Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 23 – Les sentiments de Mio

Traduit par Quesako
Vérifié par Sora


À mon retour, je vois le visage un peu fatigué de Waka-sama et le visage humble de Tomoe-san.

Il y avait une personne qui dormait à l’intérieur de la chambre.

Ça doit être la fille que nous avons ramenée il n’y a pas longtemps.

Il y avait une femme assise en face de deux personnes qui avaient clairement des intentions hostiles.

Tomoe-san, un homme aurait était un meilleur choix pour Waka si tu dois choisir une personne à interroger.

Alors ça veut dire que cette femme avec des vêtements noirs est une compagnonne de ces deux personnes aux mauvais goûts?

Ils avaient vraiment un goût détestable. Même lorsque j’ai laissé les ténèbres les dévorer.

Je ne peux pas les manger avec mon couteau et ma fourchette d’entraînement. Oh, Je devrais me restreindre désormais sur mes remarques où je sens que Waka-sama va s’énerver sur moi.

J’ai l’impression que je serais juste écartée si j’essaie de participer à l’interrogatoire.

Après tout, j’ai encore beaucoup à apprendre sur la société. Je ne suis pas en mesure de saisir les subtiles émotions des gens, c’est si dur pour moi.

Waka-sama et Tomoe-san seront mécontentement si je finis par faire n’importe quoi sans m’en rendre compte.

J’ai peu d’intérêt pour l’inexpressif Waka-sama que j’apercois. En un sens, je voudrais éviter que ça ne se produise à nouveau.

Quel genre d’échange ont ils eu ?

“Tomoe, vas y. Tu es capable de corriger ça ?” (Makoto)

“Ouais. Probablement” (Tomoe)

En peu de temps, Tomoe-san enveloppe la captive à l’intérieur d’un brouillard. Je pourrais dire qu’ils y avaient de légers mouvements mais aucune résistance, son corps commence à osciller et finalement elle tombe du lit.

Est ce une sorte de magie de sommeil? Mais le brouillard n’est toujours pas disparu-desu wa ne.

“Waka, avec ça, peux tu distinguer les expressions faciales ?” (Tomoe)

Tomoe-san fait un geste comme si elle cherchait à confirmer cela auprès de Waka.

“Il semble qu’il n’y ait pas de problème. Peux tu communiquer alors que tu es dans cette situation ?” (Makoto)

Quelle inexpression. C’est la première fois que j’ai été témoin de ce visage. Je ressens une légère envie de tuer envers la femme qui a provoqué l’état de Waka.

“Je traduirai.” (Tomoe)

“Je veux bien. Commençons” (Makoto)

Il semble que les deux n’ont pas remarqué mon retour. La raison est peut-être la forte pression que Waka-sama produit. Il n’y a aucune intention de meurtre, ni de colère mais il y a une pression inexplicable.

“Mais ce n’est pas si différent d’une confession soutirée. Quel manque de goût.” (Tomoe)

Tomoe-san est vraiment quelque chose pour réussir à mélanger la conversation frivole dans une telle situation,

“Je m’en fous. Ceci n’est peut-être pas à ton goût mais c’est ainsi que le travail sera fait. Que ce soit par menace ou drogue, je m’en fous du moment qu’elle crache le morceau.” (Makoto)

“… Je l’ai” (Tomoe)

“C’est d’un grand secours que tu sois là. Je suis heureux que tu n’as pas besoin de drogue pour la faire avouer. Et j’ignore comment torturer, après tout.” (Makoto)

Il n’était pas glacial pourtant il n’était pas chaleureux non plus.

C’était une voix désintéressée. J’ai entendu dire que dans le monde de Waka, les personnes ne sont pas autorisées à en tuer d’autre.

C’est pourquoi, je croyais que Waka-sama serait sans doute dérangé quand il devra traiter les enjeux de vie et de mort mais…

… Peut être.

Non, Peu importe ce que c’est, c’est quelque chose qui ne devrait pas avoir d’importance pour moi.

Waka a pris une partie de mon âme, j’ai déjà décidé de lui offrir mon corps au moment du pacte.

Cette suffisance et cette gaieté, ce sont toutes ses choses qui m’ont fait le choisir.

Tout le reste est juste une affaire de broutille.

Oui, c’est vrai. J’ai reconfirmé mes propres sentiments.

Ces deux là continuent leurs interrogatoires.

D’après ce que j’ai entendu, ils ont fait quelque chose pour qu’elle se confesse et c’était une manière d’agir tout en douceur.

Ils ont du demander la plupart des choses qu’ils avaient besoin.

Ces deux là respirent profondément et le brouillard se disperse, ils se regardaient dans les yeux.

C’est le moment.

“Merci pour votre dur labeur, avez vous fini à présent ?” (Mio)

“Hein ? Oh, Mio. Et bien oui, qu’en est il de ton côté ?” (Makoto)

Waka-sama semblait être surpris pendant une seconde mais il est vite revenu à sa gaieté habituelle et m’a répondu.

“Bien sur que j’ai fini. C’était terriblement peu appétissant.” (Mio)

Je regarde Tomoe-san. Elle fait un sourire narquois et dit quelques mots d’excuses.

“Tu m’as beaucoup aidé. On est magnifiquement entré sur la route que Tomoe aime tant.” (Makoto)

La route de Tomoe-san ?

Si je me le rappelle correctement, c’était ‘le mal parfait’. Cependant, je n’ai pas demandé plus de détail à propos de ça.

“Non non, il n’y aura plus de voleurs dorénavant avec ce qui est arrivé. Eh bien tu vois, ils sembleraient que ce ne soit plus si intéressant pour eux.” (Tomoe)

Je ne comprend pas la moitié de ce que Tomoe-san essaie de dire.

De ce que j’ai cru comprendre, c’est que la situation sera résolue dans quelque jours.

“Cela veut dire que nous nous déplacerons demain ?”(Mio)

Elle doit faire référence à cette femme vêtue de noir quand elle parlait de voleurs. Ça signifie que nous avons fini avec cette soirée.

Et alors la suite ?!

Ah~ mon cœur palpite !!!

“Q-Quoi ?! Hum Waka-sama, c’est ?” (Mio)

On m’a montré un bout de papier pendant que je me noyais dans mes fantasmes.

C’était probablement dessiné en utilisant du charbon? Il y avait une jeune femme souriant joyeusement.

Elle a été dessinée depuis la poitrine à la tête, il est aisé de voir son visage souriant. C’était assez bien fait.

“C’est la sœur aîné de cette fille.” (Makoto)

Waka-sama me dit ça à propos de la signification de cet objet.

Ah~ Je vois. Alors c’est cette fille.

À la base, la raison qu’elle nous a rapporté, c’était la disparition de sa sœur.

À ce moment là, même si cela n’a duré qu’une seconde, j’avais sentie la présence de quelqu’un qui nous observait donc Waka-sama a décidé d’emmener la fille avec nous.

Je ne souhaite pas l’arrêter si c’est quelque chose que Waka-sama a décidé alors je n’ai aucun reproche.

“J’ai une idée où cette fille pourrait se trouver. Et donc, je suis désolé mais tous les deux vous allez y fouiller tout de suite.” (Makoto)

… Oui ?

H-Hum. Est ce que ça veut dire. Que nous n’allons pas dormir ?

“W-Waka ?! Es ce que tu nous dis que nous y allons sans avoir mangé et dormi ?!” (Tomoe)

L’objection de Tomoe-san est effectivement appropriée-desu !

“Exactement. Vous allez bien même si vous avez fait une nuit blanche, non ?” (Makoto)

Hum. Certainement, nous pouvons facilement nous déplacer pendant plusieurs mois et peut être même couvrir plusieurs années sans avoir besoin de dormir mais…

Comme familier de Waka-sama, je veux vivre comme mon maître vit.

Alors…

“C’est, hum, c’est le cas mais…” (Mio)

“Waka, je veux dormir ! J’ai compris le réconfort que le fait de dormir procure depuis que mon corps s’est transformé !” (Tomoe)

Tomoe-san est vraiment directe. Mais je suis pareil. Ceci fait seulement quelque jours depuis je me suis transformé en Humaine mais je ne pensais pas que je trouverais un tel réconfort dans l’acte de dormir.

“Tomoe, je pense que tu le sais déjà grâce à l’interrogatoire de tout à l’heure mais rien ne garanti que cette fille va toujours bien. Vous devriez connaître l’endroit donc si c’est vous deux, la plupart des problèmes peuvent être réglés.” (Makoto)

“Malgré cette situation où nous n’avons aucune garantie, nous devons faire vite-desu no ?” (Mio)

Je pose cette question qui me trottait dans la tête. Mais il semble que ce soit une erreur vu que les yeux de Waka-sama deviennent à nouveau inexpressifs.

“Mio, si possible, je veux sauver la sœur aîné de cette fille. Je te le demande, si elle est saine et sauve, je t’en prie protège là et ramène l’ici en sécurité. Pourtant si ce n’est pas possible, fais de ton mieux et préviens-moi aussi vite que possible. Ok ?” (Makoto)

Hochement de tête.

J’acquiesce en silence. Ce n’est pas rassurant. Je ne veux pas voir Waka-sama avec ces yeux là.

Un regard sans vie qui ressemble à quelqu’un qui a perdu tout intérêt. Que je puisse devenir une existence qui n’a aucune signification pour lui, je ne veux pas que cela arrive !

Quand je regarde Tomoe-san, j’ai vu qu’elle balançait sa tête de haut en bas nerveusement.

“Je suis désolé, demain, j’irai à la zone de commerce avec cette fille donc ne vous inquiétez pas. Pour l’instant, confirmer la sécurité de cette fille. Nous n’avons pas assez de mains pour tout faire alors on doit utiliser tous nos possibilités.” (Makoto)

“Si les choses sont ainsi alors on a pas le choix. Le travail de Koumon-sama est de protéger les personnes en difficulté et d’attendre le rapport. Mio, allons y.” (Tomoe)

Tomoe-san semble être venue à une entente avec Waka. Il s’agit d’un échange que je n’ai pas compris.

Mais je suis reconnaissant que cela se soit un peu calmé.

C’est mieux que Waka-sama soit joyeux. Je remercie Tomoe-san pour ça.

“Ah, et aussi…” (Tomoe)

Tomoe a fait demi-tour au moment où nous allions passer la porte.

“Qu’y à t’il ?” (Makoto)

Je suis heureuse, Waka-sama semble être redevenu normal.

“Quand ce problème sera résolu, Je…hum, Je veux m’appeler par les mots ‘washi’-desu ga.” (Tomoe) (NTA: washi c’est un suffixe pour un vieillard…)

J’ai ressenti que Waka-sama à instantanément perdu toute sa tension.

“J-Je ne pense pas que ça me dérangerait mais, plutôt, pourquoi tu me le demandes ?” (Makoto)

Sérieusement-desu.

“Bien~ Ça me correspond plus mais, par mon statut je ne devrais pas continuer avec ‘wachi’ ou du moins je le pensais. Après tout, j’ai l’impression que c’était une marque déposer de Koumon-sama.” (Tomoe)

“… Fais comme bon te sembles” (Makoto)

“Oh ! Je te remercie sincèrement-desu zo ! Enfin !!!” (Tomoe)

Tomoe-san exprime sa gratitude et ouvre la porte. Je la suis et quitte le logement. Elle connaît l’endroit où nous devons aller donc je dois juste la suivre.

Je n’avais qu’une chose en tête quand nous sommes arrivés dehors.

C’était une bonne chose que nous étions seulement toutes les deux. Il se faisait un peu tard donc il n’y avait aucun de signe de vie proche de nous.

“Hum, Tomoe-san. Waka-sama semblait être hors de lui, quelque chose est il arrivé ?” (Mio)

“Je ne sais pas. C’est grâce à ton retour que la discussion a pu avancer, honnêtement, tu as été ma sauveuse. Ce portrait, tu l’as déjà vu ?” (Tomoe)

“Oui, C’est la onee-san(onee=sœur) de la fille que nous devons ramener.” (Mio)

“C’est ça. Cette fille semblait être bonne en dessin alors on lui a dit de dessiner sa sœur.” (Tomoe)

“C’est plutôt impressionnant pour une personne de son âge.” (Mio)

J’ai entendu dire qu’elle a seulement 10 ans.

“Oui, mais c’était à partir de ce moment là-nan ja. Les yeux de Waka étaient comme dépourvus de toutes émotions mais ils exerçaient une drôle de pression.” (Tomoe)

Je me rappelle cet instant. C’est vrai, je n’ai jamais ressenti une telle pression avant.

“Peut-être, est-elle une connaissance ?” (Mio)

“Ce n’est pas définitivement pas ça. Waka n’a aucun ami, il ne devrait pas avoir de simple connaissance-ja” (Tomoe)

Je peux sentir qu’il y a un sens caché dans ces propos. Tomoe-san nie catégoriquement ce que je disais.

“… Tomoe-san connaît un tas de choses sur Waka-sama. Malgré le fait qu’il n’y a pas longtemps qu’ils se sont rencontrés.” (Mio)

D’après ce que Waka-sama m’a raconté, ils devraient s’être seulement rencontrés quelques jours avant moi.

“On peut dire ça. Bien que ce soit un peu spécial dans mon cas.” (Tomoe)

“Est ce bon si je demande d’en savoir plus ?” (Mio)

“Oui, ça ne me dérange pas. Je peux contrôler des illusions mais, cela peut être un effet secondaire du procédé ou une toute autre faculté complètement différente né par ce pouvoir.” (Tomoe)

“… Et la conclusion est ?” (Mio)

“Je peux voir les souvenirs de ma cible. Et je les ai vu. Voilà ce qui est arrivé.” (Tomoe)

‘‘Tu as vu ?! La mémoire de Waka-sama ?! Une femme qui est censée être une assistante ?!” (Mio)

“Nous étions toujours ennemis à ce moment-là. Comme dans ton cas.” (Tomoe)

Argh. Elle marque un point quand elle dit ça. Notre rencontre était pendant un pillage.

Je l’envie…. Euh je veux dire, c’est une chose irrespectueuse.

“Alors, que désire exactement Waka-sama ?” (Mio)

“Tu devrais apprendre ça directement de Waka. En établissant un climat de confiance où il se confira à toi.” (Tomoe)

“Hum, C’est un argument solide mais c’est un peu injuste quand même.” (Mio)

“Actuellement, je n’arrive pas à les voir. D’ailleurs, je suis incapable de voir ta mémoire. Waka m’a donné la permission de voir certaines parties de sa mémoire.” (Tomoe)

Ma mémoire ? Ai-je des souvenirs du temps où j’étais guidée par mes instincts ?

“Alors, as-tu vu une quelconque information à propos de cette fille dans sa mémoire ?” (Mio)

En effet, il devrait y avoir quelque chose dans sa mémoire.

Mais Tomoe-san secoue sa tête horizontalement.

“Sans surprise, je ne peux pas dire grand-chose. A cause du pacte, il y a beaucoup de moments qui ont été scellés. Il y a certains souvenirs que ne sont pas restreint, il pourrait y avoir des informations dans ceux-ci mais peu importe, la chose certaine, c’est que…” (Tomoe)

Tomoe fait demi-tour alors qu’elle marchait devant moi.

“A moins que nous ramenons des informations sur la sécurité de cette fille, Waka va rester dans cette âpre état d’esprit.” (Tomoe)

C’est sûrement un grave problème-desu.

Pour être honnête, je ne veux pas poursuivre une journée de plus avec ce genre d’atmosphère. Je veux éviter ça à tout prix.

“Je comprends. Avant de songer à ce genre de chose, nous devrions nous concentrer sur l’achèvement de la mission-desu wa ne.” (Mio)

Pour le bien de l’avenir.

Au moyen d’un technique qui m’a permis de fusionner légèrement avec l’ombre, je poursuis la mission pour le plaisir de continuer notre amusant périple.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team