Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 10 – La colonie humaine est toujours éloignée

Traduit par Quesako
Vérifié par Sora


Après que 2 jours se soit passés. De toute façon, pas une seule journée ne s’est correctement passé. J’ai réalisé que ma vie d’étudiant était remplie de paix et de calme.

Les Orques des régions montagneuses semblaient s’être adaptés à Asora. Au tout début, de mes pauses de l’après-midi et de nos repas du soir, j’ai demandé l’état actuel des choses et la situation de Ema-san et des autres.

Il n’y avait aucun problème dans les nécessités quotidiennes, ils sont ridiculement reconnaissants. Pourtant, je n’ai rien fait.

Shen semble sérieusement essayée de créer une TV.

Elle essaye de créer un appareil qui peut projeter les souvenirs. Pendant les moments où nous prenions des pauses dans Asora, elle fronce les sourcils et réfléchit.

Des choses comme des enregistrements, HDD et DVD, elle a eu quelques idées à leur sujet et sur une décision intuitive, elle est partie chercher quelque chose. C’était un cristal transparent qui semblait avoir un nom, je pouvais sentir que c’était clairement un objet de grande qualité.

Sa capacité à agir bizarrement me donne un mauvais pressentiment pour le futur.

D’ailleurs, les souvenirs des personnes sont quelques choses qui peuvent être convertis en des images nettes ? Avec cette question en tête, je l’ai demandé à Shen mais…

Shen dit que les chose appelées ‘souvenirs’, les personnes oublient juste où ils sont placés, les souvenirs enregistrés ne sont pas détériorés.

Donc ça signifie qu’elle peut seulement interférer avec les souvenirs qui ne sont pas perdus.

C’est possible pour elle de faire ressurgir les souvenirs que la personne a elle-même oublié. Quel pouvoir utile elle a.

Je suis le maître de celle qui contrôle ce pouvoir, Shen. Je l’ai empêché de le faire quand elle le souhaite, je devrais être content à ce propos.

Au milieu de tout ceci, je pense au volcan que nous atteindrons bientôt.

Il semblait y avoir des nains.

Enfin, des types humanoïdes.

Shen est également en ce moment sous une forme humanoïde.

S’ils sont comme je l’imagine, ils auront une barbe abondante et ils seront des forgerons. Si c’est vrai que Shen ira leur demander de faire une katana. Je les plains.

En regardant les Orques des Régions Montagneuses qui sont commandés par elle et essaye de faire le mieux pour coudre un kimono pour elle, j’avais envie de pleurer.

Si nous continuons le plan de Shen pour augmenter la population d’Asora, je suis inquiet que nous finissions avec une armée composée par les espèces originaires des confins du monde au moment où nous sortirons du désert.

Cet endroit n’est pas seulement une célèbre région mais cela couvre aussi une bonne partie du monde, un désert qui est appelé les confins du monde.

Dans ce rude environnement, ceux qui vivent ici sont des bêtes brutales démoniaques ou des demi-Humains qui ont une particularité ou deux.

Chaque race du coin est habituée à vivre ici et leur puissance de combat est dans une certaine mesure élevée. La balance du monde s’effondrerait si nous les récupérons.

“Eh bien, en prenant en compte le fait que les Nains utilisent les volcans comme leur quartier-général, je crois qu’il n’y aura pas de problème, je devrais juste ignorer les drapeaux de combat du mieux que je puisse faire.” (Makoto)

Nous sommes arrivés à ce lieu et le peuple Nain ne demande pas à être sauvé. Et leur lieu de vie est un volcan, oui…, un lieu approprié. Ça devrait aller, ça devrait aller.

Shen pourrait vouloir faire quelque chose mais honnêtement, sans un signal ou quelque chose comme cela de sa part, je serais tendu qu’elle le fasse ou non.

La fille qui me parle de la ville mirage, des vieux dramas et beaucoup d’autre choses qu’elle veut faire, je n’ai tout simplement pas le courage de la stopper.

Bref, pour le moment, je cherche à tâter le terrain. Je n’ai pas d’autre objectif après avoir atteint la colonie Humaine.

Même si je reste à Asora, tout ce que je fais quasiment, c’est de m’entraîner et de confirmer ma puissance.

En réalité, je suis effondré.

Je continue à examiner de manière constructive le pouvoir qui fait de moi le point central d’une zone que je crée.

Comme prévu, la portée et la puissance sont inversement proportionnels. Ensuite, lorsqu’il est activé, le mana autour reste inchangé. Même Shen ne peut pas sentir quand je l’active. (NTF : Pour faire simple, ça consomme 0 mana)

Quelle discrétion, quelle tromperie. Je le dirai autant de fois qu’il le faudra, comme attendu d’un des Mikiko, qui a pris toute son énergie et me l’a généreusement donné.

En réalité, j’ai appelé un Orque qui a été blessé, j’ai créé une petite zone qui est adapté à deux personnes et lui ai attribué une propriété curative. Je pouvais voir que la blessure disparaissait sous mes yeux. L’efficacité est meilleure que je pensais.

Lorsque j’ai fait une zone qui m’a seulement couverte, je lui ai donné une propriété de renforcement et j’ai coupé un arbre avec un couteau. Sans même avoir fini mon mouvement, les arbres et les arbustes de la zone ont été aussi coupés comme du beurre.

En ajoutant le renforcement qui utilise du mana, j’ai été capable de stopper l’épée d’un guerrier Orque des Régions montagneuses avec mes mains. Le renforcement qui utilise du mana avait une bonne affinité avec mon corps, c’était vraiment simple d’utilisation.

Pour l’instant, j’ai décidé de l’appeler ‘Sakai’ (NTA : Domaine) lorsque je l’utilise.

En ce moment, je peux seulement le déployer sur une partie de mon corps. Cela signifie que je peux l’utiliser seulement pour une attaque directe, il y aura des limites.

Je suis comme ça donc le renforcement est bien.

J’ai également obtenu une arme.

Même si je dis ceci, c’était juste un arc fait précipitamment et une dague cérémoniale Orque.

Il semblait que les Orques n’utilisaient pas beaucoup les arcs alors leur village avait seulement des médiocres.

C’était mieux que rien donc je l’ai pris avec reconnaissance. C’était un arc que je pouvais utiliser si je me retenais.

Le [Brid] que j’ai utilisé sur Shen, je l’ai pratiqué encore plus et si je devais utiliser une arme alors j’utiliserai plutôt ça. C’est peut-être parce que j’ai commencé à comprendre le sens derrière les incantations de magie mais j’ai ressenti que les effets de l’entraînement m’avaient fait progresser.

Ce pourrait-il que la ‘compréhension’ que cette blatte m’a donnée est plus utile que je croyais ?

Lorsque que j’ai essayé de demander à celle qui m’avait appris la magie, Ema, elle m’a dit qu’elle incantait les mots qu’elle avait appris par cœur et elle ne comprenait pas leur signification. Que je puisse les comprendre, il y a une possibilité que ce soit à cause du pouvoir que la Déesse m’a donné, ‘compréhension’.

Parmi les choses que j’ai reçu des Orques, plus que l’arc, c’était la dague qu’ils m’ont demandé de bien vouloir recevoir, ceci ressemblait à un objet de haut niveau.

C’était un objet rempli d’ornement qui n’était clairement pas fabriqué par les Orques.

La dague n’était pas transparente au point de pouvoir voir à travers mais c’était une dague bleue qui était clairement faite d’un métal qui était hautement translucide. Elle était magnifique quand je l’ai tenu sous la lumière du jour.

La poignée et la lame ont été fabriquées avec des matériaux de qualité. Si c’était du métal, ça reste agréable dans mes mains et si c’était une pierre, dans toutes les choses que je connais, je n’ai rien vu d’aussi beau. C’étaient des métaux mystérieux.

En examinant les dessins, les ornements et les motifs qui étaient incrustés sur la lame de la dague, la longueur totale de tout ceci combiné serait de 15cm. Avec la poignée, elle devait faire 30 cm.

Ils m’ont dit que c’était pour des cérémonies ou quelque chose comme ça donc c’est probablement une dague cérémoniale. Cela doit être comme ceux qu’on appelle un athamé. (NTF : Une dague utilisé lors de rites magiques ou cérémonie païenne.)

Son tranchant est également plutôt bon donc j’ai décidé de l’utiliser dans les combats rapprochés. Bien que je sois hésitant de l’utiliser de toutes mes forces. Après tout, avec ses motifs et des dessins, c’était une magnifique pièce d’art.

Le fourreau était transparent et semblait être fait d’un matériau blanc, dans cette partie, je pouvais aussi voir qu’il y avait un délicat savoir-faire. Je crois que c’est probablement fait d’os ou quelque chose proche de ceci.

Pour une dague, qui est utilisé normalement, c’était vraiment bien réalisé, je l’ai peut-être appelé une dague cérémoniale mais elle avait d’autre possibilité d’utilisation. Dans les périodes de nécessité, je pourrais même la vendre donc je devrais en prendre soin.

“Pour l’instant, je devrai juste avancer en coopérant avec Shen. Le problème est ce que je vais faire après que j’ai rencontré les Hyumains et avoir observé le monde.” (Makoto)

Je tourne en rond l’index de ma droite. Sur le bout du doigt, il y avait une balle avec 4 couleurs, rouge, noir, bleu et jaune qui tournaient entre elles.

J’ai essayé de combiner toutes sortes d’éléments avec [Brid] et de les générer.

Eh bien, cela avait vraiment un large éventail d’utilisation.

[Brid] était à l’origine une boule de feu qui frappe ton adversaire mais j’ai essayé de mettre des propriétés de dispersion comme un tir de chevrotine. C’est devenu une technique complètement différente lorsque que j’ai arrangé l’incantation.

Juste en altérant les effets de [Brid] et de son processus, je pourrais le modifier en n’importe quelle technique que je voudrais.

Ceci pourrait être comme les lois naturelles ou la base des mathématiques.

Pendant plusieurs jours, je n’avais rien à faire alors j’ai étudié la magie tous ce temps et il existait une base commune des incantations des différents éléments.

Je l’ai pensé il y a quelque temps mais la quintessence de l’incantation de [Brid] est d’invoquer le feu alors je suppose que celle de l’incantation de lumière est d’invoquer la lumière. (NTA: Ça semble ridicule mais c’est un jeu de mots japonais intraduisible). Cependant, même si j’ai changé l’incantation de ‘feu’ à ‘lumière’, cela ne l’a pas changé en lumière. Il faut que j’en apprenne encore plus.

Les bases de l’incantation de la magie de guérison ne m’ont pas été enseignées donc je n’ai pas encore essayé mais juste avec ceci, je pourrais peut-être changer guérison en désintoxication.

J’étais certain que l’incantation de magie était prédéfinie et que c’était les fondements même de la magie donc j’étais un peu effrayé de le faire mais c’est un résultat heureux.

Se faire une idée de la formule et la contrôler, c’est une agréable sensation. Dans mon monde d’origine, je n’étais pas doué avec les sciences mais on ne sait pas ce qui nous intéressera dans le futur.

De voir les fruits de notre travail prendre forme sous nos yeux, c’est une chose amusante à faire. Cela aurait été bien si j’étais comme ça à l’école.

Oups, il ne restait plus que la couleur bleue et les autres avaient encore disparu.

L’élément vert est celui du vent, je ne pouvais pas du tout le créer. Il semble que ma compatibilité avec cet élément est le pire. Mais l’élément de lumière, je n’arrivais pas à le contrôler correctement.

Je vérifie mon aptitude avec les différents éléments et il semble que ma plus grande affinité soit avec le bleu. L’élément de l’eau. Le suivant est le noir, l’élément des ténèbres. Ensuite c’est le feu et en dernier la lumière. En ce qui concerne la lumière, je pouvais le ressentir faiblement, il y avait encore un long chemin à parcourir.

Il y en a aussi quelques autres mais l’eau était la meilleure affinité que j’avais, il n’y a aucun doute.

Mémo technique. Même si mon mana est une triche, il semble que mes affinités élémentaires ne soient pas une triche.

Dans Asora, j’ai passé mes journées dans la tente à pratiquer ma magie.

Quand j’ai pensé à aider les Orques, Shen m’a arrêté et actuellement, je n’ai rien d’autre à faire !

Tch… Un jour, je trouverai une excuse et je redeviendrai libre !

J’ai été mis en place en tant que seigneur féodal mais je ne suis pas fait pour dominer les autres.

En plus, les maisons sont toujours en construction et nous vivons actuellement dans des tentes. Je ne peux même pas dire que je vis comme un seigneur féodal.

Les Orques des Régions Montagneuses ont ramené leur village entier avec eux alors on en comptant pas ceux qui avaient leur maison endommagée, tout le monde avait leur propre maison. Juste Shen et moi vivions dans une tente.

Dans la tente où je suis, pour une certaine raison il y avait des dessins de vieux dramas et des projections un peu partout. C’est le fait de Shen.

“?” (Makoto)

Parmi ceux-là.

Il y avait quelques images qui n’avait pas de relation avec les vieux dramas.

“Une photo de ma famille, hein.” (Makoto)

Il y avait une photo de la famille Misumi.

C’était une photo qui a été prise devant l’entrée. Je me souviens que papa, chaque année, nous causait des ennuis pour en prendre une. Nous finissions toujours par en prendre une.

En réalité, ils ne nous ont même pas laissé sortir avec nos amis le nouvel an ou le réveillon. C’était un événement qui nous a toujours laissé perplexe. Eh bien, maman pourrait même y être incluse pour les comportements bizarres.

‘Si vous voulez sortir, invitez vos amis à la maison.’ c’est ce qu’ils ont même dit. C’était comme ça en Janvier et à Noël. Ahhhh, que de nostalgie.

Nous étions alignés en ordre, à partir de la gauche, il y avait papa, ma petite sœur, Shinri, moi et maman.

C’est la plus récente. La photo qui avait été prise cette année.

“Je vois, ceci aussi, il n’y en aura plus. C’est la dernière photo, hein.” (Makoto)

C’est mauvais. Je croyais que j’avais tourné la page.

Je pouvais comprendre que les Humains ne pouvaient pas vivre seuls.

En pensant aux personnes qui m’entoure et au futur à venir, je pouvais ressentir des sentiments de regrets qui grandissaient en moi.

Naturellement ma famille, mes amis de l’école et mes camarades du club.

“Stop stop ! Ce genre de pensée n’est pas bonne.” (Makoto)

Il n’existe plus aucune raison à y penser. Je vais seulement déprimer.

Non, attends une seconde.

Je vois. Si je suis capable d’obtenir une photo de ma famille ainsi.

“Ça serait intéressant d’utiliser cette photo pour enquêter sur ce que ma famille a fait dans ce monde.” (Makoto)

C’est que je devrais faire après avoir quitté les confins du monde. Pour l’instant, je vais juste ignorer les paroles de la Déesse et j’ai déjà décidé de quitter ce désert.

En utilisant ceci comme base, je demanderai à quelqu’un de faire un portait d’eux et je marcherai sur les traces de mes parents. Si j’obtiens un dessin réaliste, ça serait encore mieux.

Oh, cela devient intéressant.

Je sais maintenant ce que je ferais en voyageant à travers le monde, je ne devrais pas m’ennuyer.

Ok, c’est décidé !

“Maintenant que c’est décidé.” (Makoto)

Je devrais commencer par trouver une personne qui dessine bien. D’abord, je trouverai un Orque-san qui semble être capable de dessiner un croquis. Si ce n’est pas bien alors je trouverai juste un Hyumain capable de le faire et lui demander de le dessiner fidèlement.

Je suis terriblement mauvais dans tout ce qui concerne les arts donc le choix, que je le fasse moi-même, n’est pas une option.

Bien. J’ai trouvé quelque chose à faire.

“C’est un peu rapide mais partons aujourd’hui♫.” (Makoto)

Quand j’ai quitté la tente, je me dirige vers la porte de sortie que Shen avait faite. Même si je dis ‘porte’, ce n’était pas une construction incroyable, c’était juste une brume brillante.

“Maître~” (Shen)

C’est Shen. Ah, c’est vrai. Je devrais lui donner bientôt un nom.

Elle était tellement bruyante avec ça que j’ai proposé de lui garder Shen mais elle a refusé de toute ses forces. Je ne pense pas que ce soit un mauvais nom.

Ensuite, en prenant en compte son lien avec les mirages, le Mirage Fantôme, un peu tordu, le Mirage des Songes. C’est ce que je lui ai proposé les uns après les autres mais d’une manière encore plus effrayante, elle les a tous refusé.

Qu’en est-il de Lézard Volant ? En définitive, tu me dis que tu veux un nom de style Japonais ? Japonais, non, Edo, droguée de dramas…

Si quelque chose qui sonne pareil est bon alors devrais je lui donner le nom de Kiyohime ?

Alors, ensuite…

“Oh~ Qu’a-t-il ? Vas-tu partir bientôt ?” (Shen)

Je regarde la direction d’où la voix est venue.

Là-bas, il y avait Shen.

Elle portait quelque chose qui était manifestement blessé et qui était recouverte de poils. Une grande figure de beauté qui transportait, comme une princesse, un vieil homme qui était assez poilu.

Quelle scène étrange.

Quelle vision.

J’ai instinctivement détourné mon regard.

Ah~ J’étais impatient de partir, tu sais ?

Ceci serait bien si les problèmes n’arrivaient pas avant un bon moment, pas vrai ?! J’ai subi un combat contre un boss et maintenant, ça devrait être le temps du repos, non ?!

“Je crois que c’est mieux si tu pars plus tard.” (Shen)

“Est ce que cette personne en est la raison ?” (Makoto)

C’est fort déplaisant. Je pense que c’est impoli mais je pointe mon doigt sur le vieil homme.

“Oui, c’est ça. Quel œil de lynx.” (Shen)

Shen ne semblait pas être pressée.

“Qu’est-ce qu’il y a cette fois-ci ?” (Makoto)

“Un raid ennemi.” (Shen)

Soudainement, elle a débité une absurdité.

Raid ennemi~ Raid ennemi~ c’est ce qu’elle a dit ?!

“Attends, ce n’est pas ton monde ? Qui serait capable d’y rentrer ?” (Makoto)

C’est Asora. Un autre monde à l’intérieur d’un monde.

Comment se fait-il qu’on subisse un raid ennemi, en fait, je veux que tu m’expliques d’une manière que je puisse comprendre, s’il te plaît.

“Eh bien, c’est un cas un peu spécial. Comme d’habitude avec son appétit insatiable… Oh, elle arrive.” (Shen)

“Qu’est-ce que tu me dis comme si de rien n’était ?!” (Makoto)

“Maître ?” (Shen)

Toi, réponds à ma question ! Attends, maître ? Est ce qu’elle parle de moi ?

“Là” (Shen)

“Hein ?” (Makoto)

Des pattes noires impressionnantes qui perçaient et craquelaient la dimension d’Asora en essayant d’y pénétrer.

Quand un certain nombre de pattes ont pénétré, je pouvais voir des crochets qui semblaient faire partie d’une fourmi ou d’une guêpe dans l’obscurité de la grande fissure.

Cette vision m’a stupéfié.

“Encore a essayé de me manger ! À quel point ai-je l’air d’être délicieux ?!” (Makoto)

J’ai hurlé la situation qui ressemblait énormément à celle que j’ai eu avec Shen.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team