Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 114 – Tu me demandes de le faire ?

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


“Bon retour, j’allais justement te contacter. C’est vraiment un bon timing.” (Tomoe)

 

“Tomoe. C’est surprenant que tu sois à Asora en ce moment. Est-ce que l’enquête avance bien ?” (Makoto)

 

Tomoe, qui donnait l’impression de toujours manger rapidement son repas quand elle rentrait à Asora, est revenue plus rapidement qu’à son habitude. Très surprenant.

 

Après que Tomoe a fini ce que je lui ai confié, elle a dit quelque chose à propos des quatre saisons d’Asora et elle s’est promenée à travers le monde. Elle m’a même déclaré une fois qu’elle désirait faire une carte du monde et je me souvenais de lui avoir donné mon accord.

 

Bien qu’elle se déplaçait à travers le monde tous les jours, elle était en mesure de gérer toutes les affaires d’Asora et le développement de la nourriture Japonaise progressait doucement. Je lui tire mon chapeau pour son dur travail. Elle était si efficace qu’elle pourrait même ouvrir sa propre affaire dans le monde moderne. La carte était assez chère, mais j’ai l’impression que ça pourrait être nécessaire dans le futur, donc je l’ai acheté sans trop d’hésitation .

 

“Eh bien, c’est à propos d’une affaire. J’ai trouvé un potentiel candidat. Cela ne me dérange pas de commencer ceci après que le festival soit fini, mais je voudrais d’abord l’approbation de Waka.” (Tomoe)

 

Le festival de l’école, hein. Lorsque j’en ai parlé, il n’y a pas eu que seulement Mio, Tomoe a été grandement intéressée. Et à la fin, cela a tourné en une discussion sur comment en profiter pour s’amuser. J’ai décidé que cette période sera comme celle de la Ville Académique , c’est-à-dire une semaine de vacances dans Asora. Même si c’est baptisé ‘ semaine de vacances’, tout le monde va venir comme ils le font chaque jour, c’était ce que Ema m’a dit avec un sourire ironique. Ce sont vraiment des personnes assidues. Je leur ai dit que c’était une bonne chose de s’occuper de sa famille de temps en temps, mais je me demande combien vont vraiment le faire.

 

“Un candidat potentiel, hein. Y a-t-il quelque chose à faire de spécifique ? S’il me suffit d’ouvrir juste une porte et de revenir, je peux le faire maintenant.” (Makoto)

 

Ceci ne devrait pas prendre trop de temps. En réalité, il n’y a pas eu d’intrus qui se soit faufilé par les vestiges d’une porte, même s’il y en avait eu un qui posait problèmes à Tomoe et aux autres, j’aurais juste besoin de revenir à Asora et de le gérer.

 

“… Waka. Il est sans doute vrai que tu es devenu plus fort par tes seuls efforts et c’est bien que tu as pris une certaine assurance, mais te surestimer n’est pas recommandable. Comme le dit le diction : De l’autre côté de la lumière, il y a les ténèbres.” (Tomoe)

 

“Je n’ai pas l’intention d’être arrogant, mais je suis content que Tomoe et les autres aient reconnu que je suis devenu plus confiant. Et donc ? Est-ce un endroit si dangereux ?” (Makoto)

 

Je ne crois pas que pour l’instant je me sois surestimé. Et aussi longtemps que la Déesse n’attaquait pas soudainement, Asora avait des mesures défensives.

 

“C’est une zone qui est complètement sous le contrôle de la race des Démons. C’est un lieu tellement éloigné que même si les Hyumains gagnaient leur combats et avançait dans leur territoire, cela prendrait toujours plusieurs années pour y arriver.” (Tomoe)

 

“…” (Makoto)

 

Quoi ?

 

“Et il y a des Démons proches qui utilisent les ruines d’une ville Hyumaine comme leur forteresse. Ça serait un projet stupide de laisser les vestiges d’une porte à Asora dans le territoire des Démons qui sont plus dangereux que les Hyumains” (Tomoe)

 

“…” (Makoto)

 

Vraiment… Pourquoi est-ce que Tomoe a suggéré un endroit tellement dangereux ? Si c’était quelque part dans le désert, nous serions en mesure d’y aller immédiatement et il n’y aurait pas eu besoin de trop y réfléchir.

 

J’ai également un mauvais pressentiment à ce sujet. Est-ce qu’un malheur va arriver. Un désastre à nouveau ?

 

Je veux connaître également le bonheur, tu sais ?

 

“Waka ?” (Tomoe)

 

“… À ce propos, tu… Qu’est-ce tu as planifié ? D’ailleurs, es-tu entrée en contact avec les Démons de la forteresse sans m’avoir demandé mon accord ?” (Makoto)

 

“Qu’est-ce je planifie de faire… Eh bien, je planifie de juste sécuriser une zone. En réalité, je ne me suis pas du tout approchée. Selon l’analyse actuelles des lieux d’enquêtes et d’autres informations, il a été possible de faire une estimation.” (Tomoe)

 

En même temps qu’elle a dit ça Tomoe m’a montré une carte riche en couleurs. Mais ce n’était pas comme si la carte était en elle-même faite de couleur. C’était juste qu’elle a coloré différents endroits pour diviser les zones, alors c’est devenu un article avec de nombreuses couleurs. Elle a colorié une carte aussi chère ? Ce n’est pas ça. Cette carte était un objet qui a été dupliqué pour l’avoir sous la main.

 

Si je me souviens bien… zone tropicale, région subtropicale, zone tempérée, région glaciaire… et il y avait même la répartition des températures selon l’attitude et les similarités des quatre saisons du Japon. Il y avait même une quantité incroyable d’informations écrit dessus. Même moi je peux le dire juste en regardant la carte, c’est comme si c’était les notes d’un prodige qui a su rassembler tous les points essentiels.

 

“Et ici, hein. La différence avec les températures du japon même si c’est seulement une conjecture, pour que cela corresponde à 95%… c’est plutôt impressionnant.” (Makoto)

 

Cependant, peu importe combien de fois je la regarde, cette carte est mystérieuse. Si le nombre est juste une coïncidence, bah, ça s’arrêterait là. Il y aura toujours des divergences.

 

Mais la carte de ce monde, peu importe comment je la regarde…

 

Ceci me donnait l’impression d’une personne qui aurait fait une vague carte du Japon basée sur un livre historique. L’échelle était à côté de la plaque et il y avait plein de parties qui devaient être corrigées, exactement comme les cartes du passé.

 

Par exemple, KyÅ«shÅ« (ou du moins je crois que c’est ça), la partie supérieure s’étendait telle un éventail et la partie inférieure n’a pas été dessinée. Cette place est indiquée comme le désert. Les abords de Tsige étaient là où était le détroit de Kanmon. (NTF : Plus d’explication ensuite pour les intéresser.) La Grande Route Dorée, que nous avons emprunté, parcourait San’yō-Onoda, suivait la ligne Shin-Meishi et allait jusqu’à Chuuou, comme ferait une autoroute. Dans cette zone, nous avions le royaume de Limia à l’ouest, il y avait l’empire Gritonia à l’est et au nord, il y avait le territoire de la race des Démons. Le pays dévasté d’Elysion ne semblait pas être dessiné avec précision. Il n’y a rien qui ressemble à la région d’Hokkaido sur cette carte. C’est parce qu’il n’existe pas ou parce que cela n’a pas été encore découvert ? Vu la similarité, je suppose que ceci n’a pas été découvert jusqu’à présent.

 

À la place de la mer intérieur du Japon, il y avait une rangée de montagne qui s’étirait là ou serait Hiroshima jusqu’à l’île de Shikoku. Il n’y avait pas de lacs là-bas mais à proximité de Rotsgard, il y avait le lac Biwa. Je ne peux pas estimer la distance réelle parce que je me suis téléporté, mais il y a beaucoup de similarité avec la géographie du Japon et ça aide à retenir. Apparemment, les deux mers du Japon sont bien là, mais la carte n’est pas plus étendue. Est-ce parce qu’il n’y a rien d’autre ou parce qu’ils ne savent pas si le monde se poursuit ? Si la ressemblance ne s’arrête pas au Japon, alors toutes les autres contrées doivent être pareils. Mais est-ce que les informations sur l’océan ne sont pas minces ? Je n’ai rien entendu sur ça. Root pourrait savoir quelque chose.

 

(NTF : Voilà les informations complémentaires :

 

-Le détroit de Kanmon, ou détroit de Shimonoseki est la bande de mer qui sépare deux des quatre îles du Japon, Honshu au niveau de la pointe de Shimonoseki. (image 2)

 

-San’yō-Onoda, elle n’est pas indiquée sur la carte, mais on peut la situer entre Yamaguchi et Matsuyama, (image 2)

 

-Shin-Meishin, une grande voie du Japon qui parcourt le Japon.

 

-Chuuou, proche de Chiba, à l’est de Tokyo.

 

Tout en regardant l’endroit que Tomoe pointait, je me suis souvenu de quelque chose à propos de cette carte. Si je me souviens bien, ce lieu…

 

“C’est une place que je veux sécuriser si possible. Cela t’ennuie ?” (Tomoe)

 

Ce n’était pas au point d’être de l’hyperventilation, mais Tomoe semblait clairement impatiente.

 

“Tu me demandes si ça m’ennuie ? Nous ne pouvons pas la sécuriser, n’est-ce pas ? C’est dans le territoire des Démons.” (Makoto)

 

“Pas de problème. Aussi longtemps que je n’en ai la permission, je pourrais la nettoyer en un instant.” (Tomoe)

 

La nettoyer… Donc tu as la volonté de croiser le fer, hein.

 

“C’est une forteresse, tu sais ? Comment vas-tu procéder ?” (Makoto)

 

“De front, j’avancerai en détruisant tout. Aucun soucis.” (Tomoe)

 

Elle va… aller de front ? Ne dis pas ça comme si tu allais faire une simple promenade. Comme on pourrait s’y attendre, je n’arrive pas à prendre rapidement une décision. Je voudrais dire ‘il est impossible que tu puisses rencontrer un problème’. Ouais, son comportement me paraît étrange.

 

“… Laisse-moi un peu réfléchir.” (Makoto)

 

“On ne peut pas faire autrement. Compris. J’attends avec impatience une réponse favorable.” (Tomoe)

 

Tomoe s’est retirée tout en ayant l’air légèrement insatisfaite. Ce n’est pas que je ne lui fait pas confiance. Cependant, c’est difficile de décider d’attaquer une forteresse sur un coup de tête. Comment au juste Tomoe imagine leur force armée ? Et si elle provoque un conflit avec la race des Démons, c’est sûr que cela va entraîner de l’hostilité envers nous. C’est un acte qui gravera notre relation avec eux dans le marbre.

 

“Désoler. Bon, pendant que nous profitons du festival de l’école, pourrais-tu continuer la création des produits pendant la semaine de vacances ?” (Makoto)

 

“Je vais le faire. J’ai pu en quelque sorte comprendre la fermentation du riz grâce à ce que Waka m’a appris l’autre jour, donc je crois que je peux progresser sur plusieurs choses. Si tout va bien, je pense que je pourrais faire un compte-rendu que la compagnie pourrait utiliser. Bon…” (Tomoe)

 

“Compris. On se revoit au dîner.” (Makoto)

 

Tomoe est partie. Avoir compris la fermentation du riz, hein. Je ne comprends pas la moitié moi-même. Même si je leur ai expliqué d’une manière confuse. Tomoe et Shiki semble avoir quand même compris quelque chose. À ce moment-là, leur admiration m’a embarrassé. Je me souviens juste que c’était une présentation plutôt désorganisée de connaissances variées.

 

Je n’ai pas seulement parlé de façonnage. Je leur ai fait une présentation générale de la fermentation. Ces petites choses invisibles à l’œil nu qui mangeaient le sucre et l’amidon, qui créait l’alcool et qui ferait apparaître cette saveur. Après, il y en avait certains qui souhaitaient du vin lorsqu’ils ont goûté l’alcool, alors je leur ai dit qu’il serait préférable de discuter de l’endroit où nous allons créer du saké et d’un autre pour faire du vin.

 

Malgré mon exposé, Tomoe et Shiki m’ont écouté jusqu’au bout. ‘La fermentation n’est pas un médicament spécial ou un type de catalyseur ?’ C’était ce qu’ils ont dit avec une étrange admiration. Parfois, je voudrais leur demander s’ils ne faisaient pas des surprenantes erreurs d’interprétation lorsqu’ils examinaient mes souvenirs. Ce n’était pas comme si je l’avais étudié en détails, en plus il faut localiser cette partie précise de ma mémoire pour obtenir cette information que j’ai à peine effleurée. Bon, ça doit être sacrément difficile. Ces deux-là sont si compétents qu’ils ont pu agir avec cette information superficielle.

 

Shiki a murmuré quelque chose à propos des microbes de ce monde qui travaillaient comme ceux de mon monde et il se demandait si c’était possible de les utiliser pour ce processus. Il réfléchissait constamment à de nouveau procédé. Ces derniers temps, Shiki a également semblé s’améliorer sur la culture maraîchage et la recherche de nouvelle nourriture. Je ne sais pas si c’est une bonne ou mauvaise chose.

 

Après le départ de Tomoe, je me suis dirigé là où vivait les Ogres Forestiers pour rencontrer Mondo. Ah, maintenant que j’y réfléchis, un des doyens, celui nommé Nirgistori, a vu que les jeunes, qui ont immigré ici, se sont développés à un rythme anormal et il m’a demandé s’il était possible de faire immigrer le reste des Ogres Forestiers. Il souhaitait donc faire venir le reste de son peuple et on dirait qu’il a convaincu leur assemblé. Eh bien, c’était peut-être parce qu’ils trouvaient la nourriture attrayante, ainsi que l’équipement que les jeunes portaient lorsqu’ils retournaient à leur village. Maintenant que la punition de l’arbre est guérissable, il n’y a plus de raison d’en avoir peur. Si l’autre côté le désire, ceci ne me dérange plus de les laisser venir. Le problème, c’est la forêt et une partie des prairies dans le désert que ces types contrôlent. Que vont-ils faire à ce sujet ? C’est toujours en attente, mais il est pratiquement décidé que presque tout le monde va migrer.

 

“W-Waka-sama ?!” (Ogres Forestiers)

 

Probablement parce qu’ils ont ressenti une présence approchée, les Ogres Forestiers se sont précipitamment approchés et ils ont été surpris que je ne sois pas accompagné. Il est vrai que je viens rarement seul aux habitations des Ogres Forestiers, donc je peux comprendre leur surprise. Eh bien, je n’ai pas senti le besoin de ramener Tomoe avec moi, Mio était en train de cuisiner en fredonnant, Shiki était en réunion avec Ema et je ne voulais pas interférer. Normalement, Komoe-chan faisait sa sieste en ce moment, alors je ne voulais pas la déranger.

 

“Cela fait une paye. Est-ce que Mondo est ici ?” (Makoto)

 

“O-Oui ! Je vais le ramener ici immédiatement !” (Ogre Forestier)

 

“Pas besoin. Je vais y aller. Après tout, je suis celui qui a quelque chose à lui dire.” (Makoto)

 

“Alors, laissez moi vous guider à l’endroit où se trouve le capitaine. Par ici, s’il vous plaît !” (Ogre Forestier)

 

Je pouvais sentir de la nervosité, mais il a correctement géré la situation et il m’a guidé à l’endroit où se trouvait Mondo. Leur réaction est complètement différente de celle qu’ils ont eu quand nous nous sommes rencontrés. J’ai été à nouveau en mesure de confirmer que la tortu… euh je veux dire le programme d’entraînement de Tomoe est sacrément efficace.

 

“Comme je l’imaginais. Comparé aux autres espèces, la zone de leur résidence est plus petite. Quand viendra le temps de faire immigrer tout le monde, faudra-t-il prévoir un emplacement différent ?” (Makoto)

 

Après tout, cela ressemble plus à une pension qu’à un village. Il y a différents habitations clairsemées un peu partout, mais je ne crois pas que l’envergure est assez grande pour appeler ça un village. Ceci ressemble plus à un campement temporaire.

 

“Vous allez approuver l’immigration de tout le monde ?!” (Ogre Forestier)

 

“Ce n’est pas encore officiel, mais c’est pratiquement une affaire conclue. Il semblerait que vos Doyens étaient assez intéressés. En outre, je pense qu’avec le temps, vous serez capable de nous aider à mieux comprendre le châtiment de l’arbre. Vous avez vraiment travaillé d’arrache-pied. Tout le monde le croit, en m’incluant.” (Makoto)

 

“?!! Merci beaucoup !!! À l’avenir, nous continuerons de faire de notre mieux dans les missions et dans les entraînements que vous nous donnerez !!!” (Ogre Forestier)

 

Une personne vraiment assidue. Eris devrait apprendre de lui. Comment peut-elle survivre à cet entraînement infernal en devenant une des plus fortes de son peuple tout en ayant gardé sa personnalité ? Même si elle est ainsi, je suppose qu’elle peut quand même être considérée comme un génie… de bien des manières. Même à l’époque où Akua était ainsi, son arrogance a disparu avec la formation de Tomoe, comme une rose à qui on aurait enlevé ses épines et elle est devenue plus sérieuse dans le bon sens, mais il semblerait que cela n’a aucunement modifié la personnalité d’Eris. Ah, je devrais également questionner Mondo pour la punition envers Eris. Même avec tout ça, elle est toujours populaire auprès des clients et elle est aussi une employée importante de la compagnie Kuzunoha. Aussi longtemps qu’elle ne fait rien d’incroyablement stupide, je ne planifie pas de la remplacer. Je suis probablement trop tendre.

 

On aurait pas dit qu’ils avaient été prévenus en avance, et pourtant, Mondo était à l’extérieur, devant la porte de sa maison. Les Ogres Forestiers… Ils ne doivent pas être sous estimer. J’ai levé ma main pour lui signaler ma présence. Il m’a répondu en ayant incliné respectueusement la tête. En fin de compte, l’autre jour, je n’ai pas pu faire goûter le lait à la banane aux Ogres Forestiers, donc après leur avoir parlé, faisons le pendant le dîner d’aujourd’hui. Lorsque je suis arrivé là où se trouvait Mondo, je lui ai parlé de la conversation que nous avons eu sur l’immigration, le travail à Rotsgard, ainsi que du désert à nouveau. J’ai poursuivi la discussion sur d’autres sujets.

 

C’était vraiment un moment appréciable. Excepté une seule chose.

 

Mondo…

 

“Un poing de réflexion et un coup de pied de réprimande.” (Mondo)

 

C’était moi qui avais demandé la méthode pour punir Eris. Mais qu’est-ce que tu espérais après avoir entendu une telle réponse ?

<>
Traduit par la team : Nyan-Team