Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 3 – Rencontre avec la première villageoise, je n'étais pas prêt

Traduit par Quesako
Vérifié par Sora


Reigokai : Voilà l’arrivé de la première héroïne(lol) ! (^o^)/

J’aime totalement son dessin… Bref, profitez-en.

“Sa-Sauvez moi !!!”

J’ai clairement entendu une voix. Quelque part près de la colline rocailleuse.

“Oui avec plaisir !!!!” (Makoto)

Avec une réponse joyeuse, je me précipite. Mon excitation était déjà à son paroxysme ! Je sentais que pouvait utiliser mes compétences ultimes les unes après les autres.

Je le vois. Je peux le voir clairement. J’ai vraiment une vue incroyable, je n’ai définitivement plus besoin de lunette. J’ai déjà pris des lentilles mais c’était seulement pour l’apparence (NTA : je ne savais même pas qu’il avait des lunettes. Peut-être juste un gag oneshot) !

Ce que j’ai vu m’a effrayé mais je ne pouvais plus m’arrêter.

Il y avait deux choses là-bas, un semblait être un cochon et l’autre, un chien avec 2 têtes. Oh et bien, c’est beaucoup mieux que la solitude.

Dans les jeux, il y avait des cochons qui peuvent voler dans le ciel et aussi des chiens de l’enfer à 3 têtes.

Sous prétexte qu’ils sont maintenant dans le monde réel, en cette occasion, je ne m’en soucierais même plus! Je suis un surhumain ici, ça ne m’a pas posé problème.

Pendant que je courais, j’ai compris que celui qui veut être sauvé, c’est le cochon. C’est ce que tu appelles un Orque ?

Celui qui attaque, c’était le chien deux à 2 têtes. Un combat entre mamano (NTA : monstres) ?

Le parti que je devrais aider est évidemment. Celui qui a crié à l’aide ! Après tout, grâce à toi je peux rencontrer des êtres vivants !!!

Ils semblent avoir déjà remarqué ma présence. Les deux sont prudents envers celui qui soulève un nuage de poussière.

Je suis reconnaissant. Avec ceci, l’Orque-kun sera en sécurité. Enfin si je suis capable de battre ce chien.

“Qu’est ce que tu veux, enfoiré !!! Vas tu te mettre en travers de mon chemin ?!” (Chien à 2 tête)

Le chien à 2 tête hurlait. Bizarrement, je pouvais dire la signification de son hurlement. J’ai été assez surpris que je puisse comprendre les mots de l’Orque. Il n’y avait pas de problème ! Ça ne me dérange pas !

Bien qu’il soit étrange d’entendre un hurlement et des mots en même temps.

“Salut ! Je suis l’Humain, Makoto !!! Ravi de vous rencontrer !” (Makoto)

Il est à portée d’attaque.

Pour que l’Orque soit en sécurité, j’ai utilisé l’élan de ma course et j’ai sauté, droit sur le chien, pour le frapper avec un coup de pied sauté.

“Prends ça !!!” (Makoto)

C’était une attaque qui utilise l’élan de la course pour gagner l’inactive et couvrir la distance.

“Quoi ??? C’est trop rapide !!!” (Chien)

Ce furent les derniers mots du chien.

Mon pied frappe au milieu des 2 têtes.

Tout allait bien jusqu’à ce moment-là mais…

Tout à coup, je suis passé au travers.

Hein ?

Mon opposant était un mamono, n’est-ce pas ? Non, peu importe si c’était un mamono.

Même si j’ai couru avec toutes mes forces, un coup de pied utilisant toute la force de l’élan ne devrait…

Peu importe à quel point, n’est pas trop étrange ?!

“Euuuuuh” (Makoto)

Mon cœur battait la chamade à cause de la panique mais je suis parvenu à atterrir sans blessure.

Je me suis retourné timidement.

“Ah… Euh, j’ai réellement fait ça ? ” (Makoto)

C’était un spectacle horrible.

Le corps supérieur du chien à double tête a été éparpillé partout, tandis que la moitié inférieure était couchée sur le sol. C’était à un niveau où personne ne saurait à quoi il pouvait ressembler avant.

Je suis désolé. Je suis désolé. Je suis désolé.

Je n’avais même pas imaginé qu’une telle chose se produirait. C’est bien réel, n’est-ce pas ?

C’était comme si un camion venait de lui rouler dessus.

Je détourne les yeux.

J’étais celui qui l’avait fait mais je n’arrivais pas à l’assimiler.

Mon regard croise celui de l’Orque-kun.

Je pouvais voir que la peur dans ses yeux était encore plus présente comparer à l’époque où l’Orque était avec le chien.

Malgré les légendes qui racontent que l’apparence d’un Orque est supposée être laide, je ne ressentais aucun dégoût, cela doit être à cause de la blatte, pardon, la Déesse. Après tout, il n’y a pas pire jugement que celui de l’apparence. En disant que je ne suis pas beau, que je suis inutile, ne te fous pas de moi.

J’ai un peu foiré mon premier contact, non ?

Je peux communiquer avec n’importe qui de toute façon, je devrais juste lui parler.

Ah~ une conversation. Quelle chose merveilleuse.

J’ai fait une chose plutôt inexcusable à ce chien. J’espère que tu reposeras en paix.

Je joins mes deux mains et prie pour son bonheur dans l’autre monde. La prochaine que nous nous rencontrerons, peut-être pourront nous discuter ensemble.

À présent.

Une conversation, n’est-ce pas ? Finalement, je pourrais parler avec quelqu’un.

Je ressens une étrange appréhension alors mon cœur se met à battre plus fort.

Je regarde tranquillement l’Orque alors que je me trouve en face de lui.

“Ah~ ravi de vous rencontrer.” (Makoto)

“Hiiii !!! Ça parle !” (Orque)

Euh ?

????????

Quoi ? Est-ce que j’ai échoué dès le départ ?!

Non, non, c’est mon premier contact depuis trois jours, tu sais ? Comment diable pourrais-je renoncer. Impossible.

“Je ne suis pas une personne étrange. Je suis doux et gentil. Comprenez-vous mes paroles ?” (Makoto)

L’Orque-kun secoue la tête de haut en bas mais très vite la secoue de gauche à droite.

Je ne comprends pas ce que cela signifie. Est-ce un geste qui n’existe seulement que dans ce monde ?

L’Orque marche aussi sur deux jambes donc c’est plutôt proche d’un être Humain.

Non attends. En voyant le cochon-san être debout, c’est peut-être parce qu’elle semble proche d’être un humain que j’en ai inconsciemment trop attendu.

“Une personne qui a tué un “Liz” avec un seule attaque ne peut pas être une personne douce et gentille !” (Orque)

Oh, je vois. Je peux accepter cela. Après tout, c’était vraiment une chose incroyable. Je le pense aussi.

Elle semble murmurer beaucoup de chose. En disant des choses comme “ce… ce genre de manière de faire”.

“Ok, j’ai compris, je suis fort. Je suis plus fort que toi !” (Makoto)

“Hiiii !!!” (Orque)

Le cochon est effrayé et recroqueville son corps.

Qu’est que c’est que cette situation ? En commençant par un ‘ça parle ?!’ et maintenant, il est tout effrayé. J’essaye un certain nombre de geste pour le calmer.

Ooh, c’est surréaliste.

Eh bien, dans ce genre de situation, je pense qu’il aurait dit ‘Je me suis pris d’intérêt pour toi’ ou quelque chose comme ceci mais peut-être que j’ai joué à trop de jeux vidéo (NTA : Il doit se référer au comportement de la race des bêtes, envers les personnes fortes, dans de nombreuses lights novels et de jeux).

Je vois, c’est quelque chose qui fonctionnerait pour les bêtes. Une chose qui aurait été plus apte pour le chien.

Un cochon n’est pas une bête ?

Quelque chose de semblable serait un Gobelin, hein. C’est probablement une fille ? Mais je pense que Oni (NTF : Démon) serait plus adapté à son image.

En pensant que j’ai joué à trop de jeux vidéo mais je cherche toujours des informations à l’intérieur de ceux-ci à cause des existences qui ne devraient être seulement apparues que dans les jeux vidéo, les mamonos, mais qui apparaissent devant moi.

“Bon, juste, calmez-vous. C’est vrai que je suis fort mais c’est aussi la vérité que je suis venu pour vous aider, vous savez ?” (Makoto)

En levant mes deux bras, je lui rappelle le fait que je ne suis pas dangereux.

Oui. À la place de dire ‘je suis plus fort que toi’, ça aurait été mieux que je lui rappelle que je ne suis pas venu pour lui faire du mal.

D’ailleurs, l’intimidation ne fait pas partie de mes points forts.

“Vous êtes celle qui a crié ‘Sauvez moi~ !’ alors je suis venu ici et je vous ai sauvé. Je suis votre allié, n’est-ce pas ?” (Makoto)

L’Orque-kun a levé sa tête et me fait face. Il semblerait que ses tremblements se soient un peu calmés.

Bon, bon, on dirait que j’ai gagné un peu sa confiance.

“V-Vraiment ?” (Orque)

Elle me fait face et me regarde dans les yeux malgré le fait qu’elle soit toujours effrayée, j’ai hoché la tête pour acquiescer.

La prudence dans son expression s’atténue et ensuite la peur est revenue.

“Qu’est ce qui ne va pas ?!” (Makoto)

Pas bon. De penser que la communication serait aussi compliquée…

Je n’ai pas d’argent, ni d’objet dans mes mains donc je n’ai rien à lui offrir.

E-Est ce que cela finira en un échec ? Pas moyen, je n’abandonnerai pas !

“P-Pourquoi est qu’un Hyumain est capable de me parler ?! Se pourrait -il, que vous soyez un Hyumain qui soit un dresseur ?!” (Orque)

Dresseur ?

C’est quoi ça ?

Si tu me demandes pourquoi je peux parler avec elle, ça serait dû à la Blatte.

Je vois, un être Humain normal ne devrait pas pouvoir parler à un mamono~.

Quel pouvoir m’as-tu donné !

Les personnes se méprennent à cause de cela !

“Ah, merde !!! Moi, un dresseur ? Faux ! Je me suis perdu ! Je vous ai sauvé ! Fin !” (Makoto)

Pour le moment, soyons direct.

Je lui dirai les choses que je suis certain.

“???”

Elle réfléchit. Elle tremble mais comparé à avant, ça s’est amélioré. J’ai déjà augmenté la distance entre nous donc j’aimerais bien arrêter de le faire.

D’ailleurs, j’ai très peur aussi, tu sais ?

J’essaye qu’on puisse se comprendre dans une situation où je suis face à une truie qui se tient sur ses deux jambes.

L’errance des 3 derniers jours dans cet endroit n’a pas été inutile.

“???”

J’attendis silencieusement. Qu’en était-il de l’autre côté ? Actuellement, il n’y avait plus que du silence dans notre échange.

“J-J’ai compris.” (Orque)

OUI !

Je l’ai fait ! Merci ! Arigatou ! (NTF : Merci en Japonais) Shie Shie ! (NTF : Merci en Chinois)

“Merci pour m’avoir sauvé.” (Orque)

Ceci ressemble enfin à une discussion. Et d’ailleurs, elle affiche une bonne volonté. C’est quelque chose qui me rend heureux.

“Non, non, je suis content que vous alliez bien. D’ailleurs est ce que votre village est proche d’ici ?” (Makoto)

Même si c’est un village, une ville ou même une maison.

N’importe quoi serait bien, je veux juste dormir avec un toit au-dessus de la tête.

Mais malheureusement, elle secoue la tête de gauche à droite.

“C-Cela se pourrait-il que vous soyez aussi perdu ?” (Makoto)

Une fois encore, elle secoue la tête de gauche à droite sans aucune énergie.

“Je… vais vous dire la vérité, je suis perdu depuis déjà 3 jours. Sauriez-vous où je pourrais trouver des personnes dans les parages ?” (Makoto)

Une fois de plus, elle secoue la tête.

Bon sang. Est-ce que ma situation a quand même changé ? C’est un changement, pas vrai ?!

“Il n’y a pas d’Hyumain par ici. Cet endroit est appelé ‘les confins du monde’, un désert aride.” (Orque)

Les confins du monde ?

Ceci… Je crois l’avoir déjà entendu il n’y a pas longtemps.

… Hé !

Cette blatte, ça pourrait-elle qu’elle m’ait vraiment jeté aux confins du monde ?!

Ce n’était pas juste une manière de le dire ?! Est-ce que c’est normal qu’elle se donne autant de mal pour se débarrasser de moi ?!

Je ressens de la perfidie. Une perfidie vraiment ciblée !

Honnêtement, vous douteriez à ce niveau de harcèlement.

Euh ?

Ça pourrait être appelé les confins du monde mais en réalité, il y a peut-être une ville géante dans le voisinage ?

Trop naaiiiiif !!!! C’est encore plus naïf que la gentillesse Tsuki-sama !

Impossible, c’est certainement impossible.

J’ai déjà compris la personnalité de cette blatte. Elle ne reconnaîtra jamais quelque chose qui n’est pas belle. La beauté en priorité.

Sûrement que les deux autres étaient vraiment magnifiques. Ils doivent être vraiment magnifiques pour avoir été choisi et que cette blatte, obsédée par la beauté, leurs donnent des pouvoirs et des bénédictions, n’est-ce pas ?!

“Je suis en route vers la montagne de la divinité Shen-sama pour me sacrifier.” (Orque)

Pendant que je me perdais dans ma colère pour la Déesse, elle a continué son discours.

Ouaisssss, une quête vient d’apparaître~.

Je ne suis même pas arrivé à un village ou une ville que je suis déjà confronté à un événement qui sent le parfum d’un combat contre un mid-boss (NTF : Un boss au milieu d’un donjon qui n’est pas le boss final) ~.

Je sens un saignement de nez à cause de l’excitation~.

Elle me disait une réalité choquante tandis que les larmes coulaient le long de ses yeux.

J’ai compris qu’elle était une Orque des régions montagneuses qui vivent dans les plateaux, ça semble être une tribu d’orque de haut niveau.

Bien que le physique ne corresponde pas à mes souvenirs.

Une fois par tous les 6 mois, la propriétaire de la montagne, aussi appelé la Déesse de la montagne, exige une jeune femme en sacrifice.

S’ils ne le font pas alors une brume épaisse recouvre le village et les cultures ne pousseront plus correctement.

Ils sont incroyables ses Orques de la région montagneuse. Ils ne pillent pas, ils font de la chasse et de l’agriculture. Vous avez une existence saine.

Ils sont pratiquement Humains. En dehors de leur apparence.

Au fait.

Je sens que les drapeaux se lèvent curieusement les uns après les autres. (NTA : les drapeaux sont un terme de MMO qui désignent un événement dans les jeux vidéo qui vous permette d’avancer.)

Tu devrais déjà avoir compris la suite logique à partir des différentes explications de la situation.

Une bataille de drapeau ? Non, non, c’est un peu différent.

Un certain optimisme ? Ou peut-être un poisson appelé l’espoir ?

Ok, Résumons les faits :
J’ai été jeté dans un autre monde.
J’ai suivi un cri et j’ai aidé une Orque contre un mamono.
Et donc, l’Orque que j’ai rencontré dans ce monde m’a dit qu’elle va être sacrifiée.
Et ensuite, je pars détruire cette histoire de sacrifice.

As-tu compris maintenant ?

C’est un drapeau pour hé.ro.i.ne !!!?!”?!”?!?

Et maintenant, il ne reste plus qu’accepter la quête…

Impossible, totalement impossible.

Bien sûr, je ne suis pas le type qui jugerait une fille par son apparence. Elle est normale. Et sa première impression est plutôt bonne.

MAIS, mais si je dois sortir avec quelqu’un, je voudrais qu’elle soit Humaine !

Est-ce un luxe ?!

Si elle doit juste ressembler à une Humaine alors une Orque compte ?

Non, non, non, non, c’est ce qu’on appelle du sophisme (NTF : Argument qui, partant d’un fait vrai, ou jugées comme telles, aboutit à une conclusion absurde et difficile à réfuter, exemple : le chef a toujours raison même quand il a tort).

J’ai aussi mon expérience d’être Humain. Je ne vais pas me prendre la tête avec des choses comme les préjugés ou les idées préconçues.

Sans aucun doute, je ne sens aucune mauvaise odeur se dégager de cette Orque. Au contraire, je peux sentir un agréable parfum de ce qui semble être des fleurs.

Comme un senpai qu’on admire un peu ?

Ha !!!

F-Faux ! Ce n’est pas comme ça !

Écoute-moi bien, d’après mon ‘expérience’, le fait de ne pas être un Humain n’est pas une limite à la séduction.

Un charme qui vient de la différence par rapport aux êtres Humains, les personnes qui ont arrêté de grandir jusqu’à un certain stade, les femmes comme les elfes ou la race des bêtes avec leur oreilles d’animaux.

Les esprits qui ont une forme humanoïde, la race des Démons qui aurait la peau bleu ou noir et parfois verte.

Une Orque.

Mais une Orque, c’est impossible.

C’est une discrimination ?!

Tais-toi !!! Je n’en veux pas si la base de sa forme n’est pas Humaine ! Cette partie, je ne reviendrai pas dessus ! Je n’en démordrai pas !

D’après mes nombreuses expériences dans le monde des fantasmes des hommes, malheureusement, je regrette vraiment mais je n’ai pas souvenir qu’une Orque a été une des cibles à conquérir.

Expérience ? C’est vrai, c’est dans les jeux ! Est ce mal ?!

Peu importe, j’ai compris. Qu’elle soit une cible à conquérir n’arrivera jamais !

“Donc c’est pourquoi, je suis désolé.” (Makoto)

Je me suis excusé à la jeune fille par avance. Ce genre de chose, mieux vaut les régler aussi vite que possible.

“Eh, de quoi êtes-vous en train de parler ?” (Orque)

Bordel. J’ai foiré en laissant sortir mes conflits intérieurs qui interférent avec la conversation. C’est une bourde.

“B-Bien~ Ce n’est rien du tout. ~ ” (Makoto)

La fille était confuse. Mais c’était seulement pour un court moment, puisqu’elle m’a rapidement souri à nouveau.

“Peu importe, si c’est bon pour vous, veuillez me laisser vous dédommager, Makoto-sama.” (Orque)

Waouh, de penser qu’elle se souviendrait de mon nom après cette entrée. Oui, j’oublierais qu’après mon entrée, elle a dit ‘ça parle ?!’

Quelle dame bien élevée. C’est dommage. Plus qu’une Humaine, j’aurais aimé qu’elle soit une fille-chien ou une fille-chat~.

“Hum, je suis Makoto. Au passage, j’ai 17 ans. Ravi de vous rencontrer.” (Makoto)

“Je suis Ema. J’ai aussi 17 ans.” (Ema)

De penser que nos âges serait le même ! C’est vrai que seule sa race a empêché que ce soit seulement un drapeau de conquête.

D’ailleurs, le ‘ne te maries pas’ que la blatte m’a dit n’est même pas resté dans un coin de ma tête.

Après tout, Tsuki-sama m’a dit que je pouvais faire ce que je voulais~.

“Juste en face d’ici, il y a le dernier point de passage le ‘Domaine pour Purifier le Corps’ pour atteindre la Montagne de la Divinité. Veuillez reposer votre corps qui a été fatigué par votre voyage.” (Ema)

Est-ce comme un endroit pour prendre du repos ? Elle est vraiment une bonne fille.

Ce n’est pas excessif mais c’est comme si elle faisait de moi son garde du corps jusqu’à nous atteignons cet endroit, ‘Domaine pour Purifier le Corps’. Eh bien, si c’est comme avant, il n’y aura pas de problème. Je sens aussi que je pourrais repousser un rocher qui tombe.

“M-Merci Ema.” (Makoto)

J’accepte son invitation et nous commençons à marcher dans la direction de ce qu’elle appelle la Montagne de la Divinité.

Curieusement, plus je parle avec elle et mieux je la comprends.

Cette blatte doit m’avoir donnée un pouvoir qui me permet de comprendre le langage des autres races. Comme si je me synchronisais sur leur pensée.

Eh bien, je n’ai aucun problème avec ça.

En parlant avec elle, je poursuis mon voyage.

Elle m’a raconté la façon dont son village perd lentement ses jeunes filles. Elle m’a raconté des histoires sur les festivals que son village avait fait en temps de paix.

Si deux jeunes filles prenait part au sacrifice tous les ans, dans le futur, les Orques périraient. C’était un simple calcul. Même un enfant comprendrait cela.

Dès le début, Ema se dirigeait vers le lieu de son sacrifice.

Qu’elle déprime de temps en temps, cela n’était pas une surprise.

Je lui ai juste répondu et je l’ai suivi mais j’avais encore de nombreuses questions.

Plus tard, je penserai soigneusement à leur problème.

Je réfléchirai à ce que je devrais faire lorsque j’arriverai au dernier point de repos.

Le drapeau de conquête ne risquerait -il pas de se lever si j’y vais et que je bats le mid-boss, n’est-ce pas ?

Elle est une bonne fille mais… elle est vraiment une bonne fille mais…

Elle a une bonne personnalité, elle a le même âge que moi. Elle est aussi la fille du chef de son village alors on pourrait croire que je viens de trouver une pépite d’or.

Ahhhh~ vraiment, pourquoi n’es-tu pas une Humaine, Ema ?

Ce pourrait-il que tu sois en fait une magnifique princesse qui a été maudite.

La civilisation Humaine est trop loin d’ici alors il n’y a aucune chance.

“Ah, nous y voilà.” (Ema)

Ema-san pointe un doigt vers une caverne. Elle semblait avoir été fait artificiellement selon l’aspect de l’entrée et la route. Il y a clairement des signes que des personnes y ont travaillé.

“Hum, Makoto-sama. Je suis désolée mais pouvez attendre un petit peu ici ? Je dois expliquer la présence de Makoto-sama aux personnes qui protègent cet endroit. ” (Ema)

“Compris” (Makoto)

C’est assez plausible. Je pourrais être attaqué si je l’accompagnais soudainement.

J’ai compris un petit peu la décision d’Ema-san.

Il n’y a pas moyen qu’elle ramène un corps armé pour m’attaquer.

Même si ça arrivait vraiment, je pourrais être capable de m’échapper puisque que je peux clairement voir l’entrée d’où je suis,

J’ai commencé à réfléchir à l’avenir après avoir confirmé que la silhouette d’Ema avait disparu dans la caverne.

À ce rythme, Ema-san va mourir. Après tout, elle est un sacrifice.

Cette fille est vraiment une bonne Orque. En plus, elle est la première personne avec qui j’ai parlé.

Ceci pourrait être un peu différent mais elle était comme une camarade.

Si c’est possible, je voudrais la sauver mais cette quête est difficile. Et la force de mon ennemi est inconnu.

Si je réfléchis à tout ce qui pourrait arriver, ça ne serait pas étrange de rencontrer un boss qui est une des existences les plus fortes de ce monde.

C’est totalement un jeu de maso.

Bien que ça ne soit pas un jeu mais la réalité.

Si je peux obtenir des informations avec succès dans cette caverne.

Je m’éclipserais le matin de bonne heure, je battrais cette ‘Divinité’ et je sauverai la fille comme résultat.

C’est bon si je disparais juste après ceci.

Après tout, elle devrait pouvoir y revenir si je lui promets que son village sera sauvé.

Le boss que Ema-san nomme Shen-sama, si c’est moi, je devrais pouvoir lui parler. Il devrait avoir d’autre façon pour résoudre les choses en dehors du combat.

Je vois Ema-san qui agite sa main à l’entrée de la caverne. Elle sourit. Elle a dû réussir ses négociations.

En la regardant. J’ai pensé que pendant un petit moment, je pourrais faire un héros factice que la Déesse avait dit que je n’avais plus besoin de faire.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team