Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 39 – L'élixir tout puissant est un type de cocktail

Traduit par Quesako


Un mélange entre le nectar de la fleur ambrosia et de la glace à usage médical.

Le procédé de fabrication de l’ambrosia pourrait être résumé de cette manière.

Tu mettais différents breuvages alcoolisées et le nectar de l’ambrosia dans un récipient, sans se tromper sur les quantités, en le laissant porter à ébullition. Ensuite, tu écrasais de la glace, qui est en fait une eau spéciale qui avait besoin d’une température inférieure à la glace normale pour être dans un état solide(quelque part autour de -20 degré Celsius), mélanger les deux pour avoir le produit final. Déverser ensuite la quantité exacte de liquide prévu dans le conteneur dans un temps déterminé par la recette.

Ou plus simplement. Tu faisais attention à la température du liquide, ainsi que la quantité mélangée et la magie régulait l’air et l’environnement de ton laboratoire.

De ce que j’ai pu voir, le procédé n’a pas eu l’air si compliqué. Eh bien, Hazaru-kun a quand même dit ‘est-ce que c’est tout ?’, alors je ne devais pas être loin dans mon explication.

Cependant, l’efficacité de l’incantation était trop mauvaise.

C’était à un point que je voulais crier ‘bordel de merde ?!’. La formule de cette incantation était foireuse et inefficace.

Présentons le ainsi, pour une magie où tu as seulement besoin de 1 point, tu utilises 10 points.

Même si c’est classé comme langue antique, c’est beaucoup trop mauvais. Je me retiens de demander si ça ira avec une telle magie. Hum~, ceci doit être un usage normal de la magie dans ce monde. Dans mon voyage dans le désert, la magie d’attaque et la magie de support étaient différentes de celles-ci, ce n’est pas du gaspillage ?

Ils pourraient rechercher le sens des mots qui sont l’essence même de la magie et reproduire l’ancien dialecte pour le rendre plus efficace. Ema-san m’a appris une magie plutôt facile à utiliser, cela pourrait être plus précieux que je ne pensais.

Eh bien, j’ai déjà compris le cœur du procédé de fabrication. Le problème est de trouver un moyen pour s’approvisionner en nectar d’ambrosia.

Nous avions besoin d’une grande quantité du nectar d’une fleur presque éteinte, c’était le plus grand obstacle pour produire l’élixir.

Heureusement, les Yeux Rubis est une solution au problème. Il serait possible d’extraire le nectar de la fleur en leur faisant subir un processus spécial. Ceci est probablement la formule secrète du procédé.

D’imaginer que les Yeux Rubis n’étaient pas un nom pour désigner un type de mutation des Abeilles Rouges mais en fait le nom d’une Abeille Rouge qui a collecté le nectar d’ambrosia…

Ce qui signifie qu’il y a quelque part, un terre où pousse l’ambrosia. Je ne sais pas jusqu’où peut se balader des Abeilles Rouges alors je ne suis pas sur si c’est proche ou non, mais il n’y a aucun doute que ça existe.

C’est une fleur en voie de disparition mais pas éteinte. J’ai obtenu quelques informations intéressantes.

D’ailleurs dans ce monde, la magie alchimique avait un rôle dans la création de réaction chimique et les stabilisait aussi. Mais maintenant, j’ai compris que l’utilisateur pouvait corriger l’environnement, la température et il pouvait aussi s’en servir pour nettoyer et stériliser la pièce.

Peut-être que les alchimistes ont d’autres utilisations de la magie en dehors de la fabrication de médicament. Pour l’instant, c’était un métier un peu spécial que je n’ai pas prévu d’apprendre.

La substance est devenue complètement rouge après que toute la glace a été placée avec et cela a durcit à un point que j’ai cru que ça s’est cristallisé.

Quand je pensais qu’une craquelure allait apparaître, une substance rose s’est mise à couler dans la partie inférieure du conteneur.

Et la partie supérieure, qui était cristallisée, est devenue d’un rouge encore plus profond. La vision était magnifique.

Le jeune homme a fermé silencieusement le récipient.

Il a vérifié le contenu du récipient pendant un bon moment et quand il a été sûr qu’il n’y avait pas d’anomalie dedans, il a laissé échapper un soupir.

Cela voulait dire…

“…C’est fini. L’élixir ambrosia est prêt.” (Hazaru)

J’ai laissé sortir un simple ‘oooh’. Malgré les puissants effets de l’élixir, le processus était simple, même si le coût de production restait assez élevé.

Cela pourrait même permettre d’acheter une maison où vous pourriez vivre confortablement dedans jusqu’à votre mort. Après tout, Il y avait beaucoup d’autres ingrédients qui étaient onéreux.

Peut-être que c’était parce qu’il a été libéré de cette pression, Hazaru avait un visage qui exprimait son soulagement.

… Il y avait toujours deux autres à faire. Pourra-t-il le supporter ?

S’il y avait une erreur alors qu’il essayait de tous les faire en une fois, tout sera vain. C’est pourquoi, il les produisait un par un.

J’ai toujours suffisamment de Yeux Rubis pour un dernier, mais je préfère garder le silence à propos de ça.

Je les gardais sous le coude en cas de besoin.

Après tout, nous les avons rencontrés une seule fois pendant notre voyage de plusieurs semaines. Je n’ai aucun doute que c’était un article précieux.

Je devrais demander aux Hommes-Lézards de chercher ces ambrosias. S’il y a une chance de les cultiver, cela pourrait même devenir un autre moyen de commercer.~ ♪

La valeur des yeux pourrait diminuer, mais il n’y aura que des avantages de mon côté. Ces yeux ont déjà beaucoup d’utilisations possible, je peux alléger le fardeau des malades en commerçant l’ambrosia, ceci pourrait même être une bonne action.

C’est vrai, laissons Mio y aller aussi. Après tout, il semble qu’elle soit bonne pour fabriquer des médicaments. C’est une affaire déjà régler.

Huhuhuhuhu~

“A-Alors, j’irai où se trouve Danna-sama pour lui donner l’élixir ! Hazaru-sama, veuillez continuer ce que vous êtes entrain de faire !” (Majordome)

Le majordome-san n’avait jamais donné l’impression d’être nerveux mais au moment de prendre l’élixir, il avait une vive tremblante. Il a pris la bouteille avec ses deux mains comme si c’était la chose la plus précieuse au monde.

C’était une faible quantité par rapport à tous les ingrédients demandés. C’était dans une bouteille qui était plus petite que celle des boissons énergisantes, en plus, le liquide en a rempli seulement les deux tiers.

C’est probablement un médicament que tu dois boire. Pour quelque chose qui est issue de tant d’ingrédients, le rendu donne vraiment une infime quantité.

Bon, peu importe combien de fois je l’observe, il n’y a aucun signe de changement mais… Je devrais juste garder le silence et observer la production de l’élixir.

Rembrandt-shi et le majordome-san vont probablement pleurer à nouveau plus tard. Honnêtement, c’est difficile pour moi de regarder deux hommes adultes qui pleurent aussi bruyamment.

“Il semble que ce soit un succès.” (Makoto)

J’ai parlé à Hazaru-kun dans la langue ancienne.

Les autres personnes dans la salle avaient des visages où l’on pouvait deviner cette expression ‘Qu’a-t-il dit ?’. Ils n’ont sans doute pas compris ce que je venais de dire.

“Raidou-dono ?! Vous êtes capable de parler en langage ancien comme si c’était une simple discussion ?!” (Hazaru)

Hazaru-kun semblait être surpris. Cette langue pouvait être utilisé pour faire des messages codés, enfin, cela restait assez simpliste comme code. C’est ce que Tomoe m’a raconté donc ça ne devrait pas être une chose étrange.

Eh bien, nous parlons de Tomoe ici alors ça pourrait être de vieilles informations.

“Oui, à part la langue commune, je suis aussi capable de parler dans diverses autres langues. J’ai pensé que je ne pouvais pas recourir à aucune d’entre elles pour communiquer mes réflexions envers vous, donc je ne les ai pas utilisées.” (Makoto)

“Ah, voila donc pourquoi. Est-il vrai que vous ne pouvez pas utiliser la langue commune ? Je peux seulement y penser comme à un harcèlement de mauvais goût.” (Hazaru)

Tu as totalement raison !

“Les autres personnes ne semblent pas nous comprendre. Bon, ceci ne me dérange pas de toute façon. Faisons les deux autres aussi vite que nous le pouvons. Après tout, je veux les soigner le plus tôt possible.” (Makoto)

Hazaru était probablement talentueux. Il a pu déterminer que c’était la langue ancienne et il pouvait même en comprendre le contenu.

L’éventail des langages dans lesquelles je peux parler est assez semblable à de la triche. Si c’était le monde moderne, je pourrais même l’utiliser pour être un super traducteur. (NTA: et je l’envierais pour ça)

“… Oui. Il semble que nous n’avons plus autant de temps que nous espérions.” (Hazaru)

“Je n’ai pas beaucoup de connaissance sur les maladies liées à une malédiction, mais je ressens une vive colère envers la personne qui a demandé à faire cela.” (Makoto)

“Raidou-dono est ce genre de personne. Des l’instant où vous avez compris que je serais assez compétent pour la recette ambrosia, j’ai cru que vous vouliez faire une chose imprudente comme ‘Je créerais une grosse dette ici.’, ou quelque chose comme ça mais…” (Hazaru)

Foutu Hazaru-kun, juste parce que les autres personnes ne peuvent pas te comprendre, tu dis franchement les choses.

Pour lui, les maladies liées aux malédictions sont quelques choses qui lui sont étroitement liées. S’il peut produire des médicaments, il doit aussi pouvoir produire des poisons aussi.

Ou peut-être qu’il veut vivre une vie de nomade comme un aventurier, il pourrait avoir cette sorte d’obstination en lui.

Ce n’est pas bon si je laisse mes émotions prendre le dessus à chaque fois… Il pourrait l’avoir dit sans avoir aucune mauvaise intention.

“… Vous recevrez une grosse récompense, n’est-ce pas ? Maintenant, dépêchons-nous.” (Makoto)

Je l’ai pressé de continuer. Il a dû sentir mon mécontentement, il s’est retourné en toute hâte pour produire l’élixir.

Comment cela se passe avec Rembrandt-san ?

Je prévoyais de scanner la zone, mais j’y ai renoncé.

Bon sang.

J’ai déjà décidé de ne pas faire cela à l’intérieur, pas vrai ?

Pas bon, c’est si pratique que je compte trop dessus inconsciemment.

Le second élixir a été complété tandis que je réfléchissais.

C’était juste un ‘si’, mais…

Dans le cas où le cristal aurait une craquelure dedans, la substance condensée prendra plus longtemps pour s’écouler. Si ceci prenait plus de temps pour atteindre l’état exigé, dans l’environnement qui a été réglé par la magie, alors la purification de l’élixir magique sera plus difficile et il y aura besoin de plus de monde pour le faire.

Dans ce cas, le valeur du médicament augmenterait encore plus.

Le rôle de l’alchimiste est assez important dans la réalisation du mélange médical, car il doit établir un environnement spécial

Dans cette logique, la valeur des ingrédients ne convenait pas au coût de production de cette médecine, pour Rembrandt-shi ça devrait être une bénédiction qu’il n’y ait pas eu d’échec.

Si la production de ce médicament était quelque chose qui avait un incroyable pourcentage d’échec, l’espoir ne tiendrait qu’à un fil.

De ce que j’ai pu constater, c’est comme si tu obtiens un thon mais au lieu de le mettre dans le congélateur, tu le jettes n’importe où. Cette méthode est si ruineuse que ça ne cadre pas avec l’importance de la médecine.

Bref, si j’étais capable de la remodeler…

Oui, aujourd’hui, j’ai vraiment obtenu beaucoup de pistes pour mes nouvelles affaires. L’inquiétude, que Mio m’a créé la nuit d’avant, a été soulagée un peu avec ses bonnes nouvelles.

“… Pff~~~~. Et voila, c’est terminé. La fabrication est finie.” (Hazaru)

Hazaru-kun avait les deux flacons médicinaux dans une main et l’autre main essuyait sa sueur en marchant vers moi.

Quel benêt. Apprends du majordome-san qui les transporte à deux mains !

*Clac !!!* (NTF: bruit supposé d’une porte ouverte en trombe)

“Raidou-sama ! Hazaru-sama !” (majordome)

“Hein ?!” (Hazaru)

Quoi ?!

L’intrusion clichée était venue du majordome !

Les deux flacons, qui étaient dans la main de Hazaru-kun, ont été projetés dans le choc !

Les flacons ont volé dans les airs.

J’ai jeté un rapide regard noir à Hazaru après avoir confirmé que c’était bien le majordome-san.

Je me suis focalisé sur les deux flacons qui volaient dans les airs.

À cet instant précis, j’ai remercié mon corps de super humain !

Parce que même si j’ai été surpris, mon corps arrivait à les suivre.

Mais c’est mauvais ! Les flacons dessinaient une parabole dans des directions opposées. Hazaru, je te frapperai plus tard pour cela !

J’ai sauté pour faire une glissade vers la fiole qui tombait à ma droite et j’ai tendu ma main droite pour me permettre de l’attraper. Gentiment ! Afin de ne pas la casser !

Mais l’autre flacon était trop éloignée pour l’attraper avec mon autre main.

Merde, même si c’est le cas !

J’ai frappé le plancher avec ma jambe gauche en y mettant un peu de mana.

Mon corps a sauté en direction du flacon, mais j’utilisais déjà mes deux mains pour protéger l’autre fiole.

Je t’en supplie, faites que ça tombe sur mon dos !!!

Je priais pour cela et on dirait que quelqu’un m’est entendu.

Il y avait une légère sensation de quelque chose sur mon dos et une seconde plus tard, j’ai senti une sourde douleur à la tête.

Bon sang. J’ai dû frappé un bureau ou quelque chose du genre mais le résultat était là.

“R-Raidou-dono, c-comme attendu de vous !” (Hazaru)

Quel enfoiré ce Hazaru. Je te frapperai deux fois à la place !

<>
Traduit par la team : Nyan-Team