Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 25 – … Qu'est-ce qu'il se passe ?

Traduit par Quesako
Vérifié par Sora


Note du traducteur américain:
Tout s’est terminé pendant son sommeil. Je suppose que c’était inattendu ?
Même s’il a décidé de se déchaîner. Toute sa volonté a fini dans le caniveau. Haha xD


Je retourne à l’auberge.

Bien sûr, l’assassin n’est plus là.

Il n’y a personne qui ne s’enfuirait pas si en se réveillant, elle se rendait compte qu’il n’y avait personne en vue et qu’elle n’avait plus d’entrave.

Je me jette sur le lit. Les extrémités de mes bras et de mes jambes n’atteint pas du tout les bords du lit.

Dans le passé, j’ai souvent pris cette posture quand j’ai de profondes réflexions. Je m’endors au milieu de tout ça. Enfin, je m’égare…

Mon corps s’enfonce profondément dans le matelas et contrairement à l’accoutumé, cela m’a rendu même surexcité.

C’est ma première fois dans un tel luxe.

Rinon n’est plus ici. ‘Je dois retourner dans ma maison quelque instant’, c’est ce qu’elle m’a dit et elle est partie.

Ceci doit être un mensonge. Je ne peux pas croire qu’elle veuille retourner dans une maison où sa sœur n’y est pas.

Maintenant, je suis allongé ici tout en la suivant avec [Sakai]. La magie ne peut être ressentie et ils sont donc incapables de détecter ma présence.

Rinon a rejoint des types à quelques mètres de l’auberge, je peux entendre parfaitement leurs conversations à cette distance si je me concentre.

Le pouvoir que j’ai reçu de Tsukuyomi-sama est vraiment précieux. Ceci me fait du mal de ne pas comprendre le fonctionnement complet du pouvoir.

________________________________________________________________________________

“Alors, as tu peux obtenir des informations sur leurs passé ?”

Rinon secoue sa tête horizontalement.

“Non, la seule chose que j’ai pu obtenir, c’était qu’il est l’héritier d’une compagnie.” (Rinon)

“C’est tout ? Il n’y aucune différence avec les informations que j’ai pu obtenir à la guilde marchande.”

Qu’est-ce que ces types espéraient ? Vous pensez vraiment que je dirais quelque chose à une enfant que je viens juste de rencontrer ? Est-ce que ces types sont idiots ?

“M-Mais. À cause de l’attaque sur le chariot, je n’ai pas eu beaucoup de chance de parler avec lui.” (Rinon)

“Maintenant que tu le mentionnes, la personne, qui a été capturée, est revenue. Nous l’avons nettoyé pour chercher de la magie ou une autre fourberie mais il n’y a rien qui soit ressorti. Qu’est-ce que ça signifie ?”

“Je me suis réveillée dans la matinée, les deux femmes étaient déjà parties. Et alors, je suis allée avec onii-chan à la zone de commerce.” (Rinon)

“Compagnes, hein. C’étaient des personnes avec des niveaux bizarres. Je ne sais pas si elles ont reçu l’ordre de ne rien dire mais cela me fait suer.

Pour l’instant, je suis heureux qu’il n’y a pas plus d’informations qui ont filtré.

“Au moment où nous sommes rentrés, la onee-chan qui était en train de dormir sur le lit, n’était plus là.” (Rinon)

“Ha~”

“Et alors, je lui ai dit que je voulais revenir à ma maison pendant un petit moment.” (Rinon)

“Quel imbécile ce jeunot. Sans entrave et sans surveillance.”

Boucle là. Je me sens un peu heureux que vous croyez tout ceci mais il m’énerve quand même.

Mais bon, en examinant l’attitude de Rinon et celle de l’homme, peut-être qu’il est plutôt du type ‘insauvable’ ?(NTF: Sous-entendu qu’il est sacrifiable)

“Hmph, concernant la cargaison, as-tu entendu quoique ce soit à ce propos ?”

“C’est… Je n’ai pas très bien compris.” (Rinon)

“Ah~ c’est bien, juste parle.”

“À partir d’ici, Il faut faire un voyage de 2 ou 3 jours et il y a une colonie de mamono qui est enveloppée par un brouillard. Il a dit qu’il les a obtenus d’eux.” (Rinon)

“…”

“J-Je suis sérieuse ! C’est ce que onii-chan m’a raconté ! Qu’il se foutait du prix des fruits !” (Rinon)

Rinon a du ressentir un certain danger dans le silence de l’homme, elle essaye désespérément de lui expliquer. Ces deux-là n’ont pas une relation amicale.

“Qu’il se foutait du prix des fruits ?”

“Il a dit qu’il s’agissait d’une histoire onirique donc ça serait bien s’ils pouvaient être vendus. Le vieux dans la zone de commerce a dit qu’il pourrait les acheter pour 500 pièces d’or.” (Rinon)

“500 ?!”

La voix de l’homme devient plus grave.

“O-Ouais” (Rinon)

“Le plus bas du plus bas des prix. Ceux-ci peuvent être gens incroyables. Mais 500 pièces d’or hein.”

Une expression vulgaire apparaissait sur le visage de l’homme. Je voyais que Rinon était dégoûtée.

En tout cas, le prix du plus bas du plus bas… pour une telle quantité d’or ? C’est effrayant. Y a t’il une autre façon pour faire vendre un nouveau produit à un prix plus élevé ?

“Hé, hé~ ! Laissez-moi rencontrer onee-chan ! Si je vous permettais d’apprendre des choses, vous me laisseriez la rencontrer ?!” (Rinon)

“Hé hé, ce sont des paroles que tu devrais dire après avoir correctement fait ton travail ? Avec un travail bâclé, tu ne pourras jamais rencontrer ta sœur.”

… J’ai envie de lui donner une raclée.

Capturer une gamine et lui fait faire des boulots stupides.

Mon envie de meurtre grandit.

Je suis sérieusement en train de penser que je pourrais l’éliminer avec magie depuis mon lit.

J’en suis capable.

Autant le faire.

Je commence l’incantation. Et puis, je reconsidère la chose.

Tch, si je fais ceci maintenant, Rinon va voir quelqu’un mourir devant elle. Cela pourrait devenir un traumatisme si elle voyait quelqu’un mourir soudainement devant elle.

Merde, tu as échappé de peu.

Rinon campe devant l’homme et lui demande à plusieurs reprises. Je respire profondément dans le but de supprimer mon envie de meurtre qui grandissait. Doucement, encore une respiration.

“Tu ne me laisses pas le choix si tu insistes tellement. Fais un dernier boulot. Alors je te renverrai ta onee-chan. Je vais aussi oublier ta dette.”

Dette hein. Ceci devrait être de la petite monnaie pour lui.

“!!! Tu es capable de faire quelque chose comme ça ?!” (Rinon)

“Oui~, c’est facile. Tu acceptes ?”

L’homme était à la limite que je craque et que je le tue.

Bien sur Rinon ne peut pas refuser.

Mais…

J’interromps [Sakai].

Je connais déjà le résultat. Après tout, je ne veux pas entendre la suite.

Si ce qu’il dit est vrai, la sœur de Rinon est probablement toujours en vie.

Il pourra être ‘ma première torture’ et ‘mon premier meurtre’ s’il s’avère que c’est un mensonge.

Ce n’est pas comme si je voulais soutenir Tomoe mais je pense que je pourrais agir un peu violemment donc je ferme mes yeux pour me reposer.

Ça sera pour après le retour de mes deux servantes. Il n’y a rien d’autre à faire pour l’instant.

Et quand je pense à Rinon, cela doit être mieux pour elle si elle me trouve en train de dormir.

Bientôt, cela fera 45 minutes.

Je respire profondément et m’endors.

________________________________________________________________________________

Bruyant.

Ah, je vois. Je m’étais endormi.

Est que Rinon va bien ?

Honnêtement, je pensais à ce qu’il fallait faire d’elle désormais.

Si mes servantes me ramènent des informations et que Rinon est ‘toujours en vie’, je prévois de devenir un peu violent.

Si ‘Elle n’est pas là’ alors je deviendrai extrêmement violent.

“Bonjour”

J’observe mon environnement. Il y a quatre personnes.

Pour un ‘premier épisode’ c’est un heureux développement.

Tomoe, Mio, une femme qui ressemble à celle du portrait et Rinon.

“Waka ! Tu es réveillé.” (Tomoe)

“Waka-sama, bonne journée” (Mio)

Pour qu’elles me disent ‘bonjour’ avec une telle ironie dans leur voix utiliser alors qu’il était déjà bien avancé dans la journée… Une vengeance contre moi pour ne pas les avoir laissé dormir ? Ou est-ce une forme un peu ‘pragmatique’ de salutation ?

Comme on pouvait s’y attendre, mes deux servantes m’ont salué. Elles doivent faire au moins ça.

Après tout, nous sommes devant un public.

Rinon détourne son regard.

Et la sœur de Rinon incline beaucoup la tête. Elle a vraiment une bonne posture. Si tu baisses autant la tête alors fais juste un dogeza (NT: voir image), cela sera plus confortable.

La sœur est saine et sauve maintenant. Sa petite sœur était revenue pour tenter un crime, non, elle a été probablement capturée. Que Mio ne l’ait pas tuée, c’était probablement grâce à Tomoe.

Quelle petite fille chanceuse, non, les deux sœurs hein. A un tel point que je voudrais qu’elle en partage un peu avec moi.

“Fille, lève la tête.” (Tomoe)

Tomoe dit ça à la sœur et elle remonte timidement la tête.

[Pardonnez-moi d’utiliser l’écriture. Vous pouvez lire, n’est-ce pas ?] (Makoto)

Que sa petite sœur le puisse mais que l’aîné ne puisse pas, une telle chose ne peut pas arriver ?

“Ah, oui ! Que vous m’ayez sauvé dans ces circonstances, sincèrement, je vous remercie beaucoup !” (Sœur aîné de Rinon)

Être autant nerveuse… Elle m’a remercié alors qu’elle bafouillait maladroitement. Quoi ? Est-ce une personne qui n’arrive pas à manipuler des étrangers ?

Hum, même sa voix. À part la couleur de ses cheveux, elle était l’exact copie de l’autre.

[Vous êtes libre de parler de la façon que vous voulez. Vous n’êtes pas une de mes servantes ou quelque chose qui s’y approche.] (Makoto)

“Comme tu peux le voir, elle est revenue avec toutes ses membres, Waka.” (Tomoe)

“Elle a été traitée avec quelques mauvais médicament mais je l’ai déjà nettoyé.” (Mio)

Vous deux, vos rapports me demandent pratiquement de vous donner des éloges mais elles ont fait un bon boulot.

Alors Mio a une technique secrète contre le poison hein. Ceci pourrait être utile.

Je regarde à nouveau la sœur. Maintenant que j’y repense, son visage m’a tant marqué que je ne me souviens pas de son nom. Hmmm, c’est quoi déjà ?

Sans doute que Rinon me l’a dit mais je n’arrive pas à m’en souvenir.

Mais…

Je la regarde à nouveau de haut en bas tandis que je réfléchissais à ce que j’allais lui demander.

Plus je la regarde et plus j’estime que ce n’est pas le même niveau que ‘elle lui ressemble’.

Les mondes sont différents et pourtant il y a deux melons identiques, si incroyable.

Elle est un peu plus grande que moi. Son allure est déjà définie. Ses seins sont imposants.

Et son apparence était pratiquement la copie conforme de ‘cette fille’. Il n’y a que ses yeux qui soient un peu plus sauvage, plus comme ceux d’un aventurier.

C’étaient des yeux qui étaient durs et remplis de curiosité.

Et ses cheveux. Elle avait les mêmes cheveux rouges que sa petite sœur. Ce n’était pas des ‘cheveux noir teint en rouge’.

“Hasegawa ?” (Makoto)

C’est la kohai (NTF: Cadet à l’école) que je me suis souvenu grâce à Tomoe.

La fille qui s’était confessée à quelqu’un comme moi. La kohai que j’avais affreusement rejeté et blessé.

Une mignonne et zélée kohai qui s’est donnée à fond dans le tir à l’arc.

C’est pourquoi même si je savais que cette fille était une personne complètement différente, ça perturbe quand même mon cœur.

“Hein ?”

Je l’ai accidentellement appelé par ce nom. Ses lèvres bougent lentement et lâche sa surprise dans un murmure.

Tomoe laisse filer mais les oreilles de Mio se dressent et réagisse à cela. J’ai l’impression qu’elle va inutilement me questionner à ce propos plus tard.

C’est un nom venant de mon précédent monde donc elles ne l’ont pas compris comme le nom d’un personne.

[Ce n’est rien. Bref, j’ai entendu la situation de la part de Rinon et j’étais préoccupé. Heureusement, il semble que vous alliez bien.] (Makoto)

“J’ai récolté ce que j’ai semé mais tu nous as vraiment sauvé. J’ai dépassé les bornes en voulant aller trop vite.

Sa manière de se reconsidérer est la même que Hasegawa.

Être capable de pouvoir se défendre dans une territoire aussi hostile, tu acquières une certaine d’assurance.

Mais je ne sais pas quoi penser de toi sur le fait que tu as amené ta petite sœur ici.

Après tout, avec une seule erreur, ta petite sœur a fini par ressembler à une mendiante et elle chancelait dans la ville en pleine nuit.

[Il semblerait que ce soit un endroit plutôt dangereux. L’extérieur l’est, bien sûr, mais l’intérieur l’est également. J’ai mes servantes avec moi donc je peux d’une façon ou d’une autre vivre tranquillement.] (Makoto)

Je lui réponds avec un sourire ironique.

En réalité, le niveau de ces deux-là est pratiquement la définition du mot ‘bizarre’.

En entendant qu’elles ont été mentionnées, leurs visages s’éclairent, déclarant pratiquement ‘C’était rien’. D’une façon semblable à un air satisfait.

Vraiment…

Mais au moment où j’ai mentionné ces deux-là dans la discussion. J’ai noté le changement dans l’aptitude de Hasegawa et sa petite sœur.

Sa sœur a légèrement reculé et la petite sœur s’était recroquevillée.

“La force de tes servantes est réellement redoutable-desu. Premièrement, elles sont apparues sans faire un seul bruit dans la chambre où j’étais confinée, c’était très spectaculaire !” (Sœur aîné de Rinon)

“Non non, ce n’était pas tant que ça.” (Tomoe)

“Quelque chose comme cela n’est rien si j’utilise mon magie des ténèbres.” (Mio)

C’est pour ceci que je dis que vous ne faites pas assez attention à ce qui vous entoure. Il y a une limite à montrer sa joie aussi ouvertement.

“C’est vrai ! Alors c’était une magie des ténèbres-desu ! Cela m’a aidé à chasser le poison qui était à l’intérieur de mon corps et ensuite elle a détruit la porte qui avait un revêtement spécial avec ses mains, sans même utiliser une incantation !” (Sœur aîné de Rinon)

En excluant la partie sur le revêtement, c’est plutôt incroyable qu’elle a pu retirer le poison. Je lui demanderai de me l’apprendre la prochaine fois. Je pense que c’était un peu trop de détruire la porte mais, pour l’instant, c’est un plus pour toi, Mio.

Cependant, même avec ça. Je ne trouve pas de raison qui justifie l’état de Rinon alors que sa sœur est revenue.

Elle a probablement répondu à l’homme qu’elle volerait l’argent et au moment où elle allait le faire, elle a été attrapée par une des deux ?

Je comprends qu’elle doit se sentir coupable à propos de ça.

Mais sa sœur était de retour en vie donc je pense qu’elle devrait avoir un visage un peu plus joyeux.

Rinon avait un visage inquiet et elle semble vouloir dire quelque chose mais elle baisse la tête rapidement.

“De plus, les sentinelles et les mercenaires ont tous été gérés par les splendides capacités physiques de Tomoe-sama, ils sont tous tombés, clap clap clap.” (Sœur aîné de Rinon)

Oh ? On dirait qu’elle me dit quelque chose d’une façon détournée. Exagère-t-elle juste les choses ? Après tout, j’ai déjà prévenu Tomoe il n’y a pas si longtemps.

“!!! T-Tu exagères Toa. Je n’ai pas fait tant que ça…” (Tomoe)

Il y a une idiote ici qui ressemble à une enfant qui a été surprise en train de faire des choses qu’elle n’aurait pas dû. Elle a essayé de restreindre Toa mais je la stoppe avec un regard. Et ensuite, je le confirme clairement par Mio qui était en train de suer à grosse goutte.

Alors la sœur de Rinon s’appelle Toa. Elle a continué de parler sans avoir besoin que je la presse de continuer.

“Comment cela ‘exagérée ’-desu ! C’est la première fois que je vois une telle chose !!! En outre le bâtiment, qui a été conçu avec des matériaux spéciaux pour résister à l’attaque de démon, a été détruit par les poings de Tomoe-sama et les ténèbres de Mio-sama sans qu’il reste nulle trace.” (Toa)

C’est deux-là n’en menaient pas large, elle étaient de chaque côté de Toa-san réalisant une réaction incroyablement facile à comprendre.

“Elles ont même démoli le plus fort de la guilde, Ace et 50 aventuriers mercenaires qui faisaient équipes !”(Toa)

…, hein ?!

Quoi ?! Qu’est ce qui se passe ?! Ne me dis pas que pendant que je dormais, Tout ceci s’est transformé en un ‘tout est résolu, à bientôt pour le prochain épisode.’ ?!

Je me réjouis d’avoir un masque. Je suis sûr que mon visage affiche actuellement un paquet d’émotions. Hé, ce sont bien des larmes ?

J’ignorais tout de ce sentiment.

Les paroles de Toa m’ont blessé d’une certaine façon. Je ne m’y attendais pas.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team