Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 125 – Champion

Traduit par Quesako
Vérifié par Ghost


L’amour est aveugle, l’amour peut rendre les gens fous, les hauts et les bas des histoires d’amours ne montrent aucune discrimination. Les personnes, qui dérangent les histoires d’amour des autres, devraient être piétinées à mort par un cheval, hein.

C’était génial que je ne suis pas allé réconforter Amélia après le match.

En regardant la fille qui enlaçait le bras droit de Shiki, j’ai honnêtement pensé ça.

Selon toute vraisemblance, rien de spécial ne s’est passé, mais pour elle, il ne faisait aucun doute qu’elle passait un moment agréable.

Shiki avait une expression troublée et se préoccupait de la façon qu’il devait gérer Amélia. Et en même temps, je lui ai aussi confié le suivi de Jin et Sif.

Quand je lui ai dit d’aider ceux qui ont perdu, Shiki a fait une révérence et a quitté son siège avec Amélia.

En ayant inclus le repas, l’après-midi s’est passée sans encombre et c’était déjà l’apogée des combats individuels. Dans la catégorie des guerriers, Jin a battu Daena, et après cela, il a défait les autres avec insouciance et a continué à progresser.

En désarmant ses opposants, il les a attaqués plusieurs fois avec de petites frappes et ensuite, il les détruisait en une attaque qui brisait 2 ou 3 mannequins.

Au lieu d’appeler ça de la sagesse, c’était plus comme s’il attendait patiemment quelque chose en effectuant un travail. C’était une manière de combattre assez déplaisante. Les mannequins coûtaient pas mal d’argent, alors on dirait qu’il ne pensait pas aux dommages qu’il causait. Que je pense ainsi, ça me donne l’impression je deviens de plus en plus un marchand.

Même s’il ne tenait qu’une épée en bois, c’était plutôt impressionnant. Il utilisait une magie de renforcement sur son corps d’une manière assez particulière, il l’activait au moment où son attaque touchait.

Peut-être que les effets augmentaient en l’activant qu’un bref instant ? De ce que j’ai pu voir, la puissance de l’attaque a augmenté davantage que lorsque Jin a utilisé des attaques qui étaient déjà améliorées.

Mais il ne l’avait pas utilisé de cette manière jusqu’à aujourd’hui.

… A-t-il saisi quelque chose dans le combat contre Misura ?

Après tout, il était difficile d’imaginer qu’il a gardé une arme secrète juste pour ce tournoi. Si c’était le cas, il l’aurait utilisé dans le combat avec Misura. Je ne l’ai jamais vu faire cela dans les simulations de batailles avec les Hommes-Lézard de la brume.

Je peux cataloguer ça comme une perception anormalement élevée et juste l’accepter, hein.

Ce soir, je vais faire un essai pour voir si je peux le faire.

La magie de renforcement est l’une de mes spécialités, donc j’ai l’impression que je pourrais la maîtriser jusqu’à un certain point. Sérieusement, j’ai vraiment des étudiants talentueux. Les choses qui doivent être réalisées, être apprises, je suis celui qui enseigne après tout.

Il ne restait que les finales des catégories des guerriers et la classe des magiciens et ensuite, les deux champions s’affronteront. Il paraît que le vainqueur recevra le ridicule titre de champion ‘Suprême empereur’.

… En d’autres mots, Jin ou Sif.

Eh bien, cela sera sans doute Sif.

En laissant de côté la question ‘Est-ce que Rembrandt-san appréciera ce genre de titre pour sa fille ?’, en tant que professeur, avoir deux de mes étudiants vainqueurs des deux catégories me rend heureux.

Mes étudiants vont balayer le tournoi dans les deux catégories, mais Sif, qui a combattu Amélia et Izumo dans la catégorie des magiciens et qui a pratiquement obtenu une victoire parfaite, était vraiment incomparable.

Izumo a également piqué un sprint et tout en ayant évité les incantations de Sif, il a essayé de l’attaquer avec des sorts avec une courte durée de lancement. Mais Sif a vite créé un mur de pierre autour d’elle avec sa magie de terre, et alors, Izumo n’a plus eu que d’autre choix que de devoir détruire ce mur en premier.

En revanche, Sif était sur une arène faite entièrement de pierre, donc même si elle ne pouvait pas voir les alentours, elle était en mesure de détecter son environnement grâce à l’esprit de la terre qui est lié à elle. Dans une situation où Sif avait autant d’avantage de son côté, elle a été capable de cibler précisément Izumo, même si elle ne pouvait pas le voir.

Ceci pouvait paraître simple, mais c’était un avantage écrasant.

… Tu as fait un bon combat, Izumo.

Même en face de ce mur de pierre, qui était continuellement régénéré, ton courage inflexible a été impressionnant à voir.

 

“Bien, Sif est totalement favorisée par les règles. Le proverbe ‘Fais ce que tu dois, advienne que pourra’ est adapté dans cette situation. Les chances, que Jin gagne, sont justes…” (Tomoe)

“Impossible-desu wa ne. S’il était capable d’augmenter partiellement la portée de l’attaque de son épée, il pourrait avoir une chance, mais même ainsi, avec ces règles, ceci pourrait être considéré comme une attaque magique et donc, contre le règlement. En ce qui concerne l’utilisation d’élément extérieur, une arène pavée de pierre est inappropriée. D’ailleurs, dans cette situation où le guerrier aura une portée considérablement limitée, l’élément magique de Sif est largement favorisé-desu wa.” (Mio)

Tomoe et Mio estimaient également que la victoire de Sif a déjà été établie.

Tout comme moi.

Avoir les différents éléments de son côté… C’est un pouvoir vraiment effrayant que les vainqueurs possèdent.

C’est triste, mais personne ne pense aux adversaires de la finale de Jin et Sif.

L’opposant de Sif était du type ‘batterie’, relativement résistant et avec une force de frappe décente. Aucun problème pour elle.

Le match finira avant qu’il ne puisse commencer à lancer ces attaques.

Quant à l’adversaire de Jin, c’était lui, le second héritier de la famille Hopelace. Il était clair qu’il avait une arme d’un niveau complètement différents des autres, même ses techniques n’étaient pas si mauvaises.

Comparé aux autres participants, ses aptitudes étaient effectivement d’un niveau qu’on pourrait considérer comme satisfaisant. Par contre, l’épée, qui semblait avoir été ramenée d’un entrepôt de sa maison, était une excellente arme qui ne pouvait être comparée à une épée en bois, mais dans ces mains… C’était juste du gaspillage.

Que le style de combat des nobles de Limia, qui se pliait aux traditions et à l’apparat, était aussi extravagant…Non, il pouvait être quand même utilisé dans un vrai combat.

Donc il n’était pas juste un gamin prétentieux et simplet, hein. Mais cela le rendait encore plus décevant.

Jin a sans doute l’intention de l’écraser complètement. Ce qu’il essayait de retenir sera probablement relâché pendant le combat avec Hopelace. Même s’il a dit qu’il se moquait de ce qu’il pourrait lui arriver, il prenait soin de ses camarades. Un Hyumain, qui peu importe ce qu’il dirait, ne pouvait pas juste abandonner les personnes qui comptaient sur lui.

Eh bien, cela nous ramenait à la situation actuelle.

Tout le monde était tellement motivé par le tournoi, mais un noble a interféré avec ça et comme résultat, leurs évaluations ont été sévèrement affectées.

Je suppose qu’il doit supporter tous leurs regrets.

“Waka ? Y a-t-il quelque chose qui te tracasse à propos de la finale dans la catégorie des guerriers ?” (Tomoe)

“Ne sois pas stupide. Il n’y a même pas besoin de la regarder. Les résultats sont évidents. Waka-sama, plus important, si nous allions chercher de quoi grignoter en attendant le match suivant ? Devrais-je aussi ajouter quelque chose à boire ?” (Mio)

“Mio, la nourriture est bonne. Si tu en veux, achète en. Il n’y a rien qui me dérange dans ce match. J’ai juste pensé que ‘C’est donc lui, hein.’” (Makoto)

J’ai répondu à leurs interrogations.

Les autres personnes ne s’attendaient pas à ce que le tournoi puisse se dérouler ainsi. Mais pour moi, Tomoe et les autres, c’était un résultat plutôt évident.

“Ah… Ce môme de Limia. D’imaginer que le simple deuxième fils d’un noble essayerait de se mêler des affaires de Waka. Honnêtement, j’ai pitié de lui.” (Tomoe)

“Et donc, comment va-t-il régler cela ? Je me demande si Hopelace-kun pourra participer aux batailles d’équipes demain. C’est une bonne question… huhuhu.” (Makoto)

Je ne sais pas pourquoi il me déteste autant, mais il m’attaque constamment, j’espère au moins qu’il montrera un combat décent. Un souhait qui ferait naître un sourire ironique sur le visage des deux personnes concernées s’ils l’entendaient.

J’ai entendu la voix du commentateur qui présentait les participants de la finale de la catégorie des guerriers et j’ai tourné mon attention vers l’arène.

3 matchs restant.

Le premier jour du tournoi approchait enfin de la fin.

_________________

“Gagnante, Sif Rembrandt !” (Commentateur)

L’idiot d’Hopelace gagnait du temps, hein. Peut-être dans l’idée de préparer un sale tour.

Normalement, la finale dans la catégorie des guerriers était prévue avant le combat des magiciens, mais cela a été changé et le match de la classe des magiciens a été décalé.

La gagnante était Sif. Comme nous l’avions prévu.

Ces règles ont mis l’accent sur sa force. Si son élément magique de terre n’était pas lié à un esprit de la terre, il aurait encore eu une chance de riposter, mais…

Son opposant était quelqu’un qui avait un an de plus que nous, et il paraît qu’après avoir été diplômé, il deviendrait une lame servant la cour impériale en tant que chercheur. Et cette personne était actuellement enterrée dans le dallage de pierre, seul sa tête en pleure en sortait.

Avant que le match ait commencé, il semble qu’ils ont échangé des paroles. La teneur de cette conversation a probablement tapé sur les nerfs de Sif.

Un peu après que le match a commencé, l’homme aux cheveux coiffés en arrière, qui a confronté Sif et qui s’est auto-proclamé comme la personne avec la plus grande force de frappe de l’histoire, est tombé dans un trou qui s’est ouvert dans le sol. Enfin, je le croyais, mais tout ce qui trouvait au-dessus du cou est resté en dehors et le trou s’est vite refermé.

Elle aurait été en mesure de la battre en seul geste, mais peut-être que Sif a géré son énervement, elle a seulement utilisé un sort pour le restreindre.

En perdant son bâton et sa barrière en un instant, il pouvait seulement voir les pieds de la femme qui s’approchait. Dans son champ de vision, il devait voir le visage souriant de Sif. Elle a saisi son bâton dans sa main droite et après l’avoir fait tourner, elle a tapoté sa main gauche avec, cette gestuelle ressemblait à celle d’un professeur expliquant une dure leçon à une élève. Un sentiment de calme se détachait de cette scène.

Quand la distance entre eux s’est réduite à environ 1 mètres. Sif a pointé son bâton sur son adversaire. Il aurait dû juste se rendre le plus tôt possible, mais il se contentait de crier quelque chose et ne se rendait pas.

Que cette chose soit en fait un senpai. Ceci me fait doucement rire.

Avec la sphère située à la pointe du bâton, elle a soulevé sa tête en l’ayant mis sous sa mâchoire. Et ensuite, après l’avoir regardé de haut, Sif s’est tournée vers les arbitres.

‘Toujours pas de verdict ?’ c’était ce que son regard sous-entendait.

Il n’y avait aucune raison de ne pas avoir encore décidé du vainqueur. C’était clairement la victoire de Sif, alors ça devrait être bon de juste de l’annoncer. Même s’ils le prolongeaient, elle n’aurait qu’a le finir en un sort et blesser encore plus sa fierté.

Sif a soupiré et a plissé les yeux. Une courte incantation s’est échappée de sa bouche.

Quelle folie.

Peut-être qu’il a vu le changement de l’attitude de Sif après son retour et qu’il a cru que cette dame de grand standing ne le finirait pas, ou peut-être qu’il avait toujours un tour dans sa manche pour l’emporter. Je ne sais pas, mais quoi qu’il en soit, c’est de la folie.

Les yeux de l’homme se sont grands ouverts. Et ensuite, au moment où sa bouche s’est ouvert pour probablement annoncer sa défaite, une lumière rouge a convergé sous la forme d’une sphère et a été tirée sur le sol à quelques centimètres de la tête de l’homme. Je me suis dit ‘C’est ça’.

Et oui, c’était cela.

Devant l’homme, la chaleur et le feu sont apparus en un instant, et cette lumière rouge a rendu cet endroit encore plus lumineux qui ne l’était déjà.

I-Impitoyable.

En un instant, les trois mannequins ont explosé et l’homme a poussé un cri atroce. À en juger par l’ampleur, elle s’est retenue. Mais c’était encore suffisant pour détruire tous les mannequins, hein. En termes de retenue, la magie était certainement différente de l’escrime.

Cette magie également. Le sort que Sif a créé pour contrer l’approche de Zwei-san, la torche montante. Une incantation réarrangée qui se basait sur pilier de flamme.

Elle a fait en sorte le point d’explosion soit légèrement en dessous du sol, la charger en ayant réduit son temps d’incantation, elle a augmenté la puissance du sort. Une énorme flamme oblique a jailli des pieds de son adversaire.

Être frappé par cette chose, je ne peux voir ceci que comme de la torture. Comme je le pensais, à cet instant, j’étais persuadé que son vrai caractère n’a pas changé.

Peut-être que sensei a senti quelque chose à ce propos, il m’a semblé qu’il a chuchoté quelque chose.

La durée du sort était courte, et avant que le cri de l’homme n’est disparu, le feu l’a fait en premier. Elle a utilisé la tête de l’homme comme une cible et le dallage en pierre, qui l’a enterré, pour emmagasiner la chaleur, elle a été en mesure de contrôler la portée du sort.

En vérité, plus elle était loin, plus elle était puissante, mais l’impact, qui restait, était bien suffisant.

Le coin réservé aux invités a donné de grandes acclamations.

Il y avait des marques de brûlures sur les joues de l’homme et une partie de ses cheveux a brûlé. Sa tête tremblait et il n’y avait plus aucune trace de la confiance qu’il avait eu avant le début du match. Ce niveau de brûlure pouvait facilement être traité dans la salle d’attente.

Cela ne devrait pas laisser de cicatrices.

Mais les blessures qu’il a reçues dans son cœur, elles pourraient rester graver.

Après que l’arbitre a annoncé la victoire de Sif, elle a plié les genoux devant la ‘tête tranchée’. Un bras frêle a attrapé son cou, et comme si de rien n’était, elle s’est relevée en ayant soulevé l’homme en même temps. Une étrange scène d’une étudiante qui hissait un étudiant avec une seule main.

L’homme est tout simplement resté raide avec un visage effrayé et ensuite, sans le regarder, Sif s’est inclinée des deux cotés du public et a quitté l’arène.

“Bien joué.” (Jin)

J’ai interpellé Sif qui retournait dans la salle d’attente. En voyant cette écrasante victoire, je ne pouvais pas trouver de contre-mesures. Je suis honnêtement admiratif.

Si possible, je voudrais avoir le titre de champion…

“Merci, Jin. Ceci aurait été bien d’en finir plus vite, mais cet homme, apparemment il sera dans l’équipe d’Hopelace, donc je l’ai un peu effrayé.” (Sif)

“Ce n’était pas ‘un peu’. Même vous, vous êtes énervée par ce tournoi ?” (Jin)

“… Je vous laisse le deviner. Mais je suis jalouse de vous qui êtes dans la catégorie des guerriers. C’est tout ce que je vous dirai. Jin, je pense que vous avez compris ce que cela signifie.” (Sif)

“Bien sûr que oui.” (Jin)

“Génial. Lorsqu’on me démontre à quel point l’argent et l’autorité peuvent être impactant, je me sens obligée d’en tenir compte… Dans ce cas, je vais y réfléchir à un plan pour obtenir le titre de champion. Je vais regarder votre match. Bonne chance.” (Sif)

Au milieu de la conversation, Sif a eu une grimace, comme si elle se moquait d’elle-même, et après avoir fini sa conversation avec moi, elle a disparu dans le couloir menant à la salle d’attente.

Peut-être qu’elle ressentait du dégoût envers son moi du passé qui ressemblait à Hopelace.

… Eh bien, c’était vrai qu’il n’y avait pas beaucoup de différence. Ce n’est pas comme si je pouvais aborder le sujet.

Je me sens en colère face à ces actions déraisonnables. En plus, je ressens une certaine culpabilité d’avoir vaincu Misura et Daena. Je ne l’ai pas fait directement mais, Yuno également.

C’était le tournoi des combats individuels. Évidemment, je me suis attendu à combattre mes propres camarades. Mais je ne pouvais pas imaginer que j’aurais à le faire aussi vite, ne pas avoir pu démontrer ma force au public et plus important, à ces personnes. Eh bien, j’ai quand même l’impression que j’ai pu en montrer une partie quand nous avons combattu. Mais les seules à avoir pu le faire correctement, c’était moi et Sif.

Même s’ils nous parlaient nonchalamment, nous souriaient ou ne disaient rien du tout; Quand j’ai réfléchis à comment je me sentirais si j’étais à leur place, j’ai fini par comprendre leur sentiment.

Bon… ce problème est lié à sensei.

Quand j’ai commencé à suivre les cours de sensei, je m’étais préparé à quelques ennuis… Mais subir les ingérences d’un outsider dont tout le monde se fiche, je n’aime pas cela.

Je n’aime tout simplement pas ça.

Ilumgand Hopelace.

“Jin. Jin Roan ! La finale va commencer. Dépêchez-vous !” (Gratte papier)

Un officiel en poste m’a interpellé.

Je vois. Il est temps, hein.

Je vais enfin pouvoir le combattre.

“… Je m’y rends rapidement.” (Jin)

Je me suis tourné et je me suis dépêché de rejoindre le corridor qui menait à l’entrée de l’arène.

En marchant à travers le couloir en ligne droite, je pouvais dire qu’il y avait plusieurs personnes que je reconnaissais. Dernièrement, il y avait des moments où cette sensation se produisait de temps en temps.

Lorsque que je me concentrais de mon mieux, je pouvais un peu mieux appréhender mon environnement. Cool. Ceci signifie que ma condition est optimum.

Shiki-san, Amélia, Misura, Daena, Yuno et Izumo. Ils surveillaient sans doute les alentours pour prévenir des coups bas. Donc c’était la raison pour laquelle ils ne se montraient pas.

Plus haut, il y avait sensei et ce qui semblait être les deux proches collaboratrices. Je peux dire d’une certaine manière qu’elles étaient fortes. Même si je les considérais comme un objectif, je me demande si cela sera possible un jour de les atteindre.

… Intéressant.

En ce qui concerne sensei, je ne peux pas le dire.

Peut-être que je ne suis toujours pas à un niveau auquel je pourrais ressentir quelque chose de sa part. Il dégageait une présence qui était plus difficile à distinguer que celle d’un Hyumain normal.

“Sensei, veuillez m’observer.” (Jin)

Je l’ai exprimé silencieusement. Ce n’était pas adressé vers une personne en particulier, c’était un simple souhait.

J’ai atteint la fin du couloir.

Mon champ de vision est instantanément devenu beaucoup plus lumineux. En face de moi, il y avait l’arène. Peut-être que l’ambiance du match des magiciens persistaient, l’excitation du public était déjà à son paroxysme.

À chaque monté de marche, je le fais avec une ferme résolution et finalement, je suis monté sur l’arène.

“Jin Roan, veuillez vous conformer à l’heure convenue pour le match. En tant que personne qui participe à ce tournoi, votre attitude n’est pas convenable. Nous vous enlèverons des points pour ça.” (Commentateur)

“… Je suis désolé. Je ne le ferai plus.” (Jin)

Je suis venu dès que j’ai été appelé, et pourtant, j’avais une pénalité.

Mais ceci n’a pas d’importance.

Retirer des points affectait seulement le verdict. Peu importe qui était l’arbitre, cela sera inutile pour ce combat.

J’ai croisé le regard de cet enfoiré.

C’est lui. L’arriviste indésirable.

Il n’y a pas besoin de s’inquiéter. Je ne t’infligerais pas de blessure qui affectera ton corps pour la compétition de demain. Pour les deux prochains jours à compter de demain, nous allons tenir le haut du classement dans la compétition des combats en équipes.

Écoute-moi bien Jin, arrête-toi quand les mannequins seront détruits.

Je ne sais pas ce que ce type pourrait dire s’il subissait des blessures après que les trois mannequins ont été détruits.

J’ai déjà terminé mon entraînement grâce à tous les matchs que j’ai eu jusqu’à maintenant.

Je vais en détruire le nombre exact de deux pour en finir.

“C’est une armure chargée d’histoire qui se transmet de génération en génération dans ma famille. Dans ce genre de place formelle ou sur un champ de bataille, la famille Hopelace ira toujours avec ce genre d’équipement. Même si vous me fusillez du regard, cela ne fera que m’importuner. Les règles l’admettent également.” (Ilumgand Hopelace)

Avec un visage arrogant, le second fils m’a dit ces mots.

Sérieusement, quel malentendu hors de propos.

Je m’en fous si ton armement est devenu encore plus fort pour cette demi-finale. Et je me moque si le combat a été reporté parce que tu préparais ton équipement.

Je pensais juste à comment j’allais te finir.

“Je ne me plains pas. C’est évident de se préparer au mieux. Faisons un bon combat.” (Jin)

“… Je n’aime pas cette attitude. N’abandonne pas trop tôt et n’ennuie pas le public, compris ? Considère que c’est juste de la malchance que tu es rejoint la classe de Raidou, alors combat avec l’énergie du désespoir.” (Ilumgand)

Le public.

Je vois. Il y avait aussi ces personnes.

S’il s’agissait du moi du passé, je m’inquiéterais de l’impression que je donnerais aux recruteurs et je combattrais avec cette idée en tête.

Actuellement, je m’en fous de qui ou de quel pays ils proviennent.

“Faisons de notre mieux.” (Ilumgand)

En cachant ses vraies pensées, il a dit ces mots qu’il ne pensait pas vraiment et gardait la tête haute.

Peut-être qu’il a senti que cet échange était fini, je pouvais dire que sa main droite a serré plus fortement le pommeau de son épée.

L’arbitre a acquiescé au signal du second fils et a levé sa main droite en l’air.

Hahaha, c’est clair qu’il a été soudoyé.

“Bien ! Ilumgand Hopelace contre Jin Roan ! Que la finale du tournoi dans la catégorie combat individuel du festival de l’académie de Rotsgard commence !!!” (Arbitre)

Tellement étrange.

En face de moi, il y avait un senpai, considéré comme un prodige, avec un incroyable équipement que j’aurais dû mal à obtenir de toute ma vie. Et pourtant, moi, un kohai comme moi, qui a seulement une épée en bois dans la main, ne ressent aucune peur.

Peut-être que les nombreux combats avec les Hommes-Lézards à écailles bleus m’ont forgé ainsi. Ou c’était peut-être la comparaison entre le niveau d’Hopelace, 70, et le mien, aux alentours de 90.

J’ai tendu ma main droite, qui tenait l’épée, devant moi et je me suis mis en position de combat.

Le senpai s’est approché de ma position avec des mouvements souples qui ne ferait pas croire qu’il portait une armure de plaque. C’étaient des gestes qui indiquaient que son équipement est muni de capacité comme réduction de poids, renforcement corporel ou d’une magie d’enchantement.

Mais ses mouvements étaient trop évidents.

Je pouvais facilement deviner qu’il avait l’intention de frapper de haut en bas avec la grande épée qu’il manipulait à deux mains.

Trop lent.

J’ai l’impression de voir ces mouvements au ralenti.

Si je voulais, je pourrais le trancher plusieurs fois avant qu’il n’ait abaissé son épée.

En même temps qu’un cri où on l’on pouvait sentir son esprit combatif, une épée géante et brillante s’est abattue.

J’ai pensé à l’esquiver, mais j’ai vite changé d’idée et j’ai fait un pas en avant.

Sa main gauche était juste là pour donner plus de force, donc j’ai balancé mon épée en bois par en dessous et j’ai frappé sa main droite qui portait un gantelet excessivement énorme. Tout comme je le pensais, Ilumgand a laissé tomber son épée géante qu’il soutenait essentiellement avec sa main droite.

Le public est devenu silencieux.

J’ai tourné le dos et j’ai pris un peu de distance. Je me suis tourné de nouveau face à lui et j’ai repris ma position de combat.

Il ne m’a pas poursuivi. Il ne le fera pas.

Je vais me débarrasser de son grotesque ‘fair-play’.

Peut-être qu’il a compris ce que j’essayais de faire. Il a récupéré son épée.

Son visage a rapidement trahi sa colère.

Huhuhu, ne devrais-tu pas cacher à ton adversaire que tu perds ton calme ?

Essaie de le cacher… tout comme moi.

 

“…”

Apparemment, il ne veut pas que je lui apporte un discrédit.

Le roi de ton pays et tes proches doivent surveiller ce match.

J’ai attendu que mon opposant est fini son sort de renforcement corporel. Si lent à incanter…

Quoi ? Est-ce déjà le moment pour son attaque spéciale ?

Quelle personne impatiente.

Oh, exact. L’attaque que je venais de faire, les dommages sur les mannequins… Je n’arrivais pas à les voir. Même s’il y en avait, cela serait juste des petites craquelures.

Il a apporté une armure avec une grande capacité défensive.

Quand il aura fini son renforcement corporel, il va se ruer en étant dans une position où il sera le plus proche possible du sol. Au moment où son opposant entrerait dans la portée de son épée, il fera son attaque spéciale, une frappe horizontale.

Ilumgand s’est précipité au moment même où j’ai fini de rassembler ces informations.

Je n’ai pas rassemblé beaucoup d’informations sur lui, et pourtant, j’ai entendu parler de son attaque spéciale et de son schéma d’approche.

Il n’a pas essayé de le cacher, donc c’était un résultat évident.

Puisque l’action de réduire l’écart et celle de l’attaque étaient deux exécutions différentes, il y avait une marge pour interférer. Si on utilisait un renforcement corporel dans l’intervalle de l’attaque et qu’on faisait un pas en arrière, ceci pouvait être évité.

Eh bien, dans mon cas, je peux m’en soustraire sans avoir en avoir besoin.

Même si cela gagnait en rapidité, ça ne changerait pas grand-chose.

En vérité, il n’y avait pas tellement de différence entre ma vitesse et celle d’Ilumgand. Mais peut-être parce que mon cerveau traite continuellement les informations, j’ai l’impression que les mouvements de mon opposant sont lents.

Ceci peut être dû au fait que je réfléchis toujours sur la façon de procéder ou dans le but de diminuer le décalage avec mes mouvements.

“?!!”

Ce coup-ci, c’était bien un balayage horizontal.

J’ai frappé la gouttière de l’épée géante de toutes mes forces.

À nouveau, l’épée est tombée sur le sol.

 

Cela pourrait-être une bonne épée, mais si la personne qui la tient est ce type, c’est inutile.

Il a repris son épée et il l’a tenu droite avec ses deux mains, et tout à coup, ses mains ont tremblé.

Hahaha, en d’autres mots, ses forces physiques étaient du même niveau que le moi du passé lorsque j’ai combattu Zwei-san.

En m’étant un peu retenu, j’en ai profité pour faire la présentation entre son visage et mon épée en bois.

Le mannequin a été fortement secoué et s’est fissuré.

Le match n’était encore pas fini.

Je me suis à nouveau éloigné de lui, j’ai repris ma position de combat et j’ai attendu… Il a encore perdu son épée…

“??!! Arbitre !!!” (Ilumgand)

Il a crié à l’arbitre: ‘QUE SE PASSE T-IL ?!, tout en s’étant tenu le visage et en ayant pointé un doigt sur moi avec son autre main.

Si tu es un épéiste, récupère au moins ton épée.

L’arbitre a acquiescé plusieurs fois.

Peut-être qu’il va dire quelque chose comme combattez avec vos poings ?

Bon, je m’en fous un peu si je dois me battre à main nue.

“Jin Roan, je peux voir que vous avez une attitude où vous ne faites qu’attendre l’attaque de votre opposant. Merci de bien vouloir utiliser tout ce que vous avez dans ce combat d’une manière active.” (Arbitre)

“Compris. Je vais en finir maintenant.” (Jin)

“?!!” (Ilumgand)

Ilumgand a pris une fois de plus l’épée.

Sa magnifique peau blanche est devenue rouge, comme s’il était ivre.

Bon, allons-y pour la première et dernière attaque.

Le moment où il servira de sac de frappe, ça sera lors de la compétition en équipe. Afin de voir son visage couvert de honte dans deux tournois, je t’épargnerai pour ce combat.

En premier lieu, si j’étais le seul à fêter ça, je ne sais pas ce que tout le monde me ferait ultérieurement.

‘‘Ton nom est Jin, pas vrai ?! Jin Roan ! Enfoiré… Espèce de bâtard, je ne te pardonnerai pas ! Quoi ?!’’ (Ilumgand)

Règles par ci, règles par là, quel tournoi agaçant.

Après avoir confirmé la situation, l’arbitre a donné le signal de reprise. Pour la première fois, je me suis précipité pour raccourcir la distance.

Peut-être qu’il ne s’attendait pas à un mouvement aussi évident, Ilumgand a arrêté ce qui semblait être des menaces ou quoi que ce soit qu’il essayait d’accomplir avec ça et a laissé échapper un cri de surprise.

En voyant Ilumgand se préparer à la hâte, je me suis rapproché à une distance encore plus proche de la portée de mon épée et j’ai frappé sa super armure en niveau de l’estomac.

Parce qu’il était protégé par son armure, il n’y avait pas eu de blessure sur son corps, mais le choc a été transmise, alors il a été soufflé en arrière et il est tombé sur le cul.

J’ai levé mon épée pour l’abaisser en direction de sa tête, mais l’épée d’Ilumgand allait réussir à l’intercepter à temps. À cette vitesse, l’épée en bois va être brisée en deux.

J’ai reculé légèrement le haut de mon corps pour changer la trajectoire de l’épée et prévenir mon épée de la collision.

En ayant évité l’épée géante, l’épée en bois a continué à s’abaisser jusqu’à avoir passé son arme et à ce moment, je l’ai relevé d’un coup.

L’attaque, ayant visé son visage, a magnifiquement fait mouche et la tête d’Ilumgand s’est fortement courbée en arrière. Et c’était ainsi que l’arrière de sa tête a cogné le sol pavé.

Mais sans m’en soucier, j’ai frappé avec le bras que je n’ai pas complètement redressé.

Quand j’ai cru que le visage d’Ilumgand a été défoncé par ce coup de poing, il y a eu un bruit sourd de craquelure sur le sol pavé et ce son a résonné dans l’arène.

J’ai jeté l’épée en bois, qui n’était même pas la mienne, sur les craquelures du sol pavé et je suis retourné à l’endroit où était l’arbitre.

“Arbitre, il semblerait que les trois mannequins ont été brisés.” (Jin)

Je me suis emballé.

J’ai juste jeté un coup d’œil, mais pas seulement les trois mannequins ont été détruits, apparemment, j’ai fini par briser les os de son visage.

Je peux dire qu’il est en sang.

Eh bien, ce n’est pas une blessure qui est insoignable.

S’il souhaitait éviter de participer aux combats en équipe avec cette excuse, nous pouvons juste régler ça en dehors.

Mais, il participera, non ? Après tout, un fou reste un fou.

Il avait sans doute l’intention de faire plus que des coups tordus pour prendre sa revanche, pas vrai ?

Après avoir écrasé Ilumgand Hopelace et l’avoir humilié, j’ai gagné.

Avec ma victoire, je ne l’ai pas tellement blessé. Je crois que j’ai été en mesure d’achever mon objectif.

Si j’ai été vu d’un bon œil par Shiki-san et sensei, cela me rendrait heureux.

En tant que vainqueur, mon nom a été nommé et pendant que je réfléchissais à ce genre de chose, j’ai quitté l’arène.

__________________________________________________________________________________________

La championne de cette année sera Sif, hein.

Après tout, le Jin actuel ne pourra rien faire si l’arène entière est transformée en marais. Pour couronner le tout, Sif flottait partiellement à la surface et faisait des mouvements comme si elle surfait.

Au moment où il a repoussé le rayon explosif, j’ai involontairement laissé échapper un cri de surprise. Les moments forts de Jin étaient plutôt impressionnants.

Eh bien, ceci ne pourra même pas me servir comme référence.

Parce que tu sais, ce genre de prouesses sont un mélange d’instinct et de logique, il n’y a pas moyen que je puisse le copier.

De mon point de vue, l’exploit de changer la trajectoire d’un sort, qu’Amélia a démontré, semblait plus réaliste.

Tomoe et Mio ont dit que c’était intéressant.

Ces deux personnes ont probablement vu la technique que Jin a montré comme quelque chose de réalisable.

Le pilier de flamme que Sif a démontré dans le match d’avant, on dirait qu’elle n’avait pas eu d’occasion pour l’utiliser. Après tout, il n’y avait aucune chance de l’utiliser s’il n’y avait personne qui s’approchait.

J’ai secrètement appelé ce sort: La puissance du geyser.

La première fois qu’elle a activé cette incantation, j’ai murmuré ça par réflexe ‘L-La puissance du Geyser…’. Un sort mémorable.

Au lieu d’appeler cela un sort qui empêchait l’approche d’un opposant, c’était plus comme une technique qui écrasait tout rapprochement.

Aussi longtemps que c’était un sort magique, elle pouvait déplacer le point d’origine ou changer la durée du sort, alors il devrait y avoir de multiples utilisations pour cette technique, mais heureusement, on dirait que Sif n’a pas encore pensé aussi loin.

Cette puissance de frappe pouvait affecter le terrain, en outre, si elle la combinait avec des mines anti personnelles, elle serait comme une forteresse.

Cette fois encore, j’ai soupiré ‘… puissance… geyser ?’ Si impitoyable.

Les deux, qui m’accompagnaient, avaient une bonne ouïe et tout en mémorisant le sort, elles ont dit:

“… puissance… geyser”

Et leurs yeux ont brillé. Cela me donnait un mauvais pressentiment.

Je ne crois pas que ce soit un sort qui vous correspondrait.

________________

Une pièce plongée dans le noir.

Un homme maigre et laid, qui était assis sur un sofa, semblait murmurer quelque chose.

Un homme est venu lui donner un rapport, mais après avoir fini ce qu’il était venu faire, il a quitté la pièce.

“Je vois. Je n’aurais pas d’hésitation. J’ai tout compris. Qui penses-tu que je sois ?”

La voix, qui était assez forte, a résonné dedans.

L’agitation nocturne du festival n’a pas atteint cet endroit.

La voix de l’homme, qui pendait sa tête en arrière sur le sofa, ne s’est pas arrêtée de toute la nuit.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team