Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 109 – Vacances d'été ① ~étudiant~

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


C’était l’enfer.

 

Jin n’a pas été capable d’accepter la réalité qui était devant ses yeux.

 

C’était certainement vrai qu’ils étaient ceux qui ont demandé au professeur à temps partiels Raidou de les entraîner pendant les vacances d’été. C’était aussi le dernier entraînement avant le festival de l’école. Il avait également la certitude qu’il n’y avait pas de meilleur choix que celui-ci pour les vacances d’été.

 

Et donc au deuxième cours, à l’approche de la soirée, ils ont étonnamment réussi à vaincre leur Némésis, le Lézard bleu-kun. Ils ont été anéantis à quatre reprises, comme la première fois et la cinquième fois, deux ont abandonné, mais cela restait une victoire vraiment serrée. Mais c’était sans aucun doute une victoire.

 

C’était le résultat d’une tactique plus offensive et agressive qui a accru les dégâts.

 

Avec ceci, ils peuvent entrer dans la seconde étape, c’était ce que pensaient les étudiants en acceptant la fatigue qui parcourait tout leur corps.

 

Shiki, l’assistant de Raidou, s’est levé, il est allé où se trouvait l’Homme-Lézard et il l’a soigné. La guérison a également été faite pour Jin, Yuno, Amélia et Izumo. Après ça, Shiki leur a donné des médicaments pour récupérer du mana et les étudiants étaient maintenant en pleine forme. Vraiment une capacité de récupération effrayante. Abstraction faite de leur fatigue mental, ils étaient de retour à leur état de santé quand ils sont arrivés ici.

 

“Bon alors, il nous reste peu de temps, vous allez combattre à nouveau Lézard bleu-kun avant que le soleil ne se couche, mais vous entrez maintenant dans la seconde phase de l’entraînement. Je vais vous quitter pour aller voir comment ça se passe de l’autre côté.” (Shiki)

 

Sans même les féliciter, Shiki a donné les instructions pour la suite sur un ton indifférent.

 

Lézard bleu-kun ne semblait pas différent d’avant. ‘Alors quelle est la différence avec la précédente phase ?’ Au moment où Jin a pensé ceci et qu’il s’est mis en position de combat…

 

Jin a été choqué par Lézard bleu-kun qui était déjà en face de lui. D’ailleurs, il a déjà fait le mouvement pour abaisser son bras qui tenait son épée.

 

Avec une posture instable, Jin a encaissé le coup en diagonal de Lézard bleu-kun. Rapide. Et c’était plus puissant qu’avant, beaucoup plus puissant. Cela aurait été différent avec une posture stable, mais ce n’était pas une attaque qu’il pouvait encaisser en étant surprit. Et en même temps qu’il a été étonné, la sensation du sol a disparu de sous ses pieds.

 

“C’est une blague ?! Humpf… AAAAaaaah !!!” (Jin)

 

Tout en volant dans les airs, Jin regardait Lézards bleu-kun avec des yeux incrédules. Jin a été propulsé en arrière sans aucune forme de pitié. Cette puissance n’était clairement pas comparable à celle d’avant. Il a été envoyé volé précisément là où se trouvait Amélia et Izumo.

 

La force et la rapidité… étaient complètement différent. La technique était la même, mais le tranchant de sa lame était complètement différente si la force et la vitesse augmentait. Vu que les contre-mesures ne pouvaient plus suivre, le plan s’est écroulé.

 

“Attendez ! Jin, relève-toi ! Une flèche de glace arrive ! Izumo, barrière. Yuno vient par ici !” (Amélia)

 

“Entendu !” (Izumo)

 

“Compris !” (Yuno)

 

Amélia a été aussi surprise que Jin a été envoyé voler. Mais elle a compris que se laisser aller à la surprise, sans réagir, ne les emmènerait qu’à être échec et mat. En observant la main de Lézard bleu-kun, qui est équipé d’un bouclier, elle pouvait prédire la prochaine attaque et donner des directives. La chaîne de commandement, qui changeait selon l’état de Jin, a été constituée en avance, mais…

 

“C-C’est étrange. N’était-ce pas une flèche ?! Impacter une zone avec du mana… Cela se pourrait-il que Karen ?!”

 

“Tch, Karen ?! Un élément magique de glace, tu dis ? Ça ?!”

 

“Attendez, ceci va…“

 

Les mots de Yuno étaient vains.

 

Ces quatre-là étaient tous enfermés dans une cage de glace. Leur vie prendrait fin s’ils étaient attaqués, mais le Lézard bleu-kun n’a pas bougé. Après tout, il savait que ce n’était pas un vrai combat mais un entraînement. En laissant sortir légèrement sa langue rouge, il a enfoncé dans le sol son imposante épée à une main, puis il s’est assit sur un rocher pour savourer les rayons du soleil sur ses écailles bleues en attendant que Makoto ou Shiki ne revienne. Lézard bleu-kun donnait l’impression d’une grande sérénité. Et l’expression sur son visage indiquait qu’il semblait être heureux de la progression des étudiants.

 

De l’autre côté.

 

Misura qui avait des aptitudes d’épéiste proche de ceux de Jin, redonnait un coup, puis s’éloignait de l’ennemi pendant que Daena attirait son attention. En plus, Sif, qui s’adaptait selon la position des deux autres devant elles, se déplaçait pour être sûr de ne pas être la cible des attaques de l’Homme-Lézard et elle attaquait continuellement avec des éléments magiques de feu. Ces trois-là acculaient lentement, mais sûrement leur ennemi, Zwei. Le second Homme-Lézard de la brume, qui donnait de puissantes attaques, avait une meilleure affinité pour Misura et Daena que l’autre Lézard bleu-kun.

 

Ce n’était pas parfait, mais ils étaient en mesure de lui échapper. Ses attaques n’étaient pas très variées comparé à Lézard bleu-kun et il était plus facile à esquiver. À cause de cela, ils ont pu maintenir la première ligne. Évidemment, Sif devait éviter sa magie, qui était plus puissante que l’autre, tout en l’attaquant avec ses sorts, mais comme ils avaient la maîtrise de la bataille, elle a pu rester sereine. Au moment où Jin et les autres poussaient un cri de victoire, ils étaient aussi proches d’obtenir la victoire.

 

“Yosh, nous allons avoir notre première victoire ! Sif, fini ce vaurien !” (Daena)

 

Mais… les paroles de Daena étaient une erreur.

 

L’attaque, que Misura s’apprêtait à prendre, s’est parfaitement arrêtée. En une fraction de seconde, juste avant que l’incantation de Sif soit finie, une autre attaque est venue sur Misura.

 

(Quoi…? Il y a quelque chose de différent…) (Misura)

 

Les frissons que Misura a ressenti, c’était le résultat de son splendide instinct de survie.

 

“Hein ?!!” (Misura)

 

Une douleur a engourdi les sensations de ses deux bras. Une attaque avec une force incomparable. Misura à instinctivement relâché son épée favorite. À ce moment-là, une seconde attaque est venue de l’Homme-Lézard. Bien sûr, Misura n’avait aucun moyen de se défendre.

 

“Toi… attends un peu !” (Daena)

 

Daena voulait faire obstacle à l’attaque de l’Homme-Lézard. S’il ne bloquait pas cette attaque. Misura devra se retirer. Il a compris qu’il ne serait pas capable de tenir la première ligne tout seul, donc sa décision était correcte. C’était correct, mais…

 

Lui lancer une dague pour le forcer à parer avec son bouclier et ensuite l’attaquer avec son épée. Son enchaînement d’attaque n’était pas mauvais.

 

Mais la dague a été repoussée par la queue de l’Homme-Lézard de la brume et il n’a même pas utilisé son bouclier.

 

L’attaque de la dague ne l’a pas atteint. Parce qu’il n’a pas pu restreindre le bras tenant le bouclier, il a été bloqué par lui.

 

“Hmpf ?!” (Daena)

 

C’est vrai. Daena, qui utilisait sa vitesse comme une arme, a été frappé par le bouclier comme un vulgaire moustique. Une attaque ressemblant à un coup de bouclier. Même d’un point de vue extérieur, cela avait dû faire mal.

 

 

“Argh~~!”

 

Misura a reçu un coup sur la poitrine et il a été envoyé voler à plusieurs mètres, il n’était plus en mesure de se déplacer correctement. S’il était en pleine forme, il aurait roulé sur lui-même et il aurait réagit rapidement.

 

En un instant, la première ligne a été pulvérisée.

 

“…Vous vous moquez de moi !” (Sif)

 

Même ainsi, Sif estimait que tant que son sort de feu le frappait, ils pourraient encore gagner, mais cette incantation, contenant tout leur espoir, était facilement esquivable et ses yeux s’humidifièrent alors qu’elle voyait arriver l’Homme-Lézard sur elle. C’était sans espoir. Aider les deux autres en cet instant serait un véritable tour de force et ce n’était pas comme si elle pouvait abandonner son attaque ou tout ce qui a été fait jusqu’à maintenant n’aurait été que du gâchis. La décision de Sif de poursuivre son incantation, même dans cette situation imprévisible et d’essayer d’obtenir la victoire était une chose splendide, pourtant…

 

(S-S’il vous plaît, pas le visage…) (Sif)

 

Sif priait silencieusement en plaçant son bâton contre son impitoyable épée. Après tout, elle était une fille. Par chance, son souhait a été exhaussé et elle a ressenti un fort impact sur son thorax. Elle a ensuite perdu connaissance.

 

Balayer.

 

“Pff~~” (Zwei)

 

Malheureusement, l’autre partie n’a pas pu obtenir la victoire à cause de la férocité de Zwei.

 

______________________

 

[Bien, cette fois Jin et les autres ont été en mesure de battre Lézard bleu-kun, hein. Félicitation. Vous avez bien fait.] (Makoto)

 

“Merci beaucoup !!!”

 

“…”

 

Jin et les autres ont remercié Raidou et les trois autres regardaient le sol d’un air dépité. Ils étaient morts de honte d’avoir échoué alors que Jin et les autres avaient réussi. Ils étaient incapables de se comparer à eux. Ils ne pouvaient que seulement regarder la situation sans en pouvoir en parler.

 

[Utiliser le temps restant pour discuter et faire un entraînement de base. Shiki, veuille sur eux.] (Makoto)

 

“Entendu. Eh bien alors, vous quatre venez par ici.” (Shiki)

 

Mené par Shiki, le groupe victorieux s’est séparé du groupe. Raidou regardait cette scène pendant un moment et ensuite, il s’est tourné vers les trois derniers.

 

[Maintenant, désolé pour votre groupe. Vous avez dû être ébranlé lorsque votre ennemi est soudainement devenu plus fort, n’est-ce pas ? C’est dû à mon erreur. Je m’en excuse.] (Makoto)

 

Raidou a incliné la tête. Cela a eu l’air de beaucoup choquer les étudiants, ces trois-là ont légèrement relevé la tête et ils avaient dû mal à trouver leurs mots.

 

“Hum, vous n’avez pas besoin de vous excuser. Mais pourquoi est-il soudainement devenu plus fort ? Pourriez-vous nous le dire ?” (Sif)

 

Ils ont tous été blessés à cause de cette soudaine montée en puissance. C’était des blessures superficielles. Même s’ils ont complètement récupéré grâce à Shiki et que j’ai dit que cela était un accident, elle voulait toujours en connaître la raison.

 

“Je veux aussi savoir. Pourquoi n’a t’il pas utilisé cette force depuis le début ?” (Misura)

 

“Cela se pourrait-il que nous jouions juste autour de lui ?” (Daena)

 

Misura et Daena semblait avoir la même opinion. Raidou se demandait ce que tout ceci signifiait, mais il a poussé un gros soupir et son visage trahissait le fait qu’il s’était résolu à quelque chose. Raidou a regardé ces trois-là et il a commencé à expliquer.

 

[J’avais l’intention de le garder secret, mais considérons cela comme une excuse de ma part. Je vous laisserai décider si vous voulez le dire à Jin et aux autres. L’Homme-Lézard bleu, que vous avez combattu, a une force plus grande que celle d’un Dragon inférieur.] (Makoto)

 

“?!”

 

[Pour s’adapter à votre niveau, je leur ai imposé des malus plusieurs fois d’affilés, je les ai équipés d’un équipement merdique et je les ai fait venir ici. Les deux que vous avez combattu, ils n’ont même pas montré 1% de leur vrai puissance.] (Makoto)

 

“U-Un pourcent ?!”

 

“A-Alors à ce moment-là, il était sérieux ?!”

 

Parallèlement au choc des étudiants Raidou a continué son explication. Shiki était probablement au milieu d’une brève explication de la seconde phase de l’entraînement. Il n’y avait aucun doute que ces trois-là étaient complètement choqués par la révélation qu’ils combattaient un adversaire qui n’utilisaient pratiquement que son petit-doigt.

 

[La dernière partie, hein. Vous l’auriez sans doute battu lors de la première phase de l’entraînement d’aujourd’hui, donc l’Homme-Lézard est passé à la seconde phase de l’entraînement.] (Makoto)

 

“Ce n’était pas sérieux ? Même après avoir étalé tant de puissance ? Mais pourquoi, nous ne l’avons toujours pas vaincu et pourtant…”

 

[Cette partie était due à mon erreur. Vraiment désolé. Zwei, vient par ici.] (Makoto)

 

Les deux Hommes-Lézards étaient en train de se combattre, mais sur l’invitation de Raidou, le plus petit des deux s’est approché en courant. Et lorsqu’il est arrivé près de Raidou, il a posé un genou à terre et il a incliné la tête. On pouvait ressentir une certaine élégance dans ce geste. Les trois Hyumains ont été fascinés par l’attitude de l’Homme-Lézard.

 

[En réalité…] (Makoto)

 

Raidou a regardé à nouveau ses trois étudiants avec un visage humble.

 

[C’était une erreur d’introduire Zwei en tant que Lézard bleu-kun Zwei. Zwei-kun, non, Zwei-san est une femme.] (Makoto)

 

“Quoi ?”

 

[C’est pourquoi quand on l’a appelé ‘vaurien’, cela a touché une corde sensible. Veuillez l’appeler Zwei-san ou Miss Zwei.] (Makoto)

 

“…”

 

Un lourd silence est tombé après ses mots.

 

[Eh bien, j’aimerais que vous gardez ça à l’esprit quand vous la combattez.] (Makoto)

 

“Raidou-sensei” (Sif)

 

C’était inhabituel pour Sif d’interrompre Raidou.

 

[Qu’y a-t-il Sif ?] (Makoto)

 

“Nous avons encore du temps, donc accordez nous une revanche contre Miss Zwei.” (Sif)

 

[Non, si vous commencez maintenant, ceci nous fera partir assez tard…] (Makoto)

 

“S’il vous plaît !!!” (Sif)

 

Pour une étrange raison, Raidou a ressenti une certain intensité dans cette demande. Instinctivement, il a regardé la femme Homme-Lézard et elle a acquiescé. Maintenant qu’il l’a mentionné, il pouvait voir un doux sourire féminin sur son visage.

 

(Aujourd’hui, nous avions prévu d’aller au Gotetsu avec les étudiants, mais à cette allure, ces trois-là seront en retard. Ils n’auront sans doute pas l’esprit tranquille pour pouvoir apprécier la nourriture. Cette fois, c’était mon erreur d’avoir présenté cette dame comme un homme et cela a amené cette méprise donc… je n’ai pas le choix. Je vais leur tenir compagnie.) (Makoto)

 

C’était à un moment de la journée où il serait assez tard pour être considéré ça comme la soirée. Le moment où les ombres de la nuit occupaient le premier rôle…

 

Raidou a contacté son serviteur Shiki et il lui a donné l’instruction de partir devant au Gotetsu avec les quatre étudiants.

 

___________________

 

“Sensei, merci pour le repas ! Nous pourrions vous déranger à nouveau dans la bibliothèque, veuillez prendre soin de nous pour les cours à venir !” (Jin)

 

“Merci pour le repas !”

 

[Faites attention lorsque vous rentrez.] (Makoto)

 

“Tout le monde, ne faites pas de détour et rentrez juste chez vous.” (Shiki)

 

Quand le Gotetsu avait préparé les tables pour eux, il y a eu des étudiants qui ont baissé la tête. Dans cette ville où les étudiants avaient une position sociale élevée, c’était une étrange scène. Mais c’était Raidou et ses étudiants.

 

Les sept semblaient rentrer à leur dortoir et ils ont tous disparu dans les ombres de la nuit. Il n’y avait pas à se séparer pour rejoindre leurs dortoirs respectifs, car ils étaient tous dans la même direction. Il n’y aurait pas besoin de s’inquiéter aussi longtemps qu’ils restaient sur les terres de la Ville Académique. Ou du moins, Raidou a fait en sorte de pouvoir détecter tout événement inhabituel et ensuite, il a pris une grande respiration. La raison pour avoir prit ses précautions exagérées envers eux, c’était peut-être parce qu’il voyait l’ombre de son ancien club en eux.

 

“À présent, il est temps de rentrer aussi Shiki.” (Makoto)

 

“Oui. Lime et les autres participent à un dîner avec les membres du personnel de la guilde marchande et les employés des magasins à proximité, donc nous ne pouvons pas prévoir quand ils vont revenir. Pourquoi ne pas retourner à Asora ?” (Shiki)

 

Raidou n’a pas immédiatement répondu en ayant entendu la proposition de Shiki, il réfléchissait. Grâce à un article ramener par Eva, il a été en mesure de progresser dans son entraînement avec un but clair dans son esprit. Il a pu y trouver plus d’amusement et une certaine satisfaction. Le Raidou habituel aurait immédiatement décidé d’aller dans Asora pour s’entraîner. Shiki a également basé sa proposition sur ce fait et c’était une surprise pour lui de voir son maître hésiter.

 

“Voyons voir. Non, nous retournerons à la compagnie aujourd’hui. Shiki, tu… as mis une idée dans la tête à Jin et aux autres avant qu’on se regroupe ?” (Makoto)

 

“?!! Qu’est-ce tu veux dire par une… idée ?” (Shiki)

 

La réaction de Shiki à la question de son maître était assez facile à comprendre. Il n’avait pas besoin d’entendre sa réponse.

 

“D’après ce que j’ai vu, ils étaient plutôt motivés. Spécialement Jin. Il a dit qu’il pourrait nous déranger dans la bibliothèque, mais il semblait plus à être prêt à aller autre part. Jin a déclaré quelque chose qu’il ne dirait pas normalement et il était particulièrement joyeux à ce propos. Et alors, qu’est-ce que tu leur as dit ?” (Makoto)

 

“… Ils étaient démoralisés après leur confrontation avec l’Homme-Lézard en seconde phase, donc je m’en suis mêlé inconsciemment. Ils ont l’air d’avoir assez de fond pour utiliser les cercles de téléportation, alors je leur ai recommandé d’augmenter leur niveau. De toute façon, les étudiants de Rotsgard sont effectivement encouragés à augmenter de niveau. Depuis le moment où ils sont entrés dans la classe de Raidou-sama, ils n’ont pratiquement pas augmenté de niveau.” (Shiki)

 

“Bon, je n’ai prévu de programme sur l’exploration de labyrinthe et d’activités sur le terrain. Et ils doivent tuer quelqu’un ou quelque chose pour obtenir de l’expérience qui leur permettra de monter de niveau. Je vois, ils étaient tellement prêts à tout pour faire partie de ma classe, qu’ils ont prit du retard sur l’augmentation de leur niveau, hein.” (Makoto)

 

Raidou avait un sourire amer. Augmenter leur capacité sans compter sur leur niveau, maintenant qu’il y réfléchissait, cette méthode s’écartait de la route normale de l’académie. Les étudiants de Rotsgard étaient tous enregistrés dans la guilde des aventuriers. Bien sûr, ils ne sont pas obligés de le faire, mais parce que c’était pratique, ils le faisaient d’eux-mêmes. En raison de nombreuses raisons, il n’y avait pas de bureau de réception dans la sous-branche de la guilde présente dans la ville, mais tous les étudiants avaient une carte de guilde. Tu pouvais l’obtenir gratuitement grâce à une interface avec une fonction pour communiquer à distance et il paraît qu’il est beaucoup utilisé dans l’académie. Makoto a appris ceci récemment. En dehors des informations sur les professeurs, il n’a pas accordé beaucoup d’attention sur les informations des étudiants.

 

“Il y a également les résultats sur les expériences des effets des fruits d’Asora, donc leur capacité ont considérablement augmenté, mais augmenter leur niveau peut s’avérer être un bon complément.” (Shiki)

 

“Complément, hein. Shiki, ce que tu veux qu’ils apprennent, c’est d’avoir confiance en eux, pas vrai ? Dans leur situation actuelle, s’ils sortent et qu’ils combattent un mamono au hasard, ils seront sûrement très surpris.” (Makoto)

 

“…Alors tu as vu en moi, hein. Comme on pouvait s’y attendre.” (Shiki)

 

“Non, c’est juste que je peux comprendre quelque chose de ce genre. Après tout, c’est une voie que j’ai empruntée avec ma sensei.” (Makoto)

 

“C’est une prévision de ma part, cela peut-être un peu optimiste, mais s’ils font le maximum pendant trois jours, tout le monde devra certainement dépasser le niveau 70.” (Shiki)

 

“Eh bien, n’est-ce pas un rythme acceptable ? Tout autour de cet endroit, il y a une limitation dans les endroits où l’on peut combattre et même lorsque Jin agit ainsi, il n’est pas le genre de personne qui ferait des choses irréfléchies. S’ils augmentent leur niveau à ce point, ils pourraient devenir présomptueux et me demander d’appeler encore les Hommes-Lézards la semaine prochaine. Ceci sera la dernière fois que les sœurs participeront également. De toute façon, Shiki, ta façon de t’exprimer ne commence pas à ressembler à celle de Tomoe ?” (Makoto)

 

“Elle m’a demandé d’en apprendre plus sur le monde de Makoto et elle m’a donné plusieurs documents. Je les ai parcourus avec un grand intérêt.” (Shiki)

 

Raidou prédisait les actions de ses étudiants et il avait un visage qui exprimait son amusement. Il était absorbé par cette agréable sensation, regarder ces cadets essayer de faire de leur mieux. Prédire les évolutions de la société était encore trop difficile pour lui, mais avec les souvenirs de son ancien club et la mémoire de son propre entraînement, il a pu d’une certain façon cerner les agissements et la manière de penser des étudiants.

 

“Je leur ai présenté un lieu qu’ils devraient pouvoir gérer. À partir de demain, nous devrions être en mesure de nous déplacer plus facilement. Nous allons être libéré de la charge de la protection des étudiants.” (Shiki)

 

Shiki s’exprimait avec un ton joyeux, mélangé avec un sentiment de liberté alors qu’il parlait du conseil qu’il a donné aux étudiants.

 

“…Il pourrait y avoir des événements inattendus, au cas où… voyons voir… demandons à Eris de les suivre discrètement. Si nous leur donnons une banane, ces filles me donneraient tout de suite leur approbation.” (Makoto)

 

“À tes ordres.” (Shiki)

 

‘Au lieu d’être heureux de sa liberté, il pense d’abord à la sécurité de ses étudiants. N’est-ce pas un gentil maître ?’ C’était les mots que Shiki a ravalé et il a juste répondu avec une réponse positive.

 

__________________

 

Trop facile.

 

C’est tellement facile que ce n’est même pas un obstacle.

 

Cette sensation de toute-puissance circulait dans tout mon corps, comme quand j’étais dans le village où j’ai été élevée. J’ai été surnommée prodige. Que ce soit avec une épée, un arc, la magie ou à mains nues. Je ne perdis contre personne de mon village. À l’époque où j’obtins une carte de guilde et que j’ai commençai à monter de niveau, j’allai chasser pratiquement tous les jours et avec le temps, même les personnes des villages proches ne réussissaient pas à me battre.

 

Le sentiment insoutenable de pouvoir tout réussir. Avant que je sois invitée à l’académie en tant qu’élève boursière, j’ai toujours été la meilleure.

 

Mais à l’époque où j’entrai à Rotsgard, mon inutile certitude d’être la meilleure a été écrasée en un instant. Dans le monde, on croisait toujours plus fort que soi. J’avais encore un certain potentiel, mais j’étais juste une étudiante avec un peu plus de talent que les autres.

 

Ce que j’essayais de dire, c’était qu’il y avait longtemps que je n’ai pas goûté à cette sensation.

 

Actuellement, notre groupe est composé de sept personnes dans une forêt qui est légèrement écartée de Rotsgard. L’objectif était de monter de niveau. C’était quelque chose qui était normalement impossible à oublier, mais au moment où nous avons intégrés la classe de Raidou-sensei, nous n’avions pratiquement pas augmenté notre niveau. Je ne suis probablement pas la seule, Amélia Hopelace, mais également Jin qui se tenait en première ligne, ainsi que les sœurs Rembrandt qui ont rejoint la classe, cela devait être pareil pour eux. Il n’y avait pas d’entraînement pour augmenter de niveau dans la classe de Raidou-sensei. D’ailleurs, je me suis sentie un peu amère en m’étant aperçue que mon niveau était toujours à 45.

 

Mais je crois que la raison incombe à Raidou-sensei. La classe de sensei était une étrange classe où l’on pouvait devenir fort sans augmenter de niveau. Personne ne l’a divulgué. C’est vrai que c’est incroyablement difficile, mais je peux clairement dire que je suis devenue plus forte que j’étais il y a quelque mois.

 

On m’a dit de réfléchir au sens caché de chaque attaque et défense. On m’a dit aussi de prendre l’habitude d’examiner ma cible. Au milieu des ‘joyeux cours’ contre Lézard bleu-kun, il nous donnait des enseignements dont je ne comprenais pas le sens, mais maintenant, j’ai enfin compris après cette chasse.

 

Les mouvements de l’adversaire étaient mornes. Au moment où nous avions décidé de notre stratégie et que nous fassions face aux mamonos, ils n’ont pratiquement pas bougé. C’était un combat terriblement facile. Même si notre vitesse n’a pas vraiment augmenté.

 

C’était une première.

 

Même lorsque un individu changeait soudainement ses mouvements, nous nous étions déjà préparés à ce cas, alors nous étions en mesure de le contrer sans aucun problème. L’histoire aurait été différente si cela avait été contre d’autres Hyumains ou des Demi-Humains, mais ceci ne ressemblait pas aux même ennemi que tout le monde avait désespérément combattu et vaincu par le passé, avant de recevoir les cours de Raidou-sensei.

 

Cette sensation, qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas, est actuellement ressentie par tout le monde. Alors que tout le monde était perplexe, nous avons massacré les mamonos à un rythme incroyable et nous avons augmentés nos niveaux sans pratiquement avoir eu de blessure.

 

Pour l’instant, nous nous reposions dans un campement pour passer la nuit.

 

“C’est incroyable…” (Izumo)

 

L’utilisateur du vent Izumo a dit ces mots, lui qui normalement ne montrait pas souvent d’émotion sur son visage, il a été incapable de retenir son excitation. Ah… Le considérer comme un utilisateur de vent n’est peut-être plus correct. Après tout, il est désormais en mesure d’utiliser trois éléments magiques à un niveau qu’il peut les utiliser en combat.

 

Tout le monde, en m’incluant, a acquiescé aux mots d’Izumo. En une seule journée, notre niveau a augmenté de 8, alors qu’il aurait dû entrer à un stade où il était difficile d’augmenter. Cependant, ils n’y avaient pas l’étrange sensation qu’on aurait dû avoir en augmentant de niveau. Nous étions capables d’utiliser correctement notre nouvelle puissance nouvellement acquise. C’était mystérieux.

 

“C’est le résultat de la classe de Raidou-sensei et Shiki ?” (Misura)

 

Misura interceptait les attaques et les encaissait. Un rôle où il était souvent bombardé. Normalement, il ne devrait pas avoir assez d’énergie pour simplement discuter après avoir combattu pendant une journée entière et avoir augmenté de niveau. Aujourd’hui, il n’a reçu aucune blessure qui pourrait être considérée comme sérieuse. Ce n’était pas parce que le nombre de blessure était faible, mais les médicaments, que Shiki-san lui a donné, ont guéri les blessures en un instant. Cela en devait être la raison.

 

Avec les sorts de Misura et de Sif, les soins auraient pu être possible, mais parce qu’ils n’avaient pas besoin de se concentrer dessus, elles pouvaient se concentrer seulement sur l’attaque et ceci rendait la tache plus facile pour vaincre les mamonos.

 

C’était comme si c’était un monde différent.

 

C’est vrai, Shiki-san. Il est une personne vraiment incroyable. Il nous guide vers la prochaine étape. Sans lui, nous n’aurions assurément pas réussi à nous remettre des cours de Raidou-sensei. Je crois que je suis une mauvaise perdante, mais ce sensei dit des fois des choses qui font vraiment mal. J’ai entendu dire qu’il avait pratiquement le même age que nous, mais c’est à un point où l’on peut en douter. Shiki-san permet aux cours démoniaques de Raidou-sensei d’être acceptable.

 

Pour parler franchement, j’aime Shiki-san. Il est l’homme parfait. Il est gentil et compréhensif. Et par-dessous tout, il a un sourire rafraîchissant qui correspond à sa beauté. Il a de vaste connaissances et il n’est pas désagréable. Pour Raidou-sensei, il n’est pas très séduisant. Je souhaiterais qu’une telle personne ne déambule pas comme elle veut. Mais que les sœurs Rembrandt le poursuivent, c’est encore plus…Bon, arrêtons ça.

 

 

Ah… il est déjà marié ? C’est sûr qu’il doit avoir au moins une amoureuse. Si c’est lui, je ne me soucie pas d’être la deuxième ou la troisième~. Pour l’instant, mon admiration est si forte que je ne peux même pas m’imager avec lui.

 

“Réfléchir pendant le combat fait tellement la différence, hein.”

 

“C’était comme si j’étais incroyablement rapide !”

 

“Après tout, cela a été terrible quand nous nous sommes précipités sur Lézard bleu-kun sans aucun plan.”

 

 

“Tellement vrai !”

 

La nuit continuait sa course. J’ai pu en quelque sorte calmer l’exaltation de mon corps, mais il a été difficile de s’endormir.

 

Les combats du jour suivant se sont déroulés sans aucun problème. Nous avons pénétré un peu plus à l’intérieur de la forêt, alors qu’il n’y avait pas si longtemps, cela aurait été impensable. Nous étions toujours en parfaire harmonie contre les premiers mamonos que nous avons affronté. C’est sans doute dû au fait que nous avons deux excellents magiciens qui peuvent contrer tous les éléments magiques. Actuellement, je peux seulement utiliser la magie à un niveau qui peut à peine être considéré comme une force de frappe, mais une fois que je retournerais à l’académie, je prévois de faire de mon mieux pour m’améliorer dans ce domaine. ‘Cela élargit le champ des possibilités’, c’était une des remarques de Raidou-sensei. D’imaginer que ceci renforcerait tellement notre supériorité dans les combats… Je me doute que Izumo et Sif pensent pareil que moi. Une partie de moi hésitait à être amie avec Sif à cause de la mauvaise réputation des sœurs Rembrandt, mais dans des situations où nous assurions nos arrières, nous avons réussi à bien collaborer. Nous avons mangé plusieurs repas ensemble et nous avons veillé pour discuter, alors je crois pas qu’un gouffre infranchissable nous sépare. Évidemment, Yuno aussi. Je ne sais pas comment les sœurs Rembrandt se comportaient avant, mais maintenant, ils sont des membres fiables de notre groupe.

 

“?”

 

À l’instant, j’ai cru voir une petite personne en parka à travers les branches de l’arbre… Est-ce que je m’imagine des choses ?

 

“Amélia, quelque chose ne va pas ?” (Jin)

 

Même si c’était une légère réaction de ma part, Jin m’a quand même posé cette question. C’était une personne imprudente. Il était du genre à attaquer ses ennemis avant qu’ils ne prennent la fuite, mais il changeait lentement sa manière de combattre. Il était le premier à charger tout en confirmant la situation dans l’ensemble de la zone. Il n’y a pas besoin de le préciser ; ce n’est pas quelque chose de facile à faire. ‘Tu en fais trop’, c’est ce que je lui ai exprimé avec un regard. Comme on pourrait s’y attendre d’un étudiant bousier, il a un grand talent. C’est vexant de l’admettre, mais, je suis toujours incapable de regarder la situation dans son ensemble. C’est un domaine que je dois améliorer à l’avenir.

 

“Hmm, j’ai eu l’impression que cette branche a un peu craqué, mais il semblerait qu’il n’y ait pas de problème.” (Amélia)

 

“Compris. À cette allure, nous pourrons arriver aux rives du lac dans la journée de demain. Cette nuit, campons ici.” (Jin)

 

Nous avons acquiescé aux mots de Jin. Il y avait un petit lac dans la partie la plus profonde de la forêt. C’était une eau d’une grande qualité qui avait une grande valeur sur le marché, mais comme l’endroit lui-même était un problème, l’approvisionnement ne pouvait pas suivre la demande. En bref, c’était très cher. La place était évidemment un endroit où se rassemblait les mamonos dans la forêt. Ce qui voulait dire que le plus gros problème sera le transport, c’était gênant. Le poids de l’eau, en plus de celui des récipients, étaient un sacré obstacle. Il y avait également des plantes médicinales qui y poussaient et s’ils voulaient faire de l’argent, cette partie était plus facile à réaliser et plus populaire.

 

Ah, c’est vrai.

 

“Hé, Jin. Nous avons fait tout ce chemin, donc si on donnait les plantes médicinales de la rive du lac en tant que cadeau à Sensei et Shiki-san ?” (Amélia)

 

Quelle bonne idée j’ai eu. Puisque nous nous y rendons, nous devrions au moins rembourser nos bienfaiteurs.

 

“Bonne idée ! L’eau va nous causer des problèmes, alors ramenons leur au moins des plantes médicinales.” (Daena)

 

Daena a également consenti. Il faisait moins de gestes inutiles qu’avant, donc grâce à ça, il a triomphé de son manque d’endurance qui ne lui permettait pas de tenir plusieurs heures. Il bondissait constamment lorsqu’il combattait et pourtant, il était vraiment énergique en ce moment. Cet infernal joyeux cours a progressivement accru nos aptitudes. Ce n’était pas qu’une simple torture. Je suis content d’avoir cru en Shiki-san !

 

“Alors continuons à avancer ! J’ai énormément augmenté mon niveau et je déborde de puissance !!!” (Yuno)

 

Yuno marchait à côté de Jin avec une lance à la main. Un peu en arrière, Daena et Misura. Izumo, Sif et moi, nous suivions le chemin sécurisé. Depuis l’époque où nous avons commencé à suivre le cours de Raidou-sensei, notre endurance s’est accrue, mais cela restait difficile pour des magiciens de courir dans la forêt. C’était peut-être possible avec le temps, mais pour le moment, nous progressions en suivant un sentier et nous étions en mesure de suivre le groupe. Et pourtant, nous avançions rapidement. En y réfléchissant, je peux dire que nous faisons tous de notre mieux.

 

Nous arrivions à la rive du lac où les autres nous attendaient avec un sourire ironique de part la facilité pour l’atteindre.

 

Là-bas, il y avait un seul Dragon.

 

Ce n’est pas une blague. C’est sérieux.

 

Est-ce qu’il utilise ce lac comme une source d’approvisionnement d’eau ?

 

Mauvais. Je deviens de plus en plus agitée. J’ai complètement perdu le calme que j’avais avant.

 

Ce n’est pas ainsi que cela devait se passer. Réfléchie. Réfléchie à une contre-mesure. Attaquer, défendre ou fuir. Ce qui est le plus important, c’est de confirmer les cartes que j’ai en main. Calme-toi ! Calme-toi !!!

 

Il y avait encore une distance raisonnable entre nous et le Dragon. Un lac en forme de croissant de lune, nous nous tenions dans la partie externe. Le Dragon était proche du centre, dans la partie où la terre surplombait l’eau du lac. Il était en train de boire l’eau du lac, non, il buvait. Pour l’instant, il a arrêté de bouger et il regardait dans notre direction.

 

Il avait un corps ressemblant à celui d’un lézard, mais la preuve, que ce n’était pas un lézard, résidait dans la corne pointue et saillante sur son front. La couleur de son corps était grise, sa peau extérieure était composée de plusieurs couches d’écailles. La longueur de son corps faisait entre 4 et 5 mètres environ.

 

“J-Jin…” (Misura)

 

La voix de Misura paraissait ébranlée. Mais nous comprenions que trop bien ce sentiment. Cependant, vous étiez aussi en parfaite condition en arrivant ici, donc vous devriez aussi y réfléchir. J’ai confiance en vous tous.

 

“Amélia, Est-ce tu connais quelque chose à propos de lui ?” (Jin)

 

Jin a lentement dégainé son épée et il a pris sa posture de combat. Il devait avoir jugé que c’était impossible de surmonter cette situation sans combattre. J’ai doucement acquiescé à sa question. En ce moment, la chose dont je pouvais être le plus fier en faisant partie de ce groupe, c’était mes connaissances.

 

“Oui. C’est l’un des Dragons les plus faibles. Je ne connais pas leur nom, mais si je me souviens bien, ce sont des Dragons solitaires et leur faiblesse est la glace. Il est recommandé de les combattre à longue distance quand on en rencontre un. Un groupe de 10 personnes avec un niveau supérieur est préconisé pour en défier un.” (Amélia)

 

 

“Quels sont nos niveaux actuels ? Je suis niveau 75.” (Jin)

 

“Pareil” (Amélia)

 

“Je suis niveau 74.”

 

“74 pour moi.”

 

“Je suis niveau 77.” (Sif)

 

“Je suis aussi niveau 77.” (Yuno)

 

“… Je suis niveau 73.”

 

Le nombre et les niveaux sont loin du compte. Pour faire simple, la fuite est le meilleur choix. C’est juste… qu’actuellement le Dragon nous considère déjà en tant qu’ennemis. Si c’était une situation où nous avions réagi dès sa découverte, la fuite aurait été une option réaliste. En plus, sa faiblesse n’est pas à notre portée. Si cela était possible, il aurait été mieux que ce soit le vent. Ou le feu ou la terre. Ou si nous avions une magie assez puissante pour le briser, nous aurions quand même une chance de gagner.

 

“Je vais être l’arrière-garde. Izumo, je veux que tu lances un sort de soutien magique de vent pour augmenter la vitesse de tout le monde.” (Jin)

 

Les paroles de Jin suggéraient la fuite. Ceci pourrait être un choix correct. Mais dans ce cas, Jin se…

 

“GRRRRRR !!!” (Dragon)

 

Mes pensées ont été coupées en plein milieu.

 

Au moment où le Dragon léthargique a ouvert la gueule dans notre direction, un rugissement absurdement puissant a retenti dans la zone !

 

Un écrasant rugissement ! Si c’était un Dragon, ce hurlement est utilisé par la quasi-totalité d’entre-eux pour sceller les mouvements de leur adversaire. C’est vrai, il pouvait le faire. J’ai oublié une telle information aux moments cruciales ! Je prétendais être calme, mais j’étais incapable de bouger !

 

 

J’étais accablé par les regrets et mon corps ne bougeait pas du tout. Il est clair que je suis totalement noyé par la peur. C’était la première fois que je subissais un tel hurlement, mais c’était très efficace !

 

Le Dragon s’est mis à avancer sur nous à une vitesse qui ne collait pas avec son corps massif. La peur, que le hurlement m’a insufflé, n’a toujours pas disparu.

 

Même si j’ai affirmé qu’il était parmi les plus faibles de la race des Dragons, c’est évident que c’est une adversaire qu’on ne peut pas égaler !!!

 

Quelqu’un, peu importe qui, si tu es capable de bouger, fuit !

 

J’ai réussi à tourner la tête pour regarder les autres membres, chacun d’entre eux serrait les dents et ils avaient le visage crispé, leurs corps tremblaient. Jin, en temps normal tu pousserais un cri de guerre et tu nous montrerais que tu pouvais toujours bouger, non ?! Est-ce que nous allons juste être mangé sans rien n’avoir fait ?!

 

Mes pensés, qui étaient proches du blâme, étaient vaines et le Dragon continuait de s’approcher. Il y a juste eu un moment de négligence. Une simple erreur. Qu’une telle fin arrive, c’est juste…!!!

 

“… Obu… Zeiruno… Juna”

 

I-Incantation ?

 

Où ? En Haut ?! Sur la branche de l’arbre ?!

 

Il y avait une petite fille portant une parka blanche qui était assisse sur une branche, je ne l’avais jamais vu avant.

 

Elle avait une chose jaune qui ressemblait à un fruit dans une de ses mains, peut-être qu’elle prenait un casse-croûte ?

 

Il y avait un Dragon juste à côté. Et elle prenait un casse-croûte, sérieusement ?

 

Je suis totalement confuse. Même lorsque j’ai essayé de me souvenir des enseignements de Raidou-sensei, je n’arrivais pas à retrouver mon calme. C’était humiliant, mais la moi-actuelle ne pouvait pas rester calme dans toutes les situations.

 

Quelle étrange parka. Je crois qu’il y a même une décoration au niveau de la tête. Hein ? Des oreilles de chats ?

 

Et à un tel moment, je pensais à de telles choses inutiles et stupides…

 

De nombreuses lianes sont sorties de la forêt et elles se sont dirigées vers le lac, non, vers le Dragon. Peut-être que ceci l’avait pris par surprise, car le Dragon a ralenti sa course, ce qui a permis aux lianes d’enrouler tout son corps et de stopper complément ses mouvements.

 

Invocation de lianes ? Non, ce sont les arbres ? Elle a créé des sortes de lianes à partir des branches des arbres et elle les a dirigés vers le Dragon pour sceller ses mouvements ?

 

Pas seulement des arbres centenaires et des arbustes, il y avait aussi de l’herbe et des buissons. Ils se sont étendues comme des chaînes. Maintenant que j’y regardais de plus près, ce n’était pas seulement marron, je pouvais également voir du vert mélanger dedans. C’est un sort que je n’avais jamais vu avant.

 

“…” (Amélia)

 

Je n’arrivais pas à parler. Est-ce aussi à cause du hurlement du Dragon ? De pouvoir nous immobiliser, quelle technique vraiment terrifiante. Je peux sentir un frisson me parcourir en pensant que tous les Dragons peuvent l’utiliser.

 

Tac

 

Un léger bruit venait d’être produit.

 

Quand j’ai regardé dans la direction du bruit, j’ai pu voir la personne qui nous a sauvé la vie entre Izumo et Sif. Est-elle un Demi-Humain pour pourvoir descendre de cette hauteur si facilement ?

 

Je pouvais seulement dire qu’elle avait une peau brune à cause de la parka qui la recouvrait presque totalement. Et également qu’elle était petite.

 

Cette fille a placé sa main sur le ventre de Izumo et elle l’a frappé doucement, ce qui a produit un son étouffé. Elle a secoué sa tête de gauche à droite.

 

“C’est vexant.” (Petite en parka)

 

“?!”

 

Après ça, elle a saisi les seins de Sif avec ses deux mains et elle les a massées. Oh~.

 

“L’ère des gros seins ne sera pas éternel.” (Petite en parka)

 

“!#$!&?!” (Sif)

 

D’après l’expression faciale de Sif, je peux affirmer qu’elle panique. Pour parler franchement, je ne peux pas m’empêcher de penser: “Bien Joué” pour moi qui ai une modeste poitrine. Tch, à quoi est-ce que je pense ?

 

Si nous suivons l’ordre, je suis la suivante ?

 

Mon hypothèse devait être correcte, l’enfant (je crois) a adorablement couru là ou j’étais, puis elle m’a écrasé les doigts de pieds.

 

“Je ne suis pas petite !” (Petite en parka)

 

“&& !!!”

 

A-Aie !!! Ou plutôt, comment elle a su ce que je pensais ?!

 

Après cela, elle a parlé aux autres en se rapprochant du Dragon.

 

D’ailleurs, elle a comparé Yuno à Sif et ensuite, elle lui a dit ceci ‘accroche-toi’.

 

Pour Daena, elle lui a dit ‘Sois fort, pikmin’.

 

Pour Misura, ‘Il y a une araignée qui s’annonce. Tu peux toujours le faire, imbécile’.

 

Pour Jin, ‘La dernière fois, je me suis trompée sur la monnaie’, en ayant dit ça, elle a sorti des pièces et les a mis dans sa poche de sa chemise.

 

J-Je ne comprends rien du tout à ce qui ce passe.

 

“B-Bon, c’est toujours une excursion jusqu’à ce que vous reveniez donc…” (Petite en parka)

 

Cette fille s’est retournée et elle a observé chacun d’entre nous et avec la main qui tenait ce qui semblait être un fruit, elle a pointé son index vers nous.

 

“En plus, les bananes ne sont pas comptées comme un repas. J’en ai toujours deux. Huhuhuhu~.” (Petite en parka)

 

… Qu’est-ce qui se passe ? Je n’ai rien compris de ce qu’elle a dit, mais j’ai bien ressenti qu’il n’y avait plus aucune trace de la tension provoquée par le Dragon.

 

Le dragon se débattait tout en ayant ses pattes postérieures et antérieures attachées. Je ne savais pas combien d’arbre ont été utilisés pour l’immobiliser, mais être en mesure de restreindre aussi longtemps un Dragon, quel puissant sortilège. Cette fille était sûrement une magicienne.

 

Elle a dû penser à quelque chose. La personne portant une parka avec des oreilles de chat a fini de manger le fruit jaune et elle a jeté ce qui s’apparentait à la peau du fruit aux pieds du Dragon.

 

Bien sûr, la peau a été cruellement piétinée et elle a été réduite en lambeaux.

 

L’enfant a semblé être déçue.

 

Hein ? Quoi ? Qu’est-ce qu’elle a essayé de faire ?

 

Je sentais que je récupérais du cri. Juste une fois serait bien, j’avais envie de lui répondre.

 

“Nous lui avons dit !” (Petite en parka)

 

La personne en parka a placé sa main sur sa taille pour prendre la pose et elle a proclamé cela solennellement en pointant la moitié inférieure du Dragon. Peut-être que c’était grâce à son sort, elle avait un énorme sang-froid alors qu’elle faisait face à un Dragon. Aaah, je veux devenir plus forte~.

 

“Cela pourrait être dangereux si nous énervions la princesse Komoe.” (Petite en parka)

 

Princesse Komoe ? Cette personne est aux ordres d’un pays ?

 

“Après tout, ceci s’est déjà produit (ton blasé).” (Petite en parka)

 

Avant que je ne l’ai remarqué, il y avait un cercle magique sous les pieds de la fille en parka. Au bout de ses doigts, il y avait un petit bâton. Était-ce l’outil qu’elle utilisait comme intermédiaire pour l’aider avec la magie ? Il était aussi petit qu’une plume et ne semblait pas du tout puissant…

 

D’innombrables et identiques cercles magiques sont apparues à plusieurs endroits à la surface du lac et…

 

Le dragon a été propulsé en direction du lac. Il a été débarrassé des enchevêtrements de lianes et il s’est mis à voler à quelques mètres en dessus du lac, où se trouvait les cercles magiques.

 

Le Dragon a ouvert la bouche, il voulait probablement rugir à nouveau.

 

Va-t-il être plongé dans le lac en premier ou le second rugissement arrivera-t-il avant ? C’était ce que je pensais, mais rien de tout ça est arrivé.

 

Venant des innombrables cercles magiques, des géantes lances de glace sont sorties simultanément et elles ont transpercé le Dragon dans les airs.

 

Je ressentais un certain amusement dans cette scène irréaliste.

 

“Trop mauvais. Si tu étais en mesure de toutes les esquiver, un vrai combat aurait pu avoir lieu.” (Petite en parka)

 

Ses mots étaient prononcés avec une certain nonchalance et ils avaient une signification que je comprenais pas.

 

Le corps du Dragon s’est transformé en poussière.

 

L’enfant portant une parka avec des oreilles de chat a disparu en même temps.

 

C’était un été que nous pourrions jamais oublier. Avec nos corps qui étaient toujours figés, nous avons silencieusement accepté cette vérité.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team