Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 103 – PDV Rona (96-102) Un général démon rencontre Raidou

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


Ahh, du travail supplémentaire.

Je ne voulais pas faire ça, c’était mon intime conviction.

 

Bien qu’en règle générale, il y a beaucoup d’autres choses que je pourrais faire pour aider son Altesse.

 

Ce fut ma première pensée.

 

“Raidou, hein.”(Rona)

 

“Oui.”(Alec)

 

je pensais qu’il était inutile d’entendre plus sur cette personne, mais mon intuition me dit d’enquêter plus sur lui.

 

“Un marchant qui est devenu instructeur de l’académie en complétant juste l’examen pratique… Est-ce une plaisanterie ?”(Rona)

 

“… Non M’dame, c’est l’entière vérité.”(Alec)

 

“Très bien, je fais avoir besoin en tout premier lieu d’une identité pour l’académie. Je n’ai pas le choix, mais je vais devoir m’infiltrer dans la ville Académique et voir cela de moi-même. Je prendrai un déguisement pendant un petit moment… Quel était son nom… Karen Frost ?”(Rona)

 

“Est-ce que M’dame va y aller ?”(Alec)

 

“Il n’y a pas d’autre choix que d’y aller, je dois le tuer s’il est dangereux. Je dois voir à quel point il est fort, le genre de penser qu’il a et quelles méthodes sont nécessaires pour le tuer si la situation l’exige. Si tu penses que tu peux le gérer, alors dis le.”(Rona)

 

“Je crois que je serais capable de le faire.”(Alec)

 

“Si la personne est à un niveau que tu es incapable de l’évaluer, alors ceci sera une perte de temps, n’est-ce pas ? D’ailleurs, je suis dans la ville en ce moment et je n’ai rien de crucial à faire alors je peux partir à tout moment.”(Rona)

 

“…Je suis désolé de ne pas avoir réfléchi à ça.”(Alec)

 

Je connais déjà la difficulté de l’examen de professeur de l’académie et cette personne a réussi seulement en passant l’examen pratique. Je connais sommairement les grandes lignes de cet examen. Je croyais que j’étais actuellement la seule a pourvoir le réussir dans la cité.

 

… Mais un marchand capable de le faire, ça me donne un mauvais pressentiment.

 

“Non, c’est pas grave, je voudrais que tu t’occupes d’autres choses, confirmer les progrès des plans à venir que nous avons préparé. Je voudrais lire le rapport complet plus tard donc reviens après.”(Rona)

 

“Oui M’dame. En mettant de côté Raidou pour le moment M’dame, qu’est-ce que nous devrions faire à propos de ces gens ?”(Rona)

 

“… Je voulais vous demander de vous en occuper mais pour le moment, ne faites rien, nous ne pouvons pas perdre plus de personnel pour nous en occuper. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre notre influence dans la cité.”(Rona)

 

“… Oui M’dame.”(Rona)

 

Alec, mon subordonné, acquiesce de la tête.

 

Rotsgard est une ville entièrement peuplée de Hyumains.

 

Les Hyumains sont les ennemis de cette guerre alors nous devons éviter d’être démasqués.

 

Nous pouvons utiliser la magie spéciale d’illusion et nous infiltrer dans la ville pour préparer des mesures pour une opération future à grande échelle.

 

Les Hyumains sont très stupides. Ils n’essayent pas d’obtenir des informations ou pire, ils ne les utilisent pas correctement. Nous, les Démons, essayons d’en tirer le meilleur parti possible alors l’infiltration n’aurait été qu’une perte de temps si nous sommes découverts.

 

En plus, nous avons reçu des informations qu’un troisième groupe s’est infiltré dans la cité, un groupe différent des Hyumains ou de nous, les Démons.

 

Ce troisième groupe est la raison de ma venue et aussi cet homme.

 

Actuellement, la guerre est à l’avantage des Démons… mais nous n’avons pas encore gagné.

 

Si je lis quelque chose d’erronée ou si je donnais de fausses informations, cette situation pourrait changer en un clin d’œil.

 

C’est pourquoi quelque chose comme un facteur inconnu, tel que Raidou, est une plaie.

 

Mais c’est mon devoir d’enquêter sur l’ensemble des facteurs en tant que général de Sa Majesté.

 

“Laissons ça pour le moment, J’y penserai au moment voulu.”(Rona)

 

Ces personnes, hein, la compagnie Kuzunoha.

 

C’est un nouveau commerce dans Tsige qui a rapidement pris de l’ampleur.

 

Cette cité est la seule cité où je n’ai pas assez d’information, mais j’avais des espions dans le désert.

 

Bien sur, je les ai choisis avec soin.

 

Mais il y a quelque temps, j’ai perdu contact avec eux.

 

Je sais que quelque chose est arrivée.

 

C’est évident quelque chose de grave est arrivée, mais je ne sais pas quoi.

 

J’ai envoyé plusieurs personnes enquêter sur place, mais ils ont soit disparu, soit ils ont eu trop peur de s’enfoncer plus dans le désert.

 

Les confins du monde est un endroit mystérieux où tout peut arriver, alors je ne peux pas prévoir ce qu’il va s’y passer.

 

Tsige est la plus proche cité des confins du monde et c’est là-bas qu’il y a cette compagnie.

 

Je suis inquiète à propos d’eux.

 

Cette ville appartient à l’une des grandes puissances de ce monde, Aion. Cette cité ne fait pas de discrimination envers les Demi-Humains et les autres espèces, ce qui en fait un endroit spécial.

 

Ce pays est le seul qui essaie d’obtenir des informations et de les analyser. Ce n’est pas au niveau de nous autres les Démons, mais dans 10 ans, ils pourront rivaliser avec nous.

 

“Dans tous les cas nous devons nous concentrer sur cette ville pour une grande opération à venir. Cette cité comporte l’académie, la plus grande installation éducative dans le monde, ainsi les gens qui en sortent, ce sont ceux qui influencent ce monde. Nous devons constamment développer de nouveau plans.”(Rona)

 

“J’y veillerai, même si je perds la vie.”(Alec)

 

Eh bien, laissons ça de côté.

 

Raidou le professeur et Raidou le marchand.

 

Je me demande à quel point il peut être amusant ?

 

En utilisant la magie d’illusion de haut niveau, j’ai été capable de rentrer à l’académie en tant étudiante nommée Karen Frost.

 

Karen Frost était une personne très riche et elle vivait près de l’empire. On disait qu’elle était un prodige et elle avait les capacités pour être surnommée ainsi.

 

Quand j’ai appris son existence, j’ai songé à couper ce bourgeon naissant avant qu’il ne soit trop tard, mais il n’y avait pas besoin pour moi de faire quelque chose. Elle a été tuée par les mains de son propre peuple.

 

Comme prévu des Hyumains, ils ne m’ont jamais déçu.

 

La seule chose que j’ai faite, ça a été de tuer les assassins de Karen, on peut en dire en quelque sorte que j’ai vengé cette pauvre fille et cela m’a permis de devenir sa remplaçante pour plus tard. Je l’ai fait pour toutes personnes, qui soit au courant de sa mort, ne puissent plus en parler et Karen Frost est revenue en un seul morceau.

 

C’est tout.

 

Maintenant, j’utilisais le nom de Karen Frost pour assister au cours de Raidou, mais…

 

Je sais que je me limite pour rester au niveau des étudiants, mais c’était complètement ridicule. Moi et les deux autres filles qui ont rejoint la classe, nous avons attaqué Raidou sans arrêt.

 

Peu importe ce que je faisais, rien n’a marché sur lui.

 

Il a souligné ce qui était mauvais et ce qui était bien. Il a également brisé les techniques où il avait détaillé les défauts. À chaque fois, il les a brisées.

 

Dans cette situation, je me suis un peu enflammée et j’ai lancé une puissante attaque sur lui, mais je pouvais toujours prétendre que c’était un coup de chance.

 

… Je n’ai pas eu besoin de l’expliquer, il l’a brisé à nouveau, il a été légèrement surpris mais il a nouveau souligné ce qui était bien et ce qui était mal.

 

Ce type est clairement dangereux.

 

Il n’est pas juste un professeur, il est aussi un magicien de haut rang.

 

Il est le type de personne qui va en première ligne et qui revient à chaque fois comme si c’était une promenade.

 

Seul Io est ainsi dans notre armée.

 

Ce genre de personne est le plus dangereux dans une guerre.

 

Ils sont fort et ils ne peuvent pas être tués; ils sont puissants et ils peuvent inspirer les troupes; ils sont redoutables et ils peuvent se débarrasser des obstacles sur leur chemin.

 

Il y a également autre chose…

 

J’ai réussi à observer l’autre groupe pendant que j’essayais d’attaquer Raidou.

 

Il y avait d’autres étudiants à qui Raidou enseignait, ils combattaient un monstre.

 

Un seul homme les supervisait, un subordonné de Raidou.

 

Je l’ai vu faire et je n’ai pas pu m’empêcher de tiquer.

 

Les connaissances magiques de son subordonné était vraiment incroyable.

 

Je suis presque sûre que l’homme est mon égal en termes de capacités et son équipement est aussi de haute qualité.

 

En ajoutant les puissants sorts de soin qu’il connaît, il devient l’égal de Raidou en termes de dangerosité.

 

En outre, le monstre que les étudiants combattaient.

 

J’ai été encore surprise par les actions de Raidou.

 

C’était un Homme-Lézard de la brume. Une espèce qui vit dans les profondeurs du désert et pour autant que je le sache, ils sont les plus forts des Hommes-Lézards.

 

J’ai essayé d’obtenir leur coopération une fois, mais j’ai perdu de nombreux hommes et j’ai été rejetée lorsque nous avons pu enfin débuter le dialogue.

 

Et Raidou en invoque un aussi facilement.

 

Alors que je réfléchis à tout ça, il brise chaque attaque que moi et les sœurs nous lui lançons, peu importe que ceci soit une magie des esprits ou une magie ordinaire.

 

Je croyais que cela serait très facile mais comme prévu, tout ce qui sort des confins du monde est en dehors de mes prévisions.

 

Il utilise même un type de langage inconnu qui lui permet de lancer instantanément de la magie.

 

Si cet homme excelle à la fois en magie et aux arts martiaux, comme Io, il ne peut plus être appelé un Hyumain à ce stade.

 

Cet homme pourrait être considéré comme une armée à lui tout seul.

 

Il est comme un cauchemar.

 

Si cet homme rejoint une des puissances majeures Hyumaines alors il n’y a aucun doute que nous perdrons instantanément notre avantage dans cette guerre.

 

J’avais pensé à punir les Démons qui ont rapporté les informations sur cet homme, mais ils semblent que leur jugement soit correct. Comme attendu de mes hommes.

 

Je comprends, toutefois… je pense que si nous combinons les Démons et Sofia, nous pouvons tuer cet homme alors j’ai toujours une certaine marge de manœuvre, non ?

 

“Ok, nous allons nous arrêter.”(Shiki)

 

Raidou a fini les cours au bout d’un moment.

 

Cet homme, s’il est de notre côté, il serait un grand atout.

 

Mais étrangement, j’ai l’impression que jamais il nous rejoindra.

 

Je ne connais pas la raison de ce sentiment, ce n’est pas de l’intuition mais davantage mon instinct de survie, je crois…

 

“Merci beaucoup pour ce cours… Pfffff…Pfffff”(Rona)

 

J’acquiesce à la fin des cours annoncés par Shiki et je remercie Raidou. Je simule un essoufflement pour ne pas paraître suspecte.

 

J’ai eu un drôle de sentiment pendant que je l’observais…

 

J’aimerais croire que c’est mon instinct affiné par les combats, mais je crois que c’est plus primaire.

 

Je sais que ce n’était pas un vrai combat et qu’il n’avait pas l’intention de nous tuer, mais ce n’était pas le problème.

 

Au fond de moi, j’ai senti que si je relâchais ma vigilance, je pourrais en fait perdre la vie.

 

J’ignore s’il est toujours ainsi…

 

Je crois que cette personne est quelqu’un que tu ne devrais pas rencontrer sur le champ de bataille ou dans la vie de tous les jours.

 

Yep, n’en parlons plus.

 

C’est un sentiment effrayant.

 

Je n’y pensais pas avant notre rencontre, mais maintenant…

 

Aucun signe extérieur de sa puissance, aucune noblesse dans sa gestuelle, aucune trace de fierté sur son visage, etc.

 

Raidou ne possède rien de tout ça ou plutôt je ne ressens rien.

 

Je sens seulement que cette personne en face de moi est une personne normale.

 

C’est seulement maintenant que je m’aperçois d’à quel point il avait l’air normal.

 

Ouais, je devrais rapidement ……

 

Arrête d’y penser.

 

Je ne peux pas me faire un avis à ce stade de l’enquête, je n’ai pas assez d’information.

 

Je commence à être impatiente à l’idée que je puisse découvrir quelque chose de vraiment inattendue.

 

C’était pareil que quand j’ai mis en place ce plan.

 

Pour le moment, je suis Karen Frost.

 

Je serais bientôt remplacée par mes hommes alors je ne peux pas me permettre de faire quelque chose de suspect ou cela pourra faire sauter ma couverture.

 

Nous avons également d’autres plans pour cette cité.

 

Je ne veux pas que les Hyumains puissent découvrir que les Démons les ont infiltrés.

 

Je ne peux pas me permettre de perdre l’avantage que nous avons pour le moment.

 

Reste calme…

 

Observe, Analyse et ensuite reporte-le, c’est ce que je dois faire.

 

“Pfffff…Pfffff”(Rona)

 

“Waouh, bon travail Karen, je suis surprise par vos capacités, vous êtes une grande magicienne.”(Sif)

 

“Oh… Sif-san… Non, je ne le suis pas, mes attaques ne pouvaient même pas toucher le professeur… J’ai perdu toute confiance…”(Rona)

 

Alors que je feignais ma fatigue, l’aînée des sœurs Rembrandt est venue me voir pour discuter, puis la deuxième sœur est venue aussi.

 

“Non, vous avez été génial, bien mieux que moi… Que ce soit l’arc ou les lances, il les a tous bloqué tellement facilement.”(Yuno)

 

“J’ai juste un petit plus d’expérience en combat que vous deux. Je suis toujours une étudiante alors j’ai toujours beaucoup de choses à apprendre, faisons de notre mieux à partir de maintenant.”(Rona)

 

Les filles du marchand Rembrandt.

 

Elles ont quelques aptitudes au combat et elles sont les filles du puissant marchand Rembrandt.

 

Si elles s’entraident assidûment, elles deviendront des expertes, mais pas à mon niveau.

 

Il aurait été quand même très dur qu’elles le deviennent dans une école aussi paisible, c’est ce que je pensais au début mais avec l’apparition de Raidou, tout a changé drastiquement.

 

Eh bien, en mettant ça de côté, les autres étudiants se sont joints à nous pendant que nous discutions tous les trois et nous avons appris à nous connaître.

 

C’est une ambiance plutôt agréable, j’aime bien cela.

 

Je me suis souvenue de mes cours à l’académie militaire, comme c’est agréable.

 

[Ah, Karen Frost. J’ai quelque chose à voir avec vous. Je voudrais savoir ce que vous aviez prévu après cela.] (Makoto)

 

“A-Aujoud’hui, j’ai seulement la classe de sensei.” (Rona)

 

J’ai été soudainement appelée.

 

Je lui dis ceci tout en essayant de cacher le plus possible ma surprise.

 

Je suis préparée à tout type de situations alors ça ne me perturbe pas trop.

 

Ceci sera bon pour mon enquête si je peux lui parler en privée.

 

Mais pour une quelconque raison, il s’est soudainement rapproché de moi…

 

[C’est génial. Il y a une chose que nous devons voir.] (Makoto)

 

“I-Il y a encore plus ?!” (Karen)

 

[Oui. Heureusement, on dirait que nous avons le temps pour en discuter. Tenez moi compagnie.] (Makoto)

 

“… O-Oui” (Karen)

 

__________________________
“Hum. M’dame Rona, où vous étiez pass… Vous allez bien ?! Vous êtes très pâle M’dame ?!”(Alec)

 

Je suis finalement de retour de ce foutu restaurant.

 

J’ai fermé la porte de mon bureau avec seulement mon subordonné à l’intérieur et j’ai inspiré et expiré profondément.

 

Après avoir pris de grandes respirations, j’ai explosé de colère en ayant lancé tout ce qui était sur mon bureau.

 

Ma colère ne se calmait pas alors j’ai continué à briser chaque chose et a déchiré chaque papier pendant quelque temps.

 

Mon subordonné répétait sans cesse de m’arrêter jusqu’à ce qu’il soit désespéré et paniqué en disant de m’arrêter avec une petite voix.

 

Bordel !

 

Putain !!!

 

Raidou et la compagnie Kuzunoha !

 

Ces gens… ! C’est pas vrai !

 

“Rapport !”(Rona)

 

“Oui, M’dame.”(Alec)

 

Mon subordonné tremblait toujours.

 

Mais pour le moment, il y a plus important.

 

“A-t-on des informations sur la compagnie Kuzunoha ?”(Rona)

 

“Oui M’dame, c’est une compagnie nouvellement créée qui a des racines dans Tsige. Leurs meilleures ventes sont liées à la médecine et ils font dans la vente d’arme pour les aventuriers et d’autres marchandises diverses. Oh oui, la plupart des employés sont des Demi-Humains.”(Alec)

 

“… Est-ce tout ?”(Rona)

 

“Non M’dame, nous avons également reçu un nouveau rapport selon lequel il serait proche du leader des marchands de cette cité, Rembrandt.”(Alec)

 

“Je sais déjà tout ça !”(Rona)

 

“Hiii”(Alec)

 

“Rembrandt n’est pas juste leader des marchands dans cette cité. Il n’y a pas de dirigeant dans Tsige, sais-tu pourquoi ? C’est parce que Patrick Rembrandt a l’entier contrôle de la cité et qu’il la dirige dans l’ombre.”(Rona)

 

“Mais il n’y avait pas une telle chose dans les rapports.”(Alec)

 

“Ne prends pas chaque chose pour argent comptant et examine de plus près chaque situation !”(Rona)

 

“Je suis désolé, M’dame.”(Alec)

 

Une voix rauque.

 

Non, c’est ma voix qui est cassée.

 

Je ne pouvais plus contrôler mes émotions que je dissimulais en temps normal.

 

“… Ok, souvient toi de toujours lire les rapports et ensuite de les analyser. Cherche les connexions entre les informations et interprète-les jusqu’à arriver à une conclusion, compris ? Voici mes ordres, tout le monde doit stopper ce qu’ils font et doivent cherche toutes informations sur la compagnie Kuzunoha.”(Rona)

 

“Pourquoi cet empressement ?”(Alec)

 

“……Ils savaient tout, ils connaissaient mon nom, les personnes travaillant pour la race des Démons et la Tueuse de Dragon.”(Rona)

 

“Non, ce n’est pas possible !”(Alec)

 

“C’est ce que j’ai pensé au début, mais mes craintes ont été rapidement confirmées. J’ai parlé avec eux et on aurait qu’ils étaient au courant de chacune de nos actions. Ils ont même cité le nom de la Tueuse de Dragon, Sofia, ainsi que le Dragon, Lancer. Ils connaissent nos noms et plusieurs actions que nous avons fait !”(Rona)

 

“Dans ce cas, la compagnie Kuzunoha doit être une couverture pour le centre de renseignement d’Aion…”(Alec)

 

“Ne fais pas de conclusion sans avoir de preuves avérées ! Cette conclusion pourrait être fait par un môme, tu te fies sur trop peu d’information pour affirmer ça. Pour le moment, nous n’avons rien que nous permet de le déduire et nous n’avons que des spéculations. Essayez d’infiltrer la compagnie Rembrandt et utilisez le centre de renseignement pour obtenir des infos. Laissez Rotsgard vide pour le moment, le plan marche comme sur des roulettes, nous devons juste attendre pour le moment. Il faut enquêter sur la compagnie Kuzunoha avec tous les moyens disponibles.”(Rona)

 

“Mais le plan que vous poursuivez ici, il est déjà accompli ?”(Alec)

 

“Oui, j’ai réussi à faire quelque chose dans ce but. À l’heure actuelle, j’ai une certaine liberté d’action et nous devons en profiter pour chercher des éléments concrets.”(Rona)

 

Raidou.

 

Cela ne s’arrêtera pas là.

 

Je ne ferai pas de rapport officiel à sa majesté tant que je n’aurai pas de preuves concrètes à l’appui.

 

Personnellement, je suis toujours pas sûre de sa vrai nature, mais je suis sûre d’une chose, c’est que je veux lui mettre mon poing dans son visage.

 

Mais bien sur, aussi calmement que possible.

 

En y réfléchissant, je me suis impliquée avec la compagnie Kuzunoha, la mystérieuse compagnie qui est apparue sous mon nez.

 

________________________
“C’est impossible… !”(Alec)

 

“…”(Rona)

 

Les informations que nous avons collectées sur la compagnie Kuzunoha ici et dans la cité de Tsige.

 

C’était une assez grande quantité de rapports.

 

C’était mon subordonné, Alec, qui a dit impossible. Il est à la tête de l’opération dans cette cité.

 

Je ressens la même chose que lui quand je lis ces rapports.

 

Mais… je suis plus calme que la dernière fois.

 

Je m’attendais à quelque chose de ce genre dans les rapports.

 

“Les marchandises vendues par la compagnie Kuzunoha sortent de nulle part, les espions les ont gardé à l’œil 24h/24h, 7J/7J et pourtant ils ne savent pas d’où viennent les marchandises. La quantité de marchandises qu’ils ont le matin et les ventes reportées ne correspondent pas. Je ne crois pas qu’ils ont des entrepôts cachés. Les espions voient aussi quelque fois des nouvelles personnes de la compagnie qui sortent du magasin. Ils ont enregistré toutes les personnes qui sont entrées et sorties de la cité, ainsi que les personnes qui sont entrées et sorties de la compagnie Kuzunoha. Ces personnes sortent du magasin sans être entrées dans la cité. En conséquence, ils n’ont pas d’idée d’où peuvent venir ces personnes. Les espions perdaient parfois leurs traces…”(Rona)

 

“Je suis désolé, M’dame.”(Alec)

 

“Les espions ont entendu des conversations identiques et assez étranges entre employés des deux magasins, ils n’arrêtaient pas de dire qu’il faisait froid ou chaud… Ils ont même parlé de culture… Je me demande… Peut-être que c’est…”(Rona)

 

Je n’arrive qu’à une seule conclusion possible mais c’est assez difficile à l’admettre.

 

Mais c’est la seule conclusion qu’il reste.

 

“On dirait qu’ils ont la même conversation le même jour dans deux cités différentes…”(Rona)

 

“Je n’ai pas pensé à cette possibilité, mais il se peut qu’il ait une liaison spéciale entre Tsige et Rotsgard…”(Rona)

 

“Mais M’dame, ce genre de communication est difficile, même pour nous…”(Alec)

 

“Non, par exemple, tu peux garder le contact avec une liaison continue de lettres ou quelque chose de similaire.”(Rona)

 

“Mais M’dame, tous les employés ont leur propre discussion, ça ne se limite pas aux affaires de l’entreprise, ce sont aussi leur vie privée qu’on retrouve dans les deux magasins.”(Alec)

 

Puisque Raidou est capable d’utiliser la magie d’invocation, il y a également la possibilité qu’il soit en mesure d’employer la magie de téléportation à un niveau utilisable sur de grandes distances.

 

Je ne crois pas qu’ils recourent à cette méthode pour approvisionner leurs boutiques, parce que plus l’objet est grand, plus il est difficile de le téléporter.

 

Mais si c’est quelque chose de petit comme des lettres, alors ceci serait réalisable.

 

Cependant, je ne comprends toujours pas la raison de leur conversation, d’entre toutes, pourquoi la météo ?

 

Je me demande s’ils parlent d’un lieu dans les confins du monde.

 

Peut-être même que c’est leur base.

 

Et on dirait qu’ils sont capables de discuter tous par télépathie, peut-être via un objet ou quelque chose d’autre.

 

Par contre, aucun d’entre eux ne discute de leur travail… Pourquoi ?

 

Ont-ils peur des espions ?

 

“Sont ils en état d’alerte ?”(Rona)

 

“M’dame ?”(Alec)

 

Bien sur, ils sont vigilants.

 

Ils font attention à d’éventuels espions.

 

C’est tellement évident.

 

Pourquoi est-ce que j’ai hésité !

 

“Waouh…..” (Rona)

 

Je peux seulement dire.

 

Évidemment, c’est complètement logique.

 

Si vous espionnez, il est naturel d’être vigilant aux espions ennemis.

 

Je sais cela parce que nous le faisons aussi.

 

Le fait, que la compagnie Kuzunoha craigne les espions, nous indiquent… pas grand-chose, mais quand même quelque chose.

 

“Ils doivent avoir une manière d’espionner les autres, mais très discrètement.”(Rona)

 

“Quoi ?!”(Alec)

 

Je n’arrive toujours pas à discerner leur niveau dans l’espionnage.

 

Les mouvements de leurs employés ne peuvent être tracés.

 

La possibilité d’une troisième base demeure floue.

 

Les employés et leur travail minutieux sont connus.

 

… Nous en avons fini pour le moment.

 

“Je dois repartir. Ne faites rien qui pourrait nous mettre à dos la compagnie Kuzunoha, observez les juste attentivement.”(Rona)

 

J’ai jugé qu’il est temps de faire mon rapport à Sa Majesté.

 

C’est pas une bonne nouvelle, plutôt une mauvaise.

 

Ils sont une menace.

 

Ils sont des adversaires à ne jamais quitter des yeux.

 

Je dois le rapporter au plus vite.

 

J’ai découvert quelque chose de nouveau en arrivant à Rotsgard.

 

C’était une information de grande valeur que je suis heureuse d’avoir découverte.

 

Considérons ça comme une bonne récolte et quittons la cité pour le rapporter à Sa Majesté.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team