Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 111 – PDV La passion de Lime

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


Je me réveillai dans une cellule de prison…

 

“Est-ce que ceci pourrait-être un bon début pour mon rapport… ?” (Lime)

 

Je me suis rapidement échappé de la cellule et j’ai exploré le vieux bâtiment avec la bibliothécaire qui a été emprisonnée avec moi.

 

Je ne me suis pas échappé, mais j’en ai profité pour rassembler des informations.

 

Je suis un employé de la compagnie Kuzonoha, mon boulot dans la compagnie est agent de renseignement et je suis presque un guerrier aguerri. Je me prénomme Lime Latte.

 

…… Je suis encore au milieu d’une mission.

 

Je vais essayer de rassembler le plus d’informations possibles.

 

Mon objectif principal était d’enquêter en détails sur les expérimentations inhyumaines et sur leur trafic.

 

Cette information a été obtenue par les Démons, j’ai toujours du mal à les accepter, mais je n’aurais aucun scrupule à utiliser tout types d’informations pour cette mission.

 

Si c’était le moi d’avant, je ne m’en serais pas soucié et j’aurais juste dit que la faute en revenait à leur faiblesse.

 

Mais maintenant, c’était différent.

 

On m’a enseigné à suivre mes idéaux.

 

J’ai appris auprès d’une existence qui avait presque assez de puissance pour distordre la réalité.

 

Une flamme s’est mise à brûler au fond de mon cœur, elle colorait mon monde terne et ennuyeux.

 

C’était mon Boss, le jeune maître de la compagnie Raidou et ses subordonnées, Frangine et Mio-san.

 

C’est pourquoi je ne chercherais plus d’excuse.

 

Aussi longtemps que mon corps sera capable de bouger, je n’abandonnerai pas.

 

Oui, j’ai perdu contre quelqu’un il y a peu de temps.

 

C’était un type ridiculement fort que j’ai rencontré pendant la mission.

 

Cet homme… Il avait vraiment des yeux glacials.

 

Il était très différent du jeune maître.

 

J’ai dégainé mon épée et je l’ai attaqué rapidement, mais ce type a été en mesure de l’arrêter à main nues.

 

J’ai utilisé plusieurs tactiques et je l’ai attaqué comme je l’ai appris pendant l’entraînement avec Frangine, mais ce n’était pas suffisant. Je me suis quand même démené pour le blesser légèrement, mais sans réussir à m’échapper.

 

“Lime-san, vous m’écoutez ?” (Eva)

 

“Oh désolé, qu’y a-t-il ?” (Lime)

 

“Êtes-vous sûr que la personne, qui vous a combattu, n’est plus ici ?” (Eva)

 

“…Oh ne t’inquiète pas pour ça, il est parti pour l’instant.” (Lime)

 

“Lime-san, je crois qu’il serait mieux de quitter cet endroit au plus vite.” (Eva)

 

“Ceci ne sert à rien de trop réfléchir sur ce genre de monstre, qu’il soit là ou non, ça ne changera pas grand-chose. Ce monstre peut facilement nous attraper sans avoir même besoin de se forcer, donc c’est la seule chance que j’ai pour accomplir ce pourquoi je suis venu ici, en profitant de son absence.” (Lime)

 

“Mais nous ne savons pas s’il y a d’autres personnes comme lui ici !” (Eva)

 

Mais… Mais… Mais… Merde, que cette femme est agaçante.

 

“Toutes les présences dans ce bâtiment ne dépassent pas 20% de ma force. Je pourrais te prendre sur le dos ou sous mon bras et tous les tuer en ayant une discussion télépathique sur la météo avec le jeune maître. Écoute-moi bien, j’ai plus d’expérience que toi dans ce domaine et j’essaye depuis tout à l’heure de les contacter pour avoir de l’aide.” (Lime)

 

“De l’aide… Vous dites que vous pouvez utiliser la télépathie et que vous essayez de contacter la compagnie Kuzunoha ?” (Eva)

 

“Tout le monde peut l’utiliser au sein de la compagnie, même les employés du magasin. C’est une compétence essentielle dont tu as besoin pour être engagé.” (Lime)

 

La technique de télépathie était quelque chose que tous les marchands désiraient, peu importe que vous ayez du succès ou non, les marchands cherchaient ce genre de personne parce qu’on pouvait communiquer rapidement et c’était très pratique dans le monde du commerce, ainsi tout le monde pouvait l’utiliser dans la compagnie.

 

Même si c’était un aventurier, nous recherchions toujours des personnes qui pouvaient utiliser la télépathie sur plusieurs kilomètres. Ces aventuriers étaient considérés au pire de classe moyenne.

 

“…” (Eva)

 

Eh bien maintenant, elle est silencieuse, mais c’est une bonne chose.

 

C’est un moment agréable.

 

Donc…

 

Je connaissais à peu près la localisation où se trouvait le dispositif qui scellait la télépathie.

 

J’ai réduit les recherches à trois endroits, hum ?

 

Le premier endroit n’est pas très éloigné et je suis confiant sur le fait qu’il y soit, les autres endroits sont des leurres ou des pièges pour masquer sa position.

 

Je devrais être en mesure d’utiliser à nouveau la télépathie si je le détruis ou que je l’éteins.

 

Je ne sais pas, si c’est parce que je suis en colère en raison de ma défaite ou si c’est le danger qui m’entoure, mais ma compétence de recherche s’est améliorée.

 

Mon corps semble également plus léger.

 

Je n’ai pas exagéré lorsque j’ai dit que ces enfoirés ne me poseraient pas de problème.

 

C’était pourquoi je pouvais affirmer que nous pourrions nous échapper plus tard.

 

Tout d’abord, je dois enquêter.

 

“Putain, je peux sentir ces pourritures de loin.” (Lime)

 

“Hein ?” (Eva)

 

J’ai essayé de ne pas me faire repérer en me déplaçant silencieusement, mais j’ai dit ça inconsciemment quand mon nez m’a titillé.

 

Cette réaction et mes propos venaient de mes réflexes d’aventurier, j’avais un odorat aiguisé et je pouvais sentir toutes les ordures de très loin, que ce soit un Hyumain ou un monstre.

 

Le couloir avait une odeur similaire…

 

“Eva-san, reste ici un moment, je vais te laisser une barrière qu’aucun monstre ne puisse la briser, donc reste à l’intérieur.” (Lime)

 

“Non, Lime-san, vous êtes…’’ (Eva)

 

“Je dois aller là-bas.” (Lime)

 

J’ai fait en sorte qu’elle arrête de parler en ayant mis mon index sur sa bouche et je lui ai signalé qu’il y avait des personnes plus loin dans le couloir.

 

Il y en avait une grande quantité.

 

C’est une zone d’expérimentation ou d’échange pour leur trafic ?

 

Mon instinct m’indiquait la première.

 

La femme semblait être un peu irritée.

 

Il y aurait bientôt une bataille, donc je ne veux aucune gêne.

 

En outre, ils étaient armés, actuellement, je n’ai pas le luxe de prendre soin d’une personne vu que je vais en combattre beaucoup.

 

“Lime-san, vous ne pouvez pas laisser une fille seule dans un tel endroit !” (Eva)

 

Chut !

 

Je savais que j’ai utilisé une magie pour supprimer les bruits que nous faisions, mais sérieusement… Qu’est-ce qui ne pas avec cette femme ? Pourquoi les femmes ne peuvent-elles pas comprendre dans quelle situation elles sont ?

 

 

“Je l’ai déjà dit, je ne serais pas long, fait un somme ou assieds-toi. Il n’y a rien qui puisse te nuire tant que tu restes dans la barrière.” (Lime)

 

…D’ailleurs, je ne voudrais pas la traumatiser étant donné ce que je m’apprêtais à faire.

 

Les mercenaires et les gardes de sécurité, qui verraient cette fille, essayaient de s’en prendre à elle.

 

“Lime-san, il est impossible que je puisse dormir ici !” (Eva)

 

“C’était juste une idée, maintenant merci de juste patienter ici et je serais de retour en clin d’œil.” (Lime)

 

J’ai transformé mon bracelet en une arme et je me suis rapproché discrètement, il y avait deux gardes de l’autre côté d’une intersection qui faisaient le guet, j’ai rapidement sauté sur eux.

 

Les deux types m’ont rapidement remarqué et ont essayé de dégainer leurs épées, mais il était déjà trop tard.

 

J’ai suffisamment tranché le cou de l’un d’entre eux pour que ce soit une blessure fatale, mais pas assez pour faire voler la tête, et pour l’autre type, j’ai réussi à le trancher en deux.

 

Des éclaboussures de sang omniprésent.

 

J’en ai également sur moi, mais je m’en foutais tant que cela ne gênait pas ma vision.

 

J’ai donné un coup de pied dans la porte et j’ai pu voir ce qu’il y avait à l’intérieur.

 

“… Merde !” (Lime)

 

La scène devant moi était encore pire que je me l’étais imaginé.

 

Les Demi-Humains étaient mis en pièce alors qu’ils étaient encore en vie. Transplantations d’organes, expérimentation avec différentes parties du corps… et ainsi de suite.

 

Rien de décent ne pourra être tiré de cela.

 

Il n’y avait plus de retour possible pour eux.

 

Il y avait un Demi-Humain qui allait bien, mais ses yeux ne reflétaient plus que le désespoir.

 

C’était les mêmes yeux que j’ai vu d’innombrable fois à Tsige, ceux que tu avais avant de mourir ou quand tu l’attendais. Il n’y avait plus aucune lumière dans ses yeux.

 

… Putain !

 

“Alors que je me doutais que ça serait ainsi… Non, calme-toi !” (Lime)

 

J’ai essayé de me ressaisir après avoir vu cette scène en répétant ses mots et en pensant à l’entraînement de Frangine.

 

Mais… Je n’y arrivais pas.

 

“Je n’y arriverai pas… mais je suis heureux de pas pouvoir le faire.” (Lime)

 

Tout le monde !

 

Chaque chose vivante ici.

 

Comme une forme de salut.

 

Je vais vous libérer de ce monde.

 

J’ai tué les gardes qui ont semblé s’intéressés à mon fidèle partenaire, mon katana.

 

J’en ai tué deux autres qui regardaient une épée enfoncée dans le sol.

 

J’ai tué trois autres personnes en m’étant à peine déplacé.

 

Je l’ai fait sans me soucier de l’éclatant liquide rouge et je suis allé voir les quatre sujets vivants pour les aider à quitter ce monde.

 

J’ai fermé les yeux du dernier, sa dernière vision sera mon visage.

 

Je ne me sentais toujours pas mieux.

 

Mais c’était un fait.

 

Je n’ai pu aider personne.

 

“…Ha…ha” (Lime)

 

J’ai laissé échapper un soupir.

 

Il restait une femme et elle portait un vêtement blanc… Je ne l’ai pas encore tué.

 

“Assassin !!! Je ne sais pas quel genre de brute tu es, est-ce que tu sais quel genre d’endroit tu es ?! Est-ce que ton Boss est au courant ?!” (Femme)

 

Assassin, c’était la première voix que j’ai entendue dans cette pièce.

 

Eh bien techniquement, ce n’était pas le premier, j’ai entendu beaucoup de cris et de hurlement, mais ce n’était pas des mots, alors on pourrait dire que c’était différent ?

 

Dans tous les cas, c’était la première fois dans ma vie que le mot assassin ne me correspondait pas ou que je n’entendais pas ses mots en boucle dans ma tête.

 

“Qui je suis ? Je vais te le dire maintenant.” (Lime)

 

L’hypnose, c’était une technique qui encourageait à se confesser ou pour aussi briser l’esprit d’une personne… Je sais comment l’utiliser.

 

Idéalement… Si l’autre personne est déjà terrifiée par toi, c’était encore plus facile.

 

J’en ai profité pour vérifier si Eva-san allait bien…

 

Ok, il n’y a pas de problème.

 

Je peux continuer sans interruption.

 

Il me faudra… cinq minutes pour rétablir la télépathie.

 

La femme a répondu à chaque question, mais le processus a pris plus de temps que d’habitude.

 

Si Shiki-san était ici, il pourrait le faire en un claquement de doigt.

 

Quoi qu’il en soit, j’ai quand même voulu qu’elle soit terrifiée et qu’elle crie.

 

Des larmes et de la morve.

 

 

La femme a commencé à s’appuyer sur le mur et elle cherchait à fuir mon regard. Peu de temps après, le mur a été repeint en rouge et j’ai quitté la pièce.

 

J’ai rejoint Eva-san et la télépathie a été restaurée. J’ai contacté le jeune maître.

 

Je ne sais pas pourquoi mais apparemment, Shiki-san était de mauvaise humeur et le Boss m’a parlé d’un Dragon.

 

______________

 

………Fin du rapport…….. J’ai jeté le compte-rendu.

 

En ce moment, je combattais contre un terrible ennemi, mon rapport de l’incident. Je ne sais plus combien de fois je l’ai écrit, jeté et recommencé.

 

J’ai déjà présenté un compte-rendu oral et écrit, mais l’écrit a été rejeté.

 

Shiki-san et Frangine m’ont dit que je devais le soumettre à nouveau.

 

“C’est une bonne opportunité, Lime. À l’avenir, tu n’auras peut-être pas l’occasion de le rapporter oralement à Waka ou qu’il n’aura pas le temps de t’écouter. Donc, utilise cette chance pour apprendre à comment écrire un bon rapport, Shiki te guidera et le corrigera !” (Tomoe)

 

“C’est exactement comme Tomoe-san l’a dit, je ne crois pas que j’aurais le temps d’écouter tes rapports dans le futur, par conséquent nous aurions besoin que tu apprennes à écrire correctement des compte-rendus.” (Shiki)

 

Je partage complètement leur avis.

 

Ce n’est pas parce que je ne peux pas le faire que je n’y arriverais jamais.

 

Mon but dans cette compagnie est de devenir le bras droit de Frangine.

 

Dans le futur, le nombre de personnes qui sera à ses côtés ne diminuera pas, bien au contraire.

 

Alors quelqu’un prendra ma place si je commence à me relâcher, je veux rester proche de Boss. Je ne vise pas le sommet, je veux juste être quelqu’un sur qui on peut compter.

 

Je dois continuer à m’améliorer pour acquérir plus de connaissance et de force.

 

Le Boss est un homme puissant plein de mérite.

 

Je ne veux pas leur causer de problème, je veux juste garder cette position pour toujours parce j’ai été là depuis le début.

 

… Je crois qu’un des étudiants de la classe du Boss se joindra à la compagnie Kuzunoha après ses études.

 

C’est un étudiant boursier et diplômé de la plus grande école, rien que par ces faits, il me surpassera en valeur.

 

À brève échéance, je pourrais devenir un subordonné de ce type si je ne continuais pas ma formation et que je n’apprenais pas plus de techniques.

 

Je ne veux pas être le subordonné d’une autre personne que Boss et Frangine.

 

C’est exactement pour cette raison que je sais qu’il y a des choses que je dois faire pour m’améliorer.

 

“Mais… je ne pensais pas que… mon adversaire… était un Dragon supérieur… Évidemment que je ne pouvais pas le battre tout seul.” (Lime)

 

Un mémorable adversaire, c’était la cause de ma défaite.

 

Ce n’était même pas un ordinaire Dragon supérieur… C’était celui que des personnes passaient leur vie entière à chercher sans jamais les trouver.

 

Hahaha, on ne s’ennuie jamais quand on est avec Boss.

 

Boss m’a dit que c’était un Dragon nommé Root

 

Apparemment, ce type était vraiment proche de la Déesse.

 

Je n’ai pas été assez bon pour le blesser, même superficiellement… hein ?

 

Je n’ai pas été assez bon pour rester en vie… non ?

 

Yep, je suis génial !

 

Faire en sorte que les points importants soient faciles à comprendre tout en les répertoriant.

 

Je bossais sur le rapport tout en me complimentant d’avoir survécu à la rencontre avec ce Dragon.

 

En parlant du Dragon supérieur, les habitants de Tsige avaient des poèmes et des chansons à propos d’eux, ces chansons disaient même où habitait les Dragons supérieurs. Cependant, je ne vais pas les chanter.

 

Il est dit que le Dragon supérieur de l’eau, qui se nommait Chute d’Eau, vivait dans Limia et depuis bien longtemps, il y avait un contrat entre lui et la famille royale. Aussi longtemps que les gens n’essaieraient pas d’envahir la terre où il vivait, il rendra les terres environnantes riche et fertile. Il paraît qu’il pourrait même guérir les pires maladies et qu’il aidait parfois la famille royale.

 

Lumière Pourpre, le Dragon supérieur du feu vivait dans une chaîne de volcan loin au nord. Il est dit qu’il était la créature la plus rapide existante sur cette terre et qu’il pouvait faire le tour du monde en une journée. Le souffle de son attaque était une des plus puissantes attaques de ce monde et cela te transformerait en étoile filante si tu étais pris dans son attaque. Je ne pense pas qu’on puisse le comparer à Boss.

 

Je crois que je me souviens d’une partie mentionnant le Dragon supérieur de la nuit, Voile de la Nuit, il vivrait quelque part dans un labyrinthe dans Lorel. Je crois que c’est à l’est de Lorel. Apparemment, c’était une sorte de ville antique au fond d’un labyrinthe et il y résidait depuis des lustres et d’innombrables trésors y reposeraient. Rien qui puisse être comparé à ce qu’on trouve à Asora.

 

Il y avait également quelque chose sur le désert… mais je n’arrivais pas du tout à m’en rappeler. Bon, puisqu’ils sont 7, alors je suis sûr qu’il y en a un dans l’empire et un autre dans le désert.

 

“Mais pourquoi un de ces Dragons supérieurs est le chef de la guilde des Aventuriers. Boss et Frangine ont dit qu’il était le chef de la guilde, mais ça n’explique pas ce qu’il y fait. Je ne peux pas imaginer l’un des plus puissants Dragons assis à remplir des papiers toute la journée. Mais il est impossible qu’ils m’aient menti alors ça doit être la vérité, mais pourquoi ?” (Lime)

 

Apparemment, le Dragon Root était le fondateur de la guilde des aventuriers et il la gérait depuis le début.

 

Ils ne sont pas rentrés dans les détails, mais si c’est vrai, je lui suis très reconnaissant. Jusqu’à la rencontre avec Boss, j’étais juste un aventurier et j’aimais bien cette vie.

 

C’était grâce à la guilde des aventuriers que n’importe qui, même le plus misérable, pouvait devenir une personne accomplie ou en rêver pendant un moment.

 

Ce Dragon Root, il a visité la compagnie il y a quelques jours, il était sous la forme d’un Hyumain et il a eu une longue conversation avec Boss.

 

Je l’ai senti venir grâce à mon épée qui avait une capacité pour marquer sa cible, j’ai couru pour voir si Boss allait bien, mais à la fin, on m’a mis à la porte.

 

Je ne sais que trop bien que peu importe ce que je ferais, rien ne sera efficace contre ce type… Je me sentais encore impuissant.

 

Après avoir discuté avec ce type, Frangine semblait assez démoralisée et je lui ai demandé ce qui n’allait pas, mais elle ne m’a pas répondu.

 

Et le sourire de Boss était moins radieux.

 

Je me sentais tellement inutile à ne pas pouvoir les réconforter ou simplement être une oreille à leur écoute.

 

C’est pourquoi.

 

Même lorsque je travaillais, même si je dormais… J’ai commencé à réfléchir sur ce que Root a pu leur dire.

 

La Ville Académique rentrera bientôt dans la période des vacances d’été.

 

C’était pourquoi Boss a dit que la compagnie pourrait être un peu plus tranquille.

 

C’est à ce moment-là que je pourrai consacrer plus de temps à mon entraînement.

 

Et honnêtement, je ne fais pas tellement de boulot dans le magasin.

 

La grande partie du travail est gérée par les Ogres Forestiers et les Anciens Nains. Je suis presque certain qu’ils peuvent gérer la plupart du travail tout seul.

 

Mes subordonnés, Akua et Eris sont deux personnes qui travaillaient ensemble avec moi dans la division du renseignement. Boss ne m’a pas demandé de les aider à grandir, mais de veiller à ce qu’elles n’en fassent pas trop.

 

Elles étaient agréables à vivre, mais actuellement, elles étaient dans un camp spécial d’entraînement, elles ont dit qu’elles devraient s’entraîner comme si leur vie en dépendait ou sinon elles mourront.

 

En ce qui concerne mon entraînement, je devrais commencer par le désert et demander quelques conseils à Frangine…

 

Ah.

 

En mentionnant les vacances d’été.

 

Je viens de penser à deux filles.

 

Non, il ne s’agit pas d’amour.

 

Les deux filles de Rembrandt.

 

Pendant les vacances d’été, ces filles et les autres étudiants suivront un entraînement spécial et Boss fera un séminaire spécial pour eux.

 

Même s’il est occupé, Boss a accepté ce séminaire spécial parce que Rembrandt lui a dit que ces filles ne voulaient pas rentrer cet été. Alors il a accepté de le faire si elles rentraient chez elles pendant la seconde moitié des vacances.

 

J’ai entendu dire par Shiki-san que ces deux-là faisaient de leur mieux pour s’entraîner et devenir plus fortes.

 

J’ai fait des choses horribles à ces deux-là, non à la famille Rembrandt entière.

 

Boss a glissé un mot en ma faveur, donc cette affaire a été pardonnée.

 

Mais…

 

“Celui qui m’a donné l’opportunité de demander pardon, c’était Boss… Je lui suis vraiment reconnaissant.” (Lime)

 

L’académie et moi n’avons rien à voir l’un avec l’autre.

 

Bien sûr, je n’ai aucune intention de toucher à quoi que ce soit en relation avec le boulot de Boss en tant que professeur.

 

Mais je ne crois pas que c’était une coïncidence si Shiki-san m’a parlé des sœurs, ce n’était pas quelque chose de nécessaire.

 

Je suis certain qu’il était conscient que je me sentais toujours coupable pour ça… C’est pour cela qu’il m’a donné cette chance.

 

Ces étudiants sont également allés dans une forêt proche de la Ville Académique, c’était un niveau assez élevé pour elles. Apparemment, leur confiance a été brisée durant ce voyage.

 

On dirait que Boss a donné une mission spéciale à Eris, celle de les surveiller au cas où quelque chose tournerait mal. Il n’y a pas eu de blessé, mais on pouvait lire une expression sur leur visage lorsqu’ils sont revenus ‘Je suis faible’. Depuis lors, Je les ai vu vivre chaque jour plus pleinement et avec plus de prudence.

 

Vivre prudemment chaque jour, vivre pleinement chaque jour.

 

C’est plutôt facile de survivre, mais incroyablement difficile de vivre.

 

Je suis un petit peu jaloux de ces étudiants qui ont pu le faire si tôt dans leur vie et ils ont également reçu l’enseignement de Boss.

 

Je ne suis pas sûr que ces filles soient en mesure de le faire quand elles seront de retour à Tsige. Je sais que je ne dois plus me soucier des sœurs et je ne ferai plus rien de déraisonnable non plus.

 

Mais je suppose que je peux un peu les aider.

 

L’endroit où je veux m’entraîner est proche d’ici et je n’aurais aucun problème pour y aller et les protéger.

 

Je présume que je ne peux pas te battre Boss.

 

N’est-ce pas une bonne opportunité pour moi ? De pouvoir régler toutes les choses qui me trottent dans la tête en ce moment.

 

Sif Rembrandt et Yuno Rembrandt.

 

Je ne crois pas que je rachèterai mes fautes pour ce que j’ai fait.

 

Au moins, laissez-moi vous aider à suivre les autres.

 

Je vais me mêler un peu de votre entraînement Boss, ok ?

<>
Traduit par la team : Nyan-Team