Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 128 – Tournoi, premier jour des combats en équipe

Traduit par Quesako
Vérifié par Ghost


— Salle d’attente des participants

“Pensez-vous… qu’il y aura encore des changements de règles ?” (Amélia)

“Il y en aura. Aucun doute. Si Hopelace ne fait rien après le match d’hier, alors ceci signifie qu’il a abandonné, mais il est clair que ceci n’arrivera pas.” (Daena)

Daena a répondu à Amélia comme s’il lui disait de s’y résigner.

De part la ténacité des matchs individuels, il a compris la raison pour laquelle les nobles s’acharnaient à interférer dans le tournoi.

Cela ne s’était pas entendu dans sa voix, mais pour lui, les matchs individuels ont fini avec un résultat décevant et il s’en voulait pour sa femme qui était venue assister à ses combats.

Elle a félicité son match, mais en tant qu’homme, il voulait aller un peu plus loin.

En réfléchissant à la bénédiction de Déesse, la puissance de combat des femmes augmentaient plus que celle des hommes.

Mais dans cette décennie, on ne pouvait plus remettre à cette bénédiction. Dans un sens, le pouvoir des hommes s’est renforcé.

Sans compter que la bénédiction de la Déesse est bannie dans ce tournoi.

L’académie a réfléchi aux dangers de combattre dans ce genre d’état. C’était une règle établie à l’époque où la Déesse était toujours active.

“Après tout, les matchs en équipes ont moins de restrictions que les combats individuels~. Peu importe lequel d’entre nous combattra ce senpai, le résultat sera évident.” (Yuno)

“Yuno, tu ne devrais pas trop baisser ta garde. Sensei va sans-doute voir à travers.” (Sif)

“Argh… je ferai attention.” (Yuno)

“Eh bien, je comprends un peu les sentiments de Yuno. Championne-sama est dans notre équipe, et même le vainqueur dans la catégorie des guerriers, Jin. Les demi-finales et la finale sont demain, alors aujourd’hui pourrait être en fait ennuyant et aucun problème ne pourrait surgir.” (Izumo)

Izumo a coupé la conversation des sœurs Rembrandt.

Ils n’ont même pas abordé le sujet du classement d’Izumo, mais il n’avait pas l’air de s’en préoccuper.

Il semblait détendu.

“Désolé pour l’attente.” (Jin)

Jin et Misura sont revenus dans la pièce où cinq personnes avaient une discussion amicale.

“Bon retour. Ont-ils encore modifié les règles ?” (Amélia)

“Oui, comme prévu… Mais quelque chose de plus grave est arrivée.” (Jin)

“Quoi ?” (Amélia)

En ayant vu la tête découragée de Jin, Amélia lui a posé cette question avec anxiété.

“Il semblerait que… sensei ne pourra pas venir aujourd’hui.” (Jin)

Les visages des cinq ont changé d’expression.

Leurs expressions faciales étaient variées, mais la déception et le découragement étaient une émotion commune à tous.

“Qu’en est-il de Shiki-san ?!” (Amélia)

La première, a réagir, a été Amélia.

Elle considérait l’absence de Raidou comme secondaire.

“Shiki-san et ces deux assistantes, Tomoe-san et Mio-san, vont assister au spectacle. Mais sensei ne sera pas en mesure de venir, mais apparemment, il nous a laissé un message.” (Jin)

“Pourquoi ne peut-il pas venir ?” (Sif)

La suivante a été Sif. Yuno et Izumo, ainsi que tous les autres ont acquiescé. Cela devait être la question qu’ils avaient tous sur le bout de la langue.

“Il semble que la guilde des marchands l’a convoqué.” (Jin)

“Oto-sama (NTF: père) n’a pas pu le faire…” (Sif)

“On dirait bien. Il a même été appelé pendant le festival, donc ça doit être un problème conséquent. Même si je lui ai demandé très souvent de pas causer de problème à Raidou-sama…” (Yuno)

Le regard des sœurs de Rembrandt est devenu plus acéré.

Ceci a disparu au bout de quelques minutes et dans son for intérieur, Jin a eu peur d’elles.

“Bon, on ne peut rien y faire. Et, quel genre de changement cela va apporter aux règles ? D’après le visage de Misura, il semblerait que ça soit très sévère.” (Amélia)

Comme si elle sous entendait : ‘Si Shiki vient, tout va bien.’, Amélia a posé des questions sur les règles.

Remarquant l’expression de Misura qui n’était pas comme d’habitude, elle s’était préparée, dans une certaine mesure, à être harcelée.

“Ah, non… Il est comme ça à cause d’autre chose. À propos des combats en équipes, il n’y a qu’un seul point qui a été ajouté. Honnêtement, cela m’a énervé. Qu’il croit qu’il puisse nous battre avec seulement ça.” (Jin)

Jin a rigolé sans montrer aucune trace de crainte.

Ce n’était pas dirigé envers les règles qui ont été changées, mais envers le comploteur qui pensait qu’il sera capable de les battre avec quelque chose de si superficiel.

“Hmph~, ne tourne pas autour du pot et crache le morceau.” (Daena)

“Un niveau maximum pour le groupe entier sur le terrain. Le total est de 365. Si le niveau des participants du groupe le dépasse, il faut ajuster le groupe afin de rester dans cette marge.” (Jin)

“…Donc il nous dit d’y aller avec trois personnes, hein. Ces nombres ont pour but de nous diviser.” (Amélia)

Amélia l’a dit avec un sourire amer.

Ils se sont enregistrés avec un groupe de sept personnes et ceci a été accepté, pourtant, ceci a été changé pour qu’il soit seulement capable de participer avec un groupe de 3 personnes sur le terrain.

Il ne pouvait rien y faire.

“Et en vérité, c’est vraiment bien ciblé. Si on additionne le niveau de personnes du groupe d’Hopelace, on atteint presque ce nombre. La seule équipe qui surpasse ce nombre, c’est nous.” (Jin)

“Je suis surprise. Mais comme Jin l’a dit, en ce qui concerne les conditions, il n’y a pas de problèmes pour nous. Avec seulement ça, rien ne changera pas pour lui. Après tout, nous sommes plus fort lorsque nous faisons équipe. Alors pourquoi est-ce que Misura fait une telle tête ?” (Amélia)

“C’est…” (Jin)

“… Ils m’ont dit… qu’elle m’entraînera.” (Misura)

Misura a murmuré cela avec un visage pâle. C’était assez inhabituel de sa part de parler ainsi.

“Par qui ?” (Yuno)

Yuno l’a exhorté à être plus clair. Parce qu’à l’entendre, ça ne sonnait pas comme une mauvaise chose.

“… Par une des proches collaboratrice de sensei, celle avec les cheveux bleus. La personne dénommée Tomoe-san.” (Misura)

“Impossible !!!”

Les voix des sœurs Rembrandt se sont parfaitement chevauchées.

“C’est la vérité. On dirait qu’elle a été impressionnée par son match avec moi et lorsque le festival sera fini, elle aura un combat avec lui pour l’entraîner.” (Jin)

“Incroyable !!!” (Sif)

“Cette Tomoe-san… Il n’y a presque pas d’aventuriers qui ont attiré son attention au point d’en entraîner un. Misura-san, c’est impressionnant.” (Yuno)

La surprise des sœurs était compréhensible.

Tomoe s’occupait parfois des aventuriers dans Tsige, de même que Mio, mais elles n’ont pratiquement jamais pris d’élève.

Tout au plus, il y a eu Lime qui a soudainement annoncé sa retraite de la guilde des aventuriers et semblait être adoré par Tomoe, quant à Mio, elle a pris soin d’une aventurière aux cheveux noirs.

“Bon, c’est supposé être une bonne chose, mais il a été intimidé et maintenant, il est complètement effrayé.” (Jin)

“Si on vous disait ce qu’elle a dit, n’importe qui serait apeuré.” (Misura)

“Qu’est-ce qu’elle a déclaré ?” (Izumo)

Izumo a sans doute trouvé drôle la tête effrayée et pâle de Misura, il lui a demandé avec un sourire sur le visage.

“Elle a mis une main sur mon épaule… et elle m’a dit… de ne pas mourir avec un visage impassible. Elle a ajouté… je me retiendrai, je ne veux pas être grondée par Waka.” (Misura)

“Ouah, elle ne se préoccupe pratiquement pas de vous.” (Izumo)

“Vous voyez, vous voyez ?! Si une personne avec un niveau hallucinant, 1 500, vous dit ça !!! C’est évident que votre visage va changer de couleur, pas vrai ?!” (Misura)

“Même si vous mourrez, Shiki-san va certainement vous ramener à la vie. Bon alors, puisque Misura n’est pas au mieux de sa forme, il sera laissé sur le banc pour le premier match. Ah, Jin. Pouvons-nous changer de membres pendant ce tournoi ?” (Amélia)

“Quoi ?! Je peux le faire ! Bien sûr que je le ferai ! Hier, j’ai été totalement incapable de mettre en valeur, alors ne m’excluez pas s’il vous plaît !!!” (Misura)

“… Vous êtes sans merci, Amélia. Un changement de membre est possible. C’est juste que si l’équipe perd, même si vous n’y participez pas, c’est la fin pour tout le monde.” (Jin)

“J’ai l’impression qu’il sera plus pénible de choisir les membres que de faire le match~. Bon alors, décidons ça rapidement.” (Yuno)

En ayant placé leur tension dans une chose complètement différente à celle du match en équipes, Jin et les autres ont commencé leur guerre pour savoir qui allait participer à leur premier match.

_____________________

La princesse de Gritonia, Lily, a discrètement claqué sa langue.

Elle observait les combats en équipes qui se déroulaient devant elle.

Un match qui se déroulait à 3 contre 7.

En y réfléchissant normalement, les sept devraient les dominer.

Mais la réalité était tout autre. Les trois jouaient avec les sept.

La façon de penser des Hyumains en termes de combat, c’était d’attaquer de front.

 

Mais le style de combat de ces trois-là étaient différents de la manière de combattre reconnue par tous.

Pour parler franchement, c’est un style de combat qui s’apparentait à celui de la race des Démons.

Ils se coordonnaient et employaient une stratégie pour renverser leur désavantages.

C’était ce que faisaient les Démons lorsqu’ils combattaient les Hyumains.

Lily, qui les a combattus depuis longtemps, pouvait reconnaître le style de combat des Démons… ou pas.

Ce style était celui des faibles qui combattaient les forts.

Manigancer et combler la différence avec leur propre force.

Les Hyumains ne connaissaient pas cette manière de combattre, ou peut-être qu’ils l’ont oublié avec le temps. Mais il était vrai que cette méthode se révélait très utile. C’était également un savoir-faire que l’armée de l’empire tentait de mettre en œuvre.

Et les étudiants étaient en mesure de l’utiliser remarquablement bien, en outre, ils étaient en mesure de submerger leur opposant avec juste leur propre force.

Quand elle a regardé les combats individuels, elle pouvait dire qu’ils n’étaient pas normaux. Mais elle ne pensait pas qu’ils étaient capables d’afficher de telles aptitudes au travail d’équipe.

Basé sur les souvenirs de Lily, ceux qui combattaient en ce moment :

-Le vainqueur dans la catégorie des guerriers, Jin.

-Celle qui a démontré un splendide maniement de la lance, Yuno Rembrandt.

-Celle qui a participé en tant que magicienne hier, Amélia Hopelace.

Aujourd’hui, elle ne tenait pas un bâton, mais un arc.

Si les Hyumains possédaient le même esprit d’équipe et stratégie que les Démons, ça serait la représentation vivante de ceci.

Pour Lily, il n’y avait rien qui la rendrait plus heureuse que ça. S’ils avaient la force en plus d’avoir un niveau de stratégie au moins équivalent à celui de la race des Démons, ils devraient être capables de les dominer facilement.

Normalement, elle aurait essayé de récupérer ces splendidles personnes en ayant accepté n’importe laquelle de leurs conditions.

Mais elle ne pouvait pas.

Après tout, ils étaient des enfants qui ont été influencés par Raidou.

Pour Lily, il n’y avait rien de plus irritant que cela.

Même si la spirite Dragonne avait été avec eux, ils ont été facilement débordés lors de leur rencontre avec Tomoe et elle était liée à la compagnie Kuzunoha, donc à Raidou.

(J’ai l’impression de voir des mannequins en bois et des épouvantails qu’on utilise lors des entraînements…) (Lily)

C’était un spectacle qui ne pouvait être considéré comme un match.

Tout comme l’observation de Lily, ceci donnait vraiment l’air d’observer un entraînement où ils frappaient continuellement un mannequin.

La première ligne a rapidement été bloquée et détruite par l’avant-garde de leur ennemi, les forçant à protéger le centre de leur formation et même ainsi, ils mettaient la pression sur l’arrière-garde.

Dans l’ouverture qui a été créée, une lance s’est introduite et elle a utilisé la magie pour détruire rapidement leur formation.

Même lorsqu’ils ont tenté de contre-attaquer, les étudiants de l’arrière-garde ont été attaqués par des flèches et les magiciens étaient donc incapables d’incanter correctement ou de simplement rester en place.

Ces trois-là travaillaient bien en équipe. Ils étaient clairs qu’ils jouaient avec les sept étudiants.

Non, aux yeux de Lily, c’était comme s’ils tentaient de mettre en avant leur technique à quelqu’un et donc, ils prenaient minutieusement leur temps.

Elle pouvait dire que s’ils étaient d’humeur à le faire, il était probable que le vainqueur de la catégorie des guerriers serait en mesure de les battre à lui tout seul.

Mais ils ne l’ont pas fait, ils ont utilisé le travail d’équipe pour les attaquer et mettre la pression sur leurs opposants.

Ce n’était pas un match, mais une démonstration.

Même la princesse a été en mesure de comprendre leur intention.

En raison du style de combat qu’ils ont choisi, le combat, qui n’aurait pas dû prendre plus de quelques minutes, a été prolongé à 5 minutes.

Le résultat était évident, une annihilation totale.

Incapable de porter une seule attaque efficace, ils ont été vaincus.

Les étudiants de Raidou n’ont même pas transpiré.

Les trois sont descendus de l’arène et ont rejoint le reste de leur groupe. Tous les sept parlaient de quelque chose et alors qu’ils partaient, leurs expressions avaient un côté rafraîchissant.

Alors qu’ils sont étudiants, comment se fait-il qu’ils peuvent démontrer tellement d’aptitude au travail de groupe ?

Comment peuvent-ils assurer ce niveau de processus de pensées multiples, alors qu’ils sont toujours des étudiants ?

Lily y réfléchissait longuement.

Jusqu’à quel point elle devrait respecter l’avertissement de Tomoe.

Elle était réellement intéressée par eux.

Si elle adoptait une aptitude qui n’avait aucune hostilité envers Kuzunoha, peut-être qu’elle pourrait prendre contact avec eux.

Même ainsi, elle voulait en apprendre plus.

La méthode d’apprentissage de Raidou.

La vraie force de ces étudiants.

Si Tomoki était ici, elle aurait été en mesure d’utiliser ses yeux pour les attirer.

Mais si Raidou s’en apercevait, ça serait échec et mat. Si Tomoe venait à se déchaîner, il y avait la certitude d’être en danger.

Quand Lily a regardé les environs, le roi de Limia, la faction de la prêtresse de Lorel, l’évêque de l’église, l’élite des professeurs qui ont été invités par l’académie pour admirer les affrontements et également les responsables de l’académie; observaient le match et scrutaient les étudiants comme s’ils les dévoraient des yeux.

Cela ne serait pas une erreur d’affirmer qu’ils n’étaient plus des étudiants anonymes.

L’intérêt, qu’ils ont subsisté hier, s’est solidement ancré en eux en cette journée. Et les personnes présentes ici, il y en avait déjà qui ont obtenu des informations sur la compagnie Kuzunoha et Raidou.

Gritonia avait une carte maîtresse en la personne du héros.

Après sa rencontre avec Tomoe, c’était comme si son comportement avait fait un tournant à 180 dégrée. Il s’efforçait à s’améliorer avec un entraînement pour devenir plus fort.

Il était assez fiable, mais il était également difficile de renoncer à Raidou et à ses étudiants.

Mais peu importe à quel point il était fiable, il n’y avait qu’un seul héros.

Le héros avait une façon de penser flexible qui différait de celle des Hyumains qui s’appuyait sur un mode de pensée plus direct. À l’avenir, il sera nécessaire d’avoir plus de gens avec la même manière de réfléchir.

Lily considérait Jin et les autres comme des talents attrayants.

(Dans ce cas, après avoir exprimé ma gratitude, je prendrai contact avec Raidou au sujet de ses étudiants. Je me demande si je serais toujours en mesure de tenir ma promesse avec Tomoe. Raidou. Il se déclare lui-même comme un marchand, mais s’il est capable de favoriser l’évolution de ses étudiants. Je ne veux plus seulement Tomoe, je le veux aussi. Le laisser à un autre pays serait un tel gâchis.) (Lily)

Alors que les combats en équipes continuaient, les pensées de Lily exploraient toutes les possibilités pour trouver un moyen pour avoir une relation amicale avec la compagnie Kuzunoha.

______________________

“Le monde ne cessera jamais de me surprendre.” (Roi)

“Oui, père.” (Second Prince)

“Lorsque je regarde Hibiki-dono, je pense parfois de cette manière, mais d’imaginer que je serais capable de rencontrer des personnes ainsi dans Rotsgard qui est connu pour mettre l’accent sur l’éducation traditionnelle, je ne m’y attendais vraiment pas.” (Roi)

“Actuellement, nous avons rassemblé autant d’informations privées que possible.” (Second Prince)

Le premier jour des combats en équipes a pris fin.

Les quatre membres restants de l’équipe ont été aussi présentés et le tournoi a pris fin pour aujourd’hui, mais la conversation entre le second prince et le roi de Limia ne portait plus que sur une seule équipe.

Même s’il y avait une équipe avec le second fils de la famille Hopelace qui venait du royaume de Limia.

“Oui… Je dois admettre qu’ils sont compétents… mais ce à quoi nous devrions vraiment faire attention, ce n’est pas eux, c’est le professeur qui leur a appris cette manière de combattre.” (Roi)

“Que veux-tu dire par là ? Hier, nous avons commencé l’enquête sur les classes qu’ils suivent et ceux qu’ils pourraient avoir en commun. En plus… pour une quelconque raison, il y avait déjà la famille Hopelace qui menait une enquête sur un professeur, alors j’ai également inclus cette personne dans les documents.” (Second Prince)

“? La famille Hopelace ? J’avais eu vent qu’il faisait quelque chose d’étrange choses à la Ville Académique, mais imaginer que ceci aurait un rapport avec ce professeur. Mon intuition m’a fait défaut. Ce groupe d’enfant sont sans aucun doute des étudiants qui sont pleins de bon sens, mais cette fois, j’imagine que la véritable surprise devrait être celui qui leur a appris à se battre de cette manière.” (Roi)

“Vous êtes entrain de dire… qu’il y a seulement une personne qui est à l’origine de ses étudiants talentueux ?” (Prince)

Le prince a légèrement froncé les sourcils devant la clairvoyance du roi et lui a demandé la signification de ses mots.

Le prince a été aussi surpris par leur discipline pendant le combat, c’était comme s’il regardait l’héroïne de leur propre pays.

Mais s’il y avait un professeur qui leur ‘enseignait’ et ‘créeait’ ce genre d’élève, la première personne avec qui nous devons prendre contact, c’est sans doute cet enseignant.

Même si le royaume de Limia était incapable de récupérer ces étudiants qui étaient toujours dans la fleur de l’adolescence, ça serait quand même une bonne chose s’ils pouvaient obtenir ce professeur.

“En regardant la situation du second fils de la famille Hopelace, il y a la possibilité qu’il ait commis une faute.” (Roi)

“Avec autant de capacité, je pensais qu’il ne serait pas étrange de vouloir équilibrer le tournoi. Mais avec la règle que j’ai demandée à rajouter pour le tournoi en équipe, pourrait donner l’impression de les avoir ciblés.” (Second Prince)

“Même si nous essayons de le retenir maintenant, ça pourrait être déjà trop tard, mais empêchons le chef de cette famille d’interférer plus. D’ailleurs… Es-ce qu’on connaît le nom de ce professeur ?” (Roi)

“Entendu. Tous les sept ont cette classe en commun et c’est également un professeur dont Ilumgand-dono s’est pris d’intérêt, Raidou. Il est aussi le directeur d’une compagnie qui a ouvert récemment, Kuzunoha.” (Second Prince)

“Raidou… et la compagnie Kuzunoha, hein. Penses-tu pouvoir organiser une rencontre avec lui ?” (Roi)

“Je vais essayer de le faire. Mais, il y a toujours une question en suspens…” (Second Prince)

“Laquelle ?” (Roi)

L’expression du prince s’est assombrie. Après avoir dit le nom de Raidou, il s’est tourné vers le Roi et il a hésité à lui dire ses mots.

Mais le Roi en question ne se souciait pas de cette attitude et l’a juste exhorté à continuer.

“C’est à propos du second fils d’Hopelace, Ilumgand-dono. D’après mes souvenirs, avant l’arrivée d’Hibiki-dono dans notre pays, il avait déjà des doutes sur la noblesse de notre pays. Lorsqu’il a rencontré Hibiki-dono et qu’ils ont discuté, il a admiré son idéologie. Cela l’a même détourné de l’idée de n’être qu’une pièce de rechanger si son frère, Woken-dono, venait à disparaître et il s’est vigoureusement entraîné à l’académie pour polir ses aptitudes. Pourquoi est-ce que cette personne réaliserait une telle action que ferait la noblesse corrompue de notre pays ?” (Prince)

“… Je ne le sais pas non plus. Si Woken, qui est sur la ligne de front, décédait, Ilumgand lui succéderait. J’en attendais autant de lui que d’Hibiki-dono.” (Roi)

L’attitude et la manière d’agir d’Ilumgand envers Raidou, ainsi que Jin et les autres donnaient pratiquement l’impression de voir une personne complètement différente. C’était la raison de l’interrogation du Roi et du prince.

“A-t-il été endoctriné par ces marchands et a-t-il appris ce comportement regrettable de lui-même ? Ou s’est-il noyé dans le pouvoir politique ? Quoi qu’il en soit, ceci va décevoir Hibiki-dono.” (Roi)

“Devrais-je enquêter ?” (Second Prince)

“Non. C’est quelque chose dont la famille Hopelace se chargera. De toute façon, Il n’y a aucune garantie qu’ils nous disent tous. Considère la compagnie Kuzunoha comme prioritaire. Eh bien, nous agirons après que la chute de fort Stella.” (Roi)

“… Finalement, hein.” (Second Prince)

“La motivation d’Hibiki-dono n’a jamais été aussi forte. Son séjour secret à Tsige l’a fait mûrir et elle a aussi obtenu des compagnons fiables.” (Roi)

“Aventuriers. Leur motivation est clairement différente de celle des soldats du royaume. Avec le temps, je pense donner à Hibiki-dono le commandement direct d’une unité indépendante.” (Second Prince)

“C’est une bonne idée.” (Roi)

Le regard du roi de Limia se portait loin dans le futur.

L’héroïne, Otonashi Hibiki, qui est descendue sur le royaume, a apporté de nombreux changements au royaume. Parfois, Hibiki a exprimé une opinion qui remettait en cause la monarchie, et parmi les nobles de Limia, il y avait des rumeurs qui disaient qu’il n’était pas envisageable d’imaginer qu’il y avait un désaccord entre elle et le Roi.

Et parmi la grande noblesse, il y avait de nombreuses personnes qui pensaient que ses idées étaient dangereuses.

En fait, le Roi a publiquement affiché son désaccord à ses changements, mais en son for intérieur, il l’acceptait.

C’était la raison pour laquelle il a plusieurs fois coopéré dans le but d’aider Hibiki.

Qu’elle ait été capable de se rendre à Tsige et que les aventuriers, qu’elle a ramené de là-bas, aient été acceptés aussi facilement, c’était grâce à la forte influence du roi.

Et celui qui servait de passerelle entre les deux, c’était le second prince.

Le Roi déclarait ses intentions au prince et il les transmettait à Hibiki. Leur relation était amicale.

“Lily de Gritonia, la prêtresse de Lorel, les confins du monde qui s’étendent à perte de vue, la guilde des aventuriers qui continuent à rester neutre… Nous avons besoin qu’Hibiki-dono se concentre seulement sur son devoir de combattre la race des Démons, mais c’est difficile.” (Roi)

“Après tout, vaincre la race des Démons ne rendra pas instantanément le monde paisible. Cette personne semble bien l’avoir compris aussi.” (Second Prince)

“Mais il n’y a rien de mal à réduire cette amertume. Joshua, c’est peut-être pénible, mais je compte sur toi.” (Roi)

“Oui, tes désirs sont des ordres, père.” (Second Prince)

Le second prince du royaume de Limia, Joshua, a fait un doux sourire en ayant accepté les paroles du Roi.

La compagnie Kuzunoha.

Ils en sont arrivés à ce nom.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team