Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 141 – À une extrémité du stade

Traduit par Quesako
Vérifié par Ghost et KTA 007


Amélia, hein.

Hmph~, c’est elle qui a tué Ilumgand.

Shiki aurait dû lui dire de ne pas se surmener et les étudiants ont hésité tout le long.

J’ai pensé que leur hésitation se voyait dans leurs attaques qui était comme une évaluation de sa force et qu’il y avait une ligne floue dans leur façon de copier les choses, mais…

Amélia Hopelace.

Hopelace.

Aurait-elle une sorte d’hostilité envers la famille d’Hopelace de Limia ?

Elle avait le même nom de famille, alors je lui ai déjà demandé d’une manière indirecte. Mais elle n’a pas répondu et je ne voulais pas la brusquer en lui forçant à dire quelque chose qu’elle ne voulait pas.

Je suis comme un enseignant de l’école préparatoire.

Je n’ai aucune intention d’interférer avec sa situation dans cet endroit.

Eh bien, peu importe qui c’est, ils ont vaincu Ilumgand grâce à Amélia, donc c’est bon.

Non, compte tenu de ça, ceci est devenu quelque chose de problématique pour moi, alors peut-être que je devrais lui demander les circonstances, même si c’est difficile pour elle ?

Mais si je fais ça, cela approfondirait notre relation.

La superficielle relation d’un professeur temporaire et d’un élève n’aurait pas dû me poser de problèmes.

Savoir garder une certaine distance avec mes élèves est difficile.

Je me suis habitué à être un professeur vacataire, mais parfois, j’ai des difficultés avec ce genre de chose.

Si je devais évaluer le combat de Jin et des autres en tant que professeur… Malheureusement, je ne leur donnerais pas la moyenne.

S’ils n’avaient pas perdu du temps à hésiter et qu’ils avaient cherché à le tuer dès le début, ils ne seraient pas épuisés et ils auraient pu finir le combat de façon plus sure.

Mio et Shiki étaient là en soutien, donc c’était évident qu’ils en seraient en mesure de le faire.

Et pourtant, ils ont été incapables de le faire parce qu’ils avaient voulu sauver Ilumgand, c’est sans doute parce qu’ils ont été entraînés par la manière de penser de Jin et cela s’est fini par cette rude bataille.

J’ai sorti une excuse au roi de Limia comme quoi ils combattaient en interpellant Ilumgand pour le raisonner, mais honnêtement, je n’en attendais pas grand-chose.

Si c’était un opposant avec laquelle la magie fonctionnait, il y avait eu de nombreuses méthodes pour le rendre incapable d’agir, mais il n’y avait que l’élément magique de feu qui fonctionnait, le groupe actuel de Jin n’a pratiquement pas eu d’autres choix que de combattre de front.

Avec ces conditions, aussi longtemps qu’un miracle ne produisait pas, il n’y aurait aucun moyen de gagner sans le tuer.

C’est la raison pour laquelle je pensais laisser Shiki le gérer si ça semblait impossible pour eux.

Évidemment, quand je parlais de moyenne, c’était quelque chose que je garderais pour moi.

Le combat de tout à l’heure n’était pas un simple combat pour eux, s’ils ont survécu, c’est quelque chose dont il faut se réjouir.

Il n’est pas nécessaire de le faire remarquer, ça serait comme leur verser un seau d’eau froide sur leur tête.

En ayant regardé respectivement le masse de chair grise qui a été autrefois Ilumgand et les étudiants, j’ai pensé de cette manière.

“Waka-sama, le traitement d’un des chevaliers a pu être fait à temps. L’autre était déjà mort à mon arrivé.” (Shiki)

[Compris. Retourne aux côtés des étudiants, s’il te plaît.] (Makoto)

“Comme tu le souhaites.” (Shiki)

En ayant fini son rapport, Shiki a rendu ses hommages au roi de Limia et s’est dirigé là où se trouvait les étudiants.

[Nous avons été incapables de sauver un des chevaliers. J’en suis vraiment désolé. De plus, aucune parole ne sera suffisante pour nous excuser pour le résultat du combat avec Ilumgand-sama.] (Makoto)

Il a été en mesure d’en sauver un, hein.

Je dois remercier Shiki pour ça.

“Raidou, il n’y a pas besoin de s’en préoccuper. Juste en me remémorant leurs blessures, nous sommes heureux qu’au moins un est pu être sauvé. Laisse-nous te remercier à nouveau pour avoir sauvé la vie d’un de mes chevaliers et le prince. La façon donc tu as battu ce monstre était aussi splendide.” (Roi)

Prince.

Ah…

Je me suis soudainement rappelé de cette sensation dans ma main.

J’ai l’impression que ça deviendra incontestablement quelque chose de problématique à l’avenir.

Pour le moment, je devrais être reconnaissant que le sujet n’a pas été abordé.

En tout premier lieu, les seins du prince n’étaient pas visibles.

Mais que ma main a accidentellement fini dans ce genre d’endroit après que son sarashi ou quelque chose de similaire cachant sa poitrine a été arraché… Quel genre d’accident était-ce ?

[Je ne mérite pas de telles paroles.] (Makoto)

“Tes étudiants étaient aussi formidables. Même si c’était un groupe de 7 personnes, ils ont été en mesure de battre un opposant que nos chevaliers de la garde royale n’ont pas pu. C’est à un niveau que je souhaiterais tous les ramener dans mon pays. Bien sûr, également toi qui as vaincu le même type de monstre tout seul.” (Roi)

Son regard allait et venait entre moi et le wakizashi.

Comment le dire… c’était comme les yeux d’une personne influente.

‘Le même type’, hein.

Je m’interroge à ce sujet. Ilumgand semblait plus fort et problématique à gérer.

Comme je le pensais, peut-être qu’il était spécial ?

J’ignore les actions qu’a pu entreprendre Rona dans cette ville, alors je ne connais pas non plus le contexte.

[Désolé de vous l’apprendre, mais le variant, que je combattais, était beaucoup plus faible que celui combattu par les étudiants. Alors veuillez les remercier à ma place. Je pense que c’était une expérience difficile pour eux, mais ils ont bien combattu. De plus, chacun d’entre eux pourrait avoir une idée de ce qu’ils feront à l’avenir, mais recevoir les éloges du roi de Limia va sûrement les encourager.] (Makoto)

“Oui. Mais, plus faible, hein. Nous avons été incapables de le discerner, mais est-ce la vérité ? Dans ce cas, il y a une possibilité que le combat avec Ilumgand a été plus sévère.” (Roi)

Le roi de Limia a semblé réfléchir à quelque chose.

C’est Rotsgard, mais Ilumgand est aussi bien l’agresseur, que la victime, qui plus est le fils d’un noble de Limia.

En plus, le festival de l’école, qui se déroulait dans cette ville, a rassemblé des personnes du monde entier.

S’ils voulaient réduire le nombre de suspect, il y aurait trop de candidat et cela serait difficile à faire.

La race des Démons serait le principal suspect, mais il se passe aussi quelque chose chez les Hyumains.

Bref, Jin et les autres ont reçu un cadeau inattendu.

Recevoir des louanges qui sont pratiquement une offre non-officielle d’un des chefs des quatre grandes puissances Hyumaines.

Il y a le fait que leur puissance militaire nationale, mais également un climat et une géographie comparable à celle de l’Empire, on peut espérer beaucoup de Limia à l’avenir. Si quelqu’un me demandait dans laquelle des quatre grandes puissance Hyumains je voudrais vivre, Limia serait celle que je choisirais probablement.

Si je choisissais un endroit où la noblesse ne serait pas corrompue, je pense qu’il y serait plus facile d’y vivre.

Ces enfants seront heureux s’ils entendaient ça.

Passer de boursier à l’académie à celui de chevalier ou magicien du royaume de Limia, c’est la voie royale vers le succès.

Peut-être qu’ils vont tous accepter l’offre, en dehors des sœurs Rembrandt.

“…” (Makoto)

Le chef de la famille Hopelace était à genoux et fixait la masse de chair.

Même si c’était son deuxième fils, c’était toujours la dépouille de son fils.

Il était probable qu’il ait perdu toute ses forces.

“Raidou-dono, j’ai besoin de vous parler plus tard. Cela n’a pas d’importance si c’est après la résolution du chaos qui règne dans la ville, alors je vous prierais de trouver un peu de temps.” (Prince Joshua)

[Entendu, prince Joshua.] (Makoto)

Je ne prévois pas de le dire à quiconque sur cette soudaine révélation.

Mais le problème est comment lui faire comprendre ça ?

Bon alors…

Nous avons déjà sécurisé cet endroit, alors contactons Tomoe et ramenons ces personnes dans le lieu sécurisé où sont les autres invités.

Et ensuite, évacuons le restant des spectateurs.

Pour le moment, personne n’avait envoyé d’appels de détresse, alors je voudrais confirmer à nouveau la situation.

Je m’étais préparé à recevoir plusieurs rapports problématiques de la part des Hommes-Lézards de la brume, mais il n’y avait pas eu un seul.

Comme on pouvait s’attendre de Rembrandt-san.

Il a dû correctement expliqué la situation.

Eh bien, il aurait été plus facile de se justifier si j’avais convoqué quelque chose de plus Hyumain, comme des Gorgones, Arkes, ou le choix le plus sûr, les Ogres forestiers.

Dès le moment où je l’ai montré à Rembrandt-san, ceci n’était plus qu’une question de temps avant que ses filles n’apprennent leurs existences.

Cela serait problématique de devoir expliquer la moindre chose, alors faisant comme si je pouvais seulement invoquer la race des Hommes-Lézards bleus, ça sera plus simple.

[Même si nous restions ici, il pourrait y avoir une nouvelle attaque. Veuillez rejoindre le refuge où se trouve les autres invités. L’affaire concernant votre pays a été résolue.] (Makoto)

“Mais de rester dans un endroit sécurisé… Penses-tu que je serais en mesure de faire face aux résidents de cette ville ?” (Roi)

[Le chef de cette ville, le directeur de l’académie, est également là. Évidemment, il est fort probable qu’il agisse dans le but de protéger cette ville. Rester dans un abri pour donner des ordres précis devraient aider à calmer plus rapidement le chaos dans la ville. Nous nous efforcerons à évacuer les habitants. Je ne suis pas habitué à ce genre de situation, mais je ferai de mon mieux.] (Makoto)

“Évacuer ? Avec une puissance comme la tienne, ne devrais-tu pas éliminer la source du chaos ?” (Roi)

[Bien sûr, je le ferai s’il y a besoin de le faire. C’est juste que les forces de l’académie se concentrent déjà sur son élimination, j’ai pensé que nous devrions assurer la tache où il y a le moins de personnel, l’évacuation et le soutien des habitants.] (Makoto)

“… Similaire… de juste descendre…” (Roi)

Le roi a murmuré quelque chose.

Bordel, j’ai loupé ce qu’il venait de dire.

Je crois qu’il a parlé de ressemblance.

Était-ce un monologue ? Bon, je peux toujours lui demander.

[Désolé, pouvez-vous répéter ?] (Makoto)

“Ah non, il n’y a pas besoin d’y penser. Je vois. Alors si nous restons ici à nous morfondre, cela ne ferait que gêner, hein. Oui… Joshua” (Roi)

Il ne me l’a pas dit.

Mais il n’a pas rejeté mon idée de prioriser l’évacuation.

“Oui ?” (Joshua)

“Je ne sais pas si ceci arrivera à temps, mais il faut envoyer une unité disponible à Rotsgard. Des renforts sont absolument nécessaires. Ce n’est pas grave si c’est après que nous ayons rejoint l’abri, mais veille à les contacter. J’en parlerai avec le principal de l’académie pour ce qui concerne la permission. Tu transmettras un message par télépathie via un point relais et dis-leur de le rapporter le plus vite possible au royaume.” (King)

“Entendu. Eh bien, l’unité la plus proche est celle de la famille Hopelace qui est à l’extrémité sud du royaume. Quand nous serons dans un endroit sûr où la télépathie fonctionne, je le transmettrai immédiatement.” (Joshua)

Joshua a jeté un coup d’œil, mais le chef de la famille Hopelace ne réagissait pas.

Est-ce qu’il va bien ?

Il a perdu son fils, donc je me demande s’il peut prendre des décisions normales.

“Dans ce cas, Raidou. Cela pourrait être pénible, mais téléporter nous. Après ça, peux-tu prêter un épaule à la personne hagarde là-bas ?” (Roi)

[Je serais heureux de le faire.] (Makoto)

J’ai confirmé l’endroit où se trouvait Tomoe et j’ai créé une brume qui connectait cette place au lieu où elle était.

Une épaisse brume, où l’on ne pouvait pas voir à travers, est apparue devant le roi.

J’ai jeté un coup d’œil à Shiki et à Mio.

Il semblerait qu’ils font le point avec les étudiants.

J’ai pensé qu’ils pourraient être susceptibles d’être considérés comme une force de combat dans une affaire de cette taille, mais ce n’est sans doute pas bon.

Ils ont probablement toujours à l’esprit que ces mamonos étaient d’anciens Hyumains. L’affaiblissement de leur force pèse lourdement.

J’ignore comment se passe l’évacuation pour les autres étudiants, mais j’ai l’impression que ça serait mieux d’envoyer ces enfants à un point d’évacuation et de les faire attendre tranquillement.

Il n’y a aucune garantie qu’il n’y aura qu’un seul opposant et il y a aussi la promesse faite à Rembrandt-san.

Ceci ne serait pas une bonne chose de les surmener.

Tout en étant déçu, j’ai regardé le corps en lambeaux des personnes habillées en violet.

Est-ce le niveau du corps armé qui sert en tant que ligne de défense contre les variants ?

Je ne connais pas leurs forces réelles et leurs nombres, mais en fonction du nombre de personnes qui peuvent se battre décemment, ce problème va sans doute prendre plusieurs jours à régler.

Tout en réfléchissant à la manière sur laquelle cette situation va évoluer, j’ai constaté la surprise du chevalier.

Pendant ce temps, j’ai confirmé que le roi de Limia et le prince Joshua ont disparu dans la brume.

Bon…

J’ai pris le bras du chef de famille Hopelace-dono qui était pendu à la rampe et fixait obstinément la masse de chair.

[Hopelace-sama, veuillez m’excusez. Je vais vous aider, alors il est temps de partir.] (Makoto)

“NE ME TOUCHE PAS !!!” (Père d’Ilumgand)

“!!!”

Au moment où j’ai pris son bras et que j’ai essayé de le relever, il s’est violemment dégagé et a hurlé.

C’était vraiment fort, les yeux de mes étudiants et de mes serviteurs se sont tournés vers nous.

En ayant agité ma main pour signifier que ce n’était rien, j’ai attendu qu’il se lève de lui-même.

On ne peut rien y faire. Il me regardait avec de la haine dans les yeux et sans avoir besoin que je lui prête son épaule, il a titubé jusqu’à l’endroit où était la brume et a disparu dedans.

Bon… ce n’est pas comme si je planifiais que tout le monde se sente redevable pour moi.

Ah…

Il n’a même pas regardé une seule fois Amélia et pourtant… Pourquoi suis-je le seul qui attire tant de haine ?

Je ne comprends pas.

A-t-il hérité de la haine de son fils ?

Je ne connais même pas la raison de la haine de son fils, donc j’ai toujours un point d’interrogation à ce sujet.

Je n’arrive pas à comprendre les nobles.

Je me suis soudainement souvenu des mots du prince Joshua.

‘Je ne ressens plus aucune volonté. Il se déchaîne vraiment comme un mamono.’, hein.

Le dernier hurlement d’Ilumgand s’est mélangé avec le bruit tonitruant de l’explosion.

‘JE VOULAIS JUSTE M’EXCUSER.’

C’était ce qu’il avait dit.

… C’est probablement quelque chose qui ne se produira jamais plus.

Parmi les nombreuses fois où j’ai entendu la voix de ce variant, je ne m’attendais plus à comprendre ce qu’il disait, mais bon, quand j’ai fini par l’entendre, il était déjà trop tard.

S’il existait quelqu’un à qui tu voulais t’excuser lors de tes derniers instants…

Ne gâche pas ton temps à me harceler et envoie-lui ça par télépathie ou écrit une lettre pour dire à cette personne ce que tu ressens.

J’ai sympathisé avec lui l’espace d’un instant, mais après voir constaté le départ du chef de la famille Hopelace-dono, j’ai vu que Mio a quitté l’arène pour se diriger vers moi et donc j’ai écourté cette réflexion pour éviter que cela ne se voit sur mon visage.

Peu importe ce qu’il voulait dire ou de qu’il s’agissait, je ne le saurai peut-être jamais.

Il est inutile de s’inquiéter sur ce sujet pour le moment.

“Waka-sama, est-ce quelque chose de grave est-il arrivé ?!” (Mio)

J’ai hoché la tête et j’ai répondu à Mio.

En ce moment même, Tomoe doit être entrain de guider le groupe de Limia.

Il y a également Root là-bas, ainsi que des personnes éminentes avec leurs propres points de vu, donc être là-bas serait préférable pour leur travail.

[Tout va bien. De ton côté, il semblerait… que cela a tourné en quelque chose de compliqué.] (Makoto)

En un sens, c’était à prévoir.

L’ambiance sur l’arène n’était pas seulement due à leur victoire, c’était une ambiance assez particulière.

Spécialement Amélia, son épuisement était clairement visible.

On dirait qu’elle a été aussi blessée.

Son épaule, hein.

Même si Shiki la soignait, il ne pouvait pas régénérer les vêtements et l’armure, alors l’endroit, où elle a été touchée, était facile à deviner.

De toute façon, même si elle avait ses propres raisons, aussi longtemps qu’elle ne m’en parle pas, ceci veut dire que je ne suis pas assez qualifié pour l’entendre.

Son amour, Shiki, est avec elle, alors je vais la laisser à ses soins.

Si Shiki entendait parler de ses raisons et pensait qu’il était nécessaire que je sois au courant, il le dira.

Il ne me semble pas que j’ai besoin de faire quelque chose à son sujet.

“C’est pas passé loin. À la fin, quand il a hurlé et que l’avant-garde était incapable de bouger, j’ai cru qu’il n’y aurait pas d’autre choix que de leur donner un coup de main, mais Amélia l’a pourtant fait. Implanter un sort complet dans une flèche, en comptant sur Sif, ces deux-là ont vraiment fait quelque chose d’imprudent-desu wa. C’était sans doute une imitation de Shiki.” (Mio)

[Conférer un sort, hein. Et c’est ce qui a causé l’explosion. C’était plutôt étonnant.] (Makoto)

Une imitation de Shiki, hein.

Implanter un sort complet dans une arme, c’est augmenter la puissance d’attaque de façon explosive.

Précisément à cause de ça, la durée avant la perte de contrôle est plutôt courte.

Shiki a déclaré qu’il pouvait seulement maintenir cet état que quelques minutes.

Pour parler franchement, la vitesse de consommation est trop mauvaise.

Dans la mesure où tu n’es pas préoccupé par la puissance d’attaque de ton arme, il n’y a pas grand intérêt à l’utiliser.

Même Shiki a déclaré qu’il l’utilisait surtout lorsqu’il voulait que son opposant prenne ça pour une magie implantée et créer une ouverture.

On dirait que ces deux-là ont été capables de le faire, mais même eux n’ont pas pu le maintenir plus de quelques secondes.

Je vois, c’est imprudent.

Avec un opposant comme le variant qui avait une grande puissance défensive envers la magie et avec peu d’éléments magiques efficaces contre lui, cette technique était à peine dans la limite de l’utilisable.

Avec des flèches, il y avait le mérite que la puissance ne décroissait pas malgré la distance, mais si l’explosion survenait avant d’avoir atteint sa cible, cela serait complètement inutile, alors les inconvénients sont énormes.

Je me suis approché du groupe qui était assis.

“… Sensei” (Jin)

[Jin, Vous avez bien fait.] (Makoto)

“J-J’étais supposé de ne pas m’inquiéter de ce qui lui arriverait. En fait, j’aurais dû être énervé. Mais lorsque je me suis à imaginer que je le tuerais… J’ai juste…” (Jin)

Il me paraît confus.

Il pensait pouvoir le faire, mais qu’il n’a pas pu.

Et il était incapable de l’accepter.

‘Mais, j’ai pourtant tué des mamonos sans aucune forme de pitié.’, c’est sans doute quelque chose qu’ils avaient tous à l’esprit.

[Au commencement, il était un Hyumain. Ce n’est pas quelque chose d’étrange. Ne vous forcez pas trop et reposez-vous maintenant.] (Makoto)

“?!! Êtes-vous en train d’insinuer que nous allons seulement vous gêner ?!” (Jin)

[Ce n’est pas ça. Vous autres, vous êtes des étudiants. Il n’est pas nécessaire pour vous de combattre en première ligne. Combattre est notre tache.] (Makoto)

Honnêtement, il y a une partie de moi qui pensais qu’ils allaient gêner. Mais il n’y pas besoin de le dire et de les blesser, alors je leur ai dit la raison principale.

En mettant de côté s’ils étaient fiables ou non, la ville Académique avait leur propre force de combat.

Des personnes comme celles qui étaient habillées en violet.

Des informations seront régulièrement recueillies, alors commençons avec le directeur de l’académie, les personnes influentes de l’académie ont probablement planifié des contre-mesures contre les variants.

Au moins, la situation n’est certainement pas au stade où on n’a plus le choix d’enrôler les étudiants pour les envoyer sur la ligne de front.

“Mais nous pouvons encore combattre !!!” (Jin)

[Ce sont de bien grands mots pour quelqu’un qui est tellement fatigué après avoir combattu une seule fois. En plus, même si elle a été soignée, Amélia a reçu une sacrée blessure.] (Makoto)

Si le second variant s’était introduit dans ce combat, il y avait la possibilité que certains d’entre eux soient morts.

Eh bien, ils n’ont pas abordé une seule fois le sujet du second variant, peut-être même qu’ils ne l’ont pas remarqué.

Si c’est le cas, je peux affirmer avec certitude de ce qu’ils ont besoin à l’heure actuelle n’est pas de gagner de l’expérience de combat, mais de repos.

Ils n’ont pas les épaules pour combattre plusieurs variants à la fois.

Même si j’ai déclaré que le deuxième variant était plus faible qu’Ilumgand, en fonction de la puissance de leur opposant, il y a des chances qu’ils meurent.

Ceci ne change pas le fait qu’ils aient été des Hyumains, donc il y a également la possibilité qu’ils hésitent à nouveau.

Mon anxiété de les compter comme une force apte au combat est grande.

“Argh… C’est…” (Jin)

[Tu voulais le soigner.] (Makoto)

“?!!”

[C’était votre réel objectif, n’est-ce pas ?] (Makoto)

“Ce n’était pas bien Sensei ? Suis-je… naïf ?” (Jin)

Les paroles timorées, que Jin a déclaré, indiquaient que jusqu’à la fin, il n’avait pas choisi de le tuer.

[J’ai estimé qu’à la place de vous avoir mort, il serait mieux d’abattre Ilumgand. Pour moi, vous autres êtes plus important que lui et Amélia a sans doute ressenti la même chose quand elle est passée à l’action. Si vous déplorez votre naïveté, il vous faudra vous améliorer durant le temps qu’il vous reste à l’académie. Je crois que ce trait de caractère est une qualité et également une partie importante de votre être.] (Makoto)

Bien que ceci n’a pas tourné en sa faveur en cette occasion.

C’est vrai que c’est une de ses plus belles facettes.

L’élimination impitoyable de toutes cibles ne lui correspondait pas du tout.

 

“C’était une naïveté qui a mis tout le monde en danger. Appeler ça une qualité, c’est juste…” (Jin)

Oh ? C’est inhabituel qu’il affiche une telle faiblesse.

Il est mieux de laisser de côté ce genre de penser complexe et de privilégier le repos.

[C’est bon d’y réfléchir plus tard. Pour le moment, vous devriez vous reposer. C’est un ordre de votre professeur. J’ai reçu des informations que d’autres variants sont apparus sans cette ville et les autres environnantes. Ce problème va probablement prendre du temps à être réglé.] (Makoto)

“Impossible… Qu’est-ce qui se passe ?” (Jin)

[Bref, aujourd’hui vous devriez vous réfugier à l’endroit où se trouve les autres étudiants et vous reposez. Même si vous voulez vous battre, ça ne sert à rien si vos corps ne suivent pas. De plus… Sif et Yuno.] (Makoto)

J’ai appelé les sœurs Rembrandt qui étaient côte à côte.

“Raidou-sensei” (Sif)

“Sensei” (Yuno)

[Vos parents vont bien. Je les ai mis sous la protection de gardes du corps fiables, alors il n’y a pas besoin de s’inquiéter. Vous allez sagement évacuer, n’est-ce pas ?] (Makoto)

“… Entendu.” (Sif)

“… Je vais me retirer pour aujourd’hui.” (Yuno)

Yuno est une demoiselle problématique.

Est-ce qu’elle sous entend son intention de combattre ?

Sif a également répondu comme si elle avait une idée en tête.

Je l’ai déjà dit à Jin, mais vous êtes des étudiantes, donc vous n’avez pas besoin d’être aussi empressées.

Bien que d’autres parties de leurs corps démontraient clairement de la fatigue, leurs regards étaient étrangement vifs.

Est-ce que l’excitation du combat perdure encore ?

Peu importe, le meilleur des choix semble être de se reposer.

Disons leur plus tard les paroles de félicitations du roi de Limia.

Il y a aussi l’affaire avec le prince.

Il serait problématique si elle faisait à nouveau quelque chose d’imprudent.

Spécialement, lorsque la personne, qu’elle voulait protéger, est visée.

J’en ai fait l’expérience il n’y a pas si longtemps.

[Shiki, Mio. Veuillez guider les étudiants au point d’évacuation. S’il y a la nécessité de le faire, c’est bon de placer la sécurité de cet endroit comme prioritaire.] (Makoto)

“Hein ?! Hum, et pour Waka-sama ?” (Mio)

[Je vais me renseigner sur la situation actuelle auprès de Tomoe. Je laisserai ces enfants à vos soins.] (Makoto)

J’ai créé un portail de brume qui était connecté au même endroit que la dernière fois.

Tomoe, combien de temps a-t-elle l’intention d’attendre à observer ?

Cela serait gênant si les invités m’attrapaient, donc je vais juste aller discrètement la-bas, écouter rapidement ce qu’elle a raconté et ensuite, me rendre au magasin pour voir comment ça se passe.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team