Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 29 – C'est ma meilleure soirée depuis mon arrivé dans ce monde

Traduit par Quesako
Vérifié par Sora


[C’-C’est…] (Makoto)

Mes mains tremblent d’émotions.

Il doit être vers 19:00 de la soirée. Une heure où on l’en ressent décemment de la faim.

Nous avons décidé de l’auberge puis, nous avions marché à travers la ville.

J’ai regardé les différents magasins avec Mio et nous sommes retournés à l’auberge, nous avons alors reçu un contact par la carte de guilde que Toa-san nous a prêté.

Quand j’appuie sur la partie qui scintillait pendant que je me concentrais dessus, un message commence à s’écrire dans les airs.

Alors ma façon de communiquer, par écriture, était déjà pratiquée dans le monde hein. Quelle effrayante coïncidence.

Cela continue à se diriger sur la route du fantastique.

Tomoe n’est pas encore de retour.

C’est mieux si elle n’est pas présente pour la fête de ce soir donc ceci me convient.

Nous avons rapidement confirmé rapidement la localisation de l’établissement et tous les deux, nous quittons l’auberge.

Cependant, nous ne pouvons pas sous-estimer ces cartes de guildes.

Celle-ci sont assez multifonctions pour les personnes qui sont liées à la guilde.

Par exemple, s’il y a une situation où la guilde garde votre argent, même si vous ne pouvez pas le prendre, vous pouvez toujours utiliser la carte pour les achats.

C’est vraiment comme une carte de crédit.

Également, tu peux envoyer un message avec une limite de distance à quelqu’un qui est dans la ville avec une carte de guilde. Un dispositif de communication mobile dans un monde avec de la magie et des épées !

Que vous soyez capable de faire ceci est plutôt impressionnant.

L’autre chose qui m’a surpris, c’est qu’il y a une encyclopédie illustrée.

Tous les types de Mamono, de matériaux, de minéraux et de plantes médicinales, il y avait beaucoup de données enregistrées et tu pouvais chercher toutes les informations que tu voulais.

Pour tout le monde, cette fonction ne peut pas être seulement obtenue par les maigres coûts des frais d’enregistrement. Tu dois connaître pour cela, la compagnie des mobiles !

Qu’il n’y ait pas de charge fixe mensuel pour ce genre de service…… C’était un coût annuel mais ce n’est pas si cher donc c’est comme s’il n’existait pas. C’est trop génial.

La prochaine fois que je vais à la guilde, je dois demander plus de détails à propos de ses fonctions.

C’est quelque chose que j’ai entendu quand Toa-san m’a demandé de la contacter, il semble exister un service premium qui coûte plus cher.

En plus, la carte gagnera plus de fonctions lorsque tu montes de rang !

Je veux monter davantage mon rang !!!

Pas bon, pas bon, j’étais absorbé par mes délires.

Les mobiles étaient quelque chose que j’étais assez attaché alors je me suis senti un peu heureux de retrouver quelque chose de similaire.

Bon, Toa-san nous a prêté sa carte de guilde donc nous pourrions les rencontrer sans se perdre.

C’est quelque chose d’important, après tout, je dois la remercier.

Elle se sentait un peu anxieuse mais…

Je pense que je ne pourrais pas prêter mon mobile à quelqu’un.

Avec Mio m’accompagnant, nous marchons dans une rue où je pouvais sentir une odeur particulièrement plaisante de chaque côté.

C’était l’odeur de nourriture ou plutôt, l’odeur de cookie.

La femme derrière moi affichait un visage curieux de tout, elle me suivait joyeusement pendant qu’elle était distraite par la nourriture dans le voisinage.

Nous avons trouvé une enseigne qui avait un os de bête et le mot ‘Boucher’ écrit dessus. Cet endroit est le point de rencontre.

Le nom était tellement explicite qu’il me donnait une bonne impression.

Et je trouve quand j’entre dans l’établissement.

Ont-ils pris un bain et se sont-ils préparés ?

Ils portaient tous des vêtements simples et ils n’avaient pas d’équipements d’aventuriers.

… Oh~ Chacun d’entre eux ont un bon sens ?!

Ou bien ? Les belles personnes sont en valeur dans n’importe quels vêtements qu’elles portent ? Tellement déloyal !

J’aurais dû me changer aussi Maintenant que j’y pense, je n’ai pas de vêtement de ville ou de chasse.

Devrais-je en acheter pendant que je suis dans cette ville ? Dans le futur, je pourrais avoir à participer à des fêtes ou des affaires liées au commerce alors ça pourrait être nécessaire.

Je voudrais savoir l’impression que me donnerait ces vêtements.

J’ai le ‘geste ultime’ avec moi donc ça ne pourrait pas être un problème. Je le nomme, ‘laisse la vendeuse te conseiller’.

Bref, je ne connais même pas les goûts vestimentaires de ce monde !

En voyant la nourriture et la boisson déjà alignées, j’ai marché jusqu’à là avec une attitude chancelante.

Dans ce restaurant, je vois ‘cette chose’ que je voyais seulement en rêve. Avec le nom de l’établissement, j’avais quelques espoirs mais… De penser qu’ils l’avaient vraiment !

Je retourne à la réalité.

Ce que j’ai dans mes mains…

C’était ça !

La viande de mangas !

Ce que tout homme désire !

Non, Ce que toute l’humanité aspire !

“Ooh ! Grandiose !” (Makoto)

Je ne pouvais pas rester sans m’exclamer. Quel miracle. Je suis ravie d’être venu dans ce monde !

“Raidou-san, tu aimes tellement cela ?” (Toa)

Elle ne comprenait pas la signification de mes mots mais il semble qu’elle pouvait deviner la raison de ma joie.

En voyant ma joie débordante, la bienveillante et positive Toa-san commence à s’écarter. Mais je ne peux pas restreindre cette excitation.

[Dans mon pays, il y a une vraiment une fascination pour la nourriture.] (Makoto)

J’ai écrit ces mots comme si je me débarrassais d’une corvée.

[Ah oui, merci pour votre carte de guilde.] (Makoto)

“Ah, merci. Hé~ alors c’est ainsi ? Ici, c’est vraiment de la nourriture normale.” (Toa)

Elle me regarde avec étonnement. Les autres personnes aussi.

Pourtant, je n’ai pas l’impression que l’Elfe mange beaucoup de viande et la Naine n’a pas de problème religieux avec ceci ?

Mais ils en mangent normalement ? Dans un autre monde, dans cet endroit, je peux manger de la viande de mangas régulièrement !

Splendide. Non, je n’en ai pas encore mangé. Si cela est épouvantable, je vais devenir violent.

[Bon, Je suis heureux à propos de ça. Je sens que cette nuit va être amusante.] (Makoto)

En laissant la viande de côté pour le moment, nous trouvons une table qui e été réservé pour nous…

La table est ronde avec un fauteuil l’encerclant. Il y avait Rinon et l’Elfe aux deux extrémités. Le coté de Rinon semble plus accueillant.

…Un beau jour, je veux trouver, pas un ami qui semble rassurant mais un ami qui pense que je suis rassurant.

Je me suis assis de ce côté.

“Alors, maintenant que vous deux êtes là, nous pouvons commencer !”

“Oh~ !”

“Tu as raison.”

“… J’en suis, je meurs de faim.”

“L’estomac de Rinon est déjà en train de grogner.” (Rinon)

“Alors, pour notre arrivée à Tsige et notre rencontre avec Raidou-san et Mio-sama, kanpai (NTF : Santé) !” (Toa)

“Kanpai !”

Et donc la fête a commencé.

Bien sûr, j’avais la viande. La boisson était un saké qui me donnait l’impression de boire de la bière.
Bon, c’était un alcool fin qui humidifie ma gorge.

À quel âge peut-on boire de l’alcool dans ce monde ? Le pays est différent et les races sont différentes aussi donc je ne sais pas ce que je devrais prendre comme référence.

Dans d’autre monde, cela signifie que tu es libre de faire ce que tu veux ? Ouais, c’est comme ça que je vais l’interpréter.

Je ramène, avec émotion, la viande vers ma bouche.

Crunch

C’est… délicieux ! Délicieux ! Délicieeeeuxxxx~ !

Waouh, penser que la présentation et le goût sont tous les deux de classe légendaire. Je vais dire ‘Non merci’ à la fourchette et au couteau. Je n’en aurais plus jamais besoin !

Pas bon, je suis tellement touché que les larmes…

“Raidou-san, est-ce que vous pleurez ?!” (Jeune Homme Correct)

Mes émotions ne peuvent être comprises par quelqu’un de ce monde.

Ces larmes sont des choses que je peux seulement comprendre.

[Comme je disais avant, dans mon pays, cette nourriture est un rêve à elle seule. D’ailleurs, c’est la première fois dans ma vie que je mange ça. J’étais tellement ému que j’ai involontairement… Je suis désolé de ça.] (Makoto)

Je vide le saké qui ressemble à de la bière. Ooh, ça se propage dans mon corps !

Et après cela, j’ai de nouveau préparé la viande dans mes deux mains. Et j’ai continué à manger.

[Mio, commande un autre service de ça, s’il te plaît.] (Makoto)

Écrivant cet ordre pour Mio, je continu à manger.

“Quelle façon incroyable de manger.”

“Tu aimes ça au point de pleurer.”

“… pour si peu.”

“Je comprends que tu veuilles en commander plus mais je veux en manger aussi alors laisse-moi en un peu ?!” (Mio)

Quelle bêtise, tu as commandé plus que moi donc il ne devrait y avoir aucun problème et il y a d’énormes plats de salade, viande, fruit de mer et de nombreuses autres choses ici, non ?

Dans certains d’entre eux, je peux voir des choses qui sont dans le rang de ‘Je veux essayer de les manger~ !’ venant d’animé et de mangas !

Ah~, Je nage dans le bonheur pour le moment.

“Hahaha ! Sa manière de manger est quelque chose que je n’ai même pas vu chez les nains, je suis stupéfaite ! Aujourd’hui, je vais me lâcher ! Laissez-moi le plaisir de l’addition !” (Naine)

La Naine, as-tu l’intention de payer l’addition toute seule ? Je pensais le faire.

“Je ne te la laisserai pas, dans cette situation, voyons voir, divisons là en quatre. Prenons en compte la gratitude que nous avons pour Mio-sama et les autres.” (Jeune Homme Correct)

“Tu as raison, ça me paraît bien ! Ok, allons boire, allons manger !” (Naine)

Quel entrain la Naine.

Je sens qu’on me regarde…

Mio, non, ceci vient de l’Elfe.

Mio farcit sa bouche avec de la viande que je mange et elle avait un visage béat. Elle a subitement bu trois verres. Ses assiettes ont différentes variétés de nourriture, elle doit aimer ça. C’est une bonne chose.

Bref, mes manières étaient mauvaises à ce point aux yeux de l’Elfe ? Cependant, manger de la viande de mangas avec un couteau et une fourchette est pratiquement blasphématoire.

[Quelque chose ne va pas ?] (Makoto)

Je demande cela à l’Elfe sans diminuer ma cadence pour manger la viande.

J’ai pensé comme ça avant mais l’écriture est étonnamment pratique ! Tant que la personne peut le lire, c’est bon !

Cette fine viande sur le dessus de la salade est absolument délicieuse~ ! L’autre chose qui ressemble à un hamburger est délicieux aussi~ ! Les bâtonnets de légumes qui sont servis comme amuse-bouches sont absolument délicieux~ ! Ceci ressemble à un chou chinois au citron, c’est crucial pour moi ! La douceur et l’acidité sont balancés à la perfection ! (NTA: Tsuki ga Michibiku est un mangas de cuisine.)

Je n’avais pas vu ces choses frit avant, mais je m’en fous, c’est délicieux~ Je suis ravi.

“… Vous êtes une personne mystérieuse.” (Elfe)

[Ha~] (Makoto)

“Alors même que vous êtes un marchand, vous ressemblez à un aventurier et pourtant vous n’êtes pas attaché à l’argent. Bien que vous soyez de niveau 1, vous êtes probablement plus fort que nous.” (Elfe)

“Vous avez dû être élevé dans un environnement étrange.” (Elfe)

Grandir dans un endroit où la gravité était 10 fois plus forte ?

“Vous avez la puissance et l’argent et pourtant je ne ressens ni avidité ou détermination. J’ai l’impression que vous êtes vraiment doux, comme un nuage…. Ou quelque chose comme ça ?” (Elfe)

[N’êtes-vous pas un peu dur ?] (Makoto)

Est-elle en train de me faire des éloges ? Mais elle ne me traitait même pas comme un être humain ! Elle m’a même appelée ‘quelque chose’ à la fin !

“Désolée. Vous n’êtes pas ‘quelque chose’, je ne vous vois pas comme un Hyumain. Je ne vous vois pas non plus comme un être vivant.” (Elfe)

Elle s’excuse et sa correction est encore plus dure qu’avant. C’est un monde où je ne peux prédire le résultat.

Quand je regarde autour de moi, je vois que la Naine force le jeune homme correct à boire du saké, Toa distribue la nourriture avec Rinon tout en mangeant. Rinon en tire une leçon. Elle ne boit pas du saké mais du jus de fruit.

De ce que je vois, elle a 10 ans. Si son environnement est ainsi quand elle si jeune, peu importe si ceci l’intéresse ou non, l’occasion pour elle de boire viendra dans un avenir pas si lointain.

“D’ailleurs, cette posture. Qu’est-ce que c’est ?” (Elfe)

[Qu’est-ce que vous voulez dire ?] (Makoto)

“C’était une technique que je n’avais jamais vu avant. Particulièrement, le premier mouvement avant que vous ne prenez la posture, la tranquillité, qui s’en dégageait, était bien trop anormale.” (Elfe)

Ah~ C’était ma propre préparation mental ou plutôt mes habitudes de tir à l’arc. Pour les combats liés à l’art militaire, ça pourrait être impossible.

[C’était ma propre manière de me préparer.] (Makoto)

“Préparation ? Vous seriez attaqué avant que vous ne fassiez quelque chose comme cela.” (Elfe)

Que dois-je répondre ? Il n’y a pas moyen que tu puisses comprendre la manière de penser des arts martiaux. Les Elfes sont un peuple de la forêt, n’est-ce pas ? Je sens que leur point de vue est différent.

Mais le moi d’aujourd’hui se noyait dans la saveur de la nourriture et le saké.

[La première chose, que j’ai appris, est nommée Kyuudou (NT :Archerie Japonaise), c’est un art spécialisé sur l’utilisation de l’arc et le renforcement de ton propre corps.] (Makoto)

“Kyuudou ?” (Elfe)

[C’est ça. Ce n’est pas fait pour combattre, c’est plutôt un chemin pour se perfectionner. Préparer l’arc et abattre la cible. Il existe une sorte de bonne conduite mélangé à tout ça.] (Makoto)

“Je ne comprends pas le sens.” (Elfe)

[J’imagine que oui. C’est une chose spécialisée. Si vous creusez plus profond, c’est plus qu’une technique, c’est un art qui a pour objectif de renforcer son esprit.] (Makoto)

“Cela donne naissance à une telle force et précision ?” (Elfe)

[Ce n’est pas tout à fait cela mais ouais.] (Makoto)

“Kyuudou… une chose inconnue. Mais c’est incroyable.” (Elfe)

La femme elfe était seulement portée sur la salade, même avec ça, elle mangeait en peu de viande. J’ai été soulagé de constater qu’elle soit aussi omnivore.

Elle semble plutôt être intéressée sur le sujet de l’arc. Notre relation était si mince que je ne l’avais pas remarqué.

Je bois du saké pendant que je m’interroge. Je ne sais pas combien j’ai déjà bu, le saké qui avait une couleur rouge profonde. La bière était comme ça quand nous avons porté un toast ?

Ce que je buvais, cela devait être quelque chose comme du vin. Probablement. J’essaierai de demander pour les autres types d’alcool plus tard.

“Raidou-san” (Jeune Homme Correct)

Oh.

Quand je me retourne vers la personne qui m’appelle, le jeune homme correct s’est levé et vient de mon côté. C’est une table ronde alors il n’y a pas besoin de venir…

[Qu’est-ce qu’il y a ?] (Makoto)

“Qu’est-ce Raidou-san veut faire avec les Yeux Rubis ?! Vous n’en avez pas besoin, n’est-ce pas ? Ou allez-vous les utiliser comme ingrédients pour la médecine ?!” (Jeune Homme Correct)

Il a l’air d’être complètement bourré. J’ai vu la Naine le faire boire beaucoup. Est-ce que les Nains sont de gros buveurs comme le dit leur réputation de mon monde ?

[Non, j’ai trouvé une requête de la guilde donc je pense les utiliser pour ça.] (Makoto)

“Quoi ! Quel gâchis !” (Jeune Homme Correct)

[Non non, La personne, qui l’a demandée, vient d’une compagnie. Je pensais que cela pourrait devenir une bonne chance pour me faire des contacts. J’espère que vous pourrez y consentir.] (Makoto)

“Hoho~ contacts, hein ! Certainement, c’est nécessaire pour les affaires. Il y a une personne ici qui n’a non seulement aucune référence mais en plus il ne connaît pas également l’efficacité de la médecine et regarde uniquement où avance ses pieds !” (Jeune Homme Correct)

Ah, je vois. Cette personne connaît l’alchimie. Il prépare des remèdes et tire ses revenus d’eux.

C’est une image différente que j’avais d’une personne pratiquant la magie. C’est plus comme… un magicien de la forêt ?

[Je suis désolé de prendre de telles choses importantes.] (Makoto)

“Non non non ! Au contraire, Il est clair que nous en prenons trop ! C’est une chose évidente !” (Jeune Homme Correct)

J’ai seulement pris un de chaque type des matériaux récupérés et je leur ai donné tout le reste. Leurs réactions, alors qu’ils les recevaient, étaient plutôt amusantes.

Leurs visages, après que je leurs ai tout donné les matériaux hormis ceux déjà précisés, était à un niveau que j’aurais voulu l’enregistrer. Leurs bouches étaient grandes ouvertes et leurs yeux étaient exorbités.

[Pour renouveler votre inventaire, vous pourriez avoir besoin de beaucoup de chose donc cela n’est peut-être pas assez mais…] (Makoto)

“C’est suffisant ! C’est une incroyable chance que je pourrais même m’envoler au septième ciel ! L’auberge était un rang au-dessus qu’une auberge normale (NTF: Je suppose que Makoto a payé les frais de leur auberge) !” (Jeune Homme Correct)

Cette personne exagère beaucoup. Je pense qu’il était du type herbivore mais quand il boit son comportement change complètement. Sa manière de parler à propos du rang de l’auberge sonnait tellement comme un roturier que ceci amène un sourire sur mon visage.

[Je suis content, je m’inquiétais pour ça.] (Makoto)

“Vous ne devriez pas vous inquiéter pour tout cela ! Ha ha ha ha, nous serons à la guilde demain alors étonnons tout le monde ensemble~ !!!” (Jeune Homme Correct)

Le retour du jeune homme correct. À la place, il s’assoit et recommence à boire à nouveau. Quelle vive personne.

“Oh~ ! Es-tu en train de boire ?! Tu bois ! Encore, encore, encore, bois plus ! Mange plus !” (Naine)

Maintenant, c’est la Naine, hein.

Cette personne me rend joyeux. On peut dire qu’elle sentait comme un vieil homme. C’est un alcool qui rend joyeux et drôle.

Ce n’est pas une manière de boire qui rend populaire mais c’est drôle. C’est une manière qui me paraît bien.

En outre, il semble qu’elle est plus qu’une barrique à bière. Depuis le début, tout ce qu’elle a bu a été un liquide en or avec la mousse.

Même maintenant, elle engloutit l’alcool avec sa main droite pendant que sa main gauche tient deux chopes de plus.

Pense-t-elle à les boire ou les faire boire à quelqu’un ?

[Bien sûr, je m’amuse.] (Makoto)

“Ça c’est bien ! L’alcool est la récompense des vivants si vous n’en profitez pas alors cela serait un blasphème pour la vie elle-même après tout !” (Naine)

“D’ailleurs…” (Naine)

La naine me regarde subitement avec un regard belliqueux. Proche, ton visage est trop proche.

En plus, elle empeste l’alcool ! À quel point a-t-elle bu ?!

Même si je l’appelle naine, elle n’a pas de barbe et elle est assez mignonne donc j’aurais bien aimé que tu apprennes un peu plus à être prudente ! Plus comme un splendide loli !

[Qu’est qu’il y a ?] (Makoto)

“Le combat de cet après-midi, votre technique à l’arc était brillante !” (Naine)

[Merci.] (Makoto)

“Pourtant, cette puissance. Ce n’était pas quelque chose qu’on pourrait faire juste avec de la technique ou les spécificités d’une arme.” (Naine)

[Qu’essayez-vous de me dire ?] (Makoto)

“Raidou-dono, en réalité, vous avez une incroyable force physique, pas vrai ?!” (Naine)

Elle l’a dit comme si c’était stimulant pour elle. La Naine semblait d’amuser pendant qu’elle disait cela.

Elle n’a pas tort. C’est exactement comme elle dit. Depuis le moment où je suis venu dans ce monde, il n’y a eu aucun ennemi qui a résisté à mes coups.

[Jusqu’à un certain niveau, c’est juste…] (Makoto)

“Comment pouvez-vous appeler ça ’un certain niveau’ ?! Hahahaha, ouais, je suis maintenant intéressée ! Venez-vous mesurer à moi !” (Naine)

En disant cela, elle se débarrasse de tout ce qui était devant nous avec ses mains.

Qu’est-ce qu’elle pense faire ?

Avant que je puisse réfléchir à ça, la naine a déjà posé son coude sur la table et elle tend brusquement son bras dominant vers moi.

C’est un bras de fer ?

“Ramenez-vous~ !” (Naine)

Bon, ce n’est pas une erreur, pas vrai ? Faisons-le, ceci a l’air marrant !

[J’en suis !] (Makoto)

En écrivant ça, je me lève et attrape sa main.

À un certain moment, Rinon se réfugie sur les genoux de Toa-san. Quelle fille futée.

“Quelle chose heureuse que vous connaissiez la tradition, de nous les nains, quand nous voulons rivaliser en force.” (Naine)

L-Le bras de fer est une tradition ?! La naine, qui souriait, semblait être en train de s’amuser.

“Alors, Rinon-dono, peux-tu donner le départ en disant ‘commencer’ ?” (Naine)

“Ok ! Alors, … Commencez !!!” (Rinon)

Dans la seconde qui suit, la naine met immédiatement toute sa force dans le but de faire tomber ma main.

Mais, je n’étais pas perturbé du tout et je ne bougeais pas. Après tout, c’était trop faible…

La puissance de son corps est impressionnant. Ses muscles montrent leurs veines, elle commençait à désespérer, mais je pouvais dire qu’elle avait des dispositions assez anormale.

“Nooon ! Inimaginable !” (Naine)

[Hmph !] (Makoto) (NTA: lol, il a sérieusement ÉCRIT ça ?)

Je place gentiment ma force dans ma main.

“Quoiii~ ?! Pas moyen !!!” (Naine)

Avec le coude comme point d’appui, la naine s’est effondrée.

“Onii-chan gagne ! Impressionnant~~ !” (Rinon)

Je reçois des applaudissements. J’étais un peu heureux quand j’ai vu la surprise dans les yeux de Rinon.

“Extraordinaire, c’est la première fois dans ma vie que je perds d’une telle manière. C’est une défaite complète !” (Naine)

La Naine se relève pendant qu’elle frotte sa main droite et pourtant, elle a un grand sourire sur son visage et recommence à boire. Cette fois, ce n’était pas le jeune homme correct mais la femme Elfe qu’elle force à boire.

Le serveur, qui débarrassait les plats que Mio mangeait, n’était pas capable de suivre la cadence, je pouvais voir les assiettes s’empiler de plus en plus haut.

Bien, j’ai aussi beaucoup mangé donc je ne peux pas dire grand-chose sur les autres.

Sans autre choix, je me suis assis dans le siège que Rinon utilisait avant.

En face de cette place, il y avait différentes variétés de viandes et aussi une sorte de carapace qui a été bouillie.

C’étaient plutôt bon. Le steak, hormis son apparence, était tendre et juteuse.

La carapace avait un fort goût sucré qui sentait le crabe. Quant à la texture, c’était mou, ce n’était pas gonflée mais c’était très bon.

“Je suis heureux, il semble que vous vous amusez. Je ne vous ai rien demandée à propos de ce que vous aimiez alors j’étais un peu inquiète.” (Toa)

“Tout est délicieux, pas vrai ? Onii-chan !” (Rinon)

C’est comme Rinon disait, il n’y avait pas un seul plat qui était mauvais. Je pense que c’était comme un miracle. Le goût était un peu léger mais c’était tellement bon que ceci m’était égal.

Ils doivent utiliser du sel et des herbes aromatiques dans la préparation.

[C’est délicieux, incroyable. Mio et moi sommes impressionnés.] (Makoto)

Je dis exactement l’impression que mon cœur me dicte. Je pense honnêtement que son choix était le meilleur.

“Le pays natal de Raidou-san a des habitudes alimentaires plutôt différentes, n’est-ce pas ?” (Toa)

[Ce n’est pas ça. La saveur ici est un peu légère mais chacun d’eux est vraiment délicieux.] (Makoto)

“Légère hum, cet établissement est connu pour avoir la meilleur nourriture et des excellents alcools.” (Toa)

[Oh, c’est ainsi. C’est juste que mon pays natal a des saveurs plus prononcées. C’est vraiment délicieux.] (Makoto)

“Raidou-san, dans la matinée de demain, vous retournerez à la guilde ?” (Toa)

Toa-san semble s’amuser mais son visage me dit qu’elle a une idée derrière la tête.
.
Peut-être qu’elle a quelque chose à faire lier à son regret persistant ?

[Ceci dépendra du retour de Tomoe, nous nous enregistrons dans la guilde quand elle sera là. Après ça, j’irai à la guilde marchande et peut être faire du tourisme.] (Makoto)

“Tourisme vous dites ?” (Toa)

[Ouais, c’est ma première fois dans la ville alors j’aimerais me balader.] (Makoto)

“Huhuhuhu, en quelque sorte, Raidou-san dit quelque chose qui sonne comme un noble. De quelle compagnie êtes-vous l’héritier ?” (Toa)

[Désolé de vous le cacher.] (Makoto)

“Nah~ alors demain, en soirée, est ce ok pour qu’on s’immisce dans votre hôtel ? Avec l’intention de connaître les coordonnées de contact de Mio.” (Toa)

Maintenant que j’y pense, quand nous récupérions les Yeux Rubis, ces quatre-là ont demandé les coordonnés de contact de Mio.

Je ne comprenais pas ce qu’ils essayaient de me dire mais quand j’ai demandé des détails sur ça, c’était ce qu’ils utilisaient quand tu contactes une personne ayant une carte de guilde, une adresse en quelque sorte.

Bref, c’était comme un ‘pourrais-tu échanger ton adresse mail avec moi’.

Ceci ne me dérange pas alors je dis ok. La soirée de demain, hein. Si c’est le cas, devrais je lui donner celle de Tomoe, Mio et la mienne ?

[Oui, cela me dérange pas. La soirée de demain ok ?] (Makoto)

Mon programme de demain est rempli.

Allons à la guilde des aventuriers avec Tomoe et Mio, après ça, allons à la guilde des marchands et introduisons ma compagnie. Ensuite, achetons une carte sommaire du monde et une carte des alentours.

Bref.

Cette nuit était vraiment une drôle de nuit.

Comme si je célébrais les émotions enfouies à l’intérieur de mon cœur.

La fête continue jusqu’à tard dans la nuit.

Le prix était une pièce d’or.

Nous avons beaucoup bu et mangés et on paye seulement ça ?. Ce n’était vraiment pas cher. Le meilleur !

Tsige.

C’était l’endroit le plus prospère dans la frontière du monde.

En changeant la façon de communiquer, j’ai finalement atteint l’entrée du territoire des Hyumains.

Ma traversée, dans ce désert, est finalement finie, je peux finalement prendre une pause.

Ceci a pris… un long moment.

Et c’était délicieux ! Amusant !

<>
Traduit par la team : Nyan-Team