Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 20 – Ah~ Est ce un restaurant proche de la rivière ? Ça ne l'est pas !

Traduit par Quesako
Vérifié par Sora


Note traducteur Américain:
Waouh, juste waouh. Ce chapitre change ma façon de voir Makoto.


Moi, Raidou-san, je tiens un couteau et une fourchette et je mange un repas.

Miam ! Gloups !!! Miam !….

À mes côtés, il y avait une élégante beauté de type japonaise qui utilisait seulement une fourchette et dévorait sauvagement la nourriture devant elle.

Je devrais apprendre à Mio les bonnes manières.

Il faut qu’elle ‘joue’ le jeu , au moins dans les moments de nécessité. J’en aurais sérieusement besoin !!!

Bon~ nous attirons l’attention.

En dehors de nous, il ne me semble pas qu’il y ait d’autre aventurier autour de nous.

Ceux qui sont ici sont des voyageurs qui sont venus prendre un repas et je sens qu’il y a une différence dans la qualité du service comparée aux aventuriers.

Je vais me répéter mais bon sang. Il nous a vendu au plus offrant.

Le réceptionniste nous a guidé, de façon paniqué, vers un restaurant de luxe d’après ce que je vois, on pourrait même nous demander d’avoir une tenue exigé.

Dans un camp de réfugié ?!

A quel niveau de luxe on est ? Qu’entends-tu Makoto, Makoto essaye d’y penser (NTA : référence a Last order de Toaru Majutsu no Index, un personnage qui parle de elle-même a la 3eme personne).

Je me demandais quel genre de nourriture allait être servi et quand je suis arrivé a table, j’ai vu un couteau et une fourchette.

Héhéhé, est cette ‘sorte’ de nourriture qui va arriver ?

Et tout s’est passé comme je l’avais prédit.

Ainsi, avec un repas qui ne m’a pas déçu, je commence à observer mon entourage.

C’est rempli de gens qui ressemblent à des nobles et des marchands. Je ne sais pas s’ils sont vraiment de la noblesse mais je suis impressionné par la façon dont ils arborent de tels vêtements, alors que cela semble gêner leurs mouvements. Ce lieu est supposé être le sommet pour les personnes qui recherchent à s’élever. Cette réflexion m’amène à remettre en question leurs santé mentale.

Même si les aventuriers avaient assez d’argent pour ça, je ne pense pas qu’ils viendraient dans un tel lieu étouffant.

Un repas magnifique est réparti dans chaque partie de la pièce, cela pourrait même servir de rafraîchissement pour les yeux, et une personne aux cheveux noirs à cote de moi se goinfre, j’essaye de ne trop rien dire.

Merci pour ‘cette personne’, je n’ai pu apprécier le goût de la première bonne nourriture depuis mon arrivé dans ce monde. Pas une seule bouchée.

Même si je veux enquêter discrètement, je suis dans une situation où les gens me regardent fixement…

Bien sûr, j’ai utilisé [Sakai] pour compléter mon objectif minutieusement. On va compter aussi sur la surveillance de Tomoe.

Je me suis mis à une place qui me permet également d’écouter les discussions.

Bon, comment pourrais-je le dire ?

Tomoe serait très probablement entrain de trépigner de joie si elle était là.

Les conversations douteuses ici sont très nombreuses.

Autour des stocks d’armes ou sur la marge des profits sur les denrées, expérimentations, matériels, etc…

Sans aucun doute, plus de la moitié des personnes ici sont malfaisantes.

Un magistrat de la période drama dirait ‘Combien il y a d’éléments ?’ (NTA: Je suppose qu’il parle du nombre de «clan»).

Je ne veux pas penser que les riches = le mal mais quand la situation est ainsi, ceci n’aide en rien.

Se pourrait-il que désormais je reviendrai dans ce genre de restaurant afin de recueillir des informations ? Ça ne me dérange pas~

“Waka-sama, cette nourriture, le goût est bon mais la quantité est-elle suffisante ?” (Mio)

Même lorsque tu stoppes ta fourchette, l’unique chose qui te vient à l’esprit, c’est la nourriture. Que devons-nous faire avec toi Mio-san ?

[Ce n’est pas le genre de nourriture que l’on peut obtenir si facilement, ainsi il n’y a rien que l’on puisse faire.] (Makoto)

Il y a des personnes qui me regarde écrire des mots devant mon torse pour que Mio les voit.

“Cela sera fini en une seule bouchée” (Mio)

Mio semble être vraiment triste. Le poisson devait être enduit dans une sauce analogue au beurre pour relever l’arôme, la nourriture de grande qualité a été dévorée en une bouchée.

Elle a été juste engloutie d’un trait.

Je vois, cela ressemble à de la sole meunière qui est placée sur de la viande blanche. La sauce dégage un parfum qui peut être comparée à du beurre mais c’est sûrement une ‘différence entre nos mondes’.

[C’est pour ça que tu devrais utiliser une fourchette et un couteau comme je le fais et prendre le temps d’en profiter.] (Makoto)

Je faisais apparaître des mots alors que j’étais déjà fatigué de tout lui expliquer, la couleur du visage de Mio change et elle acquiesce.

Je ne sais pas si elle me ménage ou pas. J’ai surtout compris qu’elle n’a rien compris.

C’est tellement compliqué, Mio a clairement cette expression tout en prenant un couteau dans sa main gauche.

Tu n’as pas à pratiquer aujourd’hui, cela peut être fait plus tard. As-tu surtout le désir de t’améliorer ?

[C’est bon si tu t’habitues lentement.] (Makoto)

Je jette un coup d’œil distrait à Mio.

Avec la façon dont ça se passe, j’ai l’impression que Tomoe détruira tout avec sa personnalité tordue. Je dois la prévenir.

Les plats arrivent les uns après les autres, c’est agréable de voir que cette place est aussi animée qu’une taverne.

Je suis mineur alors je n’ai pas pris de saké. Dans le passé, il fut un temps où je suis allé avec mes amis dans un bar et a une fête non-alcoolisée.

C’est ce genre de chose qui est un agréable moment pour moi.

Mais.

C’est désagréable.

Les conversations que j’entends autour de moi…

Certains croient que nous sommes la classe supérieure et ça semble malséant.

Ceci me donne la nausée. Ah~ la nourriture est si bonne. Probablement…(NTF: L’anxiété le rend incapable de profiter de la nourriture).

Ils semblent réellement croire que nous sommes supérieurs grâce à notre richesse mais je peux seulement ressentir du sarcasme dans leurs paroles.

Du moins, c’était ainsi que les ‘gens incroyablement riches’ étaient autour de moi.

Peu importe si on part d’ici car après avoir appris comment fonctionne ce monde, j’estime que cela deviendra une barrière pour notre apprentissage quand le principe de hiérarchie est en lui-même aussi distinct.

Les personnes concernées ont l’air de s’amuser et j’ai l’impression d’être une attraction. Leurs intérêts n’étaient pas de faire des économies mais plutôt de les gaspiller.

Quand j’ai pris un hamburger pour le manger, Mio a dit ‘Quelle est cette chose qui sent l’argile ? C’est de la nourriture ?’

J’ai senti ses yeux briller quand elle a dit ça. Au sens propre.

Non non, Les échelons entre ces riches sont différents. Certains n’ont pas l’air de tenir compte de la situation économique de leurs compagnons.

Il y a les boursiers(NTF: ceux qui ont la bourse, pas les étudiants) qui n’utilisent pas leur influence dans la puissante balance économique. C’est peut-être à cause du fait qu’ils soient tellement riches, que du coup, ils jugent que ce n’est plus important.

A l’inverse d’autres personnes ici.

Ceux-là utilisent leurs amis pour les échanger contre de l’argent. C’est l’unique chose à laquelle elles pensent.

Et ceux qui ont en le plus, parmi cette catégorie, utilisent leurs grandes puissances pour gagner encore plus d’argent.

Même si j’y réfléchis, je ne pense pas que je serais associé à mec super riche.

Je ne pense pas mais…

Concrètement dans le monde des gens riches, tout commence comme voleurs, malfrats, pilleurs, ce genre de types. En un siècle, environ, ils peuvent obtenir une certaine dignité.

Hum.

Cette chose appelée la vie est si profonde.

Le résumé des conversations était ainsi.

Celui qui n’a pas d’argent devrait juste acheter des armes et aller chasser.

S’il ne peut mettre la main sur des ressources ou des matières premières, à son retour il devra juste emprunter à un taux bon marché et vous obtiendrez une vache à lait. C’est aussi facile que de voler une sucette à un bébé.

S’il peut mettre la main sur quelque chose alors il faut l’inviter à un bon repas et récupérer l’argent. C’est la base de la société de consommation mon vieux.

Je peux comprendre pour la première partie. Si vous êtes fort physiquement alors la meilleure façon de gagner de l’argent est d’utiliser son corps. Pour couronner le tout, les personnes qui viennent ici sont principalement concentrées sur l’entraînement de leurs corps plutôt que gagner de l’argent, c’est peut-être une raison comme une autre.

Mais une vache à lait… Voilà un mot que je ne peux pas laisser passer.

Ils vendent des armes à des prix intéressants et manipulent ces personnes. Ils peuvent vendre des choses intéressantes aux prix fort s’ils en ramènent mais le coût de la nourriture et des vêtements sont une escroquerie. En plus de dormir dans des auberges hors de prix.

Ils devront prendre un prêt et deviennent «des vaches à lait» s’ils sont incapables de ramener quelque chose.

À la fin, l’argent reviendra. D’ailleurs, celui-ci s’accroîtra.

Hélas, ils se trompent en croyant qu’ils doivent vivre ainsi, avec cette vision que toutes ces choses se produisent à cause de leurs faiblesses.

Un cercle vicieux, non, c’est un système bien rodé crée par ceux qui obtiennent les profits.

“Je ne peux pas apprécier ma nourriture-desu à cause de l’ambiance.” (Mio)

Cela doit se voir sur mon visage.

Au final, il semblerait que ce soit Mio qui soit la plus discrète. Bien, c’est la seule chose qu’elle a faite mais je dois admettre qu’elle progresse.

[Je suis désolé, il semble que ma gêne se voit sur mon visage.] (Makoto)

“Non non, je suis celle qui a jeté un froid pendant le repas alors que nous sortons ensemble-desu.” (Mio)

???

Je la regarde attentivement, je peux voir d’après son visage qu’elle semble endurer quelque chose.

Après tout, cette fille n’est pas bonne pour cacher ses émotions.

C’est ce qu’on appelle la ‘stupidité’ ?

Non

On va conclure pour décontracté.

[Bon, finalement nous serons sacrifiés à la passion de Tomoe. Quand j’y pense, je me sens lamentable.] (Makoto)

Puisque c’est la voie que nous empruntons, la ‘punition divine !’.

Devrais-je ‘frapper avec le dos de ma lame’ ?

Premièrement, je dois sortir le grand jeu.

Je dois simplement danser sous une pluie de sang.

Je vais probablement tuer quelqu’un dans un futur proche lorsque j’y réfléchis rationnellement.

Toutefois, j’ai vécu assez longtemps pour le considérer comme le plus grand tabou et j’ai du mal a m’y faire.

Je ne peux pas penser à le faire pour de vrai.

Si je sombre dans la panique et que je ne ne peux pas le faire, j’ai toujours Tomoe et Mio donc il devrait y avoir un moyen pour contourner cela.

Je ne peux pas avoir un moment de libre hein.

Tuer, tuer, tuer.

Poignarder, Lacérer, frapper et tuer.

Je n’avais pas l’intention de le tuer le Liz, c’était un accident alors je ne l’ai pas ressenti ainsi.

Avec les Démons, je ne savais pas qu’ils se cachaient là.

Dans le cas de Tomoe et Mio, c’était plutôt moi qui avait craint pour ma vie.

Quand j’imagine que l’objectif va être modifié en «changer les êtres Humains».

Je ris, non , je suis surpris.

Que je puisse ‘facilement’ penser à une scène où je tue des êtres Humains.

Je ne crois pas que je ne ressentirais rien quand je le ferais.

C’est impossible, ça ne devrait pas l’être mais…

Je poursuis mon repas pendant que je poursuis mon angoisse.

“Après tout, Tomoe-san souhaite le conflit”. (Mio)

[C’est parce que c’est la 1er heure(NTA: Référence non trouvé).] (Makoto)

“???” (Mio)

Mio ne comprend pas mes mots et a l’air confuse. C’est assez pittoresque. Hum, cela signifie que cette beauté reste jolie quoi qu’elle fasse.

C’est vrai. Peut-être que je devrais aller faire une petite promenade. En tout cas, demain nous irons dans la zone de commerce. Je devais avoir un aperçu de l’endroit et découvrir le chemin pendant que j’y suis.

Je devrai y aller avec Tomoe qui veille sur le chariot en ce moment.

Il semble que Mio a bu du saké et a déjà fini sa viande.

Au fait, je n’ai pas encore bu. C’est parce que je crois que ce n’est pas un endroit sûr pour le faire.

Et j’allais également le suggérer à Mio. Bien que je me demande si les effets de l’alcool ont les mêmes effets sur elle.

Bah, allons y. Elle a l’air un peu éméchée de toute façon. J’ai levé la tête et je fais semblant d’avoir bu du saké, les ‘deux ivrognes’ entrent en scène.

Si ces derniers ont quelques choses d’autres dans leurs manches. Je pense que cette situation conduira à ce qu’ils agissent.

Maintenant.

Sera-t-il un démon ou sera-t-il un serpent ?

[Laisse tomber, Mio. On va se balader.] (Makoto)

Je ne sais si Mio comprend le vrai sens de mes mots mais elle bondit de son siège et hoche la tête avec énergie.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team