Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 36 – L'école obligatoire est grandiose

Traduit par Quesako


“Je l’ai fait~ J’ai réussi~ ♪” (Makoto)

La lune était déjà haut dans le ciel nocturne.

J’ai prit quelques affaires que j’avais laissé dans l’auberge, je les ai placé dans une boite et je les ai apportées à la guilde marchande.

Examen écrit, succès~♪

Cet examen a été d’une facilité déconcertante pour une personne comme moi ayant suivi l’école obligatoire au Japon.

Il y avait une partie que tu devais mémoriser, mais je l’ai facilement retenu pendant le temps de la préparation de l’examen.

Il y avait une partie dans laquelle tu avais des problèmes à résoudre, c’était des maths basiques. Il y avait aussi une partie où ils posaient des questions à propos de la licence.

Mais la partie sur les calculs était clairement la plus importante, ceci prenait la majeure partie de l’examen alors que la partie sur la mémorisation était courte. C’était vraiment un examen facile, enfin pour moi.

Si tu es un membre de la guilde marchande, les objets, que tu es capable de traiter, seront nombreux et il y a seulement peu de choses qui sont restreintes. C’est parfait.

Heureusement, la partie mémorisée, que j’ai parcouru, était dans l’examen. J’ai pu le finir en la moitié du temps imparti.

J’ai pu facilement résoudre tous les problèmes, c’était la MORT du jeu de l’enfant(NTA: Référence à Dekomori in Chuunibyou demo koi ga shitai).

Après tout, je savais déjà que l’unité de conversion de l’or en cuivre, ou vice versa, serait présente à l’examen.

L’examinateur était tremblant alors qu’il vérifiait le papier et avec des yeux ébahis, il dit, “Vous passez”. Le visage qu’il avait à ce moment-là, c’était impayable.

Ce niveau d’examen prend normalement plusieurs années à étudier, cela doit être parce qu’il n’y a aucune chose comme des ‘écoles’ dans ce monde. S’il y en a, alors elles doivent être plutôt spéciales.

Puisque que c’était un score si incroyablement parfait, ils ne m’ont pas demandé de payer les honoraires de l’examen en une fois mais en plusieurs versements. J’ai prévu de les payer en une fois, de toute façon ceci ne m’affectera pas du tout. Je suis heureux qu’il y ait d’autres privilèges.

Ils m’ont dit que je suis capable de passer l’examen d’approvisionnement dès que je voudrais et que si je réussissais, j’aurais l’examen.

Je suis rapidement retourné à l’auberge en voyant la liste et j’ai prit les matériaux que j’ai obtenus dans le désert, je les ai emballés n’importe comment dans une boite et je les ai transportés avec moi.
J’ai emmené une boite de la taille d’un cageot de légume et dedans, il y avait un certain nombre de matériaux de petite dimension. C’était une boite en bois donc c’était un peu plus lourd qu’une boite cartonné, mais je n’ai aucun problème puisque j’ai un haipa bodeh(NTF: un super corps)~, ainsi cela a été plus pratique ainsi.

[En tout, il y a 4 matériaux ou je peux aussi apporter des matériaux qui ont une valeur plus haute que sont inscrit sur la liste ?] (Makoto)

Les 4 matériaux qui étaient sur la liste, honnêtement, j’ai jamais entendu parler d’eux.
Mais il y avait un examinateur qui dit que j’étais malchanceux.

Il dit également dit que l’examen d’approvisionnement compte aussi sur la chance en ayant vu le numéro du bulletin que je retirai. Selon le numéro, je devais acquérir des articles.

Il semblerait que j’ai tiré l’épreuve super difficile qui requérait des matériaux chers, enfin… j’en ramène quatre autres qui ont une aussi grande valeur, voir plus.

Hahaha, Je savais déjà que je n’avais pas de chance !

C’est ce que je pensais jusqu’à…

“Si vous n’avez pas de lien avec des aventuriers qui sont au moins de niveau 50, cette tache ne pourra pas être complétée.” (Examinateur)

C’était presque impossible pour un marchand d’aller à l’extérieur et les obtenir. Il aurait besoin d’un aventurier avec un niveau considérable. Bien sur, ceci lui coûterait beaucoup d’argent pour l’engager. C’est pourquoi, il a dû avoir pensé que cela serait impossible.

Cependant, il dit que ça serait bon de ramener d’autres choses qui ont autant, voir plus de valeur.

Alors si ça devrait être bon avec les matériaux issus des Mamonos du désert, ils sont impossibles à combattre pour un aventurier de niveau 50, cela sera sans contexte des bons matériaux pour passer l’épreuve. J’ai déjà pris une large quantité avec moi.

Le niveau minimum pour entrer à la frontière du désert est de 95, quel genre de chasse au gibier rare est-ce au juste ?

Ceci m’explique enfin l’imprudence de Toa-san et des autres~. Étant dans une base où vous atteignez à peine le niveau, je peux comprendre pourquoi j’ai l’impression qu’ils jouent avec leurs vies quand ils partent chasser.

En tout cas.

Je suis chanceux ! Je vais réussir les deux examens dans la même journée !

“J’y suis arr~ivé !!!” (Makoto)

J’ai dit ‘arrivé’ en Japonais en pleine rue mais personne ne devrait m’avoir compris.

Les lumières étaient toujours allumées et je pouvais aussi sentir la présence de personnes à l’intérieur de la guilde. Si proche du but !

[Salut, c’est Raidou…] (Makoto)

“Ah ? Raidou-san, Je pensais que vous étiez au milieu de l’examen de l’approvisionnement ?” (Réceptionniste)

[Oui, j’en ai déjà fini alors veuillez confirmer les matériaux.] (Makoto)

“… Quoi ?!” (Réceptionniste)

C’est la seconde fois que onee-san lâche un cri qui résonne dans toute la guilde.

[Comme je disais, j’ai obtenu 4 matériaux qui ont plus de valeur que ceux assignés. Donc veuillez le confirmer.] (Makoto)

“Oui ! Veuillez attendre un peu ! Examinateur ! Examinateur~ !” (Réceptionniste)

On dirait que l’onee-san vient de stopper bruyamment l’oji-san(NTF: vieil homme) qui marchait de l’autre côté du corridor.

Oh, c’est certainement cette personne. Celui qui a dit “score parfait”, comme s’il cherchait ses mots.

Il semble que ces deux-là soit de retour. Vont-ils le confirmer à la réception ?

Je pensais que nous irions encore à la salle d’examen.

“Raidou-kun ? Vous… Cela ne fait pas longtemps depuis vous avez réussi la première épreuve. Veuillez ne pas être irresponsable…”

[Oui, mais veuillez vérifier les matériaux.] (Makoto)

J’enlève le couvercle. Il y avait environ 8 matériaux que j’avais emballé dedans. J’ai emballé aussi quelque petite chose, juste au cas où…

“ ? Quoi ?!” (Oji-san)

[Cela est-il bon ? Je pense que ce sont des choses qui ont plus de valeur que ceux de la tache.](Makoto)

“Vous ! Où avez-vous obtenu cela ?!” (Oji-san)

[À plusieurs jours de voyage d’ici, je les ai reçu des aventuriers que j’accompagnais dans le désert.] (Makoto)

“Toutes ces choses ?! Qui sont ces personnes ?!” (Oji-san)

[Un groupe qui a un Voleur Fantôme qui s’appelle Toa-san, J’ai entendu dire qu’ils avaient vendu les matériaux il y a quelque jour.] (Makoto)

L’examinateur a regardé fermement l’onee-san.

L’onee-san a sorti prestement un épais livre de compte et a commencé à le lire, elle a rapidement trouvé la chose qu’elle cherchait.

“Certainement. Plus tôt aujourd’hui, ils sont venus à la zone de commerce, également connu comme le centre de commerce de matériaux et ont vendu une grande quantité de matériaux important. Une partie de ses matériaux ont été apportés dans le complexe et le reste dans la zone de dotation.” (Réceptionniste)

“Donc c’est ceux-là !” (Oji-san)

L’oji-san se tenait la tête. On dirait qu’il est secrètement mortifié par le fait que je puisse facilement finir cette tache.

[Oui.] (Makoto)

“… Vous avez dit que votre nom est Raidou-kun, n’est-ce pas ?” (Oji-san)

[Oui.] (Makoto)

“Félicitations, vous avez réussi avec brio.” (Oji-san)

[Youpee, je suis trop heureux !] (Makoto)

“… Vous n’avez pas l’air d’être heureux. Vous êtes le premier à vous jeter dans l’examen de la guilde et le réussir dans la même journée. Sérieusement. Quelle chose choquante.” (Oji-san)

Il n’y a pas moyen que je ne sois pas heureux mais puisque j’ai écrit que c’était plus facile que je pensais pendant l’examen, il doit avoir pensé que je n’étais pas heureux.

[Merci beaucoup.] (Makoto)

“Je ferais en sorte que la guilde vous fasse votre carte de guilde pour demain midi. Les choses, concernant les fonctions de la carte et les règles, seront traités en même temps que vous aurez la carte. Est-ce que vous êtes d’accord pour demain ?” (Oji-san)

[Il n’y a pas de problème.] (Makoto)

“Compris. Alors… Femme, je te demande de t’occuper des préparatifs.” (Oji-san)

Après avoir demandé à l’onee-san de s’en occuper, l’examinateur oji-san s’éloigne d’un pas chancelant, il ressemblait même à un somnambule.

Peut être que j’ai fait quelque chose de considérable ? Eh bien, j’ai juste voulu l’obtenir au plus vite donc cela ne me dérange pas.

Je suis également intéressé par les fonctions de la carte d’aventurier, mais je veux en obtenir une aussi vite que possible.

Je ne voulais juste pas dire ‘oui, oui’ sans arrêt, car il pourrait croire que je ne m’y intéresse pas.

“Je suis surprise ! Vous étiez un outsider ! D’imaginer que vous seriez capable de passer.” (Réceptionniste)

Je vois aux yeux d’onee-san que j’ai monté d’un niveau dans son estime ! Oui, c’est ainsi que l’on est promu dans les marches de l’humanité.

[Nah, j’étais juste chanceux. Après tout, j’étais capable de le passer avec les connaissances que j’avais déjà.] (Makoto)

“Huhuhu, vous êtes très modeste. Ce sont les formulaires de saisie. Que voulez vous faire à propos de la caution et du coût de la première année d’adhésion ?” (Réceptionniste)

‘Allez-vous allez payer en plusieurs fois’, c’est ce qu’elle essaie de dire.

[Je paierai tous en une fois. La caution est de 10 pièces d’or et les frais de la guilde sont de 1 pièce d’or, n’est-ce pas ?] (Makoto)

Cet argent est quelque chose qu’il faudrait obtenir après l’achèvement de nombreuses affaires semble-t-il. Ce qui signifie que c’est impossible pour les marchands de payer en une fois à leurs débuts.

Eh bien, si la guilde le propose, ils peuvent payer en plusieurs versements donc ils ne sont pas cruels. Ils peuvent vouloir demander l’état actuel des choses quand ils viennent à la guilde pour payer et reporter leurs progrès.

“En une seule fois, hein ? Oui, certainement, mais qui êtes vous, Raidou-san ?” (Réceptionniste)

Ça devrait être à cause du fait que je suis ‘détaché’, elle semble s’être prit d’intérêt pour moi. C’est un chose évidente.

[Même si vous me dites, “qui êtes vous ?”. Je pense que je suis une personne ordinaire. À part le fait que je communique de cette façon…] (Makoto)

J’ai continué de remplir la feuille d’inscription quand elle s’est mise à pointer mon masque.

“Il n’y a pas beaucoup de personne portant un masque~… C’est bon si je vous en demande plus à ce sujet ?” (Réceptionniste)

Sa curiosité est tellement limpide mais qu’une beauté puisse s’intéresser à moi, honnêtement, ça me rend heureux. Comme on pouvait s’y attendre, ce genre d’émotion est toujours pareil à travers les mondes.

[C’est quelque chose qui est arrivé quand j’étais petit donc je ne me souviens plus très bien. Il semble que j’ai été la cible d’une quelconque malédiction mais actuellement, je suis incapable de le retirer. C’est la signification de ce masque.] (Makoto)

“U-Une malédiction vous dites ?” (Réceptionniste)

[Oui, à cause de cela, je ne peux plus parler le langage commun et je suis forcé d’écrire pour communiquer. C’est une bénédiction que je puisse utiliser la magie.] (Makoto)

“C-C’est malheureux pour vous. J’espère que vous pourrez retirer le masque bientôt.” (Réceptionniste)

Comme d’habitude, une fois que je parle de la malédiction, la personne recule. Ce sont des choses dangereuses comme les maladies maudites. Ils doivent avoir peur d’une malédiction dont ils ne connaissent rien.

[Merci. Je peux parler dans d’autre langues en dehors du langage commun, je peux parler avec les Demi-humains et ceux qui sont capables de manier la magie.] (Makoto)

La langue antique qui est utilisée dans la magie et celle des esprits qui est utilisée pour les pactes, les elfes et les Nains. Ceci pourrait être parce qu’ils étaient considérés comme des Manonos dans le passé, mais je peux aussi parler leurs langues.

C’est seulement avec les Hyumains que je ne peux pas parler ! Cette maudite déesse, un jour, je changerai ton système tordu !

“Hé~. C’est peut-être quelque chose qui pourra beaucoup vous aider quand vous dirigerez votre commerce. Vous pourrez être capable de traiter avec les objets qui ne sont pas souvent en circulation dans le territoire des Hyumains.” (Réceptionniste)

[Oui, j’attends avec impatience, le futur de cette société. Bien, c’était toutes les fiches que je devais remplir, n’est-ce pas ?] (Makoto)

“Ah, oui ! Eh~ voyons voir, ok, il n’y a aucun problème. C’est une belle écriture ! Hum, et…” (Réceptionniste)

[Il se fait tard donc je reviendrai demain à nouveau.] (Makoto)

J’ai coupé la fille avec fermeté, elle voulait continuer à poser ses questions, mais j’ai préfère quitter la guilde.

J’étais capable de passer les examens de la guilde dans la même journée. J’espère que ceci pourra devenir la première étape de ma vie de marchand.

Rowr~. J’ai faim…

En un sens, j’ai mangé quelque en cas, mais je n’ai pas encore mangé un repas approprié.

Sans me soucier que c’était le repas du soir. Je suis rentré dans un établissement qui n’avait pas beaucoup de client et je me suis assis au fond. J’ai commandé un jus de fruit, j’étais si affamé que je voulais grignoter quelque chose en attendant.

L’appel de Toa-san et des autres… n’est pas venu.

Je leur ai donné mon adresse donc s’ils voulaient me rendre visite, je devrais recevoir un appel. Il semblerait qu’ils n’ont aucun problème pour le moment.

Bon, il est vrai que je suis celui qui à une affaire avec eux alors ce n’est pas sûr que je reçoive un appel de ces types, ils veulent juste l’adresse de Mio et Tomoe.

Le couleur du liquide à l’intérieur du verre était jaune. Sans doute un type d’agrume.

Cela avait la saveur inattendue de la banane. Je ne raffole pas trop du jus de banane… Hein ?

“Avez-vous entendu ? La forêt peu après que tu sois entré dans la frontière…”

“Ouais, il semble que plus personne ne revienne de là-bas. Une requête a été faite !”

“Non, pas celle-là. L’autre après ça. J’ai entendu dire que les gens qui sont partis enquêter ne sont pas revenus. Le rang de la requête a bondi !”

Quoi ?

Je concentrais mon ouïe sur la rumeur que j’entendais discrètement. La forêt qui venait juste après être entré dans la frontière ? C’est la direction où j’ai été attaqué par les Yeux Rubis et les Fourmis Massives, non ?

Cela avait l’air dangereux. Des gens disparaissent les uns après les autres aux alentours de la ville.

Eh bien, puisqu’ils ont dit que le rang vient d’augmenter, il n’y a rien que je puisse faire. Je suis un rang D. Si je ne suis pas au moins un rang C, je ne serais même pas autorisé à entrer. C’est une mission pour les aventuriers qui remplissent les exigences aussi bien en rang qu’en niveau. Mais il y a toujours des idiots qui essayent de rentrer sans autorisation.

En y repensant, abstraction fait du rang, les aventuriers doivent avoir perdu les pédales pour qu’ils oublient leurs niveaux et d’imaginer que ce serait une bonne idée de rentrer dans le désert. Ils sont justes des gros idiots qui ne connaissent pas la valeur de la vie. Le rang et le niveau existent afin que les aventuriers ne meurent pas absurdement.

Selon les rumeurs, elles disent quelque chose à propos d’une ‘requête’ donc il doit exister quelque chose là-bas. Il est pertinent que vous recommanderiez aux personnes qui débutent dans le désert de ne pas aller là-bas. En fait, qui se soucie des gens qui ne respectent pas les règles élémentaires ?

Peut-être qu’il y un puissant Mamono qui est apparu dans les profondeurs obscures de la forêt et qu’il y a fait son nid.

Pendant la traversée du désert, il y avait un bon nombre de Mamono qui avaient une étrange atmosphère. C’était en réalité une joyeuse traversée pour moi qui ne fit que profiter du voyage. Il y avait quelques types qui ne voulurent pas s’approcher grâce à Mio et Tomoe donc c’était comme si j’étais dans un parc safari et c’était marrant. Cependant si Toa-san et les autres les rencontraient. Cela serait peut-être un combat difficile ou ils pourraient être annihilés. Ils sont des existences qui surpassent la capacité de la guilde de Tsige. C’est pas étonnant que les gens meurent les uns après les autres.

Que devrais-je faire dorénavant ? Je suis quelqu’un qui n’aime pas gaspiller la nourriture donc j’ai quand même fini le jus de fruit. Si je m’y habitue, cela pourrait devenir bon.

Dans la situation présente, il n’y a rien d’autre que je puisse faire à propos de la maladie maudite de Rembrandt-san. Celui qui l’a fait n’est plus de ce monde désormais, je veux trouver le vrai coupable et lui faire regretter le fait d’être né, mais il a couvert ses arrières. Même le réseau d’informations d’une grosse compagnie n’a rien trouvé. C’est un impossible pour moi qui n’arrive pas à avoir une bonne compréhension de la situation du territoire. Si j’étais un héros, je serais confronté à un événement le concernant cela mais ça ne se déroulera pas comme je le voudrais. Seulement si la personne observe constamment les mouvements de Rembrandt, le coupable doit avoir appris mon existence et il y a une chance qu’il essaie de faire quelque chose contre moi. Je suis ‘peu’ sur mes garde et j’invite l’ennemi à faire quelque chose donc il ne devrait pas y à avoir de problème.

Je ne suis peut-être pas comme Tomoe mais dès le moment où je me suis impliqué, peut être que je devrais passer en l’incomparable mode Shogun-sama ? Huhuhuhuhu.

Il n’y a aucun doute sur le fait que je vais accumuler plus de stress mais… Je devrai également jeter un petit coup d’œil à la situation dans Asora.

Je l’ai fait tôt ce matin, mais j’ai laissé Mio à Asora pendant une journée entière alors je suis inquiet qu’elle aurait pu commettre une sorte de bourde.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team