Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 120 – Le calme avant la tempête

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


Nous sommes de sortis.

Tomoe et Mio portaient des kimonos et également le beau jeune homme Root qui est vêtu d’un costume d’un blanc immaculé. Pas bon, c’est vrai qu’en public je dois l’appeler Falz. Oh eh bien, je n’ai qu’à juste l’appeler Maître de Guilde.

De toute façon, en étant avec ces trois personnes, je me démarque bien plus que le nécessaire.

Je suis conscient que les personnes ne croient pas que c’est un double rendez-vous quand ils voient la composition de notre groupe, deux hommes et deux femmes. Tout d’abord, Root est collé à moi, alors ça donne vraiment une vision étrange. Et à cause de ça, Mio, qui était un peu à la traîne, est très irritée.

Il semblerait que dernièrement elle a appris, pas seulement à crier et à attaquer, mais également à faire la tête en silence et à observer les autres avec des yeux glacials. Je n’ai pas vraiment besoin qu’elle apprenne à diversifier ces colères.

Tous les quatre, nous nous dirigions vers l’événement qui attirait l’attention de tout le monde, le tirage au sort du tournoi des arts martiaux.

 

Pour l’instant, ce n’était pas l’événement principal de la journée, et pourtant, le nombre de gens était incroyable. Le chemin, que je considérais en temps normal comme assez large, avait juste assez de passage pour que je passe.

En réalité, le tournoi commençait réellement demain. En y réfléchissant, je peux dire que le nombre de personne va encore augmenter par rapport à aujourd’hui, vu qu’aujourd’hui, c’est seulement pour présenter les étudiants qui vont participer au tournoi.

C’était vraiment impressionnant le nombre de personne que ceci a attiré. Je pouvais comprendre l’intérêt d’avoir placé un stand de vente ici, alors que cela coûtait plus cher que les autres routes.

En regardant la foule, j’ai sincèrement pensé que c’était une bonne chose que la compagnie n’est pas installée de stand de vente. Il semblerait que j’ai toujours besoin de gagner plus de résolution en tant que marchand, hein.

“C’est plutôt agréable. Marcher à côté de la personne que vous aimez, comme maintenant.” (Root)

“Veuillez ne pas lâcher de remarque perverse, Maître-dono.” (Makoto)

“Quelle froideur~. J’ai confessé mes sentiments en toute sincérité.” (Root)

“En outre, le regard des autres me blesse, donc voudriez-vous vous éloignez un peu ?” (Makoto)

“C’est un doux privilège. Je n’ai aucune intention de le céder ou de me retirer. Aujourd’hui, j’ai toute la matinée de libre, alors c’est agréable de me balader avec qui je veux.” (Root)

Halalala. Peut-être que Root a accumulé du stress en étant appelé ici et là chaque jour en tant qu’invité.

La nuit dernière, quand je suis revenu, ces trois-là étaient remarquablement bourrés. Je me demandais cela depuis la fois où nous sommes allés au Gotetsu, mais pourquoi est-ce que chacun d’entre eux se saoule pendant le festival ? Root devrait être immunisé à l’alcool, mais il avait un visage légèrement rouge et il rigolait. Ils avaient pratiquement bu jusqu’au matin et ils voulaient départager qui serait à mes côtés par un combat.

Ceci serait un assez gros problème s’ils se battaient ouvertement, donc même si j’ai parlé d’un combat, ils l’ont fait d’une manière pacifique. Au début, j’ai pensé à décider ça avec un ‘pierre/papier/ciseau – frappe ou met le casque -’, mais la partie sur ‘frappe ou met le casque’ m’a inquiété, alors j’ai préféré laisser les règles normales. Quelle grande idée j’ai eu. Et donc, le gagnant a été Root. C’est certainement vrai que son privilège est justifié. Les deux, qui ont perdu, marchaient derrière nous et côte-à-côte.

 

Et pourtant, pour une curieuse raison, lorsque que j’ai débouché mes oreilles pour mieux entendre les alentours, je pouvais entendre des personnes dire que Root a amené deux filles pour regarder les participants et qu’il a été forcé de m’accompagner. Quelles accusations mensongères. Des allégations totalement fallacieuses. Es-tu entrain de me dire que la différence entre nos apparences est tellement énorme qu’ils ignorent le fait qu’il marche à mes côtés ? Pff~, je ne supporte pas le sens tordu des valeurs Hyumaines. Ils devraient examiner la situation plus objectivement.

“Alors, Lorel a vraiment appris le kanji ? Dans ce cas, peut-être qu’ils connaissent le Japon dans une certain mesure.” (Root)

“Ils appellent ça ‘l’écriture des sages’. Il semblerait qu’ils ont hérité une certaine partie de la culture Japonaise, mais ceci a pas mal changé et on peut déjà les considérer comme quelque chose de différent.” (Makoto)

“Une évolution au niveau du dialecte ?” (Root)

“Pas à ce niveau. Hmm, oui, voila un bon exemple. C’est un peu comme le latin que nous avons sur terre.” (Makoto)

“… Qu’est-ce que c’est ?” (Root)

“Cela veut dire qu’une fraction de personne peut l’utiliser, mais c’est normalement considéré comme la langue des érudits. En l’écrivant sur un document, il y a des chances qu’une partie de la population la comprenne.” (Makoto)

“… C’est un mot que je connaissais pas. Et quel genre de Japonais tu étais ?” (Root)

“Eh bien, on m’a toujours dit que j’étais normal, en vous incluant.” (Makoto)

Euh, je suis vraiment supposé être dans la catégorie des personnes normales. À propos du latin, je connais seulement le nom. Je suis comme tout le monde.

“Et en conclusion, y a-t-il une chance qu’ils comprennent le japonais si je le parle ?” (Makoto)

“Donc tu as encore décidé d’arrêter d’y penser, hein. Tu ferais mieux de corriger cette habitude. Réfléchissez bien a vos questions et trouvez vos propres réponses. En mettant de côté le fait si c’est correct, les regrets sont rares. En ce qui concerne le Japonais qui te préoccupe, il n’y a pas de problème. Aussi longtemps que les Héros ne l’enseignent pas, il n’y a aucun chance que les gens de ce monde apprennent le japonais. Après tout, Lorel utilise une télépathie spéciale pour parler avec les personnes d’un autre monde. En outre, dans la plupart des cas et dans une courte période temps, ils sont en mesure d’utiliser le langage commun avec la bénédiction des esprits.” (Root)

“Une télépathie spéciale, hein.” (Makoto)

Ont-ils vécu avec autant de Japonais qu’ils ont développé une technique pour eux ? Si tu es jeté dans un monde inconnu, tu saurais à peine faire la différence entre la gauche et la droite. Avoir un endroit qui te souhaite la bienvenue est une bonne chose, ça ne fait aucun doute, mais…

“D’ailleurs, le savoir de Lorel sur la magie est utilisé en tant que fondement pour la très efficace télépathie de la race des Démons. Puisque vous avez pris contact avec un général Démon, vous devez en être intéressé.” (Root)

“O-Oui” (Makoto)

Ah bon ? Je pensais à quelque chose de totalement différent.

Mais bon, on dirait qu’il connaissait pas mal de choses. Et il n’en a pas parlé aux Hyumains. Il laissait fuiter que peu d’information, mais comme toujours, il était une personne dont je ne comprenais pas les objectifs.

Il a dit qu’il chérissait le monde, alors il a créé la guilde des aventuriers. Mais il en parlait au passé. Peut-être que ça serait juste la manière de comment il l’a formulé, bien qu’étrangement, cela me trotte dans la tête. La vraie question, qu’est-ce que Root chérissait maintenant ? Si je lui demandais, j’ai l’impression qu’il me répondrait : “C’est toi”, donc je n’ai pas beaucoup d’espoir à ce sujet.

“En abordant la question, il y a quelque chose qui me trotte dans la tête…” (Makoto)

“Waka-sama ! Tiens, je viens juste de le récupérer, mais c’est délicieux. Si c’est bon pour toi, goûte moi ça.” (Mio)

Mio. Elle marchait et mangeait comme si elle avait 8 bras pour tout tenir, mais si elle en a sélectionné un parmi tous ça, je suis intéressé. Et puis si elle s’est donnée la peine de me l’apporter, acceptons-le.

“Merci, Mio. Tes recommandations sont toujours remarquables, donc j’en suis heureux.” (Makoto)

“Oui !” (Mio)

Elle m’a joyeusement donné un paquet enveloppé. Dans l’emballage qui avait la forme d’un triangle inversé, il y avait de nombreuses choses avec une couleur oranges et de la taille d’un pouce. Il y avait un parfum d’huile enivrant. De la friture, hein. J’en ai ramené une à ma bouche avec un cure-dent.

Il y avait de la viande à l’intérieur de l’enrobage croustillant. La chair était proche de celle de la viande blanche. Un agréable jus de viande et une saveur incomparable. Peut-être qu’ils ont haché plusieurs viandes ensembles ? Dans l’enrobage, je pouvais sentir de nombreuses épices et cela complémentait le goût du contenu. Et ensuite, l’exquis équilibre du sel saupoudré.

C’est délicieux.

Pour moi, j’estime qu’il serait meilleur si on rajoutait du jus de citron, ou un quelconque jus de fruit pour accentuer le goût. La saveur est bonne ainsi, assez pour être considérée dans mes nourritures favorites.

“Hé~, ça a l’air bon. Mio-chan, où est ma part ?” (Root)

“Pas moyen que je t’en donne, sale pervers. Je ne me souviens pas t’avoir donné l’accord pour m’appeler avec le suffixe ‘chan’. AAAhh ?!” (Mio)

“Ah, Raidou-dono, j’ai emprunté ton cure-dent. Bien~, c’est… la viande est basique, mais c’est la première fois que je goûte cette méthode de cuisson. Ouais, c’est délicieux.” (Root)

“… Veux-tu mourir sur le champ ? Ou veux-tu mourir immédiatement ?” (Mio)

Mio, ce que tu dis est exactement pareil. Le cure-dent, que j’avais dans la main, a été pris par Root en un éclair et il a volé une des fritures. Quelle vitesse.

“C’était une odeur tellement alléchante, alors pardonne-lui d’en avoir pris, Mio. Grâce à toi, j’ai pu trouver une autre nourriture qui me plaît.” (Makoto)

“Tu aimes ! Alors, je vais l’ajouter dans ma liste des recettes. Je te montrerai que je peux le faire-desu wa !” (Mio)

“J’attends ça avec impatience. Ah, et à ce moment-là…“ (Makoto)

“J’utiliserai du jus de citron ou un autre jus de fruit qui relèvera le goût. C’est ainsi que tu l’aimes, pas vrai ?” (Mio)

“… Ouais” (Makoto)

Comment a-t-elle su ? Cela s’est-il vu sur mon visage ? Je suis un peu embarrassé.

“…” (Root)

“Maître-dono, pourquoi restes-tu silencieux ?” (Tomoe)

Tomoe, qui grignotait tout le long, a posé cette question. Est-ce parce que Root est inhabituellement silencieux ? Tomoe buvait plus qu’elle ne mangeait, à peu près 80% de boisson pour 20% de nourriture. Aujourd’hui encore, elle était déjà ivre. Après tout, ses journées ici, elle les passait à boire dès le matin et finir la journée en ayant encore plus bu.

C’était génial de voir à quel point elle appréciait ça.

La composition du groupe a changé, maintenant nous avions moi et Mio devant, Root et Tomoe derrière.

“Je viens juste de me souvenir de quelque chose. Il y a bien longtemps, mon amant m’a dit qu’il voulait de la viande blanche panée. Il fut un temps où j’ai tenté à grand peine de la reproduire. Il m’a félicité en m’ayant dit que le goût était vraiment similaire… Ceci m’a fait de la peine.” (Root)

“Il t’a félicité, non ? Alors, tu ne devrais être content ?” (Tomoe)

“Je visais à avoir le même goût. J’ai été incapable de réaliser pleinement son souhait. Cela m’a peiné. Tu ne voudrais pas être appelée ‘proche d’un samouraï’ ou ‘comme un samouraï’, mais ‘un samouraï’, n’est-ce pas ?” (Root)

“… Je vois.” (Tomoe)

“Ah, Waka-sama. Cette charrette, je veux aller voir.’’ (Mio)

“Ok, tu n’iras pas plus loin. Les perdantes ne devraient pas marcher sur les plates-bandes du vainqueur, Mio-chan. Tomoe également, reculez-vous. Aujourd’hui, je suis celui qui est avec lui. Même dans ce lieu, vous devriez comprendre votre place.” (Root)

“Ku” (Tomoe)

“Tch” (Mio)

Nous sommes déjà arrivés à cet endroit, hein. Shiki est supposé être déjà ici. Lorsque je suis avec ces trois-là, le temps passe vite.

J’ai aussi pu voir une combinaison amusante entre Tomoe et Mio. La nuit dernière et aujourd’hui, Root ne m’a pas encore fait d’avance. Je prie pour qu’il ne fasse pas ça quand je pense à l’endroit où nous nous trouvons, ainsi qu’à Mio et Tomoe.

Dans ce lieu, il pourrait y avoir des gens qui connaissent Root en tant que Maître de Guilde. Aujourd’hui, il ne vient pas en raison de sa position, mais pour affaire privée. Même s’ils l’interrogent, il pourrait juste m’introduire en tant qu’ami ou connaissance.

Je suis intéressé de voir comment mes adorables étudiants vont s’en tirer. Je ne crois pas qu’ils soient trop excités par le tirage au sort du tournoi.

Eh bien, dans le cas où ils n’étaient pas trop enthousiasmés, je pourrais aller les voir pour les regonfler.

Et donc, nous entrions dans cette place.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team