Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 38 – PDV Mio(28-37) : La balade à cheval de Mio avec Waka

Traduit par Quesako


Une journée avec Waka.

C’est le meilleur.

Bien que ça aurait été mieux si nous étions rien que tous les deux.

Mon maître, Misumi Makoto.

Moi qui n’avais aucun souvenir de mon passé et qui fus rendue folle par la faim. Je fus sauvée, on me donna une maison et un futur.

Il était le maître avec lequel je formai un contrat et je décidai de le servir pendant le restant de ma vie.

La personne qui me donna une nouvelle identité, Mio. La personne qui a eu de la compassion pour moi qui étais à l’origine l’Araignée Noire de la Calamité… Eh bien, tu devrais prendre tout ceci en compte.

… Je n’irai jamais contre une décision de Waka-sama.

Tandis que j’étais assise dans le chariot, je regardais la scène du paysage ennuyeuse qui défilait devant nous et comme je n’avais rien à faire, j’ai commencé à réfléchir au passé et à d’autres choses.

Les autres choses auxquelles je pense, à part Waka, sont… essentiellement de la nourriture. Eh bien, on ne peut rien y faire lorsqu’on a un peu de souvenir.

La nourriture provenant de Asora est vraiment délicieuse mais sur la route, tout ce qui ressemble à de la nourriture ou est de la nourriture n’as pas très bon goût. (NTF: différence subtile entre un steak de vache et une vache vivante…)

Je sais que j’ai perdu la raison à cause de la faim mais actuellement, ce problème a été résolu et maintenant, je fais plus attention aux goûts de la nourriture.

Bon, je vais laisser tomber ça pour le moment. Je suis également troublée par la raison pour laquelle moi et Waka, nous n’étions pas seuls dans le chariot.

Les personnes, qui se font appeler aventuriers, sont aussi dans le chariot, bien qu’ils ont dit quelque chose comme ‘Nous vous protégerons’ mais en réalité, c’est nous qui les protégeons.

Je me sens très mal à l’aise avec eux, ilsnous dérangentalors que j’aurais dû être seul avec Waka. Tomoe-san est partie faire des choses en disant quelque chose comme “Entraînement Musha !”(NTF: musha shugyo désigne la quête ou le pèlerinage d’un samouraï du Japon ancien) ou ‘‘Je dois monter de niveaux !”. Elle est partie dans le désert.

Eh bien, si c’était juste la petite Rinon qui nous accompagnerait, je n’aurais aucune objection. Mais les autres personnes nous ont demandé de tuer les monstres. Waka m’a demandé de les tuer et après ça, ils ont régulièrement commencé à venir me parler.

Après un certain temps, Waka-sama a été émerveillé en apprenant que diverses parties de ces monstres pouvaient être vendues sur un marché, il m’a demandé aussi de collecter les composants des montres en prétextant le fait que cela sera un bon entraînement pour apprendre à me retenir.

Mais cela est très pénible.

Je me demande si c’est bon de nous débarrasser de ces aventuriers en premier alors je pourrais avoir un paisible moment avec Waka. Il y a la sœur aînée de Rinon, Toa et… qui sont les autres déjà ?

Bon, je comprends qu’il me dit cela, puisque nous avons détruit la base et la ville au passage. Mais ce n’est pas entièrement ma faute, Tomoe-san est aussi en faute, cependant j’admets que je dois y réfléchir un peu.

J’ai l’habitude de m’énerver facilement. Par conséquent, je vais obéir à Waka-sama et je vais apprendre la tolérance et la maîtrise de soi.

Eh bien, lorsqu’on regarde en arrière…

Je suis contente de passer juste du temps avec Waka.

Mais je suis également contrariée qu’il y a les aventuriers.

…Mais ma joie d’être avec Waka surmonte tout cela.

Mais tout le monde n’était pas mauvais, Rinon était mignonne et discuter avec elle était plutôt intéressant. D’ailleurs, cette période avec les aventuriers prendra bientôt fin quand nous arriverons en ville.

Oui, nous allons bientôt nous séparer des aventuriers.

Huhuhu, c’est génial.

J’ai appris de Rinon que Tsige était une très grande ville et en comparaison, la précédente ville fait pale figure. Je suis sûre qu’il y aura plein de personnes et de choses dans cette ville.

“Wooooooooouah !!! C’est un si grand mur !!!!” (Rinon)

Rinon, qui regardait le paysage, a crié d’admiration devant le mur.

Alors que le chariot escaladait la colline, un énorme mur est apparu dans notre champ de vision. Hmmm, je me demande si c’est Tsige. C’est certainement une très grande ville et elle ne ressemblait pas à la cité précédente.

On dirait qu’il nous restait encore beaucoup de distance à parcourir, le mur devrait être au-dessus d’une grande colline ou d’une petite montagne. Le mur extérieur divisait la ville et le désert.

Le mur semblait continuer indéfiniment, il s’arrêtait au bord de chaque côté de la falaise, rendant impossible l’accès à la ville sans traverser le mur. Donc pour entrer à Tsige, tu es obligé de passer le mur sinon tu serais bloqué à l’extérieur.

Bon, pour moi et Waka-sama, ce mur est pareil que de traverser une rivière peu profonde mais emmener le chariot serait compliqué. Il n’y a aucune raison d’éviter de passer par l’entrée principale.

Je voyais Waka-sama et Rinon discuter ensemble. J’ai poussé un soupir. Je pouvais enfin voir la fin de ce voyage.

Je dois le supporter un peu plus.

“Eh bien, j’espère que chaque voyage sera aussi facile et confortable. Je peux même manger pendant que nous sommes toujours dans le chariot sans avoir à bivouaquer.” (Toa)

Il semble que la sœur aînée de Rinon avait également rejoint la discussion. J’en ai vraiment marre de ces aventuriers. Je dois l’endurer un peu plus et alors j’aurai à nouveau Waka-sama pour moi toute seule.

“Onii-chan, il y a quelque chose devant !” (Rinon)

Tch !

Rinon ne dérange pas Waka avec des broutilles, j’aurais fini de le manger avant même que tu ne le signales à Waka ou qu’il le remarque.

“Waka-sama, par ici.” (Mio)

Puisque je n’ai pas le choix, j’ai reporté la situation à Waka-sama en lui indiquant la direction.

Ah, une autre gêne qui va entraver mon temps en tête à tête avec Waka.

Waka-sama vérifiait la situation et j’ai découvert que la nuisance était des fourmis et des abeilles.

Si c’était des fourmis… Il valait mieux que ça ne soit pas celles qui ont fait fondre une partie de mon kimono.

Il y avait une abeille qui a une couleur différente des autres mais ça n’avait pas d’importance pour moi. J’ai vu un aventurier dire quelque chose à Waka-sama, j’espère qu’il ne va pas me demander à nouveau de les gérer avec ménagement.

[Mio, je compte sur toi.] (Makoto)

Comme je m’y attendais.

“Waka-sama, ces fourmis ont précédemment fondu une partie de mon kimono, je préférais les éviter.” (Mio)

Je lui ai montré la partie manquante sur la manche qui me préoccupait.

Je demande à Waka d’oublier ceux-là pour le moment, bien que la manche ne soit pas le vrai problème.

[Mio, ne t’inquiète pas. Quand nous arriverons à la ville, je réparerai ça pour toi, je ferai également quelque chose de spécial mais pour l’instant. Fait le s’il te plaît.] (Makoto)

“Très bien, je n’ai pas le choix…” (Mio)

Puisque c’était un ordre de Waka-sama… Je dois être patiente.

“Mio-sama ! Laissez les faucilles des Fourmis Massives, s’il vous plaît !”

Connerie

J’ai entendu autre chose.

“Ne brise pas la tête de Yeux Rubis à tout prix !”

“Et aussi les ailes de Yeux Rubis…”

D’autres conneries.

… Bien sur.

Waka-sama n’a presque pas eu besoin de combattre durant le voyage et les ennemis de ce niveau ne sont même pas un échauffement pour lui. Je me suis décidée.

“…Waka-sama” (Mio)

[Qu’y a-t-il Mio ?] (Makoto)

“Je ne veux pas le faire.” (Mio)

[Mio, qu’est que cela signifie ?] (Makoto)

“À chaque fois, chaque monstre, jusqu’au dernier… À chaque fois pour obtenir des matériaux ! J’ai enduré cela trop longtemps et j’ai atteint ma limite !” (Mio)

[M-Mais Mio. Ils sont des matériaux importants après tout, ça te servira d’entraînement.] (Makoto)

“J’ai déjà fait assez d’entraînement pour savoir me retenir ! Cela sera également un bon entraînement pour toi Waka-sama. Je m’en remets à toi !” (Mio)

Je dois sortir ce que j’ai sur le cœur et il doit écouter mes requêtes de temps en temps. Dans l’ensemble, ce n’est pas comme si nous utiliserons ces matériaux alors pourquoi je dois les tuer avec précaution ? Je crois que Waka-sama est parfaitement capable de gérer ceci avec une grande maîtrise. J’ai vu Waka-sama sortir son arc et ses flèches de sous son sac de couchage. J’ai mis Rinon sur mes genoux et je montrais que je n’avais aucune intention de bouger.

_________________________________________________________

 

Au-delà de mes rêves les plus fous, la ville de Tsige était pleine de monde. La cité était pleine de bruit et les rues étaient bondées de Hyumains et d’autres espèces. Les aventuriers, avec lesquels nous voyageons, devaient faire le rapport à la guilde. Donc, nous nous sommes séparés.

Waka-sama et moi marchions dans les rues.

“Waka-sama, de quoi s’agit-il ?” (Mio)

[Brochettes grillées ? Nous avons encore du temps avant le dîner. Prenons en.] (Makoto)

“Oui !” (Mio)

Nous avons mangé de la nourriture dans de nombreuses échoppes et nous sommes entrés dans des boutiques où se dégageait un parfum attrayant. C’était un plaisir divin.

[Tout ce que je vois est très différent de ce que je connais, je ne me vois pas aller dans chaque magasin.] (Makoto)

Waka-sama semblait prendre plaisir à visiter les boutiques et ensuite il leur demandait quel genre de marchandises ils vendaient. C’est aussi ma première fois dans cette ville, mais je pense que Waka-sama se préoccupait d’une autre question, il semblait rechercher quelque chose.

“Waka-sama, comptes-tu ouvrir un magasin ici ?” (Mio)

[Ouais, pour le moment je fais un repérage. La concurrence semble vraiment féroce et ils semblent avoir tout sorte de choses à vendre ici donc je me préoccupe de ce qu’ils vendent.] (Makoto)

“Je t’aiderai pour n’importe quel magasin que tu créeras.” (Mio)

[Merci Mio.] (Makoto)

Si possible, j’espère que Waka-sama va créer un magasin qui vendra de la nourriture. Mais ces choses, telles que la concurrence, sont futiles pour Waka-sama. Elle ne se produit seulement que s’il y a un autre magasin ayant le même produit mais s’ils disparaissent alors le problème sera résolu. Chaque magasin que Waka-sama va créer se développera quoi qu’il arrive.

“Hmm ? Waka-sama, je sens une odeur bizarre.” (Mio)

[Quoi ?] (Makoto)

C’était une drôle d’odeur, mais ce n’était pas une odeur que je sentais pour la première fois. Oui, je me souviens de cette odeur, c’était…

“Oui, regarde Waka-sama, c’est un atelier Nain !” (Mio)

[Tu as raison, je me demande s’ils sont des artisans fabriquant des armes. J’ai envie de voir ça, allons-y.] (Makoto)

“J’espère qu’il y a quelque chose d’intéressant.” (Mio)

[Je me demande quel niveau d’équipement ils peuvent créer.] (Makoto)

En entrant dans la rue où était les boutiques des artisans, nous sommes entrés dans une atmosphère légèrement différente qu’auparavant. On pouvait les voir travailler à l’extérieur et on entendait le bruit métallique du métal contre l’enclume. Les armes avaient l’air délicieuses, j’appréciais davantage la viande et les légumes mais les armes ont un goût différent. J’irai voir les Anciens Nains après cela.

“Les magasins semblent être populaire mais les techniques artisanales sont décevantes.” (Mio)

[Les Anciens sont tellement supérieurs, je me demande s’il est possible qu’ils fassent une arme comme échantillon, il faut que je parle à la personne qui est en charge de cette rue. Je ne vois pas beaucoup de magasin avec une enseigne.] (Makoto)

“Je suis presque sûre qu’il y a une guilde qui gère également cette partie du commerce.” (Mio)

Waka m’a regardé et il m’a acquiescé.

[Je vois, c’est tout à fait vrai, ça ne serait pas étrange pour la guilde de superviser cette partie du commerce. Mio, tu es fantastique, je l’avais complément oublié.] (Makoto)

“Je crois seulement que c’est organisé ainsi.” (Mio)

[Je pense que nous devrions pouvoir trouver la guilde des artisans quelque part dans la rue. Je veux connaître l’endroit avant de rentrer.] (Makoto)

“Oui, allons la trouver avant de rentrer. Oh Waka-sama ! Regarde le panneau là-bas.” (Mio)

[Panneau ? Oh, tu parles de cela. C’est le nom de la compagnie, pas un panneau de la guilde… Hmm, il est indiqué que c’est la compagnie Hanza. Je me demande s’ils font des armures.] (Makoto)

“Peut-être… Waka-sama, ça doit être cela !” (Mio)

[Oh, celui-là… Ouais, c’est lui. Bien joué Mio, je vois que ce n’est pas très loin et c’est plus gros que le bâtiment de la guilde des aventuriers… J’aimerais savoir s’ils gardent des matériaux et des objets ?] (Makoto)

Waka-sama s’est arrêta et il a commencé à regarder le bâtiment, il observait la guilde et les ateliers qui étaient dans la rue. Selon moi, Waka-sama s’intéresse à beaucoup de choses, il veut parcourir le monde et apprendre un tas de choses. Il en fut de même lorsque nous regardions les magasins et les étals.

[Ok Mio, cela devrait suffire, nous avons encore du temps et il n’y a pas besoin de faire tout le travail en une fois. Retournons à l’auberge et attendons jusqu’au dîner avec Rinon et les autres.] (Makoto)

“Oui, puisqu’ils nous ont tant dérangé, j’espère qu’ils nous fourniront de la nourriture pour nous rembourser.” (Mio)

[Étrangement, mon instinct me dit que les aventuriers connaissent la plupart des magasins vendant de la délicieuse nourriture dans la ville donc on peut l’espérer.] (Makoto)

“Oui, je dois croire en mes attentes.” (Mio)

Tandis que nous revîmes, un aventurier nous a abordé pour nous dire qu’il venait de la part du groupe de Toa et que nous devrions nous diriger vers une boutique. Quelle mauvaise communication, ils auraient pu nous contacter plus tôt et nous amener directement au restaurant.

Les rues étaient devenues sombres à cause du voile de la nuit, nous marchions dans une zone avec de nombreux restaurants. Le magasin, où ils nous ont dit de venir, dégageait une certaine atmosphère.

[Bonne Viande, le nom est court et viens directement au fait.] (Makoto)

“Bonne Viande, je me demande si c’est l’assurance du cuisinier ?” (Mio)

[Le nom est bien et l’atmosphère que dégage ce restaurant est également bonne. Allons-y.] (Makoto)

“Oui.” (Mio)

Après un bref échange, nous sommes entrés dans le magasin. Nous voyions Rinon et les autres autour d’une table ronde. Tout le monde s’est levé et nous sommes accueillies avec un sourire. Cela devrait être ainsi après tout le travail que vous m’avez fait faire.

Je m’en saurais plus soucier si je n’avais pas vu la nourriture alignée sur la table. Oui, oui, on dirait que mes attentes étaient comblées. Chacun des plats semblaient très bon……

Je les voyais continuer à sourire, mais j’ai entendu Waka-sama crier quelque chose et indiquer un plat en particulier. Ça semblait être un gros morceau de viande enroulé autour d’un os. Waka-sama semblait être charmé par cette viande et il l’a regardé avec un grand étonnement.

Si c’est tellement délicieux, je devais essayer ça rapidement !

“Eh bien, un toast pour notre rencontre avec Raidou-dono et Mio-sama. Santé !!!”

À peine le repas a débuté, Waka-sama se faisait plaisir avec cette viande, puis il s’est arrêté un instant et a repris à nouveau. Waka-sama, cette viande doit être vraiment bonne !

Waka-sama a commandé beaucoup de plats et boissons pour accompagner la nourriture. J’ai essayé les différentes boissons mais cela laissait à désirer mais la nourriture semblait assez bonne, selon les expressions de Waka-sama.

J’ai également commandé de la nourriture et j’ai commencé à manger. Bien sur la première chose que je veux goutter, c’est cette viande. Le goût… C’était incroyablement délicieux. Ma nourriture favorite pourrait être le sang de Waka-sama mais le goût de cette viande qui s’en dégageait; la texture était exquise. Cette nourriture pourrait entrer dans le top 5 des meilleurs nourritures que j’ai mangées dans toute ma vie.

Waka-sama n’arrêtait pas de commander de la nourriture et je me mettais à manger les nombreuses choses qui étaient sur le menu. C’est fabuleux le nombre de saveur qu’il y avait pour les différentes viandes. En terme général, j’estimais que les Hyumains étaient des êtres inutiles, mais ce plat était incroyable.

Ce plat… d’imaginer qu’il était réalisé avec la magie ne serait pas loin de la vérité. J’ai été très impressionnée par la nourriture mais aussi par la rapidité avec laquelle j’ai mangé cette nourriture sans m’en rende compte. J’ai accumulé pas mal de plats sur la table. Je crois que cela a été un peu grossier de ma part, mais je ne regrettais rien de ce que j’ai fait aujourd’hui.

Je me suis dévouée à manger l’entièreté du menu. Je vous remercie tous pour ce bon repas. La liqueur est plutôt mauvaise mais la nourriture est satisfaisante et elle répondait à mes attentes.

Je n’aurais aucune réclamation s’il y avait une liqueur plus forte mais cela ne s’était pas réalisé. J’ai tenté la liqueur la plus forte du restaurant mais ça ne m’a pas satisfaite.

Bien qu’il ait été regrettable que cette liqueur ait été si faible, la nourriture était très diversifiée et délicieuse, par conséquent j’en resterai là.

Waka-sama semblait parler aux aventuriers et jouer avec eux. Au final, je pense que Toa a fait un bon boulot, c’était un très bon banquet.

_________________________________________________________

 

La journée suivante.

Waka-sama et moi, nous sommes allés à Asora pour voir comment les constructions ont progressé et recevoir un rapport de l’Orque des régions montagneuses, Ema. Après avoir écouté le rapport, je devais aller voir mon peuple et recevoir un rapport de l’environnement de Asora mais le chef des Anciens Nains est venu et nous avons dû le rencontrer en premier.

Nous lui avons commandé de nombreux armements. J’utilisais un éventail et je portais un kimono donc je n’ai pas vraiment d’amure ou d’arme. Alors je lui ai demandé de faire un autre kimono, le même que celui-là avec des matériaux plus résistants. Waka-sama semble avoir choisi un manteau qui lui augmentera ses capacités en utilisant son mana.

Je me demandais pourquoi Waka-sama voulait quelque chose comme ceci, cela semblait être plutôt compliqué, mais est-ce bien nécessaire pour lui d’avoir une telle armure ? Les Anciens Nains semblaient vouloir remercier Waka-sama à leur manière, c’est pourquoi j’ai gardé cette pensée pour moi.

Après cela, nous sommes allés écouter le rapport de mon peuple, les Arkes. Huhuhu, j’étais avec Waka-sama depuis fort longtemps.

Je ne sais pas combien de temps durera encore cette journée, mais je souhaite que cela dure éternellement.

Nous avons reçu des rapports sur différentes choses variées qui ont été trouvées dans Asora. Forêt, Minerai, Plantes, Fruits et Champignons. Lorsque Waka-sama a entendu parler des champignons, il a eu une réaction très étrange et il a dit aux Arkes d’être prudents avec eux.

Je me demandais bien pourquoi… J’ai dit que ce n’était pas comme s’il en mourrait s’il en mangeait un. Les Arkes et Waka m’ont regardé avec un regard bizarre.

“Mio, les Champignons sont très dangereux, je ne veux pas que l’un de vous soit blessé donc soyez très attentifs avec eux.” (Makoto)

“Ceci peut paraître acidulé mais c’est en fait un poison qui vous ferait vomir et vous aurez une diarrhée constante. Vous sentirez comme une pression à l’estomac mais c’est en fait une destruction de l’estomac qui provoquera votre mort. Il y aura une mauvaise odeur qui viendra de vous lorsque vous mourrez ainsi et ce n’est pas une mort instantanée.” (Makoto)

“Je ne sais pas pourquoi mais les champignons et les herbes qui poussent dans Asora sont bien plus forte que ceux de l’extérieur alors veuille à ne rien mettre dans ta bouche, Mio.” (Makoto)

Parce que j’ai dit quelque chose d’étrange, j’ai reçu un sermon de Waka.

Waka-sama est parti immédiatement et je suis allée dans la salle de données que Tomoe a fait pour enregistrer tous les souvenirs de Waka-sama. Je pouvais comprendre le langage de Waka-sama alors Waka m’a demandé d’organiser les cristaux de donnés contenant les informations rapportées par les Arkes, les Hommes-Lézards et les Orques.

Originalement, Tomoe était supposée gérer cela donc je n’ai aucune motivation à faire ceci. Ah, je voulais me promener plus avec Waka-sama dans Tsige.

“Oh, Mio, tu es ici, dans ce cas… Oh il est là, la porte de Mito.(NTF: Un épisode de Mito komon)” (Tomoe)

“Tomoe-san, si tu es de retour, ne devrais-tu pas le signaler à Waka ?” (Mio)

“Ne sois pas si rigide, n’es-tu pas ici pour t’amuser ?” (Tomoe)

“Je suis seulement ici, car tu n’y étais pas !” (Mio)

Sérieusement !

Si tu es là alors dit lui !

En plus, je n’ai pas pu pas accompagner Waka parce que tu n’étais pas là !

“D’accord, d’accord ! Je vais le reporter à Waka après que j’ai confirmé quelque chose.” (Tomoe)

“J’espère que tu recevras un sermon de Waka.” (Mio)

Eh bien, c’est bon pour moi, si l’estime de Waka envers Tomoe s’effondre alors son estime pour moi augmentera et je pourrais continuer à rester à ses côtés. Je ne lui ai plus rien dit et je suis retournée voir les souvenirs de Waka, le souvenir d’un lieu mystérieux et de savoirs étranges.

Je sais que Waka a un secret, mais je ne crois pas qu’il me le dira pour le moment. J’espère qu’un jour, il me dira tout. J’espère qu’un jour cela se produira, je dois augmenter la confiance que me porte Waka.

Hmm ?

C’est quoi ?

L’image s’anime, c’est plutôt intéressant, c’est comme un spectacle sauf que c’est sous la forme d’image.

Les enfants sont ravis par ce genre de choses.

……..

C’était vraiment drôle, montre moi en plus.

……….

J’ai été très étonnée par ces images animées. Au moment où l’histoire se finit, 30 minutes se sont passés. J’étais complètement absorbée par cela. J’essaye rapidement d’en trouver un autre, mais je n’y suis pas arrivée.

Non, il fallait que je m’arrête, je dois faire la tache que Waka m’a confié.

Mais…

Je vais juste en regarder un autre, puis je reprendrai ma tache. Mais en trouver un autre parait difficile… Oh oui, c’est vrai, elle est là.

“Tomoe-san.” (Mio)

“Tomoe-San !” (Mio)

‘‘Qu’est-ce qu’il y a Mio ? Je suis occupée en ce moment.” (Tomoe)

“Viens là un instant.” (Mio)

“Attends juste un moment, c’est la partie la plus importante où ils trouvent le tueur dans la maison du magistrat.” (Tomoe)

“S’il te plaît, trouve-moi la suite de ceci.” (Mio)

“Quoi !?” (Tomoe)

“J’aimerais en voir plus !” (Mio)

“Même si tu me dis ça…” (Tomoe)

“Si tu ne me trouves pas la suite, je vais te déranger jusqu’à tu cèdes.” (Mio)

“Es-tu une gamine ? Bon… C’est là-bas qu’ils sont.” (Tomoe)

“Merci.” (Mio)

“Ok… Maintenant retournons au point culminant de l’affrontement entre Musashi et le Tueur.” (Tomoe)

J’ai écouté Tomoe et j’ai découvert la suite de l’histoire. J’ai regardé jusqu’au retour de Waka.

À quel point cela peut-il être effrayant d’être passionné par quelque chose ?

… Si Tomoe-san me l’avait dis plus tôt sans se plaindre alors j’aurais pu regarder un autre épisode.

<>
Traduit par la team : Nyan-Team