Flux RSS

Tsuki ga Michibiku Isekai Douchuu

Traduit par la team : Nyan-Team
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 56 – Discussion avec le mort-vivant ①

Traduit par Quesako


____________________________

Reigokai:
Makoto est toujours un adolescent, l’auteur essaye de faire de son mieux pour le faire correspondre à son âge.

D’ailleurs, la Liche utilise le terme “Waga” quand il parle de lui, cela ressemble à une manière pompeuse de dire “Je”. Je ne suis pas bon dans ce style de langage alors j’utilise “Je” plus courant, bien que je crois que cela ne colle pas avec son caractère. (NTF : En français, il parlerait de lui à la troisième personne mais je reste sur la traduction anglaise)

____________________________

“Eh bien tout d’abord, prenons un siège. Vous avez récupéré quelque peu, n’est-ce pas ?” (Makoto)

Après tout, le mana se régénère quand tu te reposes. J’ai seulement fait des ténèbres qui ont dévoré son mana sans entraver son retour.

Pour un rétablissement complet, seule la personne concernée le saurait, mais il en était à un point où elle devrait pouvoir se lever et discuter. Même moi je pouvais le dire en la regardant.

“… Bien, Que va-t-il m’arriver ?” (Liche)

Le squelette s’est docilement levé et m’a posé une question. Il n’a pas sorti son arme, le bâton. L’arme serait-elle faite de magie comme sa robe ?

“Je veux vous demander un certain nombre de choses et je veux que vous y répondiez. C’est tout.” (Makoto)

“Après cela, il n’y aura plus besoin de moi, c’est ce que vous essayez de me dire ?” (Liche)

“Hein ? Pas question. Je n’ai besoin de rien d’autre, mais je ne ferai pas ce que vous pensez que je ferai. Je vais juste vous renvoyer.” (Makoto)
La Liche a semblé étonné par mes mots, ça se voyait sur son visage. Bien que le terme “visage”, c’était plus une tête de mort devant moi. Je l’ai juste deviné à la lumière de ses yeux et de sa bouche qui s’est légèrement ouverte.

“Vous avez pensé à me relâcher après m’avoir ramené à votre plus grand fief ?!” (Liche)

“C’est ça. Bon, puisque nous avons garanti votre sécurité, commençons la discussion.” (Makoto)

J’ai donné un regard en coin au bureau et j’ai invité la Liche à y aller.

Je me suis assis sur mes hanches et j’ai l’invité à prendre un siège. Tomoe et Mio se tenaient à mes côtés et elles attendaient tranquillement.

“Tout d’abord, présentons-nous. Mon nom est Misumi Makoto. Ici, ça serait prononcé comme Makoto Misumi(NTF: Au japon l’écrit et la prononciation peuvent être différents). Ensuite, il y a celle aux cheveux bleus, Tomoe et celle aux cheveux noires, Mio. Ces deux-là sont mes servantes. Vous pouvez aussi les considérer comme des compagnonnes.” (Makoto)

Je lui ai expliqué tout ceci avec un sourire ironique.

“Qu’entendez-vous par ‘ici, ça se prononce’ ?” (Liche)

“Laissons ceci pour plus tard. Maintenant, c’est votre tour.” (Makoto)

J’ai appuyé mes dires avec un geste de la main pour indiquer qu’il devait se présenter.

“Comme vous pouvez le voir, je suis une Liche.” (Liche)

Le mort-vivant a brièvement relevé sa propre espèce. Non, ça je le savais déjà.

“Pas cela. Je veux dire votre vrai nom.” (Makoto)

“Je n’ai pas de nom. Mon nom est Liche, c’est tout. J’ai déjà oublié mes souvenirs de quand j’étais une personne et même si j’avais mes souvenirs, ce nom ne serait plus adapté.” (Liche)

C’est ainsi que les choses fonctionnent quand vous vous transformez en Liche ? Je ne connais personne ayant vécu ceci donc je ne m’y connais pas du tout.

Quelque chose comme “Un de mes amis est devenu une Liche~” n’est pas une situation normale. Peut-être qu’elle ne veut pas être appelée par son nom de famille ?

“Je vois, alors Liche-san, c’est ça ? Désolé pour ma grossièreté mais êtes-vous un mâle ? Une femelle ? Vous voyez, je ne peux pas dire le genre en observant votre ossature.” (Makoto)

“Non, Juste la Liche c’est bon. Il n’y a pas besoin d’ajouter –san. Vous êtes le vainqueur donc il n’y a pas besoin d’être prévenant avec moi. Et aussi, je suis un homme, vous ne l’aviez pas remarqué ?” (Liche)

“Hé~, j’étais intéressé par celui que vous avez été. Alors Liche, c’est peut-être soudain mais…” (Makoto)

“Vous avez dit que votre nom était Makoto-dono, n’est-ce pas? Je n’ai peut-être pas le droit de dire quelque chose alors ai-je l’autorisation de le faire ?” (Liche)

“?… Allez y.” (Makoto)

Il a probablement voulu signifier qu’il était conscient de son statut de prisonnier. Je me demandais ce qu’il allait dire.

“Ce n’est pas grave si vous limitez les choses que vous direz. Pouvons-nous nous poser des questions à tour de rôle ?” (Liche)

Je ne suis pas obligé de refuser vu que je peux m’abstenir de répondre à certaines questions.

“Oui” (Makoto)

“Je vous remercie.” (Liche)

“Alors, la première. Pourquoi étiez-vous dans le village des Ogres Forestiers ?” (Makoto)

“Pour le bien de mes recherches. Je voulais me transformer en Graunt donc je suis allé là où j’ai vu une occasion, le village des Ogres Forestiers et j’ai déniché leur pouvoir longuement disparu. Dans l’intérêt de le faire ressortir, je me suis caché dans le corps de l’un d’eux.” (Liche)

Le pouvoir des Ogres Forestiers de transformer les personnes. Alors, il était celui qui a éveillé ce pervers Shishou ?

“Oh~” (Tomoe)

On pouvait voir de l’admiration dans les yeux de Tomoe.

“Qu’entendez vous par Graunt ?” (Makoto)

“Ça devrait être mon tour pour la question mais ok. Après tout, on m’a permis d’en poser. Graunt se réfère à une espèce supérieure de Hyumains. Il est décrit comme une existence qui surpasse les Hyumains en toutes choses. Je cherche le chemin pour en devenir un.” (Liche)

Je vois. En réalité, je ne comprenais pas très bien, mais il semblait qu’il y aurait une autre existence proche des Hyumains dans ce monde. Mais la relation devait être de dominant/dominé, si ce n’était pas le cas alors il y aurait déjà eu des guerres assez violentes.

Dans ce monde, j’ai entendu que des Démons combattaient les Hyumains ; mais je n’ai pas entendu parler d’un combat entre Hyumains et Graunts.

“Je veux demander vos raisons de vouloir devenir un Graunt mais écoutons ce que vous avez à demander en premier.” (Makoto)

“Alors, laissez moi vous demander deux choses aussi. Votre nom n’était-il pas Raidou? Et aussi, vous dites que vous êtes un être Humain, mais ils sont l’ascendant des Hyumains. Pourquoi pouvez-dire avec tant d’assurance que vous en êtes un ?” (Liche)

Ah~, être Humain est une figure de style. Pour parler plus franchement, je suis plus proche de l’Hyumain. Mais les caractéristiques de mon corps sont suffisantes pour que la Déesse m’appelle être Humain. Attends, la Déesse devrait connaître mes parents et pourtant, pourquoi m’a-t-elle appelé Humain ?

J’ai remarqué le clignotement des yeux de la Liche qui me donnait l’impression qu’ils me sondaient et je suis revenu à la réalité après m’être perdu dans mes pensées.

“Raidou est le nom que j’ai utilisé quand je me suis enregistré dans la guilde des aventuriers et c’est mon pseudonyme, quelque chose de proche d’un nom d’emprunt. Eh bien, vous pouvez le prendre juste comme un faux nom. Makoto Misumi est mon vrai nom. À propos du mot Humain… Je peux seulement dire que c’est comme cela que la Déesse m’a nommé. Même si je comprends pas tout. (Makoto)

“La Déesse vous a appelé ?! Est-ce que c’est possible ?” (Liche)

“Je peux seulement vous dire que c’est effectivement vrai. En faisant abstraction de si cela constitue vraiment une preuve ou non, je ne peux pas parler le langage commun. Il semble que ce soit parce que je n’ai pas reçu la bénédiction. Mais en échange, j’ai reçu la compétence de pouvoir parler avec les êtres non-Hyumains. C’est la raison pour laquelle je suis capable de vous parler sans aucun problème.” (Makoto)

“Maintenant que vous le mentionnez, nous discutions tellement naturellement que je ne l’avais pas du tout remarqué. En laissant de côté si cela est preuve valable, j’ai reçu ma réponse. Si vous avez d’autres questions, veuillez continuer.” (Liche)

Hmm, il semblerait que pour le moment, il avait l’intention de répondre à mes questions de bonne foi. Peut-être que c’était seulement parce qu’il voulait poser plus de questions.

Demandons pourquoi il voulait devenir un Graunt.

Non, avant cela, il y avait aussi cette question.

“Avant de débuter notre affrontement, vous avez assassiné un des Ogres Forestier, n’est-ce pas ? Si je me souviens bien, cet homme s’est présenté en tant que fils d’un des doyens. Je me souviens que vous avez dit quelque chose à propos de “cette femme”. Puis-je demander la signification de cela ?” (Makoto)

C’était vrai, la seule victime dans cette bataille. C’était le mec avec qui Mio et moi avions pensé qu’il avait l’air malade.

C’était aussi les inquiétudes de la combinaison Akua-Eris. Quel était son nom ? Wanda ? Non, c’était Adonou.

“Ce type, hein. De penser que vous vous rappelez de tout ce que j’ai pu dire, il semble que je sous-estimais complètement Makoto-dono, je ne me sens pas coupable de l’avoir utilisé. Ce type était un espion, vous savez ?” (Liche)

“Espion ?” (Makoto)

J’ai inconsciemment répété le mot.

Pour qu’un espion infiltre le village des Ogres Forestier, pour qui et pour quelle raison ?

“C’est cela, un espion, non attendez, un membre manipulé pourrait être plus approprié. Ce type faisait de la diplomatie dans le milieu des Ogres Forestiers, faisant des échanges avec les autres espèces. Mais à un moment donné, il a obtenu l’empathie d’une puissance et a commencé à agir d’une manière où les Ogres Forestiers pourrait en tirer profit.” (Liche)

S’il était à un poste où il pourrait être constamment en négociation avec les espèces de l’extérieur, cela devait faciliter grandement leurs rencontres entre lui et cette puissance. Qui pourrait être cette puissance qui a découvert l’existence des Ogres Forestiers et qui gardait un œil sur eux ?

Le teint de Adonou-kun pourrait avoir servi de signe pour eux. Ça a crée des doutes en A et B.

“… Quand vous avez dit, “cette femme”, vous referiez vous à la puissance qui était derrière lui ?” (Makoto)

“C’est cela. C’est peut-être un ensemble de réponse que vous cherchiez. Cette femme fait référence à un général de la race des démons. Il n’y a pas besoin pour moi de dire qui est le pouvoir derrière cela, c’est l’armée des Démons.” (Liche)

Waouh. L’espèce des Démons qui est supposée avoir leur base principale dans la partie nord du continent ? Ils ont même étendu leur ombre dans les confins du monde. Ces informations ne sont elle pas plutôt dangereuses ?

Ah, mais ceux qui étaient à la porte de Shen, c’était aussi des Démons. Ce n’étaient probablement pas des gens qui voyageaient pour s’entraîner comme guerrier mais c’était plus probablement des personnes liées à l’armée des Démons.

“… Elle est une femme que je ne peux pas apprécier. Il semble qu’elle a envoyé 5 soldats loin dans le désert et toutes les communications avec eux ont été perdues. On dirait qu’ils rassemblent en toute hâte du potentiel de guerre. Après tout, la guerre semble revenir bientôt.” (Liche)

5 ? Peut-être, peuvent-ils être ? S’agit-il de ceux-là ?

“Est-ce bon ? Que vous répondiez autant ?” (Makoto)

“Je ne suis pas un membre de la race des Démons donc ça ne me dérange pas. C’est juste une petite rancune que j’ai. Je ne viens pas de vous le dire ? Que cette femme avait une personnalité que je n’appréciais pas ?” (Liche)

“Merci beaucoup. Alors, allez y, c’est votre tour.” (Makoto)

“Eh bien, j’ai deux questions que je veux vous demander en même temps, alors allez y en premier.” (Liche)

Il était une personne étonnamment scrupuleuse. Peut-être qu’il était un érudit dans sa vie passé.

“Hmm, même si vous dites cela, ce que je voudrais vous demander serait la raison concernant votre volonté de devenir un Graunt. Et après ça, j’ai également une faveur à vous demander.” (Makoto)

Néanmoins j’ai l’impression qu’il ne voulait pas répondre.

“Hmm, c’est… une question que je ne peux répondre. Je suis désolé. Alors, à propos de cette faveur ?” (Liche)

Pas grave, c’était juste de la curiosité. Quoi qu’il en soit, c’était assez courageux de déclarer “je ne peux pas répondre” dans une situation où ça ne pourrait pas être étrange d’être tué à tout moment.

“Je pense que vous êtes une personne avec des connaissances approfondies en magie. Je payerai le prix donc je veux que vous rapportiez certains de vos livres magiques pour moi.” (Makoto)

C’est ainsi

Je sentais déjà les limites de l’apprentissage des incantations de Ema-san et de ma liste de sort. Si possible, je voulais mettre la main sur d’autres connaissances.

J’étais également intéressé par le langage que la Liche a utilisé, c’était un langage que j’ai entendu pour la première fois. Il devrait avoir beaucoup de livre. Ceci ne me dérange pas si ce sont des choses basiques, je veux certains d’entre eux.

“… Vous vous moquez de moi ?” (Liche)

“Hein ?” (Makoto)

“Makoto-dono a été en mesure de former une magie efficace et anormale. C’était une incantation qui a surpassé la mienne en efficacité et en temps d’invocation. Quand vous pouvez utiliser une telle chose, quel est l’intérêt d’apprendre mes sorts et de mes connaissances ?” (Liche)

Oh, il s’est mis de mauvaise humeur. La lumière rouge de ses yeux fluctuaient moins, comment le dire, c’était comme si ces yeux étaient en veille.

Non, non, non. Je n’avais pas du tout cette intention, ok ? J’ai seulement voulu un nouveau livre, tu sais ?

Tomoe semblait ne pas être capable de tenir en place et ricanait. Pourquoi ris-tu ?!

Mio semblait aussi trouver cela drôle, ses épaules tremblaient.

“N-Non. Honnêtement, je veux apprendre. Après tout, mon livre de sort tient sur un seul papier.” (Makoto)

“… Quoi ?” (Liche)

“Comme je disais. Mon livre de magie tient sur un seul papier ! Je veux juste des nouveaux sorts !” (Makoto)

“… Qu’essayez-vous de me dire ? L’incantation était aussi écrite sur le papier ? Êtes-vous en train de me dire que vous avez obtenu un morceau d’un livre de sort interdit ?” (Liche)

“Non, c’est quelque chose que j’ai demandé que l’on écrive pour le bien de mon apprentissage, ce n’est pas vraiment le problème. Si c’est bon pour vous, je peux vous donner une copie. C’est vrai, que diriez-vous d’échanger nos connaissances ?” (Makoto)

Je dois juste demander à Ema-san d’en écrire un de plus. N’est-ce pas super profitable ?

“Cela ne me gêne pas si vous êtes d’accord avec cela, j’accepterai cette négociation. Bien que je pense que je serais clairement celui qui en bénéficie.” (Liche)

Oh, c’est une affaire conclue désormais.

“Ensuite, vient le moment des questions que je voulais poser. La première, vous en avez déjà répondu la moitié, mais je veux demander à nouveau. Quel était le sort que vous avez utilisé pour me vaincre ? Comment avez-vous fait pour que mon mana soit dévoré ?” (Liche)

Ah, il devait parler de la chose que les personnes intelligentes ne comprendraient pas la logique.

“Ce sort est constitué uniquement de l’attribut de magie des ténèbres. La cible originelle était le sort de feu follet, ensuite je vous ai désigné.” (Makoto)

“… Je ne comprends pas ce que vous essayez de dire.” (Liche)

“N’avez-vous pas dit la caractéristique de la magie des ténèbres une seconde plus tôt ?” (Makoto)

“Absorption… non. Ce que j’ai dit ? Dévorer la magie, faites-vous référence à cela ?” (Liche)

“Oui, c’est cela. C’est la réponse.” (Makoto)

“Mais n’est-ce pas dénué de sens d’utiliser la magie sur un sort qui a déjà été activé ? Si vous essayez de disperser une magie comme ceci, cela finirait par une utilisation excessive de mana. D’ailleurs, une magie qui recouvre un utilisateur serait encore moins efficace si on seulement les ténèbres pour le supprimer.” (Liche)

“Vous avez raison.” (Makoto)

“Au strict minimum, j’estime qu’il faudrait 10 à 15 fois plus. Ça serait seulement un gâchis de faire cela.” (Liche)

“Oui, c’était un gâchis.” (Makoto)

“… Est-ce que Makoto-dono est un idiot ?” (Liche)

“Quelle langue de vipère vous avez. Cependant, la réalité est que vous avez perdu.” (Makoto)

“Gaspillez le mana comme si vous laissiez l’eau s’écouler et avoir même pu dévorer la magie que j’avais déjà formée.” (Liche)

“En effet.” (Makoto)

Un étrange silence s’est mis en place. C’était la première atmosphère étrange depuis que conversation a commencé.

Mais tout cela est vrai.

“Hu… Hu.. Hu. Huhuhu. Hahahahahahahahaha !!!” (Liche)

Il a d’abord commencé à ricaner doucement puis il a explosé de rire. Ses ossements faisaient ‘kakaka’ mais je n’ai pas pu répliquer à cause de son rire qui sonnait comme s’il était brisé.

Quoi ? Est-ce que sa raison a été ébranlée ? Je pense que tout en étant purement fabriqué d’os, il n’en manque pas.

Ah, il a arrêté.

“Ne joue pas avec moi ! Gamin, es-tu entrain de déclarer que tu es l’incarnation d’un esprit ou quelque chose de similaire ?!” (Liche)

“La ferme, le crane. Tu appelles Waka, gamin ?” (Tomoe)

“Mettre Waka-sama au même niveau qu’un esprit insignifiant, devrais-je semer ton corps et s’en servir comme engrais ?” (Mio)

La Liche s’est levée en même temps qu’il a laissé échapper cette voix furieuse, la seconde suivante, ses mouvements ont été stoppés par elles.

En laissant de côté le fait que c’était un point vital, l’épée dégainée de Tomoe braquait le cou de la Liche.

Mio était déjà dans son dos et elle posait son éventail fermé entre ses vertèbres cervicales et sa colonne vertébrale.

Quelle vitesse… N’est-ce pas un parfait travail d’équipe ? Depuis quand elles s’entraînent ?

Leurs yeux étaient assez effrayants, mais elles n’avaient pas encore craquées. Pour le moment, elles retenaient leurs attaques.

… Peut-être qu’elles aussi, elles refoulaient beaucoup de choses. Un frisson a parcouru mon échine.

En tout cas, nous ne pouvions pas laisser la situation ainsi.

J’ai instamment demandé à chaque d’eux de se calmer.

“Bien, je vous présente des excuses pour la grossièreté de mes servantes.” (Makoto)

Après les excuses, je voulais inviter la Liche à s’asseoir à nouveau mais avant je le puisse, il était tombé en arrière. Plutôt que d’appeler ça s’asseoir, c’était plus comme s’il avait chuté et que la chaise était là par hasard.

“Toi !” (Mio)

Il semblerait que Mio soit à nouveau furieuse par cette action et qu’elle allait remettre cela. Mais ça ne passerait pas pour une plaisanterie donc je l’ai retenu. Je suis vraiment heureux que vous pensez autant à moi mais…

Si possible, je veux que vous dirigiez cette colère envers les ennemies ou ceux avec des mauvaises intentions et pas envers l’impolitesse. Je serais heureux si vous pouviez prendre beaucoup de choses d’une manière calme.

“Waka, puis-je ?” (Tomoe)

“Tomoe hein. Je voudrais que tu restes obéissante pendant un moment.” (Makoto)

“Non, cela à un rapport avec le sujet du livre de sort.” (Tomoe)

La négociation n’est elle pas déjà finie ? J’aurais une copie par Ema-san et je lui donnerai. En échange, je récupérerai un certain nombre de livres de magie. Quel est le problème avec ça ?

“Qu’y a-t-il ?” (Makoto)

Tout en ayant retenu mon irritation, je lui ai posé cette question. Pour le moment, je voulais calmer la Liche et le temps devrait l’aider à se ressaisir.

“Je pense qu’au lieu d’en demander juste quelqu’un, tu pourrais les prendre tous.” (Tome)

“?!” (Liche)

Ne dis pas des choses qui peuvent avoir l’effet inverse ! Ne vois-tu pas que la Liche est surprise ?!

“Je pense qu’il les donnerait tous avec plaisir.” (Tomoe)

“Toi, ne peux tu pas juste rester silencieuse…” (Makoto)

“Non, Waka. Je pense qu’il veut savoir et je le comprends. Je suis désolé pour mes dernières paroles mais si tu pouvais me faire confiance, je te montrerai que je peux obtenir ce que souhaite Waka et davantage.” (Tomoe)

“… Es-tu sérieuse en disant cela ?” (Makoto)

Après tout, celle-ci avait beaucoup d’offenses à son actif. À l’instant, sa colère m’a aussi rappelé un peu Mio.

À l’époque des Ogres Forestiers, tu as été plutôt froide et pourtant… Sérieusement, je ne savais pas pourquoi Tomoe est fâchée.

Quand ce n’était pas relatif aux dramas historiques, elle devenait vraiment impulsive. Bien qu’elles ont fait des choses bien pires comparées à l’impolitesse de la Liche…

Ne me dit pas que Tomoe à encore dans l’idée d’utiliser les Ogres Forestiers ? Elle ne fera pas comme le Corps des Marines où ils utilisent un poison pour s’entraîner, pas vrai ?

En général, même si quelqu’un était étouffant, je pourrais l’endurer d’une façon ou d’une autre, mais s’il y avait une évolution encore plus grave que ce pervers, j’en mourrais. A et B étaient faciles à comprendre. Et encore plus ce pervers fou.

Y a-t-il une raison pour laquelle elle veut tellement les recruter ? J’ai pensé qu’elle a seulement avoir voulu des ninjas mais pourrait-elle avoir encore quelque chose en tête ? Après tout, la personne peut-être ma servante, mais elle est toujours un Dragon. Le temps où elle a vécu sa vie est largement plus grande que ma vie.

C’est encore trop tôt pour moi de comprendre sa manière de penser et qu’elle m’obéisse. Quant à son passe-temps, je le comprends d’une manière amusée.

“Bien sur. Je suis une servante de Waka. Je ne marcherai pas sur les traces de la trahison, et même dans un million d’années, je ne tuerais pas le maître. Je suis une personne qui suivra son Shogun jusqu’à la fin. Alors s’il te plaît.” (Tomoe)

Tomoe a baissé la tête.

… Si tu allais aussi loin.

J’ai incliné la tête et je lui ai confié la suite. Tomoe pourrait parler de quelque chose que je connaissais pas. Avec cet espoir en tête…

<>
Traduit par la team : Nyan-Team