné un nom. Il s’appellera Blackfang. Tu dois prendre soin de lui et bien le nourrir, tu peux le faire ? »

Entendant qu’il allait s’occuper de Blackfang, Wazi devint encore plus heureux, et hocha la tête si fort que sa tête pouvait tomber. « Je peux le faire ! »

Ouyang Shuo lui tapota la tête en disant : « Eh bien, va jouer avec lui ! Si quelque chose arrive, je t’appellerai ! »

Une fois les préparatifs pour son peuple terminés, Ouyang Shuo alla chercher le général Shi et demanda plus d’informations sur la situation des chèvres sauvages. Il décida de voir si ces chèvres pouvaient être ramenées en captivité.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad