Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 142 – Les deux petits miracles

Traduit par Quesako
Vérifié par Ghost et KTA 007


Ah…

Je me suis effondré.

‘Il n’y a aucun problème, nous n’avons qu’à le reconstruire plus tard. C’est la raison pour laquelle j’ai juste pris l’enseigne du magasin et j’ai abandonné le reste.’

Lorsque je suis venu entendre la situation, Tomoe m’a déclaré ça sans montrer une once de regret.

Au moment où j’ai pu réfléchir à nouveau, j’étais déjà ici.

Mon état d’esprit était comme celui d’une personne à qui on aurait dit : ‘hé, ta maison brûle’.

Il n’y avait pas de traces de brûlures.

Sans y avoir pensé, j’étais à genoux et je regardais le bâtiment qui est devenu un tas de grâvat.

La compagnie Kuzunoha.

Le premier magasin que j’ai eu.

Je n’avais même pas d’expériences de boulot à mi-temps dans ce domaine, j’ai délégué de nombreuses taches aux autres et je me souvenais encore de très mauvaises expériences.

Il y avait un paquet de souvenir douloureux, mais… MAIS !

Lorsque je le vois détruit de cette manière, je me sens triste.

Il n’y avait plus rien d’important et ce n’était pas comme si mes droits sur la parcelle s’en étaient allés.

Et ce qu’avait dit Tomoe était plausible.

L’inventaire a été intégralement emmené dans les entrepôts d’Asora.

En plus, si les magasins alentours étaient tous détruits et que seulement le mien restait intact, ça ne ferait qu’apporter des malentendus inutiles.

Eh bien, le magasin en lui-même n’était rien d’autre que des meubles et des murs, la rénovation a été réalisée en une seule journée.

Si je voulais reprendre à zéro, j’aurais juste à demander aux Anciens-Nains et ça ne prendrait même pas 3 jours.

Même ainsi…

Je comprends toutes ces raisons, mais puisque c’était difficile à supporter, je n’ai pas pu m’empêcher de soupirer.

Cela ne change rien à ma tristesse.

Les bâtiments des deux côtés ont été complètement détruits et celui en face de moi avait encore de la fumée sortant des décombres.

Ouais.

Détruire le magasin était une action appropriée.

Je peux affirmer que malheureusement un variant est apparu dans cette zone.

Je ne connais pas leur manière d’agir, mais si leur objectif était les cercles de téléportations, il y avait une partie de moi qui espérais que la destruction dans la ville ne serait pas trop étendue.

C’est la raison pour laquelle j’avais un petit espoir de voir mon magasin encore intact.

Ah…

Des choses comme Asora et le pouvoir militaire… Essayons de les mettre en pratique ici.

Est-ce que je dois me résoudre à faire ce que je ne voulais pas il n’y a pas si longtemps…

Ou est-ce qu’elle me dit de reprendre à zéro ?

… Prenons ça d’une manière positive.

Changer d’attitude.

“Si le type, qui a transformé cet endroit en un tas de gravat, était dans le coin, je serais encore en mesure de prendre ma vengeance, mais…” (Makoto)

Les décombres semblaient être dus au résultat d’une explosion avec une boule de feu. Non, c’était comme si quelque chose à grande température avait percuté cet endroit.

Ceci a-t-il été fait par un variant ressemblant à un sanglier de feu, ou quelque chose de similaire ?

Quand j’ai essayé d’imaginer le coupable, le seul point commun que j’arrivais à trouver, c’était la peau de couleur grise des deux variants déjà rencontrés.

Il est fort probable qu’il ait une forme hors de portée de mon imagination. Malgré tout, avec un maigre espoir, j’ai cherché autour de moi.

Mais à mon grand désarroi, la zone était assez calme.

On dirait que les résidents ont déjà évacués et même si je peux entendre du tumulte au loin, il n’y a rien de tel dans ce secteur.

Mon magasin n’est plus, donc ils ont probablement fini d’évacuer les personnes au début du chaos.

Eh bien, les choses matérielles finiront par être détruites un jour ou l’autre.

J’éprouve un attachement lancinant envers mon magasin, mais pour le moment, allons à l’endroit où les étudiants ont été évacués.

Cela ne serait pas étrange pour un professeur vacataire d’être dans ce lieu sécurisé.

“?”

Je crois avoir entendu quelque chose.

J’ai tendu l’oreille.

Ouais, j’ai vraiment entendu quelque chose.

Un cri.

Et c’est assez proche.

Plusieurs personnes ont hurlé par intermittence.

Cette direction… ça vient de derrière de mon magasin.

Attends…

N’est-ce pas l’avenue des bordels ?

Il y a aussi un variant dans un tel lieu ?

L’actuelle mission de la compagnie Kuzunoha est l’évacuation.

En tant que directeur, je ne suis pas une exception.

Ou plutôt, les probabilités sont très élevées que ce soit celui qui ait ravagé cette zone.

Cela pourrait être l’opportunité pour me venger.

 

J’ai activé le mode vitesse de mon manteau réalisé par les Anciens-Nains.

Dans l’avenue spacieuse qui est devenue légèrement plus athlétique pour se déplacer à cause des débris, j’ai directement couru en direction des cris.

Même ainsi, les bordels ne devraient pas être normalement un objectif à détruire.

Je me demande quelle raison avait Rona pour placer un variant dans un tel endroit.

Et pourtant ce timing…

Si les variants se déchaînaient en suivant leurs instincts, leur utilité serait assez limitée, mais si leur objectif était les cercles de téléportations, peut-être qu’il y en avait un dans ce secteur et elle a choisi de mettre un variant ici ?

Non, ce n’est pas ça.

Ilumgand était un étudiant.

Il s’est transformé dans l’arène.

En tout premier lieu, les chances sont plutôt grandes que cela se termine en tant ‘qu’incident’ pour la ville si les variants sont seulement menés par leur instinct.

En gardant à l’esprit qu’elle a fait ça en ayant retiré ses subordonnés, ceci veut dire que ce plan n’est pas assuré de réussir.

Non. Et si la race des Démons était encore incapable de contrôler le timing de l’activation de ce plan ?

Il y a la possibilité qu’ils diffusent leurs médicaments et leurs accessoires aux personnes qui s’approchent fréquemment des lieux ciblés.

S’ils ne souciaient pas de la quantité distribuée et du nombre de victimes, il est plus que probable qu’ils mettent leur plan à exécution.

Comme à l’accoutumée, je n’arrivais pas à imaginer ce que pensait Rona, mais tandis que j’y réfléchissais, je suis arrivé à l’origine des hurlements.

Comme je le pensais, c’était vraiment l’avenue des bordels.

Dans ce secteur, où les dommages sur les bâtiments ne sont pas très élevés, résonnait des cris des terreurs et des bruits de destruction.

Là-bas, hein.

Alors que je me dirigeais directement vers les cris, j’ai vu un amas bizarre voler vers moi depuis la fenêtre d’un magasin.

Oh, un bloc.

Un amas composé de poêles ou quelque chose s’apparentant.

Cela volait vers moi à toute vitesse, mais sans m’avoir touché, je l’ai stoppé à un mètre de moi avec mon mana et cela a changé de direction avant de tomber.

Un bruit lourd a résonné dans un endroit un peu plus éloigné de moi.

Plusieurs amas ont continué de voler dans ma direction, mais ils ont tous fini avec le même résultat. Sans m’en préoccuper, je me suis entré dans le bordel d’où les hurlements provenaient.

D’imaginer que ma première fois dans l’industrie du sexe serait de cette manière.

Pardon pour mon intrusion~.

“Il semblerait que ce ne soit pas celui-là. Tch. Un octopode ?” (Makoto)

 

Ce n’était pas la forme que j’espérais et j’ai claqué ma langue.

Le variant ici est un octopode.

Non, les détails sont légèrement différents.

Il avait 8 tentacules, mais deux d’entre eux étaient étrangement développés et plus longs. À l’extrémité, on aurait dit les mains d’une personne.

Mais l’impression, qu’il donnait, était celui d’un poulpe blanc.

Qu’une telle créature attaque des prostituées, ‘Les onee-san’, quelle détraquée.

Une femme tenait un outil tranchant qui ne semblait pas fait pour combattre et lui faisait face.

Quelle femme courageuse.

Il y avait aussi d’autres onee-san en arrière qui se tenait prêt à en découdre.

Certaines pleuraient, d’autres étaient affaiblies et étaient à genoux; Il y avait un bon nombre de comportements différents.

Puisque je suis entré dans la mêlée, la situation a changé et le corps du poulpe m’a fait face.

Était-ce ce variant qui m’a balancé des choses sur moi ? Ou l’a-t-il fait envers cette onee-san ? C’est assez habille. En outre, il a utilisé une sorte de procédé pour me détecter avant que je n’arrive et a commencé à m’attaquer.

C’est également un genre de pouvoir spécial ?

J’imagine que le simple fait de déplacer tous ses tentacules en tant qu’individu unique doit lui donner une sacrée puissance.

Eh bien, d’après ce que j’ai pu constater, il ne paraît pas très fort.

Un opposant pour lequel je n’ai même pas besoin de me préoccuper du pouvoir qu’il possède.

Grâce au fait qu’il m’ait rapidement remarqué, il ne faisait aucun que des onee-san ont été sauvées. C’est une bonne chose.

Il y avait partout l’odeur du sang, alors il ne faisait aucun doute qu’il y a déjà eu des victimes.

Même si je commençais à réfléchir au nombre de magasin que le poulpe a déjà attaqué, rien ne changera.

Si cette femme avec l’outil tranchant, qui semblait être un couteau à fruits, n’avait pas fait de son mieux ici, il y aurait eu certainement plus de victimes.

“A-Aidez-nous !!!” (Demoiselle en détresse)

Les mots d’une des prostituées ont servi de signal. Plusieurs voix aigus ont également sollicité de l’aide.

Pas besoin de me le dire, je suis venu avec cet objectif en tête.

Hmm, mais celui, que j’ai battu avec [Brid] il y a peu, a explosé.

Je ne veux pas éclabousser l’intérieur.

L’intérieur du bâtiment avait un fort parfum qui flottait dans les airs et actuellement, l’odeur du sang n’était pas très forte, mais si la chair du variant se dispersait, il serait difficile de s’en débarrasser dans le futur.

[Je vais m’en occuper, alors profiter-en pour quitter le bâtiment. Je vous guiderai ensuite au point d’évacuation.] (Makoto)

“?!! Gamin, ce type est assez fort. Je te remercie d’être venu nous aider, mais… Je vais tenter de le retenir, donc sauve plutôt les filles, s’il te plaît.” (Prostituée au couteau à fruit)

Tout d’abord, faire sortir tout le monde.

Je ne sais pas si elle a compris ce que j’ai dit, mais j’ai essayé de lui dire que je les guiderai un peu plus tard au point d’évacuation, donc attendez dehors.

Mais on dirait, que la femme qui combattait, ne l’a pas accepté.

En ayant déclaré quelque chose qui pouvait être considéré comme un sacrifice, elle m’a demandé d’aider les autres.

Quand j’ai regardé autour de moi, j’ai vu les onee-san commencées à se mobiliser pour s’enfuir, mais les personnes à genoux… ne peuvent plus bouger comme elles le voudraient.

Dans une situation où il ne serait pas étrange de juste s’enfuir sans se préoccuper des autres, tout le monde a néanmoins prêté son épaule aux autres onee-san qui étaient incapables de bouger correctement.

Leur sens de la camaraderie est forte.

Mais tu sais…

Entre se joindre aux onee-san et les guider pour s’enfuir ou vaincre le variant; Pour moi le ‘plus facile’ serait la dernière option. Sans aucun doute.

En réalité, je devrais être celui qui combat cette chose et cette femme devrait ranger ce couteau et guider les onee-san.

Le poulpe a essayé de bouger, mais il s’est retenu et a arrêté ses mouvements.

Apparemment, le variant a au moins assez d’intelligence pour rester vigilant.

“Gamin, arrête ! C’est un mamono vraiment dangereux ! Il a déjà tué plusieurs personnes. Même si je ressemble à ça, je suis une ancienne aventurière. Parmi tous les gens ici, je suis celle qui s’y connaît le plus en combat, c’est pourquoi…” (Prostituée au couteau à fruit)

Hééé~, une ancienne aventurière.

Il y avait peu d’aventuriers à Rotsgard.

La raison principale était qu’il n’y avait pas de comptoir pour obtenir des quêtes dans la guilde présente dans la ville, mais c’était aussi parce qu’il y avait peu de territoire de chasse rentable.

Dernièrement, ils ont vendu une plante médicinale qui peuvent être rassemblée dans une partie de la région et c’était à un prix élevé, alors la situation s’est un peu améliorée.

Au passage, je pense que la raison pourrait être dû à la recette de médicament que nous avons présenté à l’église.

C’est aussi des plantes médicinales que mes étudiants ont ramené en guise souvenir des vacances d’été.

La recette, que nous avons apprise à l’église, a été créée par Shiki et les Arkes avec cette plante médicinale comme base.

J’ai été surpris lorsque Shiki et les Arkes ont déclaré qu’ils seraient en mesure de le faire, mais grâce à ça, mes étudiants ont pu gagner de l’argent de poche.

C’est un peu triste d’imaginer que c’est le seul moyen de gagner de l’argent pour les aventuriers dans cette ville.

Et aussi qu’une ancienne aventurière a fini en tant que prostitué dans cette ville (probablement).

… Maintenant que j’y pense, que font les aventuriers lorsqu’ils partent en retraite ?

Je crois qu’être une prostituée doit être un cas rare. Mouais, je ne sais pas vraiment.

Si c’est un homme, j’imagine bien un cadre un peu plus rude, comme gérant d’un bar.

[À ce compte-là, je suis un professeur vacataire travaillant à l’académie. Si vous restez auprès des filles, elles se sentiront plus en confiance. Je m’en sortirai. Je vous rejoindrai plus tard à l’extérieur, donc veuillez les rejoindre.] (Makoto)

“Un professeur… de l’académie ? Je vois. Alors vous serez mieux qu’une ‘lame vibrante’ comme moi. Cela va vraiment aller si je vous le laisse ?” (Prostituée au couteau à fruits)

J’ai reconnu quelques prostituées ici présente, elles sont venues plusieurs fois dans mon magasin, mais je n’avais pas vu celle-là.

Si elle m’avait connu, je n’aurais pas eu besoin de faire cette explication inutile.

Pendant que je me sentais un peu troublé, le poulpe m’a jeté à nouveau quelque chose sans avoir appris la leçon.

Bien sur, ceci ne m’a pas frappé et ça a été repoussé par mon mana.

“?!” (Prostituée au couteau à fruits)

Bien que la femme, qui me parlait, ne sut pas avec quoi je me suis défendu, on dirait qu’elle a compris que j’avais fait quelque chose contre ce projectile.

La manière, qu’elle me voyait, a encore changé.

Apparemment, elle a révisé son jugement.

Ce qui a été lancé… Bordel, c’est la tête d’une personne.

Même si elle était belle, si c’était seulement sa tête, il n’y a pas moyen de se laisser charmer.

[Ne vous inquiétez pas. Veuillez attendre dehors. Si possible, cela serait formidable si vous rassembliez tout le monde des autres bâtiments. Je les guiderai ultérieurement au point d’évacuation.] (Makoto)

“Ne pas être en mesure de jauger la force de quelqu’un si proche de moi, j’ai vraiment vieilli. La régénération de cette chose est assez forte, prenez-y garde. Je l’ai blessé plusieurs fois, mais il s’est complètement régénéré.” (Prostituée au couteau à fruits)

[J’apprécie cette information.] (Makoto)

“… Je vous dois une. Ne mourrez pas.” (Prostituée au couteau à fruits)

Apparemment, elle y a consenti. Elle a rejoint les prostituées qui nous regardaient et a donné des instructions claires, elles ont commencé à bouger.

C’est génial.

Et donc, les seuls à être restés à l’intérieur du bâtiment, c’était moi et le poulpe.

Ah~, j’étais vraiment nerveux.

Peut-être que je n’avais pas l’habitude de combattre dans une situation où de nombreuses filles m’observaient, j’ai senti une étrange pression.

C’était une nervosité différente de celle d’être dans un groupe.

La femme de tout à l’heure portait une robe courte de couleur rouge qui ne cachait pas grand-chose, et par dessous-tout, elle avait déchiré une partie pour bouger plus facilement, alors j’étais gêné à sa simple vue.

Dire que je me sens plus calme avec un poulpe qu’être dans un bordel entouré de jolies filles, ça me rend triste.

‘Ton apparence est un poison pour mes yeux, j’attendrai la récompense avec impatience. Maintenant, échappez-vous rapidement’ c’est quelque chose que je ne pense pas être capable de dire.

“Désolé, mais les onee-san de cet endroit sont des clientes régulières qui viennent souvent acheter mes boissons énergisantes. Les avoir tué est problématique.” (Makoto)

Heureusement, la seule chose que le variant a déclaré, c’était ‘Shukoshuko’ et je n’arrive pas à comprendre ce qu’il a dit.

Le cas Ilumgand aurait pu être rarissime.

Finissons en.

J’ai rassemblé le mana dans ma main gauche.

Elle m’a informé pour sa régénération, donc j’ai fait une incantation silencieuse pour des |Brid] en rafales.

Dans la paume de ma main droite, une sphère de lumière blanche est apparue.

La taille était proche de celle d’un ballon de basket.

J’ai tourné la paume de ma main en direction du poulpe.

Plusieurs [Brid] flèches de la taille d’une balle de revolver ont été créées de la sphère de lumière et elles ont toutes transpercées le poulpe les unes après les autres.

Il a essayé de les bloquer avec ses tentacules, mais sans s’en préoccuper, j’ai continué à tirer plusieurs dizaines de flèches.

Le variant a progressivement reculé, et à la fin, le poulpe a été cloué contre le mur.

Le feu nourri s’est poursuivi.

Avec le temps, il y a eu un changement.

La tête du poulpe est devenu plus grosse et ensuite, il a commencé à gonfler irrégulièrement.

Cela n’a pas l’air d’être de la régénération.

C’est fini, hein.

J’ai lancé un sort d’élément magique de terre pour créer un mur qui cachera le corps de cette chose.

Après tout, je veux pas d’éclaboussures sur moi.

Si je frappais suffisamment son point faible, ça pourrait ne pas s’éparpiller et cela deviendrait un tas de chair comme avec Ilumgand.

Ce serait problématique de faire des recherches tout le temps, des choses comme : l’efficacité des éléments magiques, la résistance et l’absorption. Cela ne fera que rendre la situation encore plus pénible.

Dans ce cas, il est plus facile de juste le blesser jusqu’à atteindre la limite de sa régénération et de l’achever.

 

Des choses comme augmenter sa défense en ayant dévoré le mana de nombreux Hyumains n’est pas quelque chose qui puisse m’affecter.

SPLAH

Un bruit tonitruant et déplaisant a retenti.

J’ai retiré le mur que j’ai créé et j’ai regardé la substance blanche analogue à du gel, avec ça, j’ai confirmé le décès du poulpe.

Je ne ressentais aucun signe de vie.

C’est pareil qu’avec le variant à bec.

C’est maintenant fini.

Après avoir confirmé ça, je suis allé dehors.

[Désolé pour l’attente.] (Makoto)

Quand je suis sorti, j’ai été accueilli par un grand nombre de personnes.

Ooh.

Il y en a vraiment beaucoup.

De plus, on dirait qu’ils ont gagné en nombre.

Il y en avait certaines qui s’étreignaient entre elles à l’idée d’avoir été sauvée.

Avec un tel nombre, le point d’évacuation le plus approprié serait le taudis des Demi-Humains.

Heureusement, le chef des Demi-Humains était une de nos connaissances et nous avons déjà eu la permission pour utiliser ce lieu.

J’ai entendu dire qu’une des Ogresses forestières surveillait les alentours de cette zone.

Il y avait pas mal de place et aucun variant n’est apparu la-bas.

Ils vont être surpris, mais ils peuvent accueillir ce nombre et je ne crois pas qu’ils vont les rejeter.

Quand le rassemblement sera fini, je vais les guider dans les favelas tout en les protégeant.

Il semblerait que j’ai du temps à tuer.

Comme Tomoe l’a déclaré, ceci pourrait prendre un ou plusieurs jours selon les circonstances.

Jusque-là, nous évacuerons progressivement les résidents et si nous ‘finissions par tomber’ sur un variant, nous l’exterminerons.

Comme mes employés sont dispersés ici et là, ils jouaient un rôle actif dans l’évacuation. Nous nous regrouperons quand tout sera fini.

“Vous ! Vous allez bien. L’avez-vous vaincu ?” (Prostituée au couteau à fruits)

Toujours avec ce physique qui était un poison pour mes yeux, l’onee-san d’avant s’est approchée de moi et après avoir confirmé que j’étais vivant, elle m’a demandé la situation.

[Oui. Je ne suis pas sûr qu’aucun autre ne va pas apparaître, mais j’en ai fini avec ce… monstre. Apparemment, votre nombre ne cesse de croître.] (Makoto)

“Comme attendu d’un professeur de l’académie, c’est impressionnant. Eh bien, je ne veux même pas imaginer plus d’apparition de ces choses. Et oui, c’était une situation inattendue pour les personnes d’ici, après tout. Dans cette avenue, il y avait de nombreux clients. Vous devez déjà sans doute le savoir, mais la notion de jour et nuit n’existe pas dans les bordels. Est-ce que le point d’évacuation est loin ?” (Prostituée au couteau à fruits)

Les bordels sont même actifs le jour, hein.

Je ne le savais pas.

Je croyais que c’était un commerce qui fonctionnait seulement la nuit.

[D’ici, la place la plus proche devrait être les taudis. En réfléchissant à cet endroit, c’est le lieu le plus approprié. Rassembler tout le monde, je crois que ça prendra 20 minutes.] (Makoto)

“Taudis ?! Là où sont les Demi-Humains ?! Est-ce qu’on peut aller dans une telle place pour trouver refuge ?” (Prostituée au couteau à fruits)

Comme le nom l’implique, c’était une zone qui est reconnue par les Hyumains en tant que secteur avec un maintien de l’ordre des plus déplorables, donc il n’était pas étonnant qu’elle soit surprise.

Les personnes dans les favelas étaient en fait assez simple et sympathique.

Les personnes en avaient peur en raison des préjugés, il devait être difficile pour eux d’y entrer à cause de ça.

[Fort heureusement, un de mes connaissances y maintient l’ordre public. Je suis dans une compagnie et cette personne fait partie de mes relations.] (Makoto)

“Ah ! Vous ! Cela se pourrait-il ?! Vous êtes de la compagnie Kuzunoha… Hum, Raidou-san ?” (Prostituée au couteau à fruits)

Je lui ai dit pour qu’elle se sente plus en sécurité, mais pour une obscure raison, elle a réagi différemment.

Je ne connais pas spécifiquement quels clients viennent dans mon magasin, mais les prostitués viennent fréquemment y acheter des boissons énergisantes

Peut-être qu’elle a immédiatement ressenti une certaine familiarité envers moi, avec un grand sourire, elle a deviné mon identité.

[Oui. J’en suis le directeur, Raidou.] (Makoto)

“Hmph~, vous l’êtes, hein. Ce lieu vend une boisson qui fonctionne bien contre la fatigue. Je ne suis pas allée moi-même dans le magasin, mais cette boisson m’a vraiment beaucoup aidé.” (Prostituée au couteau à fruits)

[Merci pour votre fidélité. Et je salue votre travail acharné.] (Makoto)

D’imaginer qu’elle était une des personnes qui en buvait.

J’ai incliné la tête et j’ai exprimé ma gratitude.

En l’état actuel, la boisson énergisante se vend décemment. Et un pourcentage est dû à la vente aux personnes liées aux commerces de la nuit.

Non, il semble qu’elles travaillent également le jour, alors peut-être que le terme ‘liées aux commerces de la nuit’ n’est pas correct ?

Ce n’est pas seulement un travail manuel rigoureux, c’est aussi à des heures irrégulières. C’est vraiment un métier difficile.

En y réfléchissant de cette manière, j’ai incliné respectueusement la tête avec cette idée en tête.

“… Vous êtes plutôt unique. Eh bien, vous êtes le directeur de cette compagnie atypique, donc ça va de soi, hein. Dans cette situation, peu importe si c’est le taudis ou un autre endroit, je suis reconnaissante aussi longtemps qu’ils nous acceptent. Pouvez-vous attendre un peu ? Je vais d’abord convaincre tout le monde pour éviter que cela ne devienne problématique plus tard.” (Prostituée au couteau à fruits)

Mais elle a dû trouver ça étrange de me voir incliner la tête, elle a été surprise et un amer sourire est apparu sur son visage.

J’ai été traité comme une personne ‘unique’.

Pourquoi ?

Elle était une cliente régulière qui achetait beaucoup de nos marchandises et même si elle n’avait pas pris soin de moi dans ce domaine, elle faisait de son mieux en travaillant jour et nuit.

Bon, je n’y comprends pas grand-chose, mais je suis heureux de sa proposition.

Prévenir les gens en avance pour éviter des problèmes.

Cette zone était à l’origine un endroit où les Demi-Humains vivait, c’était ce qu’avait déclaré Tomoe et avec ça en considération, elle n’a envoyé personne là-bas.

Si les gens évacués gardaient cela à l’esprit, il n’y aurait que peu d’inquiétude à avoir.

[Ceci va grandement aider. L’académie est déjà en mouvement, donc je crois que la situation va être résolu promptement. Veuillez garder espoir.] (Makoto)

“Bien sûr. Je suis désolé de vous déranger. C’est peut être un peu tard. Heureuse de vous rencontrer. Mon nom est Ester.” (Ester)

Nous avons tardivement fini par nous présenter.

Plusieurs minutes se sont passées avant qu’Ester-san ne revienne de la foule.

Nous avons commencé à nous déplacer vers le point d’évacuation, les favelas.

===============

“Shiki, part devant pour emmener ces enfants.” (Mio)

“Quoi ? Qu’est-ce Mio-dono va faire ?” (Shiki)

“Hmm ? Je me suis souvenue d’une certaine affaire à régler. Si c’est juste guider des personnes à un point d’évacuation, même si c’est seulement Shiki, cela devrait être suffisant, non ?” (Mio)

“C’est exact, mais… J’ai compris. Alors, je m’y rendrai en premier.” (Shiki)

“Je vous rattraperai bientôt-desu wa.” (Mio)

Lorsque le groupe de Jin et les serviteurs de Makoto ont quitté le stade, Mio a soudainement dit à Shiki de continuer sans elle.

Shiki a été troublé, alors il a voulu en savoir la raison. Mais à la fin, il a juste acquiescé.

La distance du point d’évacuation, où il se rendait avec les étudiants, n’était pas très éloignée. En outre, il faisait office de gardien.

Avec tout ça, les mesures de sécurité étaient à un niveau extrême.

“Bon, alors…” (Mio)

Mio a tourné sur ses talons et est revenue sur l’arène du stade.

Ici, il y a… Non, il y avait un gros morceau de chair du variant.

“Ma régénération est spéciale, mais peut-être grâce à ça, je peux le sentir. L’odeur ou peut-être simplement ‘la respiration’; Les signes d’une régénération.” (Mio)

Après avoir exprimé ces mots qui ne visait personne, Mio a poussé un gros soupir.

Quand elle l’a fait, le morceau de chair, qui était devant ses yeux, a commencé à bouger comme s’il acquiesçait.

“Même si la partie, qui fonctionnait comme un noyau, a été complètement détruit, ça reste pitoyable. En tant que personne qui est spécialisée dans la régénération, je ne souhaite pas te comparer à moi, mais je dois au moins louer ta vitalité-desu wa.” (Mio)

Le morceau de chair en mouvement a copié la silhouette d’un Hyumain.

Mais son apparence n’était pas celui d’un Hyumain, mais un morceau de chair avec une forme Hyumaine, il n’avait pas la même force décelable que quand il était un variant.

“… C’est seulement des fragments, mais je me souviens bien. Vous êtes une employée de Kuzunoha ? Suis-je toujours vivant ?” (Variant)

“Halala, tu peux parler ? Je ne m’attendais pas à ce que tu aies une personnalité.” (Mio)

“Je suis Ilumgand Hopelace.” (Ilumgand)

“Tu l’as été.” (Mio)

Mio a coupé la parole du morceau de chair à forme Hyumaine.

La partie inférieure de son visage a enflé, comme si elle sortait de sa bouche.

Et ensuite, lorsque la partie supérieure a légèrement vibré, une ouverture horizontale s’est ouverte et deux yeux sont apparus dedans.

“… Est-ce que j’ai… joué avec ces types ? C’est lamentable. Montrer un tel comportement déplorable et salir le nom de ma famille !!!” (Ilumgand)

“…” (Mio)

“J’ai utilisé une drogue, je me suis transformé en monstre et même ainsi, j’ai encore perdu. Huhuhu, quelle honte.” (Ilumgand)

“Ouais” (Mio)

“L’envie de tout détruire, que je me ressentais sans arrêt et ses émotions incontrôlables que je ne pouvais contrôler, se sont maintenant calmées, comme si tout cela n’avait été qu’un mensonge.” (Ilumgand)

“… Le noyau a été détruit, alors c’est évident.” (Mio)

Mio est déjà arrivée à une conclusion quant aux raisons pour lesquelles il est revenu à la raison, mais sans exprimer de détails, elle a plissé les yeux comme si elle examinait la situation.

Après ça, tout en ayant reconnu la forme Hyumaine comme Ilumgand Hopelace, elle a murmuré plusieurs fois. Il a continué de parler à Mio, mais elle lui a donné de courtes réponses ou l’a ignoré.

“Mais avec le corps d’un monstre, je devrais en finir, n’est-ce pas ? Si je ne meurs pas, ma responsabilité de porter le nom de la famille deviendrait plus lourde. Ceci accroîtrait le fardeau des personnes vivantes sur notre territoire.” (Ilumgand)

“… Pff” (Mio)

Le second fils de la famille Hopelace est déjà mort.

C’est la raison pour laquelle, libéré de ces fermes convictions, il l’a murmuré d’une voix calme.

En observant Ilumgand, Mio a pris ce discours sur la responsabilité et les perspectives d’avenirs, des notions qu’elle avait dû mal à appréhender, avec humour.

“C’est bon. Je ne sais pas combien de temps je serais en mesure de vivre avec ce corps. Dans ce cas, je dois au moins transmettre mes sentiments avant de mourir.” (Ilumgand)

Ilumgand ne montrait aucun signe de se préoccuper du rictus de Mio.

Avec de grandes et lourdes enjambées, il a marché en direction de Mio.

Ce visage ne cessait de se façonner en celui de la personne qu’il a été avant de perdre son hyumanité, mais il ne pouvait pas recréer parfaitement cette apparence.

Les parties du visage étaient subtilement espacées de leur emplacement d’origine, et si quelqu’un voyait cela, il trouverait ça repoussant. En outre, il y avait une partie du visage qui semblait être une horrible chéloïde. (NTF : Une forme de cicatrice résultant d’une excroissance du derme au niveau d’une blessure guérie.)

Même l’appeler Demi-Humain serait difficile. Il était trop asymétrique et disgracieux.

“Ce corps, il n’est pas instable au point de devoir se préparer à faire face à la mort. Mais as-tu l’intention de vivre en tant qu’Ilumgand-desu no ?” (Mio)

En ayant entendu les informations de Mio, la forme Hyumaine lui a jeté un coup d’œil.

“Oh, je vois. Je peux donc vivre. J’ai entendu quelque chose de bien. Je parlais de transmettre mes sentiments, mais ne vous inquiétez pas. Je ne poserais plus la main sur le Gotetsu ou Ruria. Je me demande pourquoi… Bien que j’ai été englué là-dedans. J’ai choisi mes idéaux à ma profonde tendresse pour elle.” (Ilumgand)

“Hmm ? Gotetsu, Ruria ?” (Mio)

“Je combattrai. Si je recouvre entièrement mon corps d’une armure, je peux cacher ce corps disgracieux. Même si je suis incapable de réaliser mes idéaux sous la lumière du soleil, je pourrais au moins servir de bouclier pour Hibiki-sama. Je peux toujours le faire. En y réfléchissant de cette manière, je peux même sentir de la joie en ayant obtenu ce corps.” (Ilumgand)

“Hibiki ? As-tu dit Hibiki à l’instant ?” (Mio)

En ayant entendu un nom familier, Mio lui a posé cette question.

“… Oui. C’est l’héroïne-sama qui est descendue sur Limia. Si c’est cette personne, elle pourra certainement renverser la situation avec la race des Démons. Et alors, les personnes pourront suivre leur propre chemin et rêve. Elle concrétisera ce monde idéal.” (Ilumgand)

“Ah, donc tu parlais de l’héroïne-desu no. Alors c’est une personne différente de la Hibiki que je connais-desu wa ne. D’imaginer que l’héroïne avait le même nom qu’elle… L’héroïne de Limia se nomme Hibiki ?” (Mio)

“C’est ça. Tu as une connaissance nommée Hibiki ? Dans Lorel, ce genre de nom n’est pas inhabituel, ce n’est donc pas impossible. Dans ce cas, au revoir. Nous ne rencontrerons probablement plus.” (Ilumgand)

La forme Hyumaine avec la mémoire d’Ilumgand est passée à côté de Mio. Sans se retourner pour la regarder, il a essayé de quitter l’arène.

“C’est vrai. J’avais seulement l’intention de vous tuer, mais puisque la mémoire originelle d’une personne a agit comme un catalyseur, c’est une surprise plaisante-desu wa ne. Cela servira comme châtiment.” (Mio)

La silhouette Hyumaine a essayé de se retourner quand il a entendu la voix de Mio dans son dos, mais il a été incapable de le faire.

Parce qu’il n’a pas eu le temps de préparer ses appuis, il est tombé par terre.

En se prosternant sur le sol, il s’est penché vers elle. La forme Hyumaine avec la mémoire d’Ilumgand a compris ce qui lui avait été faite.

“Mes jambes sont… Vous ?! Qu’est-ce qui vous prend ?” (Ilumgand)

Il ne savait pas ce qui avait été fait, mais il a pu comprendre en ayant regardé le résultat.

Ses deux jambes ont été sectionnées.

Ceci a été sectionné juste en dessous du genou.

Parce qu’il ne ressentait aucune douleur, il n’avait pas crié. L’expression faciale de la silhouette Hyumaine ne reflétait aucune douleur.

“Châtiment-desu wa.” (Mio)

Mio ne montrait pratiquement aucune émotion sur son visage. Diminuant lentement la distance entre elle et la forme Hyumaine.

“Hein ?! J’ai déjà dit n’avoir aucune intention de nuire à votre compagnie ou Raidou en tant qu’Ilumgand.” (Ilumgand)

“Et ?” (Mio)

‘‘‘Et’, tu dis ?! Expliquez-vous.” (Ilumgand)

“Oui. Tu as pas mal dérangé Waka-sama et tu l’as insulté-desu wa ne ? Je comprends ce que tu veux faire, mais ta rédemption passera en première-desu wa.” (Mio)

“Rédemption ?” (Ilumgand)

“Oui, rédemption. C’est simplement l’ordre des choses. Tu as été hostile à Waka-sama, tu as comploté, tu as interféré et tu t’es déchaîné contre les étudiants de Waka-sama. Alors après avoir été vaincu, tu n’es même plus un Hyumain.” (Mio)

“…” (Ilumgand)

“Tu vois ? Tu n’as pas expié tes actions envers Waka-sama. Tu as été le seul à être vaincu. Mais maintenant qu’un miracle s’est produit, tu as conversé ta mémoire, ta personnalité et maîtriser à nouveau ton propre corps; Tu es toujours en vie. Ton âme et ton noyau ont été assurément détruits et pourtant, tu es toujours en mesure d’agir comme un Hyumain.” (Mio)

“… Mais je suis déjà…” (Ilumgand)

 

La haine envers Raidou, l’hostilité dirigée vers le groupe de Jin; ces choses avaient déjà disparu.

Pourquoi a-t-il fait quelque chose de si stupide qui ressemblait aux nobles qu’il détestait tant ?

‘Même si je n’étais pas sain d’esprit, il y avait rien d’autre que de la honte’ c’était ce que la silhouette Hyumain pensait.

“Ta défaite et ton apparence actuelle n’est pas un châtiment. C’est juste le résultat de ta propre faiblesse. Ah, peut-être que tu devrais y penser de cette manière ? Ce miracle te permettra d’expier ta faute.’” (Mio)

“Qu’est-ce que… vous avez dit ? Mon moi actuel n’a rien qui puisse m’offrir l’expiation. Rien… Mais si c’est pour m’excuser, je baisserai les bras et je le ferai auprès de Raidou et des étudiants.” (Ilumgand)

“Je suis d’accord pour ta vie-desu wa.” (Mio)

“?!” (Ilumgand)

“Un châtiment par la mort. Cela ne suffira pas, mais puisque c’était un miracle, je te pardonnerai. Si tu as un souhait, il disparaîtra avec le regret d’être incapable de le remplir.” (Mio)

La forme Hyumaine a fortement tremblé.

Parce que Mio a souri.

Un sourire innocent avec un vernissage de séduction.

Malgré ça.

Dans la mémoire de la silhouette Hyumaine, c’était un sourire d’une intensité extrême qu’il n’avait jamais vu de sa vie entière.

“!!!” (Ilumgand)

Un choc sourd a résonné à travers son estomac.

Il y avait un gros trou à cet emplacement.

L’index de Mio et l’annulaire étaient pointés dans la direction de la forme Hyumaine.

“Impossible. Ma résistance magique…” (Ilumgand)

“Cela s’est renforcé-desu wa ne. J’avais l’intention de débarrasser toute trace de toi avec cette attaque. Je suis un peu surprise que tu aies aussi une résistance à l’élément magique de ténèbres. Peut-être que tu l’as obtenu avec ce miracle. Pour apprécier pleinement ce châtiment.” (Mio)

“… Raidou, est-ce qu’il me déteste autant ?! Est-ce que c’est parce que je l’ai détesté qu’il me hait également ?!” (Ilumgand)

Un autre choc sourd a résonné à nouveau.

Cette fois-ci, un trou noir s’est ouvert dans son épaule.

“Waka-sama, tu dis ? Huhuhu, quand on surpasse la stupidité, il y a aussi un côté mignon-desu no ne. Waka-sama ne te voit même pas comme un caillou. Ta mort et évidemment que l’intérêt qu’il te porte, il n’y a rien de tout ça.” (Mio)

“?!! A-Alors pourquoi est-ce que vous…?” (Ilumgand)

Si ce n’est pas les ordres de Raidou… Pourquoi est-ce que Mio ferait une telle chose ?

La silhouette Hyumaine n’en comprenait pas la raison.

“N’est-ce pas évident ? Je ne peux pas te pardonner. Si c’est les ordres de Waka-sama, je pourrais même te sauver, mais je n’ai reçu aucun ordre à ce propos. Je crois que Shiki a reçu l’ordre de te neutraliser, mais c’était quelque chose qui est arrivé avant ta mort.” (Mio)

“Mais il en a donné l’ordre, pas vrai ?! Alors…” (Ilumgand)

La silhouette Hyumaine avait déjà compris.

L’issue.

Non, c’était même pas un match pour commencer.

Il a compris qu’il n’y avait aucun moyen pour lui de s’échapper tout seul.

La régénération ne montrait aucun signe d’effet.

Ces deux trous dans son corps étalaient clairement la différence de force entre les deux individus.

“Mais… Waka-sama n’a rien dit de spécial après ta mort. C’était en raison du fait qu’il a pensé ‘qu’un mort n’a pas besoin d’aide’, non ? Dans ce cas, je ferai en sorte que le miracle de la régénération n’est jamais eu lieu. Il n’y a aucun problème-desu wa.” (Mio)

“Je… ne peux pas mourir. Pas dans ce genre d’endroit. Même si j’ai survécu que par chance !!!” (Ilumgand)

Estomac, épaule et ensuite, les deux doigts de Mio se sont pointés vers la tête de la silhouette Hyumaine, un bruit sourd a résonné à travers l’arène.

Dans cette place maintenant dévastée, personne ne serait témoin.

Toutes les personnes restantes et les étudiants ont déjà été emmenés par Shiki au point d’évacuation. Et elle le savait très bien.

“Limia, Hibiki… comment c’est pitoyable. Avoir un tel niveau de force et avoir le même nom que l’héroïne, cette fille est malchanceuse-desu wa ne. Lorsque je la rencontrerai à nouveau, je lui recommanderai d’abandonner son boulot et de passer chef cuisinière.” (Mio)

Après avoir fini la liquidation de la chose qui a été autrefois Ilumgand, Mio quittait l’arène et se dirigeait vers le lieu où Shiki était, mais elle s’est soudainement arrêtée.

Parce qu’elle s’est souvenue de la conversation avec la forme Hyumaine.

Le nom qui restait dans sa mémoire, Hibiki.

Mio s’est rappelée de la fille aux cheveux noires qui disait venir de Limia.

Mais cela n’a été qu’un bref moment.

Elle devait retourner à l’endroit où son maître lui a ordonné d’aller et elle a rejoint Shiki.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team