Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 16 – C'est écrit comme « changement » et ça se lit comme « bourbier »

Traduit par Quesako
Vérifié par Sora


En ce moment, je suis troublé.

Mes paroles ne sont pas comprises.

Je n’avais aucune difficulté à communiquer avec tout le monde en Japonais jusqu’à maintenant.

Après tout, ça marchait avec les Orques, les Nains et les Arkes.

C’est également à cause de Tomoe et Mio. Après qu’elles aient fait un pacte avec moi, elles se sont tous les deux transformées en Humaine donc je pensais que mes mots seraient compris, tu comprends ?

Non, ce n’est pas cela.

Dans un premier temps, au lieu d’accepter le fait que je puisse discuter avec des Mamonos, je ne pouvais pas imaginer que je ne puisse pas parler avec des êtres Humains.

Oui, pas possible.

J’avais un mauvais pressentiment mais je pouvais discuter avec Tomoe et les autres qui parlaient le langage commun.

Je ne comprenais pas. C’est très blessant qu’elle puisse parler le langage commun et moi pas. Spécialement Mio, pourquoi est-elle capable de le parler ? Est-elle un génie ?

Cela me rappelle la première fois qu’un étranger a essayé de parler avec moi… Au passage, je suis capable de parler un peu en anglais. Au moment où un mot diffère de celui des couramment utilisés, je suis paumé.

Et donc il me manquait de l’expérience.

J’avais de nombreux représentants de chaque race résidant ici et j’ai essayé d’avoir une conversation décontractée avec chacun d’entre eux.

Quand je l’ai fait, le seul qui pouvait tout comprendre et parler avec tout le monde, c’était moi !

Les autres espèces ne pouvaient que seulement me comprendre, ainsi que celles qui ont fait un pacte avec moi, Tomoe et Mio. Mais en dehors d’elles, les autres personnes entre eux pouvaient vaguement se comprendre, voire pas du tout.

Ceux qui se sont démarqués, c’étaient les Orques.

Mis à part entre eux, ils pouvaient en quelque sorte communiquer avec chaque autre race. Ils pourraient devenir des grands atouts dans la future gestion de la cité.

Bref.

Je devrais apprendre d’urgence le langage commun et au pire, arriver à un point où je puisse le lire.

Que Tomoe et Mio puissent parler en langage commun était d’une grande aide.

Bordel… Je vais vous montrer que je peux assurément l’apprendre !!!

..

.

Que j’allais l’apprendre, hein.

Il y avait une époque où je croyais ceci. Hein ? Qu’il n’y a pas si longtemps que je l’ai dit ?

J’étudiais en me concentrant dans un état de transe profond et tu sais, ça en était à un niveau où je pouvais ressentir le temps et l’espace.

Bon, j’admets que j’ai un peu exagéré.

Comment marche la prononciation de ce langage ?

J’apprends le son des mots que je ne connais pas, je les enregistre dans ma mémoire et tout en le relisant, je cherche à comprendre sa signification. Ouais, c’est de loin la méthode idéale.

C’est parce que peu importe combien de fois je l’entends, j’obtiens toujours ‘estación’, ‘estación’ tu comprends ?! Ça ne devient pas ‘chaîne’, le mot que je comprends !

Non, pas même que cela. Le basique ‘oui’ sonne comme un gémissement pour moi. Peut-être que c’est comme le Chinois où il y a de nombreuses prononciations pour le même mot.

C’est fatal que je ne puisse même pas faire correctement une salutation.

Franchement, j’ai été optimiste en pensant que je serais capable de dire les mots ‘Salut’ ou ‘Ravi de vous rencontrer’ sans aucune difficulté.

Comme ‘xie xie’ (NTF: merci en chinois), ‘obrigado’ (NTF: merci en portugais) ou ‘merci’.

C’est mauvais. Je pense que c’est vraiment mauvais.

Est-ce que je pourrais même percevoir les émotions subtiles des autres groupes à ce rythme ?

J’ai l’impression que c’est impossible.

Et la partie fatale est toujours la prononciation. Super difficile.

C’est dévastateur. Peu importe combien de fois Tomoe et Mio me l’apprennent, j’ai seulement incliné la tête dû à mon incompréhension.

Et c’est tellement mauvais que je ne peux être que d’accord avec cela.

Je tente fidèlement de répéter les mots que ces deux-là me disent mais les mots, que je prononce, sont totalement différents.

Même si tu me dis de changer ce ‘A’.

Comment au juste vais-je changer un ‘A’?

C’est juste… nul.

C’était la conclusion à laquelle je suis venu, après avoir essayé de faire de mon mieux pendant un mois. C’est surprenant, n’est-ce pas ? J’ai tout donné pendant 1 mois, tu sais ?

Bien sûr, je n’arrêterai pas mon apprentissage mais…

J’ai jugé qu’il était plus judicieux de juste renoncer à ce que je parle-moi même et que je me déplace seul.

Si c’est seulement pour communiquer alors je suis capable d’élaborer la phrase dans ma tête et de l’écrire avec la magie.

En gros, je peux communiquer par l’écriture.

La compréhension des sentiments des autres groupes peut être effectuée par Tomoe ou Mio.

Hmm ? Ça me va très bien d’écrire le mot ‘Oui’ tu sais ? Parce qu’il n’y a pas de relation avec le dialogue oral et je vais juste écrire un mot étranger.

C’était littéralement un problème sans espoir mais grâce à ce mois de dur labeur, j’ai au moins été capable d’apprendre à l’écrire. Pour ce qui est de la prononciation… Je ne peux pas prononcer correctement les mots sans que ce soit mal compris !

Hum… Néanmoins, il y avait un tas de problème à part cela. Par où devrais-je commencer pour régler cela ? Je n’arrive pas à trouver un indice pour ça.

En premier lieu, pourquoi la première villageoise s’est-elle enfuie ? Est-ce que je suis arrivé pendant un entraînement militaire ?

Il y avait une raison.

Ce n’était pas juste le fait que mes mots n’ont pas été compris, comme on pourrait s’y attendre. Au moment où elle s’est enfuie, je le soupçonnais mais…

Peut-être qu’elle était dans une situation d’urgence et qu’elle était vigilante ou elle m’a prise pour quelqu’un d’autre.

Ce n’était aucun de ces deux-là. D’après ce que j’avais observé, elle agissait normalement et il n’y avait aucune personne, qui me ressemblait, ayant commis des atrocités et elle n’avait aucun objet de valeur avec elle. C’était le tableau d’une vie normale de sa vie.

Je ne veux pas le croire… Je ne veux pas l’admettre mais… la raison, c’était moi-même.

On dirait que je libérais une incroyable quantité de mana tandis que je marchais. Et c’était une quantité massive que même les personnes normales seraient en mesure de percevoir. Pour être plus concret, c’est comme si toutes choses, sur plusieurs dizaines de mètres autour de moi, semblaient déformées.

Tout le monde à Asora en était manifestement conscient de cela mais ils en étaient venus à un accord mutuel. Puisque que j’avais un dragon comme esclave qui était capable de créer un portail vers une autre dimension et en plus, mon apparence était celle d’un Hyumain. La population elle-même ne semblait pas être gênée par mes fuites de mana.

Donc ils pensaient que ce n’était pas nécessaire pour eux de me le dire.

… S’il vous plaît, si ça vous inquiète alors dites le moi.

Ces derniers temps, les Orques ont été sociables et se sont mélangés aux autres races.

Lorsque que j’aborde Ema à propos de cela, elle m’a dit qu’au moment où elle m’a rencontré, elle n’avait pas ressenti de mana. Peut-être que c’était enfermé en moi ?

Je me suis rendu compte que depuis le temps que j’ai appris la magie dans le ‘Domaine pour Purifier le Corps’, mon mana a commencé à fuir ou plutôt, la couverte a été retiré et le mana s’écoulait.

Et ensuite, toutes les fois où:
-Je suis retourné à la cave avec Tomoe,
-Je suis parti au village des Orques et qu’on y a séjourné.
-J’ai été attaqué par l’araignée noire.
-Les Nains se sont rassemblés ici.
– J’ai appris la langue commune.

Il semble que mon mana se soit de plus en plus agrandit et dans un état de fuite continu.

S’il vous plaît, dites-le-moi. Dites-moi un simple mot à propos de ce problème. Parce que je suis toujours un débutant. *Sanglote*

Je pourrais tout aussi bien l’avoir appris après m’être effondré par toute l’énergie perdue par cette fuite.

‘C’est comme une fontaine qui s’accroît continuellement en une large rivière’, c’était les impressions de mes deux servantes.

Applaudissement pour la logique de mes servantes. Un de ces jours, je veux avoir une domestique qui fera tout pour le bien être de son maître. Ça serait bien d’avoir un ou une avec du bon sens qui pourra indiquer des choses basiques comme le mana. Et quand cela se produira, je pourrais mettre une bonne distance avec ces deux-là.

Mais même si je le dis, je me sentais comme ‘Eh bien, n’est-ce pas agréable ?’. C’est pourquoi, je me respecte pour être capable de dire ceci.

“En réalité, comment les personnes m’ont-ils perçu ?” (Makoto)

C’est ce que j’ai dit. Je suis le meilleur.

“Voyons voir… Eh bien, si je devais le dire en un mot, ça serait…” (Tomoe)

“Oui, je compte sur vous pour me l’expliquer d’une façon facilement compréhensible.” (Makoto)

Après avoir réfléchi un peu, Tomoe a sorti une métaphore.

“Cela serait comme si plusieurs seigneurs Démons apparaissaient soudainement en même temps ?” (Tomoe)

“???” (Makoto)

Qu’est-ce qu’elle a dit ?

J’ai eu une absence due à la surprise pendant un très court moment.

Je vois.

J’ai compris maintenant.

Mis à part la partie sur les seigneurs Démons.

Si une espèce rivale, comme celle des Démons, apparaissait soudainement sans même essayer de cacher sa présence.

J’imagine la situation ou cette personne tente de se rapprocher de toi et te poursuit alors que tu t’es enfui.

Effectivement, cela serait une expérience terrifiante.

La ville doit avoir eu la même expérience. J’imagine la scène, dans une région où les gens sont sur le qui-vive, être confronté à quelque chose qui relâche une montreuse quantité de mana et se dirigeant vers la ville à une vitesse qui était hallucinante. Ce n’est pas très étonnant cette réaction de leur part.

Les citoyens ont fui devant porte qui a été désignée pour le combat et moi, j’ai souri.

Oui, ce comportement a été probablement l’action correcte à avoir.

Haaaaa~

Une grande et profonde respiration.

Qu’est-ce que je devrais faire ?!

J’ai totalement échoué mes débuts au jardin public ! (NTF : Pour les Japonais, quand ils amènent les enfants au parc, la première fois est importante.)

D’ailleurs, ils ont eu tout le temps d’observer mon visage !

… Peut-être que je devrais faire seulement un royaume de mamono ?

Si seulement je pouvais oublier ceci. ‘Je veux marcher dans les traces de mes parents.’ J’ai même décidé d’un tel objectif, il n’y a pas tellement longtemps…

Mais je ne faiblirais pas !

Hé ! Une chose pareille, je la surmonterai. Ne sous estimez pas les Misumi !

Mon mana a une fuite ? Pas de problème. J’ai reçu une bague des Nains qui absorbe le mana et le comprime ! D’ailleurs, si quelqu’un d’autre que moi le met, il ou elle aura le mana aspiré jusqu’à une mort certaine et donc c’est devenu une ‘bague maudite’ !

Il n’y avait aucun autre moyen pour moi de cacher mon mana. Je peux moi-même le supprimer mais je crois que si je réprime mon mana qui fuit en permanence, je risque à la fin de déclencher une réaction incontrôlable.

C’est pourquoi cette bague accumule le mana et change son attribut. Elle a pour fonction de changer complètement la manière dont les gens voient mon mana. D’ailleurs, la bague change du rouge au blanc. Ce n’est pas comme si j’avais demandé qu’elle fasse cela, les matières premières devaient avoir cette caractéristique ou il serait impossible de le faire. Qu’il soit rouge sang n’était pas dans mes espérances !

Je l’ai nommé Draupnir ! Je crois que le vrai était un bracelet mais j’ai décidé de ne pas m’en préoccuper (NTF : Dans la mythologie nordique, il est le bracelet du dieu Odin).

Qu’ils aient entendu ma voix ? Dès le début, je ne peux même pas prononcer correctement leur langage alors je ne parlerai pas !

Qu’ils aient vu mon visage ? Je mettrais juste un masque. Tu vois ? Pas de problème ! Ne sous estimez pas la polyvalence des forgerons ! C’est un masque raffiné qui cache la moitié supérieure de mon visage !

J’ai même changé de vêtements.

De toute façon, je ne peux pas me déplacer correctement alors je devrai amener Mio et Tomoe.

Avec ceci, ils ne pourront jamais me relier avec la menace de la dernière fois !

Parce que tu sais, c’est un masque ! C’est le bon sens que lorsque que tu en mets un, tu ne seras plus en mesure d’être reconnu !

Il y a deux filles à mes côtés et j’ai une apparence assez excentrique.

Je dois porter un masque et vraisemblablement une bague maudite.

Pourrais-je surmonter ça ?

Ou plutôt, j’ai l’impression que j’ai perdu…

Tu as raison, j’ai perdu à cause de cette décision.

Mais tu sais, je l’ai déjà fait. Je dois juste le refaire mais à partir de maintenant, je ne sais pas ce je dois faire (NTA : syndrome Chuunibyou qui fait que certains jeunes ont la folie des grandeurs ou le sentiment d’être spécial par rapport aux autres et peuvent se costumer).

Je ne devrais pas faire cela…

C’est ce que je croyais. Bien que je ne suis pas sûr que cela existe dans ce monde, je devrais mettre enregistrer dans une guilde des aventuriers, avoir affiché des caractéristiques surhumaines, voyager ensuite dans des pays différents et profiter d’un peu de romance.

En sauvant une princesse dans une période de trouble et pendant que nous voyageons ensemble, une romance de Light Novel fantastique se produira ou quelque chose comme cela.

Désormais, il n’y en aura plus. Ouais, même moi je comprends cela. On me l’a fait comprendre.

Même si c’est déjà arrivé, dans mon cas, cela me ferait passer pour une cible inhumaine. Je le rejette totalement.

Lorsque que j’ai demandé à Tomoe de m’accompagner, elle a répondu immédiatement avec un ‘OK’ et, la suite fut…

“Si nous parlons de trois personnes, alors c’est évidemment Koumon-sama ! Waka est l’ancien et je serais Kaku-san ! Mio peut-être Suke-san ou Hachibe !” (Tomoe) (NTF: La référence vient du drama ‘Mito Komon’, il est basé sur CERTAINS faits réels. L’histoire suit le vice-shogun Mito Mitsukuni, un conseiller du shogun, déguisé en marchand du nom de Koumon, accompagné de gardes du corps, Suke et Kaku, à travers leur voyage luttant contre la corruption.)

Elle a continué avec d’autres absurdités. Si nous en parlions de la réaction de Mio.

“Se promener en mangeant toutes les spécialités locales, ah~ quelle douceur. Bien sur, le plat principal sera Waka-sama et le dessert pourrait être une ruine historique ?” (Mio)

Hormis les spécialités locales, moi et les ruines historiques, nous ne sommes pas de la nourriture ! Cette gloutonne ne mangera quand même pas les personnes et les articles inorganiques ?

Ou plutôt, pourquoi suis-je le plat principal de ma propre esclave? Wouahhhhh, quel retournement de situation !

Soit dit en passant, pourquoi est-ce que Tomoe essaie de faire de ce monde d’épée et de magie, un drama historique?

“Hé, Tomoe, si c’est quelqu’un de célèbre, ça ne serait pas ‘Mito no go Rokou ?” (Makoto)

La nature de ce monde, peu importe comment tu la vois, c’est issu d’une fantaisie, inspiré du Moyen-Age Européen !

“Certainement, je n’ai pas pris en compte les personnages secondaires. Bien, alors un différent, ceci serait difficile de le faire pendant que nous voyageons, après tout.” (Tomoe) (NTF: il semble qu’ils ont une discussion sur la personnalité qui s’apparente la plus aux leurs)

Non, le changer est difficile? De quoi est-ce que tu parles… ?

Je devrais te dire d’arrêter les dramas historiques…

“Non, pourquoi est-ce que tu ramènes notre situation à celle des dramas historiques ?” (Makoto)

“Quelle étrange chose à dire. J’ai finalement obtenu mon katana donc n’est-ce pas évident que je veuille l’utiliser ?” (Tomoe)

C’est simplement tout ce qu’elle désire.

Vas-y et sois un Jack l’éventreur Japonais ou quelque chose d’autre mais toute seule !

“Alors, tu as dit quelque chose à propos de Koumon-sama mais…” (Makoto)

“Oui ?” (Tomoe)

“Je ne suis pas le vice-shogun, tu sais ? Si je n’ai pas d’influence politique, je ne peux pas devenir Koumon-sama.” (Makoto)

“Ouais, pour ce point, il n’y pas de problème. Si nous changeons juste la dernière scène de la huitième génération de shogun alors ça devrait être bon ?” (Tomoe) (NTF: Je n’ai pas trouvé le sous-entendu historique)

Qu’entends-tu par ‘ça devrait être bon’ ?

Si je fais ceci, je ne deviendrai pas juste un bandit ?

Je ne suis pas l’ancien vice-shogun, ni l’actuel shogun-sama, tu sais ?

Ah~ pas bon. Je dois garder la tête froide.

Tomoe disait des choses comme ‘Quand je sors cette épée, une épée éclatante de glace apparaîtra! Hé, ne vous approchez pas! Si vous approchez, je vous trancherai !’ et balançant son épée autour d’elle. Elle est toute surexcitée.

Et pour Mio,

“Comme prévu, à partir de maintenant la qualité prévaut sur la quantité. Le sang de Waka-sama, le mana et aussi… huhuhuhuhuhu.” (Mio)

Ce côté prévoit probablement de me manger. Ma migraine empire. Je ne veux pas réfléchir à ce qu’elle sous entendait par ‘huhuhuhu’. Elle a clamé occasionnellement, non fréquemment à propos d’être une ‘nourrice’ ou quelque chose du genre mais j’espère que ça ne deviendra pas un accouplement comme celui des mantes religieuses.

En premier lieu, le mot nourrice est supposé sous-entendre ‘aide’ et pas celui de risquer sa vie. (NTF: Je sais que cela ce passage peut paraître bizarre mais j’ai gardé l’idée originale qui veut que Makoto soupçonne que Mio s’intéresse ‘autrement’ à lui mais qu’il reste sur ses gardes.)

Donc je voyagerai tout en étant accompagner par ces deux-là, hein.

J’ai l’impression que je porte un lourd fardeau qui est même pire que mon problème avec le langage commun.

Fais de ton mieux moi-même.

Ne perds pas, il y a certainement un futur brillant qui t’attend quelque part.

Qu’y a-t-il ? Je crois que mon entourage est devenu silencieux.

Ouais, je vois. Donc à la fin, nous y allons avec Koumon-sama.

Merde, j’ai changé d’avis. Sérieusement. Ce n’est pas quelque chose qui ne peut pas être changé ?!

J’avais demandé aux Nains de créer le Draupnir, j’avais réuni plusieurs races de mamono en une colonie unifiée et j’avais donné des instructions aux représentants de chaque espèce sur la situation actuelle.

Avec ça, je peux partir en voyage.

Le résultat de la réunion, qui avait pour but de m’aider à créer un autre moi, a été que je suis le fils d’un riche marchand qui voyage à travers le monde pour forger son expérience. J’ai été affligé d’une malédiction qui me rend incapable de parler. De plus, j’ai un masque maudit, une bague maudite et toutes sortes de misères. Ce genre de situation merdique.

À quel point le mauvais sort m’a t’il frappé ? Je me suis retenu de demander plus sur ‘toutes sortes de misères’.

Comparer ma vie à un drama historique, celui-ci le bat avec son contexte enfantin et injustifié.

Ces deux-là sont supposées m’accompagner en tant que garde du corps et servantes. Le produit particulièrement rare que nous traitons est le Uri. Ce produit particulièrement rare est une création des personnes qui vivent en Asora. En un sens, c’est du commerce.

Certainement, les choses que nous pouvons obtenir ici sont rares. Cela pourrait devenir notre source de revenu pour la ville mirage dans le futur. Tomoe et Mio ne sont pas totalement idiotes.

C’est juste que leur sens des valeurs est remarquablement différent des autres personnes.

Ah, ce qui fait d’elles un problème… Ouais, elles sont stupides.

Et donc.

Moi qu’on surnomme Waka-sama, j’ai maintenant commencé à colporter à travers le monde.

Attends, je ne sais même pas comment fonctionne le système monétaire de ce monde !

Et ces deux-là marchent devant tranquillement !

Arrêtez-vous mes deux esclaves (supposées l’être) !

<>
Traduit par la team : Nyan-Team