Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 132 – Combat en équipe, phase finale

Traduit par Quesako
Vérifié par Ghost


Je me sentais lourd.

Bientôt, je vais devoir faire quelque chose qui s’apparenterait à trahir tout le monde ici.

Le commerce de Rotsgard également… Il est raisonnable de présumer que de continuer l’activité ici sera difficile.

Je ne les avais toujours pas rencontré, mais on dirait que j’ai attiré l’attention de nombreux gros bonnets.

Comme je m’y attendais, demander de l’aide à Rembrandt-san est une chose que je ne peux me résoudre à faire.

Après tout, il m’a protégé trop longtemps.

La raison pour laquelle la compagnie Kuzunoha s’est bien débrouillée à Tsige, c’était parce qu’il m’avait soutenu.

On pourrait croire qu’aussi longtemps qu’on fournit des marchandises intéressantes, on rencontrerait le succès… Mais ce n’était pas le cas.

Dans cette ville, il n’y a sans doute aucune personne qui voudrait mettre en rogne Rembrandt-san, alors cela m’a bien aidé.

Le commerce s’est bien passé, donc j’ai voulu ouvrir un autre commerce et j’ai mal interprété la façon de faire tourner ma compagnie.

Au cœur de cette affaire, j’ai été un idiot complet.

Il voulait que Rembrandt-san est une dette envers lui, donc il m’a déclaré qu’il fermerait les yeux sur moi si je quittais la ville.

Ceci m’a vraiment choqué.

Juste m’en souvenir me rend furieux. Ma colère envers lui, la haine envers ma propre négligence, tout ça a grandi et s’est mélangé.

Le directeur était une personne qui donnait l’impression que l’argent était roi. C’était le sens des valeurs avec laquelle il semblait vivre.

En ayant vu à quel point il était difficile de traiter avec lui et ce qu’il a dit, Rembrandt-san pourrait avoir été pareil avant que sa famille ne tombe malade.

Parce que s’il était capable d’aller à l’encontre du directeur en y étant résolu, je ne crois pas qu’il agirait en douceur.

C’est humiliant, mais il est vrai que je ne suis pas apte à être marchand.

Je n’ai que trop bien compris ce qu’il a dit.

C’est vrai que j’ai été naïf.

En fin de compte, je vais m’enfuir et établir une relation de confiance avec la race des Démons.

Dans le pire des scénarios, pas seulement le magasin d’ici, mais aussi celui de Tsige et les relations qui ont été établies dans cette ville, tout sera…

Peu importe si Rembrandt-san m’a dit de lui faire confiance, je vais rejoindre un camp qui s’oppose aux Hyumains et qui a ‘quelques soucis’ avec la Déesse. Je ne veux pas lui donner ce fardeau supplémentaire.

Je vais m’isoler dans un pays où mon père et ma mère sont nés, hein.

Je suis même venu d’un monde parallèle. Qu’est-ce qui m’arrive ?

 

Dans un stade bondé par la foule, je me suis assis sur un siège dont j’avais réservé l’emplacement et j’ai regardé l’arène où il n’y avait personne pour l’instant.

Il ne restait que les phases finales dans le tournoi en combat en équipe.

Je vais regarder le match des étudiants que je risque de ne plus pouvoir rencontrer. Je dois veiller sur eux correctement.

Ils ont remporté sans encombre tout leurs matchs jusqu’aux demi-finales.

On dirait que le harcèlement, à peine voilé et à la limite du raisonnable, n’a pas eu beaucoup d’effet sur eux.

Ils ont dû s’habituer grâce aux simulations de batailles avec les Hommes-Lézards de la brume où ils ont dû combattre en équipe.

C’est juste qu’il y a une chose qui me dérange.

Le second fils de la famille Hopelace.

Il dégage quelque chose de pas normal pour cette demi-finale.

“Cela… m’a donné une désagréable impression. Tomoe, l’as-tu senti ?” (Makoto)

“À propos de ce noble ? Oui… il est probable qu’il utilise une sorte de magie ou de drogue pour augmenter sa puissance, et c’est peut-être un effet secondaire.” (Tomoe)

“Qu’est-ce que tu en penses Mio ?” (Makoto)

“Cela m’a donné un sentiment désagréable. Comme une croisement entre un Hyumain et quelque chose d’autre. Je peux voir une teinte dégoûtante.” (Mio) (NTF : Mio voit les âmes ?, NTC: Je rappelle qu’elle parle aux plantes.)

“Comme un Demi-Humain ?” (Makoto)

“Non. Comment le dire ? Hum, Hyumain et Demi-humains sont différents, mais ça serait comme avoir deux sortes de pains différents et on y incorporait une sensation dégoûtante. Comme un quatre-quarts avec des fruits séchés à l’intérieur.” (Mio)

Je comprends mieux et en même temps non.

“Je vois…” (Makoto)

J’ai eu une opinion similaire à celle de Tomoe.

Cela donnait l’impression qu’il dégageait une aura ténébreuse, un peu comme s’il avait perdu la raison.

Écraser ses opposants avec une force brute anormalement élevée. Mais à la place de le considérer comme un être Hyumain, il faudrait le voir comme un mamono.

Les membres de son groupe n’étaient pas aussi sérieux que lui, mais je ne peux pas les considérer comme normaux.

Pour ce tournoi, il est interdit d’utiliser des drogues magiques, je ne crois pas que ce soit des médicaments, mais dans ce cas… peut-être la magie ?

Eh bien, même si leur force augmentait, de ce que j’ai pu voir, elle restait inférieure à Zwei-san.

Au niveau de la technique, il n’y a pas besoin de le mentionner. Inférieure à Lézard Bleu-kun.

S’ils sont trois, mes étudiants vont gagner.

C’est la raison pour laquelle il n’y a pas besoin de trop s’inquiéter, mais…

“Shiki, je pensais que tu serais revenu plus vite. Comment vont-ils ?” (Makoto)

“Waka-sama, il y a eu une intense bataille à pierre/papier/ciseaux pour savoir qui allait participer.” (Shiki)

“Huhuhu, heureux d’entendre qu’ils ne sont pas tendus.” (Makoto)

Shiki est revenu après s’être occupé des étudiants.

Il a répondu à ma question sans aucune hésitation et m’a dit comment se portait les étudiants.

“Shiki, qu’est-ce que tu penses du garçon Hopelace ? Il dégage une atmosphère assez différente comparée à celles des combats individuels.” (Makoto)

“… Oui. Je ne peux rien dire de concret, mais j’imagine qu’il a dû faire quelque chose.” (Shiki)

“A dû faire quelque chose ?” (Makoto)

“Oui. Il a perdu la raison. Je crois que c’est une sorte de drogue magique. Cela ressemble à quelque chose que j’ai conçu il y a longtemps.” (Shiki)

Médicament, hein.

Donc il a pu réellement faire quelque chose de mal.

Je crois que j’ai saisi à quel point c’est ennuyeux d’avoir des ennuis avec les nobles.

“C’est une drogue magique qui transforme les Hyumains en goule. Les transformant en un être à moitié-mort et les asservissant. Eh bien, ceci aurait été une bonne chose d’avoir un effet immédiat, mais ça s’est avéré être un article instable qui n’a pas pu être utilisé et qui s’est soldé par un échec.” (Shiki)

Je peux facilement demander à Shiki de me parler de ses actes passés, mais le nombre de passage ‘sombre’ n’est pas négligable.

Un parmi tant d’autres.

Il a fait des truc assez effrayant.

“Asservir, hein. Au moins, il ne semble pas être contrôlé et ceci n’a pas non plus l’air d’être instable.” (Makoto)

“Oui. Même en prédisant la puissance de combat qu’il a pu obtenir, dans le pire des scénarios, il n’y aura aucun problème si nous l’arrêtions. J’ai dit aux étudiants de se retirer si cela devenait dangereux. Ou plutôt, je…” (Shiki)

J’ai coupé la parole à Shiki.

“Shiki… Tu leur as dit ça ?” (Makoto)

“Oui, je l’ai fait. Y a-t-il un problème ?” (Shiki)

“Ah~, en ayant fait cela, c’est sûr qu’ils vont faire quelque chose d’imprudent. Amélia en tête.” (Makoto)

Et même si ce n’est pas elle, les autres vont sans doute le faire avec enthousiasme en se disant ‘Je vais gagner’.

“Ce sont des mots portés par l’inquiétude…” (Shiki)

“Dans le pire des scénarios, il n’y aura rien de mal à les arrêter, même si cela cause leur défaite. Et donc, Shiki, qu’est-ce tu allais dire ?” (Makoto)

“Ah, à propos d’Hopelace. Le pendentif, qu’il avait utilisé avant d’équiper son armure, a piqué mon intérêt.” (Shiki)

“Pendentif ? Ce type, il y avait encore d’autres objets qu’il a ramenés de sa maison ?” (Makoto)

“Ils ont dissimulé une autre capacité sous celle de l’augmentation à la résistance magique.” (Shiki)

Dissimulé ?

C’est certainement étrange.

Cela signifie donc qu’il y a un effet caché.

“Se pourrait-il que ce soit un objet qui s’éveille et lui donne plus de puissance ?” (Makoto)

Parfois, les accessoires possédaient des effets encore plus dangereux que celui des armes. Bon, c’est une logique de gamer. Mais je pense de cette manière seulement à cause de ce type qui ne soucie pas des méthodes qu’il utilise.

“Éveiller ? Non. Je crois que c’est sorte d’effet cumulatif. Cela ne paraissait pas fonctionner et ça m’a un peu inquiété.” (Shiki)

Pour que Shiki hésite, c’est inhabituel.

Ah, c’est bon d’oublier ma logique gamer sur ce coup.

“Ceci me donne un mauvais pressentiment. En fait, c’est la ville entière qui me procure cette étrange sensation.” (Mio)

Mio regardait vers le ciel lorsqu’elle a prononcé ses paroles avec insouciance.

On dirait qu’elle a senti quelque chose qu’elle ne saurait considérer comme une menace.

Mais dans cette situation où de nombreuses choses sont en mouvements, les mots de Mio…

“… Juste au cas où, peux-tu ramener des équipements disponibles au stock du magasin pour Jin et les autres ? Laisse ça dans la salle d’attente. Et après avoir fini cela, regardons ensemble.” (Makoto)

“Compris” (Shiki)

Ceci pourrait-être la dernière chose que je ferais pour Jin et les autres.

Les armes sont juste une assistance pour se débarrasser des choses problématiques.

Ils sont des enfants dont je me suis occupé pendant plusieurs mois. Je me suis un peu attaché à eux.

… Non, pas qu’un peu… J’ai pourtant fait attention à ce que ça n’arrive pas, mais j’en ai été incapable.

Pour le moment, protégeons-les.

“Désolé pour l’attente !!! Nous allons commencer la finale du tournoi en équipes !!!”

Une puissante voix a été émise par l’homme qui est monté sur l’arène.

______________

“Parfait ! Allons-y ! Les demis-portions, ne vous retenez pas contre Hopelace !” (Jin)

“Je ne suis pas une demie-portion ! Comme si j’allais me retenir. Je peux enfin essayer le renforcement instantané que Jin a fait dans les précédents combats dans un vrai match. Si tout se passe bien, ça ne serait pas différent d’y aller à pleine puissance.” (Yuno)

“Je pense qu’il n’y a que les gamins qui se moquent de la taille d’une personne ! Je vais attirer le feu de tous les projecteurs !!!” (Izumo)

Les trois étudiants portaient leurs uniformes de combat et il y avait des protections composées d’un cuir épais au niveau de leurs épaules, genoux et coudes. Et les trois étudiants avançaient tout en ayant une joyeuse discussion.

Les mots, qu’a prononcé le petit garçon, décrivaient assez bien leur état d’esprit.

Jin et la combinaison des demis-portions.

Le dire de cette manière… ça sonne plutôt bien.

Les deux autres l’ont réfuté, mais les membres restant, qui semblaient moroses, ont pensé cela.

“Pourquoi j’ai utilisé la pierre à ce moment ?!”

“Si vous ne l’aviez pas fait, j’aurais pu participer…”

“Utiliser 4 fois la feuille… Vous ne savez que faire ça ?!”

“Je n’ai pas pu participer à un seul combat…”

Telle était la discussion de ceux qui ont perdu à pierre/papier/ciseau.

En contraste avec les trois autres qui jubilaient, les quatre avaient l’air de déprimer. Et il y en a même un qui a dit quelque chose de plutôt déprimant.

Tenant une épée à une main, Jin. Possédant une lance ayant la même taille qu’elle, Yuno. Avec une gemme à peine incrustée dans la pointe de son bâton, Izumo.

Ces trois-là étaient les vainqueurs.

Les quatre restant ne participaient pas, mais ils les suivaient jusqu’à être proche de l’arène.

Comme si de rien n’était. Jin et les autres ont monté l’escalier pour atteindre l’arène.

Devant eux, les 7 opposant de la finale étaient déjà là.

“Détruire, détruire, détruire…” (Ilumgand)

 

“Euh… Avez-vous pris un médicament ou quelque chose de semblable aujourd’hui, senpai ? C’est tout simplement trop tard.” (Partenaire d’Ilumgand A)

“Disgracieux” (Partenaire d’Ilumgand B)

“Dégoûtant” (Partenaire d’Ilumgand C)

Tout en regardant Jin et les autres avec des yeux dépourvus de lumière, Ilumgand Hopelace tenait son épée bâtarde à deux mains.

Sans se mettre en colère, Jin, Yuno et Izumo se tenaient en ligne.

La présentation des participants venait de se finir.

Par essence, se tenir à cet endroit était la plus grande récompense pour les étudiants qui assistaient aux cours de l’académie, mais la finale était régie par une étrange atmosphère.

Un 3 contre 7. Il y avait aussi ça.

Mais parmi les sept, il y avait une personne qui n’était clairement pas dans un état normal vu son agitation. Du côté des trois, ils ne montraient aucun signe d’être tendus, pire encore, ils souriaient.

Et puis, il y avait également la puissante pression du public qui attendait un combat qui surpassera les dernières années.

“Commencez !!!” (Arbitre)

Le combat s’est soudainement enflammé.

Yuno et Izumo, qui étaient aux côtés de Jin, sont partis chacun de leurs côtés.

Mais avec une brusque accélération. C’était une vitesse encore plus grande que celle démontrée pendant les matchs individuels.

En utilisant le renforcement instantané de Jin comme un concept, ces deux-là l’ont aussi appris dans un court laps de temps.

Makoto a écarquillé les yeux de surprise, mais ce n’était que le début.

Et ensuite, le mouvement suivant a été fait par…

Ilumgand.

Peut-être qu’il avait une certaine rancune après le match en individuel, car il a foncé direct vers Jin.

Cette vitesse était plus lente que celle de Yuno et Izumo, mais c’était une accélération avec un corps imposant, revêtu d’une armure et avec une épée bâtarde dans les mains.

L’ampleur était incomparable aux deux autres.

Hélas, Jin n’a pas été bouleversé par cela.

“Senpai ! C’est le dernier combat, préparez-vous !!!” (Jin)

Jin a joyeusement accepté la charge d’Ilumgand.

C’était exactement ce qu’il espérait.

Les six autres de l’équipe d’Ilumgand ont été attaqués de chaque côté par Yuno et Izumo.

Jin n’avait pas besoin de s’inquiéter pour eux.

Les quatre magiciens ont déjà commencé leurs incantations et les deux guerriers restants ont fait face respectivement à leurs deux assaillants.

‘Quelle stupidité’ c’était ce que pensait Jin alors que sa bouche a commencé à esquiver un sourire.

Ceci l’a rassuré en ayant constaté qu’ils étaient incapables de comprendre ce qu’ils essayaient de faire.

“Les déchets doivent être anéantisssss !!!” (Ilumgand)

Sans avoir appris la leçon, Ilumgand a libéré toute sa force dans la même frappe horizontale qui a été balayé il y a quelques jours.

Jin a encaissé son attaque. Il n’y avait pas besoin de faire comme la dernière fois.

Il a voulu démontrer ça à Ilumgand.

Mais il a deviné que l’épée, qui fonçait vers lui, avait une force inhabituellement puissante. L’épée en bois de Jin s’est fait recouvrir par son mana, mais alors qu’elle était supposée encaisser un coup sans problème, l’épée a commencé à se faire couper avant d’être bloqué à l’intérieur. Le corps de Jin a subi le contre-coup du choc en ayant reculé de quelque pas.

“Tch !!!” (Jin)

Claquant sa langue, Jin a essayé de bouger son corps pour contrebalancer le contre-coup et a tiré sur son épée pour détourner l’attaque.

À ce moment-là, il a été assailli par une attaque inattendue.

Tout en utilisant son épée à une main, Ilumgand a avancé d’un pas sous la contrainte et avec sa main libre, il essayait de frapper Jin.

C’était clairement une attaque confuse qui ne prenait pas en considération la pression que le corps devra supporter.

Une attaque qu’on pourrait même supposer être renforcée.

Par nature, ça ne devrait pas être une attaque que Jin encaisserait, mais il réfléchissait à la manière qu’il allait faire mordre la poussière à Ilumgand. Il était plus concentré sur cela que sur le combat.

Cette situation était due à la négligence de Jin.

(Je ne peux plus l’esquiver. Cet enfoiré.) (Jin)

Le poing s’approchait de son visage.

Ayant compris qu’il était déjà au point de non-retour, Jin a instinctivement mis en opposition la main qui tenait l’épée.

Pour être plus précis, c’était son coude.

Ce n’était peut-être pas grand-chose, mais il y avait des protections ici.

Cette défense miraculeuse a été faite à temps et le poing d’Ilumgand s’est écrasé sur le coude gauche de Jin.

Sans se soucier du fait qu’il a percuté son coude, le poing continuait dans son élan.

Jin a été propulsé sur quelques mètres et s’est retrouvé par terre. Mais il s’est immédiatement relevé et a repris sa position de combat.

Ne pas avoir lâché l’épée de ses mains malgré ce coup inattendu, comme on aurait pu s’attendre ça de lui.

“Est-ce ainsi que les nobles combattent ? Tch, me faire perdre la face alors que sensei me regarde.” (Jin)

Une intense colère a enflammé les yeux de Jin.

S’il a encaissé cette attaque, c’est principalement dû à sa propre négligence, il n’y a pas de place pour ce genre de pensée lors d’un combat.

“Yuno, Izumo. Désolé, mais je vais le faire en premier.” (Jin)

Ces mots ont été à peine murmurés.

Comme s’il tirait parti de la seconde charge d’Ilumgand, cette fois-ci, Jin a également chargé.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team