Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 32 – Le compte rendu de la secrétaire Ema

Traduit par Quesako


_______________________

Note du Traducteur Américain:
OMG Ma tête ! Ce chapitre… ce seul chapitre était d’enfer. Juste avec le nom, vous pouvez dire que ce chapitre est rempli d’explications, explications dans leur plus pure logique. >_O !
Bref, les gens venant ici sont en hausse, ça me rend heureux !
Profiter du chapitre ;D

_______________________

Tomoe n’est pas entrée en contact avec moi.

La dernière nuit, j’ai clairement trop bu alors je n’ai pu la contacter mais pour qu’elle n’essaie même pas d’entrer en contact avec moi, ceci me rend un peu inquiet.

Une ‘investigation’ était un événement heureux pour elle.

Toutefois, à part sa passion brûlante, j’ai senti quelque chose d’autre aussi.

“Bref, les bâtiments sont construits à une vitesse incroyable, hein.” (Makoto)

Je fais un monologue à demi-admiratif et à moitié-choqué.

Malgré le fait que j’ai obtenu les matières premières, il y a 3 semaines.

Dans cette zone entière, ma maison était déjà en cours de construction.

Vu la manière dont comment sont assemblées les éléments comme les piliers et les murs, je peux dire que cela ne s’est pas très bien passé.

Le problème est que c’est énorme. Ne le font-ils pas à une taille insensée ? J’avais l’intention d’avoir un bâtiment comme ceux que j’ai vu dans Tsige mais celui qui a été construit, honnêtement c’est d’un tout autre niveau.

Ce qu’ils construisaient, c’était comme une sorte de mairie.

Comme attendu, ça ne sera pas un bâtiment à plusieurs étages mais ça reste assez énorme.

Je veux que tu y réfléchisses.

La population générale ici est approximativement de plusieurs centaines d’individus.

En pensant au nombre de personnes qui sont employés pour fabriquer cet endroit et les travaux manuels à côté, je n’arrive pas à en rire.

“Ouais, c’est notre plus grande priorité après tout !” (Ema)

Ema-san nous suit Mio et moi. Je ne sais pas si c’est parce que la demoiselle Orque à de hautes compétences en communication ou parce qu’elle s’adapte vite, mais elle est une personne qui se déplace activement entre les nombreuses races présentent ici.

Je serais plus tranquille s’ils laissaient juste ce bâtiment pour plus tard et se concentraient sur la stabilisation du gagne-pain de tout le monde ici.

“Ema-san, vous pouvez finir ma maison plus tard donc c’est bon de traiter les Nains-san, Lézards-san, Chérubins-san(NTA: ça doit être une nouvelle race dans Asora) et les autres races comme prioritaire.’’ (Makoto)

“Je l’ai suggéré aussi mais nous n’avons pas encore choisi où la véritable ville sera faite alors le seul travail que nous pouvons faire ensemble, c’est celui-ci-desu yo.” (Ema)

Elle me l’explique tout en souriant. Je pourrais voir de la colère dans ce sourire mais ceci doit être mon imagination. Je n’ai rien fait qui mérite sa colère, enfin je crois…

“Quand cela sera fait, Waka-sama pourra avoir une place pour vivre et nous pourrions l’utiliser comme une place temporaire pour les réunions donc il n’y a pas besoin de s’inquiéter.” (Ema)

Donc c’est ainsi. Alors ça devrait être bon. Je vais juste les remercier.

C’est vraiment une bonne personne. En regardant le résultat d’Asora, je devrais inviter Ema-san dans le groupe plutôt que Tomoe. Sérieusement.

“Je vois, je vous accueille tous volontiers alors utilisez le autant que vous en aurez besoin. Pour les réunions, assemblée ou un autre truc du genre. À propos, Tomoe est où ?” (Makoto)

“Tomoe-sama a dit qu’elle enquerrait sur la végétation et la situation actuelle de Asora et elle est allée seule pendant plusieurs jours déjà. Il y a quelque chose dont j’étais curieuse donc elle examine également ça.” (Ema)

Avec un peu de réserve, Ema-san me raconte les déplacements de Tomoe.

“Une chose dont vous êtes curieuse, hein. Ema, vous…” (Makoto)

“Waka-sama !” (Ema)

“Oui ?!” (Makoto)

Elle m’interpelle soudainement, j’ai inconsciemment répondu par un ‘oui’. J’ai toujours les habitudes de mon monde gravé en moi. J’ai toujours les restes de ces moments où sensei m’interpellait ainsi.

“S’il te plaît, arrêtez d’utiliser le vouvoiement avec nous. Même si vous devez vous forcer, s’il vous plaît parlez-nous de façon normale !” (Ema)

Bon, je suis le type qui utilise naturellement le vouvoiement… De me forcer à passer au tutoiement, je sens que je vais avoir du mal à le faire.

Est-ce parce que ces personnes vivent dans un monde qu’une de mes suivantes a fait et je suis considéré comme une existence qui est au-dessus des autres ?

“Je promets de faire attention, je vais faire de mon mieux.” (Makoto)

Je devrais m’habituer à cela petit à petit. Je ne peux pas juste changer de fusil d’épaule aussi facilement.

“Et donc, Ema-san. Tu dis qu’il y avait quelque chose qui a attiré ta curiosité, je veux entendre les détails et également un rapport de ces derniers jours. La version courte s’il te plaît. » (Makoto)

Ema semblait un peu plus heureuse, ça doit être parce que j’ai arrêté de la vouvoyé. Il semble que l’humeur d’Ema-san se soit améliorée.

Elle me rapporta cela d’une façon semblable à une secrétaire en juste quelques minutes.

“Alors, je commencerai par vous rapporter les événements depuis notre arrivée. Tout d’abord, à propos des conditions de vie, il n’y a aucun de problème avec n’importe quelle autre race. Grâce au transfert de Tomoe-sama, nous avons des maisons directement dans Asora, les choses qui auraient pu nous causer des soucis, comme les effondrements ou les détériorations des maisons, non pas eu lieu. À propos de l’implantation des races, il n’y a pas eu de vrai problème et nous avons fini de diviser les secteurs.” (Ema)

Le transfert de Tomoe, hein. C’est certainement pratique. Puisque, je n’avais pas de maison, j’ai du vivre dans une tente mais les races ont amené leurs colonies entières ici alors il n’y avait aucun problème avec leur nouveau foyer. À l’époque de la migration, nous les avions faits sortir les affaires de leurs maisons mais c’était un mesure de sécurité en cas d’effondrement.

“Les Arkes dit qu’ils feraient leurs propres logements dans la forêt ou les montagnes. Nous et la race des Hommes-Lézards les aidons alors il n’y a pas de problème. Ils sont capables de regarder dans toutes les directions alors ils aident dans le contrôle du périmètre.” (Ema)

“Ouais, j’ai reçu les rapports de ces enfants. Ils cataloguent la flore et la faune qu’ils trouvent.” (Mio)

Mio complète le rapport. Les Arkes sont la famille de Mio, ou plutôt ses enfants. On dirait que les rapports viennent à Mio en premier.

“En termes de force physique, ils sont supérieurs aux autres espèces donc leur enquête sur l’environnement est digne de confiance. Nous devrions aller les remercier plus tard, n’est-ce pas Mio ?” (Makoto)

“Une telle générosité, je te remercie beaucoup Waka-sama. Ces enfants seront heureux-desu wa.” (Mio)

“Ils sont d’une grande aide. C’est un relief qui est apparu après que Mio soit venue, mais il n’y a pas de problème dans l’enquête présente. La lointaine forêt est à une sacrée distance donc il n’y a pas encore eu d’enquête la dessus. L’environnement également, la plupart des choses d’ici coïncident avec les informations reçues par Mio et Waka-sama. Les mesures de ceux-là sont faites par nous mais je pense à le faire après que la maison soit terminée. C’est bon ?” (Ema)

“Bien sur, ceci ne me dérange pas et les Nains ?” (Makoto)

“La plupart d’entre eux sont dans les résidences ou dans le village à fabriquer ou réparer des outils. Une partie des meilleurs forgerons ont sacrifié leurs propres temps de sommeil dans le but de créer un équipement et d’objet que Waka-sama, Tomoe-sama et Mio-sama utiliseront.” (Ema)

Je vois, ils avaient parlé de quelque chose à propos d’un équipement à me présenter. J’ai reçu des flèches alors je pensais que c’étaient à ça qu’ils faisaient allusions, mais il semble que ce n’était pas cela. Ceci veut dire que l’éventail et le kimono de Mio sont justes des équipements temporaires ?

“Finalement, à propos des Hommes-Lézard, ils sont les gardiens des différentes colonies et les pionniers des endroits qui peuvent être utilisés comme terres agricoles aussi bien que des matières premières. Nous les laissons aussi être responsable de l’approvisionnement de la nourriture. Nous les réglementons alors le travail progresse extraordinairement bien.” (Ema)

Hohoho~ ils n’ont pas seulement de la puissance militaire, mais ils peuvent même être des colons et recueillir des matières premières, hein. ‘Un officier civil qui peut bien servir à plusieurs taches’ ou quelque chose de similaire. Cependant, ils sont dans une phase où ils sont déjà en train de penser à l’agriculture. Ce n’est pas comme si j’estimais que l’ampleur des taches est un peu trop étalée mais…

Contrairement aux êtres Humains, ils ont un talent dans un domaine, en plus de ça, ils utilisent les personnes idéales au bon endroit donc ce n’est pas une surprise que cela se passe bien. Mais plus on s’étend et plus le travail sera difficile, je sens que dans la situation actuelle, nous finirons par un manque de personnel.

D’après ce que j’ai entendu dans le rapport, j’ai envie de demander aux personnes d’abandonner l’affaire de la construction de ma maison et se concentrer sur les autres problèmes. Il y a une chose que Ema n’a pas précisé dans le rapport.

“J’ai l’impression qu’il n’y a clairement pas assez de personne.” (Makoto)

Je le dis sans retenu.

“Tu as raison, c’était un des problèmes. J’allais rapporter ça après. L’ampleur des autres travaux est toujours faible alors ce n’est pas un problème au sujet du nombre mais un problème de qualité.” (Ema)

Oh ? Pour des choses comme la culture de nouvelle terre et exploration, j’aurai pensé que plus il y en a, mieux c’est mais la réalité est différente ?

Je pense aussi que le nombre est une force pour les relevés topographiques.

“Dans des domaines comme l’exploration et la culture de nouvelle terre, je pense que le nombre est important, non ?” (Makoto)

“Si c’est à propos de la superficie à couvrir sans réfléchir alors c’est oui mais pour l’instant, nous sommes dans une période de test. Nous donnons la priorité à l’ordre et au processus de colonisation. Pour l’instant, la plus importante des choses est d’obtenir des talents qui peuvent collecter et comprendre les données recueillies.” (Ema)

“Et donc ?” (Makoto)

“Les informations de Waka-sama sont écrites dans un langue que nous ne pouvons pas comprendre. Pendant un moment nous allons progresser tout en confirmant avec Tomoe-sama mais c’est un périple difficile. Depuis plusieurs jours, Tomoe-sama n’est pas ici alors il y a beaucoup de rapport, des différentes races, disant ‘Que signifie ce mot ?’ s’accumulant sans pouvoir les résoudre.~” (Ema)

‘J’en connais seulement un peu…’, c’est que Ema me disait et me regardait. Je comprends la signification de ce regard. L’attente. ‘Si tu es ici, agit comme un dictionnaire’, c’est ce qu’elle doit être en train d’essayée de dire.

Tomoe, as tu fuis au milieu de tout cela ?!

Je vois, j’avais oublié. Je peux le parler, mais mon langage réel est toujours le Japonais. Dans mes souvenirs, tout est en Japonais donc je l’ai écrit de cette manière sans m’en rendre compte. Bon, pour les Orques et les Hommes-Lézards, c’est évident qu’ils ne feront pas de progrès juste en le voyant.

Ou plutôt, Tomoe est incroyable pour l’avoir appris aussi vite. C’est vrai que les personnes apprennent vite quand c’est quelque chose qu’ils aiment… Son effrayant intérêt pour les dramas historiques… C’est ce qui a permis à Tomoe d’apprendre le Japonais en aussi peu de temps ?

Mais ce n’est pas comme si Tomoe l’a complètement assimilé et l’utiliser toujours comme un remplaçante de dictionnaire la ferait évidemment exploser au bout d’un moment… Bien, je ne sais pas si elle a explosé, mais je sais qu’elle s’est enfuie.

“La compréhension pour lire les caractères, hein. Certainement, à cet égard, on dois trouver une solution. Mais même si je dis cela, il n’y a pas moyen que je reste là tout le temps. Je dois y réfléchir. Rien d’autre ?” (Makoto)

Pour l’instant, je vais m’enfuir. Je ne veux pas donner des cours de Japonais pendant une journée entière.

“Après ça, il y a les ‘saisons’ que Waka-sama a mentionné avant mais…” (Ema)

“Ah, ‘c’est un endroit facile à vivre’, c’est ce que tu essaies de me dire, n’est-ce pas ?” (Makoto)

“… Bon, il semble que cela change à plusieurs reprises dernièrement. Ceci devient soudainement plus chaud, soudainement plus froid. Bien sur, c’est beaucoup plus clément que le temps dans le désert mais puisque les saisons changent sans préavis, ça cause un peu de problème. Le dernier week-end, il s’est même mis à neiger. Les saisons sont quelque choses qui changent tous les jours ?” (Ema)

NEIGER ?!

Actuellement, Cela donnait l’impression d’un printemps qui s’approche de l’été. Ceci s’est éclairci et une douce brise souffle. C’est un endroit incomparable pour y vivre.

Si avec ça, il neige demain alors cela serait certainement pénible. Il doit y avoir une quelconque raison pour ça donc nous devrions l’examiner. Peut-être que je devrais trouver Tomoe et lui faire faire. Non, ne vaut-il pas mieux que j’aide Mio ici ?

“Non, les saisons sont quelque chose qui suivent un cycle. C’est une étrange chose. Il y a toujours beaucoup de choses que nous ne comprenons pas dans Asora, hein.” (Makoto)

“Oui, c’est une question inquiétante, de toute façon, c’est quelque chose que Tomoe-sama grommelait mais…” (Ema)

Cela ne me semble pas décent.

“Dans ces 3 semaines, il semble que Asora cessera son expansion.” (Ema)

… Hein ?

Tu m’as un peu choquée là…

Tomoe m’a dit une fois que l’expansion de Asora continuait toujours et elle ne pouvait pas en déterminer les limites.

C’est pourquoi je lui ai ordonné d’enquêter sur l’expansion pendant qu’elle était en roue libre.

Tu dis qu’au moment où je l’ai ordonné, ceci s’est stoppé ?

Es tu en train de me dire que les actions, que j’ai fait auparavant, que je fais maintenant, tous ces choses affecteraient l’expansion de Asora ?

Je ne comprends pas. Je veux croire que Tomoe est allée l’examiner.

“Tu dis que cela va s’arrêter. L’information était tellement énorme que ça m’a troublé alors cela pourrait être bon mais…” (Makoto)

“Ceci serait bien si Tomoe-sama savait quelque chose à propos de cela” (Ema)

Tomoe, quelle gamine, tu as vraiment disparu soudainement. De penser que tu n’as même pas pris contact avec les gens d’ici. Je vais faire un invocation forcée après ça.

“Je vais m’en tenir ‘à confirmer pour plus tard’. Après ceci, je donnerais à Tomoe un autre travail mais comment cela se passe avec ça ?” (Makoto)

C’est quelque chose qui est plutôt important pour moi. Après tout, dans un souci d’évacuer les suspicions qui seront dirigées vers moi nous allons accueillir temporairement des Hyumains dans Asora.

“Oui, je ne comprends pas très bien le sens mais nous procéderons en douceur. Pour l’instant, c’est impossible de les laisser sans surveillance donc nous leur demandons de nous apprendre leur langue et nous les renvoyons.” (Ema)

Bien, il semble que tout aille bien. Le problème qui aurait pu être le plus grave, je pense que j’ai été libéré d’un lourd fardeau.

“Les laisses tu prendre les marchandises ?” (Makoto)

“Oui, comme vous avez dit. La nourriture et les choses appelées matières premières, nous les donnons avec le prétexte de nous apprendre la langue commune en échange. Mais Waka-sama, qu’est-ce que vous essayez d’accomplir ?” (Ema)

Alors Ema-san n’a toujours pas compris, hein. Tomoe qui va fréquemment d’Asora à l’extérieur, l’a compris d’elle-même mais pour Ema-san qui reste seulement ici, elle a certainement du mal à le comprendre.

“Dans l’avenir, aux moments où nous allons exporter les choses qui sont produites ici, avoir des antécédents est quelque chose d’important. Que je sois l’unique vendeur, créerait de superflue friction en plus des fouineurs.” (Makoto)

C’est vrai, nous utilisons quelques aventuriers pris au hasard, nous leur faisons comprendre qu’ils n’hallucinent pas, nous leur donnons des choses d’ici comme des fruits et nous les renvoyons.

Les aventuriers renvoyés vont commencer à répandre des rumeurs à propos de la terre des Mamonos qui ont des choses mystérieuses.

Cela deviendra de notoriété publique et les marchands en viendront à un point où ils accepteront les aventuriers comme des personnes porte-bonheurs. Les biens de Asora circuleront à une allure raisonnable dans un futur proche.

Si je crée une rotation des races qui se charge des aventuriers, ceci participera à répandre les rumeurs dans différentes villes alors cela sera un bon marché.

Les produits de Asora ne semblent pas être de ce monde donc c’est mieux d’avoir au moins préparé le terrain ou ça deviendra pénible plus tard.

Après tout, s’occuper de ces problèmes avant qu’ils ne se produisent, c’est finalement la manière la plus sûre de le traiter.

“Ema-san, les Orques des montagnes ainsi que les Hommes-Lézard et les Nains, n’avez vous pas eu du mal à apprendre le langage commun ?” (Makoto)

“Non, les Arkes non plus. Après tout, ce sont eux qui ont appris le plus facilement le langage commun.” (Ema)

Comme attendu de ces types au caractéristique de Boss.

“Alors les choses, qui sont déchargées, sont les produits alimentaires, les Hommes-Lézards font des produits d’ornements, les Nains font des produits manufacturés et les Arkes font des médicaments. C’est bien ainsi que cela se passe ?” (Makoto)

Je ne peux toujours pas comprendre la magie des Arkes, je dois vérifier ça avec Mio.

Il ne devrait pas avoir besoin de s’inquiéter à propos des produits des nains. Ces artisans bornés ne donneraient pas à n’importe qui une création qui ne corresponde pas aux capacités de la personne.

Bon, ces artisans sont problématiques dans ce sens…

“Vous avez raison, actuellement notre connaissance magique est un peu pauvre. Même si je dis ça, la seul chose que les races donnent sont les choses utilisées dans la vie de tous les jours.” (Ema)

Du point de vue de Ema-san, les Hyumains ne sont pas tous égaux. Ils viennent parfois en triste état et ils ne sont pas si fort, voila comment elle doit les percevoir. Ils doivent être généralement fatigués quand ils arrivent à Asora.

Les missions, qui subjuguaient un simple Orque des montagnes, sont de rang A donc ils doivent être plutôt forts. Bien sur, ceux qui naissent sont normalement des guerriers nés alors ceci affecte le rang des missions.

En réalité, Ema-san a presque été tuée par une Liz. Si c’est à propos de sa force innée, elle devrait être de B-.

“C’est suffisant. Ceci a une signification que les choses faites ici soient amenées à l’extérieur. Quand l’envergure de cet endroit deviendra plus grand, cela sera bien si nous augmentons doucement la qualité des objets. Je compte sur vous pour continuer ainsi.” (Makoto)

Ça sera supervisé par Tomoe. À l’avenir, continuons de mener des aventuriers dans ce ‘paradis’ comme on l’a planifié.

Ensuite c’est… Le langage, hein.

Enseigner le Japonais est difficile, est-ce que je devrais faire une vidéo comme dans les écoles avec des sous-titres en langage commun ?

Cependant… peu importe à quel point Tomoe aime les dramas historiques. Son apprentissage était trop rapide. Y a-t-il une astuce ?

“Je comprends. Nous continuerons alors en respectant les instructions de Tomoe-sama. Avec ça, j’ai dit tout ce que j’avais dire.” (Ema)

“Oui, merci de le faire. Depuis un certain temps, des personnes viennent ici mais ceci serait bien si tu allais les voir.” (Makoto)

Si des personnes voient que nous discutons seul à seul, c’est impossible pour eux de s’immiscer dans notre discussion et ils attendent à côté.

Ema me quitte rapidement, on dirait qu’elle est rapidement abordée. Eh bien, quelle personne occupée, hein. Elle m’a vraiment beaucoup aidé.

“Hé, Mio. Comprend tu le Japonais ?” (Makoto)

“Japonais ? c’est un mot que je n’ai jamais entendu avant. Je ne le comprends pas.” (Mio)

“Bien. C’est le langage de mon pays.” (Makoto)

“Alors je le comprends si c’est juste de la conversation, il n’y a pas de problème.” (Mio)

Elle dit ça sans problème. Comme si c’était une évidence !

“Hein ?!” (Makoto)

“C’est parce que nous avons fait un pacte. Puisque il serait mauvais si nous ne pouvons pas communiquer avec Waka-sama. Le pacte fait en sorte que le partenaire puisse comprendre le langage du maître. Dans le cas d’un accord, au moment du pacte, cela le fait pour que les deux parties puissent se comprendre.” (Mio)

Alors c’est pour ça ! Ou plutôt, Tomoe, tu aurais pu me dire ce genre de chose !

Alors je devrais partir, Mio reste ici pour la journée. Avec ça, le travail devrait se poursuivre d’une certaine façon. Je visiterai la place des Chérubins et….

“Waka-sama~~~ !!!”

Qu’y a-t-il cette fois ?!

Oh. Un vieil homme avec une splendide barbe vient ici accompagné d’un nuage de poussière. Sa stature est d’environ de 1,50m donc il ressemble pratiquement à une bombe.

Dans Asora, les drapeaux d’événements se lèvent partout(NTF: Référence à un manga où le héros voit des drapeaux se lever sur la tête des personnes selon leur humeur, ‘Flag’ en anglais.).

“Si ce n’est pas le Doyen-san, je suis désolé que Tomoe vous demande tellement.” (Makoto)

“Ce nain. Cet éventail, je l’aime bien. C’est un bon produit.” (Mio)

Imaginer que un jour Mio montrerait sa gratitude. Oui, elle progresse de jour en jour, cette Démone affamée.

“Non, non, fournir de l’équipement à des entités supérieures, pour nous, c’est notre plus grande joie. Cela me trouble si vous me remercier pour ça. Plus important, vous êtes finalement venu ici aujourd’hui. Accompagner moi un moment.”

“Hé, attends une seconde, je pensais aller voir les Arkes-san.” (Makoto)

“S’il vous plaît, faites le plus tard ! Le sujet est important. En plus si nous ne pouvons pas correctement mesurer votre force à vous deux, la création de l’équipement n’avancera jamais !”

Tomoe est assez en avance sur ça et fait régulièrement des requêtes alors il n’y a pas de problème dans la fabrication des objets. Mais, Mio et moi, nous ne nous sommes jamais montrés dans l’atelier. Nous devrions y aller au moins une fois, hein.

“Tu marques un point. Mio, allons voir les Nains en premier.” (Makoto)

“Okay, ces enfants ont beaucoup de choses alors ils voudraient nous montrer ce qu’ils ont trouvé jusqu’à maintenant donc je leur ferais rassembler toutes les choses collectées.” (Mio)

C’est vrai, les Arkes vivent en solitaire, hein. Après tout, ces quatre-là ont vagabondé dans quatre différentes parties et il y a des choses que je veux faire à Tsige donc je ne peux pas rester ici indéfiniment.

Ils semblent être des gens intelligents alors je suis impatient de les rencontrer.

Maintenant, allons voir les ateliers des Nains.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team