Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 111 – Le festival de l'école arrivera bientôt

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


À l’époque où je vivais sur la Terre, j’ai ressenti la vaste étendue du ciel d’été comme celle que j’expérimentais dans ce monde. Cela va faire bientôt deux ans que je suis venu dans ce monde, alors peut-être que c’était la nostalgie qui me faisait penser ainsi.

 

Même si mon point de vue a changé, le fait d’être dans une école me rendait plus fort.

 

Plus d’un mois s’est déroulé depuis les vacances d’été de Rotsgard, mais ceci ne signifiait pas que ces cours scolaires commenceraient immédiatement. En théorie, l’académie reprendra ses activités, donc les étudiants doivent suivre chaque jour les cours, mais à cause du festival de l’académie, les cours obligatoires ne sont pas encore ouverts.

 

Après une pause d’un mois, il y avait une autre période de préparation qui durait un mois, alors fondamentalement, c’était comme une pause de deux mois. Les étudiants, qui sont occupés pendant la période de préparation, ne rentraient pas dans cette catégorie. Du moins pour les étudiants de ma classe, c’était le cas. Ils ont poursuivi les cours de ma classe pendant les vacances d’été et pourtant, ils m’ont dit qu’ils voulaient continuer les cours pendant cette période de préparation. J’ai refusé. Après tout, j’avais une ou deux choses que je voulais faire.

 

Quel est intérêt pour l’académie d’avoir un festival en automne ? Ce n’était pas comme si nous célébrions une bonne récolte ou un truc du genre… C’était ce que je pensais, mais si les fondements de la création du festival venaient de l’automne, je peux en quelque sorte le comprendre. Mais bon, comparé aux festivals culturelles que j’ai expérimenté dans mon monde, celui-là semblait plutôt différent.

 

Cela durait une semaine et il y avait un assez grand nombre d’événement. Les étudiants en charge du management se tenaient au sommet et leurs assistants étaient choisis personnellement dans chaque département. Ceux, qui étaient en charge, n’étaient pas nombreux, mais ils semblaient avoir un grand sens de l’honneur. Il y avait plusieurs ouvrages issus de la recherche et des spectacles dans la première moitié. Et dans la deuxième moitié, il y avait de nombreux tournois planifiés pour exhiber leurs aptitudes.

 

De nombreuses personnes sont juste venues assistées aux festivals et les auberges des villes environnantes étaient toutes remplies. Non, je pourrais être la personne étrange pour avoir pensé que c’était ‘juste pour assister’. Et en vérité, un grand nombre d’invités d’états de Limia et Gritonia sont venus malgré la guerre. Ils recherchaient les jeunes talents et organisaient plusieurs conférences diplomatiques côte à côte. Je devrais plutôt dire : ‘Comme attendu de la meilleure académie Hyumaine’.

 

Jin et Amélia avaient l’air d’être motivés. Ils ne sont pas considérés comme les meilleurs de l’académie et ils ne seront pas diplômés cette année non plus. Ils devront attendre l’année prochaine et ce n’était pas comme si c’était leur dernier festival, mais on dirait qu’ils faisaient de leur mieux en vue du tournoi auquel ils participaient. Ils ont été motivés lorsqu’ils ont entendu que c’était une chance importante de montrer leur talent afin d’être recrutée dans le futur. Les meilleurs de l’académie étaient prêts à faire leur mieux avec une incroyable résolution.

 

“Raidou-sama, c’est l’inventaire des marchandises pour le festival de l’école.”

 

Pendant que j’examinais les quelques documents relatifs à la compagnie et que je m’égarais aussi dans le paysage, une voix m’a interpellé.

 

Shiki. Menu comme jamais. Nous avons été souvent à Asora pendant l’été et il fut un moment, notre régime alimentaire était très calorique. Évidemment, je m’entraînais à cette époque et même ainsi, j’ai pris du poids et pourtant, il n’a pas changé du tout. Quoi de neuf à part ça ? Si c’était l’avantage d’avoir fait un pacte, ceci serait bien que je l’ai également. Il surpassait facilement les 3 000 calories en un repas avec la combinaison du nabe doux et de mayonnaise. Peu importe comment j’y réfléchis, il a un métabolisme vraiment abusif. C’est vraiment injuste.

 

 

“Yo, Makoto-kun. À propos du festival de l’école, et si vous vous baladiez avec moi dans quelques endroits. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous guider dans des endroits bizarres.” (Root)

 

Root. Un jeune homme aux cheveux blancs. Ou peut-être un gamin ? Il semblait avoir le même age que moi, mais j’avais l’impression que les deux lui iraient. Eh bien, le terme jeune homme sera correct. Il ressemblait peut-être à ça, mais tout comme ma servante Tomoe, il était aussi un Dragon. Par contre, il est plus distingué. Et il était à la tête d’un des mystères de ce monde, la guilde des aventuriers et son fondateur également. De toute façon, il avait beaucoup de titres. Si je devais le décrire rapidement, cela serait ainsi : un génie et un pervers. Après notre rencontre d’avant les vacances d’été et le choc de sa révélation, il a dit qu’il reviendrait dans notre compagnie pour nous inviter à manger. Soit dit en passant, je ne l’ai pas ramené une seule fois à Asora, Tomoe et Shiki ne l’ont pas fait non plus, cela veut dire que je ne suis pas le seul à penser pareil. J’ai dit à mes trois serviteurs qu’ils pouvaient ramener quelqu’un à Asora tant que vous pensiez que cette personne était fiable.

 

Perfectionnant les contre-mesures contre le brouillage de télépathie et l’invocation forcée de la Déesse. La plupart des taches urgentes ont été réalisées. Ainsi, que ce soit Tomoe ou Mio, tout le monde a progressivement commencé à devenir plus fort sans relâcher la pression. Personnellement, je pense que la progression de Shiki est plutôt impressionnante. C’est sûrement parce qu’il y a quelque chose qui le motive ardemment.

 

En passant, j’ai montré le résultat de mon entraînement à tout le monde à la fin des vacances d’été et ils avaient tous des yeux exorbités. Je n’ai rien fait de bizarre, donc leur réaction était assez exagérée.

 

“La liste des marchandises de l’entreprise, qui peuvent être complétées, arrivera ce soir, donc c’est bon de continuer ainsi. Veille à aligner les marchandises actuelles de sorte qu’il y aura plus d’espaces dans les rayons. Root, s’il n’y a pas de problème à marcher à côté d’une célébrité, alors je peux vous suivre. Par contre, évitez de venir tous les jours. Comme vous le voyez, je suis occupé.” (Makoto)

 

“Entendu. À propos de la formation des nouveaux arrivants, est-ce bon de discuter avec Beren pour augmenter l’efficacité ? Le nombre est peu excessif et je ne peux pas réduire la liste dans le temps imparti.” (Shiki)

 

Root a acquiescé avec un sourire et il a commencé à lire un livre sur le sofa. Même lorsque je lui ai demandé des informations sur mes parents et Kaleneon, il m’a répondu avec des excuses, du style ‘Je prépare le bain’. Quand j’ai poursuivi le sujet, il m’a dit qu’il connaissait que peu de choses après leur départ de Kaleneon. Leur relation avec la Déesse est apparue à ce moment-là. Eh bien, c’est certainement vrai qu’il ne doit pas connaître toutes les choses qui se passe dans le monde. En fin de compte, il m’a dit que s’il se souvenait de quelque chose, il en parlerait sur l’oreiller. À ce moment-là, je lui ai demandé de partir. C’est vraiment effrayant qu’il n’ait toujours pas renoncé. Il est même venu une fois avec l’apparence d’une femme et il, non… elle était vraiment belle. Elle devait avoir dans la vingtaine, mais elle avait un charme étrange. J’ai commencé à me demander si je ne préférais pas les femmes plus veilles que moi. Est-ce que les corps de Tomoe et Mio sont basées sur mes désirs ? Pourtant, je croyais que je me fichais de l’age…

 

“Ah, je vois. C’est bon. Je te laisse gérer cela. Ne penses-tu pas qu’un certain nombre d’entre-eux pourraient venir avant d’être occupé ici ?” (Makoto)

 

“Voyons voir. Ils sont des Demi-Humains, alors à moins qu’ils ne puissent apprendre le langage commun, nous ne pourrons pas aller de l’avant. C’est pourquoi je ne peux pas définir de nombre précis.” (Shiki)

 

Langage commun, hein. En fin de compte, j’ai renoncé à trouver une solution pour le problème de la prononciation. Si j’ai une chance d’être en face à face avec la Déesse, peut-être que je devrais essayer de négocier. Mouais, je veux toujours apprendre à parler normalement.

 

“Hein ? Il va y avoir encore plus de gens. Est-ce que tu vas encore employer des Demi-Humains ? Makoto-kun est vraiment gentil avec eux. Non, peut-être que c’est juste que tu détestes les Hyumains ?” (Root)

 

“… Root. Nous avons également Lime. Ce n’est pas comme si j’aimais ou détestais une personne selon son espèce. Par contre, je vais le redire clairement. P-A-R-T-E-Z.” (Makoto)

 

Rentre juste gentiment dans ta guilde et travaille-y. Les personnes de la guilde sont probablement troublées que leur maître ait disparu.

 

J’ai regardé le dos du maître de guilde que j’ai réussi à faire partir. Tant bien que mal, je fais de mon mieux en tant que marchand, alors le génie devrait faire son métier correctement. Dernièrement, je me suis un peu habitué à mon rôle de marchand, mais je ne peux toujours pas me comparer à Shiki. Pour les données de l’inventaire, je vais laisser une partie de la tache au duo d’Ogresses Forestières.

 

“… Cette personne, peu importe combien de fois nous lui disons, il t’appelle Makoto-sama au lieu de Raidou-sama.” (Shiki)

 

“Même si nous lui disons qu’il y a un but derrière cela, il n’écoutera toujours pas. Il est ainsi, mais il m’appelle Raidou-dono quand il y a d’autres personnes dans les alentours. Si nous y réagissons, ça ne ferait que lui faire plaisir.” (Makoto)

 

“J’en ai tiré la leçon. Si possible, je voudrais qu’il m’enseigne son savoir, mais il n’agit aussi amicalement qu’avec Raidou-sama.” (Shiki)

 

Peut-être que Shiki a dû respect pour les vastes connaissances de Raidou. De mes trois serviteurs, Shiki était le seul qui avait une opinion positive sur Root. Qu’il vienne s’immiscer au cours de cette période où nous sommes débordés avec les préparatifs de l’école, Shiki ne doit pas être fâché à cause de cette raison.

 

“À présent. Quand bien même nous essayons d’anticiper le résultat, tout dépend des personnes qui font les campements temporaires à l’extérieur. Donc Shiki, que dirais-tu d’aller au Gotetsu ?” (Makoto)

 

“Campements temporaires, ah, tu parles des établissements d’hébergements à l’extérieur de la ville, hein. Les spécialistes de l’élément de terre ont fait une multitude de bâtiments ce mois-ci. C’est vraiment un bon mois pour les affaires.” (Shiki)

 

C’était parce que dans ce monde il était possible de faire ce genre de chose. Fabriquer des auberges à l’extérieur quand le besoin s’en faisait sentir. Et lorsqu’ils n’en avaient plus besoin, ils sortaient le mobilier et les objets de la vie de tous les jours, puis ils retournaient le bâtiment à la terre. Vraiment pratique. C’était nécessaire de rassembler une bonne quantité de magiciens spécialisée en élément magique de terre, mais ce n’était pas un problème dans cette ville.

 

“Exact. Rembrandt-san et Sif devrait utiliser cette chance pour gagner de l’argent de poche.” (Makoto)

 

Si c’était Sif qui avait la bénédiction d’un esprit de terre, elle aurait été capable de construire efficacement des auberges. Elle serait sûrement en mesure de gagner de l’argent. Même si elle rentrait à la maison lors de la seconde moitié des vacances d’été, elle a gagné beaucoup en puissance lors de la première moitié, alors elle devrait pouvoir faire quelque chose à son niveau. Terre et feu, au tout début elle s’était manifestement spécialisée que dans des sorts offensifs, mais maintenant, elle pouvait utiliser la magie de soutien jusqu’à un certain niveau. Sa déplorable magie de guérison a également commencé à prendre forme. Et pourtant, elle venait tous les jours avec Jin et les autres pour me demander de leur enseigner. Même si les professeurs temporaires ne donnaient pas de cours jusqu’à ce que le festival de l’école soit fini. Ceci pourrait ressembler à une extension des vacances, mais dans mon cas, l’activité du magasin augmentait et c’était un moment crucial où je devais me préparer pour le festival. J’ai refusé leur demande à chaque fois.

 

“… Ah, je vois. Il va être l’heure où Jin et les autres viennent te le demander. Tu utilises le repas comme une occasion de se réfugier dans le Gotetsu, hein. Je vais t’accompagner.” (Shiki)

 

“Merci pour ta compréhension. Allons prévenir Eris de ne pas cuisiner avant de partir.” (Makoto)

 

Au milieu des vacances, Jin et les autres ont été un peu excessifs avec leur entraînement, Eris, qui a été laissée comme une assurance, a joué un rôle actif. Plus tard, Jin et les autres ont pris conscience de sa réelle identité et elle est maintenant considérée comme une incroyable personne à traiter avec respect. Même quand elle a dit qu’elle était une Demi-Humaine, leur attitude n’a pas tellement changé. C’était pourquoi, même lorsque Akua lui a dit d’être plus modeste, elle s’est encore plus emballée. La semaine dernière, je lui ai dit de retourner à Asora pour une semaine et elle est redevenue un peu plus apprivoiser, mais tu sais, c’est toujours Eris. Il vaudrait mieux lui mettre un collier. Elle a dit à Jin que pour être embauché à la compagnie Kuzunoha, il aurait au moins besoin d’atteindre un tel niveau de puissance. Sérieusement, rien de bon ne pouvait sortir de sa bouche. Peu importe si tu étais niveau 1 ou 100, le salaire ne changerait pas. Ah, en ce qui concerne le salaire, je pense qu’il serait mieux de réfléchir tranquillement à ça. J’ai déjà commencé à mieux appréhender les autres compagnies, donc on fera ça quand le festival sera fini. Puisque c’est une période assez occupée, donnons leur un bonus.

 

À propos de Gotetsu, on dirait que dernièrement, Eva-san s’est montrée plus souvent après qu’elle est terminée son travail à l’académie. Nous l’avons souvent rencontré là-bas. Il y avait déjà des clients avant que nous commencions à aller la-bas, mais depuis que Shiki et moi, nous leur avions recommandé deux ou trois petites choses, le nombre de client augmentait petit à petit. Ce n’est peut-être pas mon commerce, mais cela me rendait quand même heureux. Eh bien, je leur ai juste recommandé quelques condiments et ingrédients que j’utilisais dans mon pays natal, si bien que le magasin ne sentait plus tellement l’odeur des sucreries. Shiki a également donné quelque recommandation pour le nabe avec un grand enthousiasme. Le tofu bouilli à base d’algue et de poisson n’a pas été très bien accueilli et j’étais le seul qui en commandait, un échec commercial et pourtant, le vieil homme du Gotetsu l’a toujours laissé dans son menu parce que j’en commandais. Merci.

 

Je suis descendu au RDC pour prévenir Eris qui s’occupait du magasin. Elle a sursauté comme un petit chat surprit et elle s’est inclinée plusieurs fois.

 

“Je ferai de mon mieux, je ferai vraiment de mon mieux. Assurément de mon mieux.” (Eris)

 

[Pas de problème, je sais que tu fais de ton mieux. Lorsque les étudiants arriveront, assure-toi de les traiter correctement comme n’importe quel client. Bon, je vais sortir pendant un moment.] (Makoto)

 

“Voyagez bien.” (Eris)

 

En voyant l’attitude d’Eris, les autres employés ont eu un rire forcé qui ont masqué sa réponse. Shiki et moi, nous avons hoché de la tête et nous avons quitté le magasin par la porte dérobée.

 

Il est encore trop tôt pour être le soir. Même ainsi, en observant le ciel, je peux dire que cela va bientôt arriver.

 

“Comme le Tsurube-otoshi, hein. (NTF : Sorte de Démon du folklore japonais, ressemblant à une sorte de soleil qui attaquerait ses victimes depuis la cime des arbres.). Je me souviens de mon monde d’origine plus souvent que d’habitude aujourd’hui.” (Makoto)

 

J’ai laissé échapper un rire sarcastique, comme si je fuyais mes propres mots.

 

“Raidou-sama ?” (Shiki)

 

“C’est rien. Allons-y.” (Makoto)

 

J’ai répondu ceci avec un sourire sut le visage aux paroles inquiètes de Shiki. Peut-être que j’ai laissé ma solitude transparaître.

 

Il restait encore une semaine avant le festival de l’école. C’est fort probable que ce sera la fois où je verrais le plus de personnes depuis mon arrivée dans ce monde. C’est une évidence, mais il y aura beaucoup de gens qui viennent de différents pays.

 

Je vais juste continuer à faire ce que je veux. Peut-être que c’est grâce à la puissance que j’ai obtenue pendant les vacances, mais je me sens un peu plus confiant. Même quand j’ai entendu dire qu’il y aurait un grand nombre de personnes qui viendront en ville, je n’ai pas paniqué et j’ai été capable de l’accepter. Dans le futur, je rencontrerais les héros quelque part dans le monde, alors faire attention au regard du public est tout simplement inutile. Et ce n’est pas comme si je ne pouvais pas juste menacer les personnes qui m’ont vues.

 

Quand bien même je serais encore jeté sur le champ de bataille, je crois que le moi actuel pourrait mieux le gérer. En fait, je suis conscient que je suis devenu plus fort, mais je suis surtout plus détendu.

 

Les bruits de la ville sont devenus plus assourdissants à mon arrivé dans la grande avenue. On dirait que tout le monde était impatient d’être au festival de l’école. Je me suis dirigé vers le Gotetsu avec un mélange de sentiment conflictuel, de l’anxiété et de l’impatience, comme si je sentais quelque chose allait arriver.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team