Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 17 – En vérité, je regrette d'être née

Traduit par Quesako
Vérifié par Sora


Je regarde autour de moi.

Sans bouger la tête, je vérifie l’état de la ville en jetant seulement des regards.

On dirait un camp de réfugié.

Comme on pouvait s’y attendre, c’est un peu fort d’appeler ça une ville. Est-ce la base où les Hyumains se rassemblent dans ce désert ?

Les constructions sont faites intégralement de bois (cependant, elles sont à l’échelle d’une cabane). Ici et là, Il y avait des constructions qui doivent servir peut-être de logements et de magasins, il y également des bâtiments assez différents qui étaient fabriqués à partir de pierre. Ils étaient lourdement gardés, c’était presque dire qu’il y avait quelque d’important ici. Il pourrait s’agir de l’endroit où les ressources sont entreposées.

Selon la version des gardes, il semble que c’était essentiellement le lieu de rassemblement où les personnes s’entraînent ou recherchent des ressources. En laissant de côté, ceux qui viennent ici pour s’entraîner et ceux qui viennent pour les ressources, l’attention qu’ils portent à ce bâtiment est clairement différente des autres.

Dans mon cas, c’est la première fois que je viens en ville mais pour tous les autres ici, c’est la ‘dernière’ ville. Des enfants gambadaient joyeusement autour de la place. C’était mal d’espérer une telle vision plaisante, hein…

Je vais t’expliquer ce qui est arrivé pendant cette journée navrante.

Nous avons pu entrer dans la ville par l’entrée principale.

Il semblerait qu’ils n’ont pas fait le rapprochement entre moi et ma visite de type de l’autre jour. Comme attendu, un masque est tout puissant pour camoufler un individu.

Mon masque ne recouvre pas entièrement mon visage, c’était plus comme une sorte de bandeau qui recouvre les yeux.

Sans enthousiasme, je me suis présenté comme le successeur d’une compagnie, ‘de l’achat à la vente, nous faisons pratiquement tout’, c’est comme ceci que je l’ai expliqué au garde.

Nous avons aussi préparé un chariot avec des marchandises improvisées et très variées donc même s’ils ont trouvé des objets bizarres là-dedans, ils nous ont souhaité la bienvenue au lieu de nous soupçonner.

Ils semblaient être spécialement intéressés par les fruits qui n’étaient pas secs. Nous les avons récoltés à Asora et nous les avons stockés à la hâte dans une simple caisse pour fruits alors je me sens un peu mal si vous y prêtez autant d’attention.

Après tout, c’est un désert donc ils sont heureux de voir ce genre de chose. C’est peut-être parce qu’il n’y avait pas d’arbre ou d’arbuste sur le chemin qui mène ici et ils considèrent cela comme un produit de valeur ?

Une partie des Anciens Nains ont été dans une ville Hyumaine alors j’ai quelques informations sur les prix des produits mais ce genre de place est vraiment réconfortante. Les informations, que j’ai obtenu des Nains, sont assez désuètes donc je crois que c’est mieux d’obtenir de nouvelles informations.

Ça pourrait être intéressant de mettre en place une circulation de marchandises entre Asora et cette ville, si je me base sur la réaction des gardes d’il y a peu de temps, ils ont été intéressés par les fruits et les légumes.

En gros, les produits frais qui rentrent dans la ville sont rares et leur prix de vente est élevé. J’imagine que c’est difficile de transporter ici des marchandises venant d’autres villes.

Même si j’ai dit que je ne resterais pas trop longtemps. Je ne ferais pas de transactions au rabais qui déstabiliserait l’économie locale. Je ne sais pas comment réagirait les marchands de cette place. C’est dangereux d’influer les prix sans avoir le recul nécessaire.

Si c’est comme ça, j’aurais du juste dire honnêtement que j’étais un aventurier. Il y a plein de chose que je dois réfléchir et honnêtement, c’est compliqué de voyager en tant que marchand.

Après tout, j’ai déjà décidé de m’inscrire en tant qu’aventurier. La guilde des aventuriers, les Nains m’ont dit qu’il existe une telle existence comme dans les livres de fantaisie.

Mais pour le moment, il serait inopportun de le choisir comme activité principale.

C’est un lieu où les personnes de niveaux élevés viennent s’entraîner.

Si je décidais de m’enregistrer dans la guilde en tant que bleu niveau 1, je serais considéré comme inutile dans cette ville.

Alors je vais sagement enregistrer les deux qui sont avec moi en tant que garde du corps. Cela serait mauvais si je ne laisse pas une forte impression. Après tout, ça pourrait affecter la sécurité pendant les voyages.

Que je sois un niveau 1 est une étrange anomalie que je suis le seul à avoir, les deux autres ont été vérifiées par les Orques des régions montagneuses, elles ont un niveau élevé.

D’ailleurs, dans ce monde il n’y a pas de limite de niveau donc ça pourrait monter indéfiniment. Lorsque j’ai demandé si le niveau 99 est l’un des plus hauts, ils m’ont répondu qu’il a été confirmé qu’il existe des personnes qui possèdent des niveaux à 3 chiffres. Alors moi qui suis un niveau 1, qu’est-ce que je suis ?

C’est vague mais cela ne devrait pas être une erreur de pensée que leur niveau est supérieur à la centaine.

Et il semble que ce soit un niveau assez élevé pour les standards Hyumains. Mais les informations qui proviennent des Nains datent d’il y a une trentaine d’années.

Le problème est…

“Vous deux, veuillez m’épargner le fait d’effrayer tout le monde en vantant vos niveaux, ok ?” (Makoto)

C’est le problème. Je sais qu’elles ont un niveau élevé mais au moment où leurs niveaux seront identifiés avec précision, j’ai le sentiment que cela deviendra une situation incroyablement problématique. Cela peut fonctionner pour l’intimidation mais je sens aussi que cela attirera une attention qui sera plus problématique qu’utile.

“Oui~ Cependant, même nous, on ne connaît pas notre niveau. Ou plutôt, le concept même des niveaux est un mystère, c’est quelque chose que les Hyumains et les Démons gardent à l’esprit mais ceci n’a pas d’intérêt pour nous.” (Tomoe)

Eh bien, Tomoe a raison sur un point. Mais elles doivent veillées à ne pas dépasser les limites, okay ?

“Tu as raison. Mais maintenant que tu le mentionnes, il y a longtemps un groupe de Hyumain de niveau 250 à 300 ont vaincu un de mes enfants. Il semble que cela a été un sacré combat et j’ai entendu dire que plusieurs d’entre eux sont morts.” (Mio)

Elle avait dû se souvenir d’une déclaration d’un des Arkes. Mio a sorti une histoire confuse qui pourrait servir comme une référence et en même temps, qui ne le pourrait pas en étant aussi vague.

Sérieusement ? Attends un moment, peut-être que nous devrions arrêter l’enregistrement dans la guilde. Après tout, les Arkes sont des choses qui ont une aura de boss final de donjon. Et il a fallu plusieurs Hyumains de niveau 300 pour y faire face donc ça devrait être bon de croire que Mio et Tomoe ont même un niveau plus élevé que cela.

Rester ici pendant un mois, inspecter cet endroit, apprendre les prix du marché, commercer et si possible, je voulais également apprendre la manière dont les aventuriers agissent mais je sens que cela risque de dégénérer rapidement.

Dans tous les cas.

D’une certaine façon, cette ville est…

Étrange.

Eh bien, c’est la ville des confins du monde. Après tout, je me suis rendu compte qu’il y avait différentes races ici.

En quelque sorte, je comprends que les Hyumains et les Démons sont en mauvais terme, au point d’être en guerre mais ce n’est pas une chose qui devrait atteindre ce lieu retiré, ce ne serait pas étrange qu’ils peuvent coexister ici. Il y a le mot “Meilleur ennemi”. Il se peut que cela dépende de la situation.

Au lieu de m’occuper des magasins, il y a plus de commerce de rue avec leur produit aligné. En ce qui concerne le nombre de bâtiment dans cette ville et la quantité de ressources, je peux comprendre. Après tout, c’est la colonie la plus avancée qui défie ses terres vierges. C’est mon premier village.

Mais, pourquoi ?

Dans cette place.

Comment se fait -il…

Qu’il n’y a seulement que des personnes magnifiques ?

“Hmmm~, Tomoe, Mio” (Makoto)

“Qu’y a-t-il Waka ?” (Tomoe)

“Qu’est ce qui pourrait te préoccuper Waka-sama ?” (Mio)

Les deux, qui marchaient à mes côtés, tournent leur visage vers moi. Je trouvais qu’elles étaient incroyablement belles mais ces monstres ont été transformés ainsi après avoir fait le pacte alors je veux aussi ce privilège, sérieusement…

“Pourquoi est-ce que dans cette ville, il y a autant de magnifiques personnes ? Est-ce que dans cet endroit, il y a seulement les belles personnes qui peuvent y vivre ? Y a-t-il une loi aussi déraisonnable ici ?” (Makoto)

C’est cela.

Il y a beaucoup de jeunes, femmes et hommes, Hyumains et également d’autres espèces.

Tout le monde est classe. Magnifique. N’est-ce pas incroyable ?!

Je ne suis pas un masochiste mais si on alignait ces personnes et des Orques sur deux lignes séparées, je crois que je serais assurément pris pour un Orque.

Qu’est ce qui se passe ici ?

Mais maintenant que j’y réfléchis, Tomoe et Mio ne semblent pas tellement s’en préoccuper.

Bien qu’elles regardaient frénétiquement autour d’elles.

“Vraiment ? Je ne vois aucune personne particulièrement jolie qui attire l’attention ?” (Tomoe)

Tomoe, où est ce que tu regardes au juste ? Celle qui ressemble à une elfe et qui vient de passer juste à côté de toi, de quelle sculpture de maître est-elle issue ? Juste former un moulage de ses formes pourraient créer un commerce, tu sais ?

“Euh~ ? Y a-t-il une aussi belle fille dans les alentours ?” (Mio)

Mio recherche sincèrement des beautés, êtes-vous sérieuses ? Tout ce que je vois, ce sont des personnes qui peuvent servir de modèle dans les défilés de mode.

“Êtes-vous sérieuses en me disant ça ?” (Makoto)

Les deux ont confirmé ma question. Et d’une manière très perplexe.

Dans ce monde, peut-être que ce niveau de beauté est normal ?

E-Es-tu sérieux ?

??? C’est quoi ça, une situation sans aucune considération pour moi ?!

Attends s’il te plaît. Attends ! Attends ! Attends ! Attends ! Attends !

Quel est ce sentiment, comme si j’avais découvert une importante vérité et en même temps, que cela ne l’était pas ? Calme-toi.

D’abord.

Mes parents semblent avoir été des résidents de ce monde.

En réalité, ils sont un magnifique et mignon petit couple. Oui, alors dans ce monde, c’est ordinaire.

Et ensuite, j’ai également une sœur aînée et cadette. Elles sont deux jolies sœurs qui ont une faible constitution. Ouais, il faut juste m’exclure de ceci. *sanglote*

Argh… Suis-je… ?

De toute façon, d’une manière générale, mes parents étaient Hyumains et ils m’ont donné naissance dans mon monde précédent, ce qui ne fait pas de moi un Humain mais un Hyumain.

Hmmm~~~~ ?

Ensuite, mon apparence physique, non dans cette place, c’est au niveau d’un changelin, c’est quoi au juste le problème ? (NTF: le changelin est un leurre laissé par les fées, les trolls et les elfes à la place d’un nouveau-né humain qu’ils enlèvent, dans le cas de la légende Normande, les enfants changelins sont moins beaux que l’original).

Est-ce que ma mère a commis une infidélité ? Ou peut-être qu’elle m’a trouvé sous un pont ? Les deux hypothèses ne sont pas envisageables.

“Waka, pourquoi as-tu un tel visage ?” (Tomoe)

“Se pourrait-il que tu es mal quelque part ? Alors devrions nous entrer dans un bâtiment ?” (Mio)

Je pouvais entendre de la préoccupation dans leur voix.

Je vois alors ça se voit sur mon visage.

Ouais !

Je l’ai pourtant compris !!!

Même si je pense à ça. Je n’aurai absolument pas de conclusion décente !!!

J’arrête, j’arrête, j’arrête.

“Nah, il n’y a rien qui cloche. Plus important…” (Makoto)

C’est vrai. Pour l’instant, je devrais étudier ce monde dont je ne connais rien.

“Je veux entendre vos opinions à propos de cela plus tard. Spécialement à propos des prix des marchandises et leur… non, vérifiez d’abord les marchandises de cette place.” (Makoto)

Quand bien même je parlerais de gamme de produit, Tomoe pourrait comprendre mais Mio pourrait être confuse. Je devrais choisir des mots qui peuvent être compris.

“On dirait que c’est ennuyeux-desu na.” (Tomoe)

“Je comprends-wa.” (Mio)

S’il faut un garde du corps, cela sera Tomoe. S’il faut un commis, ça sera Mio.

“Pour le moment, allons à la guilde des aventuriers… C’est bien ainsi qu’ils le nomment, n’est ce pas ? Bon, allons là-bas. Tomoe, peux-tu chercher ou cela se trouve ?” (Makoto)

Après tout, je finirai par communiquer par l’écriture si je ne leur demande pas. Même maintenant, je chuchote d’une manière afin que personne ne puisse me soupçonner en cas de problème.

Hmmm, c’est okay pour moi de ne pas être en mesure de parler avec cette prononciation ‘a.u.e’ qui me fait penser aux grognements d’un vieillard. Parce que j’ai la belle langue Japonaise !

Je ne me sentais pas du tout mortifié par cela.

“À ta guise.” (Tomoe)

Lorsque Tomoe a dit ceci, elle est allée vers un homme d’âge mur qui ouvrait son étal et lui a demandé. Cette manière de déléguer les taches, c’est la méthode la plus sure pour moi. C’est quand même un peu triste.

Dans cette optique, avoir deux personnalités différentes pour mes servantes est une chose que je devrais être assez reconnaissant.

“Waka, nous devons tourner à droite à ce virage et aller toujours tout droit. Nous trouverons la guilde des aventuriers à la fin de la route, c’est ce qu’il a dit.” (Tomoe)

Elle a été capable de gérer ça sans faire de vague, c’est un soulagement.

Maintenant, allons y.

~ Journal de Misumi Makoto. Visite du premier village ~

Mon monde d’origine.

C’est un lieu où je ne pourrai probablement pas revenir.

Mais dans ce nouveau monde, je ne peux m’empêcher de réfléchir avec le bon sens de mon monde d’origine.

Je crois que c’est absurde.

Parce qu’il n’y a pas de valeur commune dans ce monde que je ne peux pas quitter.

Dans mon monde d’origine, je pense que j’avais une apparence en dessous de la moyenne. En fait, je n’avais même pas remarqué que je n’étais pas à ma place dans ce club de tir à l’arc qui était pourtant rempli de personnes magnifiques.

Si j’obtenais un diplôme et ensuite que je montrais la photo de mon précédent club à mes nouveaux amis, ils me diraient sans aucun doute ‘Euuuuuh ? Qu’est-ce que tu faisais là-bas ?’.

Ce monde en paix a approuvé différentes valeurs.

D’après ce que j’ai entendu de Tsukuyomi-sama, mon monde d’origine semblait avoir un environnement particulièrement difficile mais en tout cas, je ne l’ai pas ressenti de cette manière.

Un monde où mener une vie ordinaire pourrait être effrayant pour d’autres. C’est une chose mystérieuse. Alors même que c’est difficile, c’est également une chose qu’on ne remarque pas.

L’espèce dénommée Hyumain, ressemble aux Humains. Mais leur apparence est magnifique.

J’avais l’impression que je regardais le défilé d’un casting de top-modèles.

Ou peut-être une super belle image de synthèse crée avec les dernières technologies. Dire que c’est anormal n’est clairement pas une exagération.

En tout cas, peu importe où je regarde, il n’y a que des hommes magnifiques et des femmes superbes. La fille, que j’ai vu à l’extérieur de la ville, était juste comme eux. Elle aurait une apparence ordinaire si elle était comparée aux autres.

Maintenant je sais pourquoi j’ai été appelé Demi-Humain ou le moche.

Ces magnifiques personnes ne se préoccupent pas de leur beauté et essayent désespérément de survivre. Je vais le répéter mais à mes yeux c’était très étrange.

Pourrais je m’habituer à cette scène ?

Des personnes, ayant une apparence qui pourrait les aider à devenir des artistes, se dissimulent dans des ruelles en étant repliées sur eux-mêmes et leurs yeux semblent avoir perdu tout espoir.

C’est peut-être une différence de point de vue mais je me sentais pourtant agacé par eux. Bien qu’il soit né dans un tel endroit, ils ont reçu un avantage dénommé ’la bénédiction de la Déesse’.

Sincèrement.

Chaque chose dans ce monde est un mystère pour moi.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team