Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 122 – La relève de l'entracte

Traduit par Quesako
Vérifié par Heyruko


“Vous avez vraiment une tête effrayante, princesse Lily. On dirait le visage de quelqu’un qui voudrait traiter d’une affaire avec moi. Ai-je fait mouche ?” (Root)

“Falz-dono, pourquoi le maître de la guilde des aventuriers s’est associé avec un tel marchand ? Pourriez-vous me l’expliquer ?” (Lily)

Après s’être séparé de Raidou, la personne que Root est allée voir, c’était la princesse de Gritonia.

Il est entré en contact avec la princesse de Gritonia, pas en qualité de Root, le Dragon supérieur aux myriades de couleurs, mais en tant que Falz, maître de la guilde des aventuriers.

Après avoir procédé tout deux à un échange de ce qui s’apparentait à des salutations, Lily a sorti Root comme si elle le contraignait, l’a amené dans un endroit où il n’y avait personne dans les environs et finalement, la vraie conversation a commencé sous son regard perçant.

“Hé~, vous saviez qu’il était un marchand ? Raidou-kun, le dirigeant d’une compagnie qui a ouvert un magasin dans cette ville. Il est récemment devenu l’un de mes favoris.” (Root)

“Je ne vais pas demander de corriger cette manière grossière de parler à une heure pareille, mais ceci signifie pas que je vous permettrai de mentir. Falz-dono, quelle est votre vraie relation avec cet homme ?” (Lily)

À la façon de parler décontracté de Root, on pourrait ne pas croire qu’il s’adressait à une princesse. Lily a montré son mécontentement sur son visage tout en l’ayant interrogé sur ses vraies motivations. Sa manière de parler pouvait être interprétée comme une réprimande envers une personne qui avait assez de puissance pour affecter le monde dans sa globalité. Peut-être que c’était ainsi, car sans personne pour les observer ils pouvaient agir librement ou peut-être parce que la relation entre Root et Lily a toujours été ainsi. Qui sait ?

“C’est pourtant vrai qu’il est devenu un de mes favoris.” (Root)

“Est-ce que la compagnie Kuzunoha utilise la guilde comme support ?” (Lily)

“Pas moyen. La guilde des aventuriers n’appartient à aucun pays, puissance ou noblesse. C’est une organisation qui fournit un support à tout le monde qui est accepté en tant qu’aventurier.” (Root)

Root a exprimé un des fondements de la guilde des aventuriers. Évidemment, il n’y avait aucun mensonge dans ces paroles.

“La femme dans cette compagnie qui se dénomme Tomoe, le héros de notre pays est intéressé par elle. Elle dispose également d’une grande force que je ne peux pas ignorer, et personnellement, j’ai du mal à refuser lorsqu’il s’agit d’une de ses demandes. Dans ce cas de figure, cela ne me dérange pas si vous me donnez seulement les informations que vous êtes en mesure de communiquer. Cette compagnie… Y a-t-il la nécessité de l’écraser ?” (Lily)

“D’imaginer que votre cible serait Tomoe. Le héros de l’empire est aussi un gars intéressant, hein. La réponse à votre question est : nope nope. Pour le moment, ces types ne sont pas intéressés par la situation globale du monde. Et pendant que j’y suis, laissez-moi vous dire une chose. Combattre la compagnie Kuzunoha serait comme faire la guerre contre les Démons sur deux fronts. Même si c’est la puissance majeure Gritonia, je ne le recommande pas.” (Root)

“Ils ont des liens avec la race des Démons ?!” (Lily)

“C’est une façon de présenter les choses. Après tout, il est certain qu’ils peuvent au moins être aussi menaçants qu’eux. Concernant votre objectif, vous avez déjà bien assez rassemblé de cartes. Je ne peux qu’admirer les fausses pistes que vous avez placé.” (Root)

Root a donné assez peu d’informations sur la compagnie Kuzunoha à Lily. Il a probablement senti un sous-entendu dans ses mots ‘Dit moi les informations que tu peux me communiquer.’.

“Je vous remercie pour votre avertissement. Même ainsi, ignorer ce qui se trouve devant mes yeux, c’est quelque chose qui est indigne de moi. Je vois, c’est donc ainsi qu’est la puissance de combat de Kuzunoha. Comme je le pensais, c’est pas seulement Tomoe…” (Lily)

Tout en savant qu’ils avaient des liens avec la race des Démons, Root n’a pas répondu directement à la question de Lily. Elle ne croyait pas que le maître de la guilde des aventuriers puisse réellement coopérer avec elle. Lily voulait approfondir les renseignements qu’il a donnés, même si c’était seulement un peu.

“Plus important encore, est-ce bon pour vous d’être ici à cette période ? Cela va bientôt arriver, non ? Les rideaux vont bientôt se relever à nouveau sur la scène de la guerre.” (Root)

“… Vous le savez et pourtant, vous n’avez pas utilisé cette information pour agir ou vous n’avez pas laissé de traces. Falz-dono, nous pourrions être assez semblables.” (Lily)

“Hahaha, moi et la princesse ? Je ne suis pas esclave d’une vengeance comme vous. C’est juste que j’ai un objectif. Et sur le chemin pour l’atteindre, ma route et la votre vont se croiser, c’est tout.” (Root)

“… Objectif. Je ne crois pas que ce soit juste une ambition. À mes yeux, je ne veux pas avoir comme ennemi la personne qui m’a donné l’information sur la rébellion de Sofia et sur l’anneau de la race des Démons. C’est peut-être irritant de le dire, mais je ne sais même pas combien d’information sur l’empire que vous avez dans votre manche. Si possible, pourriez-vous me dire votre objectif ? Cela pourrait être quelque chose où je pourrais vous aider.” (Lily)

Les paroles de Lily reflétaient ses vrais sentiments. Ce maître de guilde avait une attitude audacieuse, même lorsqu’il a exprimé un des fondements de la guilde des aventuriers, il a coopéré avec la princesse de l’empire. De temps en temps, il lui donnait des informations importantes ou des conseils. Il y a eu plusieurs fois où elle a été sauvée par ça. C’était qu’il n’était pas son subordonné, ni un proche ami. Dans l’état actuel de la situation où Lily ne connaissait pas son objectif, cela lui donnait juste une fort et inexplicable sentiment d’anxiété.

Mais il a répondu en secouant sa tête.

“Quand il y aura besoin de le faire, je le ferai. C’est bon de juste de continuer à viser ce monde idéal avec le héros. Aussi longtemps que vous êtes admises en tant qu’aventurière, j’ai l’intention de continuer la relation que nous avions jusqu’à présent.” (Root)

“À condition que je sois acceptée en tant qu’aventurière, hein.” (Lily)

“C’est ça. Peu importe qui et d’où il vient, aussi longtemps que cette personne est acceptée en tant qu’aventurière et qu’il respecte la guilde, je serais le collaborateur de cette personne. Bon alors, nous nous reverrons sûrement bientôt, à plus tard.” (Root)

Sans détruire la barrière qui repousserait immédiatement les intrus, Root l’a traversé en ayant marché normalement. Lily l’a regardé disparaître avec surprise.

Les paroles de Root, ainsi que le sourire significatif qu’il avait en partant, ont changé l’expression de la princesse.

“Peu importe qui et d’où qu’il vient qu’il a dit. Pas seulement l’empire, vous n’êtes même pas l’allié des Hyumain. Peu importe qu’il soit un Demi-Humain ou un Démon, aussi longtemps qu’ils seront acceptés en tant qu’aventuriers, vous serez leur collaborateur. Est-ce que vous essayer de me dire ?” (Lily)

Lily a mordu ses lèvres.

Elle pensait que l’interprétation de ses paroles n’était pas erronée. C’était pourquoi il détenait des informations sur les différentes puissances, c’était sûrement ce qu’il voulait dire, mais il n’y avait aucun moyen pour en être sûr.

Quoi qu’il en soit, c’est une source d’ennuis, c’était ce qu’elle pensait.

“… Depuis le tout début, il a pratiquement saisi tous les objectifs que j’avais. En plus de ça, il m’a informé de l’anneau qui supprimait le pouvoir de la Déesse et la trahison de la Tueuse de Dragon.” (Lily)

Grâce à cela, l’empire a été en mesure de mener la guerre mieux que les autres pays, c’était se croyait Lily. De part son soutien aux aventuriers, fermer les yeux sur les agissements de Sofia irait à l’encontre de ce qu’il a dit, selon les propres dires du maître de guilde, celle s’apparentait à une grande trahison envers la guilde. Elle était la cible d’une sentence, donc elle n’était plus sous sa protection, c’était ce qu’il avait expliqué.

Et en réalité, l’empire, ou plutôt, un pays qui est influencé par l’empire, a enquêté et a découvert que Sofia n’est plus revenu dans aucune guilde des aventuriers depuis que Falz l’a prévenu. Ceci voudrait dire qu’au moins un de ses soutiens à disparu.

C’était vrai que dans le passé elle était difficile à cerner et évidemment, ce n’était pas quelqu’un de fiable.

(C’est certain que la chute de fort Stella est notre priorité actuellement. S’il n’y a pas de talent extraordinaire qui émerge pendant le tournoi, je rentrerai plus tôt à l’empire. Pour le moment, je devrais voir le rapprochement entre Raidou et Falz comme un avantage. Si nos intérêts coïncident toujours, cela signifie que ça serait mauvais d’essayer d’aller à l’encontre de la compagnie Kuzunoha. C’est pourquoi il m’a donné ces informations. Et en plus, je n’ai pas assez de marge de manœuvre pour combattre quelqu’un d’autre que la race des Démons dans la situation actuelle.) (Lily)

Cette fois, nous l’emporterons.

Dans les yeux de la princesse, il y avait une forte lumière.

_________________

“Yo, est-ce que vous êtes réveillé ?” (Makoto)

J’ai pris un seau d’eau que j’ai déversé pour réveiller l’homme qui est attaché sur le siège.

J’ai le savoir faire multi-tache nommé magie, alors il n’y a pas réellement besoin de l’attacher à une chaise ou de le réveiller en lui balançant de l’eau, mais Shiki et Lime ont dit qu’il y a un certain protocole à respecter.

À l’origine, je n’avais pas planifié de prendre contact avec lui de cette manière, et pourtant, nous y voilà. Peut-être que je suis influencé par la situation, et sûrement par le stress que j’ai refoulé.

“!!!”

“Je crois que tu en as déjà entendu parler de Rona-san, mais je suis Raidou. Ravi de vous rencontrer.” (Makoto)

“…C’est le sous-sol de la compagnie Kuzunoha, hein.”

L’homme à la magnifique peau bleue a vu juste sur sa localisation. Il sait que je suis Raidou, et de plus, il connaît l’existence de cette pièce. Ce qui signifie… que c’était une parfaite supposition, mais… ce comportement. En tant que membre de ce groupe, cette réaction était un gros échec. J’en suis heureux. Après tout, si tous les membres du réseau de renseignement de la race des Démons étaient comme Rona-san, je crois que cela ne ferait qu’augmenter mon stress.

“Et vous êtes un Démon, pas vrai ?” (Makoto)

“Pourquoi… m’avez vous fait venir ? Nous avons reçu l’ordre de Rona-sama de ne rien faire à votre encontre et si le besoin est, de coopérer. En tout cas, il ne devrait pas y avoir de raison pour recevoir ce genre de traitement.” (Démon)

“Aucun raison d’être effrayé. Les choses, que vous redoutez, n’arriveront pas tant que je suis là.” (Makoto)

Si je n’étais pas ici, le danger augmentait en un instant dans ce sous-sol. Le jeune homme, qui semblait être en bonne santé malgré son air gringalet, avait les yeux exorbités par la peur. Peut-être en raison des informations dangereuses dont il avait connaissance. Même s’il est un subordonné à Rona-san, c’est un bleu, hein. Il ne me donne pas cette sensation désagréable que je ressens avec Rona-san.

Donc il a été informé par Rona-san, hein.

Vrai.

Depuis l’époque où elle a quitté l’académie, peu importe que ce soit en public ou dans l’ombre, il n’y a pas eu de cas où les Démons nous on fait quelque chose. C’est pourquoi, même lorsque j’ai remarqué la présence de plusieurs Démons, je les ai tolérés puisqu’ils n’avaient aucune mauvaises intentions. Cette réflexion n’a toujours pas changé quand j’ai constaté les Démons infiltrés dans l’escorte du gros-bonnet de Lorel, Sairitz.

“Qu’est-ce que vous me planifiez de faire ?” (Démon)

“Je veux que vous écoutiez ma requête. Il aurait été mieux de voir ça avec Rona-san, mais je suis un peu pressé. Je m’excuse pour ma méthode grossière. Un de nos employés a mal compris la ‘façon’ de vous inviter. Désolé.” (Makoto)

 

“Requête ? Une demande de coopération ?” (Démon)

“Pendant la période du tournoi et jusqu’à la fin, je voudrais que tous les Démons quittent cette ville. Juste cela.” (Makoto)

“?!! Je ne peux pas décider de mon propre chef. De plus, vous avez dit ‘tous’, mais dans cette ville, il y a plusieurs Démons qui ont des objectifs différents du nôtre. C’est impossible de les y obliger.” (Démon)

Peut-être que c’est la vérité ou peut-être un mensonge… Si c’est un mensonge, c’est probablement un moyen détourner pour donner l’impression que certains des autres sont des étrangers avec différentes affiliations, afin de laisser plusieurs de leur camarade ici.

Pour l’instant, je devrais faire partir tous ceux qui sont postés chez nous, quant à ceux qui restent, ça sera bon de juste être prudent. Dans l’intervalle, c’est correct si les Démons affiliés avec le seigneur Démon s’abstiennent de toute action à leur convenance.

J’ai regardé Lime. Peut-être qu’il a compris ce que j’essayais de dire, il s’est tourné vers le Démon.

“Waka pense que cela serait bien de juste faire partir ceux qui sont postés autour de chez nous. Nous avons déduit qu’il y avait 13 de vos camarades dehors. C’est au moins le nombre de personnes que nous voudrions que vous retiriez.” (Lime)

“?!!” (Démon)

“Vous avez déclaré que vous ne pouviez pas décider ceci de votre propre chef, mais vous allez devoir le faire, s’il vous plaît. Pour le moment, nous ne voulons pas avoir de problème avec ces personnes. Je ne sais pas à l’avenir, mais actuellement, c’est le cas. Si vous le reconnaissez, nous vous relâcherons bientôt.” (Makoto)

Le membre du service de renseignement a conservé le silence pendant un moment après avoir vu mon attitude.

Cela a pris un peu de temps avant qu’il n’est plié à notre ‘requête’ et il a promis qu’il prendrait contact avec nous.

“C’est efficace quand on les menace par la force, Waka-sama.” (Lime)

“Si j’avais su ce qu’il allait arriver, ça aurait été plus facile si j’en avais juste discuté avec Rona-san. Mais bon, je ne voulais pas qu’elle me questionne, alors j’ai choisi ce genre de méthode. Ah~, pourquoi cela a pris cette tournure ?” (Makoto)

“J’ai involontairement dit quelque chose que je n’aurais pas dû ‘Il serait plus rapide de le neutraliser et de le ligoter’ et nous nous sommes enthousiasmés à cette idée. Je suis désolé.” (Lime)

Chasse à l’homme, non, capture du drapeau ? Une conversation entre membre du service de renseignement, hein. Je ne comprends pas comment cette conversation les a motivés. Apparemment, c’est Lime qui a gagné cette fois. Ce qui était en mise, c’était le paiement d’un repas.

Puisque ceci a tourné de cette manière, je devrais au moins contacter Rona-san pour lui en toucher deux mots.

“Shiki, je compte sur toi pour les préparatifs. Assure-toi de les faire à temps pour le tournoi. Je vais aller discuter quelques instants avec Rona-san.” (Makoto)

“Entendu” (Shiki)

Je suis retourné à ma chambre et j’en ai profité pour me changer.

La nuit dernière, je me suis couché tôt et je me suis réveillé avant que l’aube ne se soit levée, donc je suis toujours d’attaque. Après un léger petit déjeuner, je devrais parler avec Rona-san, c’était ce que je pensais tout en sentant que cela allait être problématique.

Hé ! C’est pas la peine de dire que je suis mauvais pour traiter avec elle, hein.

L’analyse de la télépathie des Démons a donné une amélioration de la technique que la compagnie Kuzunoha utilisait désormais, mais j’employais toujours la télépathie que Rona-san gave m’a donné sur un parchemin. Jusqu’à la communication soit établie, je pouvais rien faire d’autre que d’attendre silencieusement. D’ailleurs, la télépathie de la compagnie Kuzunoha avait un son d’attente ‘dring dring’. C’était sans doute pour la beauté de la forme. Après tout, cela n’a pratiquement rien à voir avec une quelconque sécurité.

(Raidou, je suis heureuse de recevoir un appel de vous. Est-ce qu’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour vous aider ? Ou cela se pourrait-il que vous vouliez simplement discuter avec moi ?) (Rona)

(Les deux, j’aurais besoin de vous pour une requête.) (Makoto)

‘Il veut ma coopération pour quelque chose, n’est-ce pas ?’ Elle a sûrement déjà reçu un rapport de ses subordonnés. Même ainsi, elle continue à faire semblant de n’être au courant de rien, hein.

(Je vous écoute. Dites-moi tout~.) (Rona)

(Pendant un bref moment, jusqu’à ce que le tournoi soit fini pour être précis, je voudrais que les subordonnés, que Rona-san a dissimulé dans Rotsgard, se retirent. Jusqu’à maintenant, j’ai été en mesure de le tolérer sans trop de problème, mais…) (Makoto)

(Pourrais-je en savoir la raison ?) (Rona)

Évidemment, qu’elle allait demander. Mais quelle réponse pourrait être la bonne ? Si je lui parle de la noblesse de Limia, il y a des chances que Rona-san puisse prendre des mesures. Eh bien, penser de cette manière pourrait un peu prétentieux de ma part.

(Si possible, je préférais ne pas vous le dire.) (Makoto)

(Je vois. Mais le faire aujourd’hui serait difficile…) (Rona)

(Je ne peux pas l’expliquer en détail, mais c’est en partie pour le bien de Jin et Amélia.) (Makoto)

(Halala, c’est peut-être de courte durée, mais ils sont des connaissances avec qui j’ai fait mes classes. Si c’est le cas, je vais faire de mon mieux. En échange, j’organiserai une rencontre avec le seigneur Démon. Qu’en dites-vous ?) (Rona)

(… Compris. Le jour et l’heure qui vous conviendront.) (Makoto)

(Huhuhu, je ferai de mon mieux pour cette rencontre, ok ? Dans ce cas, je vais rappeler tous mes subordonnés de Rotsgard. Hum, c’était au environ d’une dizaine, pas vrai ? Jusqu’à ce que le tournoi de l’école soit terminée, je vais les envoyer en vacances.) (Rona)

(13. Je compte sur vous.) (Makoto)

(De me tromper sur le nombre, je suis un échec en tant que supérieur. Veuillez garder le secret sur ce qui vient se passer auprès de mes subordonnés, ok ? Raidou-do-no.) (Rona)

(Entendu. Alors, avec ça…) (Makoto)

(Rappelez moi quand vous le voulez, ok ? J’attendrai votre appel.) (Rona)

… Ah~, comme je le pensais, c’était fatiguant. Après que la télépathie se soit coupée, la fatigue a commencé à attaquer mon corps en un instant.

Avoir une conversation qui se déroulait étrangement sans-à-coup, c’était plutôt désagréable. C’était comme dire ‘Je suis de bonne volonté, tu sais~ ?’ et qu’elle en profitait pour sonder mes intentions. Je n’aime pas cela.

Mais avec ça, je peux me concentrer sur le suivi de mes étudiants. Je me suis demandé ce qui arriverait si je sortais le nom de Jin et Amélia, mais on dirait que ceci s’est mieux passé que prévu. Peut-être que la race des Démons n’avait pas prévu de faire quoi que ce soit pendant cette période ?

Si c’est juste une rencontre avec le seigneur Démon, ce n’est pas quelque chose dont je peux me dérober. Si je le rencontre et que c’est une personne complètement folle, je pense que je ne voudrais pas m’en faire un ennemi.

Ce qui reste à régler, c’est la famille Hopelace, hein. Limia était le pays de l’héroïne, donc c’était difficile de ne rien faire d’irréfléchi. Heureusement, le roi lui-même est venu, alors je voudrais croire qu’il ne fera rien d’insensé. J’espère qu’il se limitera à un niveau que nous pourrons résoudre d’une manière pacifique. Quoi qu’il en soit, Hopelace, hein. J’ai l’impression de l’avoir déjà entendu.

______________

“Se lever en plein milieu d’une réunion stratégique. Tu commences à ressembler à Sofia, Rona.”

“Ne plaisante pas. Pourrais-tu ne pas me mettre dans la même catégorie que cette traîtresse et droguée des combats ? Plus important, les préparatifs de notre côté progressent correctement, pas vrai ?” (Rona)

Il y avait une important réunion qui se déroulait toute la matinée. Cela a récemment été un scénario classique dans fort Stella.

 

Le général Démon Rona a quitté son siège quelques instants plus tôt, une chose qu’elle ne ferait pas normalement, et comme si de rien n’était, elle n’était pas retournée au conseil de guerre. Elle a placé ses coudes sur les remparts de la forteresse et elle regardait au loin comme s’il réfléchissait à quelque chose.

Sur la partie supérieure du mur de la forteresse, l’endroit, où les archers et les magiciens sont situés en cas d’attaque, est normalement utilisé en tant que lieu de repos pour les soldats. Pendant la période où ils s’entraînaient, c’était également une place déserte.

Rona était ici depuis pas mal de temps, et c’était parce que cet homme a vécu une grande partie du temps avec elle qu’il était en mesure de connaître les endroits qu’elle aimait bien.

C’était l’autre général Démon stationné dans fort Stella, Io.

Après que la réunion a pris fin, il est venu dans ce lieu et il s’est adressé à elle alors que Rona avait le dos tourné.

“Évidemment. Il semblerait que ce soit pour une télépathie, non ?” (Io)

“Quelle vigilance. Les hommes qui surveillent les messages des femmes sont détestés, tu sais ? C’était la personne que j’ai signalée précédemment, Raidou. J’ai cru qu’il avait quelques soucis à Rotsgard, mais on dirait que ce n’était pas le cas. Rotsgard et Raidou, je ne peux pas les ignorer.” (Rona)

“Ma vie est dévouée à mon seigneur et à ma nation. Je me fiche de ce que les femmes pensent de moi. Ceci affectera-t-il la stratégie ?” (Io)

En ayant entendu le nom de Rotsgard et Raidou, le visage d’Io s’est assombri. Il était la personne contre laquelle Rona a rédigé une mise en garde dans son rapport, et il était assez connu dans les classes supérieures de la race des Démons. On a laissé sous entendre qu’il y avait une chance qu’il pût devenir un puissant collaborateur, donc une décision rapide a été prise, celle de ne lui montrer aucune hostilité.

“Aucunement. Tout au plus, j’étais un peu en colère par le fait qu’il sache le nombre exact de personne dissimulée dans la ville. Ainsi que part l’incompétence de mes subordonnés. J’ai déjà fini ce que j’avais à faire, donc il ne devrait pas y avoir de problèmes à les retirer.” (Rona)

Tournant son corps, Rona s’est appuyée à l’endroit où elle plaçait précédemment ses coudes et elle regardait Io en face à face.

“Il a demandé le retrait du personnel de Rotsgard, hein. Cela se pourrait-il qu’il a remarqué quelque chose ? En plus, on dirait que vous avez accepté sa requête, mais si ça se poursuit, cela irait à l’encontre de sa demande, non ?” (Io)

“Ce garçon n’a pas les moyens de rassembler des informations dans notre camp. De plus, il m’a seulement demandé de retirer mes subordonnés. Tant que je reste ici et que j’agis d’ici, ceci n’irait pas à l’encontre de la promesse que j’ai faite, n’est-ce pas ?” (Rona)

Rona a commencé à sourire, puis elle a rigolé. Le visage de cette femme en rire qui élaborait les plans, une partie de la population la trouverait charmante, mais aux yeux d’un militaire comme Io, ce n’était pas une expression attachante.

“… Quelle femme déplaisante tu es. Je plains ce jeune homme nommé Raidou.” (Io)

“Je le plaindrai comme un compliment. Je pense que tu as déjà compris, mais c’est là que ça va se jouer.” (Rona)

“Pas besoin de me le dire. Cela fait seulement une demi-année. Je ne vais pas les sous-estimer. Peu importe à quel point Hibiki a évolué, je vais juste l’écraser.” (Io)

Le géant à quatre bras montrait un visage déterminé, comme s’il avait anticipé l’évolution de son ennemi qu’il n’avait pas rencontré depuis 6 mois.

“Et l’anneau ?” (Io)

“Bien sur, il a progressé de prototype au stade embryonnaire à celui d’un intermédiaire. Avec ça, nous serions en mesure de sceller à nouveau son pouvoir. Et donc, après quelques étapes supplémentaires…” (Rona)

“C’est certain que les Hyumains vont s’éloigner du désert. Comme selon les plans du seigneur Démon-sama. Après avoir obtenu la protection divine des esprits et une terre fertile, nous pourrions enfin jouir des fruits de ce monde avec délice.” (Io)

L’anneau, qui scellait les pouvoirs de la Déesse, a déjà été perfectionné par la race des Démons. Après l’avoir utilisé une fois, il n’y avait aucune garantie que le camp de la Déesse n’a pas trouvé un moyen de le contrer.

À cause de cette crainte, ils ont d’abord fabriqué une petite version pour sceller le pouvoir de la Déesse et ils ont vérifié si cela marchait. Lorsque le seigneur Démon a confirmé les résultats, il en a parlé aux généraux Démons et l’accumulation de test a permis le développement au stade intermédiaire qui anéantira les contres mesures contre l’ancienne version. C’était une tactique qui était née des informations des contres-mesures de la Déesse pour lutter contre le premier prototype, renseignements apportés par les Esprits supérieurs de feu et de terre.

Et par-dessus tout, pour être sûr que les contre-mesures contre le premier prototype prenaient la direction voulue, ils ont fait fuiter des informations chez les Hyumains et les ont manipulés de manière à ce que cela atteigne aussi les oreilles de la Déesse.

Le piège méticuleux de la race des Démons s’enlaçait doucement autour de leur cou.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team