Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 102 – Rapport de Lime

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


~ Rapport sur le secteur à réaménager de l’académie Rotsgard ~

J’ai rencontré une personne inconnue pendant je menais mon investigation. Sa taille était de 1,70m, corpulence plutôt mince. Cheveux argentés et yeux noirs. Un visage troublant, avec un grand sourire. Probablement un homme. Ses traits étaient ceux d’un Hyumain mais probablement pas. Ce qu’il fallait que je pointe, c’était son immense puissance.

J’ai essayé de m’enfuir au milieu du combat sans succès. Il a activé une sorte d’anneau et la télépathie a été scellée. Aucune idée pour les autres effets. J’ai été vaincu sans même avoir été capable de l’obliger à sortir ses vraies capacités. J’ai en quelque sorte pu le toucher une fois et lui laisser une marque.

En plein milieu du combat, un cri de femme a retenti. J’ai confirmé plus tard que c’était la bibliothécaire, Eva.

J’ai perdu conscience et je me suis réveillé dans une salle souterraine dans la zone où je menais mes recherches, mieux connu sous le nom de secteur abandonné. La bibliothécaire Eva était retenue avec moi. Après avoir confirmé la situation, j’ai décidé de m’échapper. J’ai tenu à confirmer sa volonté de s’enfuir, je l’ai protégé et elle m’a accompagné. Il y a des chances que Eva soit noble. C’est une spéculation qui est basée sur sa manière de parler et de se comporter.

Étant dans le nid de cette organisation, j’ai remarqué que l’organisation est entre la taille moyenne et la grande envergure. J’ai confirmé les soupçons sur les ‘expériences’. Comme on s’y attendait, les divers expérimentations, connu sous le nom de recherche, étaient inhyumaines. J’ai été incapable de trouver un seul sujet qui aurait pu récupérer. La plupart étaient des Demi-Humains, mais j’ai pu trouver également quelques Hyumains.

Il n’y avait pas de réaction de la marque et j’ai donc jugé que la location du garçon précédemment mentionné était inconnue. Déterminé à continuer ma mission et en prenant en compte le niveau de danger de la cible, j’ai décidé de rapidement éliminer toutes personnes à l’intérieur. J’ai choisi de suivre mon instinct vu que la télépathie ne marchait plus.

Au milieu du nettoyage du bâtiment, je n’ai pas croisé le garçon et il n’y avait aucun signe de renfort. J’ai terminé le vidage des ordures promptement et discrètement. J’ai placé des pièges et installé une surveillance. Je me suis ensuite échappé de l’installation avec la bibliothécaire.

Pour l’instant, il n’y a eu aucun mouvement dans le bâtiment et j’ai été incapable d’identifier les personnes qui ont coopéré au sein de la Ville Académique. J’ai l’intention de les identifier dans mes futures enquêtes et je vous ferai un rapport dessus. C’est tout.

P.S. J’ai écrit à la va-vite quelque chose que je n’ai pas l’habitude alors veuillez excuser les défauts.

Lime.

______________________
Pourquoi y a-t-il ce PS ? Au passage, la signature est plutôt jolie. Je devrais aussi aspirer à une signature de ce niveau. Après tout, c’est nécessaire pour des choses comme les contrats ou pour des bons de livraison.

D’ailleurs, on dirait que Lime a sauté de nombreuses choses lorsque il a écrit ceci. Si Lime a été capable d’anéantir ses ennemis, il aurait dû pouvoir s’enfuir facilement de là-bas. C’était juste anormal de vouloir tout démolir parce que la télépathie a été scellée. Après tout, il était accompagné par Eva-san.

Mais qui est le garçon qu’il évoque au tout début ? Lancer peut être facilement identifié parce qu’il invoque des épées. Ce garçon devrait également avoir une sorte de spécificité. Le fait qu’il n’en a aucune m’inquiète un peu. Ne fait-il pas partie de cette organisation ? Le fait que Lime aille bien malgré sa capture… Quelle est la raison au juste pour que ce garçon capture Lime ?

Hmm. Si j’étais l’assaillant, même avec la capture de Eva-san, j’aurais retiré tous les équipements des personnes capturées. Je ferais une vérification minutieuse et je les ligoterais de manière qu’ils ne puissent plus offrir de résistance. Dans ce cas, Lime aurait eu son katana volé ? Si son katana a été volé alors qu’il l’a déclaré comme plus important que sa vie, il voudrait certainement le récupérer. Mais finirait-il par le récupérer ? Ce Lime qui s’est pas mal énervé quand je lui ai raconté les suspicions sur Rona-san ?

Il n’y avait pas de description dans le rapport sur les techniques de cette personne qui a volé son katana. Non plus sur les sujets d’expérimentations, pas un seul détail sur ce rapport. Il a dit qu’ils étaient dans un état où ils ne pouvaient plus être sauvés, cela sous-entendait qu’ils étaient probablement morts.

C’est exactement comme il a précisé à la fin, c’est vraiment un rapport bâclé. Appelons Lime un peu plus tard et demandons lui de faire un rapport oral. Je n’ai pas l’intention de lui en faire écrire un autre.

“Raidou-sama, Eva-san a dit qu’elle voudrait te parler.” (Shiki)

Eva-san, hein.

Je lisais silencieusement le rapport et j’ai levé ma tête aux mots de Shiki. J’ai demandé à Eva-san d’attendre dans la pièce à côté du bureau. Eh bien, je prévoyais de la laisser ici jusqu’à ce que Lime ait éliminé toutes les personnes liées à ce projet dans la ville Académique. Si elle meurt, cela ne sera pas bon pour mon cœur.

Je devais lui demander la raison de pourquoi elle était dans un tel endroit. Après qu’elle eut été emprisonnée, ils ont agi ensemble, mais son attitude était beaucoup trop calme pour quelqu’un qui a vu comment Lime se déchaîner. Pour une bibliothécaire qui est entourée que de livre en temps normal, c’était trop étrange.

Si l’autre partie s’est résolue à parler d’elle-même, alors allons de l’avant. Je n’aime pas non plus être trop longtemps dans le bureau.

Ah, oui. Laisser Shiki inactif serait un gâchis. C’est un résultat inattendu mais la situation a évolué. Désormais, demandons la coopération de Rona-san et résolvons ceci pendant qu’il en est à un stade encore précoce.

“Shiki, je vais interroger Eva-san. Je suis désolé mais, pourrais-tu aller dans le lieu où se trouve Rona-san et obtenir son aide pour le ménage envers cette organisation ? Tu as carte blanche pour lui révéler ce que tu penses qu’il n’est pas dangereux de divulguer.” (Makoto)

“Bien compris. Dans ce cas, je vais réveiller Rona.” (Shiki)

… On dirait que Rona-san et Shiki s’entendaient bien. Je me demande quel genre de relation ils ont eu dans le passé.

J’ai accompagné Shiki jusqu’à la pièce où elle se trouvait et j’ai frappé à la porte. Peu de temps après, un “entrez” a résonné de derrière la porte. Eva-san semblait s’être déjà préparée.

Quand je suis entré dans la chambre, il y avait la bibliothécaire légèrement fatiguée que j’avais l’habitude de voir. C’était juste que son regard était un peu différent par rapport à son regard habituel. Ce n’était pas les yeux de quelqu’un qui regardait une connaissance. C’était les yeux de quelqu’un qui te jaugeait. Ce n’était pas quelque chose d’aussi direct qu’une évaluation mais ceci me rendait un peu nerveux.

“Grâce à Lime-san, j’ai pu être en mesure de m’échapper. Merci beaucoup Raidou-sensei. Il semble qu’il soit un employé de cette compagnie, mais il est plutôt fort, hein ?” (Eva)

[Après tout, il était un aventurier avant de venir travailler ici. J’ai été surpris lorsque j’ai reçu le rapport. Je suis heureux que vous soyez saine et sauf.] (Makoto)

“Shiki-san, et également ce genre d’homme. Y a-t-il une règle qui dit que vous devez être forts pour entrer dans cette compagnie ?” (Eva)

[Nullement. C’est juste que par hasard vous avez rencontré les plus forts. Et donc, j’ai entendu que vous aviez quelque chose à me dire ?] (Makoto)

“Oui. Vous avez sans doute entendu l’histoire de Lime-san mais… c’est à propos des informations et de la récompense.” (Eva)

[Attendez, Lime ? J’ai préféré l’envoyer dormir. Information et récompense, hein.] (Makoto)

J’ai menti à propos de Lime. Ce n’était pas dans le rapport, mais Lime m’a parlé des informations et de la récompense. À propos de la récompense, eh bien, si elle me la donnait, je la recevrai volontiers, mais je suis plus intéressé par les informations utilisables qu’elle avait.

“Oui. Je l’ai promis à Lime-san quand il m’a secouru. La récompense sera offerte quand la menace qui rode sur la ville Académique sera anéanti, mais je peux vous dire les informations maintenant.” (Eva)

[Écoutons ça.] (Makoto)

“Oui. C’est le portait de deux personnes que je dois vous montrer avant toute chose.” (Eva)

“?!!!” (Makoto)

“Désolé, j’ai menti. Le portrait que vous m’avez montré en m’ayant demandé si je les connaissais, j’avais une idée en fait.” (Eva)

“…” (Makoto)

Le portrait de mes parents. C’était celui que Rinon a dessiné pour moi. J’ai demandé aux personnes que je connaissais dans la Ville Académique s’ils savaient quelque chose sur eux. Bien sur, il n’y avait absolument personne qui les connaissaient.

J’ai demandé à un certain nombre de personnes avant Eva, mais je n’avais même pas un petit “Je crois que je les ai déjà vu avant.”. C’était certainement des informations très intéressantes pour moi. Après tout, je pouvais en apprendre plus sur mes parents. C’était également une des raisons de pourquoi je suis venue à la ville Académique.

“Si mes souvenirs sont bons, l’un avait un poste important en tant que noble et l’autre personne, je crois qu’elle avait un poste important dans le temple.” (Eva)

Noblesse et religion ? Mon père et ma mère ?

J’ai toujours pensé qu’ils étaient aventuriers. C’est plutôt inattendu. Spécialement pour ma mère d’être liée à la religion. Les deux images sont complètement à l’opposée.

[… Noblesse et religion. Dans quel pays ?] (Makoto)

“Je ne pense pas que Raidou-sensei me dira quel genre de relation vous avez ensembles, mais puis je quand même le demander ?” (Eva)

[Bienfaiteurs. Je ne suis pas sûr de pouvoir leur rendre cette faveur.] (Makoto)

Ils m’ont donné naissance, le plus merveilleux des cadeaux. Si on me demandait si je pouvais prouver que j’étais leur enfant, je pourrais seulement répondre avec “Je ne peux pas.”. Le problème c’était que leurs images ne correspondaient à celui de mes souvenirs. C’était aussi déconcertant que l’image qu’on m’a crée dans ce monde avec Waka.

“Je… vois. Les dernières nouvelles sur eux, c’était qu’ils étaient des aventuriers alors c’était peut-être une sorte de destinée.” (Eva)

[Veuillez me dire ce que vous savez à leur sujet.] (Makoto)

“Comme le veut la promesse. Ces deux-là vivaient dans un pays-satellite de l’état Elysion qui a été dévasté par les Démons. Un petit pays nommé Kaleneon. Ils étaient supposés se marier.” (Eva)

[Supposés ?] (Makoto)

“Oui. En réalité, ils n’avaient pas le droit de se marier et ils ont été chassés du pays. Il y a eu des rumeurs disant qu’ils étaient devenus des aventuriers mais avant que quelqu’un puisse le confirmer, ils ont disparu.” (Eva)

[Pourquoi ont-ils été chassés du pays ?] (Makoto)

“C’est… Il n’y a eu pas de compte-rendu détaillé sur cette affaire. Tout d’abord, Kaleneon a reçu une attaque de la race des Démons encore plus puissante que Elysion et il ne reste presque rien de la ligné royale. Par-dessus le marché, le monde essaie de complètement d’oublier le nom de ce pays.” (Eva)

Une grande invasion. L’événement date d’il y a une dizaine d’année, la race des Démons a perdu patience et la Déesse a disparu, ils ont commencé leur marche vers le sud. J’ai lu des livres qui indiquait une victoire écrasante de la race des Démons. Pour qu’une académie Hyumaine écrive ‘victoire écrasante, je crois que la guerre était plus proche du massacre unilatéral.

Un noble et une prêtresse du pays Kaleneon. Le passé de papa et de maman. Et ce lieu a déjà été un pays dévasté par la guerre.

S’il n’y avait même plus d’archive alors continuer à essayer de suivre leur trace pourrait s’avérer compliquée.

Attends. C’est vrai… Un pays que tout le monde essaie d’oublier, un pays où même la lignée royale est presque éteinte.

Pourquoi est-ce qu’une bibliothécaire connaîtrait ce minuscule pays et sa noblesse ? C’était écrit dans un livre de la bibliothèque ?

[Pourquoi est-ce que vous connaissez un noble et une prêtresse d’un pays en ruine ?] (Makoto)

Ceci se pourrait-il qu’il y a quelque chose comme poème ou un conte qui aurait répandu l’histoire de mes parents ? Il y avait la possibilité qu’ils ont vraiment fait quelque chose d’incroyable avant d’être transférée dans l’autre monde.

“Il y a de nombreux livres qui ont des informations sur Kaleneon.” (Eva)

De nombreux livres qu’elle dit. La bibliothèque contient tant de livres que tu ne serais pas capable de tous le lire en une vie entière et c’est tout ce qu’elle dit ? Eh bien, je savais que Elysion était un des cinq puissances majeures qui a été détruite par la race des Démons, je ne connaissais pas tous les noms si on en venait à tous les petits pays qui l’entouraient. Et en, vérité, c’était la première fois que j’entendais parler de Kaleneon.

[De nombreux livres, hein. Comme prévu de Eva-san. Vous connaissez vraiment bien la bibliothèque.] (Makoto)

“Non. Il est certes vrai qu’il y a de nombreux livres concernant Kaleneon, mais il n’y a pas une seule information en rapport avec ces deux-là. Il y a une raison différente pour laquelle je connais ces deux-là.” (Eva)

[Une raison différente, hein. Est-ce que je pourrais la connaître ?] (Makoto)

“Vous savez déjà que Ruria et moi sommes sœurs, mais vous ne connaissez pas notre nom de famille, n’est-ce pas ?” (Eva)

[Oui. Il y a de nombreuses personnes qui n’ont pas de nom de famille donc je ne pensais pas qu’il y avait besoin d’aborder le sujet.] (Makoto)

“Nous… en avons eu un. Mais maintenant non, nous sommes dans une position où il nous est interdit de dire ce nom.” (Eva)

[Cela rime avec problématique.] (Makoto)

“Dans le combat contre la race des Démons, nos parents ont décidé de s’enfuir plutôt que de combattre. En fin de compte, les seules, qui ont réussi à s’enfuir, furent moi et Ruria. De plus, même si nous étions nobles, nous avons survécu à l’effondrement de notre pays. Nous avons été marquées par la marque des lâches…” (Eva)

Eva-san était une noble, hein. Non, avec sa manière de parler, il y a des chances qu’elle pense toujours l’être.

Les nobles de ce monde avaient le devoir de protéger leur terre. En période de paix, ils pouvaient simplement mettre en place une taxe sur la population vivant sur leur terre, faire connaître leur nom dans la société Hyumaine et il n’y aurait aucune plainte. Non, au contraire, ils sont considérés comme de sages dirigeants. Ils étaient comme les stars de mon monde.

Mais quand leur terre faisait face à danger, ils devaient mener les troupes pour le combattre. Et ils devaient les repousser quoi qu’il arrive. ‘Un capitaine sombre avec son navire’, c’était ainsi que fonctionnait la noblesse dans ce monde.

Si les seigneurs féodaux ne faisaient rien de déraisonnable et qu’ils les protégeaient, alors les nobles pouvaient faire leur devoir. (NTF: Il faut voir ainsi, un seigneur féodal aura un certain nombre de troupes qui augmenteront avec les troupes moins importantes des nobles.)

Même les stupides nobles de Limia, qui avaient une mauvaise réputation, ont déclaré qu’ils protégeraient leur terre. Ces types qui exploitaient les taxes et qui parlaient plus qu’ils n’agissaient. Évidemment, leurs terres n’ont pas été exposées à la dévastation de la guerre donc je me demande jusqu’à quel point ils tiendront paroles lorsque ceci se produira.

C’était pourquoi les nobles, qui tournaient le dos et prenaient la fuite, sont considérés d’un mauvais œil. Je crois que éviter un combat qui est impossible à gagner est une option crédible, mais ma manière de penser vient du Japon paisible alors je ne suis peut-être pas le mieux placer.

[Donc tous les deux, vous étiez des nobles.] (Makoto)

“Qui ont survécu dans le déshonneur. Aujourd’hui encore, les personnes qui entendent ces circonstances, nous regardent avec un regard de dégoût et nous harcèlent. Bien sur, je me suis demandé pourquoi ils ne sont pas juste mort en combattant. Il n’y a aucune réponse peu importe combien de fois je l’ai demandé en prière à mes parents décédés. Il y a eu de nombreuses fois où j’ai pensé au suicide. Mais ça ne résoudra rien.” (Eva)

[Résoudre ?] (Makoto)

“Même si nous nous suicidons, la marque de la honte ne disparaîtra pas. Les personnes qui sont morts, ainsi que les terres perdues ne reviendront pas.” (Eva)

Eh bien, c’est certainement vrai. Quand le discrédit est public, le suicide ne le fera pas disparaître de l’histoire. Cependant, qu’est-ce que cela a avoir mes parents ? On s’est pas égaré ?

“C’est pourquoi j’ai décidé de récupérer ce que nous avons perdu avant de mourir. Le pays de Kaleneon, non, même si c’est seulement le territoire perdu de Ansland.” (Eva)

Kaleneon.

Eva-san et Ruria sont du même pays que mes parents. Ansland doit être sa ville natale. Mais c’est absurde. Elles n’ont pas d’alliées. Qu’est-ce qu’elles peuvent faire au juste à deux ?

Peu importe comment j’y réfléchis, je n’arrive pas à les imaginer autrement que mortes inutilement.

?! Dangereux ! Cette voix, si c’est vraiment la voix Eva-san, est-ce que qu’elle prévoyait de m’utiliser dans ce but ?! Pas bon, c’est un objectif tellement irréfléchi et il n’y a pas moyen que je soutiens une telle chose. Ouais, ceci n’arrivera probablement jamais.

[C’est un grand projet que vous avez là. Je vois, Kaleneon était le pays natal de Eva-san, hein. Je comprends mieux maintenant. Je vous remercie pour cette information importante.] (Makoto)

“… Non, j’ai encore d’autre informations. Veuillez les écouter.” (Eva)

Une coupure pénible. Cela se pourrait-il qu’elle n’ait pas renoncé à l’idée que je coopère ?

Bon, il n’y a pas de mal à écouter les informations suivantes.

La conversation avec la noble déchue Eva continuait.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team